Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Saisi par la LICRA, le parquet de Paris ouvre une enquête sur les propos "antisémites" du général Delawarde

Le parquet de Paris a indiqué avoir ouvert une enquête concernant l’ex-général Dominique Delawarde, accusé d’avoir proféré des propos antisémites sur CNews le 18 juin, en évoquant « la communauté » qui contrôlerait « la meute médiatique ». Le 18 juin, le parquet de Paris a indiqué avoir ouvert une enquête concernant un ex-général, Dominique Delawarde – signataire de la tribune polémique des généraux –, accusé d’avoir proféré des propos antisémites sur CNews.

 

Revoir ici cette vidéo d’ores et déjà mythique

Soutenez E&R avec odysee.com

 

Le parquet de Paris a ainsi annoncé à l’AFP avoir ouvert « une enquête des chefs de diffamation publique et provocation à la haine et à la violence à raison de l’origine ou de l’appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion ».

L’enquête a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance aux personnes.

En novembre 2020, en commentant sur un blog les résultats de l’élection présidentielle américaine, Dominique Delawarde avait avalisé « l’hypothèse d’une fraude importante », ajoutant : « Il y a, à mes yeux, trop d’indices concordants pour permettre à la "meute médiatique occidentale", dont nous savons qui la contrôle, de me convaincre du contraire ». Dans la matinée du 18 juin sur CNews, Claude Posternak – spécialiste de l’opinion et fondateur du Baromètre Posternak-Ifop – lui a demandé qui contrôlait cette fameuse « meute ». À la retraite depuis le milieu des années 2010, le général sourit : « Vous savez bien qui contrôle la meute médiatique dans le monde et en France ».

 

 

« Qui contrôle le Washington Post, le New York Times, chez nous BFMTV et tous les journaux qui viennent se grouper autour, qui sont ces gens ? », fait mine de s’interroger l’ex-militaire. « Qui ? », insiste Claude Posternak. « C’est la communauté que vous connaissez bien », répond Dominique Delawarde.

 

 

« On va pas partir là-dessus, on va arrêter là mon général, je suis désolé », a alors immédiatement déclaré l’animateur de l’émission, Jean-Marc Morandini. « On ne peut pas laisser dire ça sur l’antenne, je suis désolé, on coupe, on enlève le général », a-t-il répété.

 

 

Sur Twitter, la LICRA – qui a annoncé saisir la justice –, l’association SOS Racisme ou encore l’Union des étudiants juifs de France ont dénoncé ces propos. Il montre « son visage, raciste et antisémite », a estimé l’UEJF.

 

Le bal est lancé !

 

 

Bonus : le Shah d’Iran en 1976 !

Soutenez E&R avec odysee.com

 

À ne manquer sous aucun prétexte !

 






Alerter

154 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Kiki ? Singsing !

     

    Répondre à ce message

  • et encore un procès demandé par la Licra. Bientôt le ministère de la justice s’appellera le ministère de la Licra . D’ailleurs au tribunal près de chez moi, il y a un banc ou une étiquette " banc réservé à la Licra vient d’être collée

     

    Répondre à ce message

  • Seule la vérité blesse : la réponse (supposée par Morandini ) du général fait scandale alors que s’ il avait nommé n’importe quelle autre communauté ( auvergnate, catholique, thaïlandaise, africaine etc...) tout le monde aurait ri et il serait passé pour un hurluberlu.

     

    Répondre à ce message

  • André BERCOFF montre là ses limites. Est-ce que ce sont des limites qu’il s’impose ou qui lui sont imposées, ou alors il n’a réellement pas conscience de la main mise de cette communauté sur les institutions nationales et mondiales ? Je n’ai pas la réponse, mais comment interpréter sa réaction, mystère.

     

    Répondre à ce message

  • Il faut attaquer sur 2 fronts : comme Delawarde, insister sur "ils contrôlent tout, dominent le monde" pour pousser les inquisiteurs à bout, puis dire "je parlais des chinois, bien sûr !" avec une certaine ironie

    Et d’un autre côté inonder les réseaux sociaux, dire que c’est impossible, que les juifs sont d’eternelles victimes, que les israéliens sont incapables de faire atterrir une sonde sur la Lune là où les américains ont fait de la jeep il y a 50 ans
    Etc etc
    Les titiller pour aider à faire éclater quelques vérités interdites

     

    Répondre à ce message

  • Il ne faut pas répondre quand les gens demandent "qui ?" avec de la bave aux lèvres...
    Ils agissent ainsi parce qu’ils ont DEJA la réponse, et qu’ils savent qu’ils ne peuvent pas la donner sans se faire extrémement mal.
    Il suffit de ne pas répondre.
    Et pour être vraiment complet, et intègre, il faut ensuite fermer les yeux.

    "Même les yeux grands ouverts, je n’y vois rien".
    Zatoïchi

    Puisque pour voir, il me suffit de les fermer...

     

    Répondre à ce message

  • Sous injonction de cette officine communautaire , enquête immédiate !!!

     

    Répondre à ce message

  • J’ajouterai aussi qu’au départ j’ai rien contre les pédés, les jumeaux et autres minorités naturelles.
    Mais les liens de ces groupes sociaux dans le phénomène que vous dénoncez, explique "la meute" dont il est ici question.
    D’autres avant nous, et avant moi, ont pu mesurer l’étendue de sa haine. Aurai-je besoin de rappeler l’histoire, ou donner des noms ?
    A la question "qui ?", il y a donc une réponse polymorphe, qu’on peut facilement tester en observant intelligement son écran de télé, la presse écrite,le cinéma, la radio, etc...

    Et puis il est simple de comprendre, qu’il est beaucoup moins fatigant pour les reins de déblatérer assis sur un plateau comme à l’apéro-cahouette, avec les tables en formica et les verres à moutarde, que de se casser le dos dans un champ de melons ou sous une erre à tomates...
    Pour ça, y’a les "autres", les beaufs, les non-"diplomés", les non-cooptés, les non-"cultivés", etc...

     

    Répondre à ce message

  • Je viens de revoir en boucle cette vidéo,
    A quel moment le général profère des injures ou autres ?
    Ya rien !

    Les journaleux se mettent dans de tels états pour rien purée !!

     

    Répondre à ce message

  • C’est marrant, les mecs le traite d’antisémite alors qu’il n’a pas précisé de qu’elle communauté il parle.
    Si ce général est condamné ce sera une énième preuve que la justice est au service de la communauté sans nom.

    Cela me rappelle une émission chez Taddeï où Bricmont avait cité Voltaire :

    – Jean Bricmont : Il y a une phrase de Voltaire que de plus en plus de gens répètent et si j’étais vous, je ferai attention à ça , ils disent : Si vous voulez savoir qui a réellement le pouvoir, demandez-vous de qui on ne peut pas parler…( Il y a une silence)…

    Sans commentaire ! Brouhaha général

    – Jean-François Kahn : Cela dit, ça, c’est une phrase antisémite !

    – Rihan-Cypel : Oui !

    – Jean Bricmont : Pourquoi elle est antisémite ?

    – Jean-François Kahn : Bah vous savez pourquoi… (rire de fond) … Alors là faut pas quand même faire un dessin … Ha ha ha !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents