Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Manifestations férocement réprimées en Lybie et au Bahrein

Le « Jour de colère » a été meurtrier en Lybie. Les informations font état de plus d’une dizaine de morts tandis que les protestataires appellent à des manifestations de masse contre le gouvernement, en dépit de la répression.

les manifestants libyens qui cherchent à évincer le dictateur de longue date Mouammar Kadhafi, ont défié la répression et sont descendus dans la rue à l’occasion de ce que les militants ont qualifié de « Jour de colère ».

On rapporte que plus d’une dizaine de manifestants ont été tués dans des affrontements avec des groupes pro-gouvernementaux (et avec la police de Kadhafi).

Les opposants à Kadhafi, communiquant de façon anonyme par le réseau ou depuis leur exil, ont exhorté les gens à protester, jeudi, pour tenter d’imiter les soulèvements populaires qui ont permis d’expulser les dirigeants dans les pays voisins de la Tunisie et de l’Egypte.

« Aujourd’hui, les Libyens ont franchi le mur de la peur, c’est une nouvelle aube », a déclaré Faiz Jibril, chef de l’opposition en exil.

Abdullah, un témoin direct dans Benghazi, la deuxième ville du pays et qui s’est exprimé devant Al Jazeera, a dit avoir vu six manifestants non armés abattus par la police jeudi.

Il a également dit que le gouvernement avait libéré une trentaine de personnes de la prison, les payant et les armer pour agresser les gens dans la rue.

Le site d’opposition Libya Al-Youm a précisé que quatre manifestants ont été abattus par des tireurs d’élite des Forces de sécurité intérieures dans la ville orientale d’al-Baida, qui a vu aussi des protestations mercredi et jeudi, selon l’agence de nouvelles AP.

« La Libye est un pays libre, et les gens peuvent parler, peuvent exposer leurs idées, et l’essentiel est que cela se fasse dans le cadre de la loi et pacifiquement, » a déclaré à Al Jazeera l’ambassadeur de la Libye aux États-Unis, Ali Suleiman Aujali.

Un site géré depuis Chypre et une organisation lybienne de défense des droits humains basée à l’étranger ont rapporté que les protestations à Al-Baida avaient coûté la vie à au moins 13 personnes.

Interrogé sur les personnes qui auraient été tuées, Aujali a déclaré à Al Jazeera : « Je suis vraiment très occupé ici ... et j’ai quelques délégations, et je n’ai pas le temps d’assurer le suivi de toutes les nouvelles. »

« Je suis convaincu que la Libye traitera cette question avec beaucoup de respect pour le peuple », a-t-il ajouté.

Augmentation du nombre de tués

Mohammed Ali Abdellah, chef adjoint en exil du Front national pour le salut de la Libye, a déclaré que les hôpitaux d’Al-Baida sont confrontés à une pénurie de fournitures médicales, disant que le gouvernement avait refusé de les approvisionner alors qu’ils leur faut traiter un nombre croissant de manifestants blessés.

Abdellah a cité des responsables hospitaliers dans la ville disant que sur 70 personnes qui ont été admises depuis mercredi soir, près de la moitié d’entre elles étaient grièvement blessées par balles.

Le journal Quryna, qui est proche du fils Kadhafi, a limité le nombre de morts à deux, citant des sources officielles. Selon ce journal, l’agitation est due à un arrêt par la police des commerces de proximité, initiative qui a rapidement dégénéré.

Le ministère de l’Intérieur a limogé le chef de la sécurité dans la province d’Al-Jabal Al-Akhdar à la suite des violences, au cours desquelles les manifestants ont incendié « plusieurs voitures de police et de citoyens », a indiqué le journal sur son site Internet.

Plusieurs centaines de partisans de Kadhafi ont été rassemblés dans la capitale Tripoli, pour contrer les appels à des manifestations anti-gouvernementales et ils ont été rejoints par Kadhafi lui-même.

« A bas Kadhafi »

Des affrontements ont également éclaté dans la ville de Zentan, au sud-ouest de la capitale, où un certain nombre de bâtiments publics ont été incendiés.

Fathi al-Warfali, un militant basé en Suisse et chef du Comité lybien pour la Vérité et la Justice, a déclaré que deux autres personnes ont été tuées dans Zentan ce jeudi, tandis qu’un manifestant a été tué à Rijban, une ville située à 120 km au sud-ouest de Tripoli.

Il a dit également que les manifestants de ce jeudi dans la ville côtière de Darnah scandaient « le peuple veut le renversement du régime » - un slogan populaire des manifestations en Tunisie et en Egypte - et que des voyous et la police les avaient attaqués.

Une vidéo de la scène dans Zentan fournie par al-Warfali, montre des manifestants chantant et tenant une banderole qui disait : « A bas Kadhafi. A bas le régime. »

Une autre vidéo montrait les manifestations des avocats à Benghazi ce jeudi, réclamant une réforme politique et économique, tandis qu’une troisième viédo montrait une manifestation à Shahat, une petite ville au sud-ouest de Benghazi.

Menaces du pouvoir

La Libye a été étroitement contrôlée plus de 40 ans par Kadhafi, qui est maintenant le doyen des chefs d’Etat en Afrique.

Jeudi était jour anniversaire des affrontements qui ont eu lieu le 17 février 2006 à Benghazi, lorsque les forces de sécurité ont tué plusieurs manifestants qui attaquaient le consulat italien de la ville.

Selon les rapports sur Twitter, le site de microblogging, le régime libyen a diffusé des messages texto aux gens en les avertissant que des balles réelles seront utilisées s’ils se joignent aux manifestations d’aujourd’hui.

Human Rights Watch [New York] a déclaré que les autorités libyennes ont arrêté 14 militants, des écrivains et des manifestants alors qu’ils préparaient des rassemblements anti-gouvernementaux.

Al-Warfali a précisé que 11 manifestants ont été tués dans al-Baida, mercredi soir, et qu’il y avait de nombreux blessés. Il a dit aussi que le gouvernement avait envoyé des commandos de l’armée pour réprimer le soulèvement.

Dans un entretien téléphonique avec Al Jazeera, le mercredi, Idris Al-Mesmari, un romancier et écrivain libyen, a déclaré que des agents de sécurité en civil sont venus et ont dispersé les manifestants à Benghazi en utilisant des gaz lacrymogènes, des matraques et de l’eau brûlante.

Al-Mesmari a été arrêté quelques heures après l’entrevue.

Médias bloqués

Tard mercredi soir il était impossible de contacter les témoins à Benghazi, car les connexions téléphoniques de la ville semblent être hors de service.

Des sites sociaux auraient été bloqués pendant plusieurs heures dans l’après-midi, mais l’accès a été rétabli dans la soirée.

Al Jazeera est censé avoir été retiré du réseau câblé de télévision appartenant à l’État, mais la chîne serait toujours disponible sur des réseaux satellitaires.

Bien que certains Libyens se plaignent du chômage, des inégalités et les limites sur les libertés politiques, les analystes disent qu’une révolte de style égyptien est peu probable parce que le gouvernement peut utiliser les revenus pétroliers pour atténuer la plupart des problèmes sociaux [rappelons que les mêmes esprits forts contestaient la possibilité de provoquer la chute de Moubarak en Egypte - N.d.T].

La Libye représente environ 2% des exportations mondiales de pétrole brut.

Des sociétés telles que Shell, BP et Eni ont investi des milliards de dollars en exploitant ses champs de pétrole, lesquels abritent les plus grandes réserves connues en Afrique.

Le Bahrein enterre ses victimes de la répression

L’armée verrouille la capitale Manama après l’attaque de la police contre des manifestants pacifiques, et qui a fait quatre morts.

Des troupes et des chars ont verrouillé Manama, la capitale de Bahreïn, tandis qu’une interdiction des rassemblements publics a été annoncée, alors que les partisans de la réforme enterrent leurs morts après une journée de répression violente par la police.

Des chars et des véhicules blindés patrouillaient dans les rues de Manama, ce vendredi, où des points de contrôle ont été mis en place par l’armée.

Le correspondant d’Al Jazeera, qui ne peut être nommé pour des raisons de sécurité, a rapporté que des centaines de personnes ont suivi les funérailles de trois personnes qui avaient été tuées dans un raid de la police avant l’aube contre un rassemblement.

La foule assistant aux funérailles dans Sitra, ce vendredi, n’étaient cependant pas aussi importantes que celles vues lors des funérailles précédentes, a indiqué notre correspondant.

Il a dit aussi que c’était à cause d’une forte présence policière dans les rues, la police et l’armée bloquant des routes.

« Beaucoup de ceux qui dans le passé ont participé [aux protestations] ... ont peur. Ils ont peur et ils ne veulent pas de se présenter à une manifestation dans ces conditions parce qu’ils craignent pour leur vie », dit-il.

Il a déclaré également que même s’il était « pratiquement impossible » de confirmer le nombre de ceux qui avaient disparu au cours de la violente répression des manifestations, selon un politicien de l’opposition, ce nombre est de 70.

Raid meurtrier avant l’aube

Tôt le jeudi matin, la police antiémeute a dispersé une foule de manifestants à Manama en utilisant des clubs et des gaz lacrymogènes, tuant au moins quatre personnes.

Quelques heures après l’attaque du rond-point principal de Manama, l’armée a annoncé l’interdiction des rassemblements, en disant à la télévision d’État avoir « les points clés » de la capitale sous son contrôle.

Khalid Al Khalifa, ministre des Affaires étrangères du Bahreïn, a justifié la répression comme nécessaire parce que les manifestants étaient « divisaient le pays » en le poussant « au bord du gouffre sectaire ».

S’exprimant après une rencontre avec ses homologues du Golfe, il dit que la violence était « regrettable ».

Il a nié, toutefois, que les militaires aient utilisé « des armes contre le peuple », insistant sur le fait que les forces de sécurité ont été seulement « tenté d’évacuer la place ».

Deux personnes avaient été tuées par des tirs de la police contre des manifestants avant le raid meurtrier de la police ce jeudi.

Le correspondant d’Al Jazeera a déclaré que les hôpitaux sont pleins de blessés après le raid de la police mercredi soir contre les manifestants pro-réforme.

« Certains d’entre eux ont été gravement blessés par des tirs de fusil. Il y a parmi eux des patients mais aussi des médecins et du personnel d’urgence qui ont été attaqués par la police alors qu’ils tentaient de soigner les blessés. »

En tant que journaliste, vous êtes parfois abattu de tristesse. Il est tout simplement bouleversant de voir le moderne et modérée Bahreïn aujourd’hui, et de constater comment un allié critique des Etats-Unis utilise des tanks, des troupes, des armes et des clubs pour écraser un mouvement démocratique pacifique et puis ensuite mentir à ce sujet.

Ce genre de répression brutale est normalement réservée aux nations éloignées et en retard, mais pas au Bahreïn ! Un centre bancaire international. Une importante base navale américaine, la résidence de la Cinquième Flotte. Un pays riche et bien éduqué avec une importante classe moyenne et des valeurs universelles - Nicolas Kristof du New York Times

Un autre reporter d’Al Jazeera en ligne a déclaré que des explosions pouvaient être entendues dans différentes parties de la ville, ce qui suggère que « des gaz lacrymogènes sont utilisés pour disperser les manifestants dans plusieurs quartiers ».

Après plusieurs jours de [très relative] retenue, les dirigeants arabes sunnites du Bahreïn ont déclenché une violente répression, essayant d’empêcher les bouleversements anti-gouvernementaux d’atteindre les Etats arabes du Golfe après les soulèvements en Tunisie et en Egypte.

« Colère encore renforcée »

Dans l’assaut au rond-point Pearl, la police a démoli les tentes des manifestants, battant les hommes et les femmes à l’intérieur et tirant sur certains avec des fusils de chasse.

Le ministère de l’Intérieur affirme que les manifestants étaient armés d’épées, de couteaux et autres instruments à lames.

Le raid avant l’aube est un signe de la profonde préoccupation de la monarchie sunnite de l’île, laquelle craint les répercussions d’une onde de protestations dirigées par des membres de la majorité chiite du pays, mais qui sont également rejoints par un nombre croissant de sunnites mécontents.

Le minuscule Bahreïn est l’un des piliers de l’organisation militaire américaine dans la région. Il accueille la 5e Flotte de l’US Navy, et il est considéré par les États-Unis comme un contrepoids essentiel face à l’Iran.

Les souverains du Bahreïn et de leurs alliés arabes dénoncent atout signe de mécontentement au sein de leurs populations chiites comme une manœuvre du voisin iranien à majorité chiite, afin d’étendre son influence dans la région. L’armée prendra toutes les mesures nécessaires pour préserver la sécurité, a dit le ministère de l’Intérieur.

Mais l’agression contre les manifestants ne peut que en enrager d’autres, qui, avant l’attaque avaient appelé à de grands rassemblements le vendredi.

A la suite de cette effusion de sang, des manifestants en colère scandaient « le régime doit partir », et ils ont brûlé des portraits du roi Hamad bin Isa Al Khalifa devant la salle d’urgence du complexe médical de Salmaniya, l’hôpital principal de Manama.

« Nous sommes encore plus en colère aujourd’hui. Ils pensent qu’ils peuvent sévir contre nous, mais ils n’ont fait que nous mettre plus en colère, » a crié dans la morgue de l’hôpital Makki Abou Taki dont le fils a été tué dans l’assaut.

« Nous allons descendre dans les rues en grand nombre et rendre hommage à nos martyrs. Le temps de Al Khalifa a pris fin. »

L’hôpital Salmaniya s’est trouvé débordé par l’arrivée de plusieurs dizaines de blessés en provenance du rond point Pearl, amenés par des ambulances et des voitures privées.

Au moins l’un des corps des victimes présentaient des signes de trous sanglants faits par des fusils de chasse utilisés par la police.

Les infirmières se sont précipités vers les hommes et les femmes sur des civières, leurs têtes sanglants, les bras dans des attelles, les visage meurtris. A l’entrée, des femmes enveloppées dans des robes noires se serraient entre elles et pleuraient.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • A mettre en parallèle avec cette info tirée d’un article du Monde :
    "Vendredi, des manifestants ont attrapé deux policiers et les ont pendus à Al-Baïda, à 1 200 km à l’est de Tripoli, rapporte le journal Oéa, proche du réformateur Seif Al-Islam, fils du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, sur son site internet."
    Je ne sais pas si cette info est exacte, mais si elle l’est ce n’est que justice. Je ne suis pas pour la peine de mort, mais les tyrans et leurs chiens de garde qui assassinent les civils méritent la mort par pendaison, comme les criminel nazis à Nuremberg. Si la foule fait justice elle-meme c’est tant mieux. La peur doit changer de camp.


  • Incroyable... Pendant les manifs tunisiennes, on discutait avec des potes sur le prochain pays. Tout concordait dans nos analyses pour désigner la Lybie... Ca a été l’égypte, mais on dirait que ce n’était pas prévu.


  • Personnellement je n’y crois absolument pas à la ’révolution libyenne’ !
    Ils étaient à peine 30, et faut pas confondre les opportunistes qui vont tenter de surfer sur la vague des ’révolutions arabe’. En plus la plus part des arabes et musulmans n’y connaissent rien à la Libye, pas plus que l’Iran. Donc méfiez vous des informations relayé par ces gens la sur ces 2 pays.

    Non car si on fait un parallèle avec l’Iran, ce serait donc beaucoup plus chaud en Iran donc ?
    Pourtant les ’ennemies’ ont été parfaitement identifié en Iran !(les bobos)

    En plus regardez, Chavez a nommé Kadhafi libertador d’Afrique !
    http://www.dailymotion.com/video/xb...

    La Libye a les meilleurs statistiques d’Afrique dans tout les secteurs ! 1er en IDH d’Afrique !
    Que Kadhafi disent des bêtises ? oui ça arrive, Chavez ne disait il pas que Bouteflika était un révolutionnaire ?lol


  • Et je rajouterai pour preuves, de vérifier sur le site internet que vous citez sur la palestine, combien de pub ont ils fait pour vendre la révolution Iranienne aux Musulmans ?
    RIEN !!! Egalité et réconciliation fait plus de pub pour l’Iran et sa révolution que les propres musulmans !!
    J’ai vérifié, les seuls information rapporté c’est pour parler des tensions USA/Iran.
    Vendre le système révolutionnaire, RIEN. Ils sont aussi Collabo qu’Al Jazeera par exemple.
    Faut savoir que Kadhafi est trainé dans la boue dans tout les médias musulman du monde.

    En gros ce site ’palestinien’ parle de l’Iran juste parce qu’Ahmadinejad défie les USA, sinon ils n’en n’ont rien à foutre de la révolution Iranienne.
    Au contraire, pour ceux qui connaissent l’imaginaire collectif musulman, ils ne feront aucune pub pour l’Iran, ils auraient trop peur que les gens se convertissent au Chiisme par la suite.
    C’est pour ça qu’absolument aucun pays musulman, ni chaine télé ne fera de la pub pour l’Iran.
    Sans compter tout les enjeux derrière économique et stratégique. Donc plusieurs niveaux de lecture.

    Imaginez vous Kadhafi lui qui n’a aucun charisme comme Ahmadinejad...Pourtant vérifiez les statistiques.C’est plus fort que le Venezuela et l’Iran(et ses embargos certes) la Libye !

     

    • Regardez donc, l’article du site palestinien parle de :
      ’Human Rights Watch ’

      Cet institut à crée de toute pièce une fausse constitution Iranienne qui circule sur internet(la vrai constitution étant dans le site officiel de Khomeyni).

      En plus, dans l’univers de référence islamique(ainsi que chrétien), les droits de l’homme représentent l’antéchrist.(satan)
      Donc s’appuyer sur ’l’antéchrist’ pour juger un pays musulman, faut le faire ! ça n’a aucun sens.

      Combien de fois j’ai parlé avec des musulmans du bled, voir même des musulmans née en France, et quand je leurs parle de l’Iran, limite si je ne suis pas un nazi ?

      Il a raison Soral sur les Musulmans, faut pas les ’idéaliser’ car la déception sera très grande, croyez moi, j’ai pu le vérifier sur le terrain.
      Alain Soral est plus savant sur l’Islam aujourd’hui que 90% des musulmans, c’est pour vous dire...

      Et comme je vous disais, dans le monde musulman il y a cette éternel ’fitna’(désordre, séparation chiite sunnite)
      L’Iran est attaqué par le monde musulman dans son ensemble sous tout les formats.Aussi bien par la propagande médiatique occidental(et relayé par les oligarchies pseudo musulmane) mais aussi d’un point de vue théologique. En passant leurs temps dans les émissions télé(wahabites) à sortir les chiites de l’Islam(ce qui est très grave dans le monde musulman). Justement, pour faire comprendre aux musulmans que la révolution iranienne ne les concernent pas. Ils font même des émissions pour dire que le Hezbollah n’a rien à voir avec l’Islam..
      Regardez par vous même :
      http://www.dailymotion.com/video/xf...

      Je vous invite meme à lire le testament politique pour la Ummah de Khomeyni. Il a coché 4 pays en priorité esclave du Sionisme(Maroc,Egypte, Jordanie et Arabie Saoudite), ainsi que les analyses d’Alain Soral qui a parfaitement identifié le sujet, et les enjeux entre Iran et Arabie Saoudite.

      Ensuite autre sujet tout aussi intéressant, c’est justement le sujet chiite-sunnite. (essentiel pour comprendre le complot et ce silence sur la promotion de la révolution islamique)

      Pour ceux qui ne savent pas, le véritable Islam authentique, c’est l’Islam Chiite duodéciman ! Et c’est incontestable ! Suffit de lire le hadith(parole rapporté du prophète) du 2 poids (Hadith considéré Moutawatir, qui veut dire libre de tout complot politique tellement il y a de gens qui l’ont rapporté),et qui certifie qu’il faut suivre la famille du Prophète(chiite donc) et non pas les compagnons Abu Bakr ,Omar et Ottman...les sunnites donc.

      En plus un Islam beaucoup plus avantageux pour les femmes !Et Beaucoup plus moderne !
      L’Islam sunnite, je peux vous assurer que c’est du bricolage....Sans compter tout ce qui a suivis sur l’étouffement des sources de type George Orwell de la part des Omeyades...

      Je peux vous donner un seul exemple :
      Dans le mariage sunnite,d’un point de vue théologique strict, la mariée fait connaissance avec son futur mari devant son tuteur de famille ! Donc font connaissance quelques heures devant un tuteur de la famille...
      Dans l’Islam chiite, ils ont ce qu’on appelle le ’mariage temporaire’(avec plusieurs conditions) qui peut permettre
      à la futur marié de faire connaissance pendant une durée déterminé avec son futur marie(comme petit copain en quelque sorte,mais sans relations sexuel bien sur hein) et ensuite ce mariage temporaire est transformé en mariage permanent. Ce même mariage temporaire , peut servir aux femmes divorcés, voir veuve, prends donc ici une autre dimension et s’apparente au ’mariage’ PACS comme en France (c’est vrai en plus !).

      Ou on trouve ce genre de perle dans le Chiisme :
      Le Prophète a dit : « Lorsque l’un de vous s’accouple avec sa femme, qu’il ne le fasse pas comme le fait l’oiseau. Qu’il reste, qu’il s’attarde et qu’il attend (jusqu’à ce que sa femme termine). »
      Wasâ’il al-Chî‘ah, 20/117, h. 1 ; Al-Kâfî, 5/497, h. 2 ; Al-Tah-thîb, 7/412, h. 1648.


  • Le chef de la révolution libyenne a prédit mercredi soir la défaite des "marionnettes des Etats-Unis et du sionisme".
    "A bas nos ennemis, où qu’ils soient, à bas les fantoches, où qu’ils soient, les marionnettes sont en train de tomber, comme les feuilles d’automne (...) Les marionnettes des Etats-Unis et du sionisme... sont en train de s’effondrer", a-t-il dit.


  • Les impérialistes passe à une vitesse supérieur de leur projet, un islamisme contrôlé fait parti de leur projet pour détruire la démocratie direct Lybienne en la remplacent par une démocratie parlementaire bourgeoise libéral, longue vie au grand révolutionnaire socialiste Mouammar KADHAFI.

     

    • Si Kadhafi tombe tout le monde tombe ! Kadhafi a les meilleurs statistiques d’Afrique. N° en IDH.
      80places devant le Maroc, 50 places devant l’Algérie.
      Le problème en Libye, j’ai l’impression que c’est la succession de Kadhafi lui meme.