Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Qui est Strauss-Kahn ?

L’actualité abonde de sujets. Les acteurs politiques et les évènements défilent. Un clou chasse l’autre, comme dit le proverbe. On oublie vite. Et les médias en tous genres en font chaque jour l’illustration. Or, depuis quelques temps, ces médias nous abreuvent d’articles et de sondages de nature à nous convaincre que Dominique Strauss-Kahn, s’il est candidat aux présidentielles, a toutes les chances de battre Sarkozy. Sans jamais nous rappeler ce qu’il a fait quand il était ministre de Jospin et ce qu’il fait à la tête du FMI. Bien entendu.

Qui sont ces médias ? Pour l’essentiel, les grands hebdomadaires de droite (L’Express, Le Point, Paris-Match, le Journal du Dimanche) et de la gauche libérale (Le Nouvel Observateur) et des quotidiens de droite comme Le Figaro ou La Tribune. Les sondages qui nous désignent déjà le prochain président sont commandés par des journaux de droite.

Il semble que les patrons de ces organes de presse (Lagardère, Dassault, …), déçus par l’actuel occupant de l’Elysée, préfèrent quelqu’un qui leur épargnera, espèrent-ils, grèves et manifestations. D’où la nécessité de nous présenter un candidat de la gauche dite moderne, dite réaliste, dite responsable.

Il me semble donc important de rappeler qui est celui qu’on invite avec tant d’insistance à soutenir, avant même que le PS ait choisi son candidat. Sans doute pour que ce choix soit celui du patronat. Pour ce faire, cinq sources utiles : le numéro du 24 avril 2010 de l’hebdomadaire Marianne avec un dossier intitulé « DSK mis à nu », l’article de Jean-Jacques Chavigné consacré au FMI de DSK dans le numéro 176 de juin-juillet-août du mensuel Démocratie et Socialisme, l’organe du courant du même nom au sein du PS, le livre de Vincent Giret et Véronique Le Billon, Les Vices cachés de DSK (Seuil, 2000), quelques chroniques que j’ai publiées en son temps dans un hebdomadaire belge ou sur ce blogue et, enfin et surtout, l’excellent dossier de François Ruffin paru dans le numéro 47 (automne 2010) de Fakir (encore en vente actuellement – contact@fakirpresse.info).

Il me paraît indispensable de rappeler les choix qui furent ceux de Strauss-Kahn quand il était ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie de Jospin :

- la privatisation des banques publiques : le GAN, le CIC, la Marseillaise de Crédit, le Crédit Lyonnais, le Crédit Foncier de France, le Groupe Caisse d’Epargne. Après le passage de Strauss-Kahn, il n’y a plus de secteur financier public.

- les autres privatisations. Sous l’impulsion de Strauss-Kahn, le gouvernement Jospin a davantage privatisé que les gouvernements de droite présidés par Balladur et Juppé : Airbus, France Télécom, Thomson-CSF, Thomson Multimedia, Air France, …

- la libéralisation du secteur de l’énergie : Strauss-Kahn, qui défend les négociations de l’OMC, soutient l’adhésion du gouvernement Jospin aux propositions européennes (Barcelone) qui vont permettre ensuite à la droite de privatiser EDF-GDF.

- c’est lui qui met en place le régime des stocks options avec plusieurs mesures favorables à cette manière de rémunérer les hauts-dirigeants d’entreprises

- c’est lui qui lance l’idée de fonds de pension « à la française »

- c’est lui qui pousse Jospin à renier les engagements pris par le PS devant les électeurs, en 1997 : défendre et renforcer les services publics, défendre Renault-Vilvoorde, poser quatre conditions pour le passage à l’euro.

C’est Strauss-Kahn qui, en 1999, a proposé Pascal Lamy pour que celui-ci devienne le Commissaire européen au commerce international (avant de devenir, ensuite, directeur général de l’OMC).

En 2003, Strauss-Kahn déclare à Tribune Juive qu’il se lève chaque matin « en se demandant comment il pourra être utile à Israël. » En 1991, il avait déclaré : “Je considère que tout Juif de la diaspora, et donc de France, doit, partout où il peut, apporter son aide à Israël. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est important que les Juifs prennent des responsabilités politiques. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, à travers l’ensemble de mes actions, j’essaie d’apporter ma modeste pierre à la construction d’Israël.” (Passage)

En 2005, Strauss-Kahn fait campagne pour le « oui » au TCE.

Le directeur général du FMI est fidèle à l’ancien ministre de Jospin. Sous son impulsion, le FMI instrumentalise la dette publique des pays du Nord comme du Sud.

Sous la pression du monde des affaires et de la finance, les gouvernements ont décidé de ne plus permettre aux pouvoirs publics d’emprunter auprès d’organes publics de crédit, à des taux nettement avantageux. En Europe, c’est devenu la règle depuis le traité de Maastricht. Les Etats sont tenus d’emprunter auprès des banques privées. C’est la principale cause de leur endettement, vu les taux pratiqués.

La seconde cause d’endettement, c’est le renflouement des banquiers et des spéculaterurs suite à la crise de 2008.

Pour combattre la dette, on ne pose pas de questions sur les causes de celle-ci. On affirme que le seul remède, ce sont des réformes dites « structurelles ». Le FMI de Strauss-Kahn poursuit ainsi 4 objectifs :

- diminuer les salaires des fonctionnaires, remplacer les retraites par répartition par un recours aux assurances privées, réduire les investissements dans la santé, l’éducation, la culture

- vendre les services publics aux firmes transnationales

- flexibiliser le marché du travail en démantelant le droit du travail, en favorisant les délocalisations et en rendant les licenciements plus faciles

- augmenter les profits des firmes privées en multipliant les exonérations de cotisations sociales ou d’impôts et en gelant ou en réduisant les salaires.

Ce sont ces politiques que le FMI de Strauss-Kahn impose aux pays du Sud. Avec la complicité de la Commission européenne, il fait de même avec les Etats de l’Union européenne.

Nul ne s’étonnera dès lors qu’il ait très officiellement exprimé son soutien aux « réformes » entamées par Sarkozy.

« On vit 100 ans, on ne va pas continuer à avoir la retraite à 60 ans , » déclarait Strauss-Kahn au journal Le Figaro, le 20 mai 2010.

Quelle différence entre Sarkozy et Strauss-Kahn ? Celle qu’on peut trouver entre un Sarkobrun et un Sarkorose. C’est toujours du Sarko.

Il me semble urgent que, dès à présent, les partis à la gauche du PS fassent savoir qu’en tout état de cause, il leur sera impossible de soutenir Strauss-Kahn en 2012. Il ne suffit pas de changer une personne. Il faut changer de politique. Cela va sans dire, me dira-t-on. Mais cela va encore mieux en le disant.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #4017
    le 27/02/2011 par michel gréal
    Qui est Strauss-Kahn ?

    Arrêtez l’énumération !... Le Diable lui-même risque d’en être jaloux.


  • #4039
    le 28/02/2011 par Blanqui
    Qui est Strauss-Kahn ?

    Dire qui est DSK est une chose. Affirmer que la politique de DSK serait la même que celle de Sarkozy en est une autre, quel que soit ce qu’on pense de l’un et de l’autre. Or, il est très probable que DSK aurait une politique différente de Sarkozy sur des points non évoqués dans les citations et exemples donnés comme "preuves". Ainsi par exemple dans le domaine des libertés publiques (pas la même "sécurisation" de l’espace), dans le domaine des medias( très peu probable que DSK veuille nommer lui-même les dirigeants des chaînes publiques ) dans le domaine social, même si DSK est à droite de la gauche (peu probable qu’il tente de privatiser la Sécurité sociale, contrairement à Sarkozy), dans le domaine de l’éducation publique( probablement pas de suppression de postes dans l’Education nationale ; pas le même rapport aux programmes scolaires), dans le domaine de la politique à l’égard des réfugiés politiques comme à l’égard des migrants( pas d’expulsion de Rroms, ou pas de politique d’expulsion massive des sans-papiers, par exemple),etc. Autrement dit, il faudrait penser un peu moins vite, un peu plus en profondeur et un peu plus en nuances.....

     

    • #4108
      le 28/02/2011 par anonyme
      Qui est Strauss-Kahn ?

      Verra-t-on, ressentirons-nous au quotidien, et pour le commun des mortels, une réelle différence entre les deux gouvernances ? L’économie va-t-elle être relancée, va-t-on arrêter l’immigration et le délitement des frontières, le pouvoir d’achat des Français va-t-il augmenter ? Bien évidemment, sur le papier, tu peux écrire ce que tu veux !


  • #4057
    le 28/02/2011 par anonyme
    Qui est Strauss-Kahn ?

    "Ph’nglui mglw’nafh dominique strauss kahn R’lyeh wgah’nagl fhtagn" :)


  • #4079
    le 28/02/2011 par Pagnini bolognaise
    Qui est Strauss-Kahn ?

    Si d’aucun à gauche considère que DSK possède de fortes chances de gagner les élections présidentielles de 2012, bien évidemment, qu’ils vont le soutenir, histoire d’avoir une place de choix à la mangeoire ! La seule chose qui intéresse les politiques, c’est d’avoir accès au pouvoir et aux prébendes qui vont avec, peu leurs importe de savoir qui va les mener à la victoire !

    - Il est bien de rappeler à travers ce texte qui est DSK, d’où il vient et où il va mener la France ! Mais il faudrait le faire lire au milliers d’électeurs français qui vont voter pour lui, parce qu’ils en ont marre de la politique d’austérité de Sarkozy et qu’ils pensent, qu’en mettant DSK à la tête de l’état, ils auront droit à plus de social et de fraternité !

    - Les tartuffes bobos qui avaient pondu des affiches en n&b de Sarkozy en inscrivant en dessous de sa photo "Votez Le Pen" vont-ils réitérer leur action en mettant une photo de DSK et en écrivant "Votez Sarko" ? J’en doute ! Mais cela serait un coup à faire de la part des militants d’E&R, par exemple, histoire de leurs rendre la monnaie de leur pièce !


  • #4083
    le 28/02/2011 par anonyme
    Qui est Strauss-Kahn ?

    Telle que les choses sont emmanchées, il sera notre président, et le PS soutiendra l’extrême droite mondialiste...

    C’est réglé comme du papier à musique...

    A moins que Ô miracle, le peuple de France se réveille et se prenne en main !

    Mais qu’il est beau de rêver !


  • #4106
    le 28/02/2011 par wahib
    Qui est Strauss-Kahn ?

    le plus malheureux dans tous ca c’est que 80% des maghrébins de france vont voter pour lui.


  • #4116
    le 28/02/2011 par O. S.
    Qui est Strauss-Kahn ?

    Je converge avec vous sur un seul point : ses déclarations sur Israël, qui semblent en effet montrer un attachement inconditionnel à cet Etat. Il est à mon avis indispensable de se montrer ferme face à l’attitude d’Israel envers le peuple palestinien, sans toutefois renoncer à avoir des liens d’amitié avec Israël.

    Pour le reste, je ne vois pas où réside le problème. DSK est un homme responsable qui connaît très bien la réalité économique d’aujourd’hui.
    Vous voulez quoi ? Mettre la retraite à 50 ans alors que les courbes démographiques montrent clairement depuis longtemps que nous pouvons pas continuer ainsi ? Laisser les pays continuer à s’endetter comme si de rien était et foncer ainsi dans un mur ? Interdire les licenciements et rendre encore plus rigide notre marché du travail, pour freiner encore plus les embauches ?

    En outre, j’ai bien ri lorsque j’ai lu que son soutien pour le oui au référendum européen était perçu par vous comme une honte !

    J’espère qu’il sera le candidat PS car je pense que le candidat de ce parti sera le prochain président. Et avec un programme irresponsable et enfantin comme celui de Hamon-Aubry, la France est CUITE.


  • #4119
    le 28/02/2011 par O. S.
    Qui est Strauss-Kahn ?

    "Ne seront donc acceptés que les commentaires argumentés et constructifs rédigés dans un français correct"

    J’aimerais vraiment que vous m’expliquiez pourquoi mon message précédent n’est pas sur le site.
    "Commentaires argumentés et constructifs" : si c’est la raison de la non publication de mon message, alors il faut aussi supprimer votre article, car il n’est pas plus argumenté, ni plus constructif. Je ne dis pas qu’il l’est moins, ni qu’il n’est pas intéressant.

    "dans un français correct" : Merci de me dire en quoi mon français n’est pas correct.

    Si vous publiez seulement les messages qui vont dans votre sens, alors supprimer tout de suite votre site : il ne sert à rien. A part peut-être à prouver votre (éventuel) sectarisme.

    Merci


  • #8609
    le 10/04/2011 par Tonton Jean Claude
    Qui est Strauss-Kahn ?

    Contrairement à beaucoup, j’espère profondément que Strauss-Khan soit candidat car cela offrirait le 2nd tours le plus intelligible pour les français.

    - > Qui incarne le mieux le refus de la démocratie des institutions internationales ?

    - > Qui représente le mieux les banquiers américains ?

    - > Qui est le plus bel exemple du système UMPS ?

    Lui ! Des plats de nouilles sur pieds comme Aubry ou Hollande sont moins évidents à démasquer pour la majorité des français qui s’intéressent peu à la politique.

    La, l’image sera parlante : un bretonne forte en gueule contre un banquier qui "se lève tous les matins en pensant à ce qu’il peut faire our Israël".

    Quel français ne connait pas quelqu’un victime de lui ou ses copains ? Emplois perdus, PME coulées par l’arrêt de ligne de crédit bancaires, épargne partie en fumée...

    Je crois qu’un déclic est possible pour beaucoup de gens quand ils seront seul dans l’isoloir au 2nd tour. Et même si le système gagne l’élection la vie politique française sera transformée. Ce ne sera plus l’officiel gauche contre droite que verrons les gens mais le bien réel : oligarques mondialistes contre nationalistes démocrates.

    Donc Strauss revient ! On a besoin de toi et de ta sale gueulepour réveiller les français !

    Il va de soit que je voterais pour lui à la primaire ouverte :D