Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Non, rien.

Saison 1 Épisode 14

En Palestine, le rapprochement officiel entre les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Soudan et Israël a suscité un flot de critiques acerbes. Elles sont à la mesure du sentiment de « lâchage » éprouvé depuis plusieurs années. [...]

Dans un entretien qui n’est pas passé inaperçu, l’ambassadeur de Palestine en France, M. Salman El-Herfi, laisse quant à lui transparaître toute son amertume : il estime que les Émiratis ont enfin « dévoilé leur vrai visage » et sont même « devenus plus israéliens que les Israéliens ». Enfin, les Palestiniens « condamnent » à l’unisson le « péché politique » du Soudan, longtemps soutien indéfectible de leur cause. [...]

Sur le terrain, l’armée israélienne se sent pousser des ailes. Selon un rapport de l’OLP, entre le 15 septembre (jour de la signature des accords Abraham entre les Émirats, Bahreïn et Israël) et le 15 octobre, elle a ouvert le feu à 240 reprises dans les territoires occupés. Elle a tué deux Palestiniens et en a blessé une centaine, a arrêté près de 500 personnes, dont des enfants, démoli de nombreuses habitations et mené 370 incursions. (Le Monde diplomatique)

***

L’Association des maires de France (AMF) a dénoncé jeudi 10 décembre les « propos inacceptables » du ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, qui s’est prononcée en faveur d’un durcissement des sanctions contre les communes ne respectant pas les règles sur le logement social.

« La stigmatisation des maires, accusés de “ne pas jouer le jeu” en faveur du logement social, à laquelle s’est livrée la ministre du Logement sur un média national, est inacceptable », a réagi l’AMF dans un communiqué après les déclarations de la ministre lundi sur RTL. « Ces déclarations, profondément injustes et démagogiques, confirment, une fois encore, le peu de considération portée à l’action des maires et des intercommunalités ainsi que la méconnaissance des efforts faits dans les territoires », a ajouté l’AMF. (Le Figaro)

***

***

Une trentaine de copropriétaires ont dû chasser à coups de poing lundi 7 décembre les dealers qui les intimidaient pour transformer en point de trafic de stupéfiants la nouvelle résidence « Westing Plaza » dans le quartier Freinville à Sevran (Seine-Saint-Denis), rapporte Le Parisien. […]

« Ils nous ont clairement expliqué qu’ils voulaient avoir accès à notre parking et disposer de tous les accès, y compris ceux aux parties communes pour pouvoir mettre en place leurs trafics et s’échapper si besoin », rapportent au Parisien les copropriétaires. Lundi 7 décembre, les dealers ont annoncé devant la résidence qu’ils s’y installeraient de manière imminente. Mais vers 21 heures, une trentaine de copropriétaires ont décidé de descendre pour discuter et « montrer qu’il y avait de la présence ».

Cependant leur discussion avec ce groupe d’hommes dissimulés sous des cagoules a vite dégénéré. L’un des résidents a reçu un coup de poing. Une bagarre a suivi. Les assaillants se sont retirés pour revenir, armés de marteaux et de couteaux. Mais ils ont dû finalement prendre la fuite. (Sputnik)

***

***

***

La focalisation sur quelques bavures policières, assurément scandaleuses, et la sous-médiatisation des violences nombreuses et grandissantes contre les forces de l’ordre montrent l’efficacité intacte de l’ultragauche à imposer ses représentations, argumente le philosophe Pierre-Henri Tavoillot.

Il faut savoir reconnaître sa défaite. Sur le sujet de la « violence policière », l’ultragauche a gagné, y compris au plus haut niveau de l’État, la bataille pour « l’hégémonie culturelle ». Par ce concept fort, Gramsci signifiait, contre le matérialisme de Marx, que la lutte révolutionnaire ne pouvait se contenter de viser l’infrastructure socio-économique des rapports de production et des forces productives. Le combat devait se jouer aussi et surtout au niveau de la superstructure, c’est-à-dire des savoirs, des opinions, des croyances, bref des idées. Et ce, d’autant plus qu’il fallait bien admettre que le prolétariat avait déçu les espoirs placés en lui. À l’évidence, son désir profond était moins de massacrer du bourgeois qu’en devenir un lui-même, même petit ! D’où, faute de masses révolutionnaires, ce nécessaire déplacement du combat sur le terrain des idées. Et là, l’efficacité fut redoutable. (Le Figaro)

***

***

Frédérik Limol avait « un profil particulièrement inquiétant en terme de personnalité », a déclaré Éric Maillaud. L’homme de 48 ans avait suivi une formation militaire « relativement courte mais c’est visiblement quelque chose qui lui tenait à cœur ». Il pratiquait le tir en compétition « dans le sud de la France » et possédait tout un arsenal à domicile : de multiples armes de guerre dont un Famas, deux pistolets. Il portait sur lui au moment de la fusillade un gilet pare-balles et des lunettes à vision nocturne. « Il se disait catholique très pratiquant. On pourrait même dire presque extrémiste », a poursuivi le procureur de la République de Clermont-Ferrand. « Survivaliste, il fréquentait les stages d’entraînement à la survie. Il semblerait également qu’il était persuadé de la fin du monde prochaine ». (France Info)

 

***

Hayat Boumeddiene fut la grande absente du procès des attentats de janvier 2015. La compagne d’Amedy Coulibaly a été condamnée par défaut à 30 années de réclusion criminelle pour « association de malfaiteurs terroriste » et « financement » du terrorisme. Disparue depuis 2015, elle a fui la France quelques jours avant qu’Amedy Coulibaly ne passe à l’action. Sa trace se suit péniblement dans le sable des déserts syriens, et les décombres des villes meurtries par la guerre. Aujourd’hui, elle serait encore en vie, cachée en Syrie, quelque part autour d’Idlib. [...]

Son mariage la comble, elle s’enferme dans l’idéologie djihadiste. La jeune femme accompagne à plusieurs reprises Amedy Coulibaly à Artigat, en Ariège où Olivier Corel, « l’émir blanc » a fondé une communauté salafiste. Là-bas sont passés Mohamed Merah, les frères Clain, Thomas Barnouin ou encore les frères Kouachi.

 

 

Le couple fréquente aussi Djamel Beghal, un vétéran du djihad alors assigné à résidence à Murat dans le Cantal, qu’Amedy Coulibaly a rencontré en prison. C’est chez lui en 2010 que le couple se photographie s’exerçant au maniement de l’arbalète. (Le Figaro)

***

***

Lorsque les faux témoignages de Cécile Bourgeon ont été évoqués par la cour lundi, son co-accusé et ex-compagnon Berkane Makhlouf a déclaré : « Je ne me suis jamais exposé comme elle. Je lui ai dit que les policiers allaient remonter à nous, elle me disait que non (...) Elle ne pleurait pas alors que moi j’étais pas bien. Je me demandais comment elle faisait. » [...]

Berkane Makhlouf est revenu sur le lendemain du drame, quand il aurait découvert Fiona, décédée dans son lit : « Fiona était recroquevillée sur elle-même. Je lui disais “relève-toi, relève-toi”. Elle avait du vomi qui sortait de la bouche, un filet de bave. J’ai dit à Cécile “je crois qu’elle est morte”.(...) Cécile était calme. On a pris la mauvaise décision. On n’a pas appelé les secours. On a pris la mauvaise décision d’aller l’enterrer nous-mêmes. On a mis Fiona dans un sac. On avait peur de se faire enlever les enfants... On a décidé conjointement d’aller l’enterrer. » […]

Une agent territoriale spécialisée des écoles maternelles s’est avancée à la barre, jeudi. Elle connaissait bien Fiona et l’a vue pour la dernière fois, le 7 mai, soit une semaine avant sa disparition. En pleurs, elle a déclare avoir été surprise par le teint blanc de la fillette. « Je lui ai touché le front pour voir si elle avait de la température. Je lui ai demandé si elle avait mal au ventre. Elle me faisait penser à un petit cadavre. Elle m’a répondu que non. Je n’ai jamais vu un enfant dans cet état-là. Après, je ne l’ai jamais revue. » (Le Progrès)

***

Ne manquez pas l’épisode précédent sur E&R :

 






Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2625819
    Le 24 décembre 2020 à 16:03 par hans
    Non, rien.

    Encore un non blanc qui tue des Français et tout le monde s’en cogne.

     

    Répondre à ce message

    • #2625983
      Le Décembre 2020 à 22:24 par Pouet
      Non, rien.

      Exact, mais c’est eux qui ont commencé, ils ont tellement cogné sur les français que ceux-ci n’en ont plus rien à battre du sort de leurs tortionnaires !
      Et bientôt ils applaudiront, et je serai avec eux !
      Rien de plus normal.

       
    • #2626007
      Le Décembre 2020 à 23:12 par Ben77
      Non, rien.

      Et le fils Thuram qui crache à la gueule d’un blanc, ça passe crème au chocolat.
      Lilian qui vole au secours du filston car Black Lives Matter, Adama, Théo etc.
      Marcus a probablement voulu cracher afin de lutter contre le suprémacisme blanc systémique.
      Bref, le non-blanc bénéficie de l’excuse permanente.
      Le blanc lui prend très cher.

       
  • #2625820
    Le 24 décembre 2020 à 16:04 par Je réfléchis 2 secondes
    Non, rien.

    C’est vraiment terrible pour les 3 gendarmes, toutes mes condoléances à leurs familles. Mais je pense que des situations comme celle là il y en aura beaucoup d’autres à venir car Macron est en train de détruire l’économie, il détruit donc des familles, des couples déjà fragiles, des vies qui s’éteignent dans le suicide.

     

    Répondre à ce message

  • #2625845
    Le 24 décembre 2020 à 16:39 par anonyme
    Non, rien.

    "les faux témoignages de Cécile Bourgeon"

    Combien de femmes n’a t’on pas vue pleurer la disparition de leur progéniture devant les caméras ? J’avais une fois lu que dans 90% des cas la mère était impliquée. Et pourtant à chaque fois, ils arrivent à rouler le publique tout ça parce que l’homme n’arrive pas à comprendre ou ne veut tout simplement pas admettre qu’une femme soit capable de faire cela. Pour bpc d’hommes y a rien de tel qui le fasse bander que la "femme victime". Au moins le vaccin aura aussi des côtés positives. Je trouve que tout le monde ne devrait pas avoir le droit de se reproduire.

     

    Répondre à ce message

  • #2625873
    Le 24 décembre 2020 à 17:35 par letleilaxu
    Non, rien.

    Frédérik Limol

    Pour une fois que nous n’avons pas affaire à une islamo racaille, on va en entendre parler.
    Mais bon ça pue l’attentat sous faux drapeau.

     

    Répondre à ce message

    • #2626010
      Le Décembre 2020 à 23:14 par De Sparte
      Non, rien.

      C’était clairement un false flag, on verra bientôt les médias traitaient ’’ l’assassin ’’ déjà survivaliste, catholique pratiquant, persuadé de la fin prochaine du monde, comme adepte des théorie complotistes et conspirationistes. Évidemment l’esprit faible fera le lien et deviendra de plus en plus virulent à l’égard des ’’ complotiste ’’

      Diviser pour mieux régner et l’ordre à partir du chaos n’est plus que jamais d’actualité.

      Les temps sombres et leurs démons nous attendent au tournant. Force et honneur.

       
  • #2625889
    Le 24 décembre 2020 à 18:05 par Quel monde !
    Non, rien.

    J’arrive à supporter quelques injustices ou des faits divers (quoique le jeune gendarme, ça me touche). Concernant la petite Fiona qui devrait être en ce jour au pied d’un sapin en attendant que passe le Père Noël... Peune de mirt immédiate et sans discussion pour ces fumiers qui l’ont tuée.
    Et au passage, j’emmerde Badinter et les siens, j’emmerde le gros gras huileux à sang mélé.
    Peine capitale et quant à eux...

     

    Répondre à ce message

  • #2625964
    Le 24 décembre 2020 à 21:48 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Non, rien.

    y’a un truc qui ne cesse pas de m’étonner sur E&R :

    personne ne parle de Black Sabbath

    alors que c’est une influence énorme,
    carrément de ouf

    plus que les beatles ou les rolling stones

    perso, je vis et je respire avec Black Sabbath
    c’est tout le doom, et au-delà

     

    Répondre à ce message

    • #2626120
      Le Décembre 2020 à 08:57 par Gargan
      Non, rien.

      Bah le riff d’entrée du premier album, la messe est dite, si je puis dire. ‘Sont peut-être plus Saint Vitus ici.

       
    • #2626232
      Le Décembre 2020 à 13:27 par lemecnormal n°174
      Non, rien.

      Détendez-vous@Palm beach ;
      si le Black Sabbath a pu exister c’est grâce aux groupes comme les Stones,les Led Zep et les Beatles et la "révolution" psychadélique,qui leur ont déblayés le chemin,et qui ont permis l’émergence du hard rock.Elle émergea après le flower power quand les junkies se pointèrent...perso,je préfère le Led Zep que je trouve beaucoup plus riche en créativité et qui a un éventail plus complet dans les compositions.Les Black Sabbath,les Deep Purple,les ACDC,furent des satellites de ces grands courants pop,parfois avec des morceaux qui touchèrent un plus grand public que dans leur spécialité,mais aussi sans doute des précurseurs du Métal d’où leur influence dans ce courant musical."Toute la musique que j’aime,elle vient de là.,elle vient du blues..."

       
  • #2626099
    Le 25 décembre 2020 à 06:06 par rex
    Non, rien.

    Autant de faits divers qui démontrent quel est le niveau d’étiage mental, intellectuel, moral et psychologique dans ce triste endroit du monde ; sur fond d’attentat sanitaire international. Par ailleurs, l’allergie au Réel, et l’hostilité aux Lois Universelles et Naturelles sont arrivées à un point tel qu’il ne peut en être autrement. Difficile de s’autodétruire plus activement. Ceci dit, le plus gros du délire hystérique se manifeste en périphérie ; très loin du cœur de la Réalité ; qui est un endroit du Monde que la sottise humaine n’est pas prêt de pénétrer. C’est toujours amusant de voir les couillons s’agiter loin, aux confins du Vrai. La Bêtise tue, les temps à venir ne manqueront probablement pas de nouveaux exploits de sa part. Difficile de s’ennuyer dans ces conditions. A chacun selon son dû...

     

    Répondre à ce message

    • #2626194
      Le Décembre 2020 à 11:52 par louis
      Non, rien.

      C’est vrai. C’est fou tout ce que le moindre dévoiement emmène de malaises, et les idéologies, comme autant de guerres perdues d’avance contre le Réel, sont d’excellents moteurs de dévoiements. Avec les résultats que l’on sait...CQFD

       
  • #2626114
    Le 25 décembre 2020 à 07:42 par Adolfo Stalini
    Non, rien.

    Incompréhensible ! On n’y comprend rien. On saute du coq à l’âne. Vous pourriez quand même faire un petit effort de mise en page, avec des titres, des petites introductions, bref... quelque chose de lisible.

     

    Répondre à ce message

    • #2626211
      Le Décembre 2020 à 12:31 par ***
      Non, rien.

      ***
      Vous trouvez ?
      ***
      Les sujets sont indépendants les uns des autres. Je ne désapprouve pas ce « style ».
      ***

       
    • #2626213
      Le Décembre 2020 à 12:36 par Chuchemimb
      Non, rien.

      Allez sur 20mn ou Le Monde.

       
    • #2626403
      Le Décembre 2020 à 18:45 par Charles
      Non, rien.

      C’est le principe même de cette rubrique, une petite série d’infos qui ont retenu l’attention, sans commentaires.
      "Cette rubrique nouvelle pourrait aussi bien s’appeler No comment, comme le module sans paroles d’Euronews. Mais elle s’appelle Non, rien. car elle a un petit quelque chose de plus que No comment, et il est inutile d’en expliquer le principe."

       
    • #2633072
      Le 4 janvier à 01:12 par Sedetiam
      Non, rien.

      Elle aurait pu s’appeler : « Tout va très bien, Madame la Marquise, tout va très bien, tout va très bien, pourtant il faut, il faut que l’on vous dise, on déplore un tout petit rien... », mais cela eut été trop long ; d’où le : « Non, rien ».

       
  • #2626121
    Le 25 décembre 2020 à 09:04 par pierrot
    Non, rien.

    Le karma ( l’acte et ses conséquences ) des forces dites de l’ordre est mauvais car trop d’obéissance à des gens mauvais nuit.
    Que dire de celui de la république dite française grande organisatrice de génocides chez elle comme ailleurs ?
    Les temps sont venus de régler les comptes, de remettre les compteurs à zéro.

     

    Répondre à ce message

  • #2626722
    Le 26 décembre 2020 à 09:56 par raslebol33
    Non, rien.

    Bienvenue dans la france soixante-huitarde et socialo-progressiste...Il y a 40 ou 50 ans, tous les opposants a ces dérives étaient taxés de sectaires,racistes,extrémistes,
    passéistes...et j’en passe !!En voila le résultat aujourd’hui et ce n’est qu’un début... !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents