Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Salle de shoot : l’insécurité ruine les commerçants du nord de Paris

Deux ans après l’ouverture de la salle de shoot, située dans le 10ème arrondissement de Paris, les commerçants du quartier dénoncent « un préjudice économique ». À cause de l’insécurité, certains ont mis la clé sous la porte tandis que d’autres songent à partir.

 

« Je suis à deux doigts de déposer le bilan ». Pierre, un restaurateur d’une quarantaine d’années, en a gros sur le cœur. Comme lui, de nombreux commerçants situés dans le quartier de la salle de shoot, près de l’hôpital Lariboisière et de la gare du Nord (Paris 10ème), sont excédés. Trafics de drogue, bagarres, toxicomanes qui se droguent en pleine rue, vols ou encore menaces font partie de leur quotidien.

Dans une lettre envoyée fin mai au ministère de la Santé et restée sans réponse, une trentaine de commerçants du quartier dénonçaient des « nuisances quotidiennes » et « un préjudice économique et commercial » engendré par la salle de shoot. Ouverte depuis octobre 2016, cette salle permet aux toxicomanes de faire leurs injections par voies intraveineuses dans de bonnes conditions sanitaires. « On nous a mis cette salle de shoot sans concertation et on se retrouve avec des toxicomanes ingérables. C’est de pire en pire », déplorent les commerçants et les riverains. Ils estiment vivre dans « un quartier sacrifié » et se sentent abandonnés par les pouvoirs publics.

Passionné par la gastronomie, Pierre a investi toutes ses économies dans son restaurant. Et son affaire marchait bien jusqu’à l’ouverture de la salle de shoot. « Entre 2011 et 2016, mon chiffre d’affaires a augmenté de 300 %. Entre 2016 et 2018, il a diminué de 40 % », détaille-t-il. Avant de poursuivre : « Nous étions cinq employés et nous ne sommes plus que trois. Je ne me verse plus de salaire depuis deux ans ».

« Beaucoup de clients nous disent qu’ils ne reviendront plus dans notre restaurant à cause de l’insécurité », détaille Julie, qui travaille avec Pierre. Elle raconte que « des mecs défoncés entrent parfois dans le restaurant pour demander des clopes ». Sans compter les bagarres quotidiennes sur le trottoir. « On ne peut plus travailler le soir, c’est impossible de mettre des gens en terrasse », conclut Pierre, qui a été menacé de mort plusieurs fois. Son restaurant, dont la valeur a baissé de 100 000 euros depuis son ouverture en 2011, est aujourd’hui au bord de la faillite. Les images filmées par le collectif « Riverains Lariboisière Gare du Nord » – des résidents du quartier de la salle de shoot – permettent de se faire une idée de la situation.

 

 

 

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

L’histoire de la salle de shoot parisienne, sur E&R :

Sur les enjeux de santé publique, lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Salle de tir ça ne sonne pas bien, trop francais ?

     

  • Un autre bon coup de cette femelle débile...


  • Le même problème des villes libérales libertaires, cf. ce qui se passe à San Francisco.



  • cette salle permet aux toxicomanes de faire leurs injections par voies intraveineuses dans de bonnes conditions sanitaires



    Oh ben oui, ce serait dommage qu’ils se blessent ...

    Bientôt près de chez vous, les salles de viols avec une hygiene irréprochable et distributeur de pilule du lendemain.

    Jeanne... franchement reste ou tu es, ca vaut vraiment pas la peine que tu reviennes sauver quoi que ce soit.


  • C est juste une question d’habitude...rien de grave...


  • Quoi, vous voulez nous faire croire qu’il y a encore des commerçants dans le nord de Paris ???


  • Les salles de shoot créeraient de l’insécurité ? Moi qui pensais que la consommation de drogue était combattue (autrefois) juste pour empêcher les gens d’être heureux, quelle incroyable surprise !


  • Y’a pas à dire. Plus on vieillit, plus on comprend la valeur du travail et de la rééducation par le travail des anormaux, de ceux qui prêchent que tout est normal parce que la tolérance et l’arrière-ban de la tolérance, et des parasites aux mains de courtisanes.

    Jedem das seine comme on disait autrefois dans une noble institution d’utilité sociale.


  • Qui l’eût cru ?


  • Je serais curieux de savoir pour qui ont voté Pierre et Julie aux dernières élections parisiennes... Les Parisisiens ont voté pour Hidalgo puis pour Macron en masse.
    Qu’ils crèvent ! aurait dit le Professeur Choron.


  • Ces commerçants et riverains tentent de « faire barrage ? »
    Euh, ils ont voté pour qui ? Ben, qu’ils marchent ou crèvent !


  • Faciliter la galère des drogués et pourrir la vie des habitants.


  • Ralala, Jupiter 1er vous a bien dit de pensez printemps, alors pensez printemps bordel, vous verrez vous serez comme ses toxico, au 7ème ciel.


  • La salle de shoot aujourd’hui ça fait rire avec ses drogués de 30kg, comparé aux costauds ex combattants d’al qaeda encore plus défoncés qui divaguent entre Stalingrad et Barbes. La prépa survivaliste c’est maintenant.


  • Pour ces messieurs les Socialistes, on appelle cela le progrès....

     

  • C’est complètement ahurissant, cela dépasse l’entendement que l’on ouvre des salles de shoot dans des quartiers commerçants et résidentiels !


  • #2045732
    le 20/09/2018 par The Médiavengers Zionist War
    Salle de shoot : l’insécurité ruine les commerçants du nord de (...)

    Tous les commerçants de Paris, avec leurs famille et amis, ça fait combien d’électeurs ?
    D’ailleurs Paris, comme la "Côte", pour arnaquer le touriste, c’est au poil.
    Vous l’avez votre démocrassouille, gardez-là bien et bon vent !


  • Ce pays va mal.

     

    • Non, notre pays aspire à vivre mieux ! C’est dans ses gènes, son Sang.

      Ce sont les âmes de ces dites zélites délitées qui sont le MAL incarné !

      Nous sommes en guerre spirituelle. Elle se décline sur Terre par un sacrifice humain auquel ces drogués ont donné leur consentement implicite. La drogue, marchandise pas comme une autre dont profite le haut de la pyramide comme aussi des guerres, autre rituel sacrifiCiel.

      Ces zélites ravalent le MAL dans le peuple pour le contraindre à se soumettre. D’où son déclin programmé. Pas dans la nature des êtres de se shooter, non ?

      Comme aussi, chaque personne assassinée dans la terreur nourrit BAAL et autres entités démoniques présentement en plein contrôle ici sur Terre. Plus il y a de terreur et de Choc et Stupeur (nom de l’opération américaine en Iraq), plus grand est le pouvoir accordé aux adeptes, ces élites possédées par les démons. Ils-elles s’en nourrissent .

      Ouvrir une salle de shoot sous prétexte sanitaire : une dissimulation, comme l’OMS ; le loup ne se déguise-t-il pas en agneau ?

      Chaque drogué se piquant, ouvre un portail stellaire dans lequel s’infiltre le démon afin qu’il entre en possession de ce « shooté », influencer son ego dès lors bloqué.

      Le bon sens comm’UN et non celui de le com’ voudrait que la mairesse de Paris n’ait pas autorisé un tel établissement. C’est pas son souci puisque évidemment ces zélites sont elles aussi d’une même famille d’âmes que ces drogués ! Le bas et le haut de gamme de la pyramide sont du même acabit et engeance !

      Dans le film Ma vie est un enfer (1991), quelques scènes dans un bar parisien où l’on voit des démons incarnés se livrer à des démonstrations. Un serveur a même la moustache et la chevelure d’un Hitler :) Le film a été tourné à Paris.

      Paris se prépare à devenir l’antre des démons. Le Petit Poucet, le sait. Ses frères, non.

      Mélanie Calvat, voyante de La Salette revient souvent sur l’incendie de Paris.

      Le terme shoot et ses multiples traduction en français est très évocateur. Le shoot équivaut à faire jaillir l’énergie vitale des humains en rapport donc avec leur sang car l’intraveineuse est en contact avec le sang, où l’ego est fixé.

      Sang des Christian qu’ils souillent et corrompent. L’argent, flux générés par la drogue : métaphore du sang.

      Pourquoi la blanche .... extrance est-elle si convoitée ?

      Sale chute au Bar Isis


  • Le vivre ensemble ça prend un peu de temps, que ces commerçants soient patient
    En attendant ils n’ont qu’à penser printemps

     

    • #2045987
      le 20/09/2018 par Dimitri Ier Donskoï et ses potes
      Salle de shoot : l’insécurité ruine les commerçants du nord de (...)

      Ces dealers n’essayent juste que de s’acheter un costard comme le dit Macron
      « Le meilleur moyen de se payer un costard, c’est de travailler (’dealer) »
      Emmanuel Macron
      Cher président les ultra-libéraux du 10ème arrondissement de Paris vous écoutent


  • Pourtant le rapport de force est en faveur des riverains. Et comme toujours ce sont les plus nombreux qui se font emmerder par les moins nombreux.Si les plus nombreux se comportaient un peu plus comme des racailles le rapport de force changerait inévitablement.


  • Bein alors le parigot bobo, on ne fait plus barrage ? C’est plus « ton projet » ? Attends un peu le meilleur est à venir, batailles de rues avec toutes ces CPF et autres DQNE en retour des plages lointaines... Parigot tu l’a voulu eh bien tu l’as, et j’espere que tu vas bien en crever ! Salutations de province, hein :-)


  • Ce n’est pas qu’ils n’étaient prévenu, mais tellement ignorant et à côté de leurs pompes que le résultat catastrophique est sans appel ,comme pour le résultat de cette gouvernance .Nous sommes gouvernés par des incapables, et les faits une fois de plus sont là , devant nos yeux .Des irresponsables .
    Maintenant les commerçants viennent se plaindre, mais à Paris, ils acceptent tout, cette ville est dirigée par un maire qui accepte la gay pride, les pissotières immondes, les migrants,les romes ,les rats,la crasse, la fête scandaleuse de l’Élisée, et pour finir les salles de shoot, et le quartier des folles du marais .Et après, c’est quoi .
    On vous fait un paquet cadeau, c’est pour emporter, où vous consommez de suite .


  • Bonjour,

    L’autre jour, j’ai été à Gare de l’Est.

    La rue en face de cette gare est 100% foncée, avec des mecs oisifs qui sont statiques devant leur commerces ou habitations.
    On se croirait dans les cités où j’ai eu l’occasion d’aller parfois, avec les mecs sur des chaises en train de garder les tours...

    Paris est une ville perdue.

     

  • Il est interdit de consommer du cannabios chez soi ( plante médicinale reconnue comme telle par maints pays et en France jusqu’en 1954) mais on a le droit de se faire un shoot à l’héroine dans une salle de shoot subventionnée par l’argent public...

     

    • Cette bonne vieille rengaine sur le cannabis. En fumer un de temps en temps est effectivement inoffensif, mais l’usage quotidien vous grille les neurones peu à peu et a parfois des conséquences sur la libido et la fertilité. Et bon nombre de consommateurs sont loin d’être « cools » en fumant cette merde. Pour le reste, d’accord avec vous.


    • Riton, faux débat ! Le canabis, autorisé ou pas est finalement un faux débat puisque tout le monde fume ce qu’il veut... il est facile ds LES COINS de France de trouver du shit que se trouver des rues et adresse recherchée... faux débat qui est juste bon à faire brouter les moutons en France... le vrai débat nous devons tous le connaître, et il y au moins une dizaine d’éléments URGENTS à traiter... le débat du canabis, laissons le aux us, à snopp dog et ses copines junkies !! C’est marrant comme même que les Français d’aujourd’hui te parle.de cela.. c’est comme par exemple pendant oudstook, les gens ont consommé des tonnes de drogue en.pensant qu’ils sont dans l’interdit car cest tjrs plus existant quand tubte caches pour fumer ta 1er cleup... et si tu creuses un peu le.truc, tu vois.que les.tonnes de drogues écoulées viennent de tata CIA... il est plus facile.pour l’état « démocartique » que nous vivons, de contrôler des zombies fumant du matin au soir... ! Faux débat ! Qui ici ne s’allume ps son pétard de peur de se faire choper par les méchants flic smicards ? !! Personne, ça fume.à fond PARTOUT OÙ JE VAIS.. du fin.fond de la Bretagne à Paris... point de deal.du canabis Sevran, Les Coutillières, Belleville à Paris... sans être un.fumeur, je connais plus de 10 adresse à Panam.et autour... faux débat...


    • Quand tu fumes ta merde, tu donnes du pognon aux crevards des cités, pas aux gens bien. Tu participe à la situation délétère ambiante.Désolé, mais l’herbe, c’est de la merde. BOIS DU PINARD.


  • Ah tous ceux qui ne voient rien d’anormal dans la consommation de drogues !!!
    Hahaha.

    Tiens : la drogue augmenterait la violence des consommateurs de drogue ?
    Ha bon, les gens ne le savent pas ?

    Tiens : la drogue augmenterait les "envies" de violer à tout va ? Tiens, tiens tiens.
    ha bon, les gens ne le savent pas ?

    Je suggère que ceux qui sont pour les libéralisations, la commercialisation des drogues, ainsi que ceux qui sont content de profiter de ce genre de trucs, soient regroupés dans une même rue, avec à l’entrée de la rue une salle de shoot et à la fin de la rue une autre salle de shoot.

     

    • D’accord.
      J’ai une meilleur idée :
      Tout ceux qui picolent sont enfermer dans un continent avec un mur d’enceinte de 4m et 4 epaisseurs de barbelé, des miradors et des champs de mines et des gardiens avec sulfateuse posté tout les 10m .

      ALors ont fait quoi ???
      Ce que je veut dire par la pour ceux qui aurait pas compris c’est que depuis presque 50 ans maintenant les drogues (toutes) n’ont jammais été autant disponible.

      N’importe qui, meme un gosse (sic) peut aller acheter tout ce qu’il veut !!!! Et qu’on vienne pas me dire c’est la police le probleme (en tout cas pas les hommes de terrains ni leurs superieurs direct), non le probleme c’est politique (pasqua, mafia, etc, ..... ) voila juste une coup de gueule


  • Il n’y a plus de solutions....
    C est malheureux mais on sent bien que les trafifquants de colombie mettent le grappin sur l’Europe et en particulier la France pour vendre leur cam.
    Probablement la France avec UK sont les pays les plus atteints par la consommation de drogue.
    Et les choses ne feront que s’empirer.
    Ce marché est évalué à plusieurs milliards d’euros chaque année et on ne peut pas dire que toutes les restrictions bancaires (au nom de la lutte contre le terrorisme) ont permis d’arrêter qui que ce soit ou empêcher que le trafic prospère.
    On a pas non plus progresser pour empêcher la production de la coca alors qu’il suffirait de développer une simple arme biologique spécifique pour éradiquer cette plante de la surface de la terre.
    Plus ça va plus je me dis que ça doit arranger beaucoup de monde que la drogue fasse des ravages en banlieue, ce qui à la fois permet de tenir le petit peuple blanc qui subit les assauts incessant des drogués, et de maintenir dans le trafic de drogue, la delinquance et la prostitution toute une frange de la population en banlieue qui sinon aurait été beaucoup plus revendicatif.
    La grande question est bien sûr où va toute cet argent liquide issue du trafic de drogue ?

     

  • #2045931

    Salle de shoot, mais dans cette rue Ambroise Paré, il m’est arrivé de croiser des seringues usagées, par terre, ou négligemment posées sur le mobilier urbain, à portée de tous.
    Et aussi bien dans tout le secteur, jusqu’au-delà de Porte de la Chapelle.


  • Pourquoi les commerçants, et la population n’attaquent-ils pas en justice la mairie de Paris pour complicité de trafic de drogue ? N’est-ce pas une drogue illicite ?
    Favoriser la consommation de drogue n’est-il pas passible de peines de prison et d’amendes ?
    De plus, le contrat entre l’État et ses citoyens n’oblige-t-il pas l’État a assurer la sécurité de ces derniers ? C’est tout de même pour cela que nous payons des impôts ?
    Il faut utiliser les règles mises en place afin qu’elles se retournent contre ces malfrats en col blanc qui nous dirigent.
    Quant aux commentaires concernant les"bobos" parisiens qui l’auraient bien cherché, il faut savoir en premier lieu que ce ne sont pas eux qui élisent leur maire. Et enfin, que cela fait des années qu’il n’y a plus de parisiens à Paris, ils ont fui... il n’y a plus que des touristes, et, désormais, l’on y trouve surtout de jeunes bourgeois de Province venus y faire leurs études. (Sciences Po, etc.)
    Les derniers vrais parisiens, à moins d’être très riches, je vous l’assure, sont en survie chez eux.
    J’aimerais d’ailleurs bien avoir l’avis du Président d’ E&R à ce sujet, car je ne pense pas que l’on puisse le qualifier de bobo parisien !
    Vouloir diviser les français de province et de Paris est une stupidité, puisque :
    être français, cela signifie aimer la France, et vouloir la défendre quoiqu’il en coûte.


  • La France est venue avec ses amis de NATO pour démocratiser les Balkans, en mettant tout sur le dos du Serbe ! Et c’est cela la démocratie Française ? merci et au revoir.... triste pays !


  • Bientot les salles de viols pour que ces pauvres clandos en manque puisse se défouler dans de bonnes conditions sanitaires ! Et puis aussi des salles d’egorgement avec ses corans a disposition pour que le djihâd soit bien fait dans les
    regles... N’oublions pas les salles de braquages aux murs blindés où le blanc-nazi-facho pourra être dépouillé sous la menace d’une arme et même zigouillé sans crainte de nuisances sonores ou de balles perdues... Non, vraiment, cette poubelle qu’est devenu paris va bien avec l’epoque !


  • Vite...des nettoyeurs. La seule solution, certains pour les toxicos, d’autres pour les cols blancs,et ceux dans bas, et pour terminer les clandés, ça fera déjà un bon paquet de métastases en moins, et je paierai volontiers un impôt pour ce type d’intervention.


  • Le problème c’est la police et la justice qui ne font pas leur travail.

     

  • ’’une lettre envoyée fin mai au ministère de la Santé et restée sans réponse’’
    Le déni de réponse est le sport favori de ’’l’administration’’, une entité qui surplombe ’’l’organisation sociale’’ qu’elle phagocyte à outrance en la mettant en coupe réglée. On n’a évidemment que foutre des courriers qu’on reçoit dans ces sinécures qui, de fait, ne remplissent leurs ’’missions’’ que quand elles en ont envie, c’est à dire, la plupart du temps, s’il est possible de satisfaire un besoin chronique de tyranniser impunément les victimes potentielles. Commerçants, artisans et riverains, dans ce cas précis comme dans les cas similaires vous pouvez crever sans que cela pose le moindre problème à qui vous écrivez...d’ailleurs l’objectif est que vous disparaîssiez purement et simplement, il y a des gens qui attendent pour prendre votre place...


  • #2046281

    Je ne comprends pas que cette salle de shoots ait ouvert ses portes.
    Qui veut peut consommer toutes sortes de drogue dures sans avoir à faire la police. C’est incompréhensible !
    Les commerçants doivent fermer boutique pour céder la place aux trafiquants, drogués etc...
    J’ai dû louper un épisode !

     

    • vous n’avez loupé aucun épisode . dans cet arrondissement cela fait des années que ce qui est lié à la drogue ( je parle du crack et de l’hero) se passe à la vue de tout le monde dans les stations de metro . tout les jours un simple passant peut le constater , mais ces guignols de journalistes éssaient de puis des années de faire gober qu’il y a une lutte contre "la drogue" ...

      c’est triste de voir ces gens s’autodétruire , mais qu’au moins ces pitres de politiques ne fassent pas semblant d’étre affecté et d’étre rigoureux sur les mesures et moyens d’endiguer cela.
      je sais pas comment ils "enquétent" mais ils doivent surement se planter de ville.

      à ceux qui blablatent sur les petits ecrans tv : fermez vos gueules et branchez directement une voix de synthése alimentée par vos supérieurs ,ça nous fera des vacances.


    • il y a aussi la colline du crack à Paris qui culmine à la meme altitude que Montmartre sauf que le crack ne founit pas l’aspiration artististique comme l’opium ou l’absinthe apportait en son temps pour ces artistes du XIXème qui n’étaient pas tous maudits de leur vivant , avec le crack ce serait plutôt l’expiration du dernier souffle du zombie quart mondiste des bidons ville de Paris la Babylonienne .


  • Ça file envie de visiter Paris
    Séjour avec parcours touristique



    La colline du crack ➜ Barbès-Rochechouart ➜ Pigalle et ses putes ➜ le métro et ses pickpockets ➜ la gare Montparnasse et ses bandes ➜ La goutte d’or ➜ Chatelet les halles ➜ Sarcelles ➜ les quartiers du Nord (une partie du 17e, 18e, 19e, 20e) sont sympas en grande majorité surtout la nuit à visiter ➜ et après il reste le safari sauvage banlieue 93 ; 91, 95, 78, etc...




    Pour ceux qui aiment l’extrême c’est génial
    Par-contre je déconseille Rocamadour, Lauzerte, Montcuq tout le Quercy, le Cantal , l’Auvergne, l’Aveyron, la Lozère, Gers, Lot ,Ardèche trop calme, trop apaisé, beau à éviter vraiment ....Aulnay, le RER D, la gare du Val-de-Fontenay c’est mieux je vous assure !


  • 1) Installation d’une salle de shoot
    2) Rachat des commerces et immeubles à un prix dérisoire
    3) Fermeture de la salle de shoot, nettoyage du quartier, travaux
    4) Revente des commerces et de l’immobilier à prix d’or

    Bref, c’est une question de volonté...


Commentaires suivants