Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Nigel Farage soutient Marine Le Pen

"Il s’agit de choisir un futur européen pour la France ou un futur français pour la France"

Au cours de cette soirée [du mercredi 3 mai 2017] riche en rebondissements, Marine Le Pen a pu se féliciter d’un nouveau soutien de taille. Quelques jours après le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan, c’est de l’autre côté de la Manche qu’arrive un coup de pouce. Nigel Farage a publiquement fait savoir qu’il soutenait Marine Le Pen dans la soirée de mercredi.

 

Nigel Farage, l’Ancien patron du UKIP, le parti eurosceptique qui a fait campagne pour le BREXIT, le britannique connu pour sa verve au Parlement Européen, a répondu à nos questions en exclusivité (à partir de 9’07).

 

 

Deux France face à face. Le Grand débat de la présidentielle a opposé deux visions avec l’affrontement entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Le peuple s’opposait à l’élite mondialisée. Deux styles, deux mondes.

Marine Le Pen représentante du peuple. Face à Emmanuel Macron, la candidate du Front national a choisi de jouer le tout pour le tout. Offensive du début à la fin, elle n’a pas laissé son adversaire se départir de son bilan aux côtés de François Hollande. Les coups pleuvaient. Une tactique à la Trump, toujours sur le devant de la scène, quitte à friser l’agressivité. Le style pêchu de la candidate a contenté une grande partie de son électorat qui voulait voir le symbole du mondialisme face à ses contradictions… C’était notamment le cas des militants du FN à Marseille.

Sans consistance peut-être, mais toujours calme. Car si les militants du FN ont pu être convaincus par l’attitude offensive de Marine Le Pen, les indécis auront pu être dérangés par un volontarisme presque agressif venant clairement contrevenir à l’idée de la France apaisée, chère à Marine Le Pen. La candidate aura toutefois réussi à montrer son réalisme… notamment en renvoyant son adversaire dans les cordes lorsque celui-ci propose d’infliger des amendes aux délinquants alors même que la police n’ose plus rentrer dans certaines zones de non-droit. De même, Emmanuel Macron est allé jusqu’à critiquer l’action de Christiane Taubira lorsqu’elle était à la Place Vendôme… et ce, alors que la Guyanaise est à compter parmi ses soutiens…

Pour autant, l’ancien ministre de l’Économie, qui partait en favori, n’avait pas à véritablement s’exposer. Il lui fallait montrer une attitude calme, ferme et posée… sans dossier devant lui. Un pari plutôt gagné puisque le jeune loup de la finance a surtout répondu aux attaques de Marine Le Pen sans jamais vouloir réellement entrer dans le combat. Emmanuel Macron a d’ailleurs eu du mal à répondre au sujet de ses soutiens islamistes de l’UOIF dénoncés par la candidate. D’autres sujets ont malheureusement été bâclés ou mis de côté. C’est le cas de l’immigration, un sujet qui préoccupe pourtant de plus en plus de Français. De même, l’écologie a totalement été évacuée… et pire… pas un mot de l’identité et la culture française… où Marine Le Pen aurait facilement tiré son épingle du jeu…

Le débat n’a donc pas donné entière satisfaction aux téléspectateurs. Regardé par 16,5 millions de personnes, dont 15,1 uniquement sur TF1 et France 2, soit 91,5 % des parts de marché… le rendez-vous incontournable a réalisé le plus mauvais score d’audience depuis la mise en place de ce programme en 1974. Le record d’activités a en revanche été établi sur les réseaux sociaux avec plus de 2 millions de tweets publiés durant la soirée… Dans ce cadre, c’est Marine Le Pen qui tire son épingle du jeu avec une petite majorité – 53 % – de publications à son sujet.

À l’inverse, selon les sondages cultivés par les médias du système, le candidat des banques a convaincu environ ⅔ des téléspectateurs interrogés à l’issue du débat…

Un débat mené presque intégralement sans présence journalistique. En effet, alors que les deux plus grandes chaînes françaises, France 2 et TF1 avaient sorti leurs champions de la politique, Christophe Jakubyszyn et Nathalie Saint-Cricq étaient totalement absents du programme… Chacune de leur intervention était cordialement ignorée par les candidats… Un moment sans doute gênant pour les deux patrons des services politiques… dépassés par les événements.

Leur absence et leur manque d’autorité auront toutefois un mérite… Ils auront été à l’abri des accusations potentielles de connivence avec Emmanuel Macron, considéré comme le chouchou des médias… Une opinion que la patronne de France Télévisions, Delphine Ernotte, n’avait visiblement pas à cœur de rejeter… En effet, celle-ci a embrassé Brigitte Macron à son arrivée comme du bon pain… laissant entrevoir une proximité douteuse. Visiblement, Delphine Ernotte n’était pas rebutée par la blancheur ou l’âge de l’épouse du banquier… Les différentes émissions suivant le débat ont tenté à nouveau de ne pas montrer leur parti pris pour Emmanuel Macron en temporisant leurs commentaires… À 4 jours du scrutin, il n’aurait pas fallu que la partialité médiatique soit trop lisible.

Lire la suite de l’article sur tvlibertes.com

Sur la fin de l’Union européenne, chez Kontre Kulture :

Nigel Farage, sur E&R :

 






Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1719174
    Le 5 mai à 09:13 par John
    Nigel Farage soutient Marine Le Pen

    Dans un autre article, j’expliquais la ressemblance de ce débat avec le match Ali contre Holmes et toute la communication mensongère d’avant-match qu’Ali avait mise en œuvre pour tromper son adversaire et ainsi sortir victorieux du match. Je peux rajouter qu’en plus de tromper Marine par ses déclarations médiatiques, Macron a semble-t-il bénéficié de la complicité des journalistes, et certainement de la production, qui ont fait preuve d’un laxisme évident quant à leur volonté d’apaiser le débat, permettant à Marine de pousser jusqu’au bout sa stratégie "bulldozer", laissant finalement à ce débat une impression d’extrême agressivité, dont c’était le but recherché. Vraiment, ce débat était déjà joué d’avance.

     

    Répondre à ce message

  • #1719183
    Le 5 mai à 09:21 par De passage
    Nigel Farage soutient Marine Le Pen

    Avoir le soutien d’un monsieur qui a soutenu le brexit et c’est échappé par la suite aucune utilité il va faire fuir les indécis qui ont peur de perdre leurs épargne

     

    Répondre à ce message

    • #1719399
      Le 5 mai à 12:32 par Mandark
      Nigel Farage soutient Marine Le Pen

      Il est parti car il avait réalisé son objectif comme il l’avait dit. Il n’y a qu’en France ou les politiciens restent 50 ans au pouvoir.

       
    • #1719928
      Le 5 mai à 23:37 par seb59
      Nigel Farage soutient Marine Le Pen

      Cela faisait presque 20 ans que Farage était en politique pour faire sortir l angleterre de l UE. Une fois sa mission achevée , il a voulu retourner a la vie "civil".

       
  • #1719213
    Le 5 mai à 09:49 par réGénération
    Nigel Farage soutient Marine Le Pen

    Parler d’"agressivité" est très exagéré, symptomatique d’une certaine sensiblerie ou inquiétude moderne...

    Je ne comprends pourquoi ce débat, tout aussi important que les précédents, fut si court : des sujets importants n’ont pas été abordé !

    - électorat de Macron : femmes, + de 65 ans, cadres supérieurs, étudiants
    - électorat de Marine : hommes, ouvriers, monde rural, villes de moins de 10 000 hab.

    Macron, le candidat des femmelettes ; Marine candidate du pays réel !

     

    Répondre à ce message

  • #1719225
    Le 5 mai à 09:56 par Géronte
    Nigel Farage soutient Marine Le Pen

    Dommage que ce soutien arrive si tard...

     

    Répondre à ce message

  • #1719230
    Le 5 mai à 09:59 par Fifi
    Nigel Farage soutient Marine Le Pen

    Le Brexit, c’est Farage . Puissions nous dire bientôt : "le Frexit, c’est Marine" .

     

    Répondre à ce message

  • #1719282
    Le 5 mai à 10:40 par goyband
    Nigel Farage soutient Marine Le Pen

    "Il s’agit de choisir un futur européen pour la France ou un futur français pour la France"

    Pas tout à fait d’accord.
    La France est la France même si territorialement, elle est dans l’Europe.
    J’en profite ici pour dénoncer le laxisme des communicants du FN qui n’ont pas défendu cette vision territoriale et qui se sont fait enfermer par la fausse égalité imposée par les médias : union Européenne = Europe.

    Sortir de l’Europe politique incarnée par la BCE et Bruxelles, n’est pas synonyme de reniement géographique.

    "Il s’agit de choisir un futur européen pour la France ou un futur français pour l’Europe" aurait été préférable et de mon point de vue.

     

    Répondre à ce message

  • #1719314
    Le 5 mai à 11:06 par Loulou
    Nigel Farage soutient Marine Le Pen

    Farage avait tout l’establishment sioniste contre lui, comme Marine, cela ne l’a pas empêché de conduire le peuple britannique sur la voie du Brexit : quelle exceptionnelle réussite ! Pour Marine ce devrait être l’exemple à suivre .

     

    Répondre à ce message

  • #1719319
    Le 5 mai à 11:10 par kilax
    Nigel Farage soutient Marine Le Pen

    Aucune info sur ce soutien (comme par hasard) par contre Obama tapie rouge

     

    Répondre à ce message

    • #1719411
      Le 5 mai à 12:45 par réGénération
      Nigel Farage soutient Marine Le Pen

      Obama dont, comme pour Sarkozy, on attend le jugement pour crime contre l’humanité : Obama pour l’Irak, Sarkozy pour la Libye.

       
  • #1719331
    Le 5 mai à 11:21 par obs
    Nigel Farage soutient Marine Le Pen

    Farage un grand monsieur, un homme de caractère, souvent hué par la valetaille des parlementaires européens, ce qui ne lui faisait pas perdre son sang froid . Un homme d’Etat encore jeune qui devrait bientôt, logiquement, diriger la GB redevenue indépendante .

     

    Répondre à ce message

    • #1719934
      Le 5 mai à 23:47 par titi
      Nigel Farage soutient Marine Le Pen

      Comme Cincinnatus il a démissionné une fois que sa tâche a été accompli . Modeste il anime actuellement une émission de radio . Les Anglais iront le chercher pour le mettre au pouvoir .

       
  • #1719354
    Le 5 mai à 11:45 par Bébert
    Nigel Farage soutient Marine Le Pen

    Au RU les élections législatives sont aussi truquées qu’en France, elles se font au scrutin uninominal majoritaire à un tour . En 2015, avec 13,65 % des voix l’UKIP de l’ami Farage a obtenu... UN député !... A la Proportionnelle il en aurait obtenu entre 70 et 80 ! Exactement le même cas de figure que le FN qui avec 17,5% des voix en 2012 a obtenu royalement DEUX députés ! Le Parlement GB est aussi ILLEGITIME que l’Assemblée "Nationale" française .

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents