Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Medvedev-Obama : du redémarrage aux menaces

L’auteur de ces lignes sait après quels événements le président russe Dmitri Medvedev a pris sa décision définitive concernant la réponse de la Russie au déploiement du bouclier antimissile (ABM) en Europe. C’est arrivé à Honolulu, pendant le forum (et le sommet) de la Coopération économie pour l’Asie-Pacifique (APEC), où s’est apparemment tenue la dernière rencontre entre Barack Obama et Dmitri Medvedev en tant que deux présidents.

Etant donné que l’APEC concerne avant tout l’économie, on y parlait de l’adhésion de la Russie à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), et de beaucoup d’autres choses. Un seul thème n’a pas été abordé, l’ABM. 

Les deux présidents ont convenu de continuer à ne pas s’entendre sur ce sujet. L’idée a été émise d’inviter Obama à Moscou avant la fin de l’année. Et il s’est immédiatement avéré qu’il ne pourrait pas venir.

Quand on veut on peut ?

Il est assez rare dans la pratique internationale qu’une invitation soit formulée publiquement par une partie et rejetée par l’autre. Généralement, on s’entend sur ce genre de choses à huit clos, et si la visite est impossible personne n’annonce l’invitation publiquement. Cette histoire, à elle seule, indiquait déjà que quelque chose allait se produire. Et aujourd’hui nous savons ce que c’est.

Le côté technique des mesures annoncées par Dmitri Medvedev est un sujet à part. Chacun y voit ce qu’il veut voir.

L’agence Associated Press a titré que les missiles russes seront dirigés contre des cibles en Europe.

En Russie on attire davantage l’attention sur le fait que les ogives nucléaires de ces missiles seront équipées de systèmes de franchissement de l’ABM. Bref, il y en a pour tous les goûts.

En s’éloignant du côté technique pour aller vers la politique, il est très important de noter dans le discours du président russe la phrase suivante : "Etant donné le lien indissociable entre les armes stratégiques offensives et défensives, la Russie pourrait avoir des raisons de dénoncer le Traité de réduction des armes stratégiques (START-3). C’est prévu par le fond même du traité."

C’est le résultat assez triste des deux mandats présidentiels en Russie et aux Etats-Unis : on voulait sincèrement s’entendre sur une question à première vue évidente, mais on n’y est pas parvenu. Et la principale réussite de ces relations n’est pas encore sabotée, mais elle est fortement menacée.

Encore une question d’argent

On se demande alors pourquoi ne pas ignorer l’incapacité américaine de renoncer à son obsession concernant l’ABM. D’autant plus que les experts russes de l’opposition qualifient les craintes de la Russie au sujet de l’ABM d’exagérées, en rappelant que ce système ne présentera de danger qu’à la troisième et dernière étape de son déploiement.

Mais beaucoup de facteurs incitent à prendre les décisions actuelles.

Ce ne sont pas les élections en Russie : la politique étrangère n’est pas un problème électoral clé. D’autant plus que le discours de Dmitri Medvedev ne réjouira pas forcément beaucoup d’électeurs, il ressemble plutôt à une nécessité désagréable.

En l’occurrence, il est plutôt question d’argent, et ce n’est pas l’argent russe. L’échec du "super-comité" du Congrès chargé de trouver un plan de réduction de la dette fédérale est le principal événement de la vie politique américaine cette semaine.

Parmi d’autres conséquences désagréables de l’incapacité des deux principaux partis américains à s’entendre même au sujet de choses sur lesquelles il est impossible de ne pas s’entendre, il existe un aspect concernant le budget du Pentagone.

Il s’avère qu’en raison de l’échec au Congrès, à partir de janvier 2012 le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta sera contraint de lancer le programme de réduction du budget du Pentagone de 450 milliards de dollars en 10 ans. Et en y regardant de plus près, on se rend compte que désormais il faut le réduire encore davantage.

Le monde change, pas les hommes

Il serait préférable que le discours d’hier de Dmitri Medvedev sur les mesures de rétorsion de la Russie contre les plans de l’ABM fasse en sorte que certains se demandent si l’ABM est réellement aussi nécessaire s’il irrite un pays qui pourrait être un bon partenaire des Etats-Unis ?

Après tout, à une certaine étape, Moscou était prêt à accepter une déclaration juridiquement contraignante attestant que l’ABM n’est pas dirigé contre la Russie. Autrement dit, un document aurait suffi, mais les deux pays n’ont pas réussi à s’accorder même à ce sujet.

Les Américains vont peut-être se poser la question aujourd’hui, ou peut-être pas.

Le fait est que le thème de l’ABM aux Etats-Unis vit une vie enchantée et peu rationnelle. Cela fait penser que le principal problème ne concerne pas les missiles, mais qu’il réside dans les têtes des gens.

Il faudrait compter combien de fois dans l’histoire des relations entre Medvedev et Obama Moscou a dû prétendre que même si tout allait mal, les pays se comprenaient et leurs vues ne divergeaient pas significativement.

La Libye, et le Grand Moyen-Orient en général, d’où les Etats-Unis semblent partir en laissant le chaos et les ruines. La Syrie et l’Iran à l’heure actuelle. Obama a déjà déclaré à maintes reprises que Moscou et Washington se comprenaient mutuellement au sujet de l’avenir nucléaire de l’Iran. Mais est-ce que c’est effectivement le cas ?

Alors pourquoi à chaque fois qu’apparaît la moindre chance de s’entendre sur un sujet avec Téhéran (telle est la position de Moscou), les Etats-Unis et leurs alliés adoptent immédiatement de nouvelles sanctions anti-iraniennes ? Ils ne veulent pas négocier ? Alors que veulent-ils ?

On pourrait rappeler encore beaucoup d’histoires, telles que l’affaire Viktor Bout (condamné aux Etats-Unis pour trafic d’armes). Ou le fait que les mots "rétablissement de l’URSS" sont perçus aux Etats-Unis comme un verdict, indépendamment de savoir si quelqu’un veut la restaurer ou non. Mais tout aboutit à la même conclusion : le refus même pas des gouvernements mais des sociétés occidentales de renoncer à la politique d’il y a 20 ans.

En réalité, le monde a déjà changé à deux reprises durant cette période. Les Etats-Unis et les pays de l’UE sont aujourd’hui en faillite et ignorent comment gérer leurs dettes. Des régions tout entières de la planète ne ressemblent plus à ce qu’elles étaient il y a seulement dix ans.

Or pendant tout ce temps chacun des trois présidents de Russie (de l’ancien ennemi de l’Occident), à savoir Boris Eltsine, Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev, tendait, au début de son mandat, la main de l’amitié à l’Occident. Tous les trois, dans différentes situations, parlaient de la possibilité théorique de la Russie d’adhérer à l’Otan, si bien sûr l’Alliance tenait compte des intérêts sécuritaires de Moscou. Et à chaque fois on butait sur deux choses : la Russie correspond-elle aux normes occidentales ? Et dans l’affirmative, alors pourquoi devrait-elle s’inquiéter au sujet de l’ABM ?

Et c’est la raison pour laquelle nous sommes dans la situation actuelle.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #69541

    La vidéo qui annonce la guerre ...
    *
    Le ton employer, les mesures prises, les propos solennelles, les russes sont les meilleurs allié du monde mais la ligne rouge à été franchis, ils sont donc dans leurs droit, leurs économie est en pleine forme, tandis que nous français sommes empêtré comme des pignouf,
    *
    pire même si l’ue arrive à faire un état unifier il ne sera pas viable car les homme refuserons d’obéir à ce trucs, cela sera donc ingouvernable .
    *
    Si un générale français voulais bine se la faire à la Napoléon en déposant le pouvoir civile pourri il aura mon soutien plein et entier, c’est le rôle de l’armée d’assurer l’indépendance de la Nation surtout contre ce que nos élites veulent faire !

     

    • #69568

      oubli l’ armée, le systeme à bien apprit qu’ elle pouvait etre dangereuse
      le systeme apprend toujours de ses erreurs, et croix moi après le coup du 1er rep et des généraux en algerie, ils ont bien compris qu’ il fallait à tout prix verrouiller cette possibilité.


    • #69580

      Anto, oui je sais, les généraux non obéissant se sont fait démissionné l’année dernière, MAIS IL RESTE LES OFFICIER DU RANG, cela s’est déjà vue en France.
      *
      Je ne me rappelle pas bien, mais deux capitaine je crois s’étais révolté et marché sur Paris, la république eu leurs têtes...


  • #69548

    j’éspére que ca va s’arranger cette histoire sinon ,WW3
    http://infos.fncv.com/post/2011/10/...

     

    • #69551

      Et accessoirement, vu l’état cadavérique de l’industrie lourde en Occident, cette guerre nous n’avons pas une seule chance de la gagner !
      .
      Les Russes on entre 20 et 30 ans d’avance sur l’Occident en terme de technologie balistique. Ce qui signifie concrètement que l’espérance de vie des flottes de l’Otan en cas de guerre contre les forces de l’OCS est de 15 jours à 1 mois maximum.
      .
      Ajoutez à cela le fait que les systèmes anti-missiles et anti-aériens russes sont en mesure d’interdire tout recours à la force aérienne et aux missiles de croisière sur les territoires sur lesquels ils sont déployés et vous comprendrez pourquoi je ne parierai pas un centime sur la victoire et Occidentaux.
      .
      En somme : Si cette guerre est déclarée, on est mort !


    • #69578

      Il ne faut pas avoir peur de la bombe,

      car nous n’y pouvons rien, par contre en court et moyen comme le long terme dans l’optique d’une guerre rien que conventionnel, l’occident ne peux rien, tous simplement nos fabriques de munitions sont au ....Quatar, fabrique d’uniforme en....Algérie, cette guerre est voulu pour que nous la perdions, dans cette optique il faudra AU MOINS 50 année pour s’en remettre, le peuple est "peace and love" moutonisé à souhait, cela fait des mois que j’essaye de mettre au courant nos compatriotes de s’intéressé à la politique internationale en VAIN, l’hystérie collective des affaires sur affaire sert pour dévier l’attention du publique, qui en cas d’attaque de la Russie se dira " Oh les vilain russe ", et ces imbéciles mourrons en disant vive l’ue...


    • #69587

      tien talion, ça vas pas nous rassurer ça ...
      *
      http://www.eutimes.net/2011/11/russ...


  • #69577

    Les amis, c’est la fin. Quand un russe parle sans bouger les sourcils c’est que les carottes sont cuites... si dans les 6 mois une guerre n’éclate pas, c’est que dieu à encore pitié de nous.


  • #69581

    Ça me parais pourtant très logique que la Russie se méfie des états unis, surtout après la guerre en Libye et les tentatives de déstabilisation contre la Syrie et l’Iran. C’est tout à fait logique que les russes, et même les chinois ne vont pas attendre qu’ils leurs arrivent la même chose qu’a Kadhafi. Qui ne se méfie pas des américains aujourd’hui ? Il faut être lucide, moi je trouve la réaction des russes tout à fait normale. Les états unis sont devenus de véritable nazi, ils ont des prisons de torture, ils fonts la guerre à tous les pays qui leurs résistes économiquement, maintenant ils se demandent mêmes s’il ne faudrait pas retirait les droit de véto à L’ONU. Si les américains continues de ce comportés comme ça, ils finiront vraiment par provoquer une guerre mondiale, c’est peut-être-même ce qu’ils veulent. La seule chose à espérer, c’est que le prochain parti politique défendra uniquement les intérêts des français, et non celui de L’OTAN qui est au service de ces criminels sionistes.

     

    • C’ est l’ interêt de l’ empire qu’ il y ait une nouvelle guerre mondiale , le complexe militaro-industriel,et au lobby des armes n’ attendent que ça


  • #69599

    Si on regarde les choses d’une manière optimiste ou disons plutôt positive, on peut déjà relever plusieurs éléments.
    Déjà le fait que contrairement à nous, les russes n’ont pas à leur tête des monstres et des psychopathes lancés dans une fuite en avant pour le contrôle du monde, leur but n’est absolument pas la guerre et la destruction, ils n’ont pas besoin de ça étant donné que leur système économique est très sain. Et n’ont certainement pas la cruauté de l’Empire en cas de conflit armé.

    Moi je me dis que les russes pourraient être nos meilleurs alliés face à l’Empire, le gros grain de sable qui fout en l’air le planning très serré de l’Empire, vu leur puissance dissuasive phénoménale il n’auront peut-être même pas besoin de foutre la déculottée que les Etats-Unis et l’Otan méritent, les européens et les Etats-uniens ont besoin d’aide pour se débarrasser de leurs élites illégitimes, et on peut aussi imaginer une nouvelle guerre froide, sauf que, contrairement à la première, où les ricains pouvaient encore nous faire miroiter monts et merveilles, plus personne aujourd’hui n’a réellement envie de soutenir les Banques, on se les coltine tout au plus à défaut d’alternative, l’empire n’a ni le soutien des peuples de l’intérieur, ni les moyens d’affronter les russes à l’extérieur. Donc ça pourrait très bien se solder par
    - "il était une fois, un empire très très fripon qui après 200 ans de complots occultes et de très minutieuses avancées stratégiques, se vautra lamentablement la gueule avant même d’avoir pu accoucher de son mega projet très vilain, ce qui fit pleurer très fort les banquiers de Wall Street, qui coururent très très vite se réfugier en Israël, avant de se faire rayer de la carte par une Bombe que l’Iran, qui était aussi un sacré petit farceur, avait caché dans sa culotte, et la joie, l’allégresse, ainsi que l’antisémitisme régnèrent sur la terre pour les siecles avenirs." : )


  • #69608

    Je ne comprends pas vos craintes, ce sont justement les russes qui peuvent être le facteur qui empêche LA guerre voulue par l’empire, une guerre montée de toute piece contre un islam entièrement fabriqué, l’empire n’est pas débile, son but n’est pas de se suicider, or c’est ce qui l’attend s’il continue à emmerder les russes, mais comme à côté de ça il n’a pas d’autre choix que de fuir en avant, il peut se retrouver en position d’échec et mat. Et si la puissance armée américano-sioniste est kapout, ça veut dire qu’enfin les nations pourront retrouver leurs souveraineté sans être menacées par les forces impériales. Enfin...vous préfereriez que personne ne s’interpose jamais contre l’empire ?!

     

    • #69669

      Attend ont ne tape pas sur les Russes, je suis même fier que le dernier état européen digne de ce nom lutte qui plus est avec des chance de l’emporter, il vous faut lire comprendre l’empire d’A.S ou il explique clairement que c’est l’obtention d’un projet "divin", il est complétement illogique de nous avoir affaibli et rendu pendant 30 ans pour nous lancer dans une guerre perdu d’avance, " au mieux " du point de vue militaire cela sera la fin du monde, La Turquie vas morflé sévère mais sévère, sa vas faire Iran/russie contre elle quand elle s’occupera de la syrie et je ne compte pas les petit pays qui entrerons dans la danse...
      *
      Aussi anodin qu’il puisse l’être voici l’"idéal" franc-maçon http://www.youtube.com/watch?v=kzLZ... secte très axer sur les symboles qui sont plutôt bien expliquer dans cette vidéo de manière non orienté !
      *
      Alors avec des gars pour qui c’est "l’idéale" il faut les considérer comme les pire extrémistes qui sont imprévisible pour arriver à leurs fin, c’est l’OTAN qui est l’agresseur, et la Russie qui défend ses allier cela est tous à fait normale, l’asie est déjà perdu pour l’oTAN, le moyen orient sous contrôle instable (futur champs de bataille), ce ne sera pas une petite guerre genre irak ou libye, mais une vrai, Napoléon et hitle s’y sont casser les dents, et ce n’est pas ces misérables qui détruirons la Russie.


  • #69619

    Epic, C`est la fin de l`hysterie anti Arabo-Musulmane.Place au nouvel "Public Enemy number one",les Russes :).L`axe du mal va desormais passer par Moscou

     

    • #69673

      Cette hystérie est entretenue par Israël et l’OTAN, car comme il y a beaucoup de musulman en Russie cela est un facteur déstabilisant tchécthénie par exemple.
      *
      Les russes vont pouvoir prendre leurs revanches sur les USA pour l’ingérence qu’il ont fait avec leur ancien d’alcoolo de président, mais là les russes vont gagner et il le savent, dernier représentant de la "vieille Europe"comme ils disent, les lien culturel et affectif qui lie les français avec les russes est toujours demeurer fort, pour avoir discuter il y à 5 ans avec des russes je peu vous dire qu’il sont très au courant de ce qu’il se passe et surtout qui est derrière,
      *
      désormais regarder jours après jours ce cite d’information russe dont il nous font la gentillesse de le faire en français http://fr.rian.ru/
      *
      La bataille de la propagande est déjà une défaite cuisante pour l’empire, et c’est le plus important !


  • #69701

    La question qui se pose a nous tous est, en cas de conflit entre russe et US, la france sera t elle neutre, et si non, pour qui allons nous, allez vous, vous battre ?

    Choisis ton camps camarade.

     

    • #69931

      Il faut se battre pour la France ! Tu n’a pas l’impression qu’on s’est fait infiltrer ? avant de faire une alliance, il faut déjà remettre le pays d’aplomb ... De là à faire une alliance, une petite préférence pour les Russes quand même :-) .


  • #69746

    Les Russes sont dans leurs bons droits !
    ce sont les politiques agressives des élites américaines le probléme n°1 dans ce monde ( la menace n°2 étant israël ).
    Ce ne sont pas les Russes qui souhaitent une guerre mondiale, ce sont les élites satanistes qui ont pris en otage les peuples d’Occident.
    Les seuls qui souhaitent cette 3éme guerre mondiale sont les sionistes, les illuminés du N.O.M., et la petite racaille wahabbo-salafiste.

    On est bel et bien dans une époque d’inversement des valeurs :
    Un pays agréssé comme la Russie est prèsenté comme le grand méchant avec toutes les caricatures qui vont avec.
    les pays génocidaires (USA, israël) sont présentés comme des pays en "légitime défense", chevaliers de la démocratie ..... et mon c.. sur la commode comme dirait Dieudo.
    au passage, le seul pays qui a commis ce crime monstrueux d’utiliser la bombe atomique contre un pays sont ces merveilleux démocrates, défenseurs de la veuve et de l’orphelin, que l’on appelle les USA.

    Perso, si par malheur une grande guerre éclate, j’ai déjà choisi mon camps : dans ce cas, je prierais pour que l’humanité se débarrasse une fois pour toute de cet Empire maléfique qui a déjà causé trop de malheur dans ce monde.

    Le Français, quant à lui, doit comprendre que la Russie n’est pas l’ennemi de la France, au contraire ils souhaitent des relations le plus amicale possible avec leurs partenaires européens

     

    • #96788

      Oui, et Dieu protège la Sainte Russie, ses ennemis le savent d’instinct. Les Russes ont aussi la mémoire pas courte... il n’y a pas une femme âgée qui ne vénère la mémoire du tsar Nicolas et de toute sa famille massacrée par les Bolchéviks.