Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Quenelle : la Cour suprême autorise Trump à utiliser des fonds du Pentagone pour construire son mur

Le mur à la frontière mexicaine est l’une des promesses-phares du président américain. Pour contourner l’opposition du Congrès, Donald Trump avait invoqué l’« urgence nationale ».

 

La Cour suprême américaine a autorisé, vendredi 26 juillet, l’utilisation par l’administration Trump de 2,5 milliards de dollars venus du Pentagone pour construire le mur à la frontière avec le Mexique, une décision saluée par le président des États-Unis. « Wow ! Grande victoire sur le mur, s’est tout de suite félicité, sur Twitter, le locataire de la Maison-Blanche. La Cour suprême des États-Unis a renversé l’injonction d’une cour inférieure, autorisant la poursuite du mur à la frontière sud. »

En mai, un juge fédéral avait provisoirement bloqué la décision de Donald Trump d’utiliser ces fonds du ministère de la Défense pour le mur qu’il souhaite ériger à la frontière sud des États-Unis. Le Président avait invoqué l’« urgence nationale » pour faire avancer sa construction, en contournant le refus du Congrès de le financer.

Pour une majorité des juges de la Cour suprême – qui a basculé dans le camp conservateur –, les plaignants ne peuvent contester l’attribution de ces fonds car « le gouvernement a fait, à ce stade, une démonstration suffisante » du bien-fondé de ses arguments. Mais les opposants au mur frontalier ne comptent pas en rester là et l’octroi des fonds pourrait n’être que temporaire.

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants