Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Refus d’utiliser un pesticide : le viticulteur Emmanuel Giboulot condamné

Un viticulteur bio de Côte-d’Or a été condamné lundi à 500 euros d’amende ferme pour avoir refusé de traiter ses vignes contre une maladie, la flavescence dorée. Sa peine a été assortie d’une amende avec sursis de 500 euros, conformément aux réquisitions lors de l’audience fin février.

« Je ne me sens pas du tout coupable, c’est intolérable aujourd’hui d’être obligé de se masquer, d’être dans la peur quand on assume une position », a déclaré à la presse Emmanuel Giboulot à l’issue du délibéré. Le viticulteur, qui pratique la biodynamie depuis les années 1970, a annoncé son intention de faire appel. Il encourait six mois d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende.

Un arrêté préfectoral pris en juin 2013 oblige tous les viticulteurs du département à utiliser un produit chimique pour lutter contre cet insecte vecteur de la flavescence dorée, une maladie de la vigne très contagieuse et responsable de pertes de récoltes importantes aussi bien en Bourgogne que dans le Bordelais.

Pour avoir refusé d’épandre un insecticide contre la cicadelle sur ses vignes l’été dernier, Emmanuel Giboulot a été jugé le 24 février dernier. Le parquet avait requis une amende de 1 000 euros, pour moitié avec sursis. Il « a commis une infraction pénale. Il n’a pas respecté par choix idéologique l’arrêté préfectoral », avait estimé le représentant du parquet, Jeanne Delatronchette.

Lire la suite de l’article sur leparisien.fr

Découvrir une agriculture saine avec nos partenaires :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Commentaire du parisien :

    [quote]Même phénomène que les parents qui refusent de faire vacciner leurs gosses, en mettant également en danger la vie du reste de la population.[/quote]

    Le nouvel ordre mondial est bien imprégné dans certaines têtes...

    Pour commenter la décision en elle même, les juges ont pris en compte le soutien populaire et ont préféré s’éloigner de la décision du parquet en y allant mollo sur la condamnation, l’amende est avec sursis.
    Cela dit, ils ne pouvaient pas non plus le relaxer, il avait osé aller à l’encontre de Mosanto, donc il fallait au moins qu’il soit condamné.

    Ce n’est pas comme si j’attendais grand chose de ce procès, tout est joué d’avance au tribunal pour les résistants, ce ne sont pas des pétitions et des manifestations qui changeront quoi que ce soit.


  • Il faudrait savoir si des scientifiques jugent cet arrêté préfectorale idéologique ou scientifique. En tout cas, je n’ai plus aucune confiance dans les préfets français.


  • Une honte cette jurisprudence ! La "loi" ne fait pas tout, il est temps pour nous Français de le comprendre ...
    C’est la loi des puissants pour mieux nous écraser ...
    soyons plus concrets moins légalistes... Concrètement des pédophiles institutionnels, politiques médiatiques courent dans nos rues que faisons nous rien. merci la l loi et les juges qui vont avec ! VIVE LA LOI


  • "a commis une infraction pénale. Il n’a pas respecté par choix idéologique" … par choix idéologique !!! Mais depuis quant une technique agronomique est-elle devenue un choix idéologique ! Si c’est le cas, c’est l’idéologie de l’intoxication et de la pollution généralisée face à celle du bon sens paysan et citoyen ! Triste époque …


  • Jeanne Delatronchette... Cela ne s’invente pas ! Pauvre fille, jusqu’au bout ils vont nous faire chier avec leurs saloperies chimiques, leurs vaccins pourris, leurs o.g.m. et j’en passe car malheureusement, on ne sait pas tout... En tous cas un grand respect à ce viticulteur et tout mon soutient dans ses valeurs saines.


  • Il « a commis une infraction pénale. Il n’a pas respecté par choix idéologique l’arrêté préfectoral », avait estimé le représentant du parquet, Jeanne Delatronchette.

    Haha, le nom d’la représentante, du genre à passez des mauvais quarts d’heure dans les cours d’écoles !!! Et à devenir la bonne faillotte de surcroît !!!


  • brave monsieur ,vous avez tous mon respect !


  • Quelle honte quelle paye de m...Ha oui il est fabriqué par qui l’insecticide un copain à notre premier sinistre ?


  • Et on va les laisser combien de temps nous empoisonner, les Monsanto, Basf et autres apprentis sorciers, gourmands d’argent qu’ils sont ?

    Les députés touchent combien de ces industries pour rendre obligatoire l’achat de ces traitements dans leur départements et régions ?


  • #781302

    ils marchent sur la tête .


  • Honnêtement, pour avoir la moitié de ma famille dans le vin, le cauchemard du viticulteur c’est d’avoir une exploitation bio à côté de chez soi, toutes les maladies partent de chez eux et font perdre une grosse partie de la récolte à tout son entourage.

     

    • Et l’autre moitié de la famille met-elle aussi le profit au dessus du respect de la nature ?

      Elle faisait comment la vigne pour pousser avant Monsanto ?


    • Et le cauchemar d’un agriculteur "bio" c’est d’avoir un voisin agriculteur qui épand régulièrement des pesticides qui parfois en raison du vent se retrouve à contaminer une terre "bio" foutant en l’air l’équilibre insectes ravageurs/insectes auxiliaires et provoquant ainsi une pullulation des ravageurs qui sont toujours les premiers à revenir après un traitement insecticide. A titre d’exemple j’ai une parcelle susceptible d’être légèrement contaminé par des effluves de pesticides d’un voisin, l’année dernière j’avais dans mes arbres fruitiers des nids de guêpes qui faisaient un excellent boulot d’éradication de chenilles se nourrissant des feuilles de mes agrumes...or le voisin a épandu un pesticide dans son champs et bam ! Un coup de vent dans la mauvaise direction et les guêpes de mon terrain ont toutes abandonnées leur nid ! En théorie un verger sain peut résister sans problème à une recrudescence momentanée de ravageurs, mais dans mon cas c’est un nouveau verger avec de jeunes arbres stressés qui lutte pour s’adapter aux nouvelles conditions dans lesquelles ils ont été transplanté si bien qu’ils tendent à attiré plus de ravageurs que des arbres bien établis...
      Ceci étant dit je n’en veux pas à ce voisin d’abord parce que notre propriété est à proximité immédiate d’une zone sauvage permettant une recolonisation rapide en insectes auxiliaires, ensuite parce que je sais que cet agriculteur pratiquant du conventionnel n’a pas d’autre choix que d’épandre ses merdes. S’il ne le fait pas il n’aura pas de récolte ni de revenu à la prochaine saison ! Une parcelle en conventionnelle périclite sans assistance chimique. La plupart des agriculteurs n’ont pas l’expertise et une assise financière suffisamment saine pour se convertir en "bio", les mecs ont souvent des dettes à rembourser et le pognon il faut qu’il le sorte à tout prix ! Si pratiquer une agriculture non polluante était dans le contexte actuel une chose aisée tout le monde se convertirait en bio ! La plupart des agriculteurs ne pollue pas de gaieté de coeur !


    • Moi aussi, une partie de ma famille est dans le vin... BIO. Et ils se portent très bien. :]


    • Avec des mêmes pieds de vignes sur des milliers de metres carrées sans aucune autre espece entre les 2, faut pas s’etonner que les parasites en profitent... Hah mais pardon, tout est fait a vous forcer d’utiliser ce genre de methodes, comment les machines peuvent bosser sans un bel alignement ?

      Bah y’a des machines qui savent se jouer de la complexité : les hommes
      Helas ces imbeciles de politicards surtaxent le travail...


  • Mr GIBOULOT,

    Les coupables c’est eux ces nomades sionistes, soyez tranquille la plupart des français vous soutiennent dans votre noble et sain travail, de plus j’ai signé la pétition pour vous soutenir, j ai un respect profond pour les paysans qui respectent la terre sans aucun produit chimique,Mr GIBOULOT vous êtes dans le vrai !!

     

    • C’EST ABSOLUMENT ILLEGAL ! NUL NE PEUT ETRE INQUIETE POUR SES OPINION. Par contre, la spoliation, la persécution, l’ingénierie sociale, le mimétisme sociale, tout ces délires maçonniques sont du domaine de la barbarie et sont bien évidemment illégals. DE Tout coeur avec vous Mr GIBOULOT.


  • Chez Bayer c’est la fête : http://www.bayer-agri.fr/articles/3... "obligatoire et collective" ils jouissent littéralement !

    Et la liste des heureux gagnants de l’obligation préfectorale, bingo ! : http://e-phy.agriculture.gouv.fr/us...

    A noter que SYNGENTA AGRO S.A.S, c’est Novartis et Astra Zeneca...charmantes entreprises représentant à la perfection l’industrie pharmaceutique !

    Le moins que l’on puisse dire c’est que la cicadelle est une bonne copine pour ces industriels du produit chimique toxique...et plus elle se répandra, plus ils feront d’argent, et elle se répand, justement, la cicadelle, et de plus en plus, des vignes jamais touchées le sont maintenant, comme ça, tu te lèves un matin et tu découvre que tu as quelques pieds touchés par cet insecte...

    C’est être paranoïaque que de penser que ces industriels ont tout intérêt à répandre la cicadelle dans toutes les vignes pour ensuite faire de l’argent avec leur produits ? Et bien d’autres encore ?

    Quand on est vendeur de solution, il faut bien qu’il y’ est des problèmes, non ?

    C’est marrant, mais on se dit que si le rendement,l’appât du gain n’étaient les maîtres mot de l’agriculture d’aujourd’hui, nos champs, vignes, prés, jardins, ne rencontreraient ces problèmes ! (Et on verrai un peu moins de types en costard, des représentants à la commission, parcourir nos routes de campagnes pour nous vendre des merdes).

    Chavez nous avait prévenu, le plus grand pollueur de la terre, c’est...le capitalisme...faire du fric sans aucun scrupule...

    Il faut se méfier des entreprises qui proposent de vendre des solutions, de faire de l’argent avec les problèmes des autres,se méfier qu’elles ne créent elles même les problèmes, par appât du gain, par mercantilisme, par avarice, par cupidité, comme on veut...penser cela de nos jours, n’est pas déraisonnable...

    Hier sur M6, z’ont montré les poulets élevés par 35 000...en 35 jours...plus envie de manger du poulet acheté en magasin...toujours les mêmes groupes industriels, pour vendre les solutions des problèmes rencontrés(dans ce domaine, l’antibiotique est la star incontesté), Bayer, Basf et toute la clique...


  • Que c’est beau l’europe !


  • "Un arrêté préfectoral pris en juin 2013 oblige tous les viticulteurs du département à utiliser un produit chimique pour lutter contre cet insecte vecteur de la flavescence dorée,..."

    Si la France était une Démocratie au lieu d’être une République, les arrêtés préfectoraux concernant la viticulture seraient rédigés par des viticulteurs tirés au sort parmi des volontaires et ils ne seraient appliqués que si la majorité des viticulteurs les approuvaient.

     

  • La cicadelle qui est le vecteur de la flavescence dorée est inféodée à la vigne. Donc traiter toutes les vignes ne sert à rien. suffit que la bestiole soit dans le champs ou le bois d’à coté le temps de l’activité de l’insecticide pour poursuivre son bonhomme de chemin...


  • ...C’est avec un plaisir certain que nous goûterons de cette cuvée Delatronchette cher Monsieur Giboulot. J’espère qu’il restera quelques bouteilles disponibles après un coup de publicité pareille...


  • Dans un écosystème sain ravageurs et maladies sont toujours présents, leur fonction est celui d’épurateur et de fossoyeur afin d’aider à l’élimination des tissus lésés d’un organisme afin de facilité le renouvellement cellulaire par de nouveaux tissus sains, voire dans les cas extrêmes purement et simplement éliminer de l’écosystème un individu dans son entièreté, c’est à dire le tuer. Or dans un écosystème sain équilibré la plupart des organismes, animaux et végétaux, ne sont pas touchés par les ravageurs et maladies bien qu’ils soient présent en permanence ! On ne tombe pas malade parce que l’on n’aurait pas été exposé mais parce que les organismes pathogènes ne peuvent pas se développer sur un organisme sain. Comme disait le grand Antoine Béchamp "Le microbe n’est rien, le terrain est tout".
    L’agriculture conventionnelle est spécialisée dans l’art morbide de cultiver des plantes soit constitutionnellement faibles, soit des plantes saines mais dans des conditions non compatibles avec la santé et c’est pourquoi qu’au moindre relâchement d’épandage de pesticides, fongicides...ces cultures sont immédiatement attaquées par une kyrielle de ravageurs et organismes pathogènes ! Dans la nature un verger de pommier ou un champ de maïs en conventionnel est interprété comme quelque chose de dysfonctionnelle qu’il faut éliminer. L’agriculture "scientifique" est en opposition totale avec les lois de la nature, et quand on s’oppose à ces lois il faut utiliser un arsenal chimique, technologique...toujours plus lourd et destructeur pour minimiser le retour de bâton...or plus on utilise de la chimie plus on bouleverse en profondeur les équilibres et plus il faut faire en réponse de la surenchère jusqu’à atteindre un stade de destruction totale ! Un cercle vicieux !

     

    • Amen.

      Je partage entièrement vos remarques, et constate de visu tout ce que vous dites avec ma modeste pratique du jardinage "naturel", sans engrais, sans pesticides, sans labour.
      Il est ahurissant de constater que les méthodes dites conventionnelles que vous avez si bien décrites s’étendent au domaine amateur, dans lequel elles ont encore moins de pertinence !

      Et même, quand on pense à l’arrogance, à la démesure de l’homme "moderne", qui se donne pour dessin de faire rien moins que mieux que la nature !

      Entre amis du vivant (insectes, plantes, sans distinction de "nuisibles"), gardons courage.

      Matthieu S


  • Un partenariat ?

    Mes respects, cher Monsieur.

    Quenellement vôtre


  • bio oui ! mais est-ce vraiment bio que de mettre de la terre dans des cornes de les enterrées et de rependre cette "élixir " les soirs de pleine lune dans ses vignes pour les dynamiser ???? moi je suis sceptique autant je crois au recettes naturelles (genre purin d’orties ) mais la bio dynamique pour moi c’est homéopathie au service de la terre et la je n’y crois pas du tout

     

    • Votre description de la biodynamie montre cependant que vous ne savez pas ce dont il s´agit. Ah, ces préjugés ! Mais c´est vrai, il faudra à l´avenir déplacer des montagnes pour y voir plus clair sur le sujet de la biodynamie. Pour ma part, pour y travailler depuis plusieurs années, je trouve le domaine passionnant et trés enrichissant personnellement.


  • Afficher les commentaires suivants