Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mairie de Paris : 85 000 € de subventions publiques pour des crèches juives, au nom de la laïcité

La laïcité. Cela fait des mois que le gouvernement use de ce thème pour attaquer constamment la pratique de la religion musulmane sur le sol français. A entendre certains membres de l’UMP inspirés de la montée du Front National, l’islam et les musulmans menaceraient le pacte républicain, la laïcité vivrait ces derniers instants et les français seraient à deux doigt de vivre sous la sharia. Une fiction qui dépasse largement la réalité car dans les faits ce ne sont pas les musulmans qui transgressent ces principes mais les politiques eux-mêmes.

Des faveurs, au nom de la laïcité

On se souvient de cet épisode passé à la trappe par les médias francophones. En avril 2011, sur demande de l’Elysée quelques étudiants juifs pratiquants ont pu passer les concours d’entrée aux grandes écoles en dehors des sessions normales d’examen. Des sessions secrètes de nuit avaient été organisées tout cela au nom de la laïcité.

Puis, il y a quelques semaines, on aussi eu le droit aux créneaux non-mixtes à la piscine municipale d’Aix les bains. L’info n’a pas fait scandale puisqu’il n’y avait pas de musulmans dans l’histoire, en fait les créneaux non-mixtes étaient réservés aux élèves de l’école talmudique (école privée juive) à la différence des créneaux non-mixtes proposés il y a quelques années à Lille qui profitaient essentiellement à des femmes musulmanes. Comble de l’histoire, Dominique Dord maire d’Aix les Bains ayant continuer à autoriser cette pratique est un maire UMP.

Les faveurs ne s’arrêtent pas là, l’information est là encore passée inaperçue. Selon Stéphanie Le Bars, journaliste au Monde, le conseil des élus de Paris a attribué plus de 2 millions d’euros dans le cadre du vote du budget municipal à des crèches confessionnelles dont deux établissement seraient des crèches juives loubavitch, secte du judaïsme ayant une lecture littéralliste de la thora considérée comme fondamentaliste. Au total, les deux établissement confessionnels devraient recevoir 85 000 € de subventions publiques, encore une fois au nom de la laïcité.

L’offensive visant le culte musulman inquiète

Des exemples comme cela où les élus pratiquent une certaines tolérance à l’égard de certaines communautés religieuses, nous pourrions en citer de nombreux. Des aménagements, des faveurs dont se réjouissent les bénéficiaires mais qui en coulisse s’inquiètent de l’adoption d’une lecture offensive de la laïcité utilisée pour mieux réguler la visibilité de l’islam.

Une fixation qui fait des dommages co-latéraux puisque les sikhs en viennent à se plaindre de l’islamophobie du fait de leur ressemblance avec la communauté musulmane et la communauté juive cherche à obtenir des garanties sur la pérennité de l’éducation juive en France face à la montée des extrémismes politiques et identitaires en France.

Clientélisme à l’égard de certaines communautés, volonté de ne pas chatouiller les lobbys, stratégie de conquête électorale… les élus qui dénoncent les atteintes à la laïcité sont les premiers à vendre leur principes en échange de crottes de nez. Les faveurs, les aménagements nous y sommes favorables mais ils doivent profiter à tous. On ne peut pas tolérer que des créneaux non-mixtes à la piscine soient autorisés lorsqu’il s’agit d’étudiants juifs et qu’ils soient interdits lorsqu’ils s’agit de femmes musulmanes, à moins… à moins que la laïcité ne soit qu’un prétexte pour empêcher les musulmans de pratiquer l’islam en toute sérénité.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La Laïcité est une affaire de goyim, les juifs, le peuple élu, ne sont pas concernés... combien de temps va-t-il falloir le dire ?


  • "Les faveurs, les aménagements nous y sommes favorables mais ils doivent profiter à tous"
    Mouais, encore un adepte du communautarisme qui travaille (in)consciemment à la désagrégation de la France. Et les femmes chrétiennes, elles ont quoi comme faveur ? Ce genre de discours quasi-victimaire, très peu pour moi.


  • "Il n’est pas acceptable que la ville de Paris méprise ainsi la loi de 1905 et accorde, ni plus ni moins, 2,3 millions d’euros à des structures confessionnelles", en majorité des crèches d’obédience juive ou gérées par des associations loubavitch (orthodoxes), a déploré Danielle Simonnet, élue du PG, dont le groupe a voté contre.

    De son côte, le mouvement Loubavitch assure ne gérer que "deux crèches qui ont reçu cette année quelque 85 000 euros". Le groupe EELV et les élus du PRG ont voté contre ces subventions ou se sont abstenus selon les cas, en fonction des progrès apportés dans ces structures. Depuis 2008, face aux critiques récurrentes, la Mairie de Paris s’efforce de préciser des critères d’attribution des subventions afin que les crèches soient davantage en conformité avec le principe de laïcité : ouverture le vendredi après-midi (malgré shabbat) ou bien encore accueil des enfants "domiciliés à Paris" sans distinction confessionnelle, - la majorité de ces structures accueillant exclusivement des enfants juifs-. La Mairie demande aussi à ces crèches de participer à l’attribution des places dans les arrondissements.

    Selon les élus verts, "le caractère communautaire et religieux de l’accueil persiste dans certaines de ces crèches" et, selon l’exécutif parisien, certaines ont vu leurs subventions réduites ou supprimées. Les écologistes ont proposé que le maire de Paris confie à un "observatoire de la laïcité" le soin d’"évaluer le respect de neutralité dans le fonctionnement des crèches associatives". Cet observatoire devrait voir le jour au premier trimestre 2012.

    source : http://religion.blog.lemonde.fr/2011/12/17/loubavitch-entre-polemique-parisienne-et-affichage-national/


  • En parlant de laïcité, il y a même une piscine pour les femmes juives vers Divonne (Ain - 01) tandis que les femmes musulmans n’en ont pas le droit pour cause de laïcité lol...Vive le lobby qui n’existe pas...

     

  • Un jour j’ai appris qu’une piscine ouvrait uniquement pour les femmes dans une certaine tranche d’horaire. Toute contente je suis aller mais on m’a refuser en me disant que c’était exclusivement pour les femmes juives. Pus tard j’en ai parler à une amie juive elle m’a dit clairement que pour eux, il est impossible de se baigner avec des non juives pars que l’eau serait souillée.... No comment.


  • Bientôt dans les transports, les bâtiments et lieux publics de France nous verrons apparaitre, comme au meilleur temps de l’apartheid, des pancartes et des flèches précisant "peuple élu seulement’’ et ’’goys seulement’’... leur arrogance sans limites devient proprement insupportable !