Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Quand le président ukrainien finance la guerre et la corruption avec l’argent du FMI

Dans une interview accordée à la chaîne RT, l’ancien député ukrainien Alexandre Onichtchenko se prononce sur les énormes schémas de corruption mis en place par le président ukrainien Piotr Porochenko pour asseoir son pouvoir et faire une belle figure devant les investisseurs occidentaux.

 

Accusé de dilapidations de biens publics et de haute trahison dans son pays natal, l’ancien député ukrainien Alexandr Onichtchenko réfugié à Londres compte désormais sur l’aide des autorités américaines pour traduire en justice le président ukrainien Piotr Porochenko

En cause : les énormes schémas de corruption que le chef d’État ukrainien aurait échafaudés afin de faire fléchir les parlementaires en sa faveur et promouvoir ainsi ses intérêts politiques. À en croire le député en fuite, Piotr Porochenko n’hésiterait pas à recourir à des pots-de-vin pour renforcer ses positions au sein du gouvernement : « Il réglait avec de l’argent toutes les questions importantes mises au vote, telles que la nomination du procureur général, les remaniements aux postes clés des services de renseignement et la nomination des juges. Je faisais alors partie de son équipe et la plupart de ces questions-là, il les réglait avec mon concours. En fin de compte, quand j’ai décidé d’en finir avec cette activité, il a lancé des poursuites judiciaires à mon encontre ».

Pour faire fléchir les députés trop réticents, poursuit M. Onichtchenko, le président ukrainien fait appel au procureur général qui est capable fabriquer au besoin un dossier compromettant contre les personnes concernées. En outre, « le procureur général, épaulé par le président, lance des poursuites contre des entreprises pour leur extorquer de l’argent. La banque nationale a fait fermer au cours des dernières années au moins une centaine de banques commerciales. Ils tuent le business par peur que quelqu’un d’autre puisse faire de l’argent et financer l’opposition interne lors des prochaines élections », a précisé l’ancien député.

Concernant les tranches d’aide financière accordées à l’Ukraine par le Fonds monétaire internationale (FMI), M. Onichtchenko affirme que le Chef d’État ukrainien s’en serait principalement servi pour mener la guerre à l’est de l’Ukraine : « La plupart de l’argent est allé à la guerre, une guerre que Piotr Porochenko a tout intérêt à poursuivre. Tous les contrats relatifs à la guerre sont remplis par des entreprises proches du président. Pour eux (le président et son-entourage, ndlr), ce n’est qu’un business ». Rappelons au passage que l’ancien député a déjà saisi le Département de la Justice des États-Unis dans l’espoir de traduire en justice le président ukrainien.

« Le président Porochenko et son entourage ne s’y attendaient pas. Ils croyaient sans doute que je me rendrais en Russie et n’attendaient que le moment opportun pour me déclarer "ennemi public numéro un". Ils ne s’attendaient pas à ce que je me rende en Europe. Or, les autorités américaines ont établi un contact avec moi quand je suis arrivé à Londres et je leur ai transmis des informations concernant la corruption aux hauts échelons du pouvoir ukrainien. Maintenant, c’est à leur de décider de son sort (Piotr Porochenko, ndlr) », a-t-il souligné.

À la lumière de ces « révélations », l’ancien député espère que l’Europe cessera d’apporter son soutien financier à l’Ukraine, ce dernier ne servant selon lui qu’à aggraver la corruption sévissant dans le pays.

À lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :