Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Manifestations violentes en Espagne contre l’austérité

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

53 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ca se rapproche tout doucement mais sûrement ,préparez les outils.

     

    • Trouve toi surtout un coin de verdure pour planter des patates parce qu’une fois que t’auras mis le feu aux magasins...


    • #190238
      le 21/07/2012 par JFK executive order 11110
      Manifestations violentes en Espagne contre l’austérité

      La démocratie se mérite et demande au peuple d’être intelligent et de prendre son destin en main.

      Au lieu de faire les guignols dans les rues à se soulager, montrer qu’on est pas content, montrer qu’on existe, montrer qu’on est costaud,casser de l’économie réelle (magasins, voitures, équipements publics,...), il me semble largement plus intelligent de prendre l’assemblée nationale pour mettre en place une assemblée constituante.

      Si cela vous dépasse, à la rigueur, vous pouvez aller faire les guignols dans les quartiers chics.

      La crise peut sûrement être résolue sans heurt par les peuples s’ils élèvent leur niveau d’intelligence, les médias alternatifs y aidant.



    • Ca se rapproche tout doucement mais sûrement ,préparez les outils.



      J’ai entendu ça 50 fois à propos de la Grèce.

      M’étonnerait en tout cas que la révolution vienne des fonctionnaires, quand bien même ceux-ci seraient passés en moyenne de 25000 euros/an à 20000.

      Encore moins des gauchistes et autres bobos précarisés, qui se travestissent en chômeurs pour nous refourguer leur programme.


    • @JFK
      "il me semble largement plus intelligent de prendre l’assemblée nationale pour mettre en place une assemblée constituante"
      Merci pour l’info, enfin un maillon primordial de la chaîne !


    • #190443
      le 22/07/2012 par JFK executive order 11110
      Manifestations violentes en Espagne contre l’austérité

      @ Scipion,
      Mon commentaire est agressif et vaut des réactions légitimes.
      Je ne serai pas un maillon primordial de quoi que soit mais un petit maillon à mon niveau.
      Les grandes actions doivent venir de préférence d’une volonté d’une grande majorité du peuple qui ne viendra que par son élévation de son niveau d’intelligence et de connaissance dans le monde où on vit. La technologie actuelle peut l’y aider.
      L’humanité semble être sur le point d’aborder un stade d’évolution significatif dont elle n’a pas encore pris conscience ; une évolution pour un changement vers le meilleur (avec l’épanouissement des peuples) ou le pire (nouvel ordre mondial).


    • La meilleur façon de combattre le Nouvel Ordre Mondial est de l’ignorer plutôt que de l’affronter directement par la colère et la force. Une révolution générale des consciences humaines est bien plus dangereux pour le système.


  • Mas que te agacha, hasta el culo se le mira ! (Plus tu te baisses, plus on te voit le cul !)
    C’est comme ça avec les banksters et eurocrates de la politique à l’encan.
    Il n’y a rien à faire face au fanatisme de spoliation sinon la riposte violente, tous les beaux discours sont peines perdues, ce n’est pas parce que quelqu’un s’excuse que ça lui donne le droit de recommencer ou de persister dans ses excès indéfiniments, et on en est même pas encore là !

     

    • Pas d’accord. La violence, c’est du a deux choses : Le sentiment d’urgence et l’infériorité numérique. C’est d’une prise de conscience que la France a besoin.

      On est tous déçu ici que cette prise de conscience n’ait pas eu lieu avant les élections mais franchement, on s’en bat les couilles des élections. Le gouvernement répond au pressions, qu’elles soient économiques ou populaire.

      Pas besoin de tout casser non plus, il suffis seulement de ne pas utiliser. Si plus personne ne met les pieds chez Carrefour et que tout le monde retourne voir son commerçant de quartier, je vous assure que deux trois trucs changeront. Si tout le monde décide de ne plus circuler qu’à vélo ou à pieds entre chez soi et son lieu de travail, de choses changeront aussi. Casser les magasins et les trains, ça ne fait que renforcer la dérive sécuritaire.

      Bref, forger une morale et s’y tenir ! Parce que finalement, dans notre monde nombriliste, c’est précisément ce qu’il nous manque, une morale ! On sait qu’on fait du mal mais après tout, c’est la condition de la survie et si quelqu’un ne le fait pas à son profit un autre le fera. C’est ça qu’il faut changer avant tout, accuser le système est inutile. Nous sommes le coeur du système. Et si le système actuel est violent, c’est parce qu’il a vu le jour dans la violence.

      Cependant, je ressens moi aussi beaucoup de colère en moi et je ne suis pas particulièrement du genre non violent, mais j’ai conscience que la situation est très grave, que les choses vont en empirant et que la catastrophe arrive à grand pas. Éviter cette catastrophe, c’est d’abord l’éviter en soi.

      Après les horreurs de l’idéalisme révolutionnaire, voici venu le temps du fatalisme révolutionnaire... Légitimation et instrumentalisation du terrorisme, c’est ça que vous voulez ? Comment vous mettrez vous d’accord pour reconstruire votre monde, une fois que vous serez déchaînés ?

      Nous vivons dans une société démocratique, peut être pas idéale mais avec des règles. Si ces règles sont mal faites, il suffit de les changer.

      Les gens ne sont pas content de la vie qu’il mènent mais ils pensent ne pas avoir le choix. Bien sûr qu’ils ont le choix, mais ça demande des sacrifices. Ex : Un chômeur qui refuse de travailler, on l’accuse de parasitage, bien qu’il ait cotisé. De toute façon, la société vous demande des sacrifices et elle en demande trop. A nous de voir ce que nous voulons sacrifier et pourquoi...


    • Vas voir Mélenchon pour tenir des propos aussi utopiques et surtout incohérents !


    • tout à fait d’accord. Je parie 100 contre 1 que c’est pas au moment des emmerdes que le peuple se demandera ce qu’est une assemblée constituante. P’tain de révolutionnaires de salon.


    • @Urbon

      Tu es dans l’idéalisme pur. Idéalisme classique de la classe moyenne traditionnelle réactionnaire (anciennement conservatrice). Il faudrait que les gens se nourrissent au poulet fermier chez le producteur du coin et qu’ils y aillent à pied ou à vélo.

      Alors là on va avoir un problème technique qui touche justement à l’idéalisme que tu, ils, étales/étalent. Si on peut aller au travail à pied, c’est probablement que l’on est citadin. Or s’il on est citadin c’est probablement qu’on est loin du producteur de poulets fermiers.

      Tu n’as pas connu et moi non plus (mais les aïeux parlent) du temps où certaines distances aujourd’hui couvertes en trente minutes mettaient facilement trois heures à être parcourues. C’était un temps où aller d’un village à un autre était un voyage.

      Et puis la deuxième chose FONDAMENTALE que tu oublies c’est la différence de prix entre un poulet fermier et un poulet de batterie. Le salaire médian français est à 1500 euros et le chômage est élevé. Donc ils font comment les gens pour consommer bien ?

      Faudrait que les idéalistes "verts" comprennent que le bio, le bien vivre, ce n’est pas accessible à tous. Enfin... Ca pourrait l’être à condition que chacun sache jardiner, bricoler, restaurer des granges pour y vivre. En attendant ce n’est pas le cas !


    • @ Pr. Chaos

      Je n’ai jamais dit qu’il ne fallait pas utiliser de voiture. J’ai dit qu’il fallait CHOISIR quand la prendre ou non ! Si ça me rend un peu plus esclave de mon employeur, c’est non.

      Ex : Je suis smicard, je travaille la nuit à Rungis pour gagner un peu plus mais je ne peux me payer qu’un appart à 50 km de là, ce qui rallonge méchamment mes journées et me coûte cher en transport. Si je perds mon emploi, je suis coincé dans ma cité d’employé de bureau au milieu des champs, incapable de subvenir à mes besoins en matière de transport et donc de retrouver du travail. Alors je fais quoi ? Je vais brûler des voitures ?

      Idéaliste, peut être un peu, mais certainement pas stupide. Ça fait longtemps que j’ai remarqué l’hypocrisie morale des gens. "Je n’ai pas le choix" est la phrase préféré des cyniques. C’est bien beau de réclamer des droits, mais en France on est assez libre de faire ce qu’on veut.

      Est ce que tu réclames plus de droits à l’information parce que la télé fait de la propagande gouvernementale ? Non, tu débranches ta télé et tu vas sur le réseau voltaire... Parce que là t’as le choix.

      Mais d’accepter de travailler loin de chez toi, tu dis que tu n’as pas le choix ? Moi je dis que si ce n’est pas toi qui décides, c’est ton patron alors. Lui, t’inquiètes donc pas, on l’a consulté avant de se lancer dans des grands travaux d’urbanisme.

      Untel aurait pu être vendeur dans une petite boutique de quartier, à la place il est chef de rayon dans un centre commercial à l’autre bout du département et tout ça sans ne jamais l’avoir souhaité ? Mon cul, ça offrait des possibilités de carrière. A défaut de possibilité de carrière, on lui promet la retraite anticipée parce qu’il faut maintenir le dynamisme des ventes et remplacer les vieux par des jeunes... Bien fait pour sa gueule. On ne peut pas soutenir le petit commerce et travailler pour Carrefour !

      Christophe Colomb (Depardieu en fait, après avoir découvert et corrompu les terres vierges d’amérique) : "L’enfer et le paradis sont terrestres, nous les emmenons partout avec nous."

      Sylvain Tesson, comparant les sociétés qui entretiennent la pénurie (ex URSS) à celles qui entretiennent la surconsommation : "Au moins, dans une société de consommation, on a le choix."

      Bref, si j’ai un conseil à donner, c’est de ne pas confondre libre arbitre et droit de vote (ou de protestation)...


    • @ Pr. Chaos

      Ha, j’oubliais, j’ai fait des milliers de bornes à vélo pour aller au boulot en quelques années et je ne suis pas écolo au sens politique du terme, certainement pas. Plutôt un type pragmatique qui aime se donner les moyens de sa liberté.

      Avant hier, mon neveu s’est fait recaler à un entretien d’embauche. On lui a demandé comment il viendrait travailler (c’est à 10 km de chez lui) et il a répondu : "En train." On lui a demandé comment il ferait si il n’y avait pas de train (on habite le trou du cul de la Seine et Marne) et il à répondu, "En stop". Sur quoi on l’a remercié.

      Notez qu’on aurait pu lui demander comment il ferait si sa voiture tombait en panne... Il a du oublier qu’il avait des pieds !

      De mon côté, à chaque fois que je me suis pointé à un entretien à vélo et qu’on m’a demandé comment j’étais venu, je me suis fait embauché aussitôt. Pas parce que c’était plus pratique mais parce que ça imposait le respect.

      Le monde est bizarrement fait. Il y a beaucoup de règles implicites et nombre d’entre elles peuvent se contredirent.

      Tu me parles de la campagne et des distances au siècle dernier, certes. Tu peux aussi bien me parler de la gestion du temps et de la densité de population. Il faut comprendre le fonctionnement des choses dans leur ensemble. Et qui parle de retour en arrière ? J’ai encore le vélo de mon grand père à la cave et je n’ai aucune envie de l’utiliser, je t’assure ;-)

      Ce qui est sûr, c’est que si la voiture offre des avantages, une fois que tu en es esclave tu es dans la merde. D’ailleurs, il te reste combien de point sur ton permis ? Je me suis fait avoir deux fois à 140 au lieu de 130 et à chaque fois, j’étais en retard au boulot. Parce que oui, ça m’est aussi arrivé de prendre la voiture pour aller bosser. Je n’ai pas de principe sur le sujet, mais un peu de vécu et des préférences.

      Enfin, le sujet initial de mon idée, comme quoi on devrait refuser d’aller travailler loin de chez soi, dans la mesure du possible, ce n’était pas l’écologie mais l’urbanisme. Bon, d’accord, les deux se rejoignent plus ou moins.

      La culture de cité, à mes yeux, ce n’est pas une culture. Il y a la culture urbaine, la culture rurale et rien d’autre. La culture de cité, c’est une culture urbaine déconnectée de la ville ou alors, c’est une culture rurale exemptée de travail agricole, au choix. Culture rime avec travail, pas avec chômage.


  • pour aller régulièrement, en espagne chez la famille, je peux vous dire que les gens bossent comme des tarés (pour ceux qui ont encore un emploi)

    originaire du sud, il y a également le fait qu’a un moment, la qualité de vie a augmenté et que mal de personnes se sont endettés avec des petites maisons secondaires "cortijo" ou leur habitat principal tout cour, faisant des horaires de malade pour rembourser leur dettes.
    Faut dire ce qui est, les espagnol ont un train de vie un peu différent qu’en france, je dirais plus dépensier (bars, fiestas, discothèques) même si ca s’est calmé depuis ces 10 dernières années.

    L’erreur de certains espagnols a été de croire qu’ils pouvaient avoir le rève américain et de cramer la mèche par les deux bouts alors que le pays était dans un système libéral (donc voué à l’echec)avec un travail au noir encore bien plus impressionnant qu’en france afin d’arrondir les fin de mois.

    j’irai jusqu’à dire que si sarkozy avait été élu en espagne, il aurait été heureux comme un pape ! La faute également à un peuple qui est très peu informé des enjeux politiques ou qui ne s’intéressent pas vraiment à la politique européenne et aux enjeux économiques.

    Dans les zones rurales, on di souvent que les dirigeants sont tous les même et qu’il n’y a qu’a voté pour le moins pire... c’est un peu pareil partout me direz vous.

    cette crise ne fait que les pousser un peu plus dans le trou rejoignant ceux qui étaient déjà bien au fond.


  • Vraiment triste d’attendre d’être dans la misère pour se réveiller , mais qui sait !!!

    Peut être qu’un jour les forces de l’ordre ainsi que les militaires voudront eux aussi faire tomber des têtes bureaucrates ....


  • Bonjour

    Question , cela a t il un lien de cause à effet avec la "disparition" ( 10/1/2011 Cessez le feu permanent - 20/10/2011 Fin définitive de l’action armée ) de l’ETA ?? Je m’explique cela aurait été beaucoup plus délicat pour le pouvoir de contrôler des foules qui " aurait pu " être plus ou moins soutenu par l’ETA ....Est ce que l’ETA jouait un rôle , même indirect ,de dernier "rempart" avant que le NOM ne tombe à bras raccourci sur l’Espagne ?? Ou alors c’est plus subtil ?? l’ETA complice du NOM , se retire du jeu "politique" en échange de facilités futures pour l’autonomie ???

     

    • #190420

      Excuse moi l’ami mais tu nages en plein délire.

      La décision du cessez le feu d’ETA intervient parce qu’une terrible répression s’abat sur les militants basques depuis des années, et que la lutte militaire n’a pas permis d’inverser.( Chose qu’ils faisaient avant, mais il n’y arrivent plus )
      Les actions militaires d’ETA servaient en fait plus la répression espagnole ( partis interdit aux élections, emprisonnement de militants politiques et associatifs, torture généralisé dans les commissariats ) et c’est pour briser cela qu’ ETA a déposé une trêve, au grand dam de l’Espagne qui continue dans sa voie répressive parce qu’elle sera obligée, à terme, de négocier.

      Faut arrêter de voir le Nouvel Ordre Mondial partout. Ca n’a absolument rien à voir.



    • #190420
      Le 22 juillet à 08:41 par Augustin Xaho
      Manifestations violentes en Espagne contre l’austérité

      « Excuse moi l’ami mais tu nages en plein délire.

      La décision du cessez le feu d’ETA intervient parce qu’une terrible répression s’abat sur les militants basques depuis des années, et que la lutte militaire n’a pas permis d’inverser.( Chose qu’ils faisaient avant, mais il n’y arrivent plus )
      Les actions militaires d’ETA servaient en fait plus la répression espagnole ( partis interdit aux élections, emprisonnement de militants politiques et associatifs, torture généralisé dans les commissariats ) et c’est pour briser cela qu’ ETA a déposé une trêve, au grand dam de l’Espagne qui continue dans sa voie répressive parce qu’elle sera obligée, à terme, de négocier.

      Faut arrêter de voir le Nouvel Ordre Mondial partout. Ca n’a absolument rien à voir. »

      Vu ma méconnaisance totale sur le sujet , c’était juste une question ...Merci pour ces précisions


  • #190203

    Ces policiers sont les chiens de garde des banquiers.

     

    • Ces policiers font leur job, ils ne sont pas plus les chiens de garde du système que la caissière du supermarché, toi ou moi. Et ce n’est pas parce qu’on va tout casser dans la rue sur un coup de tête qu’on devient réellement une épine dans le pieds du système. Au contraire, ça fait peur aux gens et donc massivement, ça pousse les gens à choisir une doctrine encore plus sécuritaire. C’est parce qu’on a trop utilisé du droit de grève que Sarkozy a pu faire campagne en dénonçant le droit de grève. Vous vous croyez encore au temps des manifs étudiantes ? Maintenant, le gouvernement à le droit de faire feu sur les émeutiers. A vouloir canarder des CRS parce qu’ils bloque le passage d’une manif...

      Soyons sérieux, ce n’est pas en manifestant sa colère qu’on change les choses. C’est en manifestant sa volonté. Si les policiers barrent le passage, il n’y a qu’à attendre sur place et si personne ne s’on va, de plus en plus de gens viendront se joindre au cortège. Quand la police comprendra que la foule ne se disperse pas dès lors qu’on la bloque (attaquer les CRS provoque immanquablement la dispersion), elle n’aura plus qu’à laisser passer. C’est du dialogue que peut émerger le rapport de force, pas l’inverse.

      Dans le meilleur des cas, que peut espérer la population espagnole ? Un changement de gouvernement ? Mais qui changerait quoi ? Ce n’est pas en tapant les CRS que les espagnols se mettront d’accord. Si c’est comme en France, la population n’est pas solidaire, il faut dire ce qui est. D’ailleurs, c’est le sens du mot crise.

      Et oui, la crise, tout le monde en parle mais personne ne sait vraiment ce que c’est. La crise, c’est tout simplement un conflit mondial, mais au lieu d’être un conflit armé, c’est un confit financier. Au lieu d’opposer les états (jusqu’à présent l’état vaincu finançait l’état victorieux, la population servait même d’esclave) entre eux, il oppose les actionnaires et aux masses salariées. Et comme le petit porteur rêve de devenir gros un jour... Ça s’achète une chambre de bonne pour la louer 10 fois le prix et ça prétend faire des affaires ! La crise, c’est notre asservissement, ni plus ni moins, à quelques multinationales.

      On dit que la gauche s’attaque aux classes moyennes. C’est clair. La gauche est le pouvoir en place et n’à de gauchiste que le nom et la méthode. Mais d’un autre côté, c’est quand les classes moyennes seront fauchées qu’elles comprendront comment elles se sont fait enfler elles aussi. L’avidité...


    • à propos des policiers, pk ils ne soutiennent pas le peuple ? dans le reportage, l’un des intervenants indique que bcp de ceux qui manifeste sont des fonctionnaires. les policiers sont des fonctionnaires. ces policiers ont sans doute des membres de leur famille qui sont touchés par la crise et l’austérité. combien sont-ils payés ces policiers pour aller violenter leurs concitoyens qui jouent leur survie ?


    • à Urbon

      en lisant ton commentaire, je me sens moins bête. excellente analyse !!! mais vraiment ! le dialogue peut être instructif.


    • Surtout que comme tout le monde, les policiers ont un loyer a payer, une famille à nourrir,... Dans les temps que l’on connait, quitter un travail "sur" équivaut à un "suicide" ! Leur métier étant déjà un sacrifice en soi...

      Maintenant on apprécierait qu’ils désobéissent massivement en certaines occasions ou au moins ne fassent pas de zèle !

      Pour rejoindre Urbon sur les moyens de lutte, "si tu veux perdre un jeu, joue avec celui qui a inventé les règles" ! Si on se bat contre se système (manifestation, politique...) on se bat avec ses règles, qu’il a inventé et qu’il maitrise parfaitement !

      Il ne faut pas prendre de front ce système mais bien construire à coté, vivre autant que possible en dehors, le vider se substance... Etre en guerre sans en avoir l’air, classique quoi ;)


    • Les policiers font leur travail, les banquiers aussi.
      Rien à redire alors ?
      On ne peut pas cautionner tout et le reste parce que celui qui tient le bâton a une famille
      et de la chance d’avoir un job... C’est ça être gardien de la paix ? Protéger ceux qui oppressent jusqu’à ta propre famille ?
      Avec la police, je tiens à te rassurer, c’est tous les jours la crise, vu que c’est elle qui détient le monopole de la violence. Des prolos qui mattent d’autres prolos, hmm si Arlette voyait ça... Et le pire c’est qu’ils sont payés au lance-pierre... Et les CRS quand ils seront pas content, on enverra l’armée ? Et l’armée si elle demande des droits, on va la rayer de la carte aussi ?
      Trop de grêve ? Nan, mais sérieux qu’est ce qu’il faut pas lire...
      Encore heureux que tout le monde n’est pas prêt à voir sa liberté limité par quelques CRS.
      Cracher sur les "multinationales" sans cracher sur leurs défenseurs effectifs dans le monde réel, moi ça me dépasse !
      Aux Armes Citoyens !
      Pas besoin de branquignoles sans conscience (politique tout au moins) à la solde des patrons mondialistes dégénérés pour faire le travail.


    • Google prendrait il part à la propagande Pro occidentale ?

      En faisant une recherche sur Youtube concernant les manifestations récentes en espagne, je me suis servi de la traduction Google afin de générer une demande ciblée sur Youtube. j’ai donc demandé la traduction du mot manifestation en espagnol, ce qui est risible, puisque ce mot est strictement identique à sa version française.

      mais le plus marrant est le résultat que j’ai obtenu en retour à cette demande,
      evento, qui signifie événement, ce qui est une traduction trompeuse et erronée. En effet, en tapant espagna evento dans le moteur YouTube, n’apparaisse aucune vidéo des manifestations récentes en Espagne

      par contre si vous tapez espagna manifestation, vous avez accès aux vidéo qui montre les troubles sociaux de ces derniers jours en Espagne.


    • @ Solstice

      Si tu passes ta vie sur E et R, google privilégiera les réponses sur E et R quand tu l’interrogeras... Désolé de te décevoir.

      D’ailleurs c’est un point qui me chagrine beaucoup, parce que ça devient de plus en plus compliqué avec google de se faire une représentation utile du web. C’est une façon de nous emmener toujours sur jes même sites, pour qu’on ne change pas nos habitudes. Google vit de ça, de la publicité, de la fidélisation de nos habitudes...


  • bonjour

    je pense que cela va être très violent en France

    - historiquement cela à toujours était violent en France

    - beaucoup de jeunes de banlieues vivent avec des aident et non strictement rien à perdre ils vont avoir faims et venir se servir chez le pauvres cadres moyens en zone pavillonnaire ou au supermarché du coin si le sociale est coupé

    - les étudiants ne vont plus avoir de débouchés droit, math etc .. le prix de l’inscription augmente à la fac

    - les retraites en 2016 et 2017 vont être baissés

    - prix de l’électricité, et des matières premières vont augmentent de 50%

    - on va avoir un choc des cultures comme au Liban

    etc.. je veux dire la reprise après 2013 est un mensonge cela va durer avec ce système de malade Européen continue avec le chômage et l’immigration

    Je vois bien Marine Lepen monter très haut dans les sondages mais arriver au pouvoir avec une équipe de Sioniste proche de Geert Wilders avec un retour à la nation en prenant comme exemple Israël soutenu par les anglo-saxons
    Ce servir de Marine comme fusible pour instaurer la dictature et l’antichambre du temple au nom de la sécurité nationale

     

    • Marine sioniste ?

      Non, je ne crois pas. Elle ne remet pas en cause l’alliance entre Israël et la France, mais pourquoi la remettrai-telle en cause ? Si on veut pouvoir influencer la politique Israélienne, ce n’est pas plus mal dêtre en bon termes. Et puis beaucoup de juifs en France pensent que l’amitié avec Israël est une garantie pour tous les juifs. C’est un de leurs acquis, je ne vois aucune raison de le leur supprimer. De là à dire qu’elle est sioniste... A écouter certains, il suffit de reconnaître l’existence d’Israël pour être sioniste, de toute façon.

      Pour faire plaisir aux islamistes ? Eux aussi ont droit à leurs acquis ? Sauf que si ils ont émigrés, les algériens et autres "arabes", c’est à cause des injustices contre eux dans leurs pays d’origine, pas dans leur pays d’accueil. Il n’y a pas lieu de comparer, sauf en ce qui concerne les palestiniens. Ils sont combien les palestiniens en France ?

      Et je parle bien des palestiniens, pas des algériens d’origine, soit disant solidaires de leur frêres musulmans, qui justifient le terrorisme là bas mais qui le fuient chez eux...


    • Vous pensez vraiment quils vont couper les RSA ?A quelle moment ?


    • concernant l’orientation de MLP, seul l’avenir nous le dira ! Soit elle choisit la voie de l’alliance avec les sionistes contre l’immigré-français issu de l’’immigration-musulman ou soit elle choisit la voie de la réconciliation prôné par Alain soral et E&R. E&R mène un vrai combat noble et honnête. leur action est vraiment honorable. Alain soral a expliqué dans une vidéo que si il a choisit cette voie c parce qu’il ne veut pas que la France connaisse le sort de la G civile. c ce que ne comprennent pas certains électeurs du FN surtout les anciens pieds noirs et certains commentaires qu’on peut voir sur oumma, etc.

      MLP fait l’amalgame entre les musulmans authentiques, les islamoracailles et les salafistes.

      concernant les français issus de l’immigration, eux, de nombreux points leur posent difficulté pour voter pour le programme actuel du FN.
      1) l’inculture est le principal obstacle. ils ne connaissent pas bien leur religion, ils ne sont pas très souvent cultivés et ceci les rend extrêmement ignorant de la réalité de la société dans laquelle ils vivent et surtout ils sont manipulables.

      2) autre obstacle : la dépendance à l’État. (aides sociales) si ils ne sont pas respecté par MLP, c parce qu’ils sont au bas de l’échelle. et oui, si c’était une communauté de médecin, avocat, petit propriétaire etc, elle les traiterait d’une autre manière.

      3) autre obstacle : la culture de la victimisation. au vu des horreurs qu’a produit l’épopée coloniale au nom de la France, je ne comprend pas comment ces gens dès premières générations de vague d’immigration ont eu l’envie de venir en France.

      4) autre obstacle et de très loin le plus inquiétant et qui emmerde vraiment : la délinquance et l’incivilité très présente dans la communauté magrébine et afro.


    • ce serait le pire des scénario pour la France !....un doigt mis dans un engrenage bien difficile à arrêter !


    • à "Kratosdu68"

      on peut très bien imaginer et ça va être sans doute le cas que si la situation financière de la France s’aggrave crescendo, qu’elle décide au plus de réduire considérablement le montant de RSA, voire qu’elle ne soit plus en mesure de le financer. les aides sociales achètent la paix sociale. on peut dire que la France est le plus offrant en ce domaine et certaines personnes trouvent le moyen de se plaindre à tort et de se montrer ingrat. est-ce que les aides sociales sont bien partagées ? j’ai regardé l’autrefois le film d’alain soral "confessions d’un drageur" et un moment un des personnages principaux fait la remarque qu’il n’a jamais vu un arabe mendier dans les rues.....


    • Si le système s’effondre on peut avoir un système ressemblant à la chute de john law
      http://fr.wikipedia.org/wiki/John_L...

      Nos politiciens comme Hollande ou sarkozy partir en Suisse ou en Israël comme John Law est parti à Venise.
      Je mets un passage de wikipedia

      "
      « La fuite

      En décembre 1720, John Law, ruiné, est obligé de s’enfuir du royaume. Sous la protection officieuse du Régent, Law est contraint à se réfugier à Venise.

      Son système a appauvri ou ruiné 10% environ de la population française, principalement les riches actionnaires. Quelques autres par contre, bénéficiant de renseignements de première main, purent s’enrichir considérablement. Cependant, son système, s’il a fait perdre confiance dans le papier-monnaie et dans l’État, a paradoxalement assaini la dette de celui-ci en la faisant prendre en charge par de nombreux épargnants, et sauvé l’économie de la France en un moment où le pays était paralysé par l’endettement généralisé et par la pénurie de liquidités. Les agents économiques ont été en effet libérés de l’endettement chronique, et l’inflation a permis d’alléger les dettes privées d’au moins 50 %. Les grands perdants ont été les rentiers – hors immobilier – mais, a contrario, les petites gens ont vu leur situation générale s’améliorer.

      Après la mort du Régent en décembre 1723, John Law se retrouve sans protecteur. Il vit ses dernières années abandonné de tous et presque sans ressources. Après un séjour en Bavière, il revient à Venise, où il meurt le 21 mars 1729, d’une pneumonie. Il est inhumé dans l’église San Moisè. »

      - Le problème c’est que l’on va être 27 états + l’immigration avec la manipulation des plus faiblement éduqués qui confondent le gangsta rap et la religion musulmane cela va être dure de leurs expliquer que le problème vient de nos politiciens et de Bruxelles, il faut être honnête je ne vois pas comment faire surtout que les sos racismes touches pas à mon pote les ont bien former pour détester la France.

      - La crise qui arrive risque de changer pas mal le monde politique un mai 68 mais très violent avec des morts ?

      - les indignés est un groupe de NPA et front de gauche soutenu par Georges Soros pour empêcher de s’organiser Asselineau en parle qu’il faudra combattre.


  • Pour leurs crimes commis les espagnols doivent être nettoyés par le feu...
    Je ne crois pas que les patates sauveront qui que ce soit, la colère du Dieu juste et terrible est sur le point de tomber, et PERSONNE ne sera épargné.

     

    • helas non camarade, Dieu n’y est pour rien la dedans
      il nous a donné le choix de faire de nos vies ce que nous voulons.
      et helas, de maniere pour ou moins directe, nous avons laissé 1 % de saloperies qu’il ne faut pas nommer gouverner 99% des autres .

      on nous a mis au courant depuis des siecles, on nous a prevenu, certains y ont laissé leur vies et on a continuer a les laisser faire .


    • Les patates te donneront les calories qui fourniront l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de ton système nerveux et musculaire. Il est impératif que vous intégriez le fait que les supermarchés aux rayons pleins à craquer n’est pas une constante fiable comme le levé et le couché du soleil.
      Faîtes l’expérience de rester seulement 3 jours sans absorber la moindre calorie, peut être alors vous vous rendrez compte de l’importance vitale de l’alimentation pour un fonctionnement normal du corps et de l’esprit.
      Les choses les plus simples sont parfois les plus essentielles.


    • Ton commentaire est sarcastique je suppose.
      Tu fais reference au fait que les espagnols ont chassé les juifs et qu’ils devront en payer le prix
      ceci dit toi aussi tu devrais etre nettoyé par le feu


  • Bordel de Dieu !
    Pourquoi le pacifisme bêlant est-il à l’Ouest pendant que les fous d’Allah (tendance qatari/saoud/otanesques) savent faire parler la poudre pour déstabiliser des pays résistants tels que la Libye, La Syrie etc... ?
    C vrai. j’oubliais : y’a pas de "services", pas d’offre mercenaire, pas d’agents de liaison ni même d’armes dignes de ce nom pour aider nos frères Espagnols (et Grecs et...) à FAIRE BOUILLIR LA MARMITE !
    "La violence révolutionnaire-Le Retour" : C’est pour quand ?


  • je suis pas super acidu sur les infos mais il me semble que j’ai pas vu de telles images au zapping. Il faut donc suivre une chaine créee par le gouvernement russe basée à moscou me semble t-il pour avoir des nouvelles de l’espagne, pays frontalier.
    je vais essayer de regarder bfm tv en mettant mon ecran à l’envers pour avoir de vraies infos.


  • je pense que ce que j’espère depuis longtemps, à savoir la déconfiture de Tous les eurocrates, est imminente.


  • En cette période de tour de France je ne peux m’empêcher de comparer l’imposture sociétale que nous vivons avec le cyclisme des années 90. On assistait à des performances grotesques comme celles de Bjarne Riis en 1996 à Hautacam...
    Pourtant le public était loin de se douter de la supercherie. Et puis il y a eu l’affaire Festina en 1998 et tout le monde est tombé des nues. Quand ce système explosera les peuples auront les mêmes réactions. La stupeur et le sentiment d’avoir été pris pour des "gros benêts" primeront. De même les BHL, Minc, Attali, Sarkozy apparaîtront comme les"grosses merdes" d’une époque de minables.


  • On ne le répétera jamais assez que si casser des vitrines, incendier quelques bâtiments et voitures de ci et de là pouvait faire avancer le schmilblik nous n’en serions pas où nous sommes actuellement.
    Rappelez-vous les années Thatcher ! Est-ce que les émeutes d’une violence rare avaient permis de faire fléchir la politique de la vieille sorcière ? Non ! On a laissé tout ce beau monde brûlé à satiété tout ce qu’il voulait et au fil des mois tout est rentré dans l’ordre, tout le monde fatigué a fini par rentré chez soi. Dans les démocratie manifestations et émeutes ont la fonction du caca nerveux chez l’enfant. De temps à autre il faut laisser le morveux trépigner, se rouler par terre...en 10 minutes le mioche comprendra qu’il se fatigue pour rien et se calmera. Cette notion de penser que déambuler dans les rues en troupeau, en jouant du djembé avec optionnellement quelques émeutes et rixes avec la police est une action politique efficace est l’un des aspects les plus caricatural des démocraties modernes.
    Notez aussi que l’on parle constamment de manifestants opposés à l’"austérité". Terme vague qui en fin de compte ne veut rien dire...slogan du genre " contre la pluie", "contre la canicule", "contre la sinistrose...", "contre le sida"...voyez-vous ce que je veux dire ? Ces expressions à l’emporte-pièce empêchant une réflexion approfondie, occultant les tenants et aboutissants des problèmes...quand vous montrez à des petites gens honnêtes mais ignorantes des guignols brûlant commerces et voitures et prétendant être contre l’austérité, à votre avis que penseront les petites gens ? Ils penseront voir des excités pour la gabegie, pour les dépenses étatiques inconsidérés, pour l’assistanat social...il ne faut pas être contre l’austérité mais contre les banksters, l’escroquerie financière...il faut être pour le retour de la souveraineté monétaire des Etats, être pour l’annulation pure et simple de la dette souveraine et pour l’arrestation et le jugement pour crime de haute trahison de tout ces politicards qui ont vendu nos nations aux banksters...Etre contre l’austérité revient à être pour la continuité du système actuel, être pour que l’Etat continue à s’enfoncer dans une dette abyssale afin de continuer à financer l’assistanat social...

     

    • Après reflexion, ça tient debout ce que tu dis, mais quelles sont les solutions puisque la voie démocratique semble une pure utopie ?


    • Je te rejoins rien que ’los indignados’ c’était du bidon, peut être sincère mais hélas bidon.
      Un agglomerat d’étudiants branleurs en sciences molles qui descendent sans leader et sans revendications précises dans la rue paniqués à l’idée de perdre le droit de consommer ?
      C’est pas avec ça qu’on changera les choses à vrai dire il n’y a que 2 choix possibles :

      1) Changer son regard sur soi, le monde et les autres et tenter une révolution psychique en passant d’un modèle d’égoisme qui a échoué à un modèle plus altruiste (prometteur mais jamais essayé).
      2) On change rien et on attend la catastrophe, il y a encore de la marge rassurez vous d’ici à ce que le 1/4 des citoyens occidentaux crévent la dalle il y encore du temps (le kg de pate le moins cher n’est qu’ à 25 centimes).

      Par contre quand les gens qui triment et se lèvent tôt (commercants, artisans, petits salariés etc.) n’arriveront plus à nourrir leurs familles là il y a une chance de voir les choses bouger mais pas avant, pour l’instant les gens on trop peur de perdre les miettes que le système leur jette pour les calmer.


    • à Goy pride...

      tu veux dire que les rmistes sont les alliés objectifs des nantis ? je suis de cet avis...
      pour aller plus loin, il y a une autre forme de diversion bien plus efficace et qui tient le peuple à distance- et même, le fait participer au système de domination qu’il croit combattre : je veux parler de l’humour !!!
      cette arme, insidieuse et typique des démocraties de marché, sert à nous faire accepter tout projet politique, surtout rétrograde...avant d’accepter l’idée d’un rallongement des durées de cotisation de retraite ou du projet de mariage gay, nous en rions bien volontiers : les blagues de comptoir, les stekches des humoristes à la télé, ceux des guignols de l’info...tout cela prépare nos cerveaux à l’inéluctable- mais dans le rire, puisque le cerveau de tout un chacun libère, dans ce cas, de la dopamine( l’hormone du plaisir, si vous préférez)....en réalité, à cette étape-là du processus, nous avons déjà donné notre aval( encore à un niveau inconscient) à ces réformes...puis vient le temps de la rébellion- stérile puisqu’après des mois de propagande par l’humour, nos cerveaux ont associé ces idées-là au plaisir( dopamine)...en troisième lieu, le citoyen lambda accepte comme allant de soi ces réformes ; il ira même jusqu’à les justifier par des références historiques ou l’exemple de pays voisins..opération à grande échelle d’autant plus facile à mettre en oeuvre que l’immense majorité du peuple français est ignorante et inculte ! c’est triste, mais c’est ainsi...réveiller tous ces gens est tâche ardue mais c’est le mieux que nous ayons à faire....il m’arrive de perdre espoir quand je vois qu’il est très difficile de réveiller ses proches( j’ai quand même remarqué que les vieux de la vieille sont plus lucides que les jeunes- et ne parlons même pas des jeunes femmes !!


    • oui il faut comprendre, analyser, et puisqu’il se présente quelqu’un pour pointer du doigt les fauteurs de nos maux (enfin, une partie, car il lui manque la dimension lutte des classes, mais on ne peut pas tout avoir en même temps, et la première étape sine qua non y est),voter pour François Asselineau,et pour le moment rejoindre son parti, pour qu’il soir fort et connu aux prochaines élections.


  • Ce qui m’embête c’est que je vois bien que tout le monde est d’accord ici sur le fait que ça doit changer mais je ne vois que très peu de discutions sur le "et après" ?
    Si nous parvenons à renverser le pouvoir et que nous pouvons le remplacer par un autre système, lequel serait-il ?
    La vrai question pour moi est celle-là.

     

    • La vraie question, ce n’est pas comment changer le système mais pourquoi ? Ha bon...

      De deux chose l’une : Soit le système se change tout seul et tu n’y peux rien, tout est dans la dialectique de l’histoire. Soit le système n’a pas d’emprise réelle sur l’individu, l’individu fait ce qu’il veut et il impose aux autres sa propre réalité. Dans ce dernier cas, le système change quand un groupe d’individu prend le dessus sur un autre. On peut alors considérer qu’un groupe d’individus se comporte comme une mini système et retomber dans les questions dialectiques, ou pousser plus loin la théorie et considérer ni la somme des individus ni le tout, mais leur cohésion. Qui décide pour qui ?

      Alors la vraie question, c’est déjà de savoir ce que tu décides, toi, en l’état actuel du système.

      Ex : Tu achètes des produits manufacturés en Chine et pour ne plus les acheter tu as besoin d’une loi pour que ces produits soient fabriqués en France... Tu vends des produits recyclables et tu as besoin d’une loi qui interdisent les produits non recyclables pour faire des bénéfices... Bref, tu ne veux pas affirmer ta différence et tu attends tout du système ! Il est donc tout à fait inutile de vouloir réformer le système puisque tu n’as pas d’emprise sur lui. Ce sont des débats sans fin : Le marché va-t-il évoluer comme ci ou comme ça, tout dépend de l’analyse qu’on fait du système, des prédictions, etc. Mais ça ne dépend plus de la volonté de personne, c’est soit disant rationnel, c’est surtout inhumain.

      Oui, bien sûr, il à a des choses à réformer, mais pour le moment nous sommes en pleine crise de bougisme, incapable de s’organiser, parce que tous en mode veille. Et les quelques multinationales qui se partagent le monde en profitent. Oui il y a des lois qui nous la mette profond, mais nous sommes tellement focalisés sur nos préoccupations immédiates que nous ne réagissons même pas. En France, tout le monde peut payer sa facture d’eau ? Alors on privatise, pendant que tout le monde débat du chômage ! En France, tout le monde a du travail, on immigre et on casse du FN (je parle d’un temps que les moins de 20 ans...), alors on construit des HLM partout et tant pis si une fois qu’ils n’ont plus de travail les gens n’ont même plus un lopin de terre pour y caser un clapier et y planter quelques patates.

      Bref, nos valeurs traditionnelles sont bafouées, avec notre bénédiction (c’est le progrès) pendant qu’on se bagarre pour des choses qu’on ne peut pas changer.


    • Première chose : Créer une assemblée constituante représentative de la population française et dont chaque membre ne devra en aucun cas être juge et parti des articles de la nouvelle constitution en "chantier" comme ce fut le cas pour la plupart des autres constitutions de la république.


  • Je voudrai rapidement rebondir sur quelques commentaires que je viens de lire.

    Je suis d’origine espagnole, et je suis outrée de lire que ces mouvements de révoltes sont considérés comme bidons, nazes.

    Oui, bien sûr, quand on regarde depuis la France les images de ce que vivent les espagnols, bien assis sur son canapé et le ventre bien dodu, on peut trouver ça ridicule. Il est évident que casser ne sert pas à grand chose, mais exprimer sa colère, même dans un certain désordre, est bien légitime et peut être le début d’une grande reflexion. Les espagnols sont assez conscients de la véritable situation et pointent souvent du doigt les vrais coupables, contrairement à ce que l’on pourrait penser depuis l’étranger

     

    • Désolé si j’ai pu laisser penser que la colère n’est pas légitime (je suis en colère aussi). Elle l’est, il n’y a pas de doute. Encore plus désolé si j’ai laissé supposer que les Espagnols sont des cons par rapport aux français, ça ne m’avait pas traversé l’esprit. Non, j’ai juste parlé d’avidité et de solidarité et je ne visais pas d’avantage les uns que les autres (si c’est comme en France, c’est ça que je disais).

      Je ne veux pas que ce qui se passe en Espagne se reproduise en France, c’est tout. Et pourtant, je sais que ça va arriver, donc je fais ce que je peux pour calmer la colère. Certes, un soulèvement populaire peut changer les choses, mais il y a d’autres façon de faire quand on veut vraiment changer les choses. La colère a ses raison, mais la violence n’en connait plus.

      Suis-je assis confortablement dans mon canapé à regarder ce qu’il se passe ? Oui, c’est vrai. Mais ça se passerait en France, je ferai sans doute pareil, en tout cas je n’irai pas me battre avec des CRS. Pas parce que j’ai du travail et que la crise ne me touche pas beaucoup, mais parce qu’il y a tellement de tensions (certains attendent depuis 30 ans ce moment) qu’ici ça finira en carnage.

      L’Espagne doit son développement économique aux subventions de l’Europe. Elle en paye le prix aujourd’hui. C’est un fait. Je ne dis pas que c’est juste, équitable, les subventions sont certainement mal gérées... De toute façon, elles ne sont accordées que si un cahier des charges est rempli. On vous a donné de l’argent pour acheter certains services, maintenant que vous avez besoin de ces services, démerdez vous. En gros c’est ça... Mais ça, tous les européens le découvrent aujourd’hui, d’ailleurs personne n’y échappe puisque les subventions accordées autrefois par les états à certains secteurs sont maintenant détournées et passent d’abord par Bruxelles.

      Il y a quelques années j’étais un européiste convaincu, persuadé que seule l’Europe pouvait maintenir la paix entre les nations. Cependant, jamais je n’aurai imaginé une Europe avec autant de pays. Maintenant, je me rends compte que toutes les directives européennes sont prises sans que personne n’en sache jamais rien et que celles-ci sont impossibles à appliquer. Si demain l’agriculture française (qui fait de la résistance) se plie au système, les prix s’envoleront et notre production ne remplira plus que les panses des riches en Chine, au Qatar ou ailleurs. On se tiermondise. J’ai envie de gerber.


  • A Urbon

    Merci pour les précisions que tu as apporté !
    Je voudrais juste ajouter une chose. l’Espagne est dans cet état, comme tu le dis, à cause des subventions de l’UE données et gérées n’importe comment, mais aussi à cause de la politique extrèmement agressive des banques privées...

    D’autre part, je ne pense pas que les choses se dérouleront de façon similaire en France car les deux cas de figure sont très différents.

    La colère arrivera en France, je crois que c’est un voeu pieu de ne pas le souhaiter. La vraie question à mon sens est comment faire pour que cette colère, cette violence soit constructive.
    Mais je me trompe peut être complètement...


Afficher les commentaires suivants