Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Neil Young lance le balladeur à très haute qualité sonore

Il en parlait depuis deux ans, il l’a fait : Neil Young, le vieux grincheux le plus malin de la musique nord-américaine, a officiellement lancé son baladeur à ultra-haute définition sonore, qui doit être dans les prochains mois couplé à un site de vente de fichiers et d’albums au rendu chatoyant pour les oreilles.

Pour cela, Pono − c’est le nom de l’entreprise créée autour de cette idée et de l’appareil qui sera vendu 399 dollars (pas de prix en euros annoncé pour l’instant) − a lancé hier une campagne sur Kickstarter qui a, à cette heure, déjà largement dépassé les 800 000 dollars nécessaires à son lancement. [...]

Tout est parti d’un coup de gueule lancé par Neil Young en 2012, notamment dans les pages du magazine américain Rolling Stone :

« Nous vivons à l’ère numérique et, malheureusement, cela dégrade notre musique, cela ne l’améliore pas […]. Steve Jobs était un pionnier de la musique numérique. Son héritage est énorme. Mais quand il était chez lui, il écoutait des vinyles […]. Ce n’est pas que le numérique soit mauvais ou inférieur, mais c’est la façon dont il est utilisé qui ne rend pas justice à l’art. Le numérique a forcé les gens à choisir entre la qualité et la facilité d’utilisation, mais ils n’auraient pas dû avoir à faire ce choix. »

Pono propose donc de « ne plus avoir à choisir ». Le baladeur au look de Toblerone qui s’annonce absolument pas pratique à glisser dans une poche (c’est pour mieux répartir les composants, dit Pono) permet de lire jusqu’à la très haute résolution sonore, celle que les techniciens entendent à la sortie de la console d’enregistrement d’un studio. Pour cela, il utilise le format numérique flac, l’un des plus performants du moment, qui permet le transport par Internet de fichiers très encombrants sans perte d’informations. Le flac compacte, mais ne supprime rien.

Le MP3, format chétif à succès

Inversement, le mp3, le format qui s’est imposé depuis le début de la musique en ligne à l’époque de Napster, réduit la taille des fichiers en supprimant les fréquences les plus hautes et les plus basses du spectre sonore et en écrêtant le reste. [...]

Comparaison entre un fichier mp3 et un fichier flac :

 

Lire l’intégralité de l’article sur ecrans.liberation.fr

 

Voir aussi, sur E&R :
- « La face cachée des YéYé »
- « Alain Soral - Entretien mélomane »

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

161 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je sais pas trop quoi penser de cet article et de sa présence ici. En tant que musicien, je trouve que la qualité de l’enregistrement est à la musique ce que la présentation des plats est à la gastronomie, le contenant du contenu, le detail autour de la substantifique moelle... Quand t’ajoute à ca la provenance de l’article... Et puis je sais pas, ca fait pub et mode, bref ca fait marchand.

    Allez voir des concerts si vous tenez tant à la qualité audio...

     

    • Des concerts j’en ai fait à la pelle et la qualité varie énormément selon les salles, les ingénieurs son, (du sens du vent !) etc... (je parle surtout des concerts rock)
      Un concert c’est avant tout fait pour partager un bon moment et pas vraiment pour se délecter de la qualité sonore.
      Je trouve très bien que quelqu’un pense que la qualité sonore a son importance dans la musique. La technique du son haute définition est là depuis un moment (FLAC, Bluray audio etc,) mais il n’y pas encore vraiment de produit grand public sympa pour le relayer. Comme tu dis, la qualité c’est comme en gastronomie : je préfère manger dans une belle assiette et avec un bon vin plutôt qu’avec les doigts et du coca.


    • Je ne comprends pas trop ta réaction ! Un musicien ne fait-il pas de la musique pour lui même mais aussi pour que cela soit entendu ? La musique se partage avec des auditeurs ! Or une bonne qualité sonore est importante ! Je ne suis pas un grand mélomane, je n’ai pas une oreille particulièrement aiguisée mais entre l’enregistrement de mauvaise ou de bonne qualité d’une chanson, d’une musique il n’y a pas photo ! Je choisis l’enregistrement de meilleure qualité plus agréable à l’écoute et qui retranscrit au plus près cette fameuse "substantifique moëlle" ! Certes et cela je te l’accorderais, en cette époque de fast food où les gens consomment en s’empiffrant de la merde plus qu’ils n’apprécient, la différence entre un enregistrement de haute qualité et de qualité moyenne n’a probablement pas d’importance...


    • Dire que la qualité de l’enregistrement est à la musique ce que la présentation des plats est à la gastronomie est une très mauvaise analogie et une erreur majeure. La présentation des plats correspondrait a la couverture de l’album, la qualité d’enregistrement n’a pas vraiment d’analogie en cuisine car le plat préparé en cuisine va directement au consommateur en sale. Éventuellement cela correspondrait a la qualité du processus de conservation. Alors dire que surgeler a l’arrache avec plein d’eau est aussi bien qu’un refroidissement ultra rapide a sec, montrerait qu’en tant que consommateur vous n’avez aucun palai.

      Lorsqu’un musicien comme Neil Young passe énormément de temps a peaufiner son son, en choisissant sa guitare (Old Black) ses micros, et surtout surtout son ampli, Fender Tweed Deluxe ’59, ainsi que le réglages de celui-ci, et je passe sur le choix des lampes etc... il est normal qu’il trouve dommage que ce son soit perdu a l’écoute, considérer cela comme un détail montre une inculture musicale certaine.
      Le son d’un instrument conditionne ce que le musicien joue et son inspiration, il conditionne aussi fondamentalement comment l’auditeur va réagir a cette musique.

      C’est pour cette raison que les lecteurs mp3 m’ont toujours fait horreur, non pas a cause du mp3 lui même, mais a cause de la manière d’écouter la musique qu’il conditionne : écouter avec des écouteurs de très très mauvaise qualité, sur son ordinateur, etc... Dans les années 70/80 j’écoutais la musique sur vinyl avec une chaine Technics + Siare, et tout mes potes cherchais a acheter des éléments séparés de haute qualités (dans une démarche raisonnable et logique) pour écouter leur musique. Lorsque le CD est apparu j’étais enchante du changement, du son clair, de la meilleur dynamique (qualité désormais perdue a cause de la compression choisie pour s’adapter aux support poucrave du style iPod).

      C’est dommage cela a amené deux extrêmes : l’énorme majorité des gens qui n’ont absolument pas conscience qu’ils peuvent écouter de la musique avec des dispositifs de qualité. Et un autre groupe hyper élitiste jugeant indispensable l’utilisation de câbles de HP a 1500 euros sinon point de salut. Mes préférés restent quand même les Hypsters qui écoutent des Vinyls sur une platine pourries branchée sur leur home cinéma et disent a quel point le son est plus "chaleureux"... :-)


    • #756587

      et en tant qu’ingé son =)
      le mp3, en compressant la bande passante (le spectre audio) enlève complètement certaines fréquences, et à la longue ton oreille n’est juste plus capable de les entendre .
      pour ce qui est du concert, la qualité... est bien moindre en réalité c’est juste l’ambiance ( lumière, foule ... ) et le niveau sonore qui font que tu à l’impression de mieux entendre.
      l’arnaque classique chez les vendeurs de chaines hifi ou d’enceintes c’est de monter un peu plus le son sur le modèle qu’il doit vendre pour que le client ce dise que c’est la mieux.
      _après pour le coté pub et tout ... diffuser la vidéo ici est juste, dans le registre santé publique peut être .
      ils auraient pu rajouter que les écouteurs et le casque c’est TRES nocif pour nos petites oreilles .


    • Grincheux...


    • "je trouve que la qualité de l’enregistrement est à la musique ce que la présentation des plats est à la gastronomie"
      d’après ton raisonnement tu dois aussi déplorer que les grands peintres peignent sur des grandes toiles blanches plutôt que sur des feuilles de PQ roses, après tout, ce n’est "que" le support du dessin, le détail autour de la substantifique moelle...

      "Allez voir des concerts si vous tenez tant à la qualité audio..."
      tu racontes n’importe quoi. tu n’aura jamais les conditions idéales pour la qualité dans un concert comparé à un bon système à la maison... (je rentrerai pas dans les détails, mais déjà, pour des raisons techniques) et je n’ai jamais entendu personne dire qu’il allait dans les concerts pour la qualité, ce n’est pas ça qu’on va y chercher...

      donc oui cet article à sa place ici car il s’agit de lutter contre la médiocrité

      mais pour prendre part à tout débat sur ce sujet il faudrait commencer par rééduquer ses esgourdes pour être capable d’entendre les dégâts du format mp3 ...


    • Vous avez raison, l’électricité tue le son... rien ne remplacera jamais un concert acoustique avec un orchestre et une salle éclairés à la bougie...
      Ce sont l’air et l’auditeur qui doivent vibrer... pas des membranes !


    • Idem. Idem. Idem.


    • 399$ pour du FLAC en balladerie, quelle révolution !


    • Commentaire hors sujet...
      A ceux qui ne connaissent pas Neil Young, n’hésitez pas à jeter une oreille sur ses albums immenses avec ou sans son groupe légendaire the Crazy Horse . Albums tels que Harvest, Rust Never sleeps, Zuma, After the Gold rush...Sleeps with angels, Ragged Glory, etc...Les amateurs d’émotions musicales , d’arpèges et de soli de guitares bien gras seront comblés...


    • Je vais juste repondre à goy pride qui m’interpelle directement...

      D’abord non je crois pas, la musique c’est pas forcement fait pour partager tout comme les femmes (ou les hommes d’ailleurs) ne se font pas forcement belles pour les autres. Il m’arrive de faire des jams avec des gens mais pas sur ma musique, que j’enregistre par ailleurs jamais, ma musique, c’est mon jardin secret, mon journal intime. Peut-être qu’un jour j’aurai envie de la partager mais pour l’instant c’est pas le cas. Je veux bien croire que je sois un cas particulier cela-dit.

      Sur la question de la qualité sonore en tant que telle, on est peut-être fait différent, je vais essayer d’être clair ca va pas être simple... C’est la nuance entre entendre et écouter, un peu comme la nuance entre voir et regarder. Quand tu lis un livre tu vois le grain du papier derrière les mots, mais tu ne le regardes pas, tu regardes les mots, et au final si le livre est bon, quelle importance si le grain de son papier est pourri et rongé par le temps... et bien quand j’écoute de la musique c’est pareil, la qualité de l’enregistrement c’est la qualité du grain de la page, autrement dit le détail que je remarque à peine tant je suis concentré sur quelque chose qui est certes dans le même champ, mais de nature fondamentalement differente. Je peux entendre les deux par contre mais c’est sans interêt vu que ca ajoute du bruit et diminue ma compréhension de la musique, donc j’écoute la musique. Tu devrais essayer de te concentrer sur la musique, apprécier la géométrie des résolutions, isoler les notes, improviser mentalement par dessus... Je suis sur que tu perdrais la qualité de vue, enfin d’ouie. Si tu veux écouter des vieux trucs t’as pas le choix ;)


    • en fait de tous ceux qui me repondent, aucuns écoutent la musique, vous l’entendez seulement. C’est pas un mal et je comprends votre quête de qualité du coup.


  • Le FLAC ne date pas d’hier, j’en ai sur mon ordinateur depuis au moins 2007. La qualité est sans doute meilleure, oui, mais vous ne la sentirez pas ou très peu avec des écouteurs standards.

    En effet il me semble que la qualité d’écoute d’un baladeur n’est pas seulement liée au baladeur lui-même mais également à la capacité des écouteurs.

    En somme je sens venir le gros plan marketing. Si vous voulez écouter de la musique comme à l’opera, le baladeur n’est toujours pas la solution, à moins de se pavaner avec un casque énorme.

     

    • Il reste des casques de bonnes qualités sans aller dans des excès de prix. Il n’empêche qu’un casque pro extra ou intra auriculaire fait effectivement la différence.

      Plan marketing ? Sans doute, car moi aussi je n’écoute pratiquement que du FLAC depuis des années déjà, je ne vois pas l’intérêt du projet.

      Associé à un bon baladeur et un bon casque on entend nettement la différence. C’est d’ailleurs pour cette raison que je ne convertit qu’en FLAC, le mieux étant les vinils compressés avec du matériel pro en FLAC. Je vous assure que vous entendrez un spectre beaucoup plus large que sur la version CD tirée du vinil...


    • Il faut se rendre compte que le "baladeur" n’est plus seulement un objet qu’on met dans la poche pour prendre le train...
      C’est devenu le remplaçant de la chaine HIFI que l’on branche à des enceintes lorsqu’on est chez soi. voir même qui y reste en permanence trônant sur un socle élégant. Et ce depuis l’ipod en 2001


    • En fait, c’est presque débile le FLAC, à l’ère de la fibre optique et tout, on peut même ne plus se casser la tête et envoyer le .wav directement. 15-20MB vs 30-40MB c’est pas grande différence en téléchargement et en stockage. Faudrait peut-être avoir des DVD-Audio pour commencer. Malheureusement le dvd-audio à trop fait peur à l’industrie.


    • Cela se joue sur la qualité de l’échantillonnage, le but étant de se rapprocher au plus d’un signal analogue, comme sur un bon vieux vinyle.
      Dans un signal audio, il y a d’un côté la résolution verticale, mesurée en bits, donnant la précision à l’amplitude mesurée en dB. De l’autre, la résolution horizontale, mesurée en Hz, définissant le nombre d’échantillons par secondes.

      Le CD est "formaté" en 16 bit, 44.1 kHz ; donc 2 exposant 16 valeurs possibles pour l’amplitude et 44100 échantillons par seconde.
      Le matériel de studio actuel attent les 384 kHz en 32 bit. Le gain en qualité est énorme... mais proportionnelle à la perte en espace disque. :) C’est quand même, à mon avis, un gadget pour les maniaques du son.


  • Intention louable, mais c’est rien de nouveau. Il y a déjà sur le marché d’autres machines qui lisent du flac. Ce truc sera un pétard mouillé, sans parler du look de toblerone, absolument stupide car empêchant de le glisser dans la plupart des poches.

    Il y a un bon topic sur le sujet sur le forum du site Audiofanzine, pour ceux qui veulent plus de détails...


  • la vdeio n’est pas probante

    oui le flac c’est bien mais ca prend de la place et apparment le vieux harvester a trouvé un moyen de vendre pour ne pas etre piraté...plus dur a pirater en flac...plus dur a manier d’un appareil a l’autre

    ils avaient tenté un truc avc les SACD bowie en tete et les disques en 5.1 aussi mais c’etait trop tot, maientant a l’ere du bluray 3D c’est peut etre malin de mettre la qualité audio au meme niveau de maniere democratique cependant il faut que la creativité musicale suive sinon on est condamné a de tres faibles repertoire et a ressortir les anciens albums cultes pendant que les nouveauté sombrent dans la mediocrité !


  • Il est gentil mais il nous suffit de ripper un CD en encodant les pistes en FLAC, y’a t-il vraiment une différence entre ce qu’il propose et ce qu’on peut faire nous même ?

     

  • Il a entièrement raison mais il ne faut pas oublier que le progrès concernant la musique numérique a débuté avec le CD qui lui ne compressait pas le son et a toujours eu une bonne qualité sonore.
    C’est vrai que le mp3 à causé des dégâts, au démarrage surtout, à cause d’encodage de mauvaise qualité (128 kbps le plus souvent) mais qui depuis c’est amélioré.
    La puissance des machines augmentant l’encodage en 320kbps, par exemple, offre une bien meilleur restitution.
    Je me rappelle aussi qu’il y’a une dizaine d’année le format VQF permettait d’encoder en 96kbps avec un résultat et une compression meilleur que le mp3 en 128kbps.
    En fait c’est surtout le piratage de la musique qui a imposé le mp3, comme le DivX c’est imposé pour la vidéo et aujourd’hui on peut streamer des vidéos en 1080p avec une très bonne qualité sonore alors la seule question que je me pose, est-ce que les gens sont prêts à payer 300$ un nouveau lecteur avec des musiques qu’il va falloir, peut-être, racheter encore une fois ? On a payé pour le disque, la k7 et le CD puis le mp3 (à moins d’encoder soit-même si on a le CD) pour écouter toujours la même chose alors repasser à la caisse, bof bof.)

     

    • Va pas dire à Neil Young que le CD ne compresse pas le son ou alors ce sera pan-pan cul-cul !
      Le truc que Neil veut faire c’est pouvoir donner la qualité sonore sortie du studio au client. Pas la qualité sonore du CD. Qui pour Neil à toujours été une horreur.


  • C’est un piège a gogo.

    N’importe quel telephone android peut lire le format FLAC ou WAV.

    Donc pas besoin d’investir dans ce lecteur ! Il existe certaine rom pour android spécifiquement développée pour l’écoute de musique HQ, meme le format DTS est prit en charge et le rendu est génial.

     

    • Tu me l’a enlever de la bouche ...

      Le bon lecteur avec les bonnes libs / codecs et c’est partit !

      Pas besoin de se ruiner avec un baladeur probablement proprio, et repayer ses titres préférés !

      Je vois pas ce que viens faire cet article sur E&R :/


    • et ben c’est toi le gogo si tu crois que le DAC de ton téléphone te restitue ton WAV correctement.

      pour baisser le prix des téléphones, les constructeurs utilisent des DAC à bas prix qui suffisent à restituer les mp3 que 99% des gens utilisent



    • N’importe quel telephone android peut lire le format FLAC ou WAV.



      Bah la question que je me pose alors, c’est est-ce que le lecteur mp3 restitue correctement l’audio d’un fichier flac ?
      Je pense que non (mais si quelqu’un peut confirmer ça serait bien), et du coup l’utilité d’un "balladeur à très haute qualité sonore" prend tout son sens.



  • Le baladeur au look de Toblerone qui s’annonce absolument pas pratique à glisser dans une poche (c’est pour mieux répartir les composants, dit Pono)



    je vois venir gros comme une maison : les japonais vont repiquer l’idée avec les mêmes composants, mais organisés dans l’espace pour tenir dans un boîtier plat.

    et les chinois vont repiquer a leur tour la copie japonaise pour la produire a coût réduit par 6.

    souvenez vous des walkmans arrivés du japon au début des années 80, qui n’étaient en réalité que la miniaturisation des gros magnétophones a bobines.

     

    • La miniaturisation semble être juste un rétrécissement des composants selon toi.
      Faudrais bucher un peu plus dans ce domaine, et tu verrais qu’on est bel et bien dans l’invention et l’innovation, les japonais feraient une syncope en lisant ton commetnaire :P


  • Etant un fan absolu de Neil Young, je le suis dans cette "recherche du meilleur son possible" depuis des années. Le MP3 c’est pratique mais franchement c’est clair que même avec un bitrate correcte çà ne vaut pas du son haute définition. Content de le voir mis à l’honneur sur E&R.

    Pour ceux qui ne connaissent pas : le mec à aussi chanté "Let’s impeach the president" il y a dix ans contre Bush ! Grosso-modo "Destituons le président"....
    Ces positions politiques varies pas mal selon les époques, mais le bon sens semble le guider.
    Il fait de très belles balades folk mais aussi du rock "noisy" avec, entre autre, son groupe Crazy Horse (en hommage au chef indien).
    Certains n’aiment pas sa voie haut perchée mais je conseil au moins l’écoute de son Unplugged de 94, pour commencer en douceur.

     

    • Entièrement d’accord avec ce commentaire. Neil Young est un géant de la musique américaine. Et je partage l’avis d’Alain Soral dans son entretien mélomane, je le place aussi au dessus de Dylan pour tout un tas de raisons objectives et subjectives. A mon sens Young est le grand mélodiste américain comme les Beatles étaient les grands mélodistes anglais.
      Et c’est un des rares artistes à avoir su se créer une identité forte et reconnaissable que ce soit à l’acoustique et à l’électrique. De plus c’est un artiste qui a toujours été libre dans ses choix de carrière. Au risque même de décevoir son public et de se faire huer sur scène.
      Pour ce qui est de ses choix politiques, je pense qu’il joue sur sa personnalité lunatique pour brouiller les pistes. On peut lui reprocher son manque d’engagement sur certains sujets. Tout le monde n’est pas capable de dénoncer le sionisme comme le fait Roger Waters par exemple. Mais il a mené d’autres combats qui force le respect, notamment au près des minorités amérindiennes.

      Un exemple du talent de fin mélodiste de Neil Young :

      https://www.youtube.com/watch?v=NAj...


    • #756873
      le 14/03/2014 par Gerard John Schaefer
      Neil Young lance le balladeur à très haute qualité sonore

      Cortez The Killer, sur ZUMA, 1975, qui nous parle de ce mec et son équipe, qui détruisirent l’Empire aztèque vers 1521...

      Titre super atmosphérique, un son électrique parcimonieusement bien adapté à des paroles qui nous renvoient à l’absurdité de notre condition, mais qui offre aussi une forme de transcendance, dans l’ensemble de sa réalisation.

      Danger Bird, sur le même disque...
      Enfin, sinon, il y a aussi d’autres albums, où ça sent un peu la fin de kermesse, lol...
      Et celui qui fait hurler les "puristes", Trans, de 1982, un de mes préférés, Synclavier et Vocoder, prends ça dans les feuilles, les fans de sèche acoustique !

      Il me semble, jed, que c’est Harvest, 1972, pour "commencer", mais bon, tout le monde connaît, non ? ...non !?


  • Tout cela n’est qu’un lecteur capable de lire le format flac qui est déjà lisible par plusieurs logiciels sous androïd ..Un casque sportapro Koss avec un smartphone et le tour est joué pas besoin d’un lecteur dédié . une micro sd de 64g pour 250 albums en flac .


  • #756553

    Y a de très bon casque auriculaires, mais comme les autres, ils sont très chers.
    Quant aux lecteurs, y a déjà des lecteurs qui lisent en flac, par exemple ceux de la marque coréenne Cowon, réputée pour sa qualité sonore. Et en effet avec de bon casque on sent la différence. Mais le truc de Neil Young c’est du marketing parce que la majorité des consommateurs sont pas des audiophiles et n’ont pas besoin d’une telle qualité, d’autant plus quand ils écoutent de la sauce commerciale à la con. .


  • #756555
    le 13/03/2014 par Gerard John Schaefer
    Neil Young lance le balladeur à très haute qualité sonore

    Lorsque je souhaite "extraire le CD", mon Windows 7 me propose le choix de 4 qualités MP3 : 128, 192, 256, et 320 kbps.
    Son Toblerone musical, c’est 287, les 399 convertis en Euros... ’faut aussi un bon casque et "à ultra-haute définition sonore, qui doit être dans les prochains mois couplé à un site de vente de fichiers et d’albums au rendu chatoyant pour les oreilles." C’est-à-dire qu’il va falloir racheter ce qu’on a déjà ? Re-tapé au porte-monnaie par l’industrie, c’est malin...

    En attendant, Steve Jobs, il pouvait bien les écouter ses vinyles, il devait pas faire ça dans une crèche de 20 m2 mal insonorisée, sur du matos pourrave...

    Il y a de toutes façons déjà autant d’enregistrements différents qu’ils y a d’artistes dans les styles musicaux, et encore davantage d’auditeurs.
    Uncle Acid & The Deadbeats, par exemple, le son n’est volontairement pas "léché".
    Et puis, l’auditeur qui veut vraiment savoir ce qu’il écoute et comment, éh bien, il le sait déjà, et il est pas nombreux...


  • Qualitativement, il n’y a pas que le format qui entre en ligne de compte mais toute la chaine audio, des câbles aux enceintes en passant par la qualité des convertisseurs des lecteurs mp3 ou des cartes sons....Un son bien enregistré et compressé en 192 Khz passera très bien sur un système audio cohérent même si il sera moins performant que le flac.

    L’audio est très complexe et ne se résume pas seulement au taux de compression ou au format pour la bande passante mais aussi à la définition du signal sonore qui est directement lié à la qualité des électroniques depuis la prise de son !

    Les casques des lecteurs mp3 ne sont pas performants pour écouter du flac ou alors il faut investir dans des gros casques de monitoring ou hifi style AKG, Grado etc....


  • Astell & Kern fabrique des baladeurs "Hi Fi" depuis déjà quelques années, utilisant notamment leur format Mastering Quality Sound (24-bit, 44 - 192kHz) ces albums pèsent en moyenne de 1,5 à 2 Go (c’est-à-dire 2 à 3 fois le poids numérique d’un CD Audio).
    Couplé avec des intra-auriculaires moulés type Westone ou Earsonics c’est la rools du nomadisme.


  • DJ QBert a dû s’inspirer de ce gars...


  • La démonstration est un peu légère dans le sens où l’on compare deux débits différents. Forcément on aura pas le même rendu.

    Le MP3 est un excellent format quand on sait encoder. Il existe des MP3 à haut taux de débit. Tout comme le FLAC et même d’autres. Comme les autres, je sens le gros coup market. Après effectivement, ne pas déformer le son définitivement est toujours une bonne chose pour sa réutilisation, mais ça ne date pas d’hier...

    Mais le problème de l’écoute dans sa globalité c’est qu’il faut un ensemble résonant et cohérent, de qualité. Déjà, Je n’ai jamais vu des oreillettes avec de la basse personnellement. Même les meilleures oreillettes restent limitées. Le casque c’est un peu mieux, mais le son ça bouge à plusieurs niveaux, cela doit nous parvenir.

    Bref, cela ne changera que peu de chose et on nous le fera payer très cher pour ce que c’est en réalité.

    Partez sur une écoute maison, sur un son non modifié ou le moins compressé possible, Enceinte + basse + Ampli de qualité, ça reste quand même ce qu’il y a de mieux pour l’écoute...


  • Lou Reed se plaignait aussi que l’on écoutait ses albums en mp3 alors qu’il "s’emmerdait" à faire de la qualité sonore.

     

    • #756834
      le 14/03/2014 par Gerard John Schaefer
      Neil Young lance le balladeur à très haute qualité sonore

      En même temps, la gueudro, ça altère la perception à différents niveaux.
      Sentiment de toute-puissance, hallucinations auditives, parano...

      Don’t be fooled by the glamour, parabole des aveugles, d’ailleurs bien matérialisée par son truc avec Metallica, "Lulu"...


  • Tant que c’est du numérique et des écouteurs dans les oreilles pas de quoi rêver, très bien pour aller courir ou dans le bus mais c’est tout. A la maison c’est du vinyles et de bonnes enceintes, le must étant d’avoir un ampli à lampe bon après c’est cher alors qu’on trouve de très bons équipements audio à transistor.


  • Va falloir m’expliquer comment on peut oser parler de comparaison de deux formats audio différents en utilisant une seule et même vidéo youtube...

    C’est un peu comme demander de comparer le goût d’un coca et d’un pepsi mélangés dans une seule bouteille contenant elle-même à moitié du Steff cola...

     

    • Complètement d’accord. C’est pourquoi je n’ai même pas écouté. Au mieux, le son est encodé en AAC qui est un format de compression avec perte. La qualité d’échantillonnage est la même que sur un CD.


  • au lieu de surfer sur l’ère numérique, réapprenons à écouter de la musique :
    Le baladeur (quelque soit le support) est la première cause d’abrutissement et de fermeture d’esprit de notre société. les gens s’enferment, ne communique plus, ne savent même plus apprécier la Musique (et en plus, ils écoutent de la merde)
    La musique, c’est chez soit ou lors d’un concert. c’est un moment de partage et de paix.
    Utiliser son baladeur, c’est comme lire un bouquin en faisant la cuisine...

     

    • C’est vrai, oui. Mais s’il y avait un peu moins de casse-couilles dans les rues et le métro de Paris (Roms, solliciteurs et autres emmerdeurs qui te courent après pour te demander : du pognon, une promesse de don, une cigarette, des excuses pour les avoir juste frolé, de prendre leur tract politique, etc etc), on ressentirait peut-être pas autant le besoin de couper tout communication avec ce tas d’abrutis.


    • #756902
      le 14/03/2014 par Gerard John Schaefer
      Neil Young lance le balladeur à très haute qualité sonore

      @ Olightsound

      Question de paix, justement, les voisins de mon immeuble, n’aiment pas trop que je "partage", et inversement.
      Tu peux faire péter du reggae, j’ai remarqué, ça ne pose pas trop de problème, mais mon brutal death ou mon black atmosphérique, je me l’envoie jalousement au casque...

      Et puis, ’faut pas être péremptoire comme ça, c’est sympa de s’embarquer des p’tites ziques adaptées, en vadrouille...
      Dans les transports en commun des grosses agglomérations, dans les quartiers défavorisés, ça permet aussi de ne pas subir les conneries débitées en boucle avec au plus 150 mots au compteur, par les naufragés consentants de l’éducation...

      Merde, enfin si c’était tant que ça la "paix", bin y’aurait pas de musique martiale, et de l’apocalyptique, encore, genre Arditi, Triarii, ou Karjalan Sissit.


  • Plusieurs choses que je pense être importantes :
    - Le flac est un format de compression (généralement) SANS PERTE, c’est-à-dire même qualité que sur un CD-audio. La méthode de compression fait que la taille du fichier en flac n’est pas prévisible à l’avance mais ça peut réduire par un facteur 7 en général par rapport à un fichier au "format CD" (PCM 16 bits, comme le format wav).
    - Le MP3 est un format de compression AVEC PERTES
    - Le MP3 est depuis longtemps dépassé au niveau des formats de compression avec pertes, aujourd’hui on trouve majoritairement du AAC (principalement grâce à/à cause de Apple)
    - AAC (et même le MP3) proposent différentes gamme de débit (ou de qualité), et assez haut débit (qui reste très faible comparé à du flac) le résultat est quand même assez bluffant (à voir HR AAC par exemple), il faut bien le reconnaître. Après le flac permet de s’assurer qu’on a bien le fichier "original" (le même que sur le CD).

    Sinon pour revenir à l’article ça n’est pas vraiment le premier lecteur "haute qualité"... Il y en a beaucoup sur le marché (les Cowon par exemple), certains sont beaucoup moins cher que le prix annoncé ici et de très bonne qualité (Cowon j3 par exemple). Après comme l’a signalé un autre commentateur, si on achète un lecteur a 300€, il faut mettre au moins 150€ dans les écouteurs, sinon ça n’a pas de sens... C’est comme dans une équipe, on avance à la vitesse du plus lent :)


  • M’ouais, c’ est pas nouveau, il me semble ... Je me demande même si le " concept " est révolutionnaire, je trouve ça étrange qu’ aucun baladeur ne soit compatible en Flac . Petite recherche gogole : Effectivement ça existe déjà ! Bande de vieux ! ( Néanmoins, je ne le savais pas moi même, mais je m’ en doutais, je vous jure ! ) Bref, l’ article perd tout son sens, rien de nouveau sous le soleil, si ce n’ est ce coup marketing de Neil Young et sa référence à Steve Jobs ( apôtre du tout payant ) .


  • Etrange cet article ici, effectivement...

    Le AIFF (équivalent FLAC ou ALAC) est utilisable en 16b/44,1Khz sur iPod classique depuis... 24b/96Khz sur iPad et iPhone 5S : encore faut-il un bon casque pour en profiter.

    Sinon le SACD et le HDCD bien meilleur que le CD en 16b/44,1Khz n’ont jamais vraiment réussi à percer... malheureusement !

    Ça sent le truc vachement commercial... à moins que ce ne soit le DAC qui soit révolutionnaire et permette d’extraire le numérique de façon exemplaire ? Mais il faudra de toutes façons un excellent casque pour profiter de la qualité, si elle est au rendez-vous...


  • J’aurais tendance à dire qu’il n’y a rien de révolutionnaire dans le principe. Le MP3 consiste à supprimer les fréquences "que l’on entend pas", c’est juste l’espace de stockage sur de la mémoire flash qui a grandement évolué ces dernières années.
    En gros pub grossière, mais il est vrai qu’il est temps d’oublier le mp3

     

    • Les fréquences "que l’on entend pas" c’est une question particulièrement sensible. En terme de psycho-acoustique et même de mathématique pure je doutes de cette assertion.

      En terme de psycho-acoustique, l’élimination de fréquences sur-aiguës revient à annihiler des harmoniques du signal et donc impacter indirectement le signal des fréquences inférieures. Et on en vient aux mathématiques, et aux "Transformation de Fourier" qui permettent de décomposer un signal en harmoniques (fonction périodique). Comme le filtrage lors de la compression s’opère sur un ensemble musical mixé et non sur des pistes séparées (permettant de traiter chaque instrument séparément), il s’agit alors de saloper l’ensemble des fréquences supérieurs à un plafond déterminé de façon empirique suivant le constat que l’être humain ne perçoit rien de supérieur à 20.000 hz.

      Bien souvent le plafond d’élimination des fréquences aiguës se situe bien en deçà des 20k. Bon, je ne doutes pas de la qualité que le numérique peut apporter lorsqu’il est traité avec passion et talent. Des sociétés comme Izotope produisent des outils de traitement du signal très intéressant (et très chers, c’est dommage) qui permettent de redonner une nouvelle vie à de vieux enregistrement.

      En tout cas, le MP3 comme quasi standard durant toutes ces années n’a fait que ruiner la qualité d’écoute et j’ai toujours été un fervent défenseur des formats dit losless. Car comme il est dit dans les commentaires précédents, le problème étant que le signal "offert" aux consommateurs est déjà un signal amoindri par les limitations de son support, toute compression supplémentaire devient presque une hérésie. Et je pèse mes mots, allez vous écoutez votre album préféré en MP3 128kbits 16khz et on en reparle :)



    • il s’agit alors de saloper l’ensemble des fréquences supérieurs à un plafond déterminé de façon empirique suivant le constat que l’être humain ne perçoit rien de supérieur à 20.000 hz.




      Le MP3devrait filtrer et non pas saloper (enfin je suppose) les fréquences supérieures ou égales à 20 000Hz, quel est donc ce plafond que vous évoquez, serait-ce une limite inférieure audible mais susceptible d’interférences avec le cerveau ?


    • @ Océania,

      Non je crois que c’est plutôt parce que les hautes fréquences nécessitent un max de bits par seconde que le MP3 filtre au delà d’environ 16 000Hz.
      Vous avez raison vaut mieux avoir l’air bête que se la jouer.


  • Que se passe-t-il lorsqu’on envoye une vidéo sur Youtube ? Son format sonore est modifié. En téléchargeant cette video et l’analysant, j’ai un format sonore qui n’est pas du FLAC. Nous sommes donc dans de l’enfumage marketing. D’accord dans l’absolu c’est bien ce qu’on entendra comme différence si on a un flac à 1400kpbs et à coté un mp3 à 200kbps.
    J’ai depuis quelques années un iRiver et c’est déja très bien. Il lit le FLAC et j’en abuse, il m’avait couté 65€, et pas 400.. !!
    Enfin, n’oublions pas, un bon casque est nécessaire pour ne pas s’abimer les timpans. Evitez les Beats, vous payez du marketing et un son fade. Beyer Dynamic et Sennheiser ont de bien meilleurs rendus.


  • Comme dit le FLAC ne date pas d’hier, il n’y a aucune nouveauté la dedans ....

    Puis vendre un "baladeur haute résolution sonore" 400 euros. Mouai, c’est juste un mini ordinateur capable de lire du flac. Vu les processeurs qu’on a dans nos smartphones aujourd’hui, je suis certain qu’on peut lire du FLAC avec sans trop de difficulté, la bonne appli avec la bonne lib et c’est partit ... Je ferait le test avec le prochain qui me passera dans les mains puisque je n’en est plus, dans tous les cas, aucune limitation technique avec les smartphone récent, même d’entrée de gamme, pour lire du FLAC.

    Fin bref, ça pue le marketing à la Steve Job.


  • parlez du 432Hz ce sera plus intéressant
    Verdi’s pitch
    A4= 432Hz.. A3=216.. A2=108... :-)
    même Rudolf Steiner en parlait
    humez moi celà
    http://www.youtube.com/watch?v=pKPx...

     

    • Totalement d’accord, d’ailleurs le "standard" 440Hz est plutôt chose récente. Beaucoup d’évolution sur les fréquences de références en fonction des époques et des conservatoires.

      Savais-tu que 432 est 1/60ème de la durée de la précession des équinoxes de 25920 ans (année Platonique). 60 est la base même du mode de calcul sexagésimal (base 60) inventé et utilisé par les Sumériens puis les Babyloniens et qu’on utilise toujours actuellement pour le positionnement géographique : degré (1/90 de l’angle droit) / minute d’arc (1/60 de degré) / seconde d’arc (1/60 de minute d’arc ou 1/3600 de degré).


  • Cowon S9, un des meilleurs lors de sa sortie en .. 2009.. lisait le flac..


  • Le même Young qui joue en Palestine occupée le 17 juillet ?


  • #756657

    Pourtant rien n’empêche les baladeurs multimédias actuels de lire du WAVE, du AIFF, du FLAC, du Apple Losseless...
    Ce qui serait intéressant serait de pouvoir écouter dans des qualités de studios supérieur au CD audio, par exemple en 24 bits / 96 kHz.


  • En tant qu’ingénieur du son, je me dois de dénoncer la petite video sous l’article.
    Il s’agit clairement d’une tromperie. Pour avoir souvent fais des tests comparatifs de MP3 vs AIFF, je n’ai JAMAIS entendu une telle différence entre deux formats.
    La video indique que le MP3 est à 200kbps, ce qui commence à être un débit assez correcte pour un fichier compressé. Le rendu que l’on entends correspond plus à un MP3 à 100kbps tout au plus.
    Les fichiers étant recompressés par youtube, le test n’est de toutes façons pas fiable, mais je soupçonne en plus clairement le créateur de la video d’avoir modifier les fichiers.

     

    • Je n’ai pas la possibilité d’écouter correctement la video, mais je suis d’accord avec vous. Une rediffusion par internet d’un tel test ne peut pas restituer la différence de qualité.

      Cela étant dit, ce flac à 1400 kb/s, en condition normale d’écoute, devrait restituer identiquement à sa source d’origine probable, un fichier haute def, 88 ou 96 kHZ, possiblement24 bits.

      Par contre, la musique de la video étant assez riche en instruments et détails, le mp3 à 200 kb/s serait évidemment insuffisant pour une restitution fidèle.

      Disons donc que, même si ce test est invraisemblable en tant que démonstration, il permet de se faire une idée de la différence bien réelle que l’on pourrait percevoir dans des bonnes conditions d’écoute.


  • N’importe quoi !!!
    Il n’y a que deux categories
    1-Ecouter la musique au moment de son exécution (dans la rue, dans un bar, dans un concert, a une fete de village, a l’opera)
    2-Ecouter la musique en differer, donc par le biais d’un support de conservation.

    On peut pinailler sur le rendu en differer, rendu conditionné par la technologie : certain diront "rien ne vaut le vinyle" (ou le flac maintenant !) d’autre "rien ne vaut la stereo"… bref, cela ne reste que des considérations technologiques étrangères a la production musicale elle-meme.

    A ceux qui prétendent rechercher la meilleure qualité sonore… arrêtez de faire semblant… allez aux concerts !


  • Si j’ai bien compris la seule amélioration que propose ce lecteur est de lire des fichiers .flac au lieu des .mp3 ?...
    Si Neil Young souhaite améliorer la qualité du son il devrait commencer par fabriquer des écouteurs de très bonne qualité, mais ca existe déja et ca coute le prix de son lecteur !

    On dirait que c’est un pur produit marketing et déja dépasser techniquement avant même sa sortie en plus.
    Je suis surpris de trouvé un tel article sur E&R

     

  • #756681

    Que dire,...
    Le seul et unique problème dans tout ça, c’est la capacité de stockage.
    A la base, le CD en 44,1 KHz, ne fut pas une révolution du son, mais une perte de la qualité par rapport au vinyle qui n’avait pas de limite. La révolution fut la perte des grésillements, ce qui est en soi intéressant.

    Le DAT (connu à l’époque dans les studios) stockait sur bande magnétique du 48KHz. Le son était beau et comparable au vinyle (sans les grésillements).

    L’arrivée de la musique sur internet fut une catastrophe pour le son de qualité.
    On a commencé avec des mp3 de 128 Kbps, puis à 160 Kbps, etc.
    Le mp3 n’est qu’un format de compression. Comme le Flac, si j’ai bien compris.
    Ces formats pour internet sont des réductions de la qualité CD qui est déjà une qualité réduite pour l’oreille humaine.

    Pour moi, la seule révolution numérique valable, ce sera l’augmentation de la bande passante, ou la possibilité d’avoir plus de débit en ligne, ou globalement l’augmentation des capacités de stockage.
    L’idéal serait de pouvoir écouter en ligne du 48KHz non compressé (AIFF ou Wave).
    Et là, on sera retourné à la qualité vinyle, mais sans les grésillements.

    Par ailleurs, leur vidéo démo ci-dessus me fait un peu marrer. Le Flac à 1400Kbps sur une vidéo Youtube, cela n’a pas de sens, puisque Youtube ne va pas restituer le Flac (l’encodage de Youtube est très compressé). A mon avis ils ont joué sur les compresseurs et les EQ pour faire croire à une amélioration du son sur les passage en flac. ;-)
    En définitive : le seul et unique problème : la capacité de stockage.

    Ceci étant dit, en tant que sale conspirationniste que je suis, je vous dirais que je ne suis pas étonné de la baisse de qualité du son imposée par le CD et ré-imposée par le mp3.
    "Si tu veux contrôler le peuple : contrôle d’abord sa musique", Platon.

    Adripien Leyloise
    Elève à l’école Mérée Drante
    http://www.youtube.com/channel/UC4O...

     

    • Bonjour,

      Pour clarifier :
      - le flac est un format de compression sans perte (lossless en anglais). Pour ceux qui n’ont aucune connaissance dans ce domaine le terme compression sans perte peut sembler être un oxymore mais ça n’est pas le cas. Pensez par exemple au format .zip, le fichier est plus petit mais aucune information n’est perdue quand on décompresse. Dans le cas des fichier audio la décompression est faite "à la volée" pendant la lecture. Le format flac a exactement la même qualité que fichier non compressé à partir duquel il a été créé (généralement CD-audio, PCM 16bits à 44.1kHz).

      - le mp3 est un format de compression avec perte (lossy). Comme tous les formats de ce type, l’idée est de partir du constat que le système auditif humain est imparfait (ce qui est tout à fait correct cf. psychoacoustique), et ensuite de supprimer de l’information là où l’on ne va pas l’entendre. Le problème est que c’est basé sur des modèles (qui comme tous les modèles ne sont pas exacts). Après, même sur des enceintes à 500€ pièces je pense que le nombre de personnes capables de distinguer une qualité CD-A d’une qualité AAC HR VBR à débit maximal (qui doit rester 10x inférieur au débit CD-A) doit être rarissime.

      Bien cordialement.


  • #756683

    Neil Young est vieux.


  • Bientôt le test du dernier Iphone 5 sur E&R ?


  • Euh... j’ai des écouteurs tout moisis, et j’entends très clairement la différence... Je ne comprends vraiment pas certains commentaires : sur le mp3 de la vidéo, certains passages font presque bouillie...
    Et pourtant, je n’ai pas l’oreille particulièrement exercée.


  • Quel intérêt si c’est pour continuer à diffuser la même merde anglo saxonne... l’oreille humaine, loin d’être parfaite, restera agressée....
    "Quand la merde déborde, c’est toujours de la merde "
    Leo Ferré


  • Un pétard mouillé se projet ! Un smartphone android a 150 euro fait le même boulot avec la bonne apk et cela depuis déjà longtemps.
    L’article reste interessant pour expliquer rapidement le mp3 et le FLAC


  • #756703

    Neil Young c’est le rebel, indocile, revêche qui n’aime ni le Pepsi ni le Coca Cola c’est ça ? J’ai bon ?


  • Il faut bien quelqu’un se dévoue pour faire avancer la technologie... et les moeurs.
    Ce sera surement un flop commercial mais il n’y a plus de raison objective de continuer à utiliser le mp3.

    Maintenant qu’on à des débits a peu près convenables partout et du stockage à plus savoir quoi en faire, autant avoir de la qualité.


  • euhh... il débarque ou quoi ?! Le format flac est lisible dans presque tous les mp3/mp4 il me semble. Mon lecteur mp4 a bien plus de 2 ans, a été payé 9 euros, et les morceaux qu’il contient sont en flac. Et il ne prend pas plus de place qu’un briquet, contrairement au lecteur de Neil Young.

    La seule chose que Neil Young propose, c’est un lecteur a forme originale... associé à son image d’artiste. A part la forme, qu’est-ce qu’il propose ce truc ?

    Bon courage Neil !

     

    • C’est bien ce qui me semblait ... Et ça fait un bon moment que le flac existe (début 2003 selon wikipedia).

      De plus, la différence entre un flac et un mp3 encodé à 320 kbps passe totalement inaperçue pour l’audiophile "moyen", habitué à des sons ultra-compressés. Avant d’enculer les mouches, il faut les attraper ...

      Et pour entendre une différence, les audiophiles les plus exigeants doivent se doter d’un casque haute fidélité, qui fait très rapidement augmenter la note. Alors les casques "beat" qui violent les tympans à grands coups de basses bien baveuses, on oublie.

      Bon courage à tous !


    • "Le PonoPlayer embarque 128 Go de stockage flash extensibles par microSD et décode les fichiers « Studio Master » 192 kHz/24 bits."


  • Le MP3 utilise les proprietes du system sonore humain pour compresser la musique, notre esprit quand il traite le son ignore certaines frequences et ces dernieres ne sont pas fixes mais changent avec le temps et avec la richesse spectral du morceau, le MP3 elemine ces frequences, et utilise d’autre astuce de compression aussi, codage arithmetique ou entropique selon les versions, c’est pour ca que vous n’allez pas vous rendre compte de la difference entre le compresse et le nom compresse, votre cerveau ne peut pas se rendre compte.
    Dans le flac, vous perdez aussi de l’information, car la digitalisation d’une quantite naturel engendre toujours une perte d’information, c’est inevitable, mais ca reste quand meme plus proche du vrai que le MP3

     

    • #756862

      La compression MP3 supprime des fréquences, donc une perte de qualité, plus ou moins grande en fonction des paramètres, et il y a un niveau à partir duquel ça s’entend. Et la compression est d’autant plus évidente que le matériel d’écoute est de bonne qualité (il ne suffit pas d’être capable de lire des fichiers, pour le faire bien).

      Quand on dit du flac qu’il est un format de "compression sans perte", c’est par rapport au CD (lorsque l’on compresse un CD en flac il n’y a pas de perte). Mais le CD lui même étant une numérisation, il implique une perte d’information à la base. Et dans les rares cas où les flacs sont fait à partir d’un studio master, il fait mieux que le CD, mais dans l’absolu, les enregistrements en studio étant eux mêmes des numérisations, ça reste de la compression.


  • Qobuzz.com est une plateforme en ligne qui propose déjà du son HD

    ATTENTION ne pas confondre, un son sans perte compressé en FLAC ne veut pas dire qu’il soit HD. Alors qu’un son compressé avec perte (mp3 ogg ac3...) peut être HD (24bit - 96khz).
    Comme quand vous recevez une chaine en HD sur votre box, la résolution est bien HD mais le flux est compressé.


  • #756734

    Y’a quelquechose qui me chiffone avec la video.

    Toutes les video youtube utilisent justement des grosses compressions pour pouvoir streamer video et musique sans lague.

    Donc théoriquement un morceau en flac écouté depuis une video youtube sera aussi pourrie que le MP3...

     

  • Lettre à E&R

    Vous avez fait un article récent sur la musique...
    http://www.egaliteetreconciliation....
    où Alain livrait ses goûts en qualité de mélomane.
    J’ai apprécié cet article car Alain prenait position sur ses genres musicaux préférés (que j’ai assez partagé).
    Je n’accorderais pas le même mérite à l’article ci-dessus :
    J’ai l’impression que vous relayez un article de Libé sans vous engager sur son contenu.
    Pour être plus clair, vous donnez en pâture un torchon de ce journal en omettant de le signer (E&R ?) ou de proposer la moindre critique.
    Je trouve ce procédé douteux car il induit à une liberté de penser tout en ciblant un article très précis dans un "journal’ qui, à priori, n’est pas la tasse de thé des lecteurs d’E&R.
    Je suis fan de Neil Young depuis une quarantaine d’années et ces propos m’ont pour le moins intrigué…
    Je me permettrai ici de donner mon opinion sur le cas Neil Young :
    ce grand compositeur-guitariste ne devrait pas être considéré comme un homme d’affaire mais plutôt comme un musicien cherchant à améliorer l’écoute de la musique en général et à faire accéder à une nouvelle technologie d’appréciation du son un grand nombre de mélomanes

    Courtoisement,
    un vieux grincheux qui aime la bonne Zicmu

    http://www.youtube.com/watch?v=3goJ...


  • La question de la qualité ne peut pas être découplé de la musique que l’on écoute. La pertinence de ce type de produit ne peut pas être la même selon que l’on écoute le dernier titre de Yannick Noah ou que l’on écoute une interprétation exaltée de Wagner.

    Sur la question du format FLAC, il est évident qu’elle offre une qualité d’écoute supérieure pour qui aime vibrer sur de la belle musique. A ce titre, il y a lieu de s’interroger sur le prix de la musique en ligne où le prix d’un morceau de musique avoisine 1,00 € pour un format MP3 dont la qualité est altérée au regard du format WAVE d’un CD ; une musique MP3 pèse environ 5 Mo quand le même morceau pèse 10 fois plus en WAVE. La musique en ligne sous format MP3 est juste une arnaque.

    Enfin, ce produit paraît inutile car il est déjà possible d’écouter du FLAC (et même d’autres formats) sur certains baladeurs. Puis, la qualité sonore n’est rien sans le casque ou les écouteurs


  • #756768
    le 14/03/2014 par Sa Sainteté Sainte Quenelle
    Neil Young lance le balladeur à très haute qualité sonore

    J’ai un Iphone et un casque BEATS, merci monsieur Young, j’ai déjà ce qu’il faut depuis deux ans pour jouir du FLAC... :/

     

  • Actuellement on peut déjà acheter des fichiers lossless en ALAC ou en FLAC sur Qobuz (site français qui plus est) et les écouter sur son baladeur. La qualité de la restitution sera celle du CD (du vrai 44,1 khZ / 16 bits, pas du compressé dégradé comme le MP3).

    Après je ne vois pas l’intérêt d’aller au-delà de cette qualité, d’ailleurs je défie quiconque de faire un blind-test concluant entre de la qualité CD et au-delà (96 kHz, 24 bits, etc.), même avec le meilleur matériel possible.

     

    • Pono devrait non seulement proposer des fichiers de meilleurs qualité que le MP3 (facile) mais également bien meilleurs que le CD. C’est un peu comme du bluray audio mais dans un format plus sympa. Le gros du travail n’est pas d’encoder le son en FLAC, n’importe qui fait çà depuis des années sur un PC. Mais pour ressortir d’anciens albums et leur redonner un son parfait d’origine, comme sorti du studio, il y a un gros travail de désarchivage (et sans doute un peu de restauration) à faire.


    • @Etienne ; il y a quelques années j’ai suivis une formation MAO musique assistée par ordinateur , on m’a fait écouté un concert de musique classique en mp3 , en 16bit 48khz , en 24bit 96khz , au fur et à mesure qu’on augmentait les bits et les khz on entendais des instruments et des notes se rajouter , c’est un peut comme la taille d’une fenêtre pour laisser rentrer la lumière du soleil et de ce côté là , la qualité sonnore du vinyl manque au numérique c’est flagrant .


    • La différence entre le son CD (ou FLAC) (44,1 Khz/16 bits) et un format HD (96 voir 192 Khz/24 bits) ne saute pas forcément aux oreilles sur du matériel bas de gamme et sur de la musique "facile" (dance, variétés) mais sur du matériel à peu près correct cela s’entend, en particulier sur les enregistrements exigeants (musique classique, métal, live...)

      Avec un son HD, les basses sont de meilleure qualité (pas d’effet boom boom), la guitare basse s’entend mieux, il y a plein de petit détails en plus qui nous font redécouvrir une chanson, on peut jouer sur l’equalizer sans trop distordre le son, le son est plus chaud moins "informatique"...

      C’est comme regarder un dvd et un bluray, la différence est là


  • Honnêtement je ne vois pas l’intérêt d’avoir de la haute définition sur un balladeur, qui par définition est utilisé quand on se déplace, et donc reste fortement pollué par le bruit extérieur. Pas de perte à la compression, mais un rapport signal-sur-bruit exécrable pour l’utilisateur, à moins d’utiliser en même temps sur un casque anti-bruit ou suffisamment isolant acoustiquement. Le problème numéro un du balladeur, c’est les écouteurs bien avant le format de compression (et on peut aussi faire de la compression avec pertes performante). Il suffit d’écouter de la musique avec son balladeur dans le métro pour s’en rendre compte. Si on veut de la qualité sonore, il faut écouter sa musique chez soi et investir dans une bonne chaîne hi-fi.

     

    • #756819

      Pourquoi une chaine hifi ? Un PC, une carte son et un bon casque !
      J’ai des amis avec des 5.1, des enceintes de fous (vu les prix !) du matos qui prends environ 4 m² dans une pièce qui devrait être dédié à ce type de matériel, avec la position des enceintes reglé au millimètre près, par des instruments de mesure que personne ne s’amuserait à transporter en kangoo ou berlingo.
      J’ai essayé, chez chacun d’eux, des fichiers audio dont je n’ai aucun doute sur la qualité. J’adore le son, j’ai appris à en apprécier la qualité et je n’ai toujours pas trouvé de chaine hifi ou d’installation couteuse qui mettent à genou ma carte son à 30 euros qui a dix ans et mon casque à 89 euros qui lui a plus de 5 ans. Si c’est pour gâcher du Coltrane ou du Schubert, je peux toujours l’écouter sur mon kit 2.1 pourri pendant que je mange des trucs qui croustillent avec les meilleures blagues de Laurent Ruquier en fond.
      Ca a déjà été dit mais je doute que ce soit en "forme de toblerone" pour autre chose que des questions de marketing/design. Il a totalement la possibilité de faire un truc plat et moche comme un smartphone avec un écran stupide qui consomme 90% de la batterie, mais il deviendrait impossible d’en justifier le prix. Aujourd’hui, il se vends des smartphones deux fois plus puissants que les derniers iphones pour moins de 150 euros. Il se vends des iphone parce que les gens aiment les marques et les techniciens justifieront la différence de prix par le design un peu plus propre d’un iphone sur ses concurrents "low cost" (en fait les concurrents vendent au bon prix avec une marge confortable pendant qu’apple vends avec une marge énorme qui lui permet d’avoir des magasins cubiques inutiles en plexiglass dans toutes les plus grandes villes du monde). Ici, c’est la même chose, un nom, un design et on vends ce que tout le monde pourrait faire pour 30 euros à plus de 15 fois le prix sans problème.
      On parle d’un phénomène "geek", tout le monde deviendrait "geek"... Au départ les geek, étaient décris comme des semi-autistes du PC. Le trafiquer jusqu’à sa mort pour la compréhension d’un nouvel élément (matériel, montage, prog, protocoles) ! Le savoir était la clef. Aujourd’hui le geek est cool mais ce ne sont plus les mêmes personnes. La "geekerie" c’est réduit aujourd’hui un phénomène de consommation de produits high tech par des néophytes dont certains agissent comme des fans de justin bierber, près à dormir devant un cube en plexi pour être le premier sur la nouvelle ibouz.


  • Ce que la plupart ici ne captent pas (et c’est normal car l’article n’est pas trop précis là dessus) c’est que le but ultime de Neil Young n’est pas de mettre a disposition du client un son qualité CD sans compression. Le but est de pourvoir donner au client un son de la qualité maximale d’enregistrement. Pour Neil le CD à toujours été une horreur. Il veut pouvoir par exemple ressortir d’anciens albums comme on ne les a plus entendu depuis la fin du vinyl (okay, le vinyl existe encore, mais c’est un peu confidentiel) et donc cela va prendre du temps de ressortir les bandes masters des albums etc... Bref : ce n’est pas juste prendre le "son CD" existant et le proposer en baladeur avec un meilleur son que le MP3. Oui le son sera meilleur qu’un MP3 mais normalement il devrait être meilleur que le CD également.


  • Même si ça ressemble fort à une opération commerciale pour lui, la démarche de Neil Young (dont j’apprécie énormément la musique) se comprend très bien : il n’est pas normal que des artistes faisant de la musique de qualité, quelque soit leur style) et ayant eu à coeur de faire des enregistrements également très soignés, retrouvent leurs oeuvres avec un son complètement pourris ! Et Neil Young n’est pas le seul à se plaindre....

    Le problème aussi est que, le fait d’entendre que de la musique compressée appauvrit l’oreille... Et on aboutit à une forme "d’illettrisme musical" : http://www.cndp.fr/tdc/fileadmin/do...


  • Beaucoup de commentaires sont à coté de la plaque lorsqu’ils disent qu’il n’y a rien de nouveau dans le fait de lire des flacs. Oui, il existe depuis longtemps des rockbox, des Cowon, des Sansa Clips, etc.... et même des Philips, qui font cela !

    Le truc, ici, c’est la lecture d’un flac à 1400 kb/s. Autrement dit, ce qui est reproduit sans perte par ce flac, ce n’est pas la qualité d’un cd (qui en flac ferait entre 350 et 1100 kbs selon la musique). Ce qui est reproduit est mieux qu’un CD c’est de la HD à 88 ou 96 kHZ et 24 bits.

    Cela étant dit, il reste plusieurs problèmes avant que la vibration sonore entrant dans vos oreilles soit le reflet fidèle de l’onde encodée en flac HD :
    - la qualité de l’électronique, c’est à dire :
    - la qualité du DAC. La meilleure puce DAC d’aujourd’hui peut bien couter dix fois plus que le champion d’il y a quatre ans (bradé aujourd’hui à 2$ pièce, par lot de 1000), l’amélioration est extrêmement faible, et, problème majeur, la définition réelle du DAC reste inférieure à celle du fichier HD.
    - on oublie toujours la question de la qualité de l’étage analogique. Même si aujourd’hui, une puce LM49990 à 1,5$ pièce (tarif de gros) peut amplifier avec une distortion de 0,00001%, ce qui est cohérent avec la précision du HD, beaucoup de fabricants continuent avec des puces analogiques obsolètes, par flemme, et parce que l’acheteur mal informé ne réclame pas mieux.
    - la qualité globale de conception du circuit et de son alimentation. Elle peut être couteuse en temps de développement et en composants de filtrage des parasites. Une mauvaise qualité n’apparaitra pas forcément dans les chiffres de mesure habituellement communiqués à l’acheteur. Et pourtant une déficience (par exemple l’activité de la partie numérique injectera des parasites à très haute fréquence dans le circuit analogique d’output) peut rendre l’écoute désagréable, moins transparente.

     

    • Je me suis fait fabriquer un ampli avec seulement un bouton d’allumage et un de volume et une sortie pour un casque plus une sorte d’équalizeur maison pour 350 euros.

      Les deux à lampes par un fou furieux d’ingénieur du son ; génial, qu’il a couplé avec des baffles correspondant à l’impédance des baffles et du casque audio de la marque BOSE que j’avais déjà et qui pour lui sont les meilleurs aimants du marché pour l’instant ( terres rares ).

      Inconvénient, l’étude est faite pour ma maison et seulement pour cette maison et pour le casque audio BOSE seulement.

      Passionné de bonne musique avec un bon son, je ne peux plus me résoudre à vendre cette vielle baraque.

      Écouter, Chopin en ayant l’impression que vous êtes le piano ou du Wagner à fond au casque comme si vous ne l’aviez pas sur les oreilles ou Tommy by The Who en BO ou les requiems de Mozart et les remix que l’on trouve sur le net sans aucune saturation possible avec une puissance inimaginable, etc.

      Franchement c’est le pied !!!!!!!!

      Note : impossible d’avoir un bon résultat pour des maisons en parpaings avec plaque de plâtre monté sur alu, selon l’ingénieur, trop de vibrations.

      Pour le Toblerone à 400$ le teste des différences de sons actuels me parait pour l’instant relever d’une supercherie basée sur les aiguës et reste la qualité du casque audio comme tout le monde le dit


  • D’autre part il reste le problème du casque. Un casque ad hoc fera au moins 200€ (sennheiser HD25 de studio ?), et probablement nettement plus. Il devra filtrer tous les bruits extérieurs, qui sinon couvriraient les détails présents dans la HD. Etant ainsi fermé, il ne restituera pas les basses équitablement et sans distortion.....
    De plus, le volume d’air enclos dans l’écouteur de tous les casques extra-auriculaires crée une chambre de résonnance, active vers 6000 ou 7000 Hertz typiquement, qui fait que dans ces régions de fréquence, certaines seront rendues avec un boost de 3 décibels, et d’autres auront un volume réduit de 6 décibel.... Pour tous ceux qui l’ignoreraient, monter le volume sonore de 3 décibel, c’est doubler le nombre de watts, et baisser le volume de 6 décibel signifie diviser par quatre le nombre de Watts.

    Autrement dit, même un très bon casque sera incapable de restituer une ligne de basse un peu complexe sans la modifier, et sera incapble de restituer exactement les timbres dans les aigus.

    Pour résoudre (partiellement !) ce problème, le lecteur flac devra être muni d’un très bon equaliseur paramétrique (j’ai vu qu’au moins un Cowon en possédait).
    Et si l’on a besoin d’un rendu réaliste de tous les sons percussifs, il faudra en plus que cet équaliseur n’introduise aucun déphasage. Ce point est techniquement faisable (cela existe sur PC sous plusieurs formes) mais n’existe pas encore sur les lecteurs flacs, à ma connaissance.

    Bref, personnellement j’ai abandonné le baladeur flac.
    Musique dans la salle de séjour : PC ancien mais silencieux, foobar 2000 avec equalisation paramétrique et correction de phase, bonne carte son M-audio Audiophile (100€), ampli classe B "non opening" de conception perso à 0,001% de distortion, et en bout de chaine, enceintes d’EBay Rogers PM510a (700€, enceintes de contrôle grosses comme un lave-linge, concues dans le service public, la BBC, dans les années 1960-80).

    Pour finir, une remarque ironique : Neil Young est quand-même, parallèlement, le créateur du meilleur album de toute la galaxie, dans la catégorie "album au son pourrave et pourtant extraordinaire"


  • Euh... Je suis vraiment le seul à ne pas entendre la différence entre le FLAC et le mp3 de la vidéo ?

    Je parle d’écoute à l’aveugle bien évidemment.

    Si c’est le cas, je devrai consulter...

     

    • C’est parce que tu as des hauts-parleurs à 30€ sur ton PC et une carte son, elle aussi, standard.

      Il faut du matériel haut de gamme / mélomane pour percevoir les nuances entre les deux formats.


    • c’est normal , CE test ne vaut rien car le son (les deux , flac et mp3) passent à la moulinette de l’encodage pour le streaming youtube , ce qui je te l’accorde est stupide, mais si tu fais le test pour de vrai avec flac et mp3 sur ton pc et une bonne carte son tu va entendre la différence (enfin j’espere pour toi :) )


  • Je trouve cet article un peu faible.
    Et ce sur plusieurs aspects

    1. La vidéo est frauduleuse. D’abord parce que Youtube ne peut reproduire correctement la qualité sonore Flac. Ensuite parce que la différence entre mp3 et Flac n’est jamais aussi flagrante. En fait, pour la majorité des gens, il serait quasiment impossible de percevoir la différence entre Flac et mp3 sur leur système d’écoute (balladeur, chaine Hifi etc...). Principalement parce que le matériel proposé au grand public est très moyen, voir médiocre (c’est la mode des basses depuis 10 ans. Les basses à fonds !!!!! au détriment du reste.... :-/)
    Faites un "blind test" avec un bon mp3 et un fichier Flac. A tous les coups vous n’y verrez que du feu.
    Ceux qui pourront probablement faire la différence sont les ingés son et les audiophiles. Et en général, ces 2 catégories sont équipés de matériel bien plus couteux que ce qu’achète la moyenne des gens et ont l’habitude d’écouter dans certaines conditions.
    Ce qui m’amène au point

    2. Les conditions d’écoutes et le matériel justement. Les gens utilisent le balladeur en général en ville, pour faire du sport, dans l’avion, au bureau etc..... majoritairement des conditions d’écoutes qui ne sont pas faites pour percevoir les différences subtiles dans les hautes et les basses fréquences. De plus, il n’y a pas beaucoup de gens qui s’équipe de casque d’écoute à 300 euros ou plus. Hors en général, si l’on veut pouvoir profiter pleinement d’un son haute fidélité, il n’y a pas de miracle ; ça a un prix !!!!!! Il ne peut y avoir de compromis au risque d’altérer la qualité du son.
    Certains audiophiles vont jusqu’à acheter des casques d’écoutes à plus de 2000 euros (sans parler de l’ampli à lampe à 5000 euro). Mais certainement pas pour écouter de la musique dans le métro. Non, ils sont confortablement installer chez eux..... et dans le silence total !

    Maintenant il reste evidement une petite niche pour ce produit : des gens comme moi. Des gens qui travaille dans un environnement silencieux (et ouais, mes collègues sont très discrets), qui ont un casque d’écoutes haute fidélité (très très cher mon fils :-))) et qui sont dans le domaine musical et sont habitué à ce genre de subtilité.

    Mais je doute que nous soyons assez nombreux avec ce genre de profil pour faire vivre ce genre de produits........


  • Niquist : en gros, pour un son de frequence maximum ’x’, il faut sampler avec une frequence de ’2x’ pour avoir une qualité sonore acceptable

    or, sachant qu’un etre humain ne peut entendre que jusque 14kHz, les 22Khz que peuvent rendre n’importe quel player mp3 (sampling rate à 44khz) sont largement suffisants.

    sans parler du fait qu’on a inventé moultes nouveaux formats depuis et qu’on a meme des cartes sons qui vont jusqu’a 196Khz, tout ca pour avoir un cd en fin de chaine qui lui aussi est en 44kHz (donc capable de rendre 22khz a l’oreille)

    Honnetement tout cela n’a aucun sens. c’est meme tres décevent de voir que neil young, le grunge rockstar au style altermondialiste vienne réinventer la roue pour se faire de la pub et du fric dans tous les sens

    enfin j’imagine que c’est toujours mieux qu’un player mp3 à lampes, lol :-)

     

    • "Niquist : en gros, pour un son de frequence maximum ’x’, il faut sampler avec une frequence de ’2x’ pour avoir une qualité sonore acceptable"

      Sampler avec une fréquence double de celle du son est évidemment nécessaire pour qu’il soit restitué, certes. Mais je voudrais bien savoir ce qui vous fait dire que la qualité sonore serait acceptable.

      Sinon, pourquoi tout les professionnels du son s’emmerderaient -ils avec des fréquences de sampling au minimum de 88 ou 96 KHz, généralement le double, voire le quadruple de cela ?


    • A l’occasion d’un concert d’une bande de potes, j’ai demandé à la régie pour pouvoir les enregistrer. C’était la première occasion qui se présentait et, étant plutôt amateur, faute de câble adéquat, j’ai dû me contenter d’une capture sur clé USB directement depuis la table de mixage. Malgré l’enregistrement en 48kHz, l’analyseur de spectre est formel : tout ce qui est au-delà de 15kHz est passé à la trappe. Ça s’entend clairement et c’est une horreur. Ce coup-là, une fois mais pas deux. Je capture tout systématiquement en 24/96.

      Pour les curieux : http://slimside.dyndns.org ;)


    • 50% nécessité de créer des nouveaux marchés en vendant des produits soit-disant toujours plus performants.
      50% les pros mixent en effet sur des enceintes qui restituent jusqu’à 40 ou 50khz pour certaines. Parce que si on mixe sur des enceintes qui ne restituent que jusqu’à 20khz, on les fait bosser à leurs limites et elles sont (en gros, je schématise) beaucoup moins performantes dans leurs retranchements. En mixant avec des enceintes qui restituent des fréquences bien plus hautes, au s’assure que la restitution de ce que peut entendre l’oreille humaine est assurée de manière beaucoup plus neutre et donc fidèle à la musique qu’on restitue

      Une Twingo et une Ferrari ça monte l’une comme l’autre à 180, sauf qu’à cette vitesse dans la Twingo t’as l’impression que tu va mourir et dans la Ferrari t’as l’impression que tu te traîne... Forcément, une caisse qui peut atteindre les 300km/h ça se comporte bien mieux à 180 qu’une autre dont c’est les derniers retranchements.

      Ben c’est pareil pour les enceintes en gros.


    • @André Panda

      Vous utilisez une logique intuitive qui ne colle pas avec la réalité des tweeters.

      Un tweeter peut monter à 50 KHZ et néanmoins être pourrave à 20 KHZ.
      Et il peut même être mauvais à 20khz précisément à cause de certaines de ses caractéristiques mécaniques qui lui auront été imposées afin de pouvoir rendre le 50KHZ


    • C’est possible. Je ne suis pas technicien. Mais c’est l’argument que les fabricants des enceintes ayant cette capacité mettent en avant.


  • c’est ridicule, la video youtube ne va pas aller au dela de 44khz, et on entend pourtant la difference entre les 2 formats, c bidon, il suffit de filtrer les cymbales avec n’importe quel programme (comme audacity) pour donner cette impression ...

    Niquist : en gros, pour un son de frequence maximum ’x Hz’, il faut sampler avec une frequence de ’2x Hz’ pour avoir une qualité sonore acceptable

    or, sachant qu’un etre humain ne peut entendre que jusque 14kHz, les 22Khz que peuvent rendre n’importe quel player mp3 (sampling rate à 44khz) sont largement suffisants.

    sans parler du fait qu’on a inventé moultes nouveaux formats depuis et qu’on a meme des cartes sons qui vont jusqu’a 196Khz, tout ca pour avoir un cd en fin de chaine qui lui aussi est en 44kHz (donc capable de rendre 22khz a l’oreille)

    Honnetement tout cela n’a aucun sens. c’est meme tres décevent de voir que neil young, le grunge rockstar au style altermondialiste vienne réinventer la roue pour se faire de la pub et du fric dans tous les sens

    enfin j’imagine que c’est toujours mieux qu’un player mp3 à lampes, lol :-)


  • Sorti de tout ce qui a été dit sur l’absence de nouveauté de cette "nouveauté", je m’interroge aussi sur l’intérêt d’avoir un son de top qualité sur un lecteur portable, qui par définition va être essentiellement utilisé dans un environnement contenant des bruits parasites...

    Par exemple, à quoi bon gratter les qqes KHz les plus aigus pour bien faire "respirer" le son, alors qu’on va devoir sa taper en toile de fond le bourdonnement du moteur du bus dans lequel on se trouve ??

    Pour moi, ce genre de qualité (et le surcoût qui va avec...) ne se justifie pleinement que si on peut se placer dans des conditions d’écoute permettant d’en bénéficier réellement. On n’achète pas une Ferrari pour ne rouler qu’en ville...


  • #756901

    Ca chipote, j’ai un lecteur a 10 balles sans ecran la qualité est parfaite


  • En même temps quand t’écoutes de la merde..Que ce soit en numérique ,en CD,en vinyle ou en cassette ça reste de la merde

     

    • Très juste et plein de bon sens. Comme disait George Young (producteur et frère des célèbres Angus et Malcolm Young) : "Si tu enregistres une merde dans le meilleur studio, avec le meilleur équipement et le meilleur producteur, ta merde aura un super son." A contrario il existe une multitude d’albums qui ne sont pas super bien enregistrés mais qui sont devenus des classiques qu’on écoutera encore dans mille ans.


  • #756927
    le 14/03/2014 par Gerard John Schaefer
    Neil Young lance le balladeur à très haute qualité sonore

    Trop tard, mon vieux Young ! je viens de ressortir un walkman, et mes vieilles cassettes de grindcore, opérationnel pour aller me faire foutre de ma gueule par les p’tits jeunes dans les transports, qui arborent leur casque Beats by Dre en pur accessoire de mode...

    Quand les piles vont commencer à fatiguer, switch sur cassette de doom des familles, genre Reverend Bizarre, comme ça, se sera encore plus lourd et plus lent, en faisant baver les basses à fond, qui finiront d’emporter les morveux et leur inculture crasse dans un assourdissant bourdonnement... Heil the holy apocalypse !

    Et en attendant que Sa Volonté soit faite, je remarque que personne ne se plaint de la qualité d’un certain type de vidéos sur internet... c’est que "ça l’fait", sûrement, alors, lol...
    Excellente fin de semaine à tous les bricoleurs, de son, ou autre...

     

    • Ha Ha Ha Ha ! Merci pour le rire, excellente description. Vu tes goûts, je pense que ce bon vieux Electric Wizard ne doit pas t’être inconnu ;-)

      Sinon, pour écouter ce qui est - à mon avis mais pas qu’au mien - la meilleure qualité disponible actuellement, la plus proche de ce que pouvait donner une bande master 2" lue sur un Otari en studio, c’est-à-dire le DSD, tu peux faire comme moi et te grailler d’un petit enregistreur portable Korg MR-2.
      Non content de te permettre d’écouter, il te donne aussi la possibilité d’enregistrer, au cas ou tu te trouves dans un endroit et qu’y joue un band qui te plait.

      Depuis 3 ans que j’ai ce petit jouet, je ne m’en suis pas lassé, même revenu ici, en France, ou j’ai mon super matos audiophile qui me donne un son comparable à un studio, faut dire que j’ai principalement du matos de studio justement (sony pro, apogee...).

      Tu peux utiliser tous les types de fichiers .wav du 16/44.1 au 24/192 ainsi que le .mp3 et surtout le DSD en 2.8MHz, aussi bien en enregistrement qu’en lecture.
      Couplé à mes écouteurs Sennheiser moy-haut de gamme, franchement c’est assez incroyable comme son. De plus il enregistre sur cartes SDHC jusqu’à 32Gb, donc tu peux te trimballer une bonne partie de ta discothèque avec toi dans une simple poche de ton sac quand tu voyage.

      Bonne écoute Doomesque l,ami ;-)


  • J’ai un peu de mal a cerner l’intérêt de cet article...
    Je propose a tout les pseudos audiophiles de faire ce test : http://www.koreus.com/jeu/test-audi...
    Vous vous planterez, comme tout le monde. Je n’ai rien contre les gens qui veulent balancer leur fric dans du matos. Personnellement je ne supporte pas d’écouter de la musique sur autre chose qu’un ampli correct et un 7506. Mais il y a des limites a la mauvais foi...
    Deuxième problème, les albums sur ponomusic.com seront vendus assez cher, entre 15 et 25 dollars. Lors d’une interview du CEO et de Neil Young au SXSW il y a quelques jours, un journaliste a demandé quelle serait le pourcentage que toucherait le site sur les ventes d’album. Ils n’ont pas répondu a la question. De là a dire que le Pono ne serait qu’un gadget créé par des opportunistes pour des consommateurs audiophiles pas très malins...

    Sources :
    http://www.brooklynvegan.com/archiv...
    http://www.digitalmusicnews.com/per...

    Then things got real awkward. Billboard reports that after Young’s speech, Pono CEO John Hamm (not Jon Hamm) opened the floor to questions :
    ...the last question from the audience shifted the tone of the entire presentation. A young man asked : "What’s your cut ?" Referring, of course, to Apple’s now-famous 30% cut of sales on the iTunes Store.
    Hamm, after a flustered moment, responded : "It surprises most people that everyone who buys music from the record labels pays exactly the same amount." To which several audience members shouted, "What ?!"
    "That’s a delicate question, isn’t it ?" Young asked. After which Hamm turned to the moderator, slightly flushed at this point, and said, "We can end it." "You can answer the question if you like," Snider said. Hamm shook his head slightly before Snider closed the discussion.

     

    • Avec de bonnes enceintes, même pas fort on entend lequel est de meilleure qualité. Il est un poil plus "clair" que l’autre. Mais j’avoue que sur ce genre d’extrait c’est léger. Et puis c’est pervers comme test, parce que ça s’entend surtout sur la fin et la voix parasite le truc en brouillant la mémoire qu’on a de la fin de l’autre extrait...


  • "le MP3 est dangereux pour la santé !
    Un chercheur allemand spécialiste de neuronomie (science de l’amélioration de l’utilisation du cerveau et du système nerveux) a publié récemment un article qui exprime ses craintes quant aux incidences de l’écoute de fichiers audios compressés sur la sensibilité de notre oreille."

    La suite sur Numerama : http://www.numerama.com/magazine/57...


  • Attrape nigaud.

    Déjà la vidéo est mensongère, la différence entre le FLAC et le MP3 ne s’entend pas à ce point. De plus les MP3 200kbps sont déjà d’une qualité tout à fait respectable.

    Pour le reste j’approuve une chose, le numérique ne remplace pas le timbre et "la vie" du vynile.

     

    • tu entendras la différence ou pas entre flac et mp3 en fonction de ton support d’écoute.
      avec un ptit 2.1 à 100 balles branché avec un jack tout pourri sur la "carte son" toute pourrie d’un laptop lamba, c’est que tu n’entendras peut-être pas la diff.
      Mais avec une installation audiophile ET une oreille aiguisée (ca c’est important) tu peux clairement l’entendre.

      après on peut se poser la question du pourquoi de cet article ici.... ER va-t-il se mettre à fabriquer/vendre de la HiFi ? héhé pourquoi pas. il y a un savoir faire en France pour ca :)


    • Dj depuis 15 ans , producteur aléatoire , connecté a une myriade de label et soundsystem dans tout l’europe je peux vous dire que flac / wav reste le format le plus pur a coté du vinyle . J’ai fait l’expérience des dizaines de fois en allant chercher les disques direct du pressing , le vinyle avait toujours une définition des aigus meilleurs mais le reste etait etrangement le meme ( et je fait l’ecoute sur des enceintes pro-audio) . Entre mp3 et wav / flac ? La différence n’est pas énorme mais surtout cela se voit en mixant les morceaux car les wav on plus de headroom . Quand aux différentes qualité de mp3 tout dépend du morceau . Un morceau relativement minimal en terme de fréquences ne sera pas drastiquement différentiable avec une qualité supérieur , mois de compression. Par contre d’autre le seront , surtout dans les aigus et infra-basses. Et comme l’a écrit quelqu’un pour que le résultat soit différentiable c’est pas sur votre téléphone que vous allez faire la différence mais sur des enceintes décentes ou sur des sound system tel que funktion one , noise control audio , turbo sound etc etc . Pour les trois quart d’entre vous du 320 est plus que suffisant . vous ne ferez pas la difference . Du moment que la converstion est optimal ca peut le faire. Sinon il y a ogg , entre le 320 mp3 et le flac


    • Tu produit d’la musique pour dire ça ??? !!


  • Pour ceux qui auraient apprécié la musique, elle est tirée DU meilleurs jeu de baston de tout les temps, j’ai nommé : Guilty Gear !!
    En plus d’avoir une patte graphique irréprochable, une animation digne d’un dessin animé et des skills (pardon, traduisons par technique de jeu) bien supérieur à un Street Fighter , la bande son et juste jouissive et divine ! (après les gouts et les couleurs...)
    Pas obligé d’aimer les Vesrsus Fighting pour apprécier de la bonne sic ! Pis faut reconnaitre, sont quand même fort ces Jap :p

    Holy Orders (Be Just Or Be Dead) Guilty Gear XX Sound Alive Soundtrack
    http://www.youtube.com/watch?v=1ciF...

    Pardon pour ce demi-hs, mais je sais que certains mélomanes apprécions toujours de connaitre la source. ;)


  • Je fais de la Musique Assistée par Ordinateur depuis 15 ans.
    Il n’y a pas photo lorsque l’on écoute son projet dans le sequenceur en 24 bits voire 32 bits et en 96khz et le format Wav 16 bits 44,1kz (qualité cd) et surtout quand on le transforme en mp3 même en 320kbits/s. Les détails comme les queues de reverbération, ce qui fait l’ambiance, le coté aérien, et aussi et surtout la dynamique du morceau en prend un sérieux coup. D’ailleurs je pense que n’ayant plus ces détails de dynamiques depuis le mp3, cela a engendré un style de musique sans aucune dynamique aucune nuance qu’est l’électro actuelle (tout est électro à la radio) à base RMS hyper élevée, ce qui veut dire qu’aujourd’hui nous nous retrouvons avec des plages de dynamiques de seulement 3db dans certains morceaux (qui donnent mal à la tête) , cela veut dire que la différence entre les crêtes sonores et le niveau moyen sonore est quasiment nul, peu perceptible, ce qui donne l’impression d’entendre un truc qui fait vroooooooooooooooooooooooooo sans jamais débander du début à la fin, comme écouter un airbus au décollage. par contre si vous écouter des titres des années 80 (l’epoque la plus technologique tout en étant encore dans l’ère analogique), comme M.Jackson ou Dire Straits, Pink Floyd etc etc, c’est nuancé, et on arrive à écouter un album entier en prenant du plaisir du début à la fin sans avoir envie de prendre 1 gr de paracétamol au bout de 2 titres. Le tympan n’était pas toujours en "contraction"... Alors à l’ère des gigabits de mémoire, de bande passante, c’est vraiment con de payer pour écouter des mp3, et d’en écouter tout court. Les audioprothésistes ont de beaux jours devant eux.

     

    • @max Vive E/R,décidément,on aborde ici un large spectre de tout ce qui nous fait ch.er...je joue de la basse électrique et le passage au format mp3 a été une catastrophe ;j’ai accompagné plusieurs groupes et pour la dernière session à laquelle j’ai participé(à Annecy,j’ai joué ensuite en intro du festival du film d’animation,c’était Tim burton le président cette année-là),lorsque j’ai entendu le résultat en format mp3,on eût dit que j’étais pas là(tellement que j’ai fait ma "parano",je croyais que l’ingénieur son m’avait mis le plus bas possible délibérément),les grosses caisses étaient devenues des sortes de pets de mouche tandis que les caisses claires étaient insupportables d’aigues...le son "Pink Floyd" des années 80("delicate sound of thunder" entre autres)reste pour moi aussi la référence...on ressent bel-et-bien tous la même chose,même au niveau artistique,on est donc dans le vrai à mon humble avis...et j’ai racheté une platine vinyle du coup,j’ai balancé ce satané mp3 à la poubelle(quand on aura le recul nécessaire,faudra s’intéresser aussi à un autre sujet:une certaine recrudescence des crises d’épillepsie chez les 20,25 ans-même moi j’en ai faîte une sortie de nulle part,j’ai explosé une T.V avant de m’effondrer et je me souviens plus de rien ;personnellement je me demande si ça n’a pas un rapport de près ou de loin avec les types de "sons" dominants...et les jingles radio publicitaires d’aujourd’hui me font disjoncter physiquement)...Féthi


  • Le sansa clip + rockbox à 40€ sort du FLAC en super qualité, couplé à bon casque comme le ATH M50 (149€) plus éventuellement un mini ampli (39€), on atteint la quasi perfection pour pas trop cher.
    Après je n’ai pas l’oreille absolue, entendons nous bien...

     

  • Vaste enculade...

    Si vous voulez écouter ce que les ingés son entendent en sortie de console il vous faut un lecteur qui lit des fichiers 24bit 192000khz. Parce que vos flac, si c’est pour écouter des fichiers en 16bit 44100khz désolé de vous dire que ça existe depuis... 30 ans ! C’est le CD quoi...

    Autrement dit c’est déjà possible depuis l’invention du baladeur numérique en important les pistes de vos CD (certes gourmandes en espace de stockage cela dit...).

    De plus si c’est pour écouter ça avec un casque de merde qui ne restitue même pas les fréquences que le flac est sensé préserver excusez-moi de doucement rigoler...

    Mieux vaut mille fois écouter un MP3 sur des enceintes ou avec un casque de qualité qu’un fichier de qualité sur du matos de merde, clairement...

    Quand à la vidéo je n’en parle même pas... là c’est l’enfilade suprême. Parce que bon, un comparatif mp3/flac sur un fichier audio de vidéo Youtube qui est certainement... un mp3 c’est vraiment nous prendre pour des cons !

    Mais le pire c’est que ça va marcher...

     

    • Exact... Il y a même ici des commentaires en rapport avec cette vidéo comme quoi "on verrait bien la différence"... Incroyable...
      Vous savez que ce vous avez en son sur les vidéos youtube ? Même en 1080p ?
      DU AAC 192 KBPS !! C’est un équivalent du mp3 192k, donc du mp3 de qualité moyenne. LE 192k C’EST LE MAXIMUM EN QUALITE DE SON SUR YOUTUBE ! (peut être un peu plus élevé en 4K mais il y a très peu de vidéo dans ce format là pour l’instant).
      On frôle le ridicule là. :(


    • le mieux restant le fichier de qualité sur du matériel de qualité. si on a le privilège de ne pas choisir pourquoi se priver ?


    • Exact.
      C’est bidon.
      Je connais un bobo, qui est ingénieur du son. Il me casser les coui.... avec sa.
      Pire, il nous sortait que suivant le disque dur, le son était différent.
      Comment lui dire, qu’un ordinateur lit pas depuis le disque dur, mais par la RAM...

      Pour revenir , oui le Flac c’est "mieux" mais le mp3 est juste largement suffisant, après certains "mp3" sont plus ou moins bien compilé. Un Flac créer d’une source de merde sera pourri comme un mp3.
      Enfin, ceux qui ont des sous a perdre, acheter, faudra aussi racheter toutes votre bibliothèque de sons.

      C’est la qualité de la source qui compte.
      Comme pour l’information :D

      Mon blog : http://skandal.venez.fr
      Twitter : skandal_france


    • @yoonba
      Un mec qui ne sait pas comment fonctionne la lecture de musique, avec le buffering sur la ram etc, n’est pas un ingénieur du son... C’est pas possible...
      Surement un type qui a appris sur le tas ou a trouver son diplôme dans une pochette surprise.


  • En fait le plus drôle dans tout ça, c’est qu’avec ce que ses oreilles ont du ramasser au cour de sa carrière, le premier à n’absolument pas entendre la moindre différence entre un mp3 et ce qu’il cherche à nous vendre c’est bien Neil Young lui-même !

    Il faut bien être conscient que ce mec doit être sourd comme un pot et avoir des acouphènes pas possible...

    A moins que ce soit un mutant, je ne vois pas pourquoi il serait exempté de ce dont absolument TOUT les musiciens de cet âge qui ont allié pendant des années alcool, drogues, manque de sommeil et pression acoustique déraisonnable pendant de trop longues durées répétées...


  • FLAC est par essence "losless", c’est à dire sans perte de qualité, sans dégradation du signal. Contrairement au MP3 qui est un format de compression par perte de données (en particulier au niveau des fréquences aiguës). Un comparatif devient tout simplement un non-sens car on compare ce qui est comparable.

    De plus, les deux formats possèdent un grand nombre de paramétrages qui peuvent varier largement les différences de perceptions au niveau audio. Pour faire simple, quand je dois faire écouter un truc à l’arrache, je ponds des mp3 320kbs 44.1khz en MP3 Pro (fourni nativement avec Audition par exemple). Par contre, pour mon confort d’écoute quand je suis sur mon ordinateur c’est du FLAC, de l’APE (Monkey’s Audio), ou même du SHN (Shorten) qui sont tout trois "Losless".

    L’APE ou le SHN ne sont pas des choix pour faire genre, ça correspond aux format "puristes" qu’on retrouve sur les sites alternatifs de Bootleg (enregistrement pirate de concert ou tout enregistrement non officiels y compris studio). Comme ces formats sont sans perte de qualité, il n’y a donc de différence que la qualité de source.

    Même pour des rééditions commerciales d’album historiques il faut se méfier des ingés-son, on frise parfois le ridicule voir le grand n’importe quoi. Délire sur le potard de compression, ajout incontrôlé d’overdub (overdub = doublage/triplage ou plus d’une piste audio pour lui donner du coffre), perte de qualité du à un mixage plus qu’approximatif. En gros, on te vend ça avec une étiquette "Golden CD 24bits" et on enfume les masses.

    On se souvient de la consternation de McCartney lorsqu’il a entendu le mixage de son titre "The Long and Winding Road" par le farfelu mais néanmoins talentueux Phil Spector ( d’ailleurs marié à la lead-vocal des Ronettes qui firent un carton dans les années 60’s et qui furent lancées par Spector ). McCartney fut tellement choqué par l’ajout de cordes dans la pure lignée du "Wall of Sound" (Mur de Son, technique développée par Spector pour enrichir les arrangements et qui consiste en l’accumulation d’instruments par couches) qu’il décida bien plus tard de ressortir un version de l’album "Let It Be" complètement épurée de tout les sacrilèges de l’autre fou Californien.

    Pour ceux qui doutent de la différence entre le MP3 et le FLAC, doutez plutôt de vos oreilles. Sachant qu’un être humain à une capacité auditive nettement inférieure au chien (20-20KHz) et que ça ne s’arrange visiblement pas avec l’âge ....


  • Il me semble vraiment que ce comparatif A/B en flac et mp3 est une arnaque. Moi j’ai l’impression qu’ils ont mis un filtre "coupe haut" tout con sur l’exemple mp3. La baisse de qualité entre format wav et mp3 ne donne pas ce rendu là normalement. Et en plus, le rendu flac est assez agressif dans les hautes fréquences sur cet exemple. Ça donne envie de voter pour le mp3...assez bizarre tout ça je trouve.

     

  • Pour clore les débats stériles :
    https://www.youtube.com/watch?v=H6P...

    Imaginez cela en live avec le pulse des amplis à lampe...

     

  • Le problème, c’est la production actuelle, pas le MP3 :

    https://www.youtube.com/watch?v=3Gm...

     

    • Excellente démonstration de l’effet du "Loudness War"

      Je recommande le lien


    • Les nouvelles modes de mixage et mastering rétrécissement la gamme dynamique (dynamic range), mais cela n’empêche pas l’encodage Mp3 de saboter la gamme de fréquences et le champs stereo.

      La preuve, c’est que si tu encodes en mp3 (disons 128 ou 192 kbp) un album enregistré en 1960, tu vas avoir une dégradation que tu n’aurais pas en wav/cd, en flac, ou en vinyle...


  • Bon,
    faire une démo de musique numérisée sur un support numérique compressé = test d’une objectivité douteuse d’autant plus que deux formats sont proposés pour le flux YouTube MP4 et FLV à l’intérieur desquels l’audio peut être encodé et compressé selon des formats multiples.

    Les principaux soucis du MP3, y compris avec des taux de transferts élevés (320kbs) restent la compression et la réduction de la dynamique, qui annihilent les micro-silences inhérents à toute expression musicale (d’où le danger de perte de sensibilité de l’ouïe)...
    Le FLAC ne résout pas ce problème et affirmer qu’il n’y a aucune perte est mensonger car dans toute production ou conversion numérique, lors de l’échantillonnage et de l’encodage une bonne partie des harmoniques passent à la trappe, ce que confirmera le mélomane averti et ce que l’auditeur attentif associera à une plus grande "chaleur" de l’enregistrement analogique, quelque part plus fidèle.
    Qu’est ce qui lui prend de s’embarquer sur ce terrain le Neil ?


  • La le son dans la vidéo est lui même compressé, en AAC 128kbps. Ca n’a donc aucun sens.
    De plus, le son est clairement truqué pour appuyer la "démonstration".


  • le mp3 c’est de la merde quel que soit le taux de je sais pas quoi c’ est incompatible avec les guitares, je ne sais pas ce que veut dire qualité sonore, hd et tout ça..j espere que ce concept est efficace ! Aprés en bon rocker react que je suis, je ne jure que par l’analogique, les cassettes reparaissent, et c’est pas pas que de la nostalgie.... c’est pareil pour les images, le numerique c’est artificiel, pratique mais vide et sans vie ca marche peut être pour l’ electro ? Analogique j’usqu’a la mort !


  • Le mp3 est dépassé depuis plus de 10 ans.
    Il ne peut y avoir de compression sans perte aussi infime soit-elle. Flac est un format correcte.
    Ogg Vorbis sous Linux est d’excellente qualité. Il serait bon de comparer ce format aux autres.

     

    • Il ne peut y avoir de compression sans perte aussi infime soit-elle.

      Attention à ne pas confondre la compression audio du signal (technique de traitement du signal) et la compression des données numériques. Parce que ce que tu dis reviens à dire que tes fichiers ZIP par exemple seraient tout simplement corrompus à la décompression (désarchivage).

      Concrètement, FLAC (entre autres) permet de compresser les données numériques issues d’un CD par exemple (approximativement 650 Mo) en quelque chose comme 400Mo (fonction de la densité de la musique elle même) et pouvoir soit lire l’audio avec un lecteur sans aucune différence avec le fichier WAV pleine taille. Tu peux également décompresser ton FLAC et retrouver ton signal initial (ton WAV) sans aucune différence.

      En fait la différence réside en amont, quand on parle de musique numérique et de différence avec le vinyl, on cause surtout au niveau des studios. Comme l’enregistrement se fait non plus sur bande magnétique, mais directement sur des tables numériques, il y a une perte de "charme" à la source même de l’enregistrement. Et je ne parle même pas de tout les transistors qui ont remplacé les lampes dans quasiment tout les effets pour instruments divers. C’est réellement un monde qui disparaît, et comme le marché des lampes est en chute libre depuis des lustres, forcément le matériel tout lampe deviendra denrée rare et coûteuse.

      Voilà la différence, on est bien loin des formats de compression en tout genre et bien loin des promesses douteuses de Mr Young, caution "root’s" et grungy à la sauce homme d’affaire. Faut bien compenser la chute des ventes de disques et comme il n’est plus tout jeune il va refourguer son cœur en or pour quelques dollars sonnant et trébuchant (même si ça ne se dit plus)


    • @MaxC
      tu le sais peut-être déjà, mais l’enregistrement sur bande tend à couper les très hautes fréquences (et les très basses aussi).
      Une partie de la "chaleur" du son des enregistrements sur bande magnétique tient à la distortion harmonique générée par la saturation magnétique (les appaareils à lampes ont un effet similaire), et l’autre partie relève de l’étouffement des très hautes fréquences (à l’inverse du numérique, plus fidèle, mais potentiellement plus "froid"). Les technologies du genre "exciter" (Aphex et cie) visaient justement à (re)générer des harmoniques dans les gammes de fréquence supérieures, pour compenser l’effet d’étouffement du tape.


    • @Raphaël

      Tout à fait, d’ailleurs Apple n’est pas le seul à faire ce genre de traitement. Si ça t’intéresse, tu devrais jeter un coup d’oeil (et d’oreille) sur les développement de la société Izotope (https://www.izotope.com/) qui propose des algorithmes particulièrement intéressant.

      Une chose qui est certaine c’est que tout les procédés analogique ont un ensemble de non-linéarité que le numérique à peine à reproduire - vas t’amuser à reproduire la distorsion d’une transistor germanium qui vient de chauffer pendant deux heures. On arrive à produire des modélisations numériques intéressantes, mais clairement on n’est loin d’une égalité parfaite avec l’analogique.

      Pour ceux qui s’intéressent à ces sujets, je vous conseille les rapports du DAFX (conférences annuelles du Digital Audio FX) et pour les guitaristes, les travaux de David Yeh sur la modélisation des pédales Boss DS-1 et Ibanez Tubescreamer, ça donne un avant goût des techniques et une vue sur les techniques d’approximations. Car une modélisation numérique d’un procédé analogique est clairement une approximation mathématique. https://ccrma.stanford.edu/ dtyeh/p...


  • Un vinyle, une platine, un diamant...le must !

     

    • Et un deck Nakamichi - Cr7, ZX7, ZX9, 682ZX, Dragon ou encore 700 ou 1000ZXL pour les plus chanceux - pour te mitonner des enregistrements aux petits oignons :-)

      Ou encore, mais là même d’occase et vieux de 30 piges les prix sont encore débiles, un Tandberg TCD 3014, la Rolls, que dis-je, la Mercedes, le Graal des enregistreurs à cassette, encore une petite marche, très petite admettons, au-dessus des Naks. Sauf peut-être le 1000ZXL et son petit frère le 700ZXL
      J’adore mes deux Naks (CR7 et ZX9), mais je lorgne quand même toujours pour trouver un 3014 en état mint ou presque pour un prix "abordable"

      Le seul problème étant de nos jours de trouver des cassettes de qualité à des prix encore réalistes, pour ne pas parler d’abordables. Les modèles de qualités qui restent dispos (NOS) sont vendus par de véritables assassins, des bandits qui pour la plupart mériteraient au mieux la pendaison, au pire l’empalement.
      De 25 à 30$ la pièce pour des Sony ES-90 ! Faut pas abuser quand même, c’est le prix moyen pour en trouver en ligne.


  • Un article intéressant.Après quelques recherches le FLAC a l’inverse du MP3 n’enlève aucune information de la source quelle qu’elle soit.A l’ecoute il y a effectivement une différence nette.A casque égal.On peut déjà lire sur beaucoup de baladeurs numérique du FLAC.Il faut simplement convertir le CD en flac et pas en MP3 a l’orgine.Ce qui est a peine plus contraignant que de convertir en MP3.Par contre c’est plus long et les fichiers sont forcement beaucoup plus volumineux.Donc ce baladeur de neil Young ne sert pas a grand chose puisque les baladeurs d’aujourd’hui gèrent déjà le flac.En revanche son baladeur doit proposer un software qui permet une conversion facilité et devra proposer une tres grande capacité de mémoire.


  • Seules de bonnes oreilles averties sauront faire la part des choses...Et puis le son, c’est souvent relatif. Soit on aime une écoute plutôt "droite" (ce qui est mon cas), soit on aime les écoutes flatteuses. Une chose est sure : la marque ne fait pas toujours la qualité, loin de là ! Mais les gens se font souvent piéger par le marketing...
    Il devra aussi avoir un bon niveau de sortie pour me séduire car je n’écoute pas la musique sur des casques intra-auriculaires d’usine (affreusement inaudibles) mais plutôt sur des casques orientés monitoring...
    La qualité de ce lecteur reposera aussi et avant tout sur la qualité de ses convertisseurs...


  • #758081

    En fait le MP3 est une suppression de fréquences normalement inaudibles pour une oreille humaine "adulte", car plus on vieillit, moins on perçoit les aigus.

    Les supermarchés anglais ont même utilisé les "mosquito alarm" comme repoussoir pour les gamins qui envoie des hautes fréquences désagréables imperceptibles pour une oreille adulte.

    Des petits malins ont utilisé le même système pour entendre leur portable pendant les cours.

    Alors dire qu’un adulte de 30 ans est en mesure de percevoir un mp3 à 320kbps d’un CD... J’en doute. A moins de passer une certaine musique sur un certain matériel. Mais l’encodage n’a plus rien à voir avec les premiers MP3.

    Un flac permet surtout de conserver une copie conforme sur un espace moindre.

    Certes, on peut écouter de la musique à 24bit 192000khz, mais si c’est pour écouter des remastérisations hyper compréssées, autant écouter le vieux CD. Voir cette très bonne explication.

    The loudness war touche Nirvana, Metallica et bien d’autres... On peut le vérifier avec un éditeur de son.

    Là c’est beaucoup plus grave pour l’intégrité de l’œuvre...

    La différence avec les CD d’hier et d’aujourd’hui tiennent surtout du fait que les convertisseurs analogique/numériques sont meilleurs.

    On s’en rend compte sur les remasters des Beatles qui en plus ont été impeccablement restaurés (et le son n’est pas compressé !).

    Acheter les nouveaux vinyle du commerce ? Les masters sont à 90% en numérique alors que les anciennes gravures se faisaient en analogique. Si en plus c’est mal remastérisé...

    Mais bon, on a beau avoir le lecteur flac (ou m4a), si on a pas le casque qui va avec... sans compter l’autonomie de la batterie pour faire marcher le tout !


  • Il aura le mérite de faire baisser le prix des autres lecteurs hd portable, ibasso, hifiman, et autres cowon. Neil Young ne lance rien du tout, cela existe déjà depuis des années mais à des prix exorbitants, surtout les ibasso...
    Fiio a même devancé ce monsieur en proposant de bons lecteurs (x3) entre 100 et 200€, ce qui a l’air d’être une sacrée performance au vu des prix pratiqués par ses concurrents....
    Pour les plus économes, le sansaclip+ permet une lecture des flac et wav.
    Il existe aussi des ampli/dac pour casque, qui améliorent les sensations d’écoute et sont souvent de très bonne qualité.

    Si ce monsieur voulait vraiment se démarquer, la cerise sur le gâteau aurait été un lecteur hd portable qui puisse convertir toutes les musiques de 440hz en 432hz.
    Foobar2000 peut le faire sur pc en bidouillant dans les paramètres, mais aucun lecteur portable n’est en capacité de rendre les vibrations utiles à nos corps.

    http://musique-pour-soigner-les-pla...

    Music is the most high !


  • Pas très original, ça fait 2 ans qu’il y pense, mais le problème c’est que Dr Dre et Jimmy Iovine y avaient pensé bien avant lui ainsi que des grosses firmes telles que AKG ou Senheiser, ça rapporte plus la folk apparement sort des baskets vu qu’à la base c’est ce que Dr Dre voulait faire avant que Jimmy Iovine lui souffle l’idée des écouteurs . Un peu à la traîne le Neil.


Afficher les commentaires suivants