Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Rex Tillerson et Donald Trump vont-ils lâcher l’OTAN pour la Chine et la Russie ?

Le chef de la diplomatie américaine aurait l’intention de manquer une réunion des ministres des Affaires étrangères des pays de l’OTAN pour être présent à une rencontre entre Donald Trump et le président chinois.

 

Le secrétaire d’État américain Rex Tillerson va manquer sa première occasion de rencontrer l’ensemble de ses homologues européens de l’Alliance atlantique, a annoncé mardi un responsable de l’administration Trump cité par l’AFP. Selon cette même source, M. Tillerson a également l’intention de se rendre en Russie quelques jours plus tard.

L’annonce intervient alors que le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg se trouve aux États-Unis pour assister à une rencontre de la coalition anti-Daech.

La décision de ne pas prendre part à la réunion de l’OTAN et d’aller à Moscou risque de servir de nouvelle source de préoccupations pour les membres européens de l’Alliance, sur fond notamment de récentes accusations de Donald Trump à l’adresse de Berlin qui doit selon ce dernier payer plus pour profiter du parapluie protecteur de l’OTAN.

Auparavant, le nouveau chef de la Maison-Blanche avait, à plusieurs reprises, critiqué l’Alliance qu’il a même qualifiée d’« obsolète ». Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a alors affiché la solidarité de Moscou avec cette position de M. Trump, estimant que l’OTAN était « vraiment un vestige » dont la seule raison d’être était la permanente recherche d’une confrontation.

Le président américain devrait recevoir son homologue chinois Xi Jinping dans sa résidence de Mar-a-Lago en Floride début avril. Le leader chinois serait le deuxième dirigeant étranger reçu par Donald Trump à Mar-a-Lago, après le Premier ministre japonais Shinzo Abe en février.

À ne pas manquer chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Certes l’OTAN est un vestige qui n’a plus lieu d’être , ( Degaulle s’en était d’ailleurs " affranchi " il y a plus de 50 ans ! Il avait flairé l’arnaque ) , toutefois les argentiers ( toujours les mêmes , dont un des funestes représentants vient de rendre l’âme à 101ans ) se sont " gavés" copieusement depuis 45 ! Et dans le même temps les " vainqueurs " en ont bien profité pour être les " gendarmes " de la région , et acheter leurs pantins félons europeens ! Alors disons que c’est un vestige qui a bien rapporté , et d’ailleurs un peu usé à ce jour ! Donc se tourner vers les autres ,pour recomposer et se partager le " monde" est un nouveau défi , ( j’allais dire , qui tombe à pic ) . Attendons de voir !
    PS : à propos de Degaulle , ( ils ) lui ont fait payé très cher 10 ans après et provoquer sous drapeau gaucho , sa chute . Et enfin remettre un pion du sérail afin de rétablir leur ordre jusqu’à nos jours .

     

  • On se dirige tranquillement vers un projet d’assassinat de TRUMP suite à un attentat d’un guignol daechien !


  • Trump poursuit sa route avec un courage certain. Je ne crois pas qu’il soit naïf et qu’il ne mesure pas les risques éventuels. Il a choisi, c’est tout.


  • Quoi qu’il en soit, les USA et la Russie partagent des intérêts communs indaignables. Tous deux ont intérêts à ce que le baril de pétrole/gaz se vendent et se vendent bien. L’un parce que cela constitue l’essentiel de ses ressources en tant que produits exportés, et l’autre parce que sa monnaie est adossée sur ces ventes.
    .
    J’ai toujours été dubitatif concernant les conflits de façade entre ces deux là. Qu’ils se chamaillent sur quelques chantiers, OK. Mais de là à en faire des ennemis jurés, faut pas pousser mémé trop fort non plus. Ceux qui sont pris en sandwich, et sont contraints de trimer pour les autres, c’est nous.

     

    • La Russie n ’ est pas l ’ ennemie objectif des américains , au contraire ; mais la Russie a un adversaire déterminé : Israel ; or le sionisme a infiltré les hautes structures de l ’ état américian comme de bien d ’aurtres pays dont la France ! ; tout dépend de la capacité des nations à s ’affranchir de cette prise de contrôle par les sommets - politique , militaire , financier , médiatique - qui peut être forment un massif surplombé et dirigé par les grands argentiers .


  • L’Otan aurait du disparaitre après la chute de l’URSS et la fin du pacte de Varsovie. En 1999, l’Otan a retrouvé, une nouvelle ’’légitimité’’ médiatique, avec, ’’sa guerre’’ contre la Serbie...