Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Manuel Valls, histoire d’un franc-maçon

Révélations. Le long passage de Manuel Valls au Grand Orient de France, de 1989 à 2005, est très étonnant à au moins deux titres.

Primo le fait que l’actuel Premier ministre n’en parle jamais, pas plus que les journalistes qui signent des biographies ou des portraits de lui dans la presse écrite ou audiovisuelle.

Deusio, par le choix de sa loge-mère, « ni maîtres ni dieux », où il fut initié en 1989, un atelier de trublions, de rebelles, de libertaires, d’anarchistes, de socialistes autogestionnaires ou de communistes… Surprenant pour ceux qui voient en lui à Matignon l’incarnation du social-libéralisme sécuritaire. Au terme de plusieurs semaines d’enquête, L’Express publie ce 20 mai un dossier de couverture titré « Un franc-maçon nommé Valls » .

Contrairement à une légende logique mais fausse, son ami de trente cinq ans Alain Bauer n’est pour rien dans l’entrée en maçonnerie de Manuel Valls. Bauer a été initié en 1981 au GODF avant de devenir Grand Maître en 2000. Il assure n’avoir jamais parlé de franc-maçonnerie avec son ami Manuel jusqu’en 1995. J’ai découvert que le parrain de Manuel Valls fut en fait le rocardien Jean-Pierre Antebi, à l’époque Grand Secrétaire aux Affaires extérieures au Conseil de l’ordre du GODF, et que les deux hommes ont été présentés par le frère Yves Colmou (27 ans plus tard, il est aujourd’hui l’un de ses plus proches conseillers à Matignon). C’est Antebi qui a entraîné Valls dans la loge qu’il avait contribué à fonder en 1986, « ni dieux ni maîtres ».

Dans mon article, je raconte l’histoire singulière de la création de cette loge « poil à gratter » pour laquelle le Grand Maître de l’époque Roger Leray a manifestement eu plaisir à allumer les feux en 1986. Il est rare que la naissance d’une loge soit un tel événement. Exceptionnel également qu’un atelier soit lancé avec la lecture d’une charte, un texte audacieux, percutant. Et toujours en vigueur. J’en publie dans L’express de larges extraits.

J’ai pu rencontrer plusieurs anciens vénérables maîtres (qui se faisaient appeler « maillet d’Orient ») de Ni maîtres ni dieux où Manuel Valls venait « s’encanailler », alors qu’il était déjà un socialiste ambitieux, conseiller au cabinet de Michel Rocard, à Matignon.

Dans ce dossier que publie L’Express, je dresse le portrait du parrain de Valls, toujours resté dans l’ombre, Jean-Pierre Antebi, un courtier en assurances partagé entre trois passions militantes : le PS, le GODF et la LICRA. Un homme haut en couleurs emporté par la maladie en 2007, à l’âge de 64 ans. Il était si fier de sa recrue pour laquelle il voyait il y a un quart de siècle un destin de président de la République !

Manuel Valls restera six ans et demi à « ni maîtres ni dieux » avant de changer de loge fin 1995, car les jours des tenues (réunions) deux fois par mois n’étaient pas compatibles avec ses obligations au siège du PS. Là, il ne cherche pas midi à quatorze heures : il demande à Alain Bauer d’organiser son transfert dans la loge dont il est le vénérable maître, L’Infini maçonnique. Tout ce récit permet de mieux comprendre quel animal politique il est devenu - d’Evry à Matignon - sa colonne vertébrale, ses valeurs, ses convictions. Il manquait une pièce au puzzle Valls.

Voir aussi, sur E&R :

Plus de révélations sur le Premier ministre, chez Kontre Kulture :

Sur la franc-maçonnerie, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1188237

    LOL...il n’a ni valeurs, ni convictions...c’est juste une girouette opportuniste totalement amorale.

     

    • #1188273

      oui, mais étonnant quand-même que l’Express aide à démanteler ? Ils veulent se débarrasser de lui donc, à la faveur de qui ?


  • #1188248
    le 19/05/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Manuel Valls, histoire d’un franc-maçon

    La lumière (véritable) commencerait-elle à percer l’infini brouillard du mensonge républicain ?


  • #1188256

    La loge "Ni dieux ni maitres". C’est un ado pré-pubère qui a trouvé ce nom ? Et ces gens la nous gouvernent...

     

    • #1188350
      le 19/05/2015 par goy pride
      Manuel Valls, histoire d’un franc-maçon

      Ah ! Ah ! C’est ce que je pensais ! C’est le genre de mièvrerie que l’on entend de la bouche d’ados boutonneux dont l’immensité de l’arrogance est à la hauteur de leur inexpérience de la vie ! A la rigueur entendre cela de la bouche d’un Gengis Khan dont la vie fut une épopée ahurissante cela se comprendrait...quand t’échappes à tous les complots, quand tu sors vivant de batailles mémorables, que tu mets à tes pieds la moitié du monde connu...cela peut monter à la tête si bien que plutôt que de remercier la sainte providence on pourrait avoir tendance à se prendre soi même pour un dieu...mais en général "sans Dieu ni maître" sort de la bouche de puceaux de la vie ! Et en dernière instance quand on arrive à 80 balais passés, et que chaque soir avant de s’endormir on se demande si on se réveillera le lendemain matin même les plus arrogants finissent par se rendre compte la petite merde que nous sommes, cet amas de molécules insignifiantes à l’échelle de l’univers ! Pour l’anecdote quand Voltaire s’est senti mourir il hurla comme une bête de terreur avant d’expirer son dernier souffle ! Il faisait moins le malin !


    • #1188373

      Je crois qu’elle est de Bakounine cette citation ...


    • #1188490

      hahaha clairement.... c’est marrant parce-qu’en plus dans leur loge je suppose qu’il y avait un ... maitre ? (structure pyramidale oblige...)


  • #1188261
    le 19/05/2015 par Paganhate
    Manuel Valls, histoire d’un franc-maçon

    Tiens tiens tiens... nouvelle information sur le traître à la patrie, mais finalement rien de surprenant...


  • #1188272
    le 19/05/2015 par Antidote
    Manuel Valls, histoire d’un franc-maçon

    « Il manquait une pièce au puzzle Valls. » Jusqu’à ce qu’il se fasse circoncire et qu’il y laisse ces baloches ! Au fond, c’est une histoire triste !


  • #1188282

    Valls,c’est le loup dans la bergerie ,ce type est capable du pire ,est c’est dans le pire qu’il est le meilleur . C’est le mal incarné ,un dictateur de première.

     

  • #1188283

    Attend, attend, attend, pas sûr d’avoir pigé, il était maître dans la loge ni dieu ni maître ? Nan j’comprends toujours pas là... :/


  • #1188287

    La devise de cette loge vous laisse entrevoir l’apocalypse si il recevait les manettes du pouvoir en 2017.

    Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas.

     

    • #1188457

      Il faut savoir que la FM est une école qui commence par déconstruire les convictions de ses néophytes, pour faire le vide, d’où le nom de cette loge. Ensuite, échelon après échelon, une idéologie est implantée dans l’esprit des membres assidus, pour leur donner un nouveau maître, ainsi qu’un autre Dieu.


  • #1188295
    le 19/05/2015 par listener
    Manuel Valls, histoire d’un franc-maçon

    Et si l’illustre président Stirn, petit fils d’Alfred Dreyfus et persécuteur de Dieudonné appartenait (ce qui est au plus haut point probable) également à la franc-maçonnerie, cela donnerait un beau motif de révision de l’ordonnance d’annulation de la décision d’autorisation de spectacle prononcée par lui dans des conditions invraisemblables dans la multiplication des "signaux de détresse" entre Frères, annulation obtenue rappelons-le à la demande de ce franc-maçon avéré ministre de l’intérieur.

    Cela justifierait amplement la récusation de ce militant du compas de l’équerre déguisé en juge et des sanctions disciplinaires pour violation de son serment d’impartialité..


  • #1188303

    (...) Dans ce dossier que publie L’Express, je dresse le portrait du parrain de Valls, toujours resté dans l’ombre, Jean-Pierre Antebi, un courtier en assurances partagé entre trois passions militantes : le PS, le GODF et la LICRA. (...)



    Quoi ? Le parrain de Manu chez les franc-macs était lié à la LICRA ? Ce parrain aurait-il pu avoir une quelconque influence sur Manu ?

    Roland Dumas, sors de ce corps !



    (...) Primo le fait que l’actuel Premier ministre n’en parle jamais, pas plus que les journalistes qui signent des biographies ou des portraits de lui dans la presse écrite ou audiovisuelle. (...)



    Et Emmanuel Ratier, c’est pas un journaliste ?


  • #1188318
    le 19/05/2015 par Kenshirô
    Manuel Valls, histoire d’un franc-maçon

    J’en été déjà convaincu...

    De ses cravates "bleu franc-mac" ( pour un socialo, je trouvais déjà ça louche...) et puis récemment son noeud-pap à Cannes, la tentation pour lui de ne pas nous laisser deviner son passé/présent de "frèro la truelle" était trop forte... ^^


  • #1188319
    le 19/05/2015 par Tocqueville
    Manuel Valls, histoire d’un franc-maçon

    C’est surtout l’histoire d’un arriviste dépourvu de toute conviction, bouffi d’ambition qui a mangé à tous les râteliers sans trop se soucier des incohérences.

    Bref, une histoire au combien banale d’un homme politique français.


  • #1188342
    le 19/05/2015 par Fulcanelli
    Manuel Valls, histoire d’un franc-maçon

    Que cache-t-il encore ?


  • #1188379
    le 19/05/2015 par Jérôme2709
    Manuel Valls, histoire d’un franc-maçon

    Pas étonnant étant donné comment il récite toujours les mêmes mots creux, tel un petit robot faussement intellectuel : valeurs, république, démocratie, liberté, etc.


  • #1188389
    le 19/05/2015 par raoultvolfony
    Manuel Valls, histoire d’un franc-maçon

    C EST ENCORE SA SOEUR QUI EN PARLE LE MIEUX ;;EL GIOVANA ! ! !

    Giovanna, la soeur de Manuel Valls, raconte l’enfer de la toxicomanie
    Le Point -
    Dans son autobiographie "Accrochée à la vie", qui sort mercredi, Giovanna Valls se confie sur l’addiction qui lui a pris une partie de sa vie.

    Nous sommes en 1984. La famille Valls vit à Paris, en face de l’île Saint-Louis. Manuel, le grand frère, fait ses classes au Parti socialiste. "Moi, j’ai sombré dans une vie différente, dans une autre histoire", raconte aujourd’hui Giovanna, la petite soeur de 20 ans. Cette autre histoire, c’est celle de l’héroïne. Plus de trente ans plus tard, la cadette de l’actuel Premier ministre raconte, dans son autobiographie à paraître mercredi intitulée Accrochée à la vie, l’enfer de la drogue.
    "J’ai arrêté de m’aimer. On est incapable de se regarder dans le miroir tous les jours. On devient vraiment une espèce de loque", a-t-elle témoigné lors du 20 Heures de France 2, dimanche soir. Devenue toxicomane, elle s’exile à Barcelone, la ville de son père Xavier Valls. En vain, dans un premier temps. Mais petit à petit, elle remonte la pente et décroche pendant quinze ans. Jusqu’à plonger dans une relation toxique avec un homme alcoolique. Face aux coups et aux insultes, Giovanna Valls retombe dans la drogue, avec une overdose de cocaïne en 1998.
    VIH et hépatite C
    Elle apprend alors qu’elle est porteuse du VIH et qu’elle souffre d’une hépatite C. La pire des périodes s’ouvre alors. À 40 ans, elle pèse 35 kilos et alterne les vols, les séjours en prison et les tentatives de suicide. Elle frôle la mort. Mais son autobiographie est sous-titrée Journal d’une renaissance. Grâce à l’écriture et à un programme de désintoxication basé sur la vie en communauté dans la forêt amazonienne, elle remonte la pente.
    "Mon frère, assure-t-elle, a toujours été au courant de tout ce qui m’arrivait, il a toujours été à côté de moi." Lui-même admettait cependant en 2013 dans sa biographie qu’il ne s’était "pas occupé de Giovanna directement. Je pense qu’elle ne l’aurait pas accepté, qu’elle l’aurait mal vécu. On a toujours gardé un lien affectif, ça n’a pas été facile. Je n’ai jamais rompu tout contact, j’ai aidé mes parents autant que possible". À 52 ans, Giovanna Valls vit à nouveau en Catalogne, apaisée, mais vigilante : "J’ai réussi, mais attention, les toxicomanes...sont toujours fragiles...

    IL VONT NOUS FAIRE REGRETTER LEONARDA et ca sa clique ! ! !

    que du bonheur pour la france


  • #1188649

    CQFD pour ceux qui doutent encore de l’influence Franc maçonne sur la France.

    Et pour les non-goys...,il y a le Bnaï brith, au dessus c’est le soleil !


  • #1188885
    le 20/05/2015 par frederic
    Manuel Valls, histoire d’un franc-maçon

    Je me suis jamais posé la question tellement c’était évident. Ils en sont tous de toutes façons.


Afficher les commentaires suivants