Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Servier condamné à une amende mineure pour le Mediator aux centaines de morts

 

On se frotte les yeux : on a cru un instant lire milliards, et non pas millions. Les 6500 parties civiles réclamaient un total de 10 milliards aux laboratoires Servier. Pendant les dix ans de procédure(s), beaucoup de malades du Mediator ont eu le temps de mourir, souvent dans des souffrances incomprises. Les 150 à 400 millions d’euros débloqués par Servier pour indemniser les plaignants (avant le procès) ne suffiront pas à rendre la santé à ceux qui ont pris ce médicament « miracle », un coupe-faim (amaigrissant) synonyme d’affaiblissement cardiaque (du fait de sa base amphétaminique).

 

 

2,7 millions, une mendicité finale qui résume tout : dans les grands scandales sanitaires français, les puissants s’en sortent toujours bien. Jacques Crozemarie est mort de sa belle mort, sans rendre l’argent qu’il a pillé à ses nombreux donateurs, et donc ôté de la recherche contre le cancer.

Certes, près de 400 millions ont été distribués ou provisionnés pour les victimes qui ont bataillé dur malgré leur affaiblissement, mais l’entreprise Servier aura gagné au moins un milliard d’euros avec cet antidiabétique que d’autres pays ont interdit bien avant nous, pour certains 20 ans avant nous. Les autorités politico-médicales n’ont pas failli, elles ont été complices : le Mediator a été distribué comme un bonbon pendant 33 ans à 5 millions de personnes mal ou peu informées !

Plus que des gens ou une entreprise, c’est un système qui est en cause, et on voit la même chose se profiler aujourd’hui avec le Conseil scientifique, la Haute Autorité de santé, la direction de la Santé, le ministère, les Agences régionales, le Conseil de l’Ordre des médecins... Tout est opaque, antidémocratique et, au final, dangereux, voire mortel.

Pour donner une idée de cette catastrophe sanitaire (il y en aura d’autres, c’est ce que prévoit le Pr Raoult), à l’échelle d’une personne, voici le témoignage de Françoise, une victime parmi tant d’autres.

 

 

Les témoignages en commentaires sont terribles : les victimes sont la plupart du temps abandonnées dans l’ignorance, face au mur de la justice et de l’administration. Et au barrage du responsable principal, qui a freiné des quatre fers pendant des décennies.

Bonjour a tous je pris le MEDIATOR pendant 6ans je soufre de 2fuite vilvopathique insufisance cardiaque insuffisance pulmonaires hypertension 14 à22 vertige perte connaissance 2 à3fois par ans depuis deux ans essoufflée à l’effort faiblaisse dépression sans travail en invalidité avec 364euro de pension d’invalidité agricoles .j’ai aah pendant 4ans et après c’est le refus aah par contre j’ai passée devant un médecin de travail j’ai toujour eu mon invalidité2em catégorie j’ai fais le recoure au TCI depuis 2ans sans réponse je ne jamais eu ni assistance social ni personne même cas que moi pour se parles dons je suis isolé et perdu se renfermer avec milles question sans réponse ni espoir de gaigne causse et j’attend le résultat de mon avocat pou le plainte de Mediator sans espoir .Dons si quelqu’un a eu la même cas que moi prier de me contacter j’en ais vraiment besoin de parler ou quelqu’un peux m’aider pour je suis perdu je me sens abandonner et mis à côté avec aah et sans nouvel de TCI je me sens double triple peine désolé pour les faute d’orthographe

On apprend en outre que les médecins qui ont prescrit ce pseudo médicament n’ont pas été poursuivis, car ils ont été considérés comme trompés eux aussi par Servier. En 2014, le fondateur du laboratoire indépendant, Jacques Servier, s’éteint tranquillement, presque centenaire, à la tête d’une fortune estimée à 2,3 milliards d’euros. Il aura, six années plus tôt, été décoré par Nicolas Sarkozy. Pour les centaines de morts et les milliers de malades, ou pour les bénéfices généreusement redistribués ?

Ce 29 mars 2021, après des centaines de morts (une estimation basse entre 500 et 2000), les condamnations sont tombées :

Les laboratoires Servier ont été reconnus coupables par la justice de « tromperie aggravée » et d’« homicides et blessures involontaires » dans le scandale du Mediator. « Malgré la connaissance qu’ils avaient des risques encourus depuis de très nombreuses années, […] ils n’ont jamais pris les mesures qui s’imposaient et ainsi trompé » les consommateurs du Mediator, a déclaré la présidente du tribunal correctionnel, Sylvie Daunis. Les laboratoires Servier ont été condamnés à 2,7 millions d’euros d’amende. (Nouvel Obs)

Seconde condamnation, l’ANSM, l’Agence nationale de sécurité du médicament (on aurait plutôt dit de sécurité des bénéfices), qui a trop tardé à retirer le Mediator du marché, paiera 303 000 euros, soit une broutille. Les parties civiles étaient au nombre de 6500 dans ce procès hors normes réunissant 376 avocats, 23 prévenus, 11 personnes morales et 12 personnes physiques (source : France Info).

C’est la pneumologue Irène Franchon qui a découvert le lien entre ce médicament et des pathologies qui se multipliaient. Elle témoigne ici en 2019, au début du procès fleuve.

 

Mortelle cupidité

 






Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Les marchands du temple ont gagné on vas tous crever cette foix çi, sinon, il faut avoir le courage de dénoncer le capitalisme, créer un nouveaux système plus juste, plus contrôlé par le peuple et au bénéfice de la masse ça fait longtemps que l’humanité n’a pas fait cette réflexion, qui est notre salut.

     

    Répondre à ce message

  • C’eût été les laboratoires Soral, 6 milliards d’indemnités et rétablissement de la peine de mort.

     

    Répondre à ce message

  • Dans quelques années , les mêmes décisions seront rendues par les magistrats pour ce qui concerne les vaccins poison censés lutter contre le Rhume 19.Le public peut honnêtement se poser la question suivante : n’y aurait il pas collusion entre magistrats aux ordres du pouvoir politique et ces marchands de mort ?????? Il faudra retenir de cette décision que le laboratoires pharmaceutiques ,de même que le autorités censées tester les effets de ceux ci et chargées de l’autorisation de mise sur le marché d’un médicament ,sont désormais tout puissants et ne risquent quasiment aucune sanction.Par contre les victimes subissent toutes les peines et malheurs.Certains ont ont le culot d’être surpris après cela que d’autres soient remplis de Haiaiaiaine.Avis à tous les abrutis dudules qui se ruent vers les "vaccinodromes"

     

    Répondre à ce message

  • #2696313

    Et pendant dix ans aucun medecins na fait le rapprochement entre les troubles de ses patients et la prise de merdiator ?!!!
    Attendez, le pire est à venir avec les vaccins covid expérimentaux, du scandale merdiator puissance 1 million !

     

    Répondre à ce message

  • Je trouve que les milliers de médecins qui ont (naïvement ?) prescrit un anti-diabétique pour faire maigrir leurs baleines boulimiques de clientes s’en sortent plutôt bien ...Il est vrai que leur expliquer comment améliorer son hygiène de vie , c’est long et chiant , que ça se bouscule dans la salle d’attente , et qu’on a golf cet après midi .Merde ! Quand même...

     

    Répondre à ce message

    • #2696817

      ca me rapele ce vieux post de 2013 (dont je ne suis pas l’auteur mais que j’aurais pu rédiger ) qui date de l’époque de la grippe A ca nous rajeunis pas :

      https://www.egaliteetreconciliation...



      Les médecins et les pharmaciens sont devenus des grosses merdes a la solde des laboratoire plus ils en vendent plus ils encaissent, ces gens tournent a plus de 7000 € par mois et sont déconnecté de la réalité, ils s’en tapent que ce soit les petits gens qui payent via la sécu qui prélève sur nos salaire de miséreux de 900€ par mois, en plus avec tous le pognon qu’ils ramassent ils ne savent plus quoi en faire, donc avec leurs investissent de merde ils font grimper les prix de l’immobilier et c’est en les pauvres qui casque et doivent s’endetter sur 30ans pour pouvoir acheter un appartement ou se faire dépouiller en leur louant, sans parler de la spéculation sur les matières premières agricoles que les banquiers effectuent avec leurs pognon, et qu’on ne me disent pas qu’il ne savent pas ! Ils sont assez intelligent pour profiter du système donc assez pour comprendre, si moi qui a été a l’école jusqu’en 5ème je comprendre, eux aussi comprennent. Donc ne respectez plus ces grosses merde qui jouent les gentil et nous enculent par derrière.


       
  • Et après, on vous parle de justice en France ? quelle justice ? la seule et unique justice c’est LE FRIC ! la puissance d’argent EST la justice .Après il y a la personnalité, et la communauté .Si les trois sont réunis, là, c’est open bar .
    Il n’y a jamais eu de justice en France .S’il y en avait seulement une, alors les assassins de la corona devraient commencer à trembler, toutes les équipes parlementaires de ce fiasco et les collabos avec .Maintenant, nous verrons bien la suite .II suffit de regarder les choses en face avec cette affaire du MEDIATOR (comme dirait l’autre, avec médiator quand il n’y en a plus, il y en a encore)
    C’est ça, mettez un masque et prenez le vaccin, on est là pour vous protéger .La bonne blague !

     

    Répondre à ce message

  • La d-Fenfluramine ( Isoméride ) et le Benfluorex ( Mediator ) étaient les deux mamelles de Servier.

     

    Répondre à ce message

  • Un jour comme les autres en Fronsse. Le pays le plus pourri de la planete. Il y a plus de libertés civiles en Arabie Saoudite qu’en France. Mais vive le général et la 5e République. :’)

     

    Répondre à ce message

  • Si on réalise un petit calcul approximatif ça fait 3 millions à diviser par 300 ( sans les avocats ) .
    Donc une moyenne de 10000 € sans les avocats . Les victimes n’ont donc quasiment pas été indemnisées . Parce qu’avec 10 années de procédures , personne ne travaille gratuitement .

     

    Répondre à ce message

  • On ne va pas sacrifier l’eau du bain, le bébé est déjà mort

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents