Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Référendum en Écosse : David Cameron lance une mise en garde

Le Premier ministre britannique David Cameron a mis en garde dimanche contre le "saut dans l’inconnu" en cas de victoire du "oui" au référendum sur l’indépendance de l’Écosse. Celui-ci sera organisé dans un an, le 18 septembre 2014.

"D’ici un an, les personnes habitant en Écosse feront un choix qui pourrait radicalement et pour toujours changer leur pays. L’avenir de l’Écosse sera entre les mains de l’Ecosse", a déclaré M. Cameron dans un communiqué.

"Le 18 septembre 2014 est la date du rendez-vous de l’Écosse avec sa destinée. Le temps sera venu de décider : le meilleur de l’Écosse et le meilleur du Royaume-Uni ou un saut vers l’inconnu ?", a-t-il poursuivi.

"J’espère vraiment que l’Écosse décidera de rester au sein du Royaume-Uni", a-t-il insisté, estimant que "ce que nous avons fonctionne et fonctionne bien". "Ensemble, nous avons réussi beaucoup de choses. Nous sommes une famille de nations au sein d’un Royaume-Uni. Le temps n’est pas venu de réduire cette relation à celle de cousins de seconde génération", a-t-il jugé.

Le 18 septembre 2014, les Écossais seront appelés à se prononcer pour ou contre l’indépendance de leur province. Celle-ci est rattachée depuis 1707 à la couronne britannique.

L’Écosse, dirigée par le Parti national écossais (SNP), jouit déjà d’une autonomie accrue depuis 1997 au sein du Royaume-Uni, qui comprend également l’Angleterre, le Pays de Galles et l’Irlande du Nord. Le Parlement écossais a ainsi des compétences en matière d’éducation, de santé, d’environnement et de justice.

La quasi-totalité des récents sondages donnent environ un tiers des voix pour le "oui".

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • De quel droit l’Israélien Cameron se mele-t-il du destin des Ecossais ? Vive l’Ecosse libre, et ça vengera Jacques II Stuart et Louis XIV .


  • Pas étonnant. C’était prévu depuis longtemps. Je ne suis pas étonné, je l’avais lu dans la décomposition des nations européennes de Hillard. L’éclatement voulu par l’UE, de la Belgique, l’Espagne, l’Italie suivront progressivement. En France, on a l’amendement Gaymard ou amendement 745-9 bis A, qui permettra de raccrocher l’Alsace à l’Allemagne. Texte voté par nos députés le 23 juillet 2013 en toute discrétion durant la période estivale.

     

    • l angleterre est une nation et l Écosse aussi a la différence du royaume uni
      Afrique du sud Australie canada tous des exemples de colonisation de peuplement au détriment des peuple autochtone pareil a celui fait sur la France par les politiques européanise
      le % des autochtones au canada est environs 0,1% il y plus de chinois d italien maghrébin vietnamien écossait kurdes turque libanais portugais polonais .... et j en passe l Australie sa doit être relativement la même situation

      destruction et soumission des pays d émigration et destruction et soumission des pays d immigration vont de paire


    • Merde, vous avez raison, je n’en avais même pas entendu parler.

      Dans le cadre de la discussion parlementaire autour du projet de loi de modernisation de l’action publique territoriale, le député Hervé Gaymard a déposé un amendement visant à supprimer la consultation au suffrage universel prévue par le code général des collectivités territoriales pour les regroupements de départements, régions et la fusion d’une région et des départements qui la composent.

      Autrement dit, il suffira ultérieurement de transcrire ce texte dans le droit européen (si ce n’est déjà fait) pour permettre de "fusionner" des eurorégions ou raccrocher des territoires à l’Allemagne (Alsace, Autriche, etc.) en passant par un simple processus politique, comme pour le traité constitutionnel en 2005.

      Gaymard... putain, je croyais qu’il avait disparu celui-là... et non, il tapine pour l’UE maintenant, logique.


    • Effectivement ils sont discrets les salauds de traitres.
      Pour rappel un référendum pour une autonomie accrue de l’Alsace a eu lieu en avril et les alsaciens ont voté non.
      Sur les commentaires de l’article sur le site du Monde, on a des indépendantistes éplorés de toutes l’Europe qui viennent pleurer, des flamands, des bretons, des basques, des corses et des catalans, on a des gros veaux qui ne comprennent pas de quoi il était question qui meuglent comme quoi le pays est irréformable et que les gens sont accroc à l’immobilisme, mais on a aussi des alsaciens qui disent que la république est une et indivisible.
      Malheureusement ce n’est plus le cas depuis 2008, Sarkozy a fait amender la constitution pour retirer cette mention.
      L’Allemagne veut absorber l’Alsace, c’est un vieux reve pour eux, autant que tuer le système administratif napoléonien.
      L’Allemagne sera le seul état à s’agrandir à la fin du processus de régionalisation. Tous les hommes politiques qui prone de rester dans l’Europe sont des traitres comme on en avait jamais eu.


  • la France était une grande allié de l Écosse il y a de sa ...
    1997 c est deux ans après le référendum sur l indépendance du Québec en 1995 que le peuple québecois a perdue par 0.58% des voix avec toutes les entorses faite a la démocratie par le Canada, des mort ont voté contre des immigrants sans droit vote on voté ,sa prend 4 ans pour un nouveau venu .des canadiens d une autre province n ayant jamais mis le pied au Québec six mois pour le droit de vote .et aucune organisation international na surveillé la tenue de ce référendum .sa ce passe comme ça a l intérieur des frontières de leur empire.
    tous ça pour dire que l autonomie a laquelle l Écosse a eu droit vient en grande partie d la peur qui ont eu chez nous en 1995
    le canada anglais nous dit que nous somme une dépense pour eux mais quand viens le temps il ne se prive pas pour utilisé nos taxe pour travailler contre nos intérêts de manière antidémocratique en toute impunité
    pour ensuit faire la moral a des pays comme la chine ou la Russie souvent indirectement par leurs merdias


  • Tous les "machins" dont le nom contient le mots "Unis" (Etats-unis, Royaume-Uni, ONU, union européenne...) sont en fait un melting-pot fragile de diverses nations agglomérées artificiellement et qui ne demande qu’à voler éclat. C’est ce qui se passe avec l’Ecosse. Les écossais patriotes ont la plus grande aversion vis-à-vis des anglais qui les ont soumis...


  • Un pays de plus qui cherche à sortir de l’Empire, la révolte est en marche.

     

    • soutien TOTAL ET RADICAL aux écossais qui comme les irlandais cherchent a échapper a la pieuvre.





      indépendante la région deviendrait exportatrice d’énergie au prix qu’elle le souhaitera, ce serait un affaiblissement terrible pour le Royaume-Uni



      rien que pour ca je suis pour !!! :)

      même raisonnement pour le Québec qui pourrait vendre a prix d’or son électricité au canada (qui appartient toujours a la couronne)


    • l’Ecosse sortira peut-être du Royaume-uni, mais pas de l ’Union européenne..il est prévu que les régions qui feront sécession resteront dans le giron européen !


  • #527572

    Bonjour a Tous de l’Angleterre,

    les anti EU sont contre cette independance de l’ Ecosse et je vous prie de croire que ils sont nombreux. Independance....Quelle independance ? Est ce que c’est l’independance de devenir un soumis de l’Union Europeenne ? Je crois pas...Je voyais l’autre jour a Edinburgh une manifestation Gay, des degeneres , la quintessence de la laideur et de la vulgarite, sur les drapeaux on pouvait lire des slogans pro europeens et pro independantistes, ces gens la sont pour l’independance et la dependance a l’Union Europeenne. Pathetique...Vraiment. Non a l’independance de nos freres de l’Ecosse aimants, de toutes facons la majorite refuse cette idee de l’independance. A part les homosexuels qui veulent profiter du puissant lobby europeaniste. Bien sur !

     

  • La décomposition des nations de l’europe continue... Pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, lire LE spécialiste du sujet : Pierre Hillard.

     

    • #527995

      Bonsoir Bimiman et merci a tous de ecrire des sources interessantes du penseur Pierre Hillard que je decouvre grace au site Francais "Reconciliation"

      just ce petit message pour vous dire la decomposition des nations jamais sera. Et personne en Ecosse souhaite cette independance. Il faut esperer, non au fatalisme. La decomposition des nations se fera si on resiste pas, mas si on resiste, jamais elle sera.


  • #527578

    L’independance est impossible pour 3 raisons :

    - Le plus grand nombre de nos freres Ecossais revendiquent avec puissance l’appartenance a la sacree Monarchie divine.

    - En cas de "OUI" les contrats financiers de Bank of England mettront Aberdeen sous le joug Anglais...£££...Oubliez pas que nous avons fait le bon choix de garder notre souvererainte et notre monnaie puissante.

    - Les anti Eu sont contre et on est nombreux a refuser le diktat de l’Union Europeenne. Beaucoup plus nombreux que en France, pays totalement soumis au diktat europeen et a sa monnaie.

     

    • faux pour ta 1ère remarque...



    • L’independance est impossible pour 3 raisons :

      - Le plus grand nombre de nos freres Ecossais revendiquent avec puissance l’appartenance a la sacree Monarchie divine.




      sources ? un sondage du times ? quand a la monarchie "divine", elle tire son caractère "divin" du chiisme d’Henri VIII l’ivrogne obèse qu’il fallait porter sur une chaise, et qui se proclama chef de l’église anglicane....



      - En cas de "OUI" les contrats financiers de Bank of England mettront Aberdeen sous le joug Anglais...£££...Oubliez pas que nous avons fait le bon choix de garder notre souvererainte et notre monnaie puissante.



      si les écossais ont autant de couilles que William Wallace, ils bruleront les contrats, refuseront de payer la dette et enverront se faire mettre les banquiers de la city.



      - Les anti Eu sont contre et on est nombreux a refuser le diktat de l’Union Europeenne. Beaucoup plus nombreux que en France, pays totalement soumis au diktat europeen et a sa monnaie.



      sauf que l’union européenne est un golem made in england créé pour servir les sorciers de la city....



      PS : petite quenelle normande, mon ancêtre a débarqué chez vous aux cotés de guillaume.


    • #528321

      Hey ! Bonjour MG42,

      Vous me manquiez...C’est de l’humour de mon pays.

      Je vous invite a faire un tour en Ecosse et vous constaterez que l’independance de l’Ecosse est un fantasme purement Francais et un sentiment anti-Anglais que vous cultivez avec force.Les Ecossais veulent pas l’Independance. Sorry...
      La realite c’est que c’est le peuple Anglais qui souhaite le plus l’independance de l’Ecosse, et aussi quelques homosexuels Ecossais militantistes pro europeens qui veulent cela. Je conclue donc que vous appartenez a cette caste, et je vous invite a militer dans les grandes villes Ecossaises avec les homosexuels pour crier avec force votre appartenance a l’Union Europeenne, comme cela votre souffle anti-britannique qui anime votre ame sera beat.


    • #528328

      Bonjour Idefix,

      mes seules soures sont ma connaissance de nombreux Ecossais, c’est pas le Time ou le Dayli, et je vous assure que la monarchie est aimee (surtout par les femmes Ecossaises. Le Tartan rouge de la famille Royale est un symbole puissant que peut etre les FRancais connaissent pas...


  • Par respect pour les internautes je me contente de dire Coco (au lieu de ....). Donc mon cher Coco tu as peur que le R.U se disloque de plus en plus avec le départ de l’Ecosse. Quelle grandeur d’âme ! Mais ce noble sentiment de sauver la "famille" ne t’a pas empêché d’aller bombarder la Libye et d’armer les soi disant rebelles syriens pour justement provoquer des guerres civiles et détruire ces deux pays en séparant les populations. En fait ce qui est bon pour ton pays ne l’est pas pour les autres. Dans ton cas mon pauvre "ami" le mot schizophénie n’est pas assez puissant, il faudrait inventer un autre terme adapté à ton esprit malade.



  • L’avenir de l’Écosse sera entre les mains de l’Ecosse"



    Mon dieu quelle horreur...vous n’y pensez pas...


  • Parcellisation des nations afin de diviser pour mieux régner. Tellement évident...
    Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi ils font ce referendum si tôt : je n’ai pourtant pas l’impression que le peuple soit mûr pour cela, que la propagande ait suffisamment opéré... Erreur stratégique ? Nouvel ordre mondial pressé ?


  • En tant que Français,je vote "oui".

     

  • Les prochaines années vont sans doute être marquées par la poussée des "eurorégions" et la recrudescence des mouvements régionalistes au sein des Etats-Nations européens - à l’exception, sans doute, de l’Allemagne.
    L’Espagne et le Royaume-Uni ouvrent le grand bal des Nations démantelées avec le référendum sur l’indépendance de la Catalogne et de l’Ecosse. Les Espagnols s’agitent en ce moment pour retarder, voire interdire, la tenue de ce référendum ("droit de territorialité" au sujet de Gibraltar, etc.), car ils ont compris que le "oui" l’emporterait sans ambiguïté.

    En cas de victoire, je crains que ce premier domino n’entraîne les autres dans sa chute (Bretagne, pays basque, Corse, Italie du Nord, voire Alsace-Lorraine, Wallonie...) et que les régionalistes français s’engouffrent dans la brèche ouverte, avec l’assentiment d’Enculé 1er (Barroso, le fossoyeur de souveraineté) et sous le regard attendri des hauts-fonctionnaires européens.

    La justification principale utilisée par les régionalistes, à l’heure actuelle, n’est d’ailleurs ni culturelle ni identitaire, mais économique. J’entendais l’autre jour sur France Info un des principaux responsables du mouvement indépendantiste catalan défendre l’indépendance au nom de la rationalisation budgétaire et du respect des critères d’orthodoxie fixés par l’Union Européenne. L’homme s’exprimait, naturellement, en anglais, langue de travail de tous ces mouvements autonomistes portés par la finance et les grandes institutions internationales, dont sont d’ailleurs issus un grand nombre de leurs cadres (cf. conférence d’Asselineau à ce sujet).
    Aussi, il n’est guère surprenant de voir ces "régionalistes" s’exprimer avec la froideur analytique des banquiers et des technocrates bruxellois. L’homme expliquait que le déficit actuel de la Catalogne - région potentiellement "riche" - était la conséquence directe des prélèvements effectués par l’administration centrale en faillite, et que les transferts de richesse vers les régions espagnoles sinistrées par la crise, étaient un boulet fiscal empêchant le développement des entreprises catalanes. Une catalogne indépendante et "intégrée à l’Europe" redeviendrait rapidement prospère, ce qui aurait pour effet d’entraîner un cycle "vertueux" à l’échelle de la péninsule (tour de magie de "la main invisible").

    En GB, la situation est inversée, mais les raisons sont sensiblement les mêmes (fiscalité). Cameron défend l’unité du Royaume dans une royale indifférence.

     

    • Pour ce qui concerne les régions espagnoles, c’est sûrement oui ; en ce qui concerne la France, seule l’Alsace, je crois pouvoir l’affirmer, recherche l’indépendance( dans le cadre de l’union européenne, ça va sans dire...), les autres - bretagne, normandie etc...- non...et de toute façon, les indépendantistes ne veulent pas, et ne peuvent vivre sans l’Europe...ensuite, ces régions, y compris la Catalogne, n’ont pas la possibilité de battre monnaie ou de lever une armée : elles seront esclaves de l’entité européenne, cela et rien d’autre...


    • #528076

      Les régionnalistes ? Une menace en Espagne, peut-être...en France : des charlos qui ne représentent qu’eux-mêmes ! C’est-à-dire pas grande chose !

      Écoutez un peu le peuple parler : on nous force à parler (mal) l’anglais, on parle difficilement le français...mais est-ce que vous entendez beaucoup de gamins parler le patois dans la rue ? L’école Républicaine est là pour transformer les gens en con...somateurs. Pas fichue d’apprendre aux gamins à parler normalement, vous la voyez leur apprendre plus que du Kenavo ?

      Que l’on soit Corse, Breton, Basque, Parigau ou Varois...on est tous Français ! Combien y’a-t-il de "continentaux" qui travaillent en Corse ? Combien de Bretons ont épousé des non-Bretonnes ou doivent aller travailler ailleurs dans le pays ? Pareil pour les Basques ! Le seul mouvement indépendantiste en train de monter c’est celui qui veut arracher la province France à l’UE.
      Je ne dis pas que la souveraineté de certaines nations n’est pas en danger, mais ne nous trompons pas, c’est l’UE qui est sur la sellette ... son économie & sa "gouvernance" battent de l’aile, leur saint-patron à qui elles ont juré obéissance (les USA) vient peut-être de se manger une violente défaite politique, militaire & morale en Syrie face à la Russie, et demain ce sera la même chose en Afghanistan...L’Islande fait un gros bras d’honneur à l’UE et le ciel ne lui est toujours pas tombé sur la tête, les mesures d’austérité ne feront que nourrir le nationalisme...en Grèce, Aube Dorée organise des distributions de nourritures.

      L’empire n’a peut-être pas encore perdu la guerre : mais il est en train de perdre plusieurs batailles.


    • #528108

      Bonsoir Cher Tremah,

      je vous salue chaleureusement depuis l’ Angleterre.

      Je voulais juste vous dire de pas trop s’inquieter pour nos freres Ecossais et tenter aussi de vous rassurer a cause de vos craintes du "regionalisme". Je faisais un petit tour en Ecosse comme chaque annee et comme tous les Anglais dignes qui preferent pratiquer le tourisme dans leur propre pays plutot que aller en Espagne (destination preferee des Anglais indignes). Pendant ces quelques jours je traversais les Highlands (Isle of Skye, inverness, Oban, Isle of Arran) pour prendre du bon temps et acheter Tartan rouge, Shortbreads et Whisky... Les Highlands sont fameuses pour etre tres traditionnalistes, les Highlanders fiers portent le Tartan eternel, avec ce tissage si symbolique et nationaliste. J’etais donc en etroit contact avec des gens qui aiment le pur respect des traditions (Croix de Saint Andre, sporrans, bagpipes...) et je peux vous assurer que ces traditionalists refusent totalement une idee de l’Independance. Les femmes Ecossaises sont tres attachees a la Monarchie et aiment la Reine profondement malgre toute la violence de l’Histoire passee. Oublions pas que le Tartan est un puissant symbole aristocratique clanique et que la famille Royale de l’Angleterre porte toujours le Tartan rouge. C’est un symbole tres fort, je sais pas si les Francais realisent la puissance de ce symbole mais c’est un fait important qui revele notre lien pour toujours avec les Ecossais.

      La verite c’est que c’est surtout a Edinburgh (ville multiculturelle que j’aime pas beaucoup, discotheque Gay, forte immigration, pro europeens...) que on trouve des manifestations independantistes, mais meme ces derniers ont peur de rentrer dans l’Union Europeenne quand on parle avec eux. Cher Tremah, je vais meme vous surprendre , vous allez peut etre pas me croire : je vous invite a demander a un citoyen Anglais au hasard ce que il pense de l’independance en Ecosse et il vous repondra tout de suite que il souhaite l’independance de l’Ecosse. A cause des fuites de nos capitaux la bas en Ecosse, beaucoup d’anglais veulent cela. Mais je crois reellement que vos inquietudes se realiseront pas. pour la Catalonia c’est different parce que la je crois que la grande majorite est pour l’independance. Je crois aussi que plus personne croit au pouvoir de l’Union Europeenne, ce sera un grand frein a ce "regionalisme" que vous avez tant peur.

      Amicalement (Yours sincerely)


    • @joseph
      Je vis en Alsace et y suis née et je peux vous affirmer que le discours indépendantiste y est très faible, voir insignifiant, même en campagne. Pour ma art, je n’ais jamais rencontré quelqu’un qui tenait un discours indépendantiste.
      Par contre, vous y entendrez volontiers des discours de glorification de l’Alsace, ainsi qu’une défense farouche des spécificités de l’Alsace, culturelles, mais surtout législatives (traité de Bologne, lois de Bismarck). L’attachement à ces lois (du XIXème) s’expliquent par une fierté alsacienne bien enracinée, mais surtout parce que, encore aujourd’hui, les lois sociales de Bismarck sont plus favorable que les lois de la république française (actuelle !) : par exemple le régime local de protection sociale est plus favorable et rembourse mieux les frais que les autres régimes nationaux. Il est également plus facile de créer une association en Alsace que dans le reste de la France.
      Mais un discours indépendantiste ? Non. Les Alsaciens ne veulent pas de l’indépendance (et encore moins un rattachement à l’Allemagne pour ceux que cela ferait fantasmer). D’ailleurs ne l’ont-ils pas prouvé en refusant le référundum sur la disparition des département Haut-Rhin, Bas-Rhin au profit d’une Alsace "unifiée" (profitant sutout à Bruxelles) dernièrement ?
      En fait, la situation actuelle convient parfaitement aux alsaciens ; ils disposent de certaines lois spécifiques auxquelles ils sont attachés et sont en même temps de plein pied en France. Je n’ais pas la sensation qu’ils veulent le changement de cette situation.


    • En France, nous avons malheureusement la mauvaise habitude (très latine) de sous-estimer le danger et de nous croire "au-dessus de tout ça". Pour quiconque connaît l’histoire de la formation de notre nation, la recrudescence du régionalisme constitue un phénomène inquiétant. Je renvoie à l’excellente conférence d’Asselineau à ce sujet.

      @joseph @matrix le gaulois
      Malheureusement, vous vous fourvoyez. Une victoire des indépendantistes réveilleraient les velléités régionalistes - assoupies mais pas éteintes - dans notre pays. Ce n’est pas parce que vous ne les entendez pas tous les jours dans les médias qu’elles n’existent pas. Je rappelle que dans certaines régions françaises, on ne parlait pas français à la fin du XIXème siècle ! Une nation est une construction politique, elle n’est donc pas immortelle ni irréversible. Une langue peut mourir. Cessons de considérer que nos acquis historiques sont définitifs. Ne jamais oublier que la victoire (ou la défaite) culturelle est toujours le prélude à la victoire politique et économique. Tout le monde sait que ce sont les Russes qui ont vaincu militairement les nazis, il n’empêche que les Américains sont les vainqueurs incontestés et les principaux bénéficiaires de la seconde guerre mondiale, grâce à leur machine de guerre culturelle.

      @matrix le gaulois
      Le régionalisme d’aujourd’hui n’est pas celui du XIXème et de la première moitié du XXème siècle. Il ne s’agit plus uniquement de promouvoir un "patois", terme impropre et méprisant qui devrait être proscrit pour désigner des langues authentiques comme le Breton ou l’Alsacien. La Bretagne, c’est pas "kenavo"...
      Vous pouvez voir des victoires "nationalistes" un peu partout dans l’actualité, si vous voulez, moi je vois surtout un peuple déprimé, éparpillé et divisé face à l’Europe et au mondialisme. Mon problème, ce n’est pas ce que fait Poutine pour nous délivrer de "l’Empire" - Poutine, lui, s’intéresse à la Russie et ne compte pas sur les autres - et sur ce point je partage le point de vue d’Hillard : les Russes veulent être reconnus comme un partenaire à la table de jeu de la mondialisation, point barre.
      Quant à l’Islande, c’est un pays trop petit pour servir de référence. La Grèce est ruinée financièrement et démolie moralement. Aube Dorée ? Attaque de petits migrants, de communistes, paramilitarisme fantoche et esthétique néonazie... vous croyez sérieusement que cela fait trembler l’UE ? Au contraire, cela leur donne des arguments.


    • Chère Louve,

      Merci pour toutes ces informations et de nous rappeler la vigueur du lien traditionnel entre la nation anglaise et écossaise, dont je ne souhaite pas la séparation, à titre personnel.
      Vous avez bien de la chance de pouvoir visiter régulièrement les Highlands. C’est vraiment une région superbe et fascinante que j’aimerais pouvoir découvrir un jour. Le fait que les Anglais préfèrent se rendre en masse sur les plages atroces de l’Espagne est encore une fois révélateur du mauvais goût et de l’excentricité que vos compatriotes semblent mettre un point d’honneur à démontrer dans tous les domaines (gastronomie, mode...)
      Ah, je vous tire juste un peu la jambe, c’est pas méchant ;-)

      Je sais que les indépendantistes écossais ont peu de chance de l’emporter. S’ils en avaient une, je ne suis pas certain que Cameron serait si empressé d’organiser ce référendum. Tactiquement, il veut sans doute le proposer à un moment où les indépendantistes restent faibles dans les sondages, c’est donc pas mal joué.
      Mais vous avez compris que je vois la situation avec mes lunettes françaises et que je projette mes inquiétudes sur la tenue de ce référendum. En réalité ma crainte n’est pas tant que l’Ecosse devienne indépendante - c’est peu probable - mais que le seul fait d’organiser ce référendum ne constitue une jurisprudence en Europe, encouragée par Bruxelles. Ce qui fournirait une base légale et juridique aux mouvements régionalistes en France pour obtenir un référendum. C’est peut-être le but à moyen terme.
      Je n’ai aucune confiance en ce Cameron. C’est une sorte de hollande étiré dans la longueur et un peu plus agité. Il me fait penser à un trader sous amphétamines, avec son air d’éternel étudiant un peu ahuri. Je le vois très bien nous défier ensuite : "Nous avons respecté le droit à l’autodétermination des Ecossais, à vous d’en faire autant en France avec les Corses, les Bretons, les Basques, les Alsaciens, etc."

      Je suis conscient, comme je l’ai dit dans mon message, que de nombreux Anglais souhaiteraient se séparer de l’Ecosse pour des raisons fiscales. Il faut en réalité inverser la grille de lecture catalane pour comprendre la situation en Angleterre : le peuple qui veut s’émanciper, chez vous, c’est le peuple anglais...

      En tant que Français, notre histoire nationale est marquée par des siècles de lutte contre le féodalisme et le provincialisme de type impérial (Bourgogne...), c’est donc un sujet que je ne peux prendre à la légère...


    • #528362

      Bonjour Tremah et merci pour votre texte clair et intelligent.

      Vous soulignez quelque chose tres fort et tres vrai : le jeu de l’Union Europeenne dans ce "regionalisme". Les independentistes Ecossais et les fantasmatiques Francais qui souhaitent cette independance de l’Ecosse sont des victimes du piege europeaniste.
      Deux choses sures :

      - Barroso est content. Ca marchera pas pour l’Ecosse, bien fait pour lui. Peut etre pour les autres regions ca va marcher, je prie de me tromper.

      - Les antibritanniques primaires partagent la meme joie que Barroso.

      Encore une fois vous avez une vue intelligente et precise qui voit loin parceque toujours vous revelez les vastes plans en plusieurs etapes. Mais les opinions du peuple compte beaucoup et UE peut rien faire contre les idees des gens. Je pars en mission a Glasgow le 26 septembre (2 semaines) et je vais rencontrer beaucoup de Glaswegians pour voir ce que ils pensent, Je vous raconterai ce que les Glawegians disent sur l’Independance.

      Je souriais beaucoup lorsque vous parlez de mes compatriotes qui vont en masse sur les atroces plages de l’Espagne, c’est essentiellement a cause des problemes financiers. Peu des Anglais peuvent beneficier du luxe Ecossais parce que les Highlands sont une destination chere. Surtout si vous allez la bas pour faire un shopping digne : achat des produits artisanals, construits et faits localement, avec leurs mains. Un vrai Wrap enTartan coute plus de £ 300, une vraie bouteille de Whisky coute £ 50 (parfois beaucoup plus)...Je comprends donc mes compatriotes Anglais mais ils me donnent un sentiment de honte quand je vois ce que ils peuvent faire en Espagne. Biere, biere et encore biere... L’Espagne est beaucoup moins chere, plus accessible. C’est surtout les Anglais du nord (Manchester) qui partent en Espagne. Les pires de tous les Anglais, ils savent pas ce que c’est une tasse de Earl Grey, ils connaissent que la biere.

      Si vous voulez visiter les Highlands, il faut venir en Angleterre, a York c’est tres facile de aller la bas (avion, train...) ou alors le bateau a Hull. Permettez de dire que en Angleterre nous avons de beaux tissus et de beaux vetements. Toutes les femnmes ont pas les cheveux vert ou rose. La classe et le glamour Britannique existe encore. La nourriture est pas si degoutante : il faut aimer le saumon, le boeuf, le Stilton et les huitres. Alors vous serez au Paradis.


  • Dans un an on saura si l’Angleterre résiste aussi bien que nous au cheval de Troie du régionalisme.
    L’Ecosse fait 8% de la population du Royaume-Unis (5,4 millions) pour 9,6% de son PIB (230 milliards de dollar). Cela dit le gros des réserves de pétrole et des capacités de production d’électricité renouvelable sont sur son territoire, indépendante la région deviendrait exportatrice d’énergie au prix qu’elle le souhaitera, ce serait un affaiblissement terrible pour le Royaume-Uni et c’est bien le but recherché.
    A quand la Rhénanie libre ?

     

    • un peuple existant depuis si longtemps annexé par les armes depuis trois cent ans
      c est autre chose qu une stratégie politique unioniste a l européenne visant un pouvoir global par des élites corrompue
      ce n est pas la une "région" c est un peuple qui cherche a se doté d un état
      l autodétermination des peuples est un droit et une lutte qui vas au delà de la politique partisane droite gauche ,au delà de l individualisme , de la bienpensance et du monétaire
      c est un combat historique pour la pérennité d une culture d un peuple
      quand la France ne seras plus qu une région européen vous comprendrai peut être le feu qui brule a l intérieur de l indépendantiste qui le pousse a mourir pour sa nation son peuple sa liberté,
      la vie de l individu en est relativisé par la conscience de la transcendance de l esprit et de l héritage national par delà les époques.
      réduire tout ça a une question philosophique avec détachement et froideur comme pour parlé d une vague question d opinion sans attachement m horripile a point
      vive l indépendance vive la liberté


  • #527989

    Vivement le démantélement de l’angleterre, cette puissance impériale qui séme le chaos dans le musulmannistan

     

    • Raisonnement à courte vue, et pas très "gaulliste"...

      1 - Déjà on ne parle pas du "démantèlement" de l’Angleterre mais du Royaume-Uni. Même séparée de l’Ecosse, l’Angleterre restera une nation puissante. Cette réunion au sein du RU était à l’origine purement dynastique.

      2 - La puissance impériale, c’est la City, qui est dans la nation anglaise, pas dans la nation écossaise. De ce point de vue, l’indépendance de l’Ecosse ne changera rien, désolé.

      3 - On ne peut pas se réjouir stratégiquement d’une victoire des indépendantistes écossais ou catalans, qui aurait des répercussions politiques immédiates dans toutes les nations malmenées par la crise économique, et à plus forte raison dans celles qui traversent également une crise culturelle, comme la France. Elle constituerait par ailleurs une jurisprudence au niveau européen, sur laquelle les mouvements régionalistes pourraient s’appuyer pour exiger la tenue de référendums (cf. Catalogne).

      Par conséquent, l’indépendance de l’Ecosse serait peut-être encore plus dangereuse politiquement pour la France que pour l’Angleterre. Il restera toujours à l’Angleterre son potentiel de puissance maritime, sa langue, son aura dans la mondialisation. La France des régions, elle, se diluerait inexorablement dans le continent et dans l’Europe de Maastricht. Le jour où les Bretons voudront imiter les Ecossais, que les Basques voudront imiter les Catalans, comment réagirez-vous ?

      Non, nous n’avons aucune raison de nous réjouir. Et puis honnêtement, ce n’est pas très glorieux de souhaiter le "démantèlement" d’une autre nation, fût-ce t-elle la Perfide Albion...


    • Vous ne vous rendez pas compte que tout précédent sera nuisible pour tout le monde en Europe ?
      On peut penser ce qu’on veut du Royaume-Unis mais c’est avec la France les deux seules grandes puissances européenne.
      Le plan prévoit de les diviser en 4 entités territoriales séparées mais après ce sera notre tour et pour nous il est prévu une division en au moins 8 entités territoriales !


  • la lutte Écossaise pour l indépendance remonte bien avant l EU
    aucun pays qui a fait son indépendance n est revenue sur sa décision. aucun de pays ayant fait leurs indépendance était aussi riche que le Québec ou l Écosse .
    retrouver donc votre monnaies et votre indépendance politique avant de dicter une conduit a des peuples ayant une culture propre ,des frontière bien défini et une voix différente de leur voisins .
    la Palestine doit être libre mais pas l écosse et quoi encore


  • Suite à cet article un constat est à faire, les pays dits "démocratiques" à l’instar du Royaume-Uni nous feront toujours croire que l’auto-détermination des peuples est une bonne chose mais... attention ! à condition que ça se passe ailleurs que dans leur propres pays (ex. : Egypte, Tunisie, Libye, Syrie, Iran, etc, etc...).

    Ces pays dits "démocratiques" nous prennent vraiment pour des cons.


  • Et les Anglais, on ne leur demande pas leur avis ?
    Qu’est-ce qui se passera si une majorité des Ecossais dit oui, mais qu’une majorité des Anglais est contre la séparation ?
    C’est difficile de récupérer un état sécessionniste, mais pas impossible, on l’a bien vu avec Lincoln aux Etats-Unis. Ca fait juste quelques millions de morts.
    Alors, guerre de Sécession Britannique en vue ?
    Ca se passera avant ou après la guerre de Sécession Espagnole ? Au point où on en est, on peut tout imaginer, car depuis que la boite de Pandore du Kosovo a été ouverte (par nous-mêmes), mettant fin officiellement au principe de l’intangibilité des frontières, tout devient possible.
    Après tout, le destin qu’on a fait subir à d’autres nations (Yougoslavie, Irak, Libye, Syrie), c’est-à-dire destruction de l’unité de ces pays, c’est peut-être le destin que le sort nous réserve aussi.
    Comme disait l’autre, on ne fait pas d’omelettes sans casser des oeufs. La destruction des nations, c’est un passage obligés pour établir leur foutu gouvernement mondial.
    Le point positif dans tout ça se sera peut-être un sursaut nationaliste des Anglais, ce serait étonnant de voir le peuple anglais basculer du côté de la résistance à cause de l’Ecosse.

    Personellement en tant que Français je suis mitigé sur cette question de l’indépendance de l’Ecosse. Autant je peux comprendre que les Ecossais puissent désirer retrouver leur indépendance, autant je peux comprendre que les Anglais n’en veulent pas du tout, car pour eux cela signifierait un affaiblissement.
    C’est comme si la Bretagne voulait reprendre son indépendance de la France, la majorité des autres français seraient contre, en tout cas pour ce qui est des patriotes.
    Nous autres Français avons bien déclanché la Grande Guerre pour l’Alsace-Moselle. En général une nation supporte très mal qu’on l’ampute, surtout lorsqu’il s’agit d’une grande nation. Demandez-donc à Hitler.

    D’ailleurs ceux qui sont à la manoeuvre derrière tous ces mouvements séparatistes ou régionalistes en Europe, ce sont des minorités agissantes très actives (comme souvent), mais pas celles auxquelles ont est habitué. Cette minorité agissante en l’occurence c’est celle des descendants des 12 millions de déplacés allemands de la fin de la guerre (Sudètes, Silésie, Poméranie, Prusse) qui par le biais du lobbying régionaliste au sein de l’UE veulent retrouver leurs territoires perdus, mais par des voies légales cette fois-ci. Comme une quenelle de 45 aux vainqueurs d’hier.

     

    • #528309

      Bonjour de l’Angleterre Apocryphe,

      je crois que tout le monde ici dramatise beaucoup...Je peux vous assurer que tres peu de personnes en Ecosse acceptent l’idee de l’Independance. Et un fait plutot surprenant se passe actuellement :
      la grande majorite des Anglais est pour cette independance. Je comprends pas les Anglais , j’essaye de parler avec eux pour que ils realisent le danger de leurs idees, mais le peuple Anglais, inconscient, est pour cette independance. Je vous invite a faire un tour en Angleterre (je parle pas de Londres, je parle de la vraie authentique Angleterre) et vous constaterez que les Anglais supportent plus de voir la fuite des capitaux en Ecosse. Cet argent doit servir a reconstruire le nord de notre pays (desolation, violence, chomage, racisme primaire, education nulle) et actuellement cat argent part la bas en Ecosse. Voila pourquoi enormement des Anglais veulent l’independance de l’Ecosse, et voila pourquoi beaucoup des Ecossais veulent pas l’independance. Oubliez pas que Aberdeen sera jamais independant, meme si le OUI gagne...


    • je crois que tout le monde ici dramatise beaucoup...Je peux vous assurer que tres peu de personnes en Ecosse acceptent l’idee de l’Independance. Et un fait plutot surprenant se passe actuellement : la grande majorite des Anglais est pour cette independance. Je comprends pas les Anglais .

      Comme je l’ai dit plus haut, et comme vous l’avez confirmé, ce ne sont pas les Ecossais qui souhaitent en réalité devenir indépendants, mais les Anglais... Les Ecossais veulent une semi-indépendance en conservant la même monnaie, mais les Anglais ont en réalité intégré la même logique de rationalisation économique que les Catalans (dont je parle dans mon premier message) ce n’est donc pas un hasard si on retrouve les mêmes arguments économiques en Catalogne et en Angleterre pour justifier l’indépendance.

      Les Catalans et les Andalous disent qu’ils ne veulent plus payer pour l’Espagne. Les Anglais disent qu’ils ne veulent plus payer pour les Ecossais. Tout cela n’a plus rien à voir avec des facteurs culturels et identitaires.

      Et puis il y a de précieuses ressources en Ecosse dans lesquelles les Anglais n’ont jamais hésité à puiser. Thatcher aurait-elle pu durer et survivre aux mouvements sociaux sans la manne pétrolière de mer du Nord qui lui a permis (en partie) de financer sa politique tout en baissant les taxes ? Une nation, ou un royaume, c’est un tout, dont il faut accepter les inconvénients comme les avantages.

      Quoiqu’il en soit la perte de l’Ecosse ne signifierait pas seulement une baisse pragmatique des transferts sociaux et des impôts, mais à terme sans doute la perte du siège permanent de l’Angleterre au conseil de sécurité des Nations Unies et un affaiblissement de l’Angleterre en Europe, surtout face à l’Allemagne qui, elle, au contraire, va sans doute se voir rattacher des territoires à l’avenir (une partie de l’Autriche).

      Vos compatriotes pensent que la démographie ne compte pas, comme au XVIIème siècle, à l’heure des mastodontes continentaux ?
      Pensent-ils à la réaction des Argentins ?

      Il n’y a pas que l’argent dans la vie.


    • #528468

      Bonjour Tremah,

      Merci encore de rappeler toutes ces verites. Mes compatriotes sont stupides lorsque je les entends valoriser cette independance Ecossaise et je suis en conflit avec eux sur la question de l’independance. Comme je vous disais en haut, je suis totalement d’accord avec votre vue a propos du jeu de l’Union Europeenne dans cette volonte de "regionnalisme". Je tue pour expliquer cela a mes amis Anglais , mais l’argent comme vous dites...Toujours l’argent. J’espere que le referendum aidera les Anglais a comprendre notre lien pour toujours avec les Ecossais. Comment c’est important, et historique !J’ecris sur le site Francais, j’ecris sur ce post que consacre l’independance de l’Ecosse pour tenter de faire comprendre aux Francais que ils fantasment beaucoup sur l’independance de l’Ecosse parce que les Ecossais veulent pas cette independance. C’est une volonte Anglaise, pas Ecossaise. J’ai la sensation que beaucoup de Francais comprennent pas que les Ecossais veulent rester dans le Royaume. Je tente just de dire que c’est faux et que c’est un fantasme qui nourrit leurs Ames animee par ce sentiment anti-britannique, mais ces Francais se trompent dans leurs combats. Je suis heureuse Tremah que vous comprenez cette verite.

      Post Script

      Je vous expliquais en haut des conseils importants pour votre voyage dans les Highlands (a partir de York). J’oublie une chose essentielle pour faire votre shopping digne dans les Highlands : lorsque que vous achetez votre Tartan, oubliez pas de faire certifier le tissage par la confrerie de Inverness, autrement cela voudra dire que votre Tartan est faux . Il faut vraiment faire attention aujourd’hui lorsque on achete un Tartan. Dans ce monde complex et chaotique, beaucoup de Tartan sont made in China. Comme je vous disais, un vrai Tartan coute un minimum de £ 300 ( 350 Euros), les autres sont faux...Dans la famille on a une tradition, on achete un Tartan par annee et par personne. Aujourd’hui j’ai 33 Tartans, je voudrais avoir 100 Tartans, cela voudra dire que je suis une vieillie Lady ! Lorsque vous partez la bas, dans les Highlands, je vous prie de me dire a moi car j’ai encore beaucoup de conseils pour vous, je peux meme vous rencontrer a Portree ou Inverness si je suis la bas a ce moment la. Comme cela on certifiera au meilleur votre Tartan...


    • Bonjour Louve,

      Je vous avais répondu avec humour sur les 33 tartans, mais mon message n’est pas passé.
      Merci quand même pour toutes ces informations sur les highlands, que je vais mettre de côté en attendant de marcher un jour dans la lande écossaise.


  • l Ecosse c est pas le Languedoc roussilon c est un grand peuple, un peuple celte qui a payer le prix fort sous la domination Anglaise alors pour moi s ils veulent leur liberté ce n est que justice .Le Royaume Uni c est déjà l imperialisme ce n est pas une nation. Espérons qu il reste des ecossais et qu ils feront le choix de leur liberté celle qu aurais voulu leur père ! j espere que l Irlande du nord et le pays de galles suivront !

     

    • #528630

      Bonsoir nr13,

      si je suis bien ce que vous dites, je conclue que vous etes ravi par la volonte de l’Union Europeenne de diviser les nations. Pensez donc a inviter Monsieur Barroso pour prendre une tasse de Earl Grey, vous avez les memes idees que lui, je suis sure que votre entente sera parfaite. Une nouvelle belle amitie. Croyez surtout pas que vous etes dissident lorsque vous souhaitez le demantelemnt du Royaume Britannique. Vous etes juste bien dans le systeme, un pawn sur un echiquier qui prevoit le demantelement de toutes les nations. Bref, vous etes un Bolchevique, et vous le savez meme pas. Je suis heureuse de vous apprendre cette verite.


  • Les immigrés en Ecosse sont évidemment contre l’indépendance et ce sont eux qui vont faire perdre le referendum aux indépendantistes, comme au Québec .

     

    • #528324

      Les immigres je sais pas si ils sont pour ou contre, mais une chose sure : les Ecossais sont contre majoritairement.


    • Bonjour,

      Je suis globalement d’accord avec Louve.
      Pour avoir vécu pendant quelques temps en Écosse dans un village entre Inverness et Ullapool donc dans le Nord/Ouest de l’Écosse, j’ai eu l’occasion de discuter avec pas mal de personnes vivant en Écosse.
      Les Anglais n’ont pas toujours été tendres avec l’Écosse et le gouvernement britannique ne fait pas toujours montre aujourd’hui d’une grande affection envers ce merveilleux pays. Néanmoins et même si la couronne Britannique les gonfle régulièrement, les Écossais sont réalistes et savent qu’ils ne sauraient s’en sortir en déclarant leur indépendance totale.

      La vie là bas est très dure, très très chère. L’alimentation, le carburant, les matériaux de construction, les services, sont plus chers qu’à Paris, alors que les revenus sont bien inférieurs. Heureusement, il y aura toujours assez de soleil entre deux averses pour faire pousser les céréales et de l’eau c’est pas ça qui manque pour faire du bon Whisky.

      À part ça, les fermes aquacoles ont niqués les saumons sauvages (déjà qu’il en restait quasiment plus), les anciennes forêts de chêne ont été dévastées pendant la 1ere guerre mondiale pour le bois et remplacées par du sapin à la con planté tellement serré (pour qu’il pousse bien droit malgré le vent) qu’on ne peut pas s’y promener.

      Mais quel pays de rêve, quel peuple génial !


  • Afficher les commentaires suivants