Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Ouverture d’une section Égalité & Réconciliation à Brest !

Égalité & Réconciliation a le plaisir de vous annoncer l’ouverture de la section E&R Brest.

Une réunion inaugurale aura lieu le samedi 29 mars à 16 heures à Brest.

Pour tout renseignement, merci de contacter Marie à l’adresse mail suivante : er.brest@yahoo.fr

Salutations militantes !

Marie, E&R Brest

 

Pour apporter votre aide à Égalité & Réconciliation :

Retrouvez Alain Soral chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est Clément Moulin qui va pas être content !


  • Bientôt une section en Alsace avec espoir ?

     

  • merci qui ?

    merci manu


  • Que le ciel ne nous tombe-pas sur la tête...merci


  • Présent !


  • Bravo ER et bien le bonjour aux "ti-zef" qui se reconnaitront.

    Avec la censure internet qui nous guette, je suis ravie de voir qu’ER consolide le maillage sur le terrain. Nous pourrions en avoir besoin.

    Restons unis et en contact.


  • Brest ! Formidaaaable !

     

  • Bonjour,

    Bienvenue à la section e&r brest,
    de la part de maryam.


  • super nouvelle pour la brestoise que je suis ! c’est les antifas qui vont faire la gueule, cette bande de racaille punks a chiens (pardon pour les punks a chiens)


  • Bon courage pour s’implanter dans cette région d’antifas acharnés et de bien-pensants.

     

  • Super bonne nouvelle !
    Nous nous sommes déjà contacté Marie... :)
    Je passerai à Brest le weekend de Pâques.
    J’espère que nous nous verront.

    Un Brestois d’origine et de coeur.


  • C’est bien qu’il y en ait dans ce coin là pour surveiller l’Atlantique ; il paraît qu’un traité mortel pour la France doit opérer un débarquement par là-bas.Tous aux bunkers Kamarades ! A vos jumelles !Ne les laissez pas passer cette fois les chewing-gums ! (je déconne, il faut que je précise, j’ai déjà eu des surprises ici).

     

  • Super nouvelle, vraiment ! Mais effectivement y a pas mal d’antifas...ceux qui trainent à la FAC depuis 10 ans, on sait pas pourquoi, qui vont se réjouir de mener un combat contre les "nazis" à domicile ! Déjà quand Dieudo est venu à Brest, pour jouer dans son bus, la fine équipe était là avec la rengaine habituelle : "Antisémites !!!!!" Nous les spectateurs on se regardait genre : "ah bon ?!" Bref, nous sommes les gentils de toute façon et nous gagneront pacifiquement, c’est certain. Le vent tourne déjà. Merci E&R et vive la Bretagne !

     

  • Bonjour,
    et bien bon courage,
    en terre anarchiste brestoise....de longue date, ici c’est plutôt en passe de devenir le KO.

    - ici on vote electronique, et le maire de Brest à même été pris la main dans le sac, mais évidemment on en parle pas :
    http://www.ordinateurs-de-vote.org/...
    Est il vraiment utile de voter à Brest ?
    - le prefet à fait passer je ne sais plus quel arrêté concernant l’interdiction de l’alcoolémie sur la voie publique chez les jeunes...et le maire à dit publiquement qu’il ne mettrait pas en oeuvre cet arrêté. (en fait en début d’année c’est boeuvrie tout les jeudi place de la mairire payé...par la municipalité...pour les étudiants...)
    - on va nous construire un super téléférique....peut être pour remonter les pistes... qui sait
    l’état, la région on dit : il n’y aura pas de subvention, la ville a dit on fera quand même.
    - un mois de mon salaire .....pour payer ma taxe d’habitation.
    - on ne va plus dans le centre faire ses courses le samedi après midi, à chaque fois qu’on y va ...bagarre entre jeunes...et parfois plus vieux vers ...16h...16h30 à des horaires vraiment indécent ! et surtout en général à 10 contre un...évidemment
    - La permanence du FN qui à ouvert dans le quartier de Kerbonne il y a environ un an a été caillassé et tagé à plusieurs reprises
    - faut il citer les braquages dans le centre, et le proche centre...

    Bon j’arrête ici, mais il y a un livre à écrire... (notamment au niveau des agressions et des dégradation de la voie publique....juste dans la rue principal)
    Apparement notre bon maire a décidé de ne même pas faire campagne tellement sa douce démagogie porte ses fruits...et est sur d’être réellu... pour la je sais plus combien t’ième fois...
    Aujourd’hui moi franchement j’ai peur de me ballader dans le centre de Brest
    Mais sinon c’est sympa ici
    A plus

     

  • #764119
    le 21/03/2014 par le "pen" kalet (tête dure - bzh)
    Ouverture d’une section Égalité & Réconciliation à Brest !

    A 300km à la ronde (e BZH (en bretagne), de Nantes-Rennes à Brest), tout le monde sait que Brest ou lorient , sont remplis de militaires français, ce qui dénature considéablement notre Bretagne bro-leon..bro-gwened..., donc E/R là-bas paraît logique..mais incohérent pour les 4 millions de locaux aux origines multilingues et respectueux, curieux des différences donc..eux !!
    Biskoazh kemend all ! n’eo ket possub’ fanch ...
    Breizh dieud !

     

    • Un vrai Breton ethnique qui parle sa langue nationale !
      La France a eu tort de vouloir anéantir les nations de son territoire en tentant d’éradiquer les langues et les cultures ethniques. La France a tort, depuis la Révolution, de confondre sciemment nationalité et citoyenneté.
      C’était le début de la globalisation et ce que nous vivons aujourd’hui n’en est que le prolongement logique. La seule différence est que ça se fait maintenant au profit du monde anglo-saxon. L’arroseur arrosé en quelque sorte. Tout cela mène finalement à l’appauvrissement et au nivellement par le bas. Les mondialistes se frottent les mains, une humanité qui parle, pense, consomme de manière identique. Le monde selon Attali en quelque sorte. C’est un projet judéo-maçonnique issu des Lumières qui, sous couvert d’universalisme, mène à la dictature mondiale et globale. Les maçons jacobins français, de la gauche à la droite, sont d’accord là-dessus. Déracinons les gens, coupons-les de leurs références ethno-culturelles pour en faire un troupeau bêlant. Le tout sous couvert d’unité nationale et de patriotisme. Il est très intéressant de lire le rapport du maçon Bertrand Barrère (de Vieuzac), qui est un véritable florilège et dont voici une citation :
      "Le fédéralisme et la superstition parlent bas-breton ; l’émigration et la haine de la République parlent allemand ; la contre-révolution parle l’italien, et le fanatisme parle le basque. Cassons ces instruments de dommage et d’erreur." (27/01/1794)
      Cassons au profit de qui et de quoi ?
      Ici aussi c’est l’invasion et la substitution de population. Nous sommes de moins en moins chez nous. On ne peut pas empêcher les gens de venir, certes, le problème c’est quand les autochtones sont complètement submergés et virés de facto de leur territoire par des gens qui n’ont aucune envie de s’approprier, ne serait-ce que par respect, un peu de l’identité locale. On exige des immigrés qu’ils respectent la culture françaises, à juste titre. Je suis en droit d’exiger que ceux qui viennent s’installer ici respectent mon identité de la même manière et s’adaptent. C’est une autre forme d’immigration massive et de colonisation. En ce qui me concerne, je ne plierai jamais et continuerai à vivre chez moi dans ma langue et ma culture plurimillénaires.
      Salut de la part d’un vrai Basque ethnique qui parle sa langue nationale. J’espère qu’E&R Brest tiendra compte de cette dimension bretonne ethnique.
      BIBA ZU ETA EUTSI GOIARI ! GORA EUROPAKO EGIAZKO NAZIO GUZTIAK !


  • Bon je suis bien contente pour nos amis bretons, mais a quand une section en Champagne-Ardennes ???


  • Excellente initiative et bravo !


  • Je débarque depuis peu dans E&R en tant que tel mais cela ne risque-t-il pas de faire doublon avec E&R Bretagne ?
    Dans tous les cas mieux vaut trop que pas assez et bonne chance à vous.

     

  • Je me réjouis de cette fondation, je n’adhèrerai pas mais j’espère avoir l’occasion de vous rencontrer pour discuter. J’espère aussi que vous animerez un site, et que vous n’aurez pas trop de problèmes avec les amis de Clément Méric qui seront déjà échaudés par la prochaine venue de Dieudo à Penfeld et aussi avec les LGBT bien hystériques qui se sont illustrés au printemps dernier lors d’une veillée des Veilleurs Place de la "Liberté".


  • C’’est avec plaisir que je viendrait à la réunion samedi prochain


  • Bravo !

    Tonnerre de Brest !


  • En voilà une bonne chose...
    Je suis sur Quimper et si je vois que ça bouge je manquerai pas de venir vous faire un petit coucou. Salut à mes voisins Brestois. Va y avoir du zef ! Faudra tirer des bords.


  • En ces temps difficiles, c’est une bonne nouvelle qui me fait chaud au cœur !!!
    Je n’habite plus à Brest, mais j’y suis né et y ai vécu jusqu’à mon bac passé à Kérichen... Je suis de tout cœur avec vous !!!

     

    • Démonstration "type" de l’aliénation orchestré par la francophonie impèrialiste, imposé en basse- bretagne Bretonnante :
      Ké richen’...au lieu Ker ichen’
      Ké ..ne voulant rien dire, autre prononciation ..(l’accent aigü n’existe pas en Breton !)
      Ker : Habité par.., lieu-dit ...
      Rejoignez l’asso " Aita’ " à Brest qui défend le bilinguisme’ dans l’espace public (même le nouveau tramway en Breton-français-anglais !)
      C’est bien beau de s’intéroger sur les méfaits de wall-street ou de l’ultra-libéralisme, encore faut-il AUSSI entretenir et défendre ce qu’il y a à ses pieds !!..c’est le début de "l’instinct de survie" et surtout du "bon sens" près de chezvous !


    • @neveu.o : je me fiche un peu de votre accent aigu qui n’existe pas en langue bretonne. Les langues vivent et s’enrichissent mutuellement depuis tout temps.
      Vous même vous utilisez certainement des mots "français" sans en connaitre l’origine celtique ou bretonne : balai, baragouiner, bijou...

      Ca me rappelle l’ancien Ministre Jacques Toubon qui proposait une alternative au mot "anglais" interview, sans savoir que celui-ci provenait du français "entrevue" apporté à la Cour d’Angleterre suite à la conquête du pays par Guillaume le Conquérant dès 1066.

      Je crois par contre bien plus inquiétantes les revendications régionalistes avec l’européisme en filigrane, celui là qui voudrait détacher les provinces de leurs Etats, celui là même qui impose une déferlante de produits low-cost fabriqués sans éthique de production et donc forcément moins chers (porc en provenance d’Allemagne, produit par des Roumains payés 3 euros de l’heure), ou qui voudrait imposer une Ecotaxe sur une Basse Bretagne déjà handicapée par son éloignement géographique.


    • @ sc

      "Revendication régionaliste" de quoi ?
      Une langue, une culture = un Peuple..sur sa terre..= une Nation !!
      Broadel breizh !

      "se détacher d’un Etat ?!"...qui a tout fait pour vous dépersonnaliser, appauvrir, absorber,
      qui vous étouffe depuis longtemps ?!....en conscience comment aimer vivre auprès de votre tortionnaire ?


  • Oh oui magnifique !
    J’y serai avec grand plaisir :)

    Merci E&R de votre action, il est temps que le niveau culturel et intellectuel du peuple évolue un peu ^^


  • #765821

    Bravo à vous !!!


  • Merci pour cette vidéo, et ces belles images
    C’est vrai Brest, comme tous les grands ports français de la Manche et de l’atlantique, fut écrasée sous des deluges de bombes.
    Les trains qui approvisionnaient le chantier de la base sous-marine, mais aussi celui de la base de Lorient, de Saint-Nazaire, ou de Royan, venaient alors de Treguennec, en bordure de la baie d’Audierne.
    Une installation de chargement de galets, et de concassage y avait été construite sous direction allemande (travailleurs prisonniers détachés du Front-Stalag 135 de Quimper, l’un de ces camps de prisonniers français, qui furent déportés par la suite, que l’on dénombrait par centaines, et que les historiens, mystérieusement, semble vouloir oublier...)

    Ces trains passaient par viaducs et tunnels, ouvrages qui ne furent jamais touchés par les bombardements anglais.... (sauf bombardement du viaduc de Morlaix en février 1943, qui toucha principalement une école et tua des dizaines d’enfants..)
    Et le Mur de l’Atlantique n’eut donc ainsi jamais de problème d’approvisionnements...

    Pourtant, il faut croire que les pilotes des bombardiers anglais savaient viser, et même bien :
    Rien qu’autour de Brest, ils réussirent à raser les églises de Plougastel-Daoulas, Guipavas, Lambezellec...

    De nos "amis" anglo-saxons, il y a ainsi des choses qui intriguent...
    Il faudrait que quelqu’un m’explique...


  • Les églises de Bohars, Guilers, Plouzané, La Trinité furent aussi partiellement ou totalement détruites.
    Oui, décidément, ils visaient très bien ces pilotes.
    Mais pourquoi donc leur État-major ne leur donna pas l’ordre de détruire ces viaducs, construits en pleine campagne, il y en a tant en Bretagne, pas plus que de détruire les tunnels ?
    Les historiens, qui ne sont que des moulins à vent, juste bons à brasser de l’air, ne soulèvent jamais ces questions.
    L’histoire est écrite par les vainqueurs, et bien évidemment, tout ce qui pourrait compromettre leur crédibilité est savamment éludé.
    Le numéro hors série "Histoire" du mois de mars du mensuel BRETONS, se garde bien ainsi d’évoquer Hervé de Portzmoguer, dit Primauguet, commandant et héros de la marine Bretonne, qui empêcha l’entrée des Anglais dans la rade de Brest en abordant le navire Amiral anglais, qu’il fit disparaître avec le sien.
    Évoquer cet épisode de l’histoire est effectivement ennuyeux : Ce serait révéler qu’en 1492, la Bretagne, ses citadelles, ses ports et sa marine étaient plus riches et plus puissants que la France qui n’existait pas vraiment encore et qui en dépendait grandement ( le négoce sur la Loire devait passer par Nantes, ville Bretonne)
    Ainsi nous sommes tous convaincus que le français Jacques Cartier a découvert le Québec... Si ce n’est que Jacques Cartier, malouin, né en ce qui était encore la Bretagne, commandait des marins bretons. Les archives sur Jacques Cartier ont disparu. Tout comme au Québec ces villes qui portaient le nom de Brest, D’Audierne, ou de Camaret (Ce que retracent les écrits de l’historien Brestois Alain Boullaire).
    Et oui, les journalistes et les merdias nous mentent au jour le jour, de pseudos linguistes nous écrivent des dictionnaires, et les historiens reecrivent l’histoire.
    Lisez "Les Falsificateurs ", et "Les Éclaireurs ", par Antoine Bello : La vérité est encore plus cinique...


  • Mais si, mais si...
    "Ar Ké " existe bien en breton !
    "Ar ké", kaë, c’est le coeur, le centre
    Kaër étant ce qu’il y a autour du centre.
    Ké se retrouve en Allemand, dans "Kern "
    Et aussi en Anglais, en informatique, dans "Kernel".

    Pour la petite histoire, puisque cela fait l’objet d’une vidéo D’Alain Soral, le mot "Forniquer " est aussi issu du Breton !
    Le mot Forn/Fourn devient Four en français.
    Fornik, c’est "le petit four "...
    Et "Forniquer", "jouer avec le "petit four "...
    Totalement passionnant vous me direz ?
    Pour sûr !!!
    Mais c’est aussi pour bien montrer que ces mots se retrouvent là où on ne les attend pas du tout
    Et cet exemple n’en est qu’un parmi des milliers, Car, de Abattre à Vie, en passant par Amiral, Canabis, Canapé, Castor, Diable, Dimanche... Perruche, etc... tous ces mots proviennent bien du Breton !)

    Aussi, contrairement à d’autres qui considerent que l’on s’en fout, et que cela n’a aucune importance, cela me paraît au contraire essentiel.

    Car connaître sa langue, connaître sa culture, connaître son histoire, c’est bien cela qui construit une nation.

    Et, un peuple qui n’a pas de culture et qui n’a pas d’histoire, cela ne s’appelle pas un peuple, mais un troupeau de moutons
    (ou, au choix de boeufs...)


  • Hâte de rencontrer tout ce beau monde à Brest !


Afficher les commentaires suivants