Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pas de reconnaissance de l’État palestinien pour Macron

On s’en doutait

Un tel geste ne serait « pas efficace », a souligné le Président de la République, en recevant vendredi Mahmoud Abbas, le chef de l’Autorité palestinienne.

 

Il n’y aura pas de reconnaissance de l’État de Palestine par la France, ni initiative française ou européenne pour sortir de l’impasse le conflit israélo-palestinien. Campant sur sa prudence, Emmanuel Macron l’a affirmé vendredi lors d’une conférence de presse commune avec Mahmoud Abbas, le Président de l’Autorité palestinienne, à l’issue de leur entretien à l’Élysée.

« Décider unilatéralement de reconnaître la Palestine est-il efficace ? s’est interrogé le chef de l’État en réponse à une question du Figaro. Je ne crois pas. Car ce serait une réaction » à la décision américaine « qui a provoqué des troubles dans la région », a développé Emmanuel Macron. « Je répliquerais une erreur d’un type pareil », a-t-il estimé, ajoutant qu’il n’allait « pas construire le choix de la France en réaction » à la politique américaine.

Le Président de la République a toutefois rejeté toute « timidité » sur ce dossier, alors qu’il s’investit beaucoup entre Kurdes et Arabes irakiens ou dans le Golfe. « L’esprit de méthode n’est pas la timidité », a-t-il insisté.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

En lien, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents