Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Publicité !

Enlèvement de Mia : quand les médias manipulent un fait divers pour incriminer Alain Soral

Le terme "survivalisme" vient d’un livre de l’Américain Kurt Saxon publié dans les années 1970. Une décennie propice au développement de cette mouvance, entre guerre froide et crise économique. À ses origines, le mouvement est lié à l’extrême droite : Kurt Saxon était proche du Parti nazi américain.

Aujourd’hui, il est bien plus divers, avec la présence de nombreuses personnes convaincues d’un effondrement de la civilisation en raison de la crise climatique. Mais il reste un composant d’extrême droite : en France, le polémiste antisémite Alain Soral propose des stages dans les Pyrénées-Orientales ou dans l’Hérault. (Le Journal du Dimanche)

Stéphane François revient sur les formes que peuvent prendre ce survivalisme de l’ultradroite. "Des structures, comme l’association Égalité & Réconciliation d’Alain Soral, en font la promotion et surfent sur cette mode : ainsi, un des sites commerciaux de ce même Soral est spécialisé dans ce domaine, ’Instinct de survie’, qui est devenu en 2014 ’Prenons le maquis’, une affaire qui serait d’ailleurs florissante." Sur son site "Prenons le maquis", l’idéologue d’extrême-droite propose en effet des stages commandos. Infiltré dans l’un de ces séjours en 2014, un journaliste du Canard Enchaîné racontait alors que "tous les participants étaient d’une manière ou d’une autre proches de Soral. (…) Cela allait du père de famille de 50 ans, à la trentenaire en perte de repères. Une femme recroisée d’ailleurs plus tard dans un événement organisé par le FN." (LCI)

Quand les médias tentent à toutes forces
de rapprocher l’affaire Mia du « complotisme » et d’Alain Soral

 

Tous les ans, aux premiers jours du printemps, un marronnier à fleurs rouges fleurissait sur la tombe des Gardes suisses tués lors de la journée du 10 août 1792, dans les jardins des Tuileries à Paris ; et tous les ans un article paraissait dans la presse pour s’en faire l’écho. C’est pourquoi, nous rappelle Wikipédia, on nomme un marronnier dans le journalisme « un article ou un reportage d’information de faible importance meublant une période creuse, consacré à un événement récurrent et prévisible ».

 

Le complotisme, c’était un marronnier qui fleurissait régulièrement au gré de quelques actualités ou de plans concertés dans lesquels les médias faisaient leur basse-oeuvre de flics scribouillards de la pensée. Mais, plus le temps a passé et plus la récurrence de tels papiers s’est accrue. Ces dernières 48h, c’est une pluie de feuilles mortes, de bogues et de marrons évadés de leur enveloppe piquante ! Plus rien n’arrête l’hystérie tapineuse des journalistes.

La raison de cet emballement : une mère a planifié l’enlèvement (sans aucune violence) de sa fille dont la garde avait été confiée à la grand-mère de l’enfant. L’opération a été organisée par une bande de 5 pieds nickelés, dont les simples pseudonymes énumérés comme des trophées par le procureur de la République met la puce à l’oreille sur le niveau de l’équipe de bras cassés : Jeannot, Pitchoune, Corbeau, Bruno, Basile et Bouga. Cinq jours plus tard, l’affaire était pliée, l’enfant retrouvée et les protagonistes arrêtés. Fin du bal.

Pourtant, alors même que 53.000 faits d’enlèvement ont été recensés l’année dernière par les services de police et de gendarmerie, soit une moyenne de 145 cas chaque jour en France, voilà qu’on braque les projecteurs sur cette affaire bien banale et dont les journalistes ne peuvent même pas se prévaloir d’un quelconque caractère sordide pour justifier leur travail de caniveau.

Il y a donc quelque chose au-delà de cette affaire qui lui a valu une telle mise en exergue devant les 144 autres cas d’enlèvements qui eurent lieu l’exact même jour. De même que pour le Covid, lorsqu’on donne au public des chiffres bruts en oubliant qu’il meure chaque jour 10 à 20 fois plus de Français, c’est que le projecteur vous montre exactement ce qu’il ne faut pas regarder, à l’instar du prestidigitateur.

T’es là ? Non, j’suis là !

 

C’est évidemment le complotisme – et les complotistes – que l’on vise par la bande. Ceux qui remettent en cause un peu trop les informations officielles, qui doutent de tout, qui se posent des questions. Le Covid a accéléré l’histoire, dans le sens de Klaus Schwab. Le système profite de cette crise sanitaire pour nous fourguer sa camelote – de là à dire qu’il l’a fabriquée...

 

 

Qu’on en juge par ce rapide tour d’horizon des titres de presse des deux derniers jours, tout est assez clair pour qui sait extraire l’information du bruit journalistique :

« Ils sont contre l’État, mobilisés contre la dictature sanitaire, contre la vaccination. Chez Pitchoune, un faux certificat médical a ainsi été retrouvé pour se soustraire à la vaccination anti-Covid si celle-ci venait à être obligatoire » – L’indépendant

« Selon une source proche du dossier, laquelle confirme des informations du Parisien, les mis en cause ont « un profil apparenté à la mouvance survivaliste et proche des thèses de l’ultradroite ». La source précise que ces derniers se trouvent être « suivis par la direction générale de la sécurité intérieure en raison de leur appartenance » à cette mouvance et qu’ils sont « jugés potentiellement dangereux » – Le Monde

« Quant à la possibilité que ce groupe ait envisagé d’autres actions (notamment des attaques contre des centres de vaccination), le procureur a confirmé qu’un "volet de l’enquête" qui sera mené par le juge d’instruction sachant qu’un autre "a été ouvert par la DGSI", les services de renseignements français sur ce groupe » – L’indépendant

 

Et tout est à l’avenant. Ainsi, les gros titres se font plaisir sur tous les amalgames possibles entre enleveurs d’enfants, extrême droite, anti-vaccins, complotisme, etc. De même que, dans une surenchère de sensationnalisme, on était passé de l’extrême droite à l’ultra-droite, voici désormais les ultra-complotistes ! Florilège de quelques exemples de gros titres de la presse ces dernières 48 heures :

 

- « Disparition de Mia : l’enlèvement motivé par une thèse complotiste ? » - France Info

- « Gilets jaunes, anorexie, complotisme : comment Lola Montemaggi, la mère de Mia, a basculé en marge de la société » - Midi Libre

- « Enlèvement de la petite Mia : la radicalisation sur Internet d’un suspect » - Le JDD

- « L’enlèvement de Mia "met en lumière la question des dérives sectaires et du complotisme", estime Marlène Schiappa » - France Info

- « Complotisme : comment en sont-ils sortis ? » - Le Monde

- « Complotisme, fake news, ingérences étrangères... Menaces sur la présidentielle française » - L’Express

- « Enlèvement de Mia : les inquiétants projets d’une bande de ravisseurs complotistes » - Le Parisien

- « Gérald Bronner : "Les médecines parallèles, une étape possible vers le complotisme" » - L’Express

- « Enlèvement de Mia : « Plus le complotisme se démocratise, plus il y a de risque de passage à l’acte » » - 20 Minutes

- « Dans l’enlèvement de Mia, des suspects survivalistes et anti-système : « Les thèses de QAnon arrivent en France » » - Le Parisien

- « Enlèvement de Mia : zoom sur le profil Facebook ultra-complotiste de sa mère » - La Libre

- « Le survivalisme vise à préparer des individus à être les élus de l’apocalypse » - France Inter

Etc.

 

« Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose », disait Beaumarchais. En ce qui nous concerne, parce que l’on sait que nous ne nous commettons pas dans des épopées aventureuses, des délires hors-la-loi ou quoi que ce soit qui entacherait notre morale exigeante, il en reste... une belle publicité gratuite !

 

Cliquez sur l’image pour découvrir
les prochains stages « Au contact du réel »
(dans les Pyrénées-Orientales) avec le vénérable Marco !

 

Dernière minute :
l’imposteur Rémy Daillet qui appelait au coup d’État militaire
visé par un mandat d’arrêt international dans l’affaire Mia

 

Le portrait de Rémy Daillet par Alain Soral et Xavier Poussard !

 

En lien, sur E&R :

 






Alerter

53 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2710211
    Le 20 avril à 19:29 par Antoine
    Publicité !

    C’est bien beau de critiquer Daillet mais j’imagine qu’en vos rangs les gens sont de tout coeur avec lui.

    On pourrait dire que ce qu’il a fait n’a servi à rien au final mais est-ce mieux de ne rien faire quand l’état arrache un enfant à sa mère sous prétexte qu’elle n’est pas "conforme" ?

    C’est la porte ouverte vers du tout et n’importe quoi. On pourrait ainsi séparer les familles sous prétexte qu’elles ne rentrent pas dans le moule ?

     

    Répondre à ce message

    • #2710295
      Le 20 avril à 22:11 par Eric
      Publicité !

      « On pourrait dire que ce qu’il a fait n’a servi à rien au final »
      Ça c’est plus qu’optimiste. Ce qui est dit et expliqué c’est que c’est au minimum et pour être gentil contreproductif (ceci dit dans l’hypothèse où ce type est sincère)
      La question n’est donc pas « faire ou ne rien faire » mais ne pas faire n’importe quoi. Parce que entre « ne rien faire » et faire n’importe quoi, et bien il est évident qu’il vaut mieux s’abstenir et réfléchir avant de se déterminer. Sinon ça peut aussi être « la porte ouverte vers du tout et n’importe quoi » !

       
    • #2710297
      Le 20 avril à 22:12 par ratapignata
      Publicité !

      Appeler à des rassemblements contestataires ou inviter le chaland à des ateliers ou des stages soit de formation soit de réinformation permettrait de procéder à une sorte de tri sur le tas, comme une méritocratie qui assûmerait sa filiation aristocratique, avec le mérite de préserver les éventuels participants d’un fichage double s inéluctable ;
      enjoindre des patriotes à une rébellion, qui, dans le projet affirmé, mènera inévitablement dans le plan (que le consentement induirait juridiquement à une certaine complicité) à un coup d’état puis les rediriger sur un contrefeux comme cette affaire Mila, affaire somme toute très accessoire aux vues des problèmes préexistants, me semble assez être une manœuvre assez grossière de signalisation de dissidents motivés...

       
    • #2710448
      Le 21 avril à 08:30 par ttt
      Publicité !

      "une manœuvre assez grossière de signalisation de dissidents motivés..."
      Pas forcément.
      Il faut bien faire quelque chose. L’enlèvement de Mila à sa mère, c’est grave, c’est une menace sur tous les enfants. Cette action de restitution a une longue portée.
      Cet acte de sauvetage, pas si bête ni maladroit que vous le dites, rétablit la norme dans un monde de fous : les enfants, tant qu’ils ne sont pas violemment, visiblement maltraités ou abusés et en danger, sont élevés par leurs parents aimants ; s’il n’y a plus qu’une mère ou qu’un père, par celui-ci. S’il ou elle n’est pas parfait(e), tant pis. Marie-Fance Pisier aurait eu droit à élever son enfant abusé par le beau-père, car elle l’aimait et a tenté de faire quelque chose.
      Pourquoi imposer à cette mère des visites rares et surveillées à la chair de sa chair ? C’est cruel et injuste. L’enfant était heureuse auprès d’elle, semble-t-il. Déscolarisée ? elle se moque de qui la justice ? Qu’attend-elle pour exiger une scolarisation réelle, à but d’instruction, et non masquée/torturée de tous les enfants ?
      Les dissidents qui ont tenté de rétablir une certaine justice, soit étaient suivis depuis le début des opérations, soit ont manqué de prudence. La nuit à l’hôtel, le taxi... cela rappelle la fuite à Varennes.
      Mais honneur leur soit rendu. Ils étaient pauvres, donc dépendaient de l’Etat ? Ce n’est pas un argument pour leur cracher dessus.
      J’ai de la sympathie pour Rémi Daillet qui doit bénéficier du doute.

       
    • #2710461
      Le 21 avril à 09:04 par Antoine
      Publicité !

      @Eric : déjà a-t-il fait n’importe quoi ? Si cette affaire n’avait pas pris cette ampleur (déjà pourquoi cette affaire a-t-elle pris cette ampleur médiatique on peut s’interroger) est-ce qu’il n’aurait pas réussi son coup ? Il a tout de même réussi à les faire passer la frontière et à les loger.

      Ensuite quoi qu’on fasse c’est une manière de dire non à cette forme de totalitarisme où les enfants appartiennent plus à l’état qu’à leurs propres parents. Donc entre ne rien faire et faire ce qu’on peut en prenant le risque que ça foire j’opterais pour la seconde option. Sur un grand nombre de tentatives certaines échoueront d’autres réussiront.

       
    • #2710604
      Le 21 avril à 13:51 par Nadia
      Publicité !

      Daillet n’est pas la, il est loin donc c’est du blabla tout ça. Il y en a des choses à faire pour combattre de manière moins "spectaculaire", il y a quand même des gosses dans ces affaires.
      Enfin, ne deplaise a certains, des familles de tordus qui mettent leurs gamins en danger, mais vraiment, ça existe aussi.
      C’est vraiment chiant de lire des tirades dignes d’un scenar hollywoodien avec des gentils pis des méchants et le super héros avec sa cape mais enfin quoi pfff.

       
    • #2710718
      Le 21 avril à 17:00 par Eric
      Publicité !

      « déjà a-t-il fait n’importe quoi ? »
      Si l’on juge un arbre à ses fruits, je dirais que oui ! Pour le reste, on peut s’interroger c’est sûr !
      « Il a tout de même réussi à les faire passer la frontière et à les loger. »
      Excusez-moi mais c’est tout de même circonscrire la réussite à bien peu de chose pour ne pas dire à rien.
      « Donc entre ne rien faire et faire ce qu’on peut en prenant le risque que ça foire j’opterais pour la seconde option. »
      Sauf que là on peut aussi plutôt avoir la certitude que c’est complètement foireux !
      À choisir il y a la française des jeux, à risque égal c’est moins coûteux !

       
    • #2710723
      Le 21 avril à 17:02 par sedevacantiste
      Publicité !

      @Nadia
      Si vous n’avez jamais été confronté aux services sociaux et à la menace d’enlèvement d’enfant c’est que vous allez dans le sens du système et vous vous aplatissez à tout (ou alors n’avez pas d’enfants, ou c’est que vous êtes immigrée et encore relativement épargnée, surtout si vous vivez dans une banlieue dite "sensible" ou les services ne vont pas). C’est une menace bien réelle, toujours sous le prétexte de protéger l’enfant l’enfant bien sûr, on met la pression sur les parents et les menace d’enlever leurs enfants pour tout et n’importe quoi, spécialement si les parents veulent préserver leurs enfants de la perversité du système scolaire ou médical. La République prétend que l’enfant appartient à l’Etat et non à ses parents.

       
    • #2710746
      Le 21 avril à 17:45 par Eric
      Publicité !

      Vous avez raison @Nadia.
      « déjà a-t-il fait n’importe quoi ? »
      Si l’on juge un arbre à ses fruits, je dirais que oui ! Pour le reste, on peut s’interroger c’est sûr !
      « Il a tout de même réussi à les faire passer la frontière et à les loger. »
      Excusez-moi mais c’est tout de même circonscrire la réussite à bien peu de chose pour ne pas dire à rien.
      « Donc entre ne rien faire et faire ce qu’on peut en prenant le risque que ça foire j’opterais pour la seconde option. »
      Sauf que là on peut aussi plutôt avoir la certitude que c’est complètement foireux !
      À choisir il y a la française des jeux, à risque égal c’est moins coûteux !

       
    • #2710830
      Le 21 avril à 20:04 par Nadia
      Publicité !

      Sedevacantiste,
      justement je connais ce problème de près, un proche y a été confronté, qui plus est, éducatrice, j’ai perdu mon boulot et ma santé pour avoir dénonce, et pas anonymement, certains abus sur des jeunes places.
      Ça commence tout juste à se rétablir pour moi après dix annees assez difficiles, physiquement et materiellement.
      Il ne faut pas être primaire ou manichéen. J’ai connu des gamins de famille étrangères places parce que les parents les avaient corrigés par exemple, comme ils font chez eux, quand l ado deraillait (délinquance, descolarisation...)
      Sachez que les assos d’anciens enfants placés ne parviennent pas à obtenir de l État un droit de regard sur les suivis, le travail de l Aide Sociale à l Enfance.
      Voilà un beau et utile combat à mener.
      Et puis défendre les parents qui sont confrontés injustement à l’administration, c’est un effort de longue durée. C est pas du show. Gare aux ingénieries.
      En tant que catholique de tradition, je me doute que vos familles font des cibles de choix, et je suis solidaire avec vous en tant qu ennemie de la ripoublique. Puisque vous êtes catholique, vos paroles me touchent d’autant plus.
      J’espère que ER publiera cette réponse.
      Moi j’ai travaillé façon "gauche du travail, droite des valeurs", avec les mineurs délinquants, ça a été très efficace.
      Bien amicalement.

       
    • #2710900
      Le 21 avril à 22:11 par Stéphane
      Publicité !

      Daillet de par son paternel a pu bénéficier de réseaux.
      Il aime beaucoup les effets d’annonces pour recruter de nouvelles troupes.
      Il est sur un segment qui est porteur aujourd’hui : école à la maison, contestation du système,etc...
      Il a ce côté romanesque bien travaillé, un peu trop à mon sens. Les héros ne passent pas leur temps à mettre en scène leur vie, à passer du coq à la canne.
      Cet homme n’est pas dangereux, il est très dangereux. Il n’ y a pas si longtemps il a publiquement appelé au coup d’état sur youtube. Pour finir au trou, vous pouvez pas trouver mieux.
      Je rappelle que tous les réseaux sont surveillés et qu’en ce moment, ce n’est plus être naïf que de le suivre mais bien pire.
      Il écrira à propos de ces suiveurs de splendides poèmes, entre quelques cocktails sur une plage d’une beauté surréaliste, donnant aux nouveaux "patsy" un rêve éveillé, le temps d’un imaginaire bien réduit, avant de les amener à se sacrifier et de passer aux suivants (il faut bien former les prochains désespérés, une fois que le nombre commence à baisser sérieusement).
      Regardez le bonus de l’émission "le grand reset 01" à son propos, Alain Soral a très bien expliqué le problème.

       
    • #2712526
      Le 24 avril à 13:29 par sedevacantiste
      Publicité !

      @Nadia

      Merci pour votre réponse, je suis bien désolé pour vous avoir méjugé, pardon d’avoir extrapolé vos propos et de vous avoir touché.
      On voit tellement de gens qui pensent que les enlèvements d’enfants ne sont que des cas extrêmes ou des histoires de paranoïaques... Or, c’est un problème fondamental.

      Les dizaines de milliers d’enfants enlevés à leurs familles chaque année sont un scandale, quel que soit le postulat qu’on puisse avoir : s’il y a autant de familles vraiment maltraitantes, il s’agit d’un scandale et nous devons faire le constat d’échec de la politique gouvernementale pourtant très intrusive à se sujet, mais s’ils n’y a pas tant de familles maltraitantes, il s’agit aussi d’un scandale, peut-être encore plus grand, c’est à dire que l’Etat vole des enfants à leurs parents sans motifs impérieux.

      Fondamentalement un enfant est fait pour être élevé par ses parents et leur appartient, même si ceux-ci ne sont pas parfaits, et dans le pire des cas il vaut mieux de mauvais parents que de bons éducateurs, sauf les quelques rares cas graves qui justifieraient réellement un placement.

      Certes en tant que catholiques traditionnalistes nous sommes une cible de choix pour l’Etat maçonnique, qui classe notamment le sédévacantisme comme une "secte" (ce qui est hélas totalement faux en considération de son caractère polymorphe et désuni), ainsi que pour ses relais dans la population, mais aussi pour les modernistes (Vatican II). Pour être honnête nous avons dû nous exiler pour respirer (pour dire le moins).

      Mais tous les français (y compris les immigrés comme vous le faites remarquer) sont concernés par la menace d’enlèvement, parfois pour les raisons les plus futiles, et ce depuis plusieurs générations. Ma mère, ma belle mère, ma grand mère ont toutes eu à faire face un jour ou l’autre à ces menaces. Mes grands parents avaient le tort d’avoir "trop d’enfants" et de les faire travailler à la ferme. Mes parents d’avoir entrepris des grands travaux dans la maison. Pour la même raison, je connais même un patron de services sociaux qui a faillit se faire enlever ses enfants : la procédure est finalement tombée à l’eau quand on s’est rendu compte de qui s’était. On ne sait pas ce qui est le plus scandaleux, la menace d’enlèvement ou le deux poids deux mesures...

      Cela dit, évidemment qu’il y a des mauvais parents, hélas, mais l’Etat s’en moque dans le fond, il suscite d’ailleurs les conditions de la maltraitance.

      Bon courage à vous.

       
    • #2712626
      Le 24 avril à 15:57 par Nadia
      Publicité !

      Sedevacantiste,
      c’est tout à fait vrai, le système a tendance à s auto-alimenter et ce que vous décrivez des générations précédentes, je l’ai connu aussi dans ma famille et très souvent chez des gens plus âgés. Ils étaient placés parce que le père était mort, parce que la famille était pauvre...de nos jours, il arrive que les parents demandent le placement de leurs enfants parce qu’ils sont "débordés"... Bref.
      Ne vous inquiétez pas, je n’ai pas vécu cette épreuve pour rien, la directrice de l’établissement concerne a fini à la porte, avec interdiction d’exercer. Une nuisible en moins.
      Côte santé, ça va mieux depuis 2 ou 3 ans et je peux travailler de nouveau à temps plein.
      Ce n’est rien par rapport à ce que vivent et ce qu ont vécu certains jeunes et leurs parents. Le placement est un traumatisme ! Si je puis me permettre de vous recommander le livre "Guérir de son enfance" de Jacques Lecomte. C’est lui qui évoque à un moment la difficulté pour les anciens enfants placés d obtenir le droit d évaluer le travail de l ASE. Mais j’ai aussi travaillé pour le ministère de la justice.
      Il y aurait beaucoup à dire sur tout cela ! Y compris ce que vous soulignez sur la protection qu offre la position sociale et les relations.
      Merci pour cet échange, très cordialement à vous.

       
  • #2710220
    Le 20 avril à 20:05 par Lyseann
    Publicité !

    Ce Rémy Daillet m’a l’air d’un bon bouc émissaire.
    Il a touché à ce qu’il ne faut pas toucher : les enfants et leur placement (son programme). Il s’est fait prendre à son propre "piège". Pour de vrai, pour de faux.
    Il s’est réfugié où ? En Suisse ? Dans un bunker ?

     

    Répondre à ce message

    • #2710377
      Le 21 avril à 01:32 par Seb
      Publicité !

      Regarde donc la vidéo d’Alain Soral, t’auras la réponse. Et bien plus encore !

       
  • #2710234
    Le 20 avril à 20:30 par marc
    Publicité !

    sur France info, dimanche c’était comique : on faisait parler une soit-disante experte des milieux néo-conservateurs. Mais en aucun cas ceux que décrivent Youssef Hindi ou Xavier Moreau dans leurs vidéos, pour elle les néo conservateurs sont des givrés qui organisent des stages de survie, comme Alain Soral et sa filiale au Bon Sens ....çà m’a bien fait rire et en même temps, j’ai trouvé pathétique que la radio publique fasse autant de désinformation.

     

    Répondre à ce message

    • #2710309
      Le 20 avril à 22:30 par Daktari
      Publicité !

      Et donc pour eux vouloir vivre ou survivre en homme libre c’est mal.

       
  • #2710387
    Le 21 avril à 02:58 par dav
    Publicité !

    donc enlevee par sa mere...c’est pas un enlevement...un avortement ca cest grave...mais a huit ans cest un peu tard...quoique on arrete pas le progres !

    bon je le savais hein...je me disais...a chaque fois qu’y une amber alerte...alerte enlevement, c’est toujours un des deux parents qui l’a pris a l’autre...

    les gosses qui disparaissent vraiment y a pas de amber alert...jamais...car cest les gars qui appuient sur le bouton qui les ont enlevés...surveillez vos gosses...soyez prets a mourir pour eux...soyez prets a tuer pour eux

     

    Répondre à ce message

  • #2710414
    Le 21 avril à 06:36 par Monbonblaze
    Publicité !

    Si j’ai bien tout compris, la petite "enlevée" et sa mère "complotiste-anti-vaxx-conspi" squattaient chez Soral en Suisse, mais comme il est sous surveillance, les voisins délateurs ont été voir la police, c’est ça ? Lol... Et pour pas révéler votre complicité active (tout en votre honneur), on tourne en ridicule les gars (couillus quand même) qui ont échoué ? Re-lol... Je ne sais pas si c’est une très bonne stratégie pour sauver la France et les français vrais otages (et il y a urgence non ?), mais en tout cas vous avez beaucoup de talent à nous faire marrer avec vos écrits (et c’est sincère) ! N’est pas ActionMan qui veut...

     

    Répondre à ce message

  • #2710420
    Le 21 avril à 07:11 par Gasconha !
    Publicité !

    Le projet pue la séparation des famille, pour pensée non conforme !!
    Je sens que ça se précise très nettement
    Tu penses pas bien,.. On prend tes gosses
    Tu veux pas te vacciner.... On prend tes gosses
    Tu n’es pas content... On prend tes gosses

     

    Répondre à ce message

    • #2710524
      Le 21 avril à 11:18 par Département de la propagande
      Publicité !

      Dans tous les cas, on prend tes gosses
      Tu les vaccines, la maladie prendra tes gosses
      Les LBD40, les parents
      La banque, prendra tes biens
      La malbouffe, le stress, l’anxiété, prendront ta santé
      Et TF1 ton cerveau

      « Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible ».

       
    • #2710822
      Le 21 avril à 19:52 par Nabilo
      Publicité !

      Mais puisque on vous dit que les enfants n’appartiennent pas à leurs parents !! (cf : Laurence Rossignol) 
      Il faut les détacher, des déterminsmes de cette famille Hétéro Normée, avec un père et une mère 
      Pour l’épanouir, au sein d’un couple de transpédégouinefluide, pour qu’ils y apprennent le changement d’identité et de genre
      Parce que c’est notre projet !!!!!
      Apprendre à faire du feu à l’heure du briquet et de l’allume cigare, alors que les cigarettes sont électroniques, j’vois pas bien l’utilité, pour ce qui est de se nourrir, c’est pareil, aujourd’hui il y’a UberEat, UberPizza, et tu réchauffes ça dans ton micro-ondes en quelques secondes, encore un truc stupide, et je parle même pas de se diriger dans la nature, mais qui va en province, en milieu rural, alors qu’il n’y a que des sauvages avec des tracteurs, des bétaillères, et des Renault Express qui puent le clébard de chasse, et j’oublie volontairement, l’aspect se diriger, comme si on pouvez encore se perdre en métro à Paris ou avec un chauffeur Uber entre le Marais, place Vendôme et Versailles, ou les champs Elysé-e-s, non mais allo !!
      Quand à chasser ou pêcher, alors qu’on peut faire ses courses au drive, en se faisant vacciner, laissez moi rire 
      C’est une blague j’espère 
      Enfin ses gens sont fous allié 
      Et puis partir comme ça dans l’inconnu, plus de 3 heures avec un sac, mais où mettrais je, mes babioles, mon antirides, mes sextoys, mon iPhone 19, ma cane à selfies, mon gel cheveux, mon déodorant, et toutes mes petites choses si importantes 
      Non mais alloooooooo !!!

       
    • #2711369
      Le 22 avril à 18:41 par Cadillac
      Publicité !

      Pour compléter la réponse de DDLP :

      - Les Élections prendront ta Liberté ;
      - L’Argent-Roi prendra tes Valeurs et ta Morale ;
      - Le Féminisme 3.0 prendra tes Couill..s ;
      - Et pour finir, le Travail prendra tout ton Temps...

      Super...

       
    • #2711515
      Le 22 avril à 21:55 par Bèbert,59 ans,en surpoid,au RSA et prince charmant
      Publicité !

      @ Département de la propagande
      « Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible ».
      Oui mais ça c’est valable, quand on a un minimum de cerveau
      Hors aujourd’hui, ce qui manque à une grande partie de la population, c’est justement, un cerveau

       
  • #2711024
    Le 22 avril à 06:42 par AnarDeLaCambrousse
    Publicité !

    Mais est-ce que sérieusement, il y a des gens qui pensent que un groupe d’extrême droite, nationaliste ou royaliste, ou même catho tradi, est en passe ou assez organisé pour préparer un coup d’état.... Sérieusement ?
    Avez vous vu les discordes les querelles, le manque de cohésion qu’il y a dans les militants de tous ces groupes et surtout le nombre qu’ils sont ?
    J’aimerais voir Jean Eude et Marie Clotilde de Versailles prendre les armes en mocassins à pompons et en pull jacquard sous la bannière de Civitas accompagnés de la chorale de Morgon, un peu de sérieux
    Ou même les cent, et je sais même pas si il y en a cent militants de Deus Vult
    Même son de cloche pour les militants Nationalistes de l’œuvre française ou de l’action française ??
    L’État ne risque rien et il le sait
    Le sérieux, c’est s’implanter dans le tissu social de son patelin, connaître, les commerçants, les artisans, les agriculteurs, les anciens, les élus, les chasseurs etc..
    Personne n’est ni prêt, ni en capacité, ni n’a même envie de prendre les armes, soyons sérieux
    On est plus à l’époque des poilus ou des communards... Aujourd’hui les gens regardent TPMP, Ruquier, la Télé-réalité, ils sont sur WhatsApp Facebook Instagram Tiktok, les gonzesses rêvent d’avoir un gros cul comme Beyoncé, les mecs rêvent d’avoir la dernière Audi ou BMW, avec les Nike qui vont avec, ils veulent partir à Dubai, je crois que beaucoup rêvent
    Il n’y a pas de révolutionnaire en France
    Faudrait arrêter de s’astiquer le bulbe
    Seule chose connaissez vos voisins, revenez en campagne, quittez les villes qui vont se casser la gueule toute seule
    Ça va être un mauvais moment à passer
    Oubliez Daillet, Ploncard, Conversano ou je ne sais qui ?
    Réveillez vous
    3 pimpoï de Suavelos, ou 10 de l’action française, un peu de sérieux, arrêtons de dèconner
    De quoi on parle, tous ces groupes se chamaillent comme des bimbos sur une plage, à coup de tweet, de videos YouTube, on dirait des gamins capricieux
    Enfin c’est beau de rêver
    Piero San Giorgio fait du bizness rien de plus, et il n’y a pas de groupes qui puissent sérieusement faire peur à l’OTAN, l’UE
    S’il doit y avoir un boum révolutionnaire il se fera tout seul par exaspération, râle bol
    Bonne journée à tous

     

    Répondre à ce message

  • #2711028
    Le 22 avril à 07:08 par Mirador ou palombière
    Publicité !

    Daillet c’est l’exemple parfait de notre époque
    La révolution par YouTube, les attaques virtuelle, Facebook ou Tweeter.... une tempête inoffensive
    Des guerriers de salons, des révolutionnaires d’ordinateurs
    Guignol fait la guerre

     

    Répondre à ce message

    • #2711093
      Le 22 avril à 10:04 par Nadia
      Publicité !

      C’est tellement évident. Enfin je sais pas, les gens débarquent ou bien ?!

       
  • #2711121
    Le 22 avril à 10:54 par Nadia
    Publicité !

    C’est ici, Daillet !
    La mère de Mia, si c’est une femme à qui son enfant a été retirée sans raison sérieuse, ne risque pas de retrouver sa fille bientôt avec cette affaire.
    C’était le but ?? J’ai l’impression que cette famille a été utilisée comme des rats de laboratoire.

     

    Répondre à ce message

  • #2711351
    Le 22 avril à 18:03 par La Française des Nœuds
    Publicité !

    Au lieu d’apprendre à survivre, les gens devraient plutôt apprendre à vivre
    Mais le milieu urbain, le milieu citadin, empêche de vivre
    L’aliénation, l’anxiété, le stress, les angoisses, la violence quotidienne du métro, des embouteillages, des incivilités, de la délinquance... empêche les gens de vivre
    En milieu rural, on a pas ce degré d’agressivité et de dépressif ou de depression
    Certes, il y a quelques tabanars, quelques abrutis, quelques barjos, mais quand on sait qui ils sont, on les évite, quand il y’a un soucis, on l’évite
    Mais les marchés, les vides grenier, les champs, les bois, les rivières, la nature, c’est bien plus facile et reposant que des immeubles, des rues remplies de merdes, de poubelles, de tags, les vaches et les tracteurs, c’est plus agréable que les rodéos de racailles et les gens agressifs au feux rouges, que le morose et le gris des villes, que d’être un anonyme dans la foule !!!!!!!!
    Que les gens, ton boucher, le patron du tabac, le maire, connaissent ton nom, ton prénom, celui de tes enfants, rien que pour ça, la vie est beaucoup plus simple et agréable
    C’est dingue ce mode de vie, télé, info, métro, boulot, embouteillages, etc....
    Tout le monde sait allumer un feu ici
    Enfant déjà, on sait pêcher, grimper aux arbres, construire une cabane, un arc, une canne à pêche
    Se diriger dans un bois, traverser une rivière
    On se demande, comment vont faire les jeunes nés en ville, si un jour il y a une coupure d’eau ou d’électricité de plus d’un jour
    C’est triste

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents