Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Mediator : derrière la tromperie des malades… l’arnaque à la Sécu

Il semble, dans l’énorme affaire du Mediator des laboratoires Servier, énorme parce que tentaculaire, que la Sécurité sociale se soit faite arnaquer, et donc ce sont les contribuables français qui ont financé ce poison qui a tué tant d’innocents.

Mais les grands groupes pharmaceutiques ont les moyens d’acheter bien des silences, bien des signatures, bien des « je regarde ailleurs ». Cela a-t-il été le cas avec la Sécu ? Parce que la Sécu, on le sait, est un pot commun dans lequel beaucoup se servent...

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Les laboratoires Servier commencent à répondre, cette semaine, à une nouvelle accusation : le fait d’avoir escroqué la Sécurité sociale et les mutuelles.

 

 

C’est un courrier du 7 décembre 2009 adressé par les laboratoires Servier à Philippe Lechat, directeur de l’évaluation des produits pharmaceutiques au sein de l’Agence nationale du médicament, de 2007 à 2012, et à son homologue portugaise, Cristina Sampaio. Dans cette lettre de huit pages, rédigée en anglais, que Le Point a pu consulter, deux cadres du groupe pharmaceutique (Mathieu Weitbruch et Patricia Maillère) tentent de convaincre leurs interlocuteurs, alors chargés d’une enquête européenne sur le Mediator, de l’efficacité de ce produit dans le traitement du diabète, alors même que ce dérivé d’amphétamine vient d’être retiré de la vente sur le marché français, en raison de sa dangerosité.

En cette année 2009, le Portugal a été chargé par l’autorité européenne responsable de la surveillance des produits de santé (l’EMA) d’examiner la possibilité d’interdire le Mediator à l’échelle du continent. La direction du groupe Servier a beau pointer le fait que le Mediator représente alors une part infime de son chiffre d’affaires, elle tente, une dernière fois, d’éviter que ce produit dont elle a écoulé plus de 110 millions de boîtes, entre 1976 et 2009, soit interdit.

Évoqué, pour la première fois, le 14 janvier dernier, lors de la déposition devant le tribunal correctionnel de Paris de Philippe Lechat, ce courrier illustre l’opiniâtreté avec laquelle les dirigeants du groupe Servier ont tenté, en dépit d’études cliniques pointant la toxicité du Mediator, de maintenir l’inscription de ce produit au rang de « médicament » puis d’« adjuvant » dans le traitement du diabète. Contacté, à plusieurs reprises au cours du mois de janvier, le laboratoire pharmaceutique n’a pas souhaité réagir sur ces points.

C’est au titre de sa prétendue efficacité dans l’abaissement du taux de glycémie des personnes qui en consommaient que le benfluorex (son nom générique) a été remboursé, dès 1976, par la Sécurité sociale. « Le Mediator agit au carrefour des métabolismes lipidique et glucidique. Il combat ainsi plusieurs facteurs fondamentaux liés au risque athérogène », expliquait alors doctement la notice rédigée par son fabricant.

 

Un remboursement qui pose question

Mis en vente au prix de 5 euros, la boîte, le Mediator a bénéficié d’un taux de remboursement de 65 % de 1976 à 2009. Et jusqu’à 100 % lorsqu’il était prescrit à des diabétiques. « Ce n’était pourtant pas un antidiabétique, mais seulement un anorexigène », pointe le cardiologue marseillais Georges Chiche, qui a, le premier, signalé les dégâts causés par la métabolisation de son principe actif sur les valves cardiaques, notamment. Comme l’a souligné, le 13 janvier, l’ancien vice-président de la Commission d’autorisation de mise sur le marché des médicaments Jean-François Bergmann, au cours d’un témoignage « à charge » des laboratoires Servier, la reconnaissance des effets antidiabétiques du Mediator se fondait sur l’effet principal des anorexigènes. Ces produits sont en effet des coupe-faim. Or, « lorsqu’on ne mange pas, on fait forcément diminuer sa glycémie en forçant l’organisme à puiser dans ses réserves », a expliqué ce professeur de médecine, qui a siégé, de 1996 à 2002, à la Commission de la transparence, l’organisme chargé d’évaluer « le service médical rendu » par les médicaments.

« Dès la fin des années 1960, Jacques Servier avait compris que ce positionnement sur le marché des antidiabétiques pouvait être rentable. Dans une note datée de 1969, il écrit ainsi que cette qualité d’antidiabétique est de nature à lui permettre d’écouler 400 000 boîtes par mois », relève Georges Holleaux, avocat de la Sécurité sociale, qui estime avoir été escroquée en remboursant un produit qui n’aurait jamais dû être qualifié de médicament. « C’est sur la base de ces prétendues propriétés thérapeutiques que le Mediator a été pris en charge si longtemps par l’assurance-maladie », tonne l’homme de loi, qui précise que « le remboursement du Mediator était, bien sûr, un facteur de succès et de popularité de ce produit ».

Lire l’article entier sur lepoint.fr

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La monstruosité à un nom : Servier.

     

    • #2380430

      Il semble évident que Servier fait l’objet d’une cabale, et que certains veulent la peau de son entreprise.

      Ils ont commencé par dénigrer le Locabiotal, une préparation dont le composant est encore en vente dans d’autres pays. L’arrêt de commercialisation a été justifié avec des raisons complètement discutables,pour ne pas dire fallacieuses. Ce composant ne pose pas de problèmes chez les autres, mais en France, il y aurait un risque de résistance...N’importe quoi. Toutes les molécules sont susceptibles de résistance. L’argument est vraiment le signe que les institutions de santé sont infiltrés par des ennemis de Servier.

      Servier a une meute de chiens au fion. C’est plus qu’évident, c’est flagrant.


    • @ alderic dit le microbe

      Vous poussez bien loin le second degré.
      J’ai même cru un bref instant que vous étiez sérieux.
      Et puis, à la réflexion, Servier pourchassé par le pouvoir, ça ne pouvait qu’être ironique.
      Au fait, Servier, combien de morts ?


  • Tous ceux qui ont eu affaire à l’Agence du Médicament (anciennement l’AFFSAPS) connaissent le haut degré d’incompétence de cet organisme. L’attestation est délivrée sur la base des déclarations vraies ou fausses, il n’y a aucune vérification ou contrôle ! Bref, c’est un bureau d’enregistrement totalement inutile !



  • escroqué la Sécurité sociale et les mutuelles.



    Escroqué la sécu je veux bien , mais les mutuelles sont eux même les plus gros escrocs qui soit , donc des voleurs volés .

     

  • Protéteger la santé publique me disait un ancien prof.....

    Mon Dieu que l’humain est fondamentalement MAUVAIS...

     

  • Le seul labo jugé est français ... pas allemand ou amerlock ... ça fait aussi un concurrent de moins et ça calme les anti big pharma ... ça n’enlève rien aux saloperies qu’ils ont faites mais n’y a t’il pas un coup de billard à deux bandes, d’intelligence économique aussi derrière un procès franco français ?


  • il me semble que beaucoup de victime du mediator le sont par un dévoiement de la prescription :
    un soit-disant anti diabétique "officiel" prescrit comme coupe-faim pour maigrir...
    la responsabilité des médecins prescripteurs est écrasante, mais pas de poursuite pour ces messieurs (très bien représentés à l’assemblé).
    la défense de Servier aurait bien tort de ne pas utiliser l’argument.

     

  • La Sécurité Sociale profite aux personnes qui ont un revenu énorme ou / et un patrimoine gigantesque grâce à la Sécurité Sociale :
    - les hauts fonctionnaires de la Sécurité Sociale ;
    - les médecins spécialistes ;
    - les médecins généralistes ;
    - les laboratoires pharmaceutiques ;
    - les pharmaciens ;
    - les radiologues ;
    - les biologistes médicaux ;
    - les actionnaires d’une clinique ;
    - (...)

    Ces Républicains français s’enrichissent en appauvrissant plusieurs dizaines de millions de personnes.

    Si la Sécurité Sociale n’était pas une escroquerie énorme, elle ne serait pas obligatoire.

    Lorsqu’une entreprise verse un salaire ou une prime nette de 1 000 euros à un salarié, elle doit payer en moyenne 820 euros de charges patronales et de charges salariales, en 2020.

    Les étasuniens ont voté Trump car ils vomissent l’Obama Care.

    Le peuple français est le peuple le plus imposé au monde, en 2020.

    Etant donné que la plupart des résidents fiscaux français ne se révoltent pas contre le gouvernement Républicain français, étant donné que ce gouvernement n’a aucun respect pour les idiots qu’il réduit en esclavage fiscal, ce gouvernement se prépare à soumettre les résidents fiscaux français à trois nouveaux impôts qui seront de plus en plus violents :
    - l’impôt monétaire : l’Euro a perdu 25 % de son pouvoir d’achat par rapport à l’or en 2019. Or, le prix de n’importe quel produit est une constante, dans l’espace et dans le temps, depuis 6 000 ans. Donc les épargnants en Euros ont perdu 25 % de pouvoir d’achat en 2019. Ce phénomène va s’aggraver ;
    - l’impôt climatique ;
    - l’impôt européen.

    Courage, c’est bientôt fini...


  • Et donc le RSI : hors ceux-là, fut un temps, il ne fallait pas leur devoir dix balles. L’on verras si les burnes sont au labos ou aux kapos.


  • évidement c’est à l’insu de son plein grès que toute la chaîne d’homologation,d’autorisation et de prescription (très souvent comme coupe faim !) a été abusée...
    peut être même que le labo à été abusé à l’insu de son plein grès par le vieux. (il est mort, ça tombe bien).
    et peut être même que les juges ...........