Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Psychologie des foules de Gustave le Bon

 

 

 

 

Jonathan Sturel présente l’ouvrage de Gustave le Bon, Psychologie des foules, publié en 1895 :

Se procurer l’ouvrage sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1122290
    le 18/02/2015 par DidierF
    Psychologie des foules de Gustave le Bon

    J’ai eu du plaisir à regarder cette vidéo. Elle est un modèle du genre. J’en félicite les auteurs.

    Je ne suis pas d’accord sur un point avec l’orateur. La société atomisée est actuelle, présente, prégnante. Quand je regarde la destruction de la famille, de la patrie, des religions au nom de la Raison (avec R majuscule) qui force chacun à se soumettre à elle, je vois en sortir des gens isolés, sans aspirations personnelles et sans moyens pour refuser un délire qui prendrait la foule française. Il devient possible de regarder les individus éduqués selon cette liberté moderne (ni patrie, ni famille, ni dieu, ni sexe, ni morale) basée sur la Raison (celle qui nous fait accepter les beaux discours de BHL) , comme des individus atomisés de la société totalitaire d’Anna Arendt.
    Les lois récentes sur le terrorisme, l’internet, le racisme, l’homophobie, le genre et autres, les profanations des lieux de culte, l’indulgence accordée aux Femen et aux Antifas me font penser que nous allons à très grands pas vers une société totalitaire dont Anna Arendt a décrit les contours.

    Je serais heureux et ravi d’avoir tort.

     

    • #1122380
      le 18/02/2015 par rectificateur
      Psychologie des foules de Gustave le Bon

      La Raison dont vous parlez est en effet une religion totalitaire qui ne veut pas dire son nom. Contrairement à ce que veulent faire croire ses prêtres (Peillon, Vallaud-Belkacem...), la raison (la vraie) ne s’oppose pas à la religion, mais lui est complémentaire. Les grands progrès de l’histoire des sciences ont souvent été le fait de personnes très religieuses, comme Newton. Ceux qui se coupent de cette religion (qu’elle en soit une au sens strict, ou simplement une quête de spiritualité sans étiquette précise) évoluent inéluctablement vers les monstres que vous décrivez.


    • #1122505

      Bravo DidierF, sur votre message je suis entièrement en harmonie avec vous.


  • #1122344

    J’écoute à peine 2 minutes et déjà une erreur (enfin, de mémoire) : la foule n’a pas à être réunie obligatoirement en un même point géographique pour exister, on l’a bien vu par exemple avec le délire de tous ces gens qui relayaient des "je suis Charlie" sur les réseaux sociaux.

     

    • #1122644
      le 18/02/2015 par decallotin
      Psychologie des foules de Gustave le Bon

      On appelle ça un "site" internet. C’est un lieu numérique. Un peu de bienveillance pour les ouvrages venant d’autres siècles, sinon on ne lit plus rien !


    • #1122725

      Ah, je viens en effet de me rendre compte que mon message pouvait porter à confusion decallotin. Je ne critique pas Lebon, je l’ai lu justement, mais je remarquais que le bonhomme qui présente le livre trahit la pensée de l’auteur qui justement (de mémoire) précise qu’une foule n’a pas besoin d’être réunie en un même lieu géographique pour être. En espérant avoir précisé ce que je voulais faire passer comme message.


  • #1122428

    Un bouquin que j’ai lu ça tombe bien.
    Bon sur les mécanismes interne des foules et les fruits externes aussi.
    J’ai souvenir qu’il palabre aussi sur les nations : français, allemand, leurs caractéristiques et constitution ...

    Mais ça reste à réactualiser dans notre système nouveau de domination (en fait totalitaire avec illusion de liberté) avec des manips communautaire de l’atomisation de l’ingé sociale.
    Des livres comme la bataille du discours doivent être mieux, mais la pas lu.

    D’ailleurs y a une dernière émission de Méridien Zéro sur l’information avec Ozon qui au milieu décortique le mouvement Charlie. Évidement y a eu mouvement de foule mais le fruit a vite été dévie, désamorcé, vidé. Ça c’est vite transformé en pas d’amalgame, puis c’est les intégristes les coupables, pour finir ben c’est les facho (si si je rigole pas) ou des cherchez pas à comprendre c’est de malades mentaux à la Cazeneuve (explication psychiatrique usée qui date au moins du temps de Breivik).


  • #1122436
    le 18/02/2015 par Xavier57
    Psychologie des foules de Gustave le Bon

    Une vidéo très instructive. Je crois, pour ma part, que la société s’évertue à détruire toutes les individualités. Le véritable individualisme s’oppose à la masse et à l’hypocrisie de toute relation en société. L’ouvrage de Georges Palante intitulé "La Sensibilité individualiste" semble être un excellent complément au livre de Gustave Le Bon. En voici un petit passage :

    "La sensibilité individualiste n’est pas du tout la même chose que l’égoïsme vulgaire. L’égoïste banal veut à tout prix se pousser dans le monde, il se satisfait par le plus plat arrivisme. Sensibilité grossière. Elle ne souffre nullement des contacts sociaux, des faussetés et des petitesses sociales. Au contraire, elle vit au milieu de cela comme un poisson dans l’eau."


  • #1123656
    le 19/02/2015 par leprince
    Psychologie des foules de Gustave le Bon

    Le traité de caractérologie de Renée Le Senne balayé par la psychologie moderne et la notion exclusive de personnalité...