Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Reconquête royaliste et prise du pouvoir : les occasions manquées...

Un peu d’histoire

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2089887

    Maurras a été une catastrophe pour la cause nationaliste française. Il a sacrifié des générations de patriotes à cause de son incompétence. Le Duce était du Nord de l’Italie, Maurras du Sud de la France...

     

    Répondre à ce message

  • #2089969
    Le 28 novembre à 21:51 par Chantal de Thoury
    Reconquête royaliste et prise du pouvoir : les occasions manquées...

    Pour Dieu, la France et le Roi est la devise de l’Alliance Royale inscrite dans les plis de Son étendard que Robert de Prevoisin, délégué général de l’alliance Royale à en Sa garde actuellement.
    Puissions nous tous réaliser cette Alliance de toutes nos forces et que Dieu nous donne un homme où une femme capable d’abnégation et rempli des dons de Son Esprit Saint pour mener à Reims le Fils aîné du Sacré Coeur de Jésus au temps exact par LUI déterminé pour l’avènement de Celui-ci.
    En attendant continuons à agir comme nous pouvons dans nos entourages immédiats avec nos dons personnels et par l’exemple d’une vie droite dans ce monde désorienté pour être des petits ou grands porteurs de lumière qui montrent l’étoile fixe du But Royal vertueux.
    Actuellement dans le cadre de la révolte "gilets jaunes nous devons rappeler que la democratie fut vertueuse avant la révolution car s’exerçant representativement a l’interieur des corps sociaux dans le principe de subsidiarité, En y rajoutant le grand corps social de la Famille et le referendum d’initiative populaire rajouté au referendum royal qui existe déjà en 5e constitution de la République
    (Ces deux éléments démocratiques ont cruellement manqué à Louis XVI, ils auraient permis d’éviter la Révolution Française )
    En adaptant cette démocratie royale à notre temps on renoue avec le principe de subsidiarité Cher à tous nos papes depuis le 16e siècle, dans l’ordre politique .
    Il nous faut en parler régulièrement en pratiquant les questions ouvertes sans en faire des affirmations qui bloquent la réflexion car il est nécessaire que les gens réfléchissent et que la controverse s’engage pour en prouver le Bien Fondé.

     

    Répondre à ce message

    • #2090095
      Le 29 novembre à 02:51 par Francois Desvignes
      Reconquête royaliste et prise du pouvoir : les occasions manquées...

      Entièrement d’accord sur tout.

      Mais pour croire, ils voudront voir et pour leur faire voir, il faut mettre le Roi en dessous et non au dessus des nuages.

      Par exemple, il faut opposer les symboles de la république qui est l’Anti France parce que la France est l’Anti satanisme : entre nous et eux , c’est une lutte à mort jusque dans les symboles.

      Pour le dire poliment dimanche à table, il y a la France et la Ste Chapelle, et il y a la République qui a fait de l’église du Panthéon sa synagogue de Satan, sorte de bric à brac infernal de ses idoles défuntes.

      C’est par les symboles qu’on dit son fait à Satan donc à la république et qu’on le dit en 2500 caractères :

      Drapeau blanc vs drapeau tricolore.

      Lequel vous saluez-vous ?

      Devise de la France "pro Gloria Dei et Mundi salutant" vs "Liberté Egalité Fraternité (la France est au service du monde, la république au service de l’inversion).

      Laquelle proclamez-vous ?

      Veni Creator est le chant de guerre des soldats deJeanne sous les remparts d’Orléans, la marseillaise celui des repris de justice rameutés de la cité phocéenne pour égorger tout paris

      Que chantez-vous ?

      Le 25 décembre est la date de naissance de l’Incarnation de votre Dieu qui est votre Roi et de la fondation de votre nation, Son royaume élu, le 14 juillet l’expédition sanguinaire de brutes avinées partis faire le casse de la bastille pour s’armer et détrousser paris.

      Que célébrez-vous ?

      Le 18 juin 1429 est la victoire miraculeuse de Patay, celles du 18 novembre et 8 mai 1945, les dates anniversaires de la fin de vos holocaustes, les holocaustes dus à l’idéologie d e vos chefs, et leur fin à la Providence de votre Dieu

      Quelles dates fêtez-vous pour y célébrer qui ?

      Français,

      seuls ceux qui vous haïssent vous ont dit que vous seriez honorés d’être citoyens.

      Celui qui vous aime, Qui ne vous a jamais trahi et toujours dit la Vérité, vous a dit le contraire : vous êtes au dessus de la condition citoyenne, vous êtes Fils de Dieu, Frère du Roi.

      Vous êtes de dignité angélique et de sang bleu, tous égaux en dignité dans la Dignité la plus haute : Tsarevitch du Ciel. Espoir et Lumière du Monde.

      Vous n’êtes pas sujet (citoyen) mais Prince ( frère du Roi).

      Ceux qui croient vous gouverner sont postérieurs et inférieurs à vous, cerbères des enfers ils n’ont juré que votre mort à cause de la couleur de votre sang : le bleu du Ciel..

       
    • #2090295

      François Desvignes, pour vous le dire clairement, depuis que vous commentez sur ce site, arrêtez votre baratin et vos anachronismes.

      Vous croyez que Louis XX, employé de banque, en viendra à bout avec ces petits bras, de la banque ? Ou vous vous dites qu’on s’en fout et que le Saint-Esprit interviendra ?
      Quand le peuple sera à nouveau dans la rue comme aujourd’hui, vous leur direz ’’vous êtes plus que des citoyens, vous êtes des princes !’’ Et vous croyez que ces choses théoriques et très loin de la réalité des français passeront tranquillement ?

      Vous justifierez comment qu’un noble oisif et banquier prenne un poste ? (Comme le gentil M. De Castries, quel bon noble ! Si le roi revient, le voici le ministre de l’économie ! Quel bohneur ! Quel changement ! Et lui en plus sera inamovible et aura un droit divin pour justifier sa place ! Génial ! Si ça nous met pas dans la merde, ça...)

      Du haut de votre catholicité supposée, comment justifierez-vous que ce type soit choisi comme ministre à la place d’un petit roturier hyper compétent et honnête qui à l’amour de son pays ? C’est ça le catholicisme maintenant ?

      Vous ne faites aucun travail sur vous, aucune remise en cause ? N’avez-vous pas entendu Soral dire : ’’si la monarchie est tombée, elle avait toutes les raisons de tomber’’ ?
      Vous voulez en fait une seconde révolution ? Car vous semblez être un type énervé qui n’a pas digéré 1789, et qui veut le retour intégral à 1788 si j’ose dire, y compris des éléments qui étaient chancelants et ont conduit à 1789. Vous n’avez pas de réflexion sur l’adaptation de la monarchie à 2018 peut-être ?
      Cette réflexion de ’’on m’a pris ma place, je veux la reprendre’’ est lamentable.

      Un retour de la monarchie dans les conditions actuelles serait pire que la république.

      Quant aux anachronismes... notamment sur les drapeaux.
      Vous nous faites le coup de l’histoire binaire...
      C’est risible.
      Le drapeau blanc... est post-révolution et date de la restauration de 1815.
      Alors que le tricolore était la livrée des Bourbons 100 ans avant la révolution, ce sont les 3 couleurs traditionnelles de la France, ce sont les couleurs dans lesquelles chaque drapeau régional se retrouve, donc facteur d’unité nationale, ce sont les couleurs de la garde royale au temps de Louis XIV, ce sont les couleurs qui sont même en liseré autour d’une oeuvre du moyen âge représentant le baptême de Clovis, comme quoi la providence que vous chérissez, vous la retrouvez là où vous ne vous y attendiez pas !

       
    • #2090300

      @François Desvignes, suite

      Vous êtes ensuite incohérent sur certains éléments.
      Ils me semble que vous avez une haine pour l’outre-mer et la francophonie. Or vous nous sortez la devise ’’France, au service du monde’’. La francophonie, n’est-ce pas être au service du monde ?
      Vous croyez un peu trop aux mythes de la monarchie comme si c’était éternel et fixe : or le droit divin est venu très tard, et avant, le roi était élu par des gens.
      Ensuite, vous nous dites que la France est élue ! Tiens donc, vous critiquez le peuple élu, mais vous trouvez normal de dire que votre pays est l’élu de Dieu et donc en nature supérieur à tous les autres pays du monde ?
      L’humilité prêchée par Jésus semble être bien loin de vous...

      Et que pensez-vous de l’Union Européenne ?

       
    • #2090526
      Le 29 novembre à 18:41 par Grindsel Tirédunevi
      Reconquête royaliste et prise du pouvoir : les occasions manquées...

      Vous justifierez comment qu’un noble oisif et banquier prenne un poste ? (Comme le gentil M. De Castries, quel bon noble ! Si le roi revient, le voici le ministre de l’économie ! Quel bohneur ! Quel changement ! Et lui en plus sera inamovible et aura un droit divin pour justifier sa place ! Génial ! Si ça nous met pas dans la merde, ça...)

      (...) comment justifierez-vous que ce type soit choisi comme ministre à la place d’un petit roturier hyper compétent et honnête qui à l’amour de son pays ?



      Il faut rappeler l’origine et le rôle de la vraie noblesse. Une famille s’est anoblie parce qu’elle s’est élevée de manière vertueuse et constante sur plusieurs générations, parce qu’elle rend de bons et loyaux services à la nation. Typiquement, dans l’armée, la politique, la magistrature, si vous et vos descendants vous faites remarquer pour vos qualités, votre bravoure, votre intégrité, pendant 3 ou 4 générations, la noblesse intrinsèque de votre famille pourra être reconnue par l’anoblissement. Ou même plus rapidement pour des hauts faits d’arme. C’est un sceau qui marque la famille au service des autres et de l’Etat. Si elle vient à choir, à se déshonorer, elle peut tout aussi bien être désanoblie (pour des choses graves, considérant qu’elle peut encore se relever pour les choses moins graves). Les fils nobles, par leur hérédité et leur éducation, sont en principe les plus à même de remplir la fonction de leurs pères. Mais pas nécessairement bien sûr, on a vu souvent des roturiers occuper les plus hautes fonctions. *

      Ce qui reste de noblesse est en "roue-libre" si on peut dire, et elle n’a aucune charge, aucune liberté, aucune terre ni patrimoine, aucune transmission ni éducation spécifique (ou très peu). Il ne reste plus que le titre, ce qui reste important malgré tout, c’est une dignité qui marque une fonction, et d’une certaine manière des aptitudes "en sommeil". Après, il faut voir ce que ça donne en situation, les lignes peuvent bouger évidemment.

      A noter que noblesse et peuple vivaient ensemble dans une grande proximité (au Moyen-Age surtout, c’est de moins en moins vrai à la Renaissance qui est une décadence). Les enfants du peuple et du seigneur étaient souvent éduqués ensemble. Même le dernier des sujets pouvait entrer librement chez le Roi et lui parler. *

       
    • #2090781
      Le 30 novembre à 04:14 par Francois Desvignes
      Reconquête royaliste et prise du pouvoir : les occasions manquées...

      @ Chantal de Toury

      La rage de Reflexion nous apporte l’illustration de ce que je vous disais :

      - Vous donnez l’explication la plus vraie parce que la plus haute : il ne vous répond pas.
      - Je donne l’explication caricaturée parce que la plus lisible : je reçois ses foudres.

      Il vide son chargeur sur quelqu’un qui lui dit qu’il est né homme pour devenir dieu
      Qu’il est sur terre comme on est à l’école
      Et qu’en tant que Français, il est dans une école de guerre qui ferait passer West point et Polytechnique pour une école communale de village.

      Eh bien, ça lui déplait souverainement : il tient plus à sa qualité de citoyen qu’à celle de Fils de Dieu

      S’il reconnait que sa qualité de citoyen est inférieure à celle de Fils de Dieu (et frère du Roi) elle lui semble plus opérationnelle : ça ne sert à rien d’être fils de Dieu quant à Frère du Roi, Blanche neige, c’est plus réaliste.

      Il a raison : il y a les républicains citoyens et les Français fils de Dieu

      Chacun a bien le droit de choisir entre :

      être esclave de Marianne
      Ou Frère du Roi des rois.

      Et l’Esprit étant au dessus de la lettre
      Seuls ceux qui en ont sauront nous lire au dessus de la lettre.

       
    • #2091131
      Le 30 novembre à 17:03 par Comprendre le Christ
      Reconquête royaliste et prise du pouvoir : les occasions manquées...

      @Reflexion Lisez le Marquis de la Franquerie. La Mission Divine de la France est sur Kontre Kulture.

       
    • #2091361

      Reflexion a au moins raison sur un point : l’histoire ne repasse pas les plats. être réactionaire en politique ne mènera à rien car les conditions objectives d’un retour en arrière sont périmées : le peuple ne croit plus et c’est définitif. Monarchistes, vous vous leurrez, la conception de la religion comme vous l’entendez est moribonde. on est à un tournant : toutes ces religions qui datent toutes de la même époque (la constitution des empires) sont condamnée à disparaître car elles ont fait leur temps.
      Ce qui ne veut pas dire que le matérialisme triomphera obligatoirement, la spiritualité a toujours été un moteur incontournable de l’âme humaine, peut être que l’on en reviendra à une spiritualité plus bon enfant, plus harmonieuse et surtout moins politique (plus traditionnelle en fait).
      je vis dans une monarchie et je vois son déclin malgré une foi intacte du peuple pour son roi et sa religion, tout simplement parce que les familles royales dégénèrent ceci est un fait objectif : toute aristocratie qui se maintient par un sang "pur" dégénère (et ceci sans même parler de la dégénérescence sociale et civilisationnelle
      Pour les Bourbons il suffit de regarder un Goya pour comprendre tout de suite :
      https://www.solidariteetprogres.org...

       
    • #2091399
      Le 1er décembre à 10:29 par Catholique & Français
      Reconquête royaliste et prise du pouvoir : les occasions manquées...

      @ Paramesh : vous enterrez un peu trop vite le Catholicisme à la mode anté-conciliaire, un peu comme ces juifs charnels qui se sont imaginés se débarrasser de Jésus-Christ pour toujours en Le crucifiant et en Le tuant. C’est tout de même un petit peu plus compliqué que cela et je sais que l’avenir vous réserve quelques surprises..."imprévues".

       
    • #2095574
      Le 6 décembre à 22:12 par Grindsel Tirédunevi
      Reconquête royaliste et prise du pouvoir : les occasions manquées...

      Le catholicisme n’est pas du tout mort, même si nous en sommes revenus à la domesticité de l’église, comme au temps des grandes persécutions. La fin du monde viendra avant qu’il ne disparaisse, fusse-t-il réduit à la portion la plus congrue. Personne ne vous empêche de rejoindre l’église, sauf vous-même et votre orgueil, qui est le principal obstacle.

      Concernant les Bourbon ce que vous dites est étonnant. Il s’agit de la dynastie (les Capétiens) la plus longue de toute l’Histoire de l’Humanité. Vous confondez avec les Habsbourg qui ne se mariaient qu’entre eux, ce qui n’est pas le cas des Bourbons que vous citez.

      Le monarchisme n’est pas du passéisme, d’autres sauront l’expliquer mieux que moi, mais c’est simplement la fidélité au souverain légitime, une organisation du pouvoir naturelle, traditionnelle, familiale, un cadre sain et pérenne qui peut s’adapter à n’importe quelle époque au mieux. Révisez un peu vos fondamentaux, d’où vient la révolution, et pourquoi. Qu’il y ait une tendance à la décadence est un phénomène général qui touche l’humanité entière, pas seulement telle ou telle dynastie royale.

      Vous feriez bien de préciser dans quelle monarchie vous vivez, ce qui permettrait de nous éclairer. Toutes les monarchies ne se valent pas. C’est pour ça que le roi français a eu la tête coupée.

       
  • #2090026

    Le simple fait de parler de monarchie donnera envie au peuple de passer à une VIème république. Vous rendez-vous compte à quel point le mot roi est un épouvantail, au moment même où Macron se prend pour un roi ! Les gens dans leur très large majorité ne veulent pas de roi, ils veulent une vie digne, et cela passe par l’interdiction de présence au juifs dans la sphère politique et financière.

     

    Répondre à ce message

    • #2090072

      Pourquoi avoir peur ?

      Et peur de quoi, que le roi envoient ses sbires pour trucider le peuple ?

      Mais enfin !, ce sont les républicains qui ont fait cela !!!

      Vous etes drôle : il va de soit qu’"Aldaberan" s’oppose a la royauté. Pas du tout la même équipe...

       
    • #2090266
      Le 29 novembre à 12:30 par The Médiavengers Zionist War
      Reconquête royaliste et prise du pouvoir : les occasions manquées...

      Vous raisonnez à l’envers.
      D’abord, la république n’est défendu désormais que par ceux qui en croquent. Ce système est largement démonétisé auprès du peuple.
      Deuxièmement, si chaque Président de la république est assimilé à un Roi, c’est qu’il y a un cheveux dans le potage républicain. Cette projection inconsciente se suffit à elle-même.
      Un vrai dirigeant est un Roi, qui représente et dirige son royaume. Après tout, Trump, Xi Jinping, Poutine (et quelque part Macron aussi) en sont.
      L’appellation de "Président" m’apparait ridicule. On ne préside pas un pays/ Royaume. On préside une association ou un conseil d’administration, un tribunal ou que sais-je. Pas un pays "d’administrés" justement (quelle dénomination hideuse) où c’est précisément dit, l’administration dirige tout, le président étant président de cette administration d’administrés (ou de pions anonymes). Rien à voir l’un avec l’autre.

       
  • #2090081

    Si aujourd’hui la France retrouvait son essence véritable, un peuple chrétien et des valeurs morales tangibles - ce qui n’est pas fait -, 1. qui aurait l’audace de prétendre à se faire nommer souverain légitime après 2 siècles et quelques non pas de vide moral, mais de pollution absolue et d’illégitimité omniprésente en ce qui concerne tous les leviers de pouvoir ?

    Et 2. qui daignerait s’employer à juste titre au redressement complet d’un peuple déboussolé maintenant inconscient de ce qui fait son identité ? Mettons qu’un gauchiste se dresse sur ses ergots pour faire étalage de son indigence, quelle organisation pour le remettre dans le droit chemin, c’est non pas une minorité, mais toute une société à remettre sur des rails différents, la vie moderne corrompant chacun.

    Et puisqu’à cette question une seule réponse peut être donnée, on peut estimer qu’on retrouverait-là une renaissance d’un anticléricalisme plus fort que jamais issu des mains du pouvoir obscur possédant tous les pouvoirs de nos jours.

     

    Répondre à ce message

    • #2090314

      Il faudra d’abord, et c’est impératif, faire le ménage dans l’education nationale, il suffira a peine de dix ans pour que les choses s’améliorent d’elle même.

       
    • #2090416

      Le pouvoir obscur ne détient pas la vérité, il exerce son pouvoir "obscur " pour les aveugles sur l’humain "moderne" égotique-ment étranger à lui même par l’argent, remplaçons l’argent par la gratuité comme l’ a recommandé Jésus et tous les parasites obscurs où pas obscurs ainsi que l’état disparaissent .

      Cher ami la France comme tout pays est une " inédite fiction patriotique " comme disait Céline , ce que l’humain doit retrouver c’est sa vraie nature en s’émancipant de son ego pathologique ( je Me pense donc je suis "Robinson" perdu sur mon ÊTRE ) afin de retrouver son bon sens l’intelligence du coeur qui produit émotions et sentiments concrets !...

      Voir texte : Retour à l’ ÊTRE humain du droit naturel concret de l’intelligence du coeur par la guérison de sa pathologie d’abstraction égotique !

       
  • #2090134

    Quest ce que c’est que cette maladie de vouloir Imposer un "pouvoir" aux humains qui n’en demande pas... et bien ça relève de la pathologie d’abstraction égotique (1) !
    On pourrait pas enfin les laisser vivre comme des grands, naturellement par l’intelligence du coeur comme les peuples naturels ... sans qu’ils soient commandé !

    Le pouvoir à été rejeté par Jésus et par Céline l’anarchiste !...

    Le pouvoir partout et toujours n’est que le paravent de la dictature commerciale !...

    (1) Pathologie d’abstraction égotique = je ME pense donc je suis = ego = je domine mon ÊTRE sixième sens l’intelligence du coeur qui produit concrètement émotions et sentiments avec mon ego conditionné abstraitement aux fausses valeurs de compétition et de mercantilisme avec des mots (babel) = dualité = humain robotisé et cloné au "je ME pense donc je suis" à l’école obligatoire !...
    La Pathologie d’abstraction égotique, est évoqué dans la symbolique biblique par Adam et Eve chassé du paradis pour avoir décidé de n’en faire qu’à leur TÊTE !

     

    Répondre à ce message

  • #2090154

    Et maintenant on se tape des marchands de tapis à l’assemblée nationale. Hier soir pour débattre avec les gilets jaunes, Pujadas avait fait venir la marchande de vaisselle Claire O Petit qui a voulu faire la leçon aux jeunes venus crier famine à tout les fins de mois ! La pauvre ! Claire retourne donc à tes casseroles, c’est tout ce que les jeunes pourraient te dire en lisant ta fiche wiki !
    Vive le ROY

     

    Répondre à ce message

  • A la fin du 19ème siècle, le prétendant avait un projet novateur et très intéressant, mais il a refusé le pouvoir pour une minable et stupide histoire de drapeau tricolore... qui s’il ne lui plaisait pas, aurait pu être changé deux ans après ou il aurait pu rajouter une fleur de lys...
    A un moment donné, faut s’en prendre à soi-même, arrêter de faire le précieux et prendre le pouvoir quand celui-ci arrive...

     

    Répondre à ce message

  • #2090169

    Quest ce que c’est que cette maladie de vouloir Imposer un "pouvoir" aux humains qui n’en demandent pas... et bien ça relève de la pathologie d’abstraction égotique (1) !
    On pourrait pas enfin les laisser vivre comme des grands, naturellement par l’intelligence du coeur comme les peuples naturels ... sans qu’ils soient commandés égotique-ment !

    Le pouvoir à été rejeté par Jésus et par Céline l’anarchiste !...

    Le pouvoir partout et toujours n’est que le paravent de la dictature commerciale !...

    (1) Pathologie d’abstraction égotique = je ME pense donc je suis = ego = je domine mon ÊTRE sixième sens l’intelligence du coeur qui produit concrètement émotions et sentiments avec mon ego conditionné abstraitement aux fausses valeurs de compétition et de mercantilisme avec des mots (babel) = dualité = humain robotisé et cloné au "je ME pense donc je suis" à l’école obligatoire !...
    La Pathologie d’abstraction égotique, est évoqué dans la symbolique biblique par Adam et Eve chassé du paradis pour avoir décidé de n’en faire qu’à leur TÊTE !

     

    Répondre à ce message

  • #2090200

    Je ne vois aucun roi aujourd’hui qui fait mieux que les autres régimes. En quoi un roi changerait- il quoi que ce soit ? Arrêtons de rêver à un roi ! Au mieux on aurait un Louis Philippe franc-maçon

     

    Répondre à ce message

  • #2090204
    Le 29 novembre à 10:21 par Catholique & Français
    Reconquête royaliste et prise du pouvoir : les occasions manquées...

    Monarchie catholique de Droit divin ou Démocratie maçonnique ? Deux conceptions du Pouvoir ! Deux systèmes : Un pilote moyen, bon père de famille dans une Ferrari top contre un génie de la conduite (comme Le Macron ?) dans une guimbarde brinquebalante : pas besoin d’être prophète ou politologue pour deviner qui va gagner la course...

     

    Répondre à ce message

    • #2090571
      Le 29 novembre à 19:44 par Jean Bonbeurre
      Reconquête royaliste et prise du pouvoir : les occasions manquées...

      Ce qu’il faut à la France, au minimum, c’est le référendum d’initiative populaire comme en Suisse ou le peuple peut bloquer n’importe quelle loi. Il peut aussi proposer des lois. Ce systeme empêche le poisson de pourrir par la tête. Il empêche l’élite de s’enfermer dans une tour d’ivoire.

      Seuls les suisses ont ce système et ils sont libres, riches et heureux.

       
    • #2090943
      Le 30 novembre à 11:39 par Catholique & Français
      Reconquête royaliste et prise du pouvoir : les occasions manquées...

      L’une des tares majeures de la Démocratie maçonnique française est la question de la représentation face à l’exécutif.

       
Afficher les commentaires précédents