Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Ukraine : Emir Kusturica prend le parti de Vladimir Poutine

Les artistes entrent dans la danse. Alors que l’Ukraine pourrait faire face à l’intervention des forces russes en Crimée pour supporter les populations russophones hostiles au nouveau pouvoir pro-occidental, Emir Kusturica se range du côté l’action des troupes de Vladimir Poutine.

« Malheureusement, l’Ukraine se dirige actuellement sur la même voie que la Yougoslavie, il y a des années », commente-t-il à l’agence de presse russe Itar-Tass. Le cinéaste esquisse un parallèle entre les troubles ukrainiens et ce qu’il a connu pendant les années de guerre en Yougoslavie entre 1991 et 1995. À l’époque, il était partisan de l’action de Slobodan Milosevic, président serbe déchu, jugé, à partir de 2001, au tribunal pénal international de La Haye pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide, puis décédé en 2006 avant la fin du procès.

« Je vois le même type de catastrophe sévir dans les deux pays », continue Emir Kusturica. Fervent socialiste radical, farouche opposant à l’indépendance du Kosovo, le réalisateur de Papa est en voyage d’affaires (1985) et d’Underground (1995) reste fidèle à sa ligne politique, quitte à choquer. Il avait déjà adressé son soutien à des dirigeants contesté par les démocraties occidentales comme l’autoritaire président bélarusse, Alexandre Loukachenko.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #756468

    J’ai toujours eu du mal avec son cinéma (non pas qu’il soit mauvais, je comprends qu’on puisse aimer...mais ce n’est pas ma tasse de thé) néanmoins, il faut rendre compte de son courage ! Bravo !

     

    • Underground pour moi est un chef-d’oeuvre. Et il a raison pour l’ukraine . On assistera à l’éclatement de ce pays


    • @ matrix le gaulois

      Underground est un film qui démontre la no limite de ce que peut faire le pouvoir sur les cerveaux manipulés par la propagande de n’importe quel système politique, démocratique ou dictatorial en période de paix, puis de guerre.

      En période de paix les détenant du pouvoir s’enrichit et les mêmes déclenchent des guerres pour s’enrichir encore plus en réduisant en nombre et dans leur volonté à se révolter leurs pires ennemis, leurs propres peuples.

      La paix revenue, il faut tout reconstruire et l’argent retombe toujours dans les mêmes mains, on n’a jamais vu de révolution juste après une guerre.

      Ce genre de film permet de juger ses propres niveaux de résistances à toutes les saloperies sociétales qui nous sont imposées, avec un côté loufoque et rigolo qui sert de porte de sortie pour les esprits trop ancrés dans le système dans lequel ils vivent et qui est pensé pour eux.

      Il faut voir ce film qui ne vous laissera pas indifférent surtout dans le calme et seul de préférence en éteignant son portable pour arriver au bout des 4 heures de visionnage.

      Dans la même veine, le film BRAZIL est très puissant aussi, je vous le conseille.

      Avertissement, ces deux films peuvent provoquer sur certaines personnes de drôles effets, comme sur un membre de ma famille qui a fini par consulter son psy pour des cauchemars horribles et récurant.

      Il lui a fallu 6 mois de thérapie pour s’apercevoir que cela venait du film BRAZIL que l’on avait visionné chez moi.

      Depuis, il m’en tient responsable et on est fâché.


    • #756886

      @ bilderberg

      Je ne connaissais pas Underground, j’essaierai de voir. Merci pour le conseil.

      Brazil, je l’ai vu étant enfant : il ne m’a pas fait faire de cauchemars, mais j’avais l’impression en le voyant que je voyais un cauchemars que j’aurai fait...C’est un film, au moins, excellentissime qui montre bien la petitesse de l’individu face au système et sa seule façon de s’en échapper : la folie. Peut-être que ce film explique la raison de la forte progression des maladies neuro-psychologiques, des dépressions ou de la consommation de stupéfiants, dans notre société actuelle. Les gens s’évadent de leur raison vue que celle-ci est soumise/inhibée par le système.

      Dans le genre vous avez aussi du même auteur : l’armée des 12 singes, qui montre que la (vaine ?) Résistance à l’inéluctable/au système (le héros meurt à la fin sans pouvoir empêcher la quasi-destruction de l’humanité...alors que les scientifiques, savent déjà qui est le responsable et commencent déjà à lui voler son virus (en somme, il a été inutilement sacrifié par les scientistes qui le traitaient comme un chien dans le futur)) passe par un sacrifice pas seulement physique, mais aussi mental (Bruce Willis semble complètement fou, pendant presque la moitié du film) : ce qui montre que rencontrer la vérité n’est pas forcément libérateur et peut, au contraire-même, être bien plus frustrant que de rester dans le mensonge...ce qui doit demander d’être bien préparé, d’avoir des gens sur qui compter ou d’avoir un mental d’acier.

      Pour moi, ces deux films de Terry Gilliam sont à regarder ensemble car ils sont les deux faces de la même pièce.


    • @ matrix le gaulois

      Oui, l’armée des 12 singes est une version "soft" de ce genre de film et vous faites le parallèle avec la drogue avec raison, car ça doit y ressembler beaucoup, je vous le dirais lorsque je m’y mettrai ce qui ne saurait tarder vu mon grand âge, je ne risque plus rien.

      D’ailleurs, tous mes amis qui ont touché à la drogue mon toujours dis que je n’en avais pas besoin, ils ne m’ont jamais dit pourquoi.

      Je ne sais pas quel âge, vous avez, mais la personne de ma famille avait 45 ans au moment de la sortie de BRAZIL en vidéo que vous devriez revisionner pour la route.

      Personnellement, je le regarde au moins 10 fois par ans, cela me calme.


    • #757234

      @ Bilderberg

      J’aurai bientôt 31 ans. Comme j’ai grandi dans les années 80 ; j’avoue avoir une tendresse toute particulière pour le cinéma de cette époque (et des années 70, aussi (surtout !)).

      Pour la drogue : je ne sais pas, étant donné que j’ai fais partie de ces quelques jeunes qui n’y ont jamais touché (sauf pour ce qui est de l’alcool...^^)

      Je ne sais pas si la vision des choses hallucinée de Brazil ou des 12 singes est forcément liée aux "visions" que l’on a lorsque l’on se drogue ... Je vois plutôt dans Brazil ; dans la vision de la folie ambiante, la psychée brutalisée (jusqu’à la fin) du héros : qui n’a pas eu l’attention maternelle qu’il aurait aimé avoir lorsqu’il était enfant, qui vie seul, sans compagne ni famille, et qui ne trouve de plaisir dans rien, même pas dans son travail...d’où le sur-développement de rêveries très proches des contes de fées qui bercent l’enfance...ce qui accentue la vision sombre et folle de la société qui l’entoure lorsqu’il est réveillé.

      Ceci est moins présent dans l’armée des 12 singes, qui est un peu plus terre-à-terre ; se contentant, non pas de montrer ce que voit le personnage, mais la décrépitude de la société occidentale dans ses facettes les plus sombres (hôpital psychiatrique sale, sentant l’urine à travers la pellicule, musées & dîners mondains remplis de snobs : rien de carricatural, juste la sombre vérité...là où Brazil exagère cette vérité, ce qui le fait apparaître comme un film de science-fiction, alors que l’univers dystopique qui y est développé se révèle, je pense, juste la vision folle d’un employé de bureau qui perd la tête).

      Je classe dans cette même approche de nombreux passages de la filmographie de Kubrick : personne ne comprend la fin de 2001 l’odyssée de l’espace autrement qu’au premier degré (il se ferait "cloner" par les aliens) alors qu’il ne s’agit ni plus ni moins que de la vision du cosmonaute, troublée par la folie causée par sa solitude forcée dans un espace clos pendant des mois, voir des années...

      Ce procédé apparaît également dans shining : les fantômes que Jack Torrence voit danser ne sont pas réels, ce ne sont pas des démons qui viennent le tourmenter, juste des visions provoquées par son esprit malade d’alcoolique en manque.

      Et il semblerait que ça soit la même chose pour eyes wide shut : Tom Cruise n’aurait jamais été dans une orgie, il n’aurait fait que rêver cela après avoir fumé de la drogue. (si ça vous fait ça comme effet : alors bon voyage ! ^^)


  • #756479

    Le plus délectable c’est de voir tous ces bobos à la manque cracher sur une de leurs idoles.

    Le petit bourgeois branché français, homophile et de gôche est ce que l’humanité peut produire de pire ! C’est eux qui "croient" et comprennent les discours des hommes politiques PS, ce sont eux qui traitent Dieudo et son immense public de facho, ce sont eux les premiers qui traitent les autres de racistes et font la moue devant un musulman qui parle de ses positions antisionistes, ou d’une musulmane fière de porter le foulard. Ils se disent anar’ parce qu’ils ont lu un ou deux bouquins d’un théoricien russe, il portent un tee-shirt Che Guevarra fabriqué en Indonésie par des esclaves, ils sont sales. Ce sont des gens comme eux qui ont contribué au départ de De Gaulle.

    Ce serait bien qu’on ait un jour une place Maïdan en France où tous ces pisseux, financés par la CIA, se déplaceront en masse pour contester un gouvernement démocratiquement élu (comme en Ukraine) ... car ce sera ce jour-là où tous les vrais patriotes Français pourront venir leur exprimer de vive-voix ce que les CRS n’ont pas su leur dire en mai 68...la comédie est terminée.

    Ce sera le vrai combat entre Peuple et bourgeoisie.

     

  • Bonsoir,
    j’ai beaucoup aimé les films de Kustirica et le fait qu’il voit Poutine dans le sens contraire de ce que veulent nous faire croire les manipulateurs, me rassure.

    Aldebaran du sud

     

    • Je ne connais pas cet homme, mais je suis persuadé que Poutine a raison car il voit plus loin qu’une élection comme chez nous.
      Il voit son pays et l’avenir de son pays, pas les élections à venir, chapeau bas Mr Poutine, résistez aux pressions de ceux qui ont lancé des guerres sur toute la planète sans autre motif que de s’approprier les ressources vitales pour eux-mêmes.


  • Comment ne pas etre un type bien quand on est détesté par les deux salopes BHL et Finkelkraut ?

     

  • UE , a t elle besoin en son sein , d’un pays fort , qui tiens tête à la france , à l’allemagne , à l’angleterre ? Non bien sûr , il ne veulent pas d’une 2éme pologne venu de l’EST . Ils ne cherchent que des mini états . C’est pour ça qu’ils ont envoiyé BHL


  • #756937

    Vilain,
    Soudainement, tu n’as plus de talent,
    tu ne recevras plus de susucre à Cannes, Venise ou Berlin...

    ou alors pour te racheter une conduite et plaire à BHL, Finkie et autres, tu devras faire un film à la gloire des Femen...


  • "Si tu n’obtiens pas ce que tu veux avec de l’argent, tu peux l’obtenir avec beaucoup d’argent !"

    Dialogue du film Chat noir, chat blanc, 1998, film de... ? Emir Kusturica.

    Pas étonnant qu’un mec un peu lucide se range du bon côté.

     

    • Bonsoir,
      "Char noir, chat blanc", un des plus beaux films que j’ai vu !
      La vie des gens tout simplement.
      Juste comme çà, et si je ne fais pas erreur, Dieudonné s’est servi de la musique du film pour ses spectacles.

      Aldebaran du sud


  • Je suis d’accord avec lui, dans les 2 cas on retrouve la technique qui consiste à retirer la part de la matrice de l’identité nationale. Pour la Serbie, ce fut le Kosovo, pour la Russie c’es’ Ukraine premier Etat russe de l’Histoire.
    C’est une technique qui relève de la lobotomisation. des peuples.
    Une fois ceci réalisé, la nation qui a perdu son âme, devient loque

     

    • Oh là ! Ne confonds pas LE KOSOVO ET MÉTOCHIE ET L’UKRAINE ! Aucun lien entre les deux ! C’est comme parler de Marseille et de la Belgique ! Le KOSOVO ET MÉTOCHIE EST UNE RÉGION SERBE, L’UKRAINE UN PAYS ! ! Il faut absolument se renseigner avt de parler de certains événements ! ! Par contre, faire une comparaison entre la Yougoslavie et l’Ukraine, là tu peux ! Et ce en quelques sortes..., en tout cas, ce qui va arriver là-bas ! Et très concrètement, je pense que la France n’est pas à l’abris de ce genre d’évènement ! Vu l’histoire, cela s’est même déjà fait...ex. De Gaulle ! Donc, personne ici en France ne peut et pourra saisir ce qui se passe en Ukraine ou encore moins ce qu’il y a eu en Yougoslavie ! Grand Homme KUSTU, CAR LORSQUE TU METS LE BUSH ET LE SOLANA SOUS LES VERROUS DANS TON KUSTELDORF, ON NE PEUT QUE TE RESPECTER ! ON APPELLE CELA LA FOI SERBE ET SLAVE DU SUD ! PEACE !


  • #757170

    L’on se souvient qu’il voulait quitter le milieu du cinéma et arrêter sa carrière. Lorsque BHL a pondu son nanar prétentieux "Le Jour et la Nuit", Kustu est revenu en force en disant qu’une fois qu’il a su que BHL prétendait à faire des films, qu’il ne pouvait pas laisser passer ça !
    Il est évidement très sympathique, c’est l’un des rares artistes à se revendiquer Nationaliste sans qu’il ait la police de la pensée sur le dos toute la journée. il a fait fabriquer entre autres tout un village dont chaque rue est en l’honneur de ses cinéaste favoris et où l’on peut y apprendre le cinéma, d’où que l’on vienne (après faut se familiariser avec les langues des balkans).


  • Une amie m’avait conseillé "La Vie est un miracle". Après quelques minutes de niaiseries insupportables, j’ai préféré arrêter pour me servir un verre de vin.

     

  • C’est un véritable suicide d’artiste,
    dommage, j’aime vraiment bien son cinéma.. particulièrement "underground". Une histoire métaphorique de la yougoslavie qui rappelle par certain point la situation ukrainienne. La poésie des Balkans en plus


  • bonjour,
    N’étant pas un cinéphile patenté,je ne connais pas la filmographie de kusturica,néanmoins il me semble que quelqu’un qui a fait un documentaire sue Maradona ne peut etre mauvais humainement,par contre je profite de cette ocasion offérte par le site en remarquant des cinéphiles avértis,de demander à Matrix ou à Bilderberg de m’aider à comprendre Mulholland drive de D.Lynch.je l’ai visionner un dizaine de fois et je n’ai stictement rien compris !
    Mes salutations à tous.


  • Kusturica ne tournera plus en France et ne grimpera pas les marches de la croisette mais il aura surement un poste au Kremlin lol !


Afficher les commentaires suivants