Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Michel Collon : "L’Algérie est clairement la suivante sur la liste"

La Nouvelle République : Vous avez travaillé sur l’intervention militaire en Libye et ses répercussions stratégiques sur la région du Sahel, quelle est votre approche sur la situation au Nord-Mali et son impact régional et international ?

Michel Collon : Je pense que l’intervention de la France contre le Mali, c’est la continuation de la guerre contre la Libye et contre la Syrie. C’est une nouvelle phase dans ce que j’appellerais la recolonisation ou le fait de stabiliser la colonisation de l’Afrique en général, l’Afrique du Nord et l’Afrique de l’Ouest. Je pense que la chose qui n’est jamais traitée dans les médias européens et des Etats-Unis, c’est que le Mali et toute la région est pour la France, je veux dire la France officielle, la France des 1%, une zone de richesses naturelles que les multinationales françaises considèrent leur appartenir et pas aux populations locales.

L’exploitation des mines d’or par des groupes français comme Bouygues, dans des conditions scandaleuses avec de nombreux mineurs qui meurent à cause de l’utilisation du cyanure et de l’arsenic sans prévention et sans soins corrects, est la preuve que ces multinationales sont prêtes à écraser des êtres humains pour maintenir ou augmenter leur profit. Au Mali, on trouve également des gisements d’uranium ; c’est une richesse stratégique pour la multinationale française Areva, numéro un dans l’exportation du nucléaire au niveau mondial et la France a toujours fait en sorte de s’assurer le contrôle des gisements d’uranium et pour cela, elle a commis les pires crimes.

Et, donc, quand on veut voir comment la France considère les richesses naturelles, il suffit de voir l’exemple du Niger, c’est le pays n°174 sur la liste du développement humain, c’est-à-dire le dernier pays, le plus pauvre, les Nigériens ont une espérance de vie de 49 ans et moins de trois enfants sur dix vont à l’école. Et lorsqu’on a demandé à la multinationale Areva de faire un geste pour ces enfants, elle a répondu que ce n’était pas son problème, donc les Nigériens peuvent crever de faim, littéralement, et les Maliens aussi, pendant que des firmes comme Areva et celles qui travaillent avec elle, c’est-à-dire Suez, Bouygues, Alstom, construisent des profits fabuleux et que leurs actionnaires et leurs principaux dirigeants se construisent des châteaux un peu partout dans le monde.

Donc on a l’or, l’uranium, on a bien entendu le gaz et le pétrole, avec des richesses très importantes en Algérie et aussi dans d’autres pays de la région, et on constate qu’il y a une guerre pour les matières premières qui se mène, avec comme acteurs principaux, la France, les Etats-Unis, mais aussi le Qatar qui jour un rôle trouble en coulisses et qui veut devenir le n°1 mondial du gaz en alliance avec les Etats-Unis et contre la Russie, et donc je pense que cette guerre au Mali, c’est une guerre contre les patriotes maliens qui ont essayé de mettre fin à la corruption et de faire en sorte que les richesses naturelles du Mali profitent aux Maliens et permettent de mettre fin à la pauvreté. C’est une guerre contre le Niger, dont l’uranium est absolument stratégique.

C’est une guerre contre l’Algérie, parce que ce pays a lui aussi des ressources naturelles très importantes comme chacun sait. Il n’entend pas les offrir aux multinationales françaises et autres, donc c’est un pays qui conserve un secteur public important. C’est un pays qui résiste à Israël, qui a refusé de s’intégrer dans l’Otan et dans Africom, l’organisation militaire des Etats-Unis pour le contrôle des richesses de l’Afrique. Ses dirigeants militaires ont très clairement expliqué que le but d’Africom, donc le but des interventions militaires que les Etats-Unis préparent dans toute l’Afrique, c’est d’empêcher que l’Afrique ne soit indépendante et n’aie des partenaires comme la Chine, le Brésil, la Russie et d’autres pays.

Leur vision, c’est que l’Afrique doit rester la chasse gardée des puissances coloniales européennes et j’emploie à dessein le terme colonial parce que, selon moi, le colonialisme n’est pas fini, il a seulement changé de forme. Et la question de la Chine et de sa présence en Afrique comme partenaire alternatif est très importante et le meilleur exemple c’est que le jour où au Niger, il y a un président qui a commencé à vouloir rencontrer les Chinois pour discuter des alternatives commerciales, il a été très rapidement destitué par un coup d’Etat organisé par la France.

La Nouvelle République : Que pensez-vous de l’évolution de la situation en Syrie et du rapport de force entre les groupuscules et milices qui composent l’« ASL » et l’armée nationale syrienne, et quel avenir voyez-vous pour une Syrie en proie à une guerre totale ?

Michel Collon : La Syrie est l’objet d’une guerre qui est en réalité menée par une coalition : les Etats-Unis, la France, Israël discrètement dans les coulisses, la Turquie, l’Arabie Saoudite et le Qatar. On sait, le New York Times l’a confirmé, que les Etats-Unis fournissent des armes aux rebelles syriens via l’Arabie Saoudite et le Qatar. C’est donc assez ironique, ce serait drôle, si ce n’était tragique, de voir que l’Occident nous dit qu’il va apporter la démocratie en Syrie grâce à l’Arabie Saoudite et le Qatar qui sont deux régimes théocratiques, ce qu’il existe de plus réactionnaire sur le plan politique et social et de plus fanatique sur le plan religieux, et que ce sont des régimes traitant les femmes comme des animaux et traitant les travailleurs comme des esclaves, littéralement l’esclavage règne au Qatar, en Arabie Saoudite, et c’est avec ces gens-là qu’on prétend apporter la démocratie.

Donc, il est certain qu’en Syrie, il y a beaucoup de choses qui devraient changer, et je pense que tous les patriotes syriens, y compris ceux de l’opposition, devraient entamer un dialogue pour voir ce qu’il faut changer et comment le changer, et établir un programme. Mais l’objectif des agents des Etats-Unis, de la France, de l’Arabie Saoudite et du Qatar n’est pas d’amener la démocratie en Syrie, parce que si on amène la démocratie dans le monde arabe d’une manière générale, que vont dire les Arabes : que l’agression et le colonialisme israélien, c’est intolérable, qu’il faut y mettre fin, qu’il faut donner leurs droits aux Palestiniens, que sur le plan économique et social, le vol des ressources naturelles, le pétrole essentiellement, et d’autres par les multinationales avec comme effet de maintenir la pauvreté dramatique dans des pays comme l’Egypte et ailleurs. Je veux dire que le pétrole est une ressource qui devrait servir globalement à la nation arabe, quel que soit l’endroit où il se situe et donc s’il y avait la démocratie, les Arabes diraient que le pétrole doit leur profiter pour mettre fin à la pauvreté, à la dépendance et au colonialisme et qu’il faut cesser de considérer qu’il appartient à Exxon, British Petroleum et Total. Donc, je pense que ce qui se passe en Syrie est très important et j’espère que le peuple syrien va trouver les forces pour s’unir et pour résister à une agression très très grave.

La Nouvelle République : On constate la situation instable et anarchique des pays qui ont connu « le printemps arabe » ; êtes-vous optimiste à l’idée d’une éventuelle sortie de crise ?

Michel Collon : Je pense que les Etats-Unis, la France et leurs alliés craignent énormément les peuples arabes, craignent qu’ils soient unis et qu’ils prennent leur sort en main. Je pense donc que les Etats-Unis et compagnie craignent énormément la démocratie dans le monde arabe, la preuve, c’est que leurs meilleurs amis sont les régimes les plus dictatoriaux, Arabie Saoudite, Koweït, Qatar, Emirats, Jordanie, et qu’ils ont essayé de protéger jusqu’à la dernière minute les régimes en Egypte et en Tunisie. Par rapport à ça, il est très important que les peuples arabes s’unissent entre eux pour échapper à ces manœuvres qui sont coloniales et la seule façon de le faire, à mon avis, est de proposer à la nation arabe un programme indépendant des multinationales et des puissances coloniales, un programme dans la lignée de ce que le Mouvement des non-alignés a voulu mettre en place dans les années 60, un programme qui, comme Chavez et Evo Morales en Amérique latine, met au centre la récupération de la souveraineté du pays, l’utilisation des richesses au profit de ce que je vais appeler les 99%, au profit de la grande majorité, au profit de la population, et pas au profit du 1%, et que, aussi, c’est la nation arabe dans ce sens-là qui doit s’unir avec les autres forces de libération qui existent en Afrique noire, en Amérique latine et ailleurs.

Cela me semble très important et je crois que si l’on veut mettre fin à ces agressions, c’est la piste de l’unité d’un programme de souveraineté qui est la clé.

La Nouvelle République : Dans une de vos nombreuses interviews, vous avez déclaré que l’Algérie est la future cible si elle ne plie pas devant les multinationales, pouvez-vous nous éclairer sur cette thèse ?

Michel Collon : Je pense que l’Algérie est un pays qui a une longue histoire de résistance au colonialisme. Sa lutte de libération a été une des plus courageuses et exemplaires de toute l’Afrique. Elle a été en pointe avec quelques autres pays dont la Yougoslavie elle aussi attaquée par le colonialisme moderne, un pays détruit d’ailleurs, elle a été en pointe pour établir une solidarité du Tiers-Monde dans la résistance au colonialisme, et je pense qu’elle est la « bête noire » pour cette raison depuis très longtemps.

Je ne vais pas dire que tout va bien en Algérie et qu’il n’y a pas des problèmes importants et des maux à régler, mais je pense qu’elle est la bête noire parce qu’elle représente une force de résistance à Israël, aux Etats-Unis, au colonialisme en général des multinationales, et on sait que tout comme la Libye, l’Algérie s’est distinguée en finançant des projets de développement économiques et sociaux alternatifs, développement indépendant de pays d’Afrique noire. Et je crois que là, elle heurte les intérêts de la Banque mondiale et du FMI qui sont justement les employés des multinationales dont on a parlé, et la Banque mondiale et le FMI sont les gendarmes financiers des multinationales, ce sont aussi des assassins financiers quand on voit comment ils se comportent en Afrique noire, surtout où vraiment ils détruisent les programmes d’éducation, de santé, d’aide aux petites entreprises, d’aide aux paysans pour transformer les pays en véritables boulevards ouverts aux multinationales. Donc, je crois que c’est pour cette raison qu’on a éliminé Kadhafi et je crois que c’est pour cette raison que l’Algérie est clairement la suivante sur la liste.

Concernant la prise d’otages à In Amenas, dans ce genre d’évènement, évidemment, on doit être prudent dans la mesure où beaucoup de choses se déroulent dans les coulisses dont nous ne sommes pas forcément informés. Les prises d’otages civils sont une méthode de lutte que je réprouve totalement et je pense que cette prise d’otages-là, dont l’Algérie a été victime, avec un nombre important et fort regrettable de victimes civiles, soulève plusieurs questions. Essentiellement, il y a deux choses qui me semblent bizarres dans cet évènement : la France attaque des forces qu’on appelle islamistes au Mali et les forces islamistes ripostent en attaquant l’Algérie, quasiment LE pays qui avait dit qu’il ne fallait pas faire la guerre et qu’il fallait négocier entre les différentes parties, donc ce n’est pas très logique. Et deuxièmement, ils en veulent à la France, et ils attaquent British Petroleum, un concurrent de Total. Ça n’a aucune logique. Sachant que ces forces ont été armées en Libye – c’est archi connu – sachant que la France et les Etats-Unis, et l’Otan en général, ont passé une alliance pour renverser Kadhafi avec le groupe islamique de combat libyen qui est donc la section libyenne d’Al-Qaïda et qu’aussi on a retourné certaines forces qui étaient en Libye en leur faisant des promesses – ça se trouve dans toute une série de revues plus ou moins spécialisées et ce n’est pas du tout un secret – je crois que cette prise d’otages pose beaucoup de questions.

La Nouvelle République : La victoire politique de certains leaders progressistes en Amérique latine aidera-t-elle à l’émergence d’un pôle de résistance à l’impérialisme US et ses alliés et serviteurs à travers le monde ?

Michel Collon : Absolument. J’ai mentionné Chavez, Evo Morales, vous avez aussi Correa et d’autres dirigeants, c’est frappant que les latino-américains ont repris espoir depuis 1999 et la victoire de Chavez qui a réussi à mettre en œuvre une politique économique et sociale de récupération des richesses, d’utilisation des richesses au service de la population, tout ça avec un grand développement de la démocratie, des comités de quartier, des débats politiques, des médias libres, et en général, pour moi qui suis allé plusieurs fois au Venezuela, il est très frappant de voir la politisation dans le bon sens du terme et la fertilité du débat politique au Venezuela, y compris parmi les révolutionnaires, donc c’est vraiment l’espoir qui est rendu à l’Amérique latine, et Chavez a toujours inscrit son action dans le sens de construire une unité des forces progressistes et indépendantes d’Amérique latine, d’Afrique, auxquelles il accorde une importance énorme, du monde arabe, de l’Asie également, et je souscris totalement à cette perspective de Chavez.

Nous avons besoin d’un front contre les manœuvres impérialistes et des puissances néocoloniales, nous avons besoin d’un front pour permettre à l’humanité d’échapper à la dictature des multinationales, à la dictature du 1%.

La Nouvelle République : Comment voyez-vous l’avenir de cette planète ? Etes-vous optimiste ?

Michel Collon : Je pense que oui. Je viens d’expliquer que nous sommes les 99% contre le 1% et donc le 1% se maintient au pouvoir par la force, bien sûr, par la violence, mais aussi et beaucoup par le mensonge, par la tromperie de l’opinion publique en cachant que toutes ces guerres sont économiques, en cachant les véritables politiques qui affaiblissent le tiers-monde, la majorité de l’humanité, et je pense que si nous arrivons à développer une bataille pour l’information, une bataille contre les médiamensonges, une bataille pour rallier les cœurs et les esprits à l’idée d’une autre conception de l’humanité, c’est-à-dire non pas la guerre d’une minorité contre tous mais la coopération, la solidarité, je pense que oui, l’humanité va pouvoir résoudre les problèmes de la faim, de la pauvreté et de la destruction de la nature également. Donc, à terme, oui, je suis optimiste, à condition que chacun, chaque citoyen, prenne ses responsabilités là où il est et entame le travail pour une information véritable et pour le débat politique sur les vrais enjeux.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Irak, Libye, Syrie, Algérie,....

     

    • et le numéro complémentaire,l’IRAN.


    • je sais pas comment ils vont faire pour avoir l’algerie mais je sait que si ils arrivent a nous avoir on vendra cherment notre peaux ils ne l’auront pas gratuitement
      premier partenaire commercials africain de la chine
      premier client mondiale en armement de la russie
      en destabilisant le regime algerien ils arriveront a contrer la chine et la faire reculer sur le continent africains


    • @ lilocode23

      Ne trouvez-vous pas insolite que depuis la révolution « Islamique », l’Iran est diabolisée et menacée mais jamais frappée par l’Occident ? Pourtant depuis 1979 les pays attaqués et envahis par ce même Occident, d’une manière directe ou détournée, sont l’Afghanistan, l’Irak, la Libye, la Syrie et incessamment l’Algérie sans parler des changements douteux de régiments en Egypte et en Tunisie... Mais côté Iran RIEN. L’agressivité verbale de « l’Occident Libre » très médiatisée envers Les Mollahs ne s’est pas, depuis 34 ans, traduites et concrétisée en guerre et en fait d’armes ?

      Ce n’est pas un hasard que les 70 000 juifs d’Ispahan sortiront accueillir LE BORGNE (Dajjal) dès son avènement...

      Le Pire Dk


  • Hollande, digne héritier de son prédécesseur GUY MOLLET de la SFIO (celui de l’expédition de suez en 1956 & de la guerre d’Algérie), peut toujours fomenter des plans de grandeur guerrière puisqu’il a revêtu les habits de chef de guerre que parait-il 75% des français approuvent.
    Sauf que si c’est vraiment son plan colonialiste caché, cette fois ce n’est pas 10 Millions d’algériens (1954) qu’il aura en face de lui
    MAIS :
    35 Millions l’arme aux pieds (2013),
    le FLN puissance 10,
    une armée sur-équipée d’armements russes et non plus des maquisards qu’on appelait les fellaghas
    des forces spéciales redoutables
    des services secrets dignes du KGB.
    L’Algérie est le seul pays (au monde) dans sa lutte de libération qui a porté la guerre sur le territoire de l’ennemi. Territoire français = 7ème région militaire, les 6 autres étant sur le territoire algérien et tous les vigipirates n’y feront rien.
    Une Algérie riche avec des excédants de liquidités à laquelle le FMI a demandé un prêt contre une France endettée

    Mais ce n’est pas à souhaiter car les peuples s’aiment entre eux & se mélangent pacifiquement. Il serait souhaitable que Flamby fasse la guerre au chômage mais son plan est de détourner l’attention sur le crime qu’il va commettre d’ici le printemps contre tous les français, c’est à dire la suppression du CDI, tout le monde dans la précarité !!!

     

    • jugurta a oublie d ajouter que de 1992 l algerie a ete le seul pays a avoir dejoue la programation de la prise de pouvoir a l identique de ce qui s est passe en iran.....un seul hic les democrates algeriens n etaient pas assez unis pour accentuer la resistance a l image du FFS qui a mis 20 ans pour se rendre compte que notre pays est en danger ......


  • Suivante ou pas suivante, un colonisateur débarque et j’irai le combattre. La mort ou l’humiliation.


  • je crois que michel collon se leure sur les 99%.car pour les 1% qui possedent toutes les richesses si ca devait commencer a sentir le roussi pour eux il leur suffira de payer et d’armer la moitiée des 99% pour aller taper sur l’autre moitiée.et la moitiée qui n’a rien sera bien heureuse d’aller taper sur l’autre

     

  • pour blouser l’algerie il faut l’aide de traitres dans les postes clees du pouvoir algerien . la desinformation sera difficile a faire avaler car il y a plus de 10 millions d’algeriens qui vivent hors d’algerie et qui ont les 2 sons de cloche . le sionnisme fanco americain ils connaissent ... le patriotisme algerien est sous estimé par les strateges americano francais . ils ont du mal en syrie et seront demasqués s’ils vont en algerie ... les russes et chinois auront leurs mots a dire en particulier les chinois vue les investissements faits en algerie ... de toute facon tout le monde s’y interesse et convoite le gaz .

     

  • c’est tres interessant ce que dit collon,juste pour info "l’attaque terroriste" d’ain amenas c’etait pour punir les decideurs en algerie pour avoir ouvert son espace aerien a l’aviation francaise.du moin c’est ce qui se dit dans les medias mensonges.



  • Michel Collon : Je pense que l’Algérie est un pays qui a une longue histoire de résistance au colonialisme. Sa lutte de libération a été une des plus courageuses et exemplaires de toute l’Afrique.



    Pardon ?
    Qu’un Algérien sorte ce genre de phrase je peux le comprendre de son point de vue.
    Qu’un Français le fasse je trouve ça nettement plus louche.

    De plus pour une fois si quelqu’un veut déstabiliser l’Algérie, ça sera sans la France, ou alors ce serait vraiment se tirer une balle dans le pied.
    Donc pas la peine d’accuser les vilains colonisateurs français pour cette fois.

     

    • Il est pas français, il est belge.
      De plus, la notion de guerre "propre" est une invention américaine...la guerre c’est "sale" l’ami, ça fait des morts des deux cotés et ça fait des trucs pas très catholiques des deux cotés.

      Par contre, la légitimité était du coté algérien. Curieux qu’une personne contre l’impérialisme (j’imagine que tu l’es) américain soit de suite plus sceptique quand il s’agit de critiquer celui de la France à une autre époque !? Enfin une autre époque c’est vite dit, suffit de regarder vers le Mali pour s’en rendre compte !


    • quand on parle de francais ce sont les olligarques , les rentiers , invetsisseurs , politiques et non le peuple comment toujours ....



    • Par contre, la légitimité était du coté algérien. Curieux qu’une personne contre l’impérialisme (j’imagine que tu l’es) américain soit de suite plus sceptique quand il s’agit de critiquer celui de la France à une autre époque !? Enfin une autre époque c’est vite dit, suffit de regarder vers le Mali pour s’en rendre compte !



      La légitimité objective n’existe pas. Dans un conflit chaque belligérant se voit plus légitime que son adversaire.

      Si la France avait vraiment voulu garder l’Algérie (et donc continuer à payer pour les pieds noirs via les impôts des métropolitains), le FLN serait resté un "mouvement terroriste de courte durée" aux yeux de l’histoire.

      L’ "impérialisme" odieux de la France c’est une vaste blague. Si au début les milieux d’affaire était intéressé par la colonisation, ça s’est vite essoufflé devant la non-rentabilité de l’aventure. Finalement la majeure partie des investissement ont été réalisés par l’Etat français via les impôts de nos anciens ; tout ça pour des clopinettes.


    • c’est un Belge !


  • Je ne sais pas quels rapports a l’Algérie avec les vraies puissances non impérialistes et surtout non sionistes que sont la Russie de Poutine et la Chine ... mais ... à l’instar de la Syrie ... l’Algérie je pense, doit absolument négocier de sérieux accords militaires avec ces 2 géants : Russie/Chine !
    .
    L’Algérie est mal entourée (pas les peuples marocains et tunisiens, mais leurs dirigeants) ... sans compter à présent, les nouvelles donnes africaines, la Libye tombée, l’Egypte en cours de tomber ...
    .
    Certes, ce grand pays et ce grand peuple ont de la ressource ... mais ils ont aussi un ennemi intérieur (séparatistes berbères dont BHL veut se faire le prophète et lui même veut se servir des séparatistes kabyles comme cheval de Troyes), ainsi que les islamo/takfiro/salafistes alquaïdistes ... qui agiront comme leur alliés ont agi en Libye et en Syrie ... (La Syrie est en train de se relever grâce à la Russie et Chine -cette dernière discrètement comme d’hab-) + l’Iran ... car seule, la Syrie elle serait tombée.

     

    • Les séparatistes Kabyles ne représentent qu’une minorité et, les connaissant, ils ne sont pas dupes pour se laisser embobiner par BHL&Co ... ces gens là mènent une lutte pacifique et leur idéal était une autonomie qui permettrait une réforme globale des secteurs clés : éducation, santé, tourisme, industrie, agriculture, services... maintenant, il y a une branche qui se radicalise et qui veut l’indépendance.

      Sauf qu’en cas de menace extérieure, ils combattront du coté de l’Algérie comme l’ont fait leurs prédécesseurs de la prestigieuse Wilaya III.


    • Les Kabyles ont une revendication tenant à la reconnaissance de leur langue, un point c’est tout. Certains semblent oublier qu’ils sont marginalisés pendant longtemps les forçant même à être ce qu’ils ne peuvent pas : arabes. Il faut interroger l’histoire de ce pays, et vous vous rendrez compte qu’ils ont toujours été à l’avant-garde dans les luttes que ce peuple a menées. Faut-il rappelé aux amnésiques que plus de 20 000 kabyles sont morts lors de la conquête d’ Alger en 1830 ? Que la Kabylie a donné le plus de martyrs à la révolution de 1954/1962 que n’importe laquelle des autres régions du pays ? Qu’elle a donné le plus grand nombre de colonels à cette même révolution ? Qu’au commencement de la guerre d’indépendance, les finances et l’armement sont fournis par cette même région ?

      S’il y a des collabos, il faut les chercher ailleurs par chez les kabyles, ils n’ont pas de pays de rechange ou d’ oumma qui va les accueillir.

      Ce ne sont pas les Kabyles qui ont vendu l’ Algérie. Ceux-là sont à chercher ailleurs.


  • mr collon a tres raison pour dire qu il y a en occident une volonte de programmer systematiquement le destin de tous les pays ou celui ci a des interets..cependant il faut noter que ce sont eux qui ont declenche le pseudo printemps arabe dans le but de mettre au pouvoir des regimes retrogrades..ils n ont jamais soutenus ni BEN ALI ..NI MOUBARAK BIEN AU CONTRAIRE !!! l algerie devait etre le 2 pays apres l iran qui devait etre offert a l integrisme afin de bloquer son developement.....


  • Ceux qui n’ont jamais mis les pieds en Algerie ,peuvent en parler ,on est en democratie ("dem a koursi" en kabyle qu’on peut traduire en français par" prends une chaise"),mais n’ont en réalité qu’une vision exterieure ,recevable ,valide certes ,mais tronquée et qui ne reflete pas la réalite et je crois pouvoir affirmer que 100% des commentateurs ici ,hormis les bi-nationaux sont dans ce cas .Figurez vous que ce pays est d’une compléxité qui n’a rien a envier à l’Irak ou au Liban pour ne citer qu’eux .Pour parler des kabyles par exemple ,(sans parler des chaouis,des Terguis,des Wahranis etc..etc...)c’est une société clanique patriarcale avec une grande tradition d’insoumission ,un maquis à coté duquel le Vietnam c’est Disneyland,la petite et la grande (kabylie)sont tres differentes et d’un village à l’autre les idiomes different ,une seule chose les rassemble ,leur fierté d’appartenir à la tres jeune nation El Djazair .les mouvements autonomistes sont une réalité ,les conversions au catholicisme aussi ,mais la genese de tout-ça c’est le mal vivre ,l’absence de perspectives et ce que les algériens appellent la "hogra".Là ou j’emets des doutes c’est quand j’entends ces franco-algeriens dire,qu’ils prendraient les armes si nécessaire pour defendre leur pays .Je pense que la plupart n’en sont pas capable ,il n’y a qu’à voir tous ces pieds-nickelés pas foutus de braquer sans se tirer une balle dans le pied et puis de toute façon ils sont trop accrochés à leurs écrans plasma ,leur T3 en banlieue ,leur canapé ,leurs Danone et leur RSA .

     

    • Mal partie la résistance algérienne. Des qu’on en parle on focalise sur la Kabylie. Les autonomistes Kabyles se rangeraient pour défendre l’Algérie ? Mon oeil ! Allez sur les forum et vous verrez leur patriotisme ! Régionalisme oui et haine de tout ce qui n’est pas "bni âmis" ! Algérianité non. Ils l’ont bien compris les BHL et autres sioniste qui veulent s’appuyer sur cette frange "d’opposants et de rebelles" (mon oeil !) pour justifier leur sombres desseins politiques et parvenir,après l’Irak, la lybie, la Syrie... à démembrer notre beau pays où y a pas que des montagnards présumés modèles de démocratie alors qu’ils appliquent les coutumes les plus archaïques à leur femmes, les privent totalement d’héritage, etc. Alors pas de leçon ni de faux espoirs en focalisant seulement sur une seule composante du peuple algérien. Soyons sincères pour une algérie unie contre le néo-colonialisme occidental et solidaire avec les pays africains et arabes, ce au-delà des particularismes et des croyances qui sont une richesse et non des menaces à combattre ! Combattons en revanche ceux qui dans le quotidien se croient éthniquement supérieurs, contre ceux qui de loin nous divisent et élisent dans chaque pays convoité, une communauté avec les même ressorts idéologiques et les mêmes prétextes !


  • Ce qui est resté en travers de la gorge du colonialisme français c’est que l’Algérie ne fait pas partie de son pré carré et n’est pas membre de la francophonie alors qu’elle est le 2ème pays francophone après la France.
    certains media et experts pensent que Hollande/Fabius cherchent à prendre l’Algérie par revers à partir du Mali. Effectivement on peut penser qu’il y a un "encerclement" des forces intégristes (Tunisie ennahdiste, Maroc monarchiste de droit divin, Lybie chaotique et chariatiste, etc) mais sans compter que l’Algérie est la Prusse du Maghreb comme la Syrie est la Prusse du Machrek. La France n’a aucune chance d’y remettre les pieds par la force. L’Algérie a une diplomatie particulière qui fait qu’elle est un partenaire historique de Russie, Chine qui l’ont aidée dans sa lutte de libération mais qu’elle a de bonnes relations avec les US, l’Allemagne, la GB, l’Espagne, Italie
    Un fait incroyabe mais qui est une bonne claque pour la France, est la visite de David Cameron à Alger en ce moment. Pour la 1ère fois depuis l’indépendance en 1962, un 1er ministre britannique se rend en Algérie juste après l’affaire In Amenas.
    Pendant que Hollande fait sa guerre du Mali, Cameron non seulement est venu confirmer qu’il ne fera la guerre ni en Syrie ni au mali MAIS EST SURTOUT VENU PROPOSER UN PARTENARIAT STRATEGIQUE dans la lutte anti terroriste, une coopération économique avec le développement de projets bilatéraux et une coopération dans l’enseignement de l’Anglais.
    Voilà comment on contrecarre la France guerrière et comment on se positionne sur le terrain des rivalités économiques en cette période de crise mondiale.


  • belle conclusion de Michel Collon, mais hélas,......trop utopiste (les 1% sont bien mieux organisés et déterminés que les 99%)


  • Et si pour éviter un scénarios a la Libyenne ,le pouvoir Algerien vendait en gros ce pays ?car il ne faut pas se leurrer ceux qui détiennent le pouvoir en Algérie sont capable de tout.

    Si l’empire demain veut casser l’Algérie et bien elle le fera et beaucoup se rangeront derrière la bananière étoilé ,la génération de 54 n’existent plus en Algérie et les jeunes algériens sont comme tout ceux du monde ,envie de vivre ,de baiser et d’argent le reste c’est du pipi de chat !!!

    Les Français ont pu vaincre militairement en Algérie car leur génération faisait le coup de poing depuis 1940 et aujourd’hui la France n’est plus ce qu’elle est ,et bien l’Algérie également les générations ont changé.Je suis d’origine algérienne ,mais bon je suis réaliste et non défaitiste !! on ne tiendra pas 48 heure sous les coup de bombe de l’otan


  • l’Algérie subira une attaque sur le plan politique ;mettre des islamiste au pouvoirs ,diviser le pays en plusieurs entité,indépendance de la Kabylie des Chaouis, du sud pour les Touareg(la partie la plus importante,pétrole,Gaz,Or,etc...) et l’est de l’Algérie, le Maroc(sous contrôle Sioniste) le Prendra,diviser pour mieux renier, toute les Richesse du Monde seront Pour Israël c’est l’Antéchrist qui contrôle les richesse ! ,qui sont a 90% en Afrique,conclusion l’Afrique sera encore plus diviser en micro état(sud-soudan,Azawad,etc..) Laisser les prendre c’est Richesse,ils et importeront pas au Paradis.


  • Ce qui me dérange profondément c’est le versement de 5 milliards attribué au FMI de la part de l’Algérie. Je n’arrive toujours pas à comprendre ce geste, cette faute grave. Excellent article par ailleurs


  • Personnellement je suis comme Michel collon optimiste quand a gagner la guerre de l information. Je pense que la création de cette association honorable qu est égalité et réconciliation est la preuve même qu’une conscience collective est née et que le peuple Français est de moins en moins dupe des agissements de la dictature des 1% si bien maquillée dans nos mensonges. A l heure ou on fais la guerre au nom de la paix, ou on emprisonne au nom de la liberté , ou on injure et insulte au nom de la liberté d expression il nous faut citoyens Français montrer l exemple est faire en sorte que cette association prenne du poid, il nous faut s élever contre l impérialisme . Montrons l exemple , ouvrons la voie au autre pays européen !


Afficher les commentaires suivants