Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Patrick Mbeko sur les bouleversements politiques au Burkina Faso

Propos recueillis par ERTV

Pour ERTV, Patrick Mbeko analyses les raisons de la démission du président burkinabè Blaise Compaoré ainsi que le jeu des puissances occidentales dans la région.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1028311

    Il a tout dit, il n’y aura pas d’indépendance réelle Africaine vis-à-vis des pouvoirs occidentaux tant que les masses populaires seront maintenues dans l’inconscience, et c’est effectivement par l’éducation non orientée que la solution viendra. En Afrique il est hélas très facile de constater que le taux d’alphabétisation est vraiment très faible. Pour comparer avec un autre pays non aligné, il n’y a qu’à regarder du coté de Cuba où les population sont, contrairement à l’Afrique, très bien préparées intellectuellement (malgré les blocus ignobles des américains), et bien le régime Castriste tient bon, dépasse largement les Etats Unis sur pleins de domaines et n’a aucune leçon à recevoir en matière de sciences médicinales et surtout en matière d’hygiène mentale. Cordialement, merci à E&R pour toutes ces infos :)


  • En Afrique, les franco-sionistes sont de plus en plus remplacés par des américano-sionistes . C’est toujours la meme grande Famille qui exploite l’Afrique . Esclavagisme et négriers pas morts .


  • Je suis désolé de dire cela comme ça à Patrick et Kemi. Mais il n’y a aucune indépendance possible pour l’Afrique sans le passage par une coopération avec une superpuissance bienveillante.

    Même si le peuple Africain obtenait une conscience politique, l’Amérique ou la Chine réussirait à re-semer le chaos dans leur propre intérêt. Ils ne tolèreraient jamais une zone libre.

    Aujourd’hui l’Amérique s’en prend à la France car Hollande la laisse faire. Ce doit surtout refléter une inquiétude des sionistes face au climat pré-révolutionnaire qui s’installe en France.

    Moi j’adresse ce message aux français : Notre révolution qui se profile ne doit pas nous faire devenir une puissance isolée comme l’Iran. Au contraire : nous avons une industrie militaire et des services secrets assez puissants pour devenir le cheval de troie de l’europe.
    Sincèrement, je pense que nous devrions cesser avec notre faux roman national gaullois et scinder l’europe en une zone latine (la nôtre, inclus : celto-latins, latino-slaves) et germanique (celle d’une Allemagne que nous devrons faire basculer dans notre camp, inclus des germano-slaves comme les polonais).

    Aux peuples africains pour qui j’ai beaucoup de tristesse je dis ceci : Ce climat pré-révolutionnaire en France doit vous donner espoir. Car la possibilité d’avoir trois zones africaines indépendantes sous la protection (temporaire le temps que vous vous développiez) de la France devient possible.
    Car nous français, aurons besoin d’alliés. En vérité la Russie ne nous soutiendrait que temporairement, car son essence demeure pro-juive.
    Et en cas de pareil changement, je ne perçois d’alliés potentiels qu’en Amérique du Sud, dans une révolution pan-germanique en allemagne que nous devrions financer, et chez les Africains (un panafricanisme peul, un panafricanisme chrétien, et un panarabisme au maghreb).

    Car pour l’heure E&R est dans la critique mais n’a jamais proposé pareille alternative ; ce qui risque de nous isoler et nous faire devenir un Iran-bis... Nous valons quand même mieux que ça, et le monde libre compte sur nous pour créer une alternative entre les USA et la Chine montante.

     

    • Vous retardez : c’est ce que De Gaulle a essayé de faire être amis les Allemands pour contrer les Américains. Malheureusement les Allemands ont choisit leur camp, celui des Américains qui leur ont promis la domination sur l’Europe et on voit bien le résultat : il y a des mouvements séparatistes partout en France et ils réclament, pas leur indépendance, ne confondont pas, ils réclament la mise en place du 4eme reich. On ne peut pas être amis avec les Allemands, parce que les Allemands pas, parce que les Allemands ne nous jamais respecté, parce que les Allemands considèrent que notre destin est d’être leur serfs, parce que les Allemands nous voit comme des Polonais, des Roumains ou des Hongrois.
      L’amitié Franco-Allemande a échoué malgré toute la bonne volonté qu’on a mis pour qu’elle réussisse. Retour à la case départ, les Allemands occupent la Rhénanie occidentale qui historiquement était Gauloise, là où Charlemagne avait instauré sa capitale pour être plus proche de la Germanie où il avait un gros besoin de réformes civilisationnelles et administrative, là où Charlemagne est enterré et les Allemands prétendent avoir des droits sur toute l’ancienne Lotharie, l’Alsace, la Lorraine et la Franche-Comté. A nouveau il y aura une guerre avec l’Allemagne et ça n’est pas de notre fait, c’est seulement parce que les Allemands contestent notre intégrité territoriale comme ils l’ont toujours fait depuis 1000 ans. L’Allemagne est un ennemi, pas un allié, un allié ne proposerai pas la balkanisation de notre pays. Notre allié c’est la Russie, qui sera contente qu’on se retourne contre la puissance qui prétend être dominante en Europe et qui appuie les Etats-Unis en Ukraine : l’Allemagne.


  • C’est pas top les couteaux derrière... faut faire attention au décors dans lequel on fait une video.

     

  • Les africains devraient détruire les Etats créer par la colonisation pour supprimer les présidences africaines et restaurer leur monarchie en reconstituant les anciens royaumes et empires d’avant la colonisation.
    Avec ça, l’occident ne cooptera plus de chef d’état puis ce sera le droit de succession héréditaire qui fonctionnera.


  • Contrairement à ce que dit Patrick Mbeko la Françafrique continue d’opprimer l’Afrique de l’Ouest comme le prouve cet article : http://www.michelcollon.info/Commen...

    Voici un extrait particulièrement éloquent :

    "Ni le conflit en Côte d’Ivoire, ni la poursuite de l’esclavage dans et autour du pays ne peuvent être compris sans prendre en compte le système de quasi spoliation instauré par la France dans ses anciennes colonies et dans les pays membres de l’UMEOA
    Le système a été décrit avec force détails dans l’article “French Africa Policy Damages African and European Economies”. Le problème peut être résumé ainsi :
    - La France a installé des commissaires au sein des trois banques centrales de la région UMEOA. Les commissaires disposent d’un droit de veto et peuvent, de fait, bloquer toute décision financière, monétaire ou économique.
    - La France imprime la monnaie de la région, le Franc CFA, à Chemaliers en France.
    - Les Etats membres de l’UMEAO ont l’obligation de déposer 65% de leurs réserves en devises étrangères à la Banque de France contre 0% d’intérêt. La France touche environ 3% d’intérêts sur les dépôts et ‘prête’ ce profit de manière individuelle aux pays de l’UMEAO au taux de 5-6% ou plus en guise ‘d’aide au développement’.
    - Les pays membres de l’UMEAO ont l’obligation de déposer toute leur réserve d’or en France. Aucun audit n’a été réalisé depuis des décennies. Tout chef d’Etat qui voudrait sortir son pays de ce racket devient la cible d’assassinat, d’emprisonnement ou de coup d’état. Laurent Gbagbo est détenu depuis 2010 dans une prison de la Cour Criminelle Internationale."

     

  • je ne sais pas ci c’est une impression mais moi le mouvement " le balais citoyen" qui est a l’origine de cette revolution ne m’inspire pas confiance ........

     

    • Patrick Mbeko et l’ensemble de ceux qui pensent comme lui ont adopté une posture pessimiste. Ils ont pour habitude la contestation des changements politiques qui interviennent en Afrique qui n’ont jamais eu les africains comme auteurs .
      Comme Ngbanda, Mr Mbeko s’appuie sur la théorie du complot comme pour dire que les africains sont des idiots qui ne comprennent rien à rien. Ce sont,pour eux, les américains qui manipulent les noirs jusqu’à les faire descendre dans la rue.
      Il manque à Mr Mbeko l’humilité nécessaire qui doit caractériser tout intellectuel. Laisser aux autres le choix de vous placer ou non sur un piédestal et pas le contraire.
      Qu’un groupe quel qu’il soit choisisse de s’allier d’avec le "diable" pour bouter dehors un dictateur,où serait le mal ?
      L’étrange dans tout cela c’est de vivre en occident et de lui trouver en même temps beaucoup de griefs comme le fait le Sieur Mbeko.
      La garde présidentielle afidée à l’ancien Président Compaoré ne pouvait tout simplement pas laisser leurs congénères de l’Etat major prendre le pouvoir avec le risque se voir désigner à la vindicte de la population. La charité bien ordonnée commence par soi même. La garde présidentielle a choisi de se mettre en sécurité en se portant à la lête de la transition.
      C’est la moins mauvaise de décision qui de surcroît évite la guerre civile à la population burkinabé.
      Vouloir trouver un complot derrière chaque événement politique survenant en Afrique c’est nier la capacité revendicative des populations africaines,ici les burkinabés et celle de penser par elles mêmes.

      .


  • Mbeko semble etre un honnète homme, mais il a sans doute peur de se faire assassiner s’il met le doigt où ça fait mal, c’est à dire s’il pointe le role du peuple d’Israel (les Juifs) et de l’Etat d’Israel dans la situation désastreuse de l’Afrique .

     

    • Ici la théorie du complot est battue en brêche par la tournure démocratique que présente l’évolution politique au Burkina faso.
      La société civile s’est opposée catégoriquement au gouvernement des colonels. Un président de transition est élu en la personne d’un diplomate chevronné.
      Nous attendons avec délectation de la part de Patrick Mbeko une explication complotiste à la désignation d’un Président provisoire au Burkina Faso.
      Le nouveau Président serait-il l’homme des américains,des européens ou des russes ?
      Voila que l’histoire immédiate fait justice aux africains qui peuvent résoudre leurs problèmes sans le concours des officines étrangères.