Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Poussée de la droite aux élections suisses

La question de l’immigration a pesé chez les électeurs

Une poussée de la droite aux élections législatives semblait se confirmer dimanche en Suisse selon les premières tendances après la clôture du vote, la question de l’immigration ayant constitué la première préoccupation des électeurs.

 

Ces tendances pour deux cantons de la Suisse alémanique, l’Argovie et les Grisons, confirment ce qu’annonçaient les sondages, une avancée en voix de 2 à 4% au total des deux formations de la droite, l’UDC populiste anti-européen et anti-immigration et le PLR, des libéraux qui défendent les relations avec l’Union européenne et une solidatité contrôlée devant la crise des migrants.

Le vote par correspondance, adopté par la plupart des électeurs, était ouvert depuis deux semaines. Les bureaux de vote ont été accessibles seulement dans la matinée dimanche et le scrutin a clos à midi. Les questions de l’asile et de l’immigration constituent la "première priorité" à traiter pour 48% des sondés par l’institut gfs.bern, loin devant les relations avec l’Union européenne, priorité pour seulement 9% des sondés.

"Nous voulons une immigration contrôlée (...) Pas question de surcharger les finances publiques et le budget social en ouvrant toutes grandes les frontières, quand tant de jeunes ici restent sur le carreau", avait résumé Roger Golay, élu sortant candidat à Genève où il préside le MCG, le Mouvement des citoyens genevois, une petite formation de la droite populiste qui entretient des relations avec le Front national français.

Les sondages avaient indiqué que les partis de droite, les libéraux du parti libéral radical (PLR-16,9% des intentions de vote) et les populistes de l’Union démocratique du centre (UDC-28% des intentions de vote), premier parti de Suisse, devraient sortir renforcés par ce scrutin. Le deuxième parti du pays, le parti socialiste (PS), arriverait à se maintenir avec 19,3% des intentions de vote.

Lire la suite de l’article sur 7sur7.be

La forte résistance à l’Empire de la petite Suisse, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1295825

    Ecoutez ce que vient de dire le présentateur du TJ concernant la montée spectaculaire de la droite en Suisse : "Il semblait que la forte émotion suscitée par les médias démontrant la misère des migrants pousserait le peuple à gauche !". Si c’est pas clair qu’on veut nous manipuler, sauf que là ça a fait l’effet inverser, très bien. Et Oskar Freisinger vient de témoigner en direct en affirmant que le gouvernement suisse s’est bien trop occupée des problèmes étrangers en laissant dans l’indigence nombre de suisses. ça c’est une bonne soirée qui commence...

     

    • #1295873
      le 18/10/2015 par Bud le zombi
      Poussée de la droite aux élections suisses

      Mouais, cette droite n’est pas nationaliste. Ils vont élire une clique de sarkozistes helvétiques et la libéralisation du pays va continuer bon-train. Circulez, y a rien à voir !


  • #1295835

    Oh mais ce soir en Suisse je bois du petit lait : comme nous le dit si bien Alain Soral au sujet des journalistes, ce suppôt de satan de présentateur du TJ essaie par ses questions sournoises de faire pleurer dans les chaumières, en prétendant que demain la presse étrangère va accabler les Suisses pour leur choix de la droite (UDC). Mais son invité lui rétorque que justement à l’étranger on envie les Suisses pour leur liberté d’expression dans la démocratie directe.


  • #1295874
    le 18/10/2015 par VIVACHAVEZ
    Poussée de la droite aux élections suisses

    "Nous voulons une immigration contrôlée (...) Pas question de surcharger les finances publiques et le budget social en ouvrant toutes grandes les frontières, quand tant de jeunes ici restent sur le carreau".

    Voilà une phrase que devraient méditer les donneurs d’ordres qui nous gouvernent. On parie qu’ils s’en foutent ?


  • #1295878

    Des suisses pauvres ?Je ne savais pas que ça existait.
    C’est que le monde est vraiment dans la merdasse.

     

    • #1295978

      Cliché quand tu nous tient...

      La suisse paraît riche entre autre à cause de cela : "Le 1% de la population le plus riche possède 58.9% de la fortune nette et donc plus que les 99% restants. Il n’y a qu’à Singapour que la différence entre les 1% les plus riches et le reste de la population est plus grande qu’en Suisse".


  • #1296002

    Joli pays que la Suisse...pour le moment, les Suisses résistent vaille que vaille à la mondialisation . Les années faisant, la Swiss air a été détruite et leur système bancaire a été
    amputé trés largement ..Pour l’heure, les sociétés de pointe ultra performantes constituent le fer de lance du PIB suisse , mais tôt ou tard, l’Empire mettra la main sur ces richesses -là.


  • #1296288

    C’est surtout la question de notre souveraineté
    vis à vis de l’Europe qui a pesé.
    Bien plus que l’asile.