Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Olivier Delamarche : "Des pays crèvent sous le joug de Juncker et compagnie"

Face à face entre Olivier Delamarche, des Éconoclastes, et Alexandre Baradez, chef de la stratégie de marché chez IG. Émission Intégrale Placements, du lundi 27 mars 2017, sur BFM Business.

 

Comment les marchés vivent-ils l’échec de Trump sur l’Obamacare ?

Visionner la vidéo du débat ici

 

Brexit : Theresa May activera l’article 50 du traité de Lisbonne mercredi prochain

Visionner la vidéo du débat ici

 

Comprendre l’économie mondialisée, avec Kontre Kulture :

Olivier Delamarche, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Comme le dit si bien Olivier Delamarche, "si les banques centrales ne veulent pas que les marchés baissent, ça ne baissera pas". Oui sans doute, gageons que Donald Trump n’a pas dit son dernier mot, il est pugnace et intelligent.
    Merci Mr Delamarche pour vos explications.


  • La valeur de l’Euro a 55% d’authenticité et 45% de part spéculative alors, si nous voulons du Franc authentique, un trimestre s’impose pour supprimer la part spéculative de l’Euro.


  • Question pouvoir d’achat, l’Euro perd 45% de sa valeur en quinze ans, tout est devenu quasiment deux fois trop cher entre 2002 et 2017, mécaniquement, tout est dix fois trop cher en 2032. En ce qui me concerne, je suis convaincu que la part spéculative de l’Euro est une amputation préméditée de l’investissement initial, ainsi en 2032, un Euro ne vaut plus que 0,65596 Franc, et si une sortie de l’Euro est envisageable, il y a de mécaniques probabilités qu’elle se fasse le 4 Juin 2031 à 11 heures, 16 minutes et 48 secondes, au moment très précis où effectivement, un Euro ne vaut plus que un Franc, au moment très précis où l’investissement initial se réduit à 15,245%.
    Si l’Euro perd 45 centimes en quinze ans, cela signifie qu’il perd 0,0538 Franc par jour et 6,55957 Francs en 33,38 ans que nous arrondirons à 33 degrés maçonniques.