Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La Libre Antenne #21 – L’impact de la crise sanitaire sur le personnel soignant

La Libre Antenne est une émission d’ERFM animée par des militants d’E&R Île-de-France. Elle donne la parole aux militants, adhérents et sympathisants d’Égalité & Réconciliation.

 

La présentation de l’émission :

Pour ce vingt-et-unième numéro de La Libre Antenne, les chroniqueurs d’ERFM s’entretiennent avec des adhérents à propos de l’impact de la crise « sanitaire » sur le personnel soignant.

 

Écouter l’émission :

 

Pour écouter et télécharger l’émission en podcast,
rendez-vous sur le site d’ERFM !

 

Vous souhaitez passer à l’antenne ?

Pour participer à La Libre Antenne d’ERFM, envoyez-nous un courriel à libreantenne@erfm.fr en explicitant d’une manière courte et précise le sujet que vous aimeriez évoquer.

 

 






Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Je ne fais plus du tout confiance au personnel soignant depuis que j’ai compris qu’ils ne sont que des VRP de grandes firmes pharmacologiques. J’ai vu mes grands parents mourir dans leurs mains en quelques mois après la mise en route de thérapies nouvelles pour des maladies non problématiques. Après des cas de mortalité accru chez les résidants d’EHPAD vaccinés contre la grippe (vs aucune mortalité chez les non vaccinés), décision a été prise de recommencer les années précédentes. Tant que des soit-disantes « études » prouvent que c’est bon pour la santé publique, aucune question à se poser, aucun diagnostic au cas par cas. De toutes façons il faut faire au moins 3 spécialistes différents pour avoir un bon diagnostic de nos jours. Combien de fois j’ai vu un pro de la santé émettre une hypothèse fausse car il avait peur d’avouer ne pas savoir, et ne pas envoyer vers un confrère. Combien de fois j’ai entendu des gens mourrir d’erreurs médicales, ou au contraire ne pas avoir la maladie diagnostiquée. Il y a sûrement de bons médecins, mais il y a énormément de mauvais, qui n’ont aucune empathie avec les patients ou les familles, comme on leur a appris à l’école.

     

    Répondre à ce message

    • #2785751

      Le Serment d’Hippocrate n’est qu’une couverture ou qu’un lointain souvenir : le serment au Veau d’Or est bien plus prégnant et contagieux, pour une prime aux obsèques "allez piquez-le, on dira autre chose à la famille, marquez "covid"."

      Voir le sketch des Inconnus déjà dans les années 95 !

       
    • #2785803

      @Nadj,

      Je crains bien que ce soit dans tous les secteurs qu’il y a une quantité non négligeable de personnes incompétentes, et il est dramatique que dans la santé, secteur qui touche à la vie, se soit également le cas.

      Que voulez vous, la notion de travail bien fait en prenant le temps et les moyens qui sont nécessaires n’est absolument pas compatible avec l’idéologie capitaliste ou règne le profit, l’usure, le toujours plus pour sa gueule au lieu de toujours plus de vie saine et equitable pour tous !

       
  • Question oubliée :

    une fois qu’on s’est fait injecter les doses, est-ce qu’on peut faire une prise de sang pour vérifier les effets, au bout de combien de temps, et sur quelle demande ? coagulation anormale des vaisseaux sanguins ? présence du nombre de protéines Spike ?...

    Dans le but de les atténuer si c’est possible...

     

    Répondre à ce message

  • Émission très intéressante.
    Pourquoi ne pas avoir abordé le génocide des vieux par le Rivotril ? Nos anciens qui sont morts seuls et désemparés, puis jetés dans des sacs mortuaires, comme des clebs à la SPA ? Et les « merveilleux soignants » qui ont injecté ?
    Alors, une émission « intéressante » pour çà aussi (si je me fais bien comprendre).

     

    Répondre à ce message

  • Par rapport à la remarque de la demoiselle de la radio : "ça va être compliqué de faire comprendre..."

    - comme a pu le dire Dale Carnegie (famille de l’oligarchie) dans les années 20 : "Il n’y a rien de plus difficile à déraciner qu’une croyance".

    Comment s’y sont pris les révolutionnaires de 1789 et ensuite, et sur combien de temps, de Vatican I (1870) à Vatican II (1962-65), pour faire admettre que l’Église n’était plus ou ne devait plus être LE système de croyances du peuple, en l’occurrence français ?

    Ce qui me fait dire que ce n’est pas par les dialogues (ou débats) sans fin, ni même par les "révoltes" particulièrement molles de la population - au regard du crime de masse dont nous sommes témoins - que nous allons nous replacer sur les bons rails.

    Il va falloir un sacré "coup de force" (pardon c’est un peu viril comme terme), ou coup de barre pour les marins, pour remettre le navire France en face de la vague, car pour l’instant il risque de se retourner...

    Sinon, leur machine de propagande déjà en place, qui littéralement infeste les esprits des plus jeunes du coup persuadé(e)s d’être sur la bonne voie (celle du progrès) - féminisme etc. -, va emporter tout le monde.

    C’est une guerre et une guerre à mort comme disait Tonton.

    Comment contrecarrer la marche mondialiste, fruit de 2 siècles d’ingénieries, de manière radicale puisque nous sommes maintenant littéralement au seuil de la mort (chantage à la piquouse) et qu’il faut en sortir vite, en passant d’une conviction à une autre ?

    Pour essayer de dialoguer avec des covidés, la réconciliation est difficile, je ne m’énerve pas, ça me désole, mais la réponse est toujours "on préfère arrêter là".

    « Vingt siècles d’histoire sont là pour attester qu’on a toujours raison d’avoir foi en la France. » (De Gaulle), je termine sur cette note positive.

     

    Répondre à ce message

  • Émission sympa de part ses témoignages de professionnels de santé. Bravo aux animateurs. Si vous me permettez une petite critique, des bas fonds de mes 54 ans.
    Là fin de l’émission n’est plus informative.... Mais idéologique et moralisatrice et puis presque auto-flagellante. Arrêtez de vous flagelller en public amis catholiques ! S’il vous plaît.....
    Il me semble que les témoignages vécus parlent d’eux même.
    Bien à vous.

     

    Répondre à ce message

    • Un Guillaume parle à un Guillaume !
      Oui,arrêtez de vous flageller, et pas seulement les catholiques mais surtout, arrêtez de fouetter à tous va !Je sais que ce n’est pas évident et que nous sommes plus souvent agressés qu’agresseurs mais c’est terrifiant à quel point une majorité (sur ER et ailleurs) dénigre la France et les Français souvent en se basant sur les infos des médias qu’ils accusent de mentir sans arrêt ! C’est comme les perdus qui acquiescent quand un random de la dissidence catalogue ER et Soral !Y’en a pas un qu’à fait le 1/1000 du boulot produit par ER !Allez lire du Rebatet pour comprendre comment c’est limite impossible de publier et d’exprimer ces vérités ! Maurras avait quelques mécènes fidèles pour l’AF et JSP mais c’était le seul et c’était une autre époque !

       
  • Merci aux intervenants, aux journalistes aux techniciens pour cette émission.
    Un grand courage à tous. Et comme l’a dit Louis Fouché : "c’est le combat de notre vie", alors faites chauffer les canons, aiguiser vos lames, sécher vos larmes, on pleurera après la bataille si bous avons la chance d’être encore vivant, vaccinés ou non.
    Je voudrais que chacun se souviennent des justes et des inconscients qui à travers l’histoire se sont levés pour dire non à la tyranie à la barbarie et aux pires injustices. Nombreux l’ont payé de leur vie. Beaucoup ne sont pas parvenus à stopper la bête immonde qui avait pris forme à leyr époque. Nazisme, fascisme, maoisme, stanisme, etc... n’ont pas été brisés par leurs premiers opposants. Bien au contraire. Donc, il ne s’agit pas d’être intrépide ou téméraire mais de déployer une stratégie intelligente et coordonnées en utilisant la force et les erreurs de nos ennemis et les retourner contre eux. Nous sommes nombreux, nous devons saturez les réseaux de pharmacovigilences en déclarant tous les effets secondaires connus. Les familles sont habilités à le faire. Nous devons bloquer l’économie du pays en arrêtant de consommer tout ce qui n’est pas indipensable.
    Et surtout priez ! Priez le jour, la nuit, priez. Implorer D.ieu il ne peut pas rester sourd à des millions de prières. Demandez lui qu’il protège les bons et les justes et qu’il punisse les mauvais, les menteurs les cupides pour des siècles et des siècles. AMEN

     

    Répondre à ce message

  • La fin du ségur de la santé février 2020 a donné aux personnels soignants de belles augmentations.

    Quelques semaines plus tard le confinement a débuté.

    Là ça a été le 1er acte de demission du bon sens des soignants. Ces derniers ont pleuré et validé le narratif de la propagande en se disant EPUISE, DEBORDE, ET QUE " c’est une catastrophe "...

    Après ce gros mensonge du début, qu’on peut comprendre, car c’est l’habitude en France pour être augmenté ou pour justifier une augmentation de se victimiser et d’en faire des caisses.

    L’acte 2 pouvait démarrer avec des pharmaciens et autres médecins voulant participer au banquet du COVID 19, des retraités aussi ont compris qu’ils pouvaient faire un gros billet...

    Donc voilà, chacun ayant été acheté, tout ce petit monde se gave à vacciner alors qu’eux mêmes sont quasiment les moins piqués...

    Et maintenant ?
    On voit que les medecins de ville demandent des compensations car les gens ne viennent plus à la bobologie...
    Et l’obligation vaccinale les met dans une situation impossible car ils ont validé collectivement ce gros mensonge sur l’épidemie ...

    Que faire maintenant ? Renversez la table et dites la vérité !

     

    Répondre à ce message

  • Bravo pour ces témoignages.
    A tous les étages, une part de corruption :
    - Les médecins traitants qui ont une prime à chaque covid détecté, puis à chaque vaccin administré
    - Chaque « vaccineur » (du pompier volontaire au vétérinaire) ayant sa grille de rémunération assez avantageuse
    - Les hôpitaux qui ont leurs subventions à chaque cas envoyé en réanimation
    - Les pompes funèbres et leur prime de risque pour chaque mort covid traité...
    Au bout de la chaîne, l’être humain étant ce qu’il est, ça provoque mécaniquement une surévaluation de tous les indicateurs.
    Gros scoop des assurances vie en revanche que je ne connaissais pas du tout ! Est-il possible d’être déclaré mort à cause du vaccin auprès de sa banque/son assureur mais pas auprès du « recensement officiel » tenu par les administrations ?
    Enfin, je partage un tout petit fait qui est une goutte d’eau dans l’océan concernant la sous évaluation des effets secondaires du vaccin. Je faisais la queue hier vers 19h00 à la pharmacie et une jeune fille de 18-20 ans juste devant moi décrivait en pleurs au pharmacien qu’elle s’était faite vaccinée la veille et qu’elle s’était réveillée de douleur dans la nuit. De l’épaule aux doigts, elle souffrait énormément et ne pouvait plus rien bouger. Le pharmacien a tout de suite botté en touche sur la possibilité que ce soit le vaccin qui en soit responsable. Si, au premier niveau d’un pharmacien de quartier, on élude immédiatement la responsabilité du vaccin, combien de centaines de milliers de témoignages ne remontent pas ?

     

    Répondre à ce message

  • #2786103

    Juste un petit erratum, il me semble : phase I=animaux, phase II= humains sains (volontaires), phase III= étude randomisée sur échantillon plus large et plus représentatif de la population générale (volontaires), phase IV= surveillance (LOL quand on connaît l’efficacité de la pharmacovigilance- souvent dirigée par des anciens du Big Pharma... cf. Médiator) après mise sur le marché, patients malades (ou non malades dans le cas des vaccins).
    N’hésitez pas à me corriger...

     

    Répondre à ce message

  • La première dame raconte n’importe quoi personne dans les pompes funèbres ne touche de prime c’est le médecin qui indiquent la cause du décès

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents