Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pass sanitaire et vaccination obligatoire : la stratégie diabolique de Macron

C’est un fait que les vaccinés – simple, double ou triple (avec le « rappel » Bourla) – se sont fait avoir : ils pensaient être libres après leur injection, ils sont ferrés dans un lieu sinistre qui se referme derrière eux. Maintenant, il faut un pass pour avoir une vie prétendument normale, alors que tout est anormal avec un passeport intérieur, qui en outre flique le citoyen du matin au soir. Le premier pas vers l’acceptation de la non-liberté a été fait, le retour en arrière sera beaucoup plus dur. Heureusement, grâce aux non-vaccinés et aux anti-pass, il reste un espoir. Les citoyens encore libres attendent donc la dégradation de la situation pour que les prisonniers réalisent leur erreur, et tendent la main aux hommes libres. Cela viendra.

 

En attendant, une nouvelle, ou plutôt une fuite organisée a retenu notre attention, et elle révèle bien des choses sur la stratégie de ce président maléfique. Si l’on considère que Macron est un simple président de la République, un petit banquier de chez Rothschild, forcément néolibéral, progressiste et malin, on ne peut pas tout comprendre à la situation actuelle.

Si l’on ajoute qu’il se prend pour l’antéchrist, pour le fils du Diable, alors les choses deviennent plus claires. Ce n’est pas de gaieté de cœur qu’on utilise les termes du registre diabolique pour qualifier Macron et sa stratégie, c’est parce que les points de concordance sont multiples : le tableau de l’Élysée, la Bête de l’événement, le séparatisme forcené (la joie sadique d’être le Grand Diviseur), la destruction de Notre-Dame, les prêtres assassinés... Là on n’est plus dans un film de série B, mais bien dans le réel, un réel dont la structure cachée affleure.

 

 

Ceci étant dit, passons à la « fuite » du château du prince des ténèbres françaises, puisque les Français vivent actuellement dans des ténèbres, organisées par celui qui éteint une à une toutes les lumières.

 

 

Donc Blachier, que l’on a surnommé la girouette du palais, et qui aurait l’oreille du Petit Dictateur, diffuse la rumeur selon laquelle le pass serait bientôt retiré. Le pass, c’est tout simplement l’outil de coercition pour les résistants à l’ordre macronien, ou au Nouvel Ordre mondial, celui des mondialistes ennemis de l’humanité. Ils l’ont prouvé à maintes reprises, même s’ils cachent leur projet diabolique derrière un humanisme qui n’est que de mots.

Alors pourquoi envoyer Blachier annoncer très officieusement que le pass va disparaître ? D’abord pour faire baisser la tension dans la rue, qui ne fait qu’enfler, chaque samedi, malgré les scores de mobilisation grotesques annoncés par l’Intérieur, et repris servilement, sans aucun travail de vérification, par les médias mainstream. On sait qu’ils n’ont pas le choix : ils sont soit en faillite, soit en chute libre.

Mais l’astuce du fils du Diable va plus loin : en jouant avec le chaud et le froid, au Blachier et au Véran, il entretient la confusion dans l’esprit des Français, qui sont totalement désorientés. Or, l’objectif est justement la désorientation, pour emmener le troupeau à l’abattoir. La désorientation de l’ennemi est un élément important de victoire dans une guerre, et Macron, la recrue des mondialistes, a lancé une guerre contre le peuple de France.

 

Mais pourquoi les mondialistes en veulent autant à la France ? Digression.

Les mondialistes veulent, pour être le seul modèle, la seule possibilité, que la France, ce pays des arts, de la culture, de l’amour et des libertés, ne soit plus un modèle pour le monde entier. En clair, qu’elle soit détestée. C’est pourquoi les Attaliens nous infligent et nous injectent des gens qui ont été élevés dans la haine de notre pays. Ils veulent détruire la douceur de vivre française, ce modèle qui ne cadre pas avec la dette, le mensonge, le mercantilisme et le Diable. Ils veulent que l’humanité déteste la France, que le modèle mercantile évince le modèle épicurien pour devenir le seul sur le marché, et que le Marché domine tout. Que le désintéressement et les relations gratuites soient éradiquées, que la famille explose, que le couple disparaisse, que l’Amour s’efface devant la Consommation.

Ils s’en prennent, grâce à leur infiltré au poste de président, à l’âme de notre nation, à notre esprit de résistance (pléonasme), et tous les vices sont utilisés dans ce but ignoble. Aujourd’hui, par exemple, pour détruire le moral des parents, ils veulent vacciner les enfants, jusqu’aux bébés ! Une presse indigne prête ses pages à ce projet littéralement maléfique :

Dans une interview donnée à Nice Matin Philippe Babe, chef du service adjoint des urgences pédiatriques de l’hôpital Lenval de Nice, s’inquiète de la croissance du nombre d’hospitalisations de nourrissons.
Dix bébés de moins de trois mois ont été hospitalisés en deux semaines, phénomène qui n’était pas du tout observé pendant les vagues précédents. Les nourrissons souffrent de fièvre et présentent des symptômes fébriles et ont en commun d’avoir un des parents, parfois les deux qui sont positifs au Covid-19 et la plupart du temps non-vaccinés, explique le médecin dans les colonnes du quotidien régional. (20 Minutes)

La carotte, et le bâton, c’est la sempiternelle stratégie des dominants. La carotte, c’est Blachier, le bâton, c’est Véran, ou Attal, au choix.

Voici d’abord le fil Twitter de Véran sur la Martinique, en date du 12 août 2021, à 9h17 PM (21h17). Accrochez-vous bien, et ne manquez pas la pointe finale, qui n’est pas de Véran...

Je viens en Martinique pour dire les choses. La vague de covid qui frappe les Antilles est la conséquence d’une vaccination trop faible. Elle fait des milliers de malades, des dizaines de morts par jour et met en tension le système sanitaire. Mes pensées vont vers les familles.

Pour faire face, des centaines de médecins et soignants ont pris un vol avant-hier depuis Paris pour sauver des vies après mon appel à la mobilisation. Je leur dis mon admiration et ma reconnaissance. Nous organisons déjà les prochains renforts depuis la métropole.

Pour faire face, nous renforçons les hôpitaux Antillais en oxygène, en traitements de pointe comme les anticorps monoclonaux, en matériels de protection, en lits d’hôpitaux. Nous organisons des évacuations sanitaires vers la métropole.

La situation sanitaire, je le dis et pèse mes mots, est sans commune mesure avec ce que j’ai pu voir jusqu’ici. La virulence des variants, la puissance de l’épidémie, les jeunes patients sont une réalité que chacun doit regarder en face. Avec courage, sang froid et détermination.

Je le dis, sans provocation, mais avec ma conviction de médecin, et de ministre. Le retard pris par la vaccination ne peut plus durer. C’est une affaire trop grave pour que nous ne réussissions pas à protéger au plus vite la population.

Il y a ici des vaccins pour tout le monde, les mêmes qu’en métropole et que dans la plupart des pays occidentaux. Efficaces, sûrs, ils sauvent des vies partout, en quantité.

85 % des médecins de l’hôpital de Fort-de-France sont vaccinés. Faites leur confiance, plutôt qu’à ceux qui sèment la peur et la discorde en espérant y récolter un peu de célébrité ou de pouvoir. Le konseye pa le peye.

L’hôpital est rempli de malades qui avaient peur du vaccin au lieu d’avoir peur du virus. C’est insupportable, parce que c’est évitable. Nous ne baisserons jamais les bras, nous tiendrons, ensemble. Kimbé rèd !

Doc / Prof. Laurent Thines @LaurentThines

•Bon Olivier - OK, tu as en partie raison... Mais pour l’autre partie, tu te fous un peu du monde…non ? Tu as vu la gueule du système sanitaire aux Antilles, bon sang ?

Et pendant que Véran joue de la psychose (un pipeau) en Martinique, Attal en joue en métropole.

Attal nous menace d’un nouveau confinement, parce que nous ne serions pas assez vaccinés (alors que le virus se fout objectivement du vaccin) :

« C’est un motif d’espoir quand même sur le fait qu’on n’ait pas à reprendre des mesures comme celles malheureusement qu’on prend aux Antilles pasque la vaccination n’est pas au rendez-vous. Maintenant je peux pas l’exclure par principe, mais plus on continuera à se faire vacciner, plus les Français iront se faire vacciner, plus on mettra derrière nous le risque d’avoir à reprendre des mesures très dures de confinement. »

 

Le message, ou plutôt les messages, sont clairs : la rue est en train de monter une barricade contre les délires du Petit Dictateur, qui tente de faire baisser la tension avec la fuite d’une fausse promesse d’assouplissement sur l’Ausweis. De l’autre côté, via le porte-parole de Pfizer – le stagiaire Attal –, le pouvoir maintient la pression et formule un nouveau chantage au confinement, qui serait la faute des non-vaccinés, histoire de bien fracturer le pays entre vax et antivax.

La dernière pierre de cette stratégie scélérate est apportée par France Inter, qui ne trouve rien à redire à la vaccination des enfants :

Il y a fort à parier que le sujet de la vaccination des moins de 12 ans va se poser à la rentrée prochaine. Avec la grande contagiosité du variant delta, le retour à l’école pose question, et les autorités, comme les médecins y réfléchissent.

Il faut oser, en trois lignes, balancer autant de désinformation, et de désinformation dangereuse. Le sujet ne va pas « se poser » tout seul, comme par enchantement, c’est le pouvoir politique qui le pose, et l’impose.
La « contagiosité du variant delta » n’a rien à voir avec une dangerosité, et ce n’est pas parce que la Martinique a un système hospitalier défaillant (par volonté politique centrale) qu’il faut imaginer un tsunami de morts.
Enfin, on aimerait que les parents soient associés à la fameuse réflexion entre les « autorités », qui n’en ont plus beaucoup, et les « médecins », qui se prêtent à cette politique immonde. Nous qui pensions que les médecins étaient faits pour soigner... Heureusement, il en reste !

Pour bien comprendre ce qu’est la désinformation à la sauce France Inter, voici le premier paragraphe de sa propagande nauséabonde, sachant qu’en période de fortes chaleurs, et donc de pollution atmosphérique dans les villes, les bébés, comme les octogénaires, ont toujours souffert :

Un virus plus contagieux, c’est un virus plus contagieux pour tout le monde, et donc aussi pour les enfants, et même les nouveau-nés. On l’a vu la semaine dernière avec cette alerte lancée par l’hôpital pédiatrique Lenval à Nice : une dizaine de bébés de moins d’un mois ont été hospitalisés ces derniers jours, dans un contexte de forte incidence épidémique (taux d’incidence supérieur à 600) pour cause de covid. Ils avaient de la fièvre (autour de 39°) et des problèmes gastriques. Rien de gravissime mais leur très jeune âge a justifié une hospitalisation de quelques jours. Leurs parents n’étaient pas vaccinés.

Sur ce, rendez-vous au prochain samedi !

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

88 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2787761

    "Pour faire face, des centaines de médecins et soignants ont pris un vol avant-hier depuis Paris pour sauver des vies après mon appel à la mobilisation. Je leur dis mon admiration et ma reconnaissance. Nous organisons déjà les prochains renforts depuis la métropole."

    Oui, et dans quelques mois, quand les médecins feront grève, Véran les traitera comme des moins que rien.

    Le problème pour les médecins, c’est que s’ils ne font pas grève, ils seront traités comme des moins que rien mais cette fois par une majorité de français (et donc de leurs clients).

     

    Répondre à ce message

    • les médecins devraient se faire du soucis pour leur avenir professionnel car la plupart vont être remplacés par la médecine en ligne qui nous testera, nous diagnostiquera des maladies dont elle ordonnera un traitement obligatoire imposé par un protocole concocté par big pharma, autrement pas de remboursement et pass sanitaire supprimé.
      Donc plus besoin de médecins traitants, la machine fera le travail bien mieux et sans se poser de question, bien mieux qu’un humain puisqu’il ne s’agira plus que de suivre des modèles en cochant des cases et d’appuyer sur envoi. la réponse étant un RDV pour une injection.
      Bientôt votre seul accès aux soins sera votre téléphone et on éliminera vos tares pour le bien de la société
      (on comprend mieux le faux passage de Gates de l’informatique à bigpharma, les deux pinces de la tenaille).

       
  • Sans avis de la HAS ( Haute Autorité Sanitaire ), et conformément à la loi 2021-1040, le gouvernement ne peut décréter l’obligation vaccinale disposée à l’article 12 de la loi 2021-1040.
    COMPRENDRE LA LOI 2021-1040
    La loi 2021-1040 est une loi dite "d’habilitation". Cela signifie que le législateur (sénateurs et députés) a "habilité" (autorisé, délégué) à l’exécutif (le gouvernement) de prendre des décisions par voie réglementaire (décret ou arrêté) qui relèvent "normalement" du cadre de la loi.
    En clair : en temps normal, le gouvernement ne peut pas prendre ces décisions. Mais grâce à une loi d’habilitation, le gouvernement peut dans un cadre très précis (la loi d’habilitation) prendre des décisions qu’il ne peut pas en temps normal. Et c’est exactement ce qu’il fait.
    Il ne suffit donc pas d’une loi pour que s’appliquent automatiquement les pouvoirs qui ont été "confiés" par le parlement au gouvernement, il faut également qu’un décret "d’application" soit publié au Journal Officiel de la République Française dans les conditions fixées par la loi d’habilitation.
    CONCLUSION
    A ce jour, il n’existe aucun décret d’application de l’obligation vaccinale. La vaccination est donc un acte médical volontaire et les menaces de perte d’emploi ou d’interdiction d’activité ne sont que des menaces sans fondement.
    Ce gouvernement gouverne donc par la peur et le mensonge de la propagande des médias.
    Dans l’attente, un simple test négatif est valable. la liste des tests validés par le gouvernement est disponible ici :
    https://www.gouvernement.fr/info......

     

    Répondre à ce message

  • Un célèbre résistant français a déclaré dans une interview YouTube récente que "soit le Pass sanitaire va être abandonné, soit des millions de Français vont s’expatrier à partir du mois d’octobre 2021."

    Tous mes amis ( j’en ai pas mal ) m’ont dit qu’ils sont "totalement d’accord avec lui sur ce point."

     

    Répondre à ce message

  • #2787809

    Petite explication sémantique d’importance cruciale pour résister à la destruction intellectuelle :

    Vous écrivez "le peuple de France".
    Or cette expression est typique de la novlangue, utilisée par l’ennemi afin de détruire la France, justement...

    Comprenez-pourquoi :
    Qu’est-ce qui préexiste (existe en premier) : un peuple ou un pays ?
    C’est bien évidemment la notion de "peuple" ; la notion de "pays" n’arrive qu’ensuite.

    Donc l’expression "le peuple de France", faute d’être un très mauvais anglicisme, n’a aucun sens ! (... sauf à servir à valider les invasions migratoires et le métissage, qui en eux-mêmes sont la base de la destruction des peuples, si chère à ces élites...)

    C’est pourquoi, quand on a l’esprit bien construit et résistant, on dit "le peuple français".

     

    Répondre à ce message

  • « Les mondialistes veulent, pour être le seul modèle, la seule possibilité, que la France, ce pays des arts, de la culture, de l’amour et des libertés, ne soit plus un modèle pour le monde entier. En clair, qu’elle soit détestée. » je suis d’accord avec l’idée, MAIS que faites-vous des années Sarko et Hollande 10 ans de rabaissement à tous les niveaux, référendum de 2005, le NON l’emporte, nabot 1er le fait voter au parlement scélérat….. je n’oublie pas aussi les sempiternelles stratégies de détournement (pour éviter les sujets sérieux il faut parler à longueur de journée de couscous et de jellabas) : grand débat(lage) sur l’identité nationale (pour éviter de parler de la crise des subprime et des prêts à taux variables voulus par le candidat nabot), guerre en Libye décider par le gouverneur de France bhl, résultat : crise migratoire etc etc etc (out bigmalion, out le financement libyen, monsieur bismuth etc etc etc), la liste est vraiment longue…. Je passe les sempiternelles débats sur le couscous et les babouche (nabot en campagne veut une double ration de frites pour shunter les repas de substitution (pas forcément halal, végétarien). Quand je remémore ces dernières 30 années…… je me dit que le dégueuli actuel n’est que justice. Des élites corrompues et un peuple majoritairement atone voire consentant par masochisme….

     

    Répondre à ce message

  • #2787916

    Concernant lenval a nice et les bébés soit disant atteint ... Ici on est en pleine canicule, oui les bébés ont chaud voir très chaud. Un bébé ne régule pas sa température, et par forte chaleur .... Il a chaud ....
    Quant aux problèmes gastriques la chaleur ça file la chiasse ! Je le sait notre Ivana de 2 mois et demi a chier dans sa baignoire hier soir. Première fois que ça lui arrivait. Même les parents ont la coulante, excusez moi pour ce détail mais quand même.
    Tout ça pour dire que c’est normal d’avoir des bébés qui chauffe sévères en cas de canicule ... Surtout si parents négligeants ça existe aussi !
    Et Lenval par contre ne s’est pas gêné ce matin pour refouler ma compagne qui n’avait pas de pass pour un rendez vous en cardiologie pour notre petite chez qui on a décelé une crosse aortique droite qu’on devait aller faire contrôler justement ... Exactement comme le petit papi qui a faillit se faire refouler pour sa chimio ...
    Voilà la réalité actuelle des Français au quotidien !

     

    Répondre à ce message

  • Comment Macron peut il faire autant de mal avec 7% des inscrits aux dernières élections ?

    le système est vraiment pourri.

     

    Répondre à ce message

  • Quand on sait que les enfants ont un système immunitaire bien meilleur que celui des adultes, on a conscience de la foutaise que nous déballe les media.... Je ne comprends pas pourquoi cet appel à la piqure sur des enfants (et nous sommes toujours en phase 3) ne fasse pas bondir plus que ca. Ou alors quelque chose m’échappe.

    Quant au pass, beaucoup sont remonté contre ca. D’autres comme moi sont opposés par principe. Nous exigeons donc l’abrogation de ce truc, point.

     

    Répondre à ce message

  • #2788061

    Personne ne vous exigera un pass sanitaire dans un centre commercial si vous y allez pour faire vos courses alimentaires (de première nécessité).
    Je tiens cette information de mes recherches sur internet.
    Mais que ça soit vrai ou faux, respecté ou pas, on peut faire ses courses dans les petits commerces ou alors autrement par l’entraide par exemple.
    Résister c’est aussi Réfléchir face à un obstacle...
    Leur but est d’avoir le peuple "résistant" à l’usure...
    Merci

     

    Répondre à ce message

  • Le conseil dit de l’ordre des médecins : un ramassis de ratés, de profiteurs, de suceurs de coupes de champagne jamais payées de leur poche. En bref, l’antichambre corrompue de la dictature du " médicament " née sous Pétain et qui finira sous une cron nommée ma crotte.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents