Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Il faut sauver le soldat Lapierre !

Quand le journal mondialisto-sioniste Libé sert la soupe au youtubeur covidiste anticomplotiste

Créé en 2018 par Vincent Lapierre, « reporter indépendant » passé par Égalité & Réconciliation, Le Média pour tous se défend d’être d’« extrême droite ». Son fondateur préfère parler d’une ligne « souverainiste » et d’alternative aux « grands médias ».

 

Avant de se lancer « en solo » avec Le Média pour tous, Vincent Lapierre a collaboré pendant cinq ans avec Égalité & Réconciliation (E&R), organisation politique fondée par le polémiste « national-socialiste » Alain Soral.

(...)

À partir de 2015, officiellement intégré à l’équipe d’E&R, il s’improvise reporter en réalisant des pastilles vidéo pour ERTV, la « chaîne télé » du média soralien. Longtemps présent sur les réseaux sociaux sous le pseudo librepenseur007, il se crée une nouvelle identité à visage découvert : ce sera « Les reportages de Vincent Lapierre ». Armé de sa bonnette bleue flanquée d’un « VL reportages », il couvre des mouvements sociaux comme la « Marche pour la vie » ou les manifestations de chauffeurs VTC, mais aussi les attentats islamistes et la présidentielle de 2017. Vidéos qui ne sont plus disponibles sur YouTube aujourd’hui, après que la plateforme a supprimé les chaînes d’Alain Soral.

Courant 2018, il prend petit à petit ses distances avec E&R, avant d’annoncer son départ de l’organisation en juillet. Ce divorce avec Soral se fait dans la douleur. L’essayiste d’extrême droite, se sentant trahi, est le premier à attaquer avec un article titré Vincent Lapierre au pays du national-sionisme [1] et sous-titré Du militantisme au journalisme.... Le terme « journalisme » étant dans sa bouche tout sauf un compliment, puisqu’il aime répéter qu’« un journaliste est soit une pute soit un chômeur ». Lapierre ne s’est pas privé de répliquer, et il y a encore quelques mois, il mettait en ligne une vidéo d’une heure trente se proposant de réfuter les analyses complotistes d’Alain Soral sur la pandémie de Covid-19.

« Alain Soral n’est pas un raciste. Alain Soral est quelqu’un qui n’aime personne, ni les Blancs, ni les Arabes, et encore moins les juifs. » C’est ainsi que Vincent Lapierre résume la pensée de son ancien mentor, en introduction de cette même vidéo. Contacté par CheckNews, il assure que son départ d’Égalité & Réconciliation « n’est pas dû à des questions d’ego, mais bien à des questions de fond ». « Il n’y a aujourd’hui plus aucun lien, ni humain ni idéologique, entre notre média et E&R que nous considérons d’ailleurs – et nous connaissons bien le sujet pour l’avoir vu de très près – comme ce qui se fait de pire sur le Web », renchérit-il.

(...)

Par ailleurs, il réfute d’emblée le qualificatif de « média d’extrême droite » ou « d’ultra-droite ». « Je dirais que nous nous sentons proches d’un certain souverainisme : de gauche sur les questions économiques et sociales et plutôt conservateur ou progressisto-critique [du nom « progressisme »] sur certaines questions sociétales » [2], tente-t-il de clarifier. Concrètement, Le Média pour tous se place dans le camp des europhobes, désireux de mettre en évidence les « effets délétères » de l’Union européenne sur la France, et du côté des défenseurs de la souveraineté nationale, critiquant « toutes les interventions armées occidentales systématiquement justifiées par la volonté d’instaurer, chez les autres, la démocratie ».

 

JPEG - 159 ko
Du Média pour tous au Média pour personne

 

(...)

La ligne éditoriale du Média pour tous, Vincent Lapierre la définit ainsi comme « une troisième voie entre ce que l’on trouve sur Internet et ce que l’on trouve à la télévision  : ni dérive complotiste des médias alternatifs, ni proximité avec le pouvoir politique et économique des grands médias ». Il assume les partis pris dans les contenus produits, revendiquant un traitement de l’actualité qui ne se veut pas « impartial » ou « neutre », mais plutôt « objectif ». Comprendre ici qu’il donne la parole « à des gens de tous horizons politiques et idéologiques », et diffuse des informations susceptibles, selon lui, de heurter les « préjugés » du public en apparence acquis au Média pour tous.

(...)

Le site ne comportant pas de section avec les mentions légales, il est impossible de connaître le montant du capital détenu et des revenus perçus par le Média pour tous. « Jusqu’à présent, ces fonds nous ont toujours suffi », se contente de glisser Vincent Lapierre.

Il bénéficie par ailleurs de deux compléments de revenus, que sont la vente de livres et un financement participatif via la page qu’il a créée sur la plateforme Tipeee. Lorsque le « reporter tout-terrain » a lancé son média, cette plateforme était son principal mode de financement. Grâce aux fans alimentant sa cagnotte, il empochait chaque mois 1 422 euros, rapportait L’Express en décembre 2018. Aujourd’hui, s’il reconnaît que cette page « est encore en fonctionnement », il ajoute aussitôt qu’« elle ne [leur] rapporte pratiquement plus rien » puisqu’ils n’en font plus la promotion. Ce « pratiquement plus rien » équivaut à 153 euros mensuels, soit près de dix fois moins qu’à ses débuts.

(...)

Outre ces quelques éléments d’information, le trombinoscope du Média pour tous reste mystérieux. Certains des contenus ne sont pas signés, et les noms mentionnés sur les autres articles ne renvoient vers aucune page d’informations biographiques ni de contact. Lorsqu’on reporte ces noms dans un moteur de recherche, le seul résultat qui s’affiche est « auteur sur le Média pour tous ». Vincent Lapierre confirme qu’il recourt à des pseudos  : « C’était une demande de leur part, que leurs noms n’apparaissent pas sur le site. » Son nom à lui, en revanche, génère des centaines d’occurrences, de ses réseaux sociaux aux articles écrits à son sujet, en passant par sa page Wikipédia. Où il est classé, ne lui en déplaise, dans la catégorie « Extrême droite sur Internet en France ».

Lire l’intégralité de l’article complaisant sur liberation.fr

Notes

[1] http://egaliteetreconciliation.fr/V...

[2] Tu n’as pas l’impression d’usurper le slogan "Gauche du travail, droite des valeurs", Vincent ?

En lien, sur E&R !

 






Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2748891
    Le 19 juin à 22:37 par 6C-Rond
    Il faut sauver le soldat Lapierre !

    "Le visage est le miroir de l’âme "
    Vrai une fois de plus

     

    Répondre à ce message

  • #2748947
    Le 20 juin à 05:24 par Que seraient-ils sans Soral ?
    Il faut sauver le soldat Lapierre !

    Comme 90 % des journaleux, sa préoccupation, son intérêt et son image tournent autour de Soral
    Ils essaient bien de vivre d’autre chose, mais ils sont forcé de constater, qu’ils n’y arrivent pas
    Faut toujours qu’ils parlent de Soral pour exister, à un moment ou à un autre
    Ils sont à Soral, ce que le fonctionnaire parasite est à la France
    6 millions d’inutiles fonctionnaires vivent grâce à nos impôts, chargés, cotisations, taxes et bien c’est pareil pour les journalistes sur Soral
    Ils ne peuvent vivre sans lui
    Il y’a des maroniers, et c’est en 1- Soral, 2- Dieudo, 3- l’extrême droite, 4- le mâles blancs...
    Des boutiquiers c’est exactement ça mon p’tit Vincent
    Toi tu n’existerais pas sans Soral
    Et donc tu essaies de tuer le père
    Tu es un guignol
    Chavez, tu n’as rien de Chavez
    Tu as plus d’un Étienne Liebig, d’un Éric Naulleau ou d’un Gilles Verdez
    Grandi bambin capricieux, essaie de vivre par toi même.... a ton âge, faut couper le cordon ombilical
    Toi tu restes toujours dans les couilles à papa Soral
    Comme Conversano, Papacito, Rudy Reichtag, Éric Nulleau, Haziza, Street presse, Laïbi, Joe Dalton, Cardet, Blanrue...

     

    Répondre à ce message

  • #2749000
    Le 20 juin à 07:08 par émile gabardine
    Il faut sauver le soldat Lapierre !

    ...et un chômeur de moins, un !!

    (ce qui, on l’aura bien compris, et grâce au tour de magie du baton à phynance servant de totem à notre monde, ne signifie nullement un travailleur en plus)

     

    Répondre à ce message

  • #2749132
    Le 20 juin à 10:11 par Gigi
    Il faut sauver le soldat Lapierre !

    Avec ça, le peu de personnes qui doutaient encore de la trahison de Lapierre pour la cause nationale, auront maintenant disparu. Ça renforce la théorie Soralienne au final, et ça montre la perversité du système qui aime recycler en son sein des anciens ennemis politiques repentis pour mieux les contrôler et canaliser par la même les militants qui s’identifient à ces têtes de gondole.

     

    Répondre à ce message

  • #2749167
    Le 20 juin à 10:53 par lapis lazuli
    Il faut sauver le soldat Lapierre !

    Lapierre n’est pas vendu, il est soldé.

     

    Répondre à ce message

  • #2749190
    Le 20 juin à 11:24 par jim1240
    Il faut sauver le soldat Lapierre !

    Je ne comprends pas en quoi Vincent Lapierre est dérangeant, sa ligne reste la sortie de l’UE, de l’Otan, l’anti élitisme actuel, anti-macron...
    Si il faut être d’accord avec tout ce que pense l’autre pour s’entendre, on ne s’entendra pas avec grand monde, c’est un peu de l’élitisme aussi.

     

    Répondre à ce message

    • #2749308
      Le 20 juin à 14:14 par Alain Soral
      Il faut sauver le soldat Lapierre !

      C’est sur que valider le narratif officiel du Covid c’est secondaire aujourd’hui, ducon !
      Et c’est être très anti-Macron !
      Lapierre attire vraiment les abrutis...
      AS.

       
  • #2749266
    Le 20 juin à 13:19 par GoyClub
    Il faut sauver le soldat Lapierre !

    Vincent Lapierre... ou le Média de l’embrouille !

     

    Répondre à ce message

  • #2749462
    Le 20 juin à 18:41 par ProtégeonslaPalestine
    Il faut sauver le soldat Lapierre !

    Monsieur Lapierre a t-il obtenu la carte de presse qu’il mérite et bénéficié de sa première dose de vaccin, qu’il mérite aussi ? Que pense Monsieur Lapierre de la déloyauté conjugale ?

    Le pardon est-il grandeur d’âme ou conspiration contre l’honneur ? Pierre Corneille écrivit, dans Cinna, "Qui pardonne aisément, invite à l’offenser." Que pense Vincent Lapierre de cet aphorisme ?

    Cordialement.

     

    Répondre à ce message

  • #2749738
    Le 21 juin à 09:10 par anonyme
    Il faut sauver le soldat Lapierre !

    Au passage si quelqu’un a des infos sur les deux gadjos qui ont bossés pour lui à l’époque des Gilets-Jaunes (Thibault et Pierre "le normand"), je suis curieux de savoir ce qu’il pensent de ce que fait Lapierre au jour d’aujourd’hui...

     

    Répondre à ce message

  • #2750206
    Le 22 juin à 00:10 par Patrie Haute
    Il faut sauver le soldat Lapierre !

    Quand tu es covidiste, tu es complice des meurtres au rivotril, des meurtres par confinement, des meurtres par injection, des labo, des suicides d’enfants et de personnes fragiles, tu fais partie de la corruption de masse, de la négation de la science et de la pensée construite.

    Ainsi, quand tu es un covidiste, tu es une petite putain, un assassin et un traitre à la nation. Tu es la plus ignoble version de l’humanité, le dernier stade de la déchéance morale.

    J’étais passablement irrité de la guéguerre merdique que vous (E&R) et lui vous livriez, ça ressemblait trop au divorce d’un couple trop passionnel dans lequel on se dit autant d’insultes que ce qu’on s’était dit de mots d’amour.

    Mais là, non, ça n’est plus possible.

    Après avoir fréquenté Soral et E&R durant 5 ans, on ne peut pas ne pas comprendre ce qu’il se passe.

    Être covidiste c’est perdre toute dignité et toute légitimité à être considéré comme faisant partie de la famille humaine. Je pèse mes mots, pour moi, être covidiste c’est perdre volontairement son statut d’être humain et les droits qui vont avec.
    La logique de notre monde, que l’on appelle main de dieu ou encore destinée, est sans pitié. Chacun sera rétribué en fonction de ses actes et nul ne peut y échapper.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents