Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pour le chef du Pentagone, la Corée du Nord pose une « menace sérieuse »

En juillet dernier, les Etats-Unis ont relancé les discussions avec la Corée du Nord, lesquelles avaient été interrompues en avril 2009, après une énième provocation de Pyongyang. Entre-temps, le régime nord-coréen a procédé à un nouvel essai nucléaire, coulé une corvette sud-coréenne et bombardé l’île de Yeonpeyong…

Ces négociations, qui portent sur le programme nucléaire de la Corée du Nord, se sont poursuivies avec une seconde réunion, organisée cette fois à Genève au début de cette semaine. Pour le moment, il a été fait état de « pourpalers très positifs et constructifs ». Mais aucune « percée significative » n’a encore eu lieu. « Nous avons résorbé des divergences sur plusieurs points et exploré des divergences sur d’autres points » a commenté Stephen Bosworth, le chef de la délégation américaine.

Cela étant, le ton adopté à l’égard de la Corée du Nord par Leon Panetta, le secrétaire américain à la Défense, est tout autre. En déplacement à Séoul au lendemain de la dernière réunion entre les émissaires de Washington et de Pyongyang, il a expliqué que c’est en Corée du Sud que se trouve désormais la « ligne de front ».

Après avoir dénoncé le « comportement téméraire et provocateur » de Pyongyang alors qu’il était au Japon, Leon Panetta a réaffirmé, le 26 octobre, l’engagement des Etats-Unis dans « la défense de la République de Corée ». Et, dans une tribune publiée par le quotidien Chosun Ilbo, il a estimé que la Corée du Nord « continue de poser une menace sérieuse » sur la sécurité de la région. « En travaillant ensemble, nos armées continueront de dissuader toute agression nord-coréenne et à se tenir prête à vaincre le Nord s’il portait la guerre contre nous » a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, la Corée du Sud, où sont déployés 28.500 militaires américains, continuera de bénéficier du parapluie nucléaire offert par les Etats-Unis, afin de « répondre de façon décisive à toute agression nucléaire » nord-coréenne.

Quoi qu’il en soit, et avec le contexte budgétaire qui se dessine pour le Pentagone, les déclarations de Leon Panetta confirment, s’il en était besoin, que la région Asie/Pacifique constituera dans un proche avenir – si ce n’est déjà le cas – la priorité militaire des Etats-Unis.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Entre-temps, le régime nord-coréen a procédé à un nouvel essai nucléaire, coulé une corvette sud-coréenne et bombardé l’île de Yeonpeyong…"
    => Faut dire aussi que les ricains et les sud-coréens ne cessent de harceler et de provoquer les nord-coréens. Ils ont mangé de l’obus sur une ile quasi-déserte et l’histoire de la corvette coulé est plus que louche. Ca sentait le coup monté à plein nez.


  • La visite en Russie n’a pas fait tant jaser.


  • Quel épouvantail ce pays !
    "Le décès de Kim Il Sung en 1994 était assorti d’un deuil de plusieurs mois sur tout le territoire nord-coréen et de communiqués rapportant de nombreux cas de personnes décédées en pleurant. Trois ans plus tard, le calendrier en Corée du Nord a été changé, et l’année de départ est devenue l’année de la naissance de Kim Il Sung. De cette manière, on est en l’an 99 en Corée du Nord à l’heure actuelle. "

    http://fr.rian.ru/discussion/201110...


  • La Corée du sud est pour moi, comme un pays vassal, les américains ont implanté des bases militaires, avec une forte densité de troupes qui incommodent par la même occasion les locaux, Avant les JO de 2002, des pilotes de char avaient écrasé des gamines et ils ont été acquittés. De plus, certains Gis se comportent grossièrement dans le pays, ils pensent être encore au Vietnam.
    La politique ultra libéral et corrompu du gouvernement sud coréen tolère tout cela depuis fort longtemps. Les propagandes sont usées de chaque côté de la frontière, l’un le bon vivre à la sauce libérale et de l’autre, de potentiels mécréants hostiles à l’idéologie nord coréenne. La Chine est le garde fou et exploite bien le fait que les nord coréens sont un rempart frontalier avec les américains en Asie, mais il est vrai que Kim Jong Il rêverait de marcher dans la capitale de Séoul en vainqueur. Des deux camps, ils pensent tous un jour à une réunification, c’est leur point commun. Une même culture, une même histoire, une même langue, un seul patrie La Corée.



  • la priorité militaire des Etats-Unis.



    Chiche..

    http://www.youtube.com/watch?v=yp6c...


  • Savez-vous que la paix n’a jamais été signée officiellement entre la Corée et les US ?

    La guerre de Corée commença en juin 1950. Le Sud était soutenu par les États-Unis et le Nord par la Chine. L’accord de cessez-le-feu de Panmunjeom (signé en 1953), mit fin aux combats. Mais à ce jour, la guerre n’est toujours pas officiellement terminée.

    On pourrait donc en déduire que la Corée du Sud est toujours sous occupation américaine.

    Bien que la Corée du Sud soit dotée des institutions parlementaires et que le chef de l’Etat soit élu au suffrage direct, le Gouvernement Sud-Coréen ne peut prendre aucune initiative sans l’approbation préalable des américains. Un accord passé entre la Corée du Sud et les US en 1953, prévoit qu’en cas de guerre, les États-Unis exerceraient le commandement militaire en Corée du Sud. Un accord signé en 2007 prévoit que cette subordination doit se terminer en 2012.

    Sans accord de paix officiel, les sud-coréens ont une épée de Damoclès au-dessus de leur tête. Au moindre conflit à la frontière, le commandement américain pourrait décider de lever le cessez-le-feu. C’est surtout la diplomatie chinoise qui fait le statut quo dans cette région.

     

    • Il semble bien que, plus jamais les Nord-Coréens ne permettront que les USA leur refasse le coup de l’apocalypse des années 40 : l’US Air-force avait fait déverser des quantités industrielles de napalm sur les populations ; de vrais murs de feu, de quoi rôtir sur place tout ce qui respire ! Un brasier immense et un très grand nombre de civils transformés en torches vivantes ! Du pareil au même que Dresde, Hambourg et Cologne !

      Des milliers de réfugiés civils nord-coréens en fuite avaient été canardés à la mitrailleuse lourde comme des lapins. Une vraie hécatombe .

      Les USA qui continuent à vouloir incarner le Bien mais assis sur des millions de cadavres à travers la planète, au milieu de destructions massives. C’est eux la menace mondiale et les vrais responsables et coupables de toutes les guerres internationales avec leurs cortèges de famine et de maladies.

      Plus jamais la Corée du Nord ne permettra aux yanks de s’aventurer à faire pleuvoir une pluie de sang sur leur pays ! Le prix à payer serait trop lourd ! Un prix que les yanks et les faux-frères de la Corée du Sud ne pourront pas supporter.