Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pourquoi les pays pauvres ne s’industrialisent-ils pas ?

Par la rédaction d’E&R

La doctrine actuelle des institutions internationales telles que l’OMC, le FMI ou la banque mondiale prônent un libre-échange sans concessions s’appuyant sur des démonstrations anciennes comme celles d’Adam Smith ou de Ricardo.

Chaque pays ayant un avantage à échanger en se spécialisant dans des secteurs, des marchés où il serait le plus compétitif. Dans cette logique, comment expliquer que le tiers-monde ne possède pas de grandes compagnies exportatrices dans des domaines qui lui sont propres, rattrapant ainsi les pays du nord.

Dans un premier temps, il est clair que les habitants de ces pays ne sont pas propriétaires de leurs moyens de productions. Il est question en particulier ici du capital foncier, c’est-à-dire de la terre et ses richesses. Les multinationales sont des entités privées qui reversent une rente au dirigeant en échange de la privatisation énergétique. Ce dernier ne s’empressant pas d’investir dans les services publics.

Mais ce qui est une tartufferie politique l’est aussi au niveau du raisonnement économique. En effet, les conditions d’une industrialisation dépendent de la capacité du secteur agricole à générer un flux d’épargne disponible pour financer les premiers investissements dans le secteur industriel. Ce flux d’épargne doit être conséquent. Cependant, les rendements en matière agricole sont décroissants. Il y a une finitude des ressources. Les terres arables ne sont pas infinies ainsi que les minerais. Cela a pour conséquence une augmentation du prix des unités produites supplémentaires car elles sont de plus en en plus rares.

Face à cette spécialisation dans le secteur agricole, les pays développés quant à eux obtiennent grâce à l’industrie manufacturière des rendements croissants. En effet, le produit peut être reproductible et il est de moins en moins cher à fabriquer car les coûts fixes c’est-à-dire les coûts de départ (infrastructures, machines) sont de plus en plus rentabilisés par l’augmentation des ventes. La production d’automobiles devient de plus en plus rentable ce qui est le contraire pour un bien fini. Cette tendance est encore plus importante s’il s’agit d’un logiciel informatique. Cela ne coûte rien à Microsoft de fabriquer une unité supplémentaire du produit.

Un pays baignant dans le commerce international a donc intérêt à se spécialiser dans une industrie aux rendements les plus croissants. Dans cette configuration, on voit bien que l’excédent d’épargne issu de l’agriculture n’est pas assez important en volume pour affronter directement des industries manufacturières étrangères. En conséquence, seul un gouvernement par des mesures protectionnistes peut faire générer des industries naissantes sur son territoire.

Actuellement, pour vaincre la pauvreté, le FMI et la banque mondiale prêtent à des pays qui vont générer des infrastructures et des services publics. Cependant, ceci n’est pas corrélé avec une politique industrielle stratégique de long terme. Les fonds servent en fait à faciliter l’exploitation des ressources par les multinationales. Les citoyens sont cantonnés au salariat dans ces entreprises ou dans les maigres administrations crées à cet effet. De plus, les écoles servent finalement à former des individus pour ces compagnies ou à générer une émigration vers les pays occidentaux recherchant des travailleurs qualifiés. Cela a pour conséquence une absence de rentes fiscales puisqu’il n’y a pas d’industries nationales donc de production nationale.

Le budget de l’État est déficitaire ainsi que la balance commerciale. Les citoyens consomment majoritairement des biens importés. L’État n’arrive pas à rembourser son emprunt et réemprunte donc à un taux d’intérêt plus important, un cercle vicieux s’opère. La population subit des impôts de plus en plus lourds pour payer des intérêts qui sont bien souvent issus de créanciers étrangers.

Un État dans un contexte de commerce international doit par conséquent avoir une politique industrielle stratégique qui vise à préparer une croissance endogène avant de s’élancer dans une libéralisation abusive. Les coûts fixes et les notions de rendements croissants et décroissants sont autant de phénomènes exclus des débats publics et de la pensée unique. Le protectionnisme en compagnie de la création monétaire reste un tabou économique bien profond.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

72 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En 1950 la Corée avait le meme niveau de vie que la Cote d’ Ivoire, aujourd’hui les Ivoiriens gagnent 2 ou 3 euros par jour, les Coréens 20 ou 30 fois plus . Tout le monde sait pourquoi mais personne ne donne la raison car elle n’est pas politiquement correcte .

     

    • ni aucun autre pays d’afrique noire d’ailleurs...mais bon on ne peut plus aborder ces sujets de fond même en rêve...


    • Parce qu’a la sortie de la guerre les détenteurs du capital ont investistient en Corée du Sud vaincue et occupée et non en Cote d’Ivoire. Il fallait un contre exmple au nord communiste.
      Tu aurais parlé de l’exemple du Japon, je t’aurais dit que leur mérite est d’avoir fait leur révolution industriel en même temps que l’Europe. Ce qui donne raison a la démonstration énoncée dans l’article.
      Je pense que tu es plus dans politiquement faux qu’incorrecte.


    • #409703

      C’est une question de culture tu as raison


    • #409707

      moi je ne sais pas pourquoi... mais j’aimerais bien le savoir.


    • Et toi tu ne seras jamais rentable. Même mis en esclavage tu coûterais plus que tu ne rapporterais. « Tout le monde sait pourquoi mais personne ne donne la raison car elle n’est pas politiquement correcte . »

      Comme je ne suis pas politiquement correct, je vais te le dire. Ta haine irraisonnée t’a bouffé le mou.


    • #409801

      Vous n’avez pas tort, hélas.


    • C’est évident pourtant, les Coréens ont adapté un système capitaliste.


    • Si on suit votre raisonnement, les anciens d’Égypte devraient être les feignants de la terre ! Parce que dans le désert à 50 degrés à l’ombre ça donne pas trop envie de bosser.... mais ils ont bien construits des pyramides (les plus hauts édifices au monde jusqu’au 19 eme siècle.... ). Donc on arrête avec ces théories de races !!!
      Par contre la réalité est que si on continue dans cette fuite en avant, l’Europe de demain ressemblera à l’Afrique d’aujourd’hui...


    • @Red
      "Theories de race" ???? Malgres la desiformation institutionnalise et generale, c’est dur de ne pas admettre les difference entre les races ! A moins que tu sois un troll du systeme !?


    • @NeilY

      Donc tu acceptes docilement ton infériorité génétique de GOY ?


    • @NeilY tes soi-disant différences de races sont des trompes-l’oeil de différences économiques.
      Le même discours idiot était avancé au XIXé siècle contre les Bretons et les Basques qui étaient considérés comme de la racaille inéducable de nature, parce que Bretons ou Basque.
      En plus ce que tu supposes être des critères de supériorité, n’en sont peut-être pas, objectivement. Ce n’est pas parce que tu as réussi un cursus scolaire complet que tu es plus intelligent que quelqu’un qui n’y a pas accès, c’est seulement que tu es un bon petit rouage du système qui a bien ingurgité les leçons qu’on lui a donné.
      J’ai passé du temps Afrique dans 2 pays diamétralement opposés et contrairement aux expats habituels, j’ai vécu dans la population non privilégiée et je peux t’assurer qu’au niveau intelligence, intuition politique et vision du concret, ils mettent une grande part des Européens dans le vent.


    • Ce genre de reaction est un argument de poids pour les identitaires et le replis sur soit.
      Vous interpretez mes propos de maniere maladroite. A aucun moment je ne parle de superiorite ou d’inferiorite ! A aucun moment je ne parle de cursus scolaire !
      Nier les differences entre les races est une position difficile a tenir malgre le travail de sape des autorites.
      La culture, les coutumes, l’histoire, le comportement, le physique, LA GENETIQUE montre clairement qu’il y a des differences ! Libre a vous de les nier, mais n’imposez pas le mensonge et le deni. Si egalite et reconciliation il doit y avoir, elles se feront dans la transparence et l’honnetete.
      Je n’ai meme pas besoin d’argumenter vous avez largement de quoi etudier par vous meme et constater ! (idee de recherche : origine des differente race de chien ! Et les decouverte genetique recente a contre courant du lavage de cerveau impose par les elites occidentales)


    • @red Le désert du Sahara n’existait pas il y a plus de 5000 ans, c’était rivière, lac, fleuve, végétation...


    • Les pays qui s’en sortent travaillent d’arrache pied et imitent le modèle occidental : chronologiquement voyez le Japon, la Corée du Sud, la Chine . Si l’Afrique ne veut pas vraiment travailler, c’est qu’elle en a moins besoin que d’autres : climat chaud, nature généreuse etc ... Dans certaines iles du Pacifique à quoi bon se crever la paillasse quand il pousse des " arbres à pain " ?


  • Au 19eme, les USA se sont hérissés de barrières douanières pour ne pas etre envahi par les produits britanniques puis allemands . C’est à l’abri de ces barrières douanières qu’ils ont pu édifier la première industrie du monde . Comme quoi le protectionnisme peut avoir du bon .

     

    • La guerre de sécession fût une conséquence de cette situation (1 pays,deux systèmes ;protection au nord,libre-echange au sud)...Néanmoins,l’europe possèdait en 1914 de nombreuses créances aux USA....en 1918,c’est elle qui devait du pognon !


    • @ thomine

      Je t’invite à lire "ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas" de Frédéric Bastiat qui te montrera que le protectionnisme est une notion qui n’apporte rien de très reluisant.

      Même dans le cas où les autres pays sont protectionnismes, ne pas l’être est la meilleur solution.


  • "Dans un premier temps, il est clair que les habitants de ces pays ne sont pas propriétaires de leurs moyens de productions. Il est question en particulier ici du capital foncier, c’est-à-dire de la terre et ses richesses. Les multinationales sont des entités privées qui reversent une rente au dirigeant en échange de la privatisation énergétique. Ce dernier ne s’empressant pas d’investir dans les services publics."

    La faute a qui ? Si meme dans l’adversite et l’injustice les africains ne s’unifient pas et ne s’organisent pas, c’est a desesperer ! En ce sens, Kemi Seba est profondement admirable. On ne peut pas reprocher aux multinationnales (qui representent a mes yeux le diable) de ne pas faire dans l’humanitaire. On peut transposer la situation en europe d’aujourd’hui : si les peuples metisses de force n’organisent pas un mouvement contestataire unifie ils recevront ce qu’ils meriteront. La question est de savoir si certains peuples en sont capable... Suivez mon regard ! Et les identitaires ont toutes les raisons du monde de se replier sur eux memes ! Quid d’une unite africaine ? Quid d’une entraide organise par les africains ? Et quand on voit la facilite avec laquelle certains manipulent les minorites ici en europe... Un vrai nid de guepe.
    La morale de cette histoire : Les peuple occidentaux ne sont pas responsable des atrocites faites par leurs gouvernements mais ils sont complices par leurs passivite et leur irresponsabilite ! Chaque peuple doit faire son autocritique.


  • L’Afrique équatoriale est pauvre et peu industrialisée, soit . Mais il faut reconnaitre que son climat explique que l’africain aie beaucoup moins de besoins que l’européen par exemple ; ainsi vers 1900 l’Afrique équatoriale était nue, ils ne portaient pas de vètements parce qu’ils n’en avaient pas besoin avec un climat toujours chaud ; pas besoin de maison en dur pour se protéger du froid, il ne fait jamais froid ; pas besoin de chaudière, de radiateurs etc . Vu la chaleur les besoins en calories doivent etre inférieurs à ceux des gens des pays à climat temperé ou froid ; bref l’Afrique doit etre le paradis des clochards, et la nature africaine particulièrement généreuse explique que beaucoup d’africains vivent encore de la cueillette . Dans ces conditions à quoi bon se crever la paillasse , construire des usines, fabriquer un tas de trucs, en un mot : travailler ?

     

    • Entierement d’accord ! Mais si ils avaient des valeurs ils ne fuiraient pas leurs pays de la sorte. Le reproche qu’on peut leur faire est de vouloir quitter leur pays a tout prix.


    • #409854

      Je suis toujours fasciné de lire ici, en ce lieu de "ré-information" et de réflexions sérieuses des commentaires de ce type : teinté de préjugés et/ ou de naïveté... Comme quoi ce que nous ne voulons pas subir de Certains, c’est secrètement que nous le souhaitons pour d’Autres... Ça se voit de plus en plus et ça jette le discrédit sur tout le reste. Comprenne que pourra.


    • #409960

      @thomine

      J’avoue ne pas avoir compris le lien entre climat et "travail", ce lien est-il toujours valable pour les indiens, les malais (malaysie), les philippins ou les americains d’Amérique Centrale par exemple (tous vivant dans des pays a "la nature genereuse", ou la doudoune reste superflue).

      Aussi, je suis tres intéressé par une de vos affirmation : "beaucoup d’africains vivent encore de la cueillette".
      Pourriez vous nous communiquer un pourcentage et la source ? Merci.


    • @wiltoulouse
      C’est le discours que tu peux entendre en OFF avec certains africains ou magrebins. Quelle autre analyse tu fais de la situation ? Je ne connais pas tes conviction religieuse ou spirituelle mais si ce n’est pas l’environnement, qu’est ce qui peut expliquer que la race blanche ou asiatique construisent des fusees et qu’il n’y ai meme pas une marque de velo africaine ?
      Les africains seraient des ames damnees par dieu ? Ils sont condamnes a etre limites ? Quelle est ton interpretation, je suis curieux !? Dans le meme ordre d’idee, les samoens ne doivent leurs puissance physique qu’a la bonte de dieu ! Ce n’est surement pas leur mode de vie ancestrale lie a la nature, a la chasse et la peche en haute mer a la force des bras (et ce depuis des siecles) qui a faconne un peuple aussi fort physiquement...
      Ah et arretes ta parano, des messages pas edites ca arrive souvent et quelque soit le propos que tu tiens.


  • Il serait bien qu’E&R se penche sur la question du franc CFA. Ce franc est toujours utilisé dans les pays africains et contribue à leur appauvrissement. C’est en quelque sorte l’euro de l’Afrique. Si l’on veut moins d’immigrés en France, il faudra bien que aborder ce sujet un jour. D’ailleurs, si l’on est cohérent, en étant contre l’euro, on doit être contre le franc CFA.

     

    • #409857

      Vous pensez vraiment qu’ils ont une quelconque intérêt à le faire ?


    • #409901
      le 19/05/2013 par serbefrancophile
      Pourquoi les pays pauvres ne s’industrialisent pas ?

      Je suis tout a fait d’accord avec toi sur la question du franc CFA, mais j’espère que tu n’accuse pas le peuple français pour ça car le franc CFA il est produit par la Banque de France et la BDF n’appartient ni au peuple français ni à l’État Français elle appartiens à quelques banquiers dont la famille Rothschild, donc c’est auprès d’eux qu’il faut se plaindre pas aux peuple Français qui n’a rien demandé.


    • @wiltoulouse
      E&R prétend s’opposer à l’immigration donc je pense qu’ils ont intérêt à le faire !


  • Quand la France a supprimé ses droits de douanes, avec le marché commun, tout le monde a dit bravo ; mais la France s’est privé d’une ressource qu’elle a compensé en ... augmentant les impots ! Le protectionnisme, " ça eu payé " ...


  • Réponse à Ibrahim : En 1868, les japonais ont un jeune nouvel empereur ; le japon est au moyen age à l’époque ; Mutsu Hito, c’est son nom, comprend qu’il faut que le Japon se développe à marche forcée s’il ne veut pas etre colonisé comme les autres . Il va envoyer en Europe et aux Etats -unis quantités de missions qui auront pour but de ramener au Japon ce qu’il y a de mieux : le modèle de l’armée allemande, celui du droit français, les navires anglais, etc . Ils n’ont pas inventé de révolution industrielle, ils se sont contenté de copier celle des occidentaux, ce que finiront par faire les Chinois avec un siècle de retard . En 1895, la flotte nipponne, en acier, détruisait la flotte chinoise, en ... bois ! etc...

     

    • ...et en 1895,le Japon,surendetté (déjà !) envers l’angleterre,n’avait plus,pour se renflouer que la solution de faire la guerre à un voisin assez faible pour ne pas resister et assez riche pour payer une bonne indemnité...et c’est la chine qui à payer !

      Mais la chine,moins riche que prévu, a dû emprunter la somme à la russie en échange de concessions en mandchourie !
      La russie s’etant,elle même adressé à ses habituels banquiers français pour le prêt qui n’a d’ailleurs pas quitter la France mais a été credité directement à la banque d’angleterre à londres !...Quelques millions qui font le tour du monde sans bouger de ses coffres:c’est ça l’imperialisme !


    • #409974

      @Thomine

      Merci pour ce commentaire intéressant.

      Il faut noter que, durant toute leur histoire, les Japonais ont su allier modernité et esprit traditionnel.

      Ils ont su évoluer, créer, inventer, emprunter ce qu’il y avait de mieux chez les autres, tout en gardant leur culture intacte. Un savant dosage de protectionnisme et d’ouverture sur le monde.

      Le culte de la haute technologie et du progrès, mais toujours dans le respect des traditions et des coutumes.

      Un bel exemple à méditer...


    • #409983

      Juste concernant la copie des chinois (la chine etant le plus vieil empire du monde au passage)

      Je vous invite a regarder ce reportage :

      http://www.youtube.com/watch?v=eEfG...

      Seriez vous de ceux qui affirment que Marco-Polo a découvert la chine, alors que des archives impériales de Pékin signalent nommément des émissaires venus de contrées lointaines gouvernées par un certain "Marc-Aurele".


    • Tu m’accorderas que le Japon fait partie comme la Russie de la Deuxieme Vague d’industrialisation. Ils ont su reagir a l’imperialisme (au sens léniniste et des épopées coloniales). Et l’impérialisme a su s’occuper de "ces nouveaux venus"
      Les exemples Nippon et Russe démontrent (en s’opposant) une autre "théorie" que je trouve plus cohérente sur le développement industriel que la theorie racialiste. A savoir que le trait d’union entre révolution verte et révolution de fer est l’artisanat. Bref qu’a moins d’avoir un etat qui investisse lui meme dans les "développements materialiste" (ou que l’imperalisme delocalise et fasse passé un etat du moyen age a 2010) on ne peut pas (par le privé) concentrer le capitale d’une economie agraire a industriel sans un développement artisanale en parallèle de l’économie agraire et que l’état ne peut être dirigiste (au sens d’état pilote) sans cette hypothèse de départ.
      Merci des rappels historiques, j’espère que malgré celle ci tu ne crois au sous entendu du poste auquel je reagissait.
      Desolé pour les fautes je fatigue pour la relecture.


    • @ thomineSi
      "1868 le Japon va envoyer en Europe et aux Etats -unis quantités de missions qui auront pour but de ramener au Japon ce qu’il y a de mieux : le modèle de l’armée allemande, celui du droit français, les navires anglais, etc . Ils n’ont pas inventé de révolution industrielle, ils se sont contenté de copier celle des occidentaux,"
      et ils refont la même chose en 1960 ; Appareil photo moto, automobile, engins de chantier, navires etc ...
      où ils deviendront les meilleurs.....


  • « En effet, les conditions d’une industrialisation dépendent de la capacité du secteur agricole à générer un flux d’épargne disponible pour financer les premiers investissements dans le secteur industriel. »

    Tout le monde sait qu’une agriculture sur lopin avec des paysans attachés à leur terre peut dégager plus qu’un grande monoculture mécanisé. Cela en plus dans des pays tropicaux, qui ne connaissent pas l’hiver, ça déboiterait grave. Si en plus les produits ne sont pas exportés mais tourne dans l’économie local, subsistance et échange, tu déboites encore plus.

    Mais bon faudrait que ces pays passent par une forme de socialisme avec protection et des dirigeants pas corrompus et bienveillant avec leur peuple. Après on pourrait voir pour les produits transformés, ou tu déboiterais encore plus ! Apparemment c’est pas dans le "vent mondial", ni dans la culture locale.


  • Ca fait une soixantaine d’années que l’Afrique noire est indépendante et elle n’est toujours pas capable d’exploiter ses propres richesses qu’elle doit donc partager avec ceux qui en sont capables . Pour s’en sortir les Japonais dans le dernier tiers du 19 eme ont travaillé d’arrache pied, comme la Corée du Sud depuis 60 ans, ou la Chine depuis une trentaine d’années . Pour s’en sortir, que l’on soit un homme ou un pays, il faut d’abord beaucoup travailler : il y a encore une vingtaine d’années, les Coréens travaillaient 65 heures par semaine comme les Chinois d’aujourd’hui . Or les Africains semblent peu motivés, ils sont très en retard sur le plan technologique et ils n’ont pas l’air de vouloir faire l’effort nécessaire pour combler ce retard .

     

    • #410300

      Ils travaillent, mais malheureusement pour les autres, et pas pour eux-mêmes.


    • Les indiens sud-americains ne semble pas non plus tres "motivés" a se developer. Le Venezuéla est assis sur un matelas de pétrole. Le reste vend des produit minier ou agricole. Bref aucune réelle industrie...
      Sont ils aussi con et faignant qu’un nègre, ou ont-ils un capitalisme carnassier étasunien a une encablure comme l’Afrique à l’Europe ?
      Autre question : hors mis leur 65 heures par semaines, qu’est ce qui a permis a la Corée et a la Chine la rapidité de leur développement. Leur grosse tete plein de matiere grise qui fait plisser leur yeux, ou un investissement massif de capitaux étrangers (pour ne pas dire impériaux)
      ok on n’est (ou nait) pas tous egaux, les races ne sont pas identiques et donc forcement inégales sur certains aspects. Mais je crois que chercher une corrélation entre développement économique (ou technologique) et race est une énormissime erreur.
      Dieu est le plus savant.


  • c’est simple ....ils preferent voir francois hollande s’ingerer et leur piquer leur richesse au lieu de s’entraider ,de s’unir ....voilà la realité.et ceux qui tentent de se liberer avec l’islam par exemple ,ils sont tout de suite qualifier de terroristes ,extremsites etc


  • "Dans cette logique, comment expliquer que le tiers-monde ne possède pas de grandes compagnies exportatrices dans des domaines qui lui sont propres, rattrapant ainsi les pays du nord."

    C’est simple : pour devenir un pays développé, il faut franchir les étapes de la manière effectuée par les nations avancées : Secteur primaire —> secondaire —> tertiaire
    Dire que le FMI et l’OMC sont des organes du libéralisme, étant moi même libéral, ca me fait tout drole tout simplement parce que la seule chose que ces institutions font, c’est renforcer la domination des USA sur le reste du monde au travers de l’échange unilatéral (ce qui arrivera avec le futur marché transatlantique au passage).
    Pour en revenir à ce qui rend impossible pour les pays d’afrique d’accomplir ce passage du tertiaire, il est nécéssaire de se souvenir que l’agriculture est très fortement subventionnée par les USA et l’UE avec l’existence d’une barriere à l’entrée sur les produits agricoles. Ca donne 2 conséquences :
    - Les européens et américains exportent leurs produits en afrique à un prix dont les producteurs de ces pays ne peuvent pas s’aligner.
    - les producteurs africains qui arrivent a dégager de la rentabilité se trouve confronter au protectionnisme des pays occidentaux.

    A partir de là, il est extrêmement difficile pour ces pays d’effectuer leur développement, sans compter la plupart des fous-furieux qui dirigent ces pays.

    Donc non, ce ne sont ni les idées de ricardo, ni celles de Smith qui sont responsables de la situation des pays du tiers-monde, bien au contraire.
    La grande Bretagne est devenu la première puissance mondiale en libéralisant son economie, les USA pareil. Seul le libéralisme est capable d’apporter la prospérité ( Bastiat le prouve, les économistes autrichiens le prouvent, les faits le prouvent).

     

    • S agissant de la GB, arrêtez votre délire.
      La GB s’est enrichie en exigeant l’ouverture des marchés européens une fois qu’elle a su qu’elle disposait d’une avance technologique sur ces pays.
      Mais cela n’a rien à voire avec le libéralisme (du reste vous confondez capitalisme et économie de marché... au vu des auteurs que vous citez). C est un mouvement stratégique, rien de plus.

      La stratégie optimale exige parfois d’ouvrir les marchés, et parfois de les fermer, en fonction de la situation et des circonstances. Le libéralisme est une absurdité.

      Pour le reste, il n’existe pas UN exemple de prix, qui ne soit fixé par un rapport de force entre puissances. Même le kilo de tomates du coin est dépendant du cours du pétrole, lequel est dépendant, etc etc. Les ressources stratégiques, les actifs stratégiques, ne sont jamais laissés au jeu du marché (ce sontd es choses bien trop sérieuses pour celà), et ultimement, ces derniers déterminent largement le prix de toutes les autres choses.

      Vous me rappelez ce directeur de l’institut ludwig von mises en roumanie, bon ami à moi à l’époque, passionné d’économie autrichienne, qui réagissait en fanatique (Il a juste oublié que l’efficience économique est un choix politique se faisant au détriment d’autres choses, et qu’on peut parfaitement préférer ces autres choses à l’efficience économique). Il n’y a guère que dans certaines sectes que j’avais vu un comportement intellectuel semblable...

      Pour revenir au sujet, sur le principe : la violence, la brutalité, la force, la menace sont partie intégrante du business (Qu’est ce que le chantage pour quelqu’un comme vous : rien d’autre que la libre négociation, sur un marché, des droits sur une informaion particulière) ? Ils sont le business. Et c’est ainsi que je le pratique, sur tous les continents. Il en a toujours été ainsi, et il en sera toujours ainsi. Toute théorie économique qui exclue ces phénomènes ou les rejette à la marge des comportements économiques, alors qu’ils en sont au coeur, est nulle.
      Comparez non pas les thèses mais les hommes : les marxistes et les libertariens. Une bande de joyeux matérialistes, développant des théories économiques sophistiques/infalsifiables au sens de Popper, fondée sur une compréhension de la nature humaine ou de la condition humaine complètement utopiques, et pour qui tout probleme economiqe vient toujours du fait qu’on n’est "pas encore dans le vrai marxisme"/"pas encore dans le vrai liberalisme".


    • @MrX

      Economie de marché et capitalisme sont 2 conséquences du libéralisme.
      Fixation du prix par le marché et détention privée des moyens de production.
      Et oui, plus une économie est libérale, plus elle est performante, c’est un fait établi et incontestable.
      C’est d’ailleurs le dénominateur commun de tous les pays qui sont en plein développement actuellement, ils ont décidé de libéraliser un peu leur economie (évidemment rien n’est parfait puisque le politique ne souhaite pas perdre tout son levier de pouvoir)
      Je vous invite à jeter un coup d’oeil au site de la fondation héritage sur le classement des pays les plus libéraux avec les performances économiques de ces pays. Les pays en déclin (USA en autre) sont des pays dont l’économie est moins libre qu’auparavant.

      Là où je ne vous suis absolument plus, c’est la comparaison que vous faites avec le marxisme. Le marxisme est un modèle fallacieux et l’a prouvé, le libéralisme non et l’a prouvé.
      Evidemment, tous ces crises à l’encontre du libéralisme sont dues en général à une misconception dudit courant de pensée.

      Et concernant la GB, leur puissance s’est établie grâce la révolution industrielle permise par le capitalisme, donc d’une libéralisation de leur economie et non d’un quelconque protectionnisme que vous fantasmez.


  • A mon sens , les richesses des pays africains devraient être utilisées comme arme politique plutôt qu’arme economique visant à rejoindre la compétition international où l’exportation de matière première en échange de fausse monnaie leur seraient néfastes.
    Ce qu’il y a de triste dans tout cela c’est que n’étant pas maître de leur moyen de production , leur seul moyen de subsistance dans ce monde ultralibéral mondialisé réside dans la production de service... et là ça va des métiers administratif ou de service public ( medecin, infirmier , professeur ) pour les plus "respectable", à prostitution , vente d’enfants ect... pour les métiers plus déshonorant.
    Je ne sais pas pourquoi ? mais ça sent l’oeuvre de mammon dans les parages.(une fois de plus)

     

    • Et tu ne crois pas que c’est pareil ou en phase de le devenir chez nous ?
      Dans 10 ans tout ce que l’on produira en France c’est des légumes et du tourisme (avec tout ce que ça comporte...)

      Il faut retourner massivement dans les métiers de mains, l’artisanat et la consommation locale sont nos seuls portes de sortie pour garder notre indépendance.

      Dans un monde qui veut tout uniformiser, l’artisanat et ses petits commerces transmettent bien plus que des objets ou outils.

      Rien de plus laid qu’une galerie marchande moderne où l’on trouve les même boutiques et produits d’une ville à l’autre, d’une pays à l’autre.

      Rien de plus beau qu’une petite rue commerçante remplis de produits qui respire le savoir faire et les besoins locaux.

      La diversité ? c’est le terroir !

      Soit on subit, soit on réagit. S’ils veulent nous priver de notre savoir faire et de nos traditions. C’est alors que nous y retournerons.

      A mon sens le commun des mortels est très mal placé pour savoir ce qui est fait des ressources naturelles de part le monde. Qui pourrait dire que le peuple de France profite réellement de ses propres ressources naturelles ? Moi je crois qu’ici comme partout, ça tombe dans les poches des plus entreprenants et des plus assoiffés d’entre nous.

      Le France est plus en phase de ressembler à l’Afrique que l’inverse (les inconvénients sans les avantages). Et pour ceux qui en douteraient encore, afin de bien stabiliser tout ça, on fait même venir la population Africaine en masse.

      Pour l’Afrique c’est pareil, elle récupère plus nos inconvénients que nos avantages.

      Au final les peuples n’aillant plus leurs repères ancestraux et étant mélangés se retrouvent plus opposés les uns aux autres et en quêtes d’identités qu’autres choses. A cela on rajoute une couche avec l’éclatement des familles en tout genre et on se retrouve avec un jolie diviser pour mieux régner.


  • putin la photo c’est insoutenable !

     

    • Pareil... ça m’a tué moralement...


    • J’ai vu pire, et la pudeur m’empêche de t’en faire la description tellement c’est inhumain.


    • #410147

      elle est connu, il y a normalement un aigle a coté qui "attend"
      le photographe a recu le prix pulitzer
      il s’est suicidé plus tard...
      d’ailleurs E&R pourquoi ne pas avoir mis la photo entiere ??


    • #410321

      Cette photo a une histoire : l’oiseau à côté de l’enfant est un vautour qui le regarde. la photo a été prise lors d’une distribution de nourriture (hors-champ se trouvent des journalopes et des humanitaires + des autochtones quémandant pour leur survie). Alors que tout le monde était tourné vers la foule, le photographe a pris des clichés de l’enfant et l’oiseau. Quand il a reçu le Pulitzer, tous ses "collègues" se sont déchaînés, l’accusant d’avoir laissé mourir cette petite fille. sauf qu’il s’agissait d’un petit garçon et qu’il a survécu. Mais l’historiette officielle a détruit le moral du photographe qui s’est donné la mort. Morale : histoire officielle mon cul !


  • Le problème n’a rien à voir avec tout ce charabia bien pensant...

    Les pays d’Afrique noire ne s’industrialisent pas parce que culturellement, les Africains n’ont pas la même conception des choses que nous.
    Pas la même vision quand à l’organisation de la société.
    Pas le même besoin irrépressible d’innover, d’inventer, de comprendre l’aspect fonctionnel des choses. Leurs aspirations sont ailleurs.
    Aucune moquerie dans mon propos, aucun dédain. C’est simplement une autre façon d’aborder son environnement.

    Or, l’industrialisation n’a été qu’une étape dans la quête au progrès technique.
    Pas d’invention, pas de progrès technique... et tant qu’on n’a pas acquis un certain degré de savoir technique, on est loin de l’industrialisation.

    Point final.
    Ça se passe des considérations de financement, de FMI etc... qui sont autant d’inventions et de paradigmes européens.
    La non industrialisation de l’Afrique n’a pas 50 ou 80 ans, elle s’est faite (ou non faite) sur des siècles et des siècles.

     

    • Bien beau le discours de tintin au Congo version 2013.

      La révolution industrielle a vue le jour en occident c ’est du simple fait que les moyens financiers étaient favorables, des moyens amassés par la déportation, le commerce et l’ exploitation de millions d’africains qui n’avaient pas de salaire, qui travaillaient 365 jours sur 365 ou 366. les négriers reconvertis dans la banque ont financé le projet.

      Cette situation économique, politique et sociale de l’ Afrique n’a rien de fatal mais cette idéologie ( esclavage, colonisation, françafrique, francophonie, conférence de Berlin, coopération, accords militaires et économiques, aides au développement, franc CFA qui n’est que le copier/coller du Deutsch mark bis qui étaient diffèrent du vrai mark en Allemagne que les nazis utilisaient dans la France occupée, les états zone CFA de l’ Afrique obligés de déposer 50% de leurs recettes extérieurs annuelles en devise au trésor français pour soit disant garantir la convertibilité et le taux fixe d’ échange par rapport hier au franc français et aujourd’hui par rapport à l’ euro et le dollars..) savamment penser par l’ occident et qui est mise en œuvre depuis des siècles et qui profite si bien aux colons occidentaux. L’ occident fera l’ impossible pour maintenir l’ Afrique dans la misère. L ’ Afrique qui se développe signifie le déclin de l’ occident : plus de ressources a piller ou acheter à un prix de misère. A qui profite le crime ?. Ne vous méprenez pas loin d’être une approche victimaire mais juste un rappel et vous dire que l’ Afrique se porte de mieux en mieux, un taux de croissance qui ne cesse de croitre, une jeunesse décomplexée et sevrée du colon qui se prend en main et nourrit des idées panafricanistes. L’ Afrique premier bailleur de fonds pour l’ occident. On n’ a pas à copier l’ occident, il existe d’autres voies et surtout on n’a pas eu le besoin viscérale d’aller piller, tuer et voler les autres, nous étions bien chez nous au soleil avec nos civilisations florissantes et l’ erreur a été d’accueillir les premiers vils leucodermes venus en éclaireur. Vivre africain la seule façon de vivre libre et digne dixit capitaine Sankara


    • Commentaire intéressant dans le fond. L’Asie, elle, s’est industrialisée et autonomisée, alors que l’occident n’avait pas non plus forcément intérêt à ce que se soit le cas... Il y a plus que des données macroéconomiques et des rapports de force pour expliquer ce "retard" de l’Afrique...
      Mais cela soulève justement le problème du concept de développement : doit -on l’assimiler à la croissance ? L’industrialisation est-elle réellement un progrès ? L’évolution d’une civilisation doit-elle forcément suivre le schéma occidental pour gagner ses lettres de noblesse ?
      Force est de constater que l’Afrique est la grande perdante du système de développement économique à l’occidentale (et que ce système est en train de s’autodétruire lui-même). Doit-elle persévérer dans cette voie ? Les Africains ont-ils quelque chose à gagner à rêver de téléphones portables, de belles voitures et de fast-foods ? Pas plus que nous autres.
      Compliqué : si je suis pour l’industrialisation de l’Afrique, je lui souhaite un système que je déteste ; si je suis contre ou que je pose que ce n’est pas dans ses valeurs ou ses intérêts, je suis un néo-colonialiste refoulé qui fantasme sur son bon sauvage...


    • C’est une discussion classique illustrée par la fameuse histoire du pécheur et de l’homme d’affaire :



      Un riche homme d’affaires était en vacances en Inde. Un matin, sur la grève, il aperçut la barque d’un pêcheur qui rentrait.
      - Oh là ! lui cria-t-il. La pêche a été bonne ?
      - Le pêcheur lui sourit et lui montra quelques poissons posés au fond de sa barque :
      - Oui, c’est une bonne pêche.
      - Il est encore tôt. Je suppose que tu y retournes.
      - Y retourner ? demanda le pêcheur. Mais pour quoi faire ?
      - Mais parce qu’ainsi tu en auras plus, répondit l’homme d’affaires, à qui cela semblait une évidence.
      - Mais pour quoi faire ? Je n’en ai pas besoin !
      - Quand tu en auras plus, tu les revendras !
      - Mais pour quoi faire ?
      - Tu pourras changer ta vieille barque contre un joli petit bateau.
      - Mais pour quoi faire ?
      - Eh bien, avec ton petit bateau, tu pourras avoir plus de poissons.
      - Mais pour quoi faire ?
      - Eh bien, tu pourras prendre des ouvriers.
      - Mais pour quoi faire ?
      - Ils pêcheront pour toi.
      - Mais pour quoi faire ?
      - Tu deviendras riche.
      - Mais pour quoi faire ?
      - Tu pourras ainsi te reposer.
      Le pêcheur le regarda alors avec un grand sourire :
      - C’est justement ce que je vais faire tout de suite.



      Il y a aussi la variante avec le mexicain à la place de l’indien, pour l’africain c’est aussi valable voire plus.

      Nous ne sommes pas en quête de progrès technique, nous sommes en quête de pognon pour rembourser les intérêts de nos dettes imposées par nous-mêmes.


  • #409875

    Il y a quelques mois j’avais regardé une vidéo sur youtube qui racontait l’histoire d’un jeune président africain à la tête d’un pays exportateur de coton vers l’Occident.
    Ce jeune président a eu la brillante idée de transformer le coton en textile sur son territoire afin de développer son industrie textile et de vendre le tissu.
    Cette initiative n’a pas plu aux pays clients. Le président a été assassiné puis remplacé par un autre. Tout est finalement rentré dans l’ordre et ce pays a continué à exporté son coton.
    Un aspect important de l’économie africaine qui n’a pas été traité dans cet article.


  • #409932

    Je me demande comment ils vont faire les Africains pour survivre dans 30ans car c’est prévu que d’ici 2040 ou même avant il n’aura ni de pétrole ni de gaz en Afrique, sachant que dans certains pays les hydrocarbure représente plus de 70% du PIB. Aujourd’hui avec tous les ressource qu’ils ont ils arrivent a peine a survivre, ils gagnent entre 50 et 300e par mois(ça dépend quel pays), dans 30ans il aura 2fois plus d’habitants en Afrique mais 3fois moins de ressource.Il faut que les Africains se réveillent car sinon sera trot tard pour eux, au lieu de rester la critiquer les blancs de tous les maux et a manger du KFC écouté Kemi Seba et retourné en Afrique pour développer votre continent avec l’argent des rente pétrolière puisque vous avez encore le temps.

     

    • #410123
      le 20/05/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Pourquoi les pays pauvres ne s’industrialisent-ils pas ?

      Je suis au regret de vous dire que vos certitudes reposent sur le mensonge de ceux qui sont aux commandes et que vous faites leur jeu malgré vous. L’impasse énergétique que l’on vous vend ne repose sur aucune analyse scientifique sérieuse, et pour cause. Sachez déjà que le pétrole est abiotique, alors pour les autres formes d’énergie, je vous laisse imaginer le champ des possibles que l’on vous cache...


    • tu crois vraiment que l’Occident laisserait l’Afrique s’émanciper ? tu crois que l’Empire acceptera que le Gabon utilise la manne pétrolière afin de se développer ? sais-tu que les composants essentiels à la fabrication des téléphones portables sont puisés dans le sous-sol congolais ? si ce continent s’émancipait, cela se ferait de toute façon au détriment des africains eux-mêmes..


    • Plus d’informations sur l’origine abiotique du pétrole ici :

      http://www.erbretagne.fr/articles-e...


  • #409967

    Merci a la redac, article intéressant.
    Je resterais neanmoins plus terre-a-terre en repondant a la question : Pourquoi les pays pauvres ne s’industrialisent-ils pas ?

    Tout simplement parce que leurs maitre a tous ne leurs permet pas de s’industrialiser !

    Ce qui est comprehensible quand on se place du point de vu du maitre. Le maitre n’a aucun intérêt objectif a permettre, ou favoriser l’industrialisation (i.e. l’autonomie ou l’independance) des pays vassaux et soumis.

     


    • Tout simplement parce que leurs maitre a tous ne leurs permet pas de s’industrialiser !




      Complètement.

      L’Afrique sert d’eldorado néo-colonial pour les pays occidentaux et asiatiques qui y exploitent sans vergogne les ressources naturelles (à vil prix) en s’abritant derrière des régimes fantoches totalement acquis à leurs causes.

      D’où le sort réservé aux leaders Africains (Sankara, Kadhafi, ...) qui ont tenté de s’émanciper de la tutelle occidentale et de mettre en place une politique de développement autonome.

      Le "doux commerce" de Montesquieu est un oxymore, le commerce et la guerre sont les deux faces d’une même réalité.


  • "Un État dans un contexte de commerce international doit par conséquent avoir une politique industrielle stratégique qui vise à préparer une croissance endogène avant de s’élancer dans une libéralisation abusive."

    D’accord mais par contre ne jamais aller dans la libéralisation à outrance, et donc garder du protectionnisme. La libéralisation outrancière arrive même à mettre à plat un pays très développé comme la France.


  • L’appauvrissement de L’Afrique est une volonté de l’occident...votre continent n’a aucun intérêt a voir se continent émerger, se construire sa propre industrie, son propre système politique et sa propre monnaie.

    Combien de fois des dirigeants africain du Nord au sud ont était assassiné parce qu’ils voulait donné a ce continent un vrais poids sur la scène international dont le dernier en date est Kadhafi.

    Vous maintenez ce continent dans la guerre, les maladies et autres saloperie, j’espere que vous le paierez un jour.

     

  • J’ai grandi en afrique l’ecole m’a appris l’histoire des ’’blancs’’ une fois grand je me rend compte que je connaissais rien de la réalité de mon continent (kama)...donc je me suis mis 30 ans passé à chercher et à lire des livre et il y en a pour faire comprendre au kamit du monde entier se qu’il en est concrètement ...mais aucun dirigent (pentin pour la plus part) africain ne met tout ses savoir à la disposition de leur peuple...ceux qui veulent parlé de kama pour les kamit n’ont souvent pas de pouvoir politique si non il sont éliminé...il ya beaucoup kemit sur le continent mère qui demande qu’à travaillé pour la construction de leur pays et il le font déjà (même hors de leur terre ya qu’à voir ce que la plus part font comme travail en tant qu’ immigré) pour vivre et sur vivre ...
    Il ya aucun peuple kamit qui soutien son gouvernement pour qu’il ouvre leur territoire pour le pillage perpétré par les occidentaux (en parlant d’occidentaux je parle de cette minorité dirigente,, de meme parlé peuple africain c’est pas juste car il faut précisé que c,est toujours une minorité dirigente qui sont pour la plus part de temps même pas élu
    Ou qui sont la en massacrant ceux de leur population qui sont pas dacors)
    La plus part des gens qui parle à tort du feneantise des africain ne connaisse riens de l’histoire africain et n’ontjamais mis les pied en afrique tout comme ceux qui ont trace les frontiers que nous connaissont de nos jours ...
    Tant que lama ne sera pas débarrassé de ses frontières qui sont illusoires jamais il y aurra d’evolution , il faut un unité pure et simple ’’LES ROYAUME UNIS DE KAMA’’et après on parle d’d’industralisation et autre...les matières première vendus a un pris décidé par les kamit pour les kamit ect..

     

  • Réponse à Spirit : merci pour ces précisions très intéressantes que j’ignorais .


  • Pourquoi les pays africain son pauvre, tous simplement pour maintenir le raport entre le prix des matiere brute et et le prix des produit fini
    C’est comme cela depuis que le commerce international existe c-a-d depuis 5000 ans
    Et depuis le smic ou smig les salaire (ou cout de revient) dans l’exploitation,dans la production et dans la distribution cesont convergé dans un pays tel que la france ,donc ce raport ne plus etre maintenu et c’est pourquoi il y a eu delocalisation
    Pour eviter une delocalisation il faut reduire ce raport
    LE PROFIT A OUTRANCE TUE


  • Pour qu’elle soit industrielle, il faudrait d’abord que ses pays soient maîtres de leur monnaies !


  • Sur le sujet, lire l’excellent livre de John Perkins " assassin financier"


  • Excellents commentaires de arkhamian et Mate qui viennent relever le niveau. Personnellement, j’ai qqchose à ajouter, en plus de ce désinteret plutot sain pour la course à l’industrialisation, qui certes fait de l’Afrique la dernière roue du carosse sur le plan technologique, mais pas tellement sur le plan de la morale, des valeurs, du lien humain... de tout ce qui relie l’homme au monde.

    Vous les "pur souche" français, vous vous rendez compte aujourd’hui que votre propre etat vous demande de vous ecraser, de vous sentir coupables pour des crimes qui commencent a sentir le renfermé, qu’on vous interdit quelque part, d’etre fiers de votre nation ou de la defendre... et vous commencez a en avoir raz le bol de plier l’echine n’est-ce pas ? Heureusement il y a des sursauts dans la population parce que tout ça est relativement récent quand-meme, mais imaginez votre état d’esprit après des siecles de ce régime.

    Les africains évoluent dans cette "culture" depuis des siècles : fatalisme, soumission, victimisation. Les seules étincelles de changement positif ont ete réprimées dans le sang par l’empire qui veut garder son emprise sur un continent dont son ideologie dépend.

    Je crois effectivement que ce continent doit se pencher lui-meme sur son évolution (je n’aime pas le mot développement, je trouve ça reducteur... ça sous-entend toujours le developpement au niveau technologique, et pas la veritable évolution d’une nation vers des buts nobles et communs) et surtout ne pas s’inspirer des modèles occidentaux actuels... enfin, peut-etre ne s’interesser qu’au "bon", s’il y en a ;)


Afficher les commentaires suivants