Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Même France Culture défonce le film de Caroline Fourest

Il est assez triste de devoir être sévère avec un film qui défend un thème qui nous est cher et un sujet qu’on aurait vraiment envie de soutenir, à savoir la bataille de femmes engagées dans une brigade internationale en faveur des kurdes de Syrie.

 

Hélas, le film, basé (paraît-il) sur des faits réels, mais tourné au Maroc avec notamment des actrices françaises BCBG est à ce point irréaliste que ça en devient presque ridicule. Mais que vient faire Pascal Greggory, l’acteur génial de Patrice Chéreau, dans ce casting ? Et Esther Garrel, aussi crédible que dans un western spaghetti ? Dilan Gwyn, moqué comme « la Liz Taylor du Kurdistan » par la presse étrangère, et Amira Casar sauvent néanmoins du naufrage ce casting. Mais à quel prix ?

Les dialogues grotesques sont impitoyables pour ces comédiennes qui donnent l’impression d’être parties faire un safari en Syrie. Et quand les acteurs ne parlent ni arabes, ni kurdes, ou anglais avec un accent désopilant, une bonne partie de la crédibilité du film s’évanouit.

Sur le fond, le film enchaîne les approximations, les erreurs, les invraisemblances. Dans Libération, une critique pointe bien le problème : Caroline Fourest n’a pas compris que le cinéma ce n’est pas de la « propagande », ce n’est pas l’histoire « binaire », en Noir et Blanc : les gentilles fi-filles toutes mignonnes qui combattent les très très méchants djihadistes. Le film, dit encore Libé, est « embarrassant » et il est « filmé-joué-monté au bazooka ».

Parfois Sœurs d’armes nous laisse croire qu’il a les moyens d’une superproduction américaine – ce qui pourrait être intéressant –, puis soudain il retombe dans une mauvaise vidéo féministe ou un spot de déradicalisation. Quand l’enfant djihadiste, complètement endoctriné, est sauvé à la fin du film, et semble retourner à ses jouets, les spectateurs éclatent de rire dans la salle (le soir où j’y suis allé) tant le film est caricatural. Une journaliste de Politis l’a comparé ironiquement à La Grande Vadrouille – ce n’est pas gentil pour un film qui prétend parler sérieusement du djihadisme.

D’où vient un tel échec : sans doute fallait-il une certaine prétention de la part de Caroline Fourest pour se vouloir à la fois auteur, scénariste et réalisatrice d’un long métrage français à gros budget, quand elle n’a jamais vraiment fait de cinéma. Pourquoi des producteurs ont-il parié sur une polémiste qui voit tout en noir et blanc et qui, en tant que cinéaste, n’a aucun talent ? Mystère.

Le résultat est à la hauteur d’une certaine mégalomanie, sinon d’une réelle imposture artistique. Et pourtant, insistons, on aurait aimé aimer ce film, vu son sujet, vu l’enjeu des débats sur le terrorisme islamiste, vu l’importance de la question kurde cette semaine même.

Mais encore aurait-il fallu avoir une logique, défendre un point de vue autre que la défense de la sororité féministe face au machisme djihadiste. D’ailleurs, on ne comprend rien dans ce film pourtant binaire : qui combat qui ? Pourquoi ces femmes sont-elles venues ? Comment ? Tout est à ce point invraisemblable qu’on se met à douter de l’existence de brigades internationales de femmes, pourtant, nous dit-on, certes exagérées et même anecdotiques, mais malgré tout bien réelles.

Le public a donné à Sœurs d’armes l’une des pires notes de la rentrée sur AlloCiné et les critiques sont également consternés. Au box office, évidemment : c’est un naufrage.

Lire l’intégralité de l’article sur franceculture.fr

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

80 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Oooooh que ça fait du bien ! J’avais le visage pincé de Caroline la fouine en arrière plan pendant toute la lecture de cette critique cinglante. Magique !


  • Le premier qui dit que ce film progressiste est une imposture artistique est un plouc qui n’a rien compris, voire serait même un anti-féministe et un antisémite !
    Voilà !


  • Y a Terminator qui met aussi sa couche féministe.

     

  • #2298476
    le 15/10/2019 par Plus jamais ça !
    Même France Culture défonce le film de Caroline Fourest

    « une réelle imposture artistique »



    Ça s’appelle l’art contemporain subventionné, FranceCulture... même pour des causes sociétales, c’est compatible.

    Au même niveau 0,5/5 de Caro, on trouve Bernard-Henry Lévy, deux grands artistes !

    C’est de la faute des hommes si ton film est à chier Fourest ! =)


  • Hier au festival du cinéma du Croisic j’ai vu " les hirondelles de Kaboul", film très poétique qui laisse un message fort.
    Le film " Un monde plus grand ", hors compétition, est le film à voir sur le chamanisme et le problème des traitements psychiatriques inhumains en occident. Les images sont sublimes, le rythme fluide. De plus ce film est adapté d’une histoire réelle...
    Il est évident que je n’irai jamais voir un film de l’ignoble Caroline Fourest, ni de BHL...

     

  • #2298481

    Du calibre de Neil Breen...


  • #2298483

    Je vais plutôt aller voir "La vérité si je mens - Les débuts" avec les quatre israéliens à l’affiche là...


  • #2298489

    Martine en Syrie


  • je ne sais pas si fourest la menteuse a payé des gens,mais la note sur allociné a miraculeusement augmentée... bizarre pour un film aussi pourri

     

  • #2298495

    Encore une bonne soirée nanar à se faire, merci caro.


  • #2298505

    Ce matin, les Grandes gueules de RMC faisaient un éloge concerté de ce chef d’œuvre. Décidément, cette radio drahit une connivence plus que suspecte.

     

    • @Hannibal

      Les GG et leurs acolytes ,quelle émission putassière ! Un véritable nid de collabos .


    • #2298783

      Le patron de RMC, n’est-ce pas Patrick Drahi ? Le sioniste ? Dites moi, ce n’est pas Israël qui tient tant à la création d’un Kurdistan ? Vous comprenez donc maintenant quels sont les réseaux et personnes qui gravitent autour de Caroline Forest pour lui permettre de réaliser un tel film et d’en faire la promotion ?


  • Fourre reste , comme Botul Herr Lévy , transforme en merde tout ce qu’ils touchent !
    Les kurdes apres avoir lécher le cul des sionistes se retrouvent comme des cons, seul et encore plus éparpillés qu’avant l’agression internationale contre le peuple syrien !
    Les israéliens et leurs valets , dont le but est de créer un état artificiel , servant de base militaire aux armées prédatrices occidentales en sont pour leurs frais et quitteront les uns après les autres la Syrie la queue ( fourchue ) basse , abandonnant les " guerriers et guerrières " que le cinéma forestien et béchéalien magnifie et que les coups de bâton des turcs et de l’axe de la résistance vont très vite ramener à la raison et à la maison !!
    Allez Caroline et Bernard, vous aurez d’autres occasions de montrer vos muscles.. mais pour l’instant vous ne nous avez montrer que vos fesses et les cadavres des imbéciles qui croient encore en vos balivernes destructrices !!


  • Sur I24tv on gode pour son film (il y a une héroïque guerrière israélienne dans son navet) et la gouine y boit du petit lait .


  • #2298508

    Ha...Ha...Ha…"Pourquoi les producteurs ont-ils parié sur une polémiste qui(…) en tant que cinéaste, n’a aucun talent ?". Réseau sioniste, propagande LGBT subventionnée par le gouvernement (on le voit par le biais du contenu distillé à l’école publique, sur les médias ), la vassale lesbienne de BHL n’a pas dû taper aux portes très longtemps pour ce voir attribuer un budget et une équipe de tournage.

    Le sujet de son film colle parfaitement à la ligne mondialiste et au courant sociétal Antéchristique que nos Elites tentent de nous injecter au quotidien.
    Rien de plus logique quand on est israélo-compatible.


  • Cette chère madame Fourest veut s’essayer dans le cinéma, mais faire un film ce n’est pas donné à tout le monde .Des marchands de navets en France, on en est gavé, il est vrai qu’un de plus où un de moins ça ne va pas faire avancer le schmilblick, surtout venant de C. Fourest, il ne faut s’attendre qu’à un navet, déjà qu’en tant que journaliste ce n’est pas une épée ,alors je pressent qu’elle autant de talent que son mentor BHL pour écrire des scènes de théâtre et les interpréter . Déjà en voyant la photo, on regrette presque la 7ème compagnie avec des acteurs de talent et un réalisateur scénariste comme Robert Lamoureux .Au moins ça avait de la gueule et on se la fendait .
    Non Madame Foureste, essayez plutôt le travail manuel , paraît-il qu’ils recherchent des couvreurs en ce moment, et en plus c’est un beau métier .

     

  • #2298519

    Tant de belles filles sur l’écran . Dommage que Caro n’aie pas osé en montrer deux ou trois en train de se manger la chatte, entre deux assauts évidemment héroïques . " La femme est faite pour la guerre et la lesbienne pour le repos de la guerrière ". Sur la photo elles ont l’air de se demander où sont AS et Dieudo pour les castrer à coups de kalach .


  • #2298532

    Ouh là, mais c’est la "Saint Caroline" sur France Q ?
    question : combien d’argent public ( c’est à dire d’argent escroqué de nos salaires, de nos impôts, de nos taxes en tout genre), combien de thunes ce navet a-t-il engrangé suite à la sacro-sainte politique culturelle au nom de l’exception du même nom ?

    Comme disait un jour M Soral, la question est toujours "cui bono ?"
    Certes vous me direz, on la connaît la réponse, Caroline s’en met plein les fouilles, et peut-être que le désastre commercial sera compensé en y envoyant des cohortes d’ados des lycées, qui pourront tranquillement poursuivre leurs activités smartphoniennes, pendant que le navet occupe leur demie-journée qui aurait pu être consacrée à des apprentissages plus utiles ( français, maths, histoire....)

    Que la Fourest fasse des navets, après tout, ce ne sera ni la première ni la dernière, mais que l’essentiel du financement de cette visible merde ( et remercions France Q qui pour une fois, fait le boulot) soit fait avec notre pognon, alors là désolé, mais pas d’accord !
    Quand cessera cette politique de gabegie avec un cinéma français affligeant à 90 % de ces productions, comme avec le financement intempestif de toute cette presse mainstream dégénérée, prompte à déblatérer toujours les mêmes antiennes, quand ce n’est pas à sauter sur le beefsteack, d’une supposée arrestation d’un supposé Xavier Dupond de Ligonnès... ?

    Caroline, pour ton prochain navet, va chercher de la thune sur le marché comme on dit...faudra que tu sois peut-être gentille avec quelques bons gros producteurs à la Harvey Weinstein ( ne pas oublier de prononcer "Weistiiine", comme "Epstiiiine"), et s’il faut que tu passes sur le fameux "casting couch", ben désolé, dis-toi que c’est un mauvais moment à passer hein, mais arrête de piquer notre pognon, parce que là, comme disait un personnage dialogué par Audiard, "tu commences à nous les briser menu" ! ( c’était Lino je crois...)
    Et ça vaut pour les grands journalistes du "Monde", de "Libé", et toute cette engeance qui sont indirectement mes salariés...et les votres aussi camarardes !
    Salariés sans jamais les avoir engagé, et sans jamais avoir la possibilité de les virer s’ils font mal leur taff ( et c’est le cas) !
    Ah c’est beau la démocratie, la république et l’exception culturelle !
    Assez, ça suffit ! Que tous ces gens vivent de leur travail, et pas de subventions, et après on pourra peut-re discuter !


  • Réalisé dans le même esprit stratosphériquement prétentieux : le film mythique de BHL, Le Jour et la Nuit.
    Lisez-en quelques critiques de spectateurs. Vous me remercierez plus tard.
    http://www.allocine.fr/film/fichefi...

     

  • Même (et surtout) les Kurdes défoncent le film. Tout est dit.


  • Quelle déception.... j’étais pourtant persuadé que le film de la Fourest serait bien supérieur au prochain scorsese "the irishman" ;


  • #2298552

    On subit tellement et constamment la propagande interlopiste et rastaqouérienne qu’on y fait même plus attention. Comme l’écrivait déjà Baudelaire au 19ème siècle, le plus essentiel des Droits de l’Homme reste bien celui de foutre le camp.

    La seule chose curieuse, c’est que les propagandistes (qui sont grassement subventionnés ce qui explique souvent les choses) ne se rendent pas compte du dégoût qu’ils provoquent.

    Et il est tout de même navrant qu’un art qui a donné des chefs d’oeuvre au 20ème siècle,à savoir le cinéma, ne sort plus que des merdes. Et encore, ce n’est pas gentil pour les merdes, qui à près tout, n’ont rien demandé et sont souvent sans prétentions.

    Pourtant, j’ai vu un jour un film iranien dans un petite salle du Quartier latin, réalisé sans grands moyens, plein de poésie de sincérité, de délicatesse et d’élégance pour les femmes ..


  • C’est un film pour lesbienne.

     

  • #2298569

    France Culture dévoile tout de même ses arrières pensées : "Il est assez triste de devoir être sévère avec un film qui défend un thème qui nous est cher et un sujet qu’on aurait vraiment envie de soutenir, à savoir la bataille de femmes engagées dans une brigade internationale en faveur des kurdes de Syrie".

    "Thème qui nous est cher ! ".. Mais la politique, c’est la politique et l’Art c’est l’Art. On est capable d’apprécier un film d’Eisenstein, pourtant pure propagande pour le régime stalinien. Mais il est vrai que je m’incline plus volontiers devant l’indépassable "Triumph des Willens" de Leni Riefenstahl .. allez savoir pourquoi .. un beau et simple hymne aux sports, et cependant je déteste tous les sports...

     

  • #2298585

    D’un film à chier, on disait pudiquement, naguère : "Il y a de belles images..."


  • #2298591

    Pauvres Kurdes ! Autrefois, les femmes disaient "les anglais ont débarqués" en parlant de leurs "affaires" périodiques. Maintenant, Trump, qui s’est fait exempter du service militaire, leur reproche (alors qu’ils n’existaient pas comme Etat à l’époque et avaient autre chose à faire) de ne pas avoir débarqué en Normandie avec les troupes américaines ! Lesquelles avaient lamentablement raté leur débarquement, s’étaient trompés de plage comme des bleus digne d’un film de Fernandel ou de la Cinquième Compagnie, et ont été repêchés miraculeusement par les anglais dans le port d’’Arromanche !

    C’est dingue. En cherchant bien, on trouverait bien un type d’origine Kurde enterré à Colleville et, si le type est une femme, bingo ! Et si ce n’en est pas une, pas de problème ! On demande à Soros ou à la fondation Pierre Berger de financer tout cela et on modifie rétroactivement son état civil. Et hop !

    La propagande, c’est un vrai métier, Caro !


  • En somme, c’est son "Sermon de Tobrouk" à Bernadette Henri Levy...


  • #2298599

    Ca me donne envie de le voir pour rire. Mais je me demande si c’est pas un navet tellement malsain et dégénéré que au final ce sera pas drole du tout et triste.

     

  • "D’ailleurs, on ne comprend rien dans ce film pourtant binaire : qui combat qui ? Pourquoi ces femmes sont-elles venues ? Comment ? Tout est à ce point invraisemblable "
    C’est sûr que la guerre en Syrie à la sauce mainstream c’est incompréhensible : "une guerre civile" avec des islamistes radicaux qui sont tout sauf syriens, financés par les pétromonarchies et encadrés par les services spéciaux de tous les pays de l’OTAN, dont les combattants blessés sont soignés par des ONG israéliennes, et ces mêmes combattants qui viennent ensuite commettre des "attentats" sur le continent européen, continent le plus fliqué, le plus vidéo surveillé, le plus biométriqué où toutes les communications sont surveillées et écoutées : France Culture devrait développer un peu plus son esprit critique en ne se limitant pas au seul "film" de Fourest.

     

    • #2298925

      C’et vrai. C’est un foutoir indescriptible, en ce moment, le moyen orient. Ce qui est drôle, se sont les renversements d’alliances. La petite Caroline va un jour se retrouver derrière de tyran Bachar et obligée de faire sa propagande. Pauvre fille.


  • ’un thème qui nous est cher [...]" : mépriser et tuer nos ennemis, car eux ils ont la hainnnne et sont archi-glaçants.
    Sinon Neil Breen est chrétien et anti-capitaliste (si l’on en juge par ses quatre opus). Et à côté, lui c’est Kubrick.


  • Une BHLerie en somme.


  • #2298621

    Est ce que cette gourde dans son soap de 3e catégorie a pensé à montrer l’épuration ethnique du nord de la Syrie au cours de laquelle les chrétiens assyriens et les musulmans ont été massacrés par ses amazones de pacotille mais surtout mercenaires payées pour bâtir leur Kurdistan Rojava bidon ?... Non ?! Alors remboursez ma redevance audiovisuelle !


  • #2298626

    Qui a payé ? Nos impôts sans aucun doute, directement ou indirectement. Indirectement en prévision d’une vente à Arte ou FranceTv.

    Raz le bol !


  • Pas inutile de rappeler qui finance la production de ce « naufrage » !

    https://www.egaliteetreconciliation...


  • Un sous navet financer avec nos impôts j’imagine.

     

  • #2298642

    Dilan “Gwyn”



    Une Gwyn dans un film de Caroline Fourrest ?! ça ne s’invente pas !

     

  • bien fait !


  • Fourest ne fait pas partie de la communauté de Lumière donc elle n’a droit à aucun traitement de faveur concernant ses "oeuvres". Le comprendra-t-elle ? Les sionistes n’en ont rien à faire de la communauté de LGBT, c’est juste un moyen de domination...


  • #2298678

    Je ne me permettrai pas de dire du mal d’une daube que je n’ai pas vue, et que je n’irai pas voir, mais il y a un génie qui nous pousse vers Eros et un autre vers Thanatos. Quand je vois Caroline Fourest, j’ai un génie Eméticos, assez rare, qui me conduit à la cuvette des toilettes. Le mal est bête : bonne nouvelle, non ?


  • Ah je me suis bien régalé avec cet article, mais force est de constater que cette escroc de Fourest bénéficie d’appui financier tres puissant malgré le neant de son "talent" et qu’il a été maintes fois prouvé qu’elle a usurper et manipuler la verité pour le compte de son acharnement féministe anti musulman


  • Cours fourest, cours !

     

  • #2298766

    Article : " Pourquoi des producteurs ont-il parié sur une polémiste qui voit tout en noir et blanc et qui, en tant que cinéaste, n’a aucun talent ? Mystère".
    Peut-être faut-il chercher la réponse dans les personnes et les réseaux qui soutiennent Caroline Forest depuis des années. Quand pense BHL ?


  • Caroline, caroline,

    Fourest...échétoi.


  • #2298837

    Rambo, last blood semble un meilleur film.

    Peut-on faire un bon film, ou disons autre que chose qu’un navet, avec comme thème des lesbiennes kurdes hystériques ?


  • #2298881
    le 15/10/2019 par philippe emmanuel
    Même France Culture défonce le film de Caroline Fourest

    il est vrai qu’on ne devrait pas juger une "oeuvre" à priori mais je suis tombé sur l’affiche sur un quai de gare et j’étais sidéré tellement c’était ridicule, grossier. je pensais trouver Terence Hill et Bud Spencer sur l’affiche et j’ai trouvé caroline fourest, sans majuscules, elle ... Tout était dit.
    L’égo de cette ... (laissons la parole au directeur de publication de qui on sait) est effrayant. Il est bon qu’on le lui defonce un peu pour l’aider à revenir parmi nous, la pauvre. Si n’était sa capacité de nuisance,on aurait de la compassion.
    C’est juste hallucinant qu’une nullité de cette envergure soit financée, appuyée produite, distribuée. Elle est la BHL du cinéma, de ceux qui font des films d’une bêtise et vacuité. sans pareil mais n’ont jamais aucune vergogne, ou pire, conscience de leur insignifiance absolue. pathétique. le temps passé à rédiger ce post est déjà trop d’attention. enfin si en remerciements pour mes rires, seul face à cette affiche, sur un quai de gare

     

    • #2299492

      pour être parfaitement honnête, c’est pareil chez ceux qui n’aiment pas. c’est donc le royaume des trolls
      conclusion : ce "film" n’intéresse absolument pas les amateurs de cinéma ; ce qui semble logique, normal et rassurant.
      (d’ailleurs même si je suis un grand consommateur de critiques spectateurs sur Allo ciné, je n’avais même pas eu l’idée d’aller voir ce qui se disait sur cette merde)


  • Visiblement, la moitié des critiques spectateurs sur allociné porte le film aux nues, nous sommes bien loin "d’une des pires notes de la rentrée" comme mentionné dans l’article...

     

    • #2298983

      Si tu avais regardé de plus près, tu te serais rendu compte que la plupart des comptes encensant cette daube sont des fakes créés pour l’occasion.


    • Tiens un troll ! Un des mêmes trolls qui ont littéralement spammé Allocine.

      La preuve ? Allez sur la fiche du film :
      http://www.allocine.fr/film/fichefi...

      Puis critiques des spectateurs :
      http://www.allocine.fr/film/fichefi...

      Et là toutes les premières notes sont des 5/5 ! Pourquoi ? Parce que par défaut les commentaires sont triés par "Critiques les plus utiles". Donc l’armée de trolls met des faux avis positifs puis votent pour les autres faux avis.

      La preuve encore que ce sont des faux avis ? C’est simple : les profils montrent qu’ils n’ont noté qu’un seul film et que ces profils sont orphelins, c’est à dire suivis par personne.

      Prenez n’importe quel film "normal" (il y a pas mal de spamming commercial sur Allocine, donc regardez un film avec énormément de critiques pour lequel le spamming serait inopérant) et vérifiez : vous verrez que les avis sont fait par des vrais lecteurs ayant déjà fait souvent de nombreuses autres critiques.

      http://www.allocine.fr/film/fichefi...

      Ne vous arrêtez jamais à la simple note générale !


  • Ben Fourest t’as plus qu’à aller mettre ton treilli, tes rangers, ta casquette, et ta kalash, puis direction Kobané, la frontière syro-turque, là au moins tu seras très utile, si tu veux je suis même près à te payer le billet d’avion aller simple car le mieux franchement c’est que tu te filmes toi-même en action, au moins là tu auras vraiment l’occasion de connaitre ce qu’est un théâtre de conflits, de vraies balles, de vrais morts, des vrais bombardements...Et surtout restes-y, soit la martyre des femmes kurdes puis disparais à jamais,...


  • #2298971

    La serial menteuse....il ne manquait que l’Ayari et Cie dans le casting.


  • Un paquet de trolls ont littéralement spammé Allocine !

    La preuve ? Allez sur la fiche du film :
    http://www.allocine.fr/film/fichefi...

    Puis critiques des spectateurs :
    http://www.allocine.fr/film/fichefi...

    Et là toutes les premières notes sont des 5/5 ! Pourquoi ? Parce que par défaut les commentaires sont triés par "Critiques les plus utiles". Donc l’armée de trolls met des faux avis positifs puis votent pour les autres faux avis.

    La preuve encore que ce sont des faux avis ? C’est simple : les profils montrent qu’ils n’ont noté qu’un seul film et que ces profils sont orphelins, c’est à dire suivis par personne.

    Prenez n’importe quel film "normal" (il y a pas mal de spamming commercial sur Allocine, donc regardez un film avec énormément de critiques pour lequel le spamming serait inopérant) et vérifiez : vous verrez que les avis sont fait par des vrais lecteurs ayant déjà fait souvent de nombreuses autres critiques.

    http://www.allocine.fr/film/fichefi...

    Ne vous arrêtez jamais à la simple note générale !


  • #2299141

    Ca me rappelle une autre oeuvre d’art majeure de notre époque : looking for europe d’un certain BHL. Décidément tout ce qui sort de ces gens la n’est que désolation abyssale.


  • #2299288

    LOL ! Caroline s’est fourrée le doigt dans l’oeil ou ailleurs avec ce film.

    N’oubliez pas de descendre la note sur Allociné, etc. 2 étoiles de la presse et 3 du public c’est beaucoup trop ! N’oubliez pas de commentez aussi et d’y écrire votre plus belle critique pour démolir cette merde.


  • #2299616
    le 16/10/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Même France Culture défonce le film de Caroline Fourest

    Si tu voles 300 000 dollars à la mafia,
    c’est du suicide

    Anthony Quinn, Yaphet Kotto

    Across Hundred and Ten Street

    même ma banlieue, elle peut pas faire mieux

    le personnage du héros, à la fin


  • #2301650

    Consecration du reel ! Une hysterique gaucho lgbt feministe ne peut produire que de la merde et malgre toutes ses gamelle, elle a encore droit au chapitre !
    Un lien fort avec un grand representant de la communaute, le tout saupoudre de feminisme et de lgbtisme et quand bien meme tout ce que vous entreprenez est foireux, vous devenez indeboulonnable !
    Fourrest demontre que pour reussir nul besoin de talent ni meme de competences, le leche fiontisme et l appartenance lgbt suffisent !


  • Aujourd’hui dimanche 20 octobre Bruce Toussaint sur BFM TV, et probablement sur commande, invite Fourest pour sauver ce navet d’un naufrage annoncé. Extraits longs du film, interview promotionnelle... Que tout cela est pitoyable...


  • L’industrie pornographique avec des producteurs au nez plus creux, va sûrement détourner le film et en faire une série à succès ? Attention, c’est de l’humour...

    La grande vadrouille pendant que la petite dérouille...
    Les douze salopards takfirist chez les lesbiennes féministes...
    Le pont de la rivière Gouïn... ma caille.
    Le Jouir le plus long...
    La chambre des officiers...
    La 317ie Sexion... La Légion saute des prostitués Nazies..
    Les tops canons de Navarone du Kurdistan au paf qui s’tend...
    Diên Biên Phu versus tient bien la folle...
    M.A.S.H (vous êtes prévenus)...
    Full Lethal Jackie (sans Michel)...
    Mémoires de nos paires (du Clit Eastwood)..
    Strasbourg Saint Denis, le Sentier de la gloire (la vérité si je mens)...
    Qui pourra sauver la soldate Fourest....
    Voyeur au bout de l’enfer....
    La bête de guerre...
    Good fucking Vietnam...
    Apocalypse Now Final Cunt...
    Les Queens du desert...
    La canonnière du Yang-Tse...
    Le bal des maudits, la discothèque des sauteries...
    Les bombas au Dombas...
    Les bérets verts, les chaussettes jaunes de ces dames....
    Top Gouine 2... prochainement sur vos écrans (d’iPhone)...

    Si les films de guerre sont des films habituellement très sérieux... ça fait toujours plaisir de voire une telle propagandiste se casser les dents... Les réseaux sionistes ont vraiment recrutés des vraies brêles....

    Y’a un autre film propagandiste (de la lesbienne mafia ?) en ce moment au cinéma... « Papicha » un film Franco-algérien sur des étudiantes en couture voulant faire un défilé pour défier les islamistes dans les années 90. Tous les hommes dans le film sont des pourritures... si ils ont l’aire sympa et géniaux... c’est pour mieux se révéler être des violeurs, menteurs, terroristes, tabasseurs de femmes... Absolument aucun homme a l’écran n’est pas une pourriture intégrale... Sacré ratio...

    Les seuls hommes au fond bienveillants... c’est la sécurité militaire (l’état.. l’oligarchie au pouvoir) lors d’un barrage malgré qu’ils soient des Brutus peu sophistiqués (ils sont du peuple après tout)... car ils préviennent les filles des dangers dans la nuit...

    Le film est vraiment une torture tellement il est manichéen... et une guerre ouverte des femmes contre les hommes (hommes en plus arabes ici)... Franchement y’a du level... mais... la plupart des spectateurs ne vont y voir que du feu... Plus con qu’un goy tu meurt...


Commentaires suivants