Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Marine Le Pen plaide pour "la droite des valeurs et la gauche patriote"

A-t-elle compris que la réconciliation nationale était la seule ligne viable ?

Fragilisée par un débat d’entre-deux tours et les divisions internes de son parti, Marine Le Pen a voulu rassurer ses militants, ceux qui « espèrent un changement vital ».

 

[...]

Après le terrorisme, Marine Le Pen a encore longuement dénoncé la crise migratoire, avec ses « images de submersion de l’Europe ». Pour elle, les migrants ne sont que les « victimes de la bonne conscience de nos élites », « du laxisme » des dirigeants. Elle a pointé « Mme Merkel, Mr Macron et avant lui Mr Hollande et avant lui Mr Sarkozy ». « Ils sont coupables des noyades en Méditerranée » a accusé la présidente du FN. « Je le dis : ceux qui organisent la submersion commettent un crime contre la France, un crime contre l’Europe, un crime contre notre civilisation française. »

Ce recentrage musclé de la parole frontiste vers ses thèmes historiques de prédilection, apparaît comme un signal. Le discours de Brachay 2017, où elle n’a pas parlé « d’euro », ni même de « souveraineté monétaire » indique un changement d’approche. Certains cadres, présents sur place, se sont félicités de ce « retour aux fondamentaux » quand d’autres, comme Sophie Montel, semblaient moins enthousiastes.

Samedi, la présidente frontiste avait d’autres cibles. Les Républicains ? « Ils n’ont rien à proposer que du sous-Sarkozy ». Laurent Wauquiez ? « Il droitise son discours pour prendre LR, demain il le recentrera pour le conserver ». La droite et la gauche ? « L’écroulement d’un édifice vermoulu ». La réforme territoriale ? « La disparition de notre démocratie de proximité ». Macron ? « Une entreprise de déconstruction ». La loi travail ? « Une révolution » impliquant des « salariés jetables ».

Aujourd’hui, le système politique est divisé en trois pôles, selon elle : l’extrême gauche, le macronisme et le Front national. Le premier serait « dominé par les islamo-trotskystes de la France insoumise », « une bouillie idéologique entre Nuit debout et la révolution bolivarienne », « un groupe d’agités ». En Marche constituerait le second pôle, un « mouvement bobo » ayant une « vision ultralibérale de l’économie ».

[...]

Tournée vers ce « beau projet », qui sera la priorité des frontistes jusqu’au congrès de Lille dans six mois, la présidente a invité ses soutiens et « tous les Français » à l’accompagner, au nom d’une « vision panoramique » de la France, dont elle attribue l’exclusivité à son parti. Elle a tendu la main aux « Français orphelins » de « la droite des valeurs » et de « la gauche patriote ».

 

 

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

À ne pas manquer, l’analyse de la défaite du Front national par Alain Soral :

La seule ligne politique viable pour les patriotes :
la réconciliation de la gauche du travail et de la droite des valeurs !
Voir chez Kontre Kulture :

 






Alerter

68 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1798991
    Le 11 septembre à 00:29 par La Faux Tranchante
    Marine Le Pen plaide pour "la droite des valeurs et la gauche (...)

    Après avoir attentivement écouté ce retour aux sources, je dois
    concéder à Marine une force élocutoire certaine ... Aussi, dans
    ce même discours, emprunte elle la virtuosité d’une plume fine
    à un autre, qui aura grandement participer à étoffer ses prises
    de paroles, les plus importantes, celles concernant la soudure
    unissant le parti à sa masse ferme le constituant.
    C’est donc à dire que Marine fût portée, par une grande équipe,
    de très valeureux contributeurs, que ce support indéniable et
    conditionnel aux résultats atteints, n’auraient jamais pu être
    acquis sans sa qualité en son existence. Il y a donc le parti : fruits
    cumulés de tous les efforts et il y a une représentante.
    Marine a été et restera une meneuse de très grande qualité.
    Aussi est-il souhaitable qu’elle prenne tout le recul afin de veiller
    sur l’intégrité du parti. J’opte et souhaite l’option qu’elle saisisse
    l’opportunité de pacification nécessaire à la refondation du parti.
    Je n’apprécie pas savoir Floriant Philippot ou tout autre valeureux
    contributeurs, visés par des attaques gratuites, autres que
    celles se manifestant sous la forme argumentaire, contribuant
    donc à cette refondation authentique dont nous recherchons
    tant les effets de la recette. Plus la recette sera soutenante,
    plus elle fera d’adeptes.
    Hors le respect face à des sensibilités bien multiples semble remis
    à présent en question ... Vous êtes, cousins, cousines, tous dans
    la même galère !! Plus vos chants de rameurs collectifs seront
    vrais et sonnants, plus ils animeront votre formidable avancée, plus
    vous serez SYNCHRONISÉS, plus vous propulserez sûrement
    le navire chéri, par delà la tempête qui nous secoue.

    Ô toi rameuse, rameur, regarde la bonté de ta voisine rameuse, ton
    voisin rameur, voit comme il est incomparablement beau ce tableaux
    fait d’efforts concertés, de déploiements synchronisés.
    SYNCHRONISEZ VOUS qu’ils disaient ...

     

    Répondre à ce message

    • #1799131

      C’est ça, ramons. Et pour ramer, on rame.
      Le fait est que les patriotes sont minoritaires en France. Ce sont ceux qui réfléchissent. Les autres consomment ou s’accrochent au cliché, à l’illusion, au privilège, au RSA.
      La solution n’est donc pas démocratique, mais alors pas du tout. La Marine, le Phiphi, n’y peuvent rien, aussi consensuels tentent-ils d’être, avec ou sans talent.
      La solution n’est pas démocratique, mais alors pas du tout. Je crois qu’on y pense en ce moment.

       
  • #1799024

    Si même chez ER il y a des gens qui continuent de croire à une solution électorale c’est très inquiétant.

    Les médias font l’opinion. Les opinions pardon. Point.

     

    Répondre à ce message

  • #1799079

    J’ai voté Marine aux deux tours (et ça serait à refaire, je le referai), pourtant je n’arrive plus à trouver la motivation à l’écouter s’exprimer... Je n’y crois plus. Elle avait une autoroute devant elle, et elle a sabordé les élections. Macron en face, purée, c’était carrément du gâteau ! Reste Philipot qui me semble (toujours) plus en phase avec une envie de gagner et de réellement changer les choses. Mais Marine, je trouve qu’elle devrait céder sa place...

     

    Répondre à ce message

  • #1799185

    Le problème du FN est qu’une grande majorité des Français adhère à ses idées ,mais à la sortie sont minoritaire en représentativité .C’est la le point crucial ,le coup d’épée dans l’eau .Toute la horde se mobilise contre ce parti pour le faire taire et qu’il ne trouve pas d’écho .Tout est fait pour l’affaiblir quoique l’on sache très bien que ce parti n’est pas parfait ,mais va dans le bon sens . Il n’arrive pas à concrétiser ce qu’il représente parce qu’on l’en empêche par tous les moyens "non démocratique" .Exemple ,scrutin à deux tours ,proportionnelle,diabolisation,propagande, etc., etc....On frustre l’électeur pour qu’il se range chez l’abstentionniste ,ou le vote blanc ,ce qui empêche l’adhésion concrète ,et bien sur le risque de la majorité .Il sera très difficile au FN d’accéder au pouvoir sans une VRAIE démocratie totale et concrète, ou bien il mettra beaucoup de temps pour y arriver .

     

    Répondre à ce message

  • #1799195
    Le 11 septembre à 12:50 par Gerard John Schaefer
    Marine Le Pen plaide pour "la droite des valeurs et la gauche (...)

    Marine Le Pen a eu sa chance d’incarner la France, aux dernières élections présidentielles.

    La France, Marine.

    Marine, la France.

    Et puis, manque de bol, elle s’est fait doubler par des intermittents du spectacle...

     

    Répondre à ce message

  • #1799197

    Comme son père, aucune envie d’être élue, d’ailleurs si c’est pour faire du "libéralisme" à la fion, c’est à dire que les pauvres payent pour les riches, non merci.

     

    Répondre à ce message

  • #1799246

    Pour moi, la mère le pen s’est rédhibitoirement grillée à mes yeux lors de son débat.

     

    Répondre à ce message

  • #1799300
    Le 11 septembre à 15:40 par redsniper06
    Marine Le Pen plaide pour "la droite des valeurs et la gauche (...)

    Soral président avec Marion comme "premier" ministre ...sinon rien !!!...

     

    Répondre à ce message

  • #1799305
    Le 11 septembre à 15:48 par Tocqueville
    Marine Le Pen plaide pour "la droite des valeurs et la gauche (...)

    Il n’y a rien à tirer des élections, c’est du spectacle pour naifs. Faire du business, du réseau, de la ré information, bref être dans le réel, le concret, c’est le seul moyen de faire de la politique sérieusement. Les feujs l’ont bien compris !

     

    Répondre à ce message

  • #1799491

    Débat pas débat, Marine doit partir, etc., mouais bof vindicte sans intérêt - si nous en sommes là, c’est bien parce que les gens ont une peur irrationnelle de ceci ou cela, parce qu’ils ne se sentent pas patriotes, etc., parce qu’il sont bêtes, sous-cultivés au final ; ce qui compte c’est le contenu du programme du FN : et après examen, c’est le seul à pouvoir nous sortir de cette mouise.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents