Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pourquoi 3000 Tunisiens chez Daech

Les causes profondes de l’engagement

La Tunisie a toujours été regardée comme une lueur d’espoir, le « cliché » du libéralisme et du sécularisme arabe. Par conséquent, le seul fait de parler de la Tunisie conduira à évoquer, avec une sorte de déception et de panique, les 3000 combattants tunisiens qui ont rejoint Daech (État Islamique en Irak et au Levant, EIIL). Le problème résiderait dans l’altération du processus de construction de la nation, lequel a débuté soixante ans auparavant, et qui a laissé certains Tunisiens se sentir étrangers dans leur propre pays.

 

Qui sont ces 3000 combattants tunisiens ?

Les stratégies de recrutement de Daech restent difficiles à comprendre. L’attractivité de cette nébuleuse aurait différentes explications. Certains avancent des raisons économiques, d’autres parlent d’idéologie ou encore de recherche de gloire ou d’accomplissement personnel. Ces explications, bien qu’elles soient réelles et fondées, ont des contre-exemples. En effet, ces jeunes recrutés par Daech parlent d’autres raisons que celles précisées par les psychologues, les économistes et les politologues : la haine du pays, le sentiment de non-appartenance, et l’ardente volonté de se créer une identité nouvelle, qui sont derrière ce nombre élevé de jeunes Tunisiens recrutés par Daech.

 

Le nationalisme tunisien : de la montée vers la chute

On est accoutumé à dire que la Tunisie a 3000 ans d’Histoire. Mais, en réalité, la Tunisie – comme un État moderne ayant son Hymne, son drapeau, ses frontières et un système éducatif unifié – a seulement 60 ans. Habib Bourguiba, le père de l’indépendance (président de la République de 1957 à 1987), a utilisé son charisme, sa légitimité, ainsi que le talent de ses compagnons pour faire d’une « poussière d’individus  », une nation tunisienne, comme il se réjouissait de le dire à plusieurs reprises.

Le nationalisme tunisien, bien qu’il trouve ses origines dans le XIXe siècle, était limité à une élite restreinte jusqu’à 1930. Grâce au parti du « Destour » au sein duquel Bourguiba a grandi, le nationalisme a été inculqué aux masses populaires. Cependant, cette idée n’a pu se répandre qu’après la généralisation du système éducatif public.

Il est vrai que la construction moderne de l’État a réussi à créer une nouvelle bourgeoisie, et à diffuser l’idée de l’unité nationale en détruisant les divisions tribales et ethniques. Toutefois, toute opposition à ce régime fut sévèrement réprimée. À ce titre, les disciples de Salah Ben Youssef qui appelait à une Tunisie moins « occidentalisée », furent écrasés et ont vu leur leader faire l’objet d’un affreux assassinat politique. En réalité, aucun courant politique n’échappait à la répression. Les nationalistes arabes, les marxistes et les islamistes eurent tous droit à un traitement violent de la part du régime.

Plus Bourguiba vieillissait, plus les fissures se multipliaient. Le président rusé devient un dictateur sénile depuis les années 1970, quand la première génération de l’Indépendance prit de l’âge. Sa forte personnalité, son utopie nationaliste, sa lutte contre le colonialisme, toutes ces histoires ont perdu leur retentissement chez les femmes et les jeunes qui avaient été relativement instruits, et qui commençaient à sentir le fardeau d’une économie moderne à laquelle ils n’ont pas été préparés auparavant.

Lire la suite de l’article sur contrepoints.org

La Tunisie, en voie de déstabilisation occidentale ou orientale, à lire sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1279845
    le 29/09/2015 par Eric
    Pourquoi 3000 Tunisiens chez Daech

    "Les Arabes ne retrouveront l’espoir que lorsque la démocratie sera réellement fonctionnelle, et que les élections auront un sens."

    Quelle illusion ! Les élections tuent la démocratie puisqu’elles remettent la souveraineté entre les mains d’oligarques.


  • #1279857
    le 29/09/2015 par Tunisien
    Pourquoi 3000 Tunisiens chez Daech

    cette analyse est biaisée voire fausse. Le dirigeant Salah ben youssef, etait plus progressiste que Bourguiba, et c’etait un des point de dviergence (Lettres de Ben Youssef a borguiba) . Bourguiba etait radical avec les Zitounien, la dessus Ben Youssef faisait du populisme et donnait un visage de "moins progressiste".
    Quant au 3000 combattants, le matraquage des chaine wahabite par les satellite/internet est si fort que vous avez un terrain fertile dans tout le moyen orient. Faites des stats sur le nombre de chaine satellite wahabite vous verrez bien la presence ENORME de ce courant (qui d’ailleurs represente 0.5% des muslmans dans le monde) . Le gouvernement de la Troika qui a suivit en 2010 a été permissif (pourquoi ? voulonté d’installer des gouverenemnt islamiste gaz, gazoduc et en même temps faire de la doctrine religieuse un outil de manager ces peuples. Ce gouvernement a etabli des camp d’entrainement (a changer les gardes forestier de zone reculée comme Chaambi,smema , Kasserine ), temoignage d’agents des forces de l’ordre, laisser passer des imams wahabite, le ministre des aff. religieuse (Ennahdha) lui même faisait des appels au Jihad en syrie,voici les vrai raison de la presence massive. Sans oublier que les tunisiens furent les premiers arrivé en Syrie, avant que le reste du monde arabe ne commence a découvrir le complot qui se tramait en syrie ...
    Tunisien je suis, le probleme de la societé est l’ignorance même de l’islam, chose qui facilite l’endoctrinement par des pseudo imam precheur de haine, eux même en grande majorité des agents de pays etrangers ...


  • #1279889
    le 29/09/2015 par aivazovski
    Pourquoi 3000 Tunisiens chez Daech

    Donc 3000 Tunisien chez Daesh,
    et juste à titre de comparaison combien de francais (à double nationalité) engagés chez Tsahal ...


  • #1279912
    le 29/09/2015 par Vanda
    Pourquoi 3000 Tunisiens chez Daech

    Et si on évoquait la paie que reçoivent ces mercenaires ? J’ai lu 5000 euros/mois . C’est peut-être 50 fois un salaire mensuel tunisien . De quoi susciter des vocations ....Non ?


  • #1279934
    le 29/09/2015 par proutzor
    Pourquoi 3000 Tunisiens chez Daech

    la misère sociale tout simplement. Faut arreter de s’inventer des histoires. daesh ne recrutera jamais à neuilly sur seine. je dirais meme, les recruteurs de daesh viennent d’endroit comme neuilly sur seine.


  • #1279943
    le 29/09/2015 par Zoubida
    Pourquoi 3000 Tunisiens chez Daech

    Citez-moi une seule ancienne colonie française qui aie réussi à "s’en sortir"...

     

    • #1280543
      le 30/09/2015 par awrassi
      Pourquoi 3000 Tunisiens chez Daech

      Idem pour les colonies anglaises ! Si tu lis ou relis Marx et Engels et leur analyse du néocolonialisme, tu auras les réponses aux questions que tu nous poses !!


    • #1280677
      le 30/09/2015 par zuleya
      Pourquoi 3000 Tunisiens chez Daech

      l angleterre est une des colonies francaises a s en etre sorti plutot bien...
      mais il y en a d autres...
      je te laisse a la pleurniche.


  • #1280000
    le 29/09/2015 par Ibrahim
    Pourquoi 3000 Tunisiens chez Daech

    Je pense que le vrai problème des pays musulmans est leur division à cause des frontières artificielles dessinées par les occidentaux qui a conduit à la fragmentation du monde arabo-musulman et l’exacerbation des nationalismes à l’opposée des préceptes islamiques qui honnissent le tribalisme et le nationalisme.
    Le retour vers une gouvernance unifiée sous la forme d’un nouveau califat me semble être la solution la plus appropriée, car contrairement aux européens, les arabes, dans une certaine mesure, parlent la même langue et pratiquent la même religion.
    La venue du Mahdi sera le déclencheur de ce retour aux sources.


  • #1280015
    le 29/09/2015 par rafa
    Pourquoi 3000 Tunisiens chez Daech

    Il y a également un autre aspect que j’ai pu identifier depuis que je me suis expatrié vers la Tunisie :

    Il y a une différence assez importante entre le Sud et le Nord, ou plus précisément entre les
    zones restées authentiques et les zones touristiques (côtières).

    L’arrière pays est assez nationaliste, conservateur et ... paisible. Car être conservateur en Tunisie n’est normalement pas être salafi (doctrine récente) mais partisan du malikisme et très souvent soufi, ou proche du soufisme. Le soufisme considère que le changement est possible uniquement en purifiant son âme au lieu de vouloir changer les autres. Certains le comparent au bouddhisme vu son aspect pacificateur.

    Quand au Nord, c’est un mélange entre des tunisiens tournés vers l’occident riche (le français s’ incruste dans chaque phrase...) et donc la "modernité" comme si elle était nécessairement bonne, et d’autres tunisiens fiers de leur arabité et leur islamité, tournés vers l’Orient riche, refusant l’idée que les arabes soient destinés à échouer. C’est par cette porte "matérialiste" que s’installe un dogme (censé être spirituel) qu’est le wahabo-salafisme. Selon eux, pourquoi accepter cet occident qui vient nous pervertir avec ses strings- seins nus sur la plage, pendant que nos femmes ont subi pendant toutes ces décennies l’humiliation de devoir retirer leur voile dans la rue. C’est donc pour cela que sur les corniches des côtes tunisiennes, se croisent avec haine et incompréhension mutuelles, des femmes intégralement voilées et d’autres intégralement dénudées...

    Le choc est grand et le clash était prévisible.

    Pas étonnant que Daech arrive à influencer ces jeunes en colère et petit à petit les pousser au crime.

    Si la Tunisie est si fragile devant Daech, c’est probablement du fait que c’est le seul pays musulman à avoir si sévèrement réprimé l’islam. Et forcé donc son peuple à se radicaliser et à vouloir être sur le devant de la scène... Une sorte de schizophrénie.

    Pour l’instant le Sud n’est pas trop agressé par Daech à part quelques incidents (mausolées incendiés) et les attaques du mont Chaambi (cependant les cibles étaient militaires). On voit bien le dogme salafiste s’y implanter mais beaucoup trop lentement et difficilement. Disons qu’ils ne font pas le poids en quantité comme en qualité.


  • #1280540
    le 30/09/2015 par awrassi
    Pourquoi 3000 Tunisiens chez Daech

    Comme aujourd’hui encore, tous les pays du Tiers-Monde se sont vu imposer des charlatans soumis à l’atlanto-sionisme libéral. Furent massacrés ou exécutés tous les révolutionnaires nationalistes marxiste ou maoïstes. Je rappelle que la Grèce en fait partie, si on relit son histoire des généraux (depuis 1945) sous mon angle ! L’Occident des banques veut des sous ... partout.


  • #1280663
    le 30/09/2015 par politzer
    Pourquoi 3000 Tunisiens chez Daech

    bjr

    Ne pas oublier que les tunisiens de France ont voté islamistes !!!
    L islamisme radical défend les rapports sociaux patriarcaux !
    Il ne supporte pas d être évincé de la position de chef de famille aux droits exorbitants sur femmes et enfants .