Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Obama devrait annoncer une forte réduction de l’arsenal nucléaire américain

L’an passé, à la même époque, l’on apprenait que Washington était en train de mener une étude pour réduire drastiquement le nombre d’armes nucléaires déployées, lequel est d’environ 1 700.

Selon ce qui avait été annoncé, le premier scénario parlait de garder seulement 300 ogives, soit l’équivalent, grosso modo, du format de la force de frappe française. Une seconde option prévoyait d’en garder au moins 700. Enfin, la troisième hypothèse consistant à en conserver entre 1 000 et 1 100.

Ayant fait part de son souhait de voir le monde débarrassé des armes nucléaires lors d’un discours prononcé en avril 2009 à Prague, le président Obama aurait retenu la dernière option, si l’on en croit les informations du New York Times, lequel cite des responsables de l’administration américaine ayant souhaité garder l’anonymat. Une annonce allant dans ce sens – mais non chiffrée – devrait être faite à l’occasion du discours sur l’Union que le chef de la Maison Blanche prononcera devant le Congrès le 12 février.

Quoi qu’il en soit, cette baisse de près d’un tiers de l’arsenal américain irait au-delà des obligations faites par le traité New Start, qui, conclu avec la Russie, est entré en vigueur en février 2011. Ce texte prévoit en effet de fixer à 1 550 le nombre d’armes nucléaires déployées d’ici 2018. Il restera à voir la réaction de Moscou à l’annonce de cette réduction.

Le président Obama “croit que nous pouvons faire des coupes plus radicales – et épargner beaucoup d’argent – sans compromettre la sécurité de l’Amérique au cours de son second mandat. Et les chefs militaires ont approuvé cette idée”, peut-on lire dans l’article du New York Times.

La dissuasion américaine est mise en oeuvre par des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE), dont le programme de renouvellement a été lancé, des bombardiers stratégiques (comme le B2) et des missiles balistiques. L’une de ces composantes pourraient donc être supprimées ou toutes seraient susceptibles d’être réduites.

En ces temps de difficultés budgétaires, la force de frappe américaine, qui doit encore être modernisée, était dans le collimateur d’élus démocrates. “Le mur de Berlin est tombé. L’Union soviétique s’est effondrée. La Guerre froide a pris fin. Pourtant, 20 ans plus tard, nous continuons à dépenser 50 milliards de dollars par an pour l’arsenal nucléaire américain. Cela n’a aucun sens. Ces fonds sont une ponction sur notre budget et un mauvais service à la prochaine génération d’Américains. Nous volons l’avenir pour payer des armes inutiles et du passé”, avaient fait valoir un groupe de parlementaires emmenés par le sénateur Ed Markey, en octobre 2011.

Ce constat est à peu près le même que celui établi par le général James Cartwright, ancien vice-président du Comité d’état-major des forces armées américaines (Vice Chairman of the Joint Chiefs of Staff) et ex-commandant de l’U.S. Strategic Command. Pour l’officier, l’arsenal américain ne répond plus aux menaces du XXIe siècle dans la mesure où il ne s’agit plus de disposer d’une capacité de frappe énorme pour contrer l’Union soviétique. Selon lui, 900 ogives nucléaires seraient même suffisantes pour garantir la sécurité des Etats-Unis, même en déployant que la moitié.

Mais il n’est pas certain que cette idée de réduction drastique de l’arsenal nucléaire américain soit du goût de tout le monde, à commencer par les élus républicains. D’ailleurs, lors de la course à la Maison Blanche, l’an passé, le candidat du Grand Old Party, Mitt Romney, avait déclaré que “sur l’arène internationale, la Russie n’est pas un personnage amical. Le fait que le président américain veut plus de souplesse dans les relations avec la Russie est un signe alarmant (…). La Russie est sans aucun doute notre ennemi géopolitique numéro un.

En outre, les élus républicains font valoir que le parapluie nucléaire américain protége aussi les alliés des Etats-Unis, comme la Corée du Sud et le Japon, deux pays potentiellement exposés. Qui plus est, pour eux, la montée en puissance chinoise est aussi un élément à prendre considération.

En savoir plus sur le potentiel militaire des Etats-Unis :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • On fait croire qu’on se désarme dans les armes traditionnelles mais on se renforce dans les armes, notamment, spatiales.


  • Je pense qu’en ces temps de tension ce genre de nouvelles sont plutôt agréable, la confrontation entre l’état américain attaché à ses valeurs et l’état profonds sont de plus en plus visibles à travers leur politique étrangère...Cela dit le problème au niveau de la menace nucléaire n’est pas vraiment les USA mais plutôt Israël le seul pays qui menace de provoquer une armageddon nucléaire si ces intérêts sont menacés.

     

    • @Spade

      Sans l’appui des Américains, Israël ne fera absolument rien....Les sionistes sont fous, mais pas inconscients. ils sont lucides.

      Tout en haut de la pyramide, en maîtres suprêmes de la planète, on a la famille Rockfeller. Une famille chrétienne. Peut être ont-ils décidés, dans leur interêt économique et financier, de cesser soutenir les Israëliens ?


  • Il FAUT qu’Israel devienne la plus grande puissance nucléaire . Le Golem de la Maison Blanche a reçu des ordres .

     

  • En certains termes Obama veut gouverner vers l’apaisement pour son second mandat mais à chaque fois il est découragé et bloqué soit par le congrès soit par des petits prédicateurs comme romney ou des tea partyste qui la ramène avec la soit disant menace russe. Obama devrait garder qq ogives en rab pour eux, on sait jms (romney, etc)


  • C’est toujours ça de pris...


  • Selon JP Petit, (Ovni et armes secretes americaines), l’armee US dispose d’arme a antimatiere. Pour les novices, c’est comme des bombes atomiques, sans dechets toxiques mais dont on peut redure la puissance a volonte (ipossible avec les armes nucleaires classiques qui ont une limite inferieur de puissance les rendants difficilements utilisables en combat) , donc utilisables en temps de guerre puisque les effets de l’hiver nucleaire disparaissent. Les armes nucleairee classiques ne sont que des dinosaures et il n’y aurait alors rien d’etonnant a ce que les EU se debarrassent de leurs viels arsenals...


  • pour pas gaspiller... ils pourrait en vendre un peut....
    disons... à l’Iran ;)


  • Méfiez vous de la perversité Obamesque (bas les masques). Il est possible que l’arsenal diminue s’il lache des bombes sur tous les pays qui ne veulent pas se laisser fistfucker.


  • En fait... y’a plus de thune !

    Faut bien commencer à économiser sur quelque chose un jour.


  • Ben, ils ont plus d’fric, nan... ??
    Je ne crois pas un mot de ce qu’ils pretendent de toute maniere. Se desarmer en ces temps de pre 3eme guerre mondiale ???
    C’est celaaa.... oui..... ^^ Et la marmotte elle met le chocolat dans l’papier....



  • “Le mur de Berlin est tombé. L’Union soviétique s’est effondrée. La Guerre froide a pris fin. Pourtant, 20 ans plus tard, nous continuons à dépenser 50 milliards de dollars par an pour l’arsenal nucléaire américain. Cela n’a aucun sens. Ces fonds sont une ponction sur notre budget et un mauvais service à la prochaine génération d’Américains. Nous volons l’avenir pour payer des armes inutiles et du passé




    Si on passe sur le blabla habituel du début de la déclaration de cet élu démocrate, on voit que la fin est très éclairante, je trouve.
    Si ils réduisent leur arsenal nucléaire, c’est qu’ils ont mieux (électromagnétique, anti-matière[peut-être], laser ou autre, va savoir). Dans ce domaine, ils ont de l’imagination et des ressources ; pour ça, on peut leur faire confiance.
    On ne peut que faire des hypothèses mais de là à croire qu’ils jouent l’apaisement, franchement...


  • Les armes nucléaires sont obsolète ! Tout ce blah-blah sur le sur le désarmement nucléaire devrait faire rire.

    Les USSA ont maintenant des armes sismiques ; la bombe électromagnétique - l’arme "Tesla" utilisée le 11 septembre 2001. (voir Dr. Judy Wood - Where did the Towers Go ?"


Afficher les commentaires suivants