Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

Dans la série Z’avez qu’à pas être pauvre

D’aucuns se demandaient pourquoi la jonction entre la Manif pour tous et les Gilets jaunes n’avait pas eu lieu. Peut-être parce qu’elle n’était pas possible. S’il est souvent ici question de cette droite décomplexée pour laquelle tous les musulmans applaudissent à chaque attentat antifrançais, cette même droite pense aussi, depuis longtemps et sans beaucoup s’en cacher, que les pauvres sont les premiers responsables de leur pauvreté. À cet égard, Julie Graziani en est une militante exemplaire.

 

Éditorialiste et chroniqueuse, Julie Graziani est aussi militante, à la Manif pour tous, au mouvement politique L’Avant-Garde, du côté de la droite catholique. Elle est désormais aussi connue sur les réseaux sociaux pour sa déclaration sur le plateau de 24h Pujadas, tout en subtilité et charité chrétienne.

 

 

Il est certain que son commentaire aurait pu et dû s’arrêter à « je connais pas son parcours de vie à cette dame », ça lui aurait éviter de dire de belles âneries. En résumé, qu’a-t-elle donc fait et que n’a-t-elle pas fait pour en arriver là ? À la suite de cette déclaration, sur Twitter, Julie Graziani ne fait pas profil bas.

 

 

Madame Graziani est aussi auxiliaire de justice. Comme procureur ?

Pour preuve que « quand on veut, on peut », eh ben elle, elle a pu. Comprendre que dans sa logique, cela veut dire que si vous n’avez pas pu, c’est que vous n’avez pas voulu. Un beau raisonnement pour celle qui est diplômée de HEC et agrégée de lettres modernes.

 

 

Mais le temps passant et le buzz ne faiblissant pas, bien au contraire, le rétropédalage s’avère quand même nécessaire.

 

 

On peut défendre les valeurs de courage et de travail sans sombrer dans l’arrogance de classe. De ceux qui sont parvenus à se sortir de l’ornière, mais le plus souvent de ceux qui n’ont pas eu à batailler pour se hisser socialement. L’ascenseur social serait en panne, entend-on parfois. Mais cet ascenseur n’a jamais existé que pour les catégories les plus favorisées : on descend au rez-de-chaussée par les escaliers, égalité des chances oblige, puis on remonte en ascenseur. Pour les autres, il n’y a jamais eu que les escaliers, avec des marches dont la hauteur a toujours dépendu des difficultés de l’époque. Et l’époque n’est pas facile…

 

Un mépris de classe qui en rappelle un autre, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

265 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Peut-être une vengeance contre les cancres qui se moquaient de l’intello à l’école et qui maintenant seraient en galère et c’est bien fait pour leur gueule (y’a que dans ce sens-là que je trouve son propos jouissif, c’est ça qui a dû lui passer par la tête, ses vieilles rivalités et tout).

     

    • #2315161

      Quand je vois un Blanc en train de faire la manche dans la rue je ne peux pas m’empêcher de penser : " Il a dû en faire des conneries pour en arriver là " . Suis-je un monstre ? un salaud ?


    • #2315236
      le 06/11/2019 par Bonne excuse
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Ou peut-être que les sangliers avaient mangé des cochonneries...
      Source : Astérix aux jeux olympiques

      Dindes "de gauche" ou dindes "de droite", elles sont toutes dégénérées, c’est même pour ça que le pouvoir les met partout en avant, aux côtés des pires collabos qui eux savent qui ils servent.
      J’en ai fait l’expérience, celles qui se disent "catho" sont les pires.


    • #2315279

      Ouais... Mais pour revenir sur l’idée de celui ou celle qui "demande" à l’état, en effet demander n’est pas une démarche gratifiante et souhaitable mais.... C’est l’état qui a commencé à se "servir" dans les poches du peuple, et pas quelques euros... Viens ensuite une question purement rhétorique : est ce au peuple de prendre soins de ses responsables ou bien aux responsables de bien s’occuper de son peuple ?


    • #2315319

      A 41 ans cette femme, pas maquillée, est toujours très belle . Milite contre l’avortement, elle a 3 enfants . Pas une pute . Comme elle a du bon sens on la traite de "fasciste" . Quand on fait des conneries on les paye, c’est la justice immanente de la vie en société .


    • #2315327

      Graziani a raison : quand un ado ne fout rien au collège et y passe son temps à emmerder les profs la justice immanente va le rattraper : il deviendra un raté . Ceux qui dirigent la France ont presque tous fait des études supérieures, n’entre pas à l’ENA qui veut… Vous préféreriez que la France soit dirigée par des cons incultes comme les gilets jaunes ? Rigolade .


    • #2315329

      @ Bebert,

      Il y a une dizaine d’années, certaines études montraient qu’il y avait parmi les SDF une forte proportion de personnes souffrant de troubles psychotiques non diagnostiqués et traités (si ces troubles se traitent vraiment).

      Je n’ai plus les chiffres en tête mais il y en avait un certain nombre aussi se retrouvant dans la rue suite à un divorce.


    • #2315365

      @Bébert

      Pas un monstre ni un salaud. Mais il n’y a pas que des fainéants qui se retrouvent a la rue. Il y a en a par exemple qui tombent en sévère dépression après un événement, ça les flingue complètement, ils n’arrivent plus a rien, et pètent un peu les plombs.


    • #2315388

      @bebert
      Tu seras jugé par la mesure avec laquelle tu juges
      Jésus Christ


    • #2315489
      le 06/11/2019 par jeandelalune
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      @bebert , ni un monstre, ni un salop
      disons que certains parcours sont très singuliers, tout le monde n’a pas l’opportunité de recevoir au bon moment la bonne réponse que la situation de l’instant appelle, cela pouvant être une paire de baffes, mais aussi un compliment ou un conseil avisé, c’est compliqué une existence

      par contre "impitoyable" rentre dans le cadre des bons apprenties dans le genre en question


    • #2315940
      le 06/11/2019 par C’est l’bordel !!
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Ça y est, ça chialouille dans les chaumières
      Vous voulez des discours forts , des actes forts, vous appréciez Soral parce-qu’il dit vrai sans mâcher ses mots et là on juge une femme qui dit un truc juste 
      Tu te mets avec un poivrot ,il picole et va au bistrot, tu te mets avec une racaille, il te dérouille, tu te mets avec un flambeur , il claque ta thune au casino, tu te mets avec un queutard ,il couche à droite ou à gauche et te refile la chaude pisse de tes voisines, tu te mets avec un feignant , il passe ses journées au lit en buvant des bières et en se grattant les couilles devant la télé....
      Bref !!!!
      Se marier c’est pas un acte anodin, tu m’étonnes que l’on se retrouve avec des familles disfonctionnelle, sans père, ou deux, ou qui fume des joints ,ou qui picole, ou qui batte leur cruche 
      Et je dis ça sans mépris mon père c’est barré quand j’étais tout petit et ma mère m’a refilé à sa famille...
      J’ai passé mes vacances en centre aéré ou en collo, baladé à droite à gauche , passé ma jeunesse avec des éducs spé et tout l’toutim
      On est le fruit de notre époque et elle est pas jolie jolie
      Moi j’aime pas trop les tradis, mais force est de constater que le modèle catho tradi , il est sain
      Faut vraiment aimer ses gosses pour leur offrir écoles hors contrat, en faire 7 ou 8 aujourd’hui, leur donner catéchisme et bonne famille
      Moi ça m’aurait pas déplu et je vais pas cracher sur cette petite catholique mère de famille 
      Elle n’a aucune incidence sur ma nation, sur le chômage, l’immigration, les cathos tradis sont même pas un demi million en France, c’est pas elle mon problème...
      Mon problème c’est Macron, c’est Rotchild , c’est les multinationales, les racailles, les criminels du haut et du bas , la presse-titué, les lobbies, les ONG, la gay-pride, les dealers, les banques, non elle, elle n’est pas mon problème
      Je trouve même qu’elle a raison !!
      Même si d’autres fois elle dit aussi quelques conneries


  • #2315094
    le 05/11/2019 par Jean Bonbeurre
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    c’est beau la douceur et la compassion féminine. Vivement qu’elles soient au pouvoir.

     

    • #2315299

      Elles sont douces et compassionnantes quand elles ont besoin de toi...


    • #2315315

      L’égalité des chances cela n’existe pas . J’ai deux filles : l’une est belle, l’autre ne l’est pas . La belle a … la belle vie, les mecs se bousculent . L’autre ne pourra que souffrir dans sa vie, et c’est bien triste .


    • #2315375

      @nonyme

      "Compatissantes", pas "compassionnantes".


    • #2315506
      le 06/11/2019 par Complémentarité
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Daron, On s’adapte ! Prenez l’exemple de l’immigré Vietnamien (remarquable qualité de Migrant, mais n’épiloguons pas), il se bouge, ouvre le resto, travaille « comme un dingue ». Ses filles ? La belle accueille et sert les clients, la moche est à là cuisine et la plonge. La « famille » dans l’entraide, réussit...


    • #2316375

      @Louis
      Les donneurs de leçon qui contestent vottre commentaires font preuve d’une grande immaturité.
      Se préoccuper de l’avenir, de la santé de ses enfants même majeurs en cas de difficultés est tout a fait naturel. Etre décu des ses enfants adultes où l’on se fait soi-même des reproches n’est pas facile. Mais notre époque égalitariste et de fausse liberté fait croire aux parents que les préoccupations des jeunes filles et des jeunes hommes sont identiques et que toutes les jeunes filles veulent faire des études pour gagner coorectement leur vie afin d’éduquer leurs enfants. La réalité est tout autre d’autant plus que les jeunes filles ont le choix de leur études même si ces dernières s’avèrent être des impasses

      Vous avez peut-être payé des études de droit à votre fille , accepté sa réorientation et repayé ensuite et cela a de quoi vous laisser un peu d’amertume surtout en pensant à elle et à son avenir.

      Pour les commentaires moqueurs, il y peut-être des gens sans enfants. Il n’ya rien de pire que les parents qui font l’autruche sur la scolarité de leur enfants, qu i refuserait de sacrifier de leur confort ou de leurs loisirs pour payer ne serait-ce que momentanément, des cours particuliers pour un enfant en difficulté. Ils viennent faire de nécessité vertu en disant de leur fille sans qualification. " Elle va travailler dans les cantines le midi, elle a toujours aimé les enfants !"

      Après, moi le déluge !!

      Elevé dans une fratrie de sept enfants par des parents immigrés analphabètes, nous avons tous fait des études et gagnons correctement notre vie.
      Nos parents, selon leur moyens, étaient derrière nous pour que nous ne poussions pas comme des plantes sauvages. J’essaie de faire de même avec mes enfants même s’ils sont encore jeunes


  • #2315100

    La forme est detestable
    Le fond n’est pas à jeter complètement
    Le delitement de la famille et les séparations dues à l’égoïsme mènent à ces situations

     

    • #2315116

      Je suis completement d’accord avec vous.
      J’ai 41 ans et je vois autour de moi, de plus en plus de couples avec enfants qui se separent pour des raisons diverses.
      Ce n’est que mon avis que je partage avec mon épouse mais il faut que l’intérêt de l enfant prime.
      Nous avons eu des heurts et la simple observation du mal être de nos enfants dans ces moments a suffit à nous rendre compte de notre responsabilité envers eux et en tirer les consequences.
      Cependant ce recul n’est peut etre pas à la portée de tous, notre société a tendance à nous déresponsabiliser.


    • #2315127

      Je suis assez d’accord avec vous, la destruction de la famille orchestrée par les politiques antifamilles successives mène à ce genre de situation.


    • #2315142

      Sauf que ce sont les individus composant ces familles qu’elle rend responsable de leur situation,elle n’incrimine nullement le système qui les y pousse..

      Et vous et moi connaissons la puissance de ce dernier, on peut donc comprendre ceux qui en sont victimes...


    • #2315156

      Ma pauvre mère me le répétait souvent : " On est l’artisan de son propre malheur ". Quand quelqu’un est dans la mistoufle c’est qu’il a déconné . Ex : Ma fille, après 5 années de Droit, a tout plaqué pour devenir paysagiste . 3 ans d’études dans l’école supérieure de Marseille . Aujourd’hui elle est paysagiste à Berlin, elle 30 ans, elle gagne deux fois moins qu’une femme de ménage . Bien évidemment elle est écolo, la justification de tous les ratés . Si elle tombe malade à Berlin elle n’aura même pas droit à leur sécurité sociale, quant à se faire soigner en France c’est impossible, elle n’y est pas assurée sociale non plus .


    • #2315259

      Je ne suis pas d’accord avec vous, le systéme par son instruction dite gratuite n’est pas là pour produire des personnes qui gagneraient 6000 euros par moi. Il acceuille une masse dont les élites triés par une concurence, bonne ou mauvaise...à vous de me le dire. La valorisation d’un sociologue et celle d’un maçon aux yeux de la socièté n’a rien à voir, pourtant le maçon est plus utile à mon sens. Il y a les aisés du systéme, ceux qui paient l’équivalent du salaire du maçon voir plus par mois pour une école à leur enfant, c’est souvent équivalent au salaire de notre maçon, pourtant le môme en n’a encore rien foutu. Je veux dire en gros, le critère d’avoir fait ou pas des études selon sa propre volonté de réussir est une arnaque dés le départ. Certains y arrivent en mettant les bouchées doubles par un manque originel socialement, pendant que d’autres se font payer leurs études, vacances, loisirs, logements etc...donc cette soi disant égalité ou fraternité et même liberté ne sont qu’en fumage du con qui n’arrive pas à distinguer le brouillard autour de lui.
      Les divorcés sont un autre débat, je ne pense pas que seule la situation sociale en est la raison...


    • #2315420

      @louis
      Tant qu’on n’aura comme vous que des motivations mercantiles, on est pas sortis de l’auberge.
      ... vous est il venu à l’esprit que peut être, votre fille ne tomberai PAS malade, justement parce que loin de VOS préoccupations ?


    • #2315467

      À Louis. Pas de panique ! En cas de besoin, elle détruit tous ses papiers, elle met un foulard noir avec juste fenêtre de visage, elle se tatoue les mains au henné, elle revient en ne parlant qu’un allemand moyen. Bref, elle vient se réfugier dans l’Asile qu’est devenu notre pays. Dans le paysage actuel, mieux nantie, elle pourra même vous aider au bout d’un moment. (Bon, c’est pour vous faire sourire dans votre désarroi).


    • #2315757

      @Louis Et même paraît-il que nos jours sont comptés... Mince, en faisant droit, ça l’aurait sûrement sauvé de ça aussi. En attendant, semble t’il qui lui fût apparement plus préférable de se sauver de vous !


    • #2316568
      le 07/11/2019 par Made in Ōccitan
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      @Pitchou
      N’importe quoi ..poser des parpaings et opérer un être humain a cœur ouvert n’est pas du même acabit ,il n’y a aucune arnaque ni enfumage
      Tu délires , poser des parpaings c’est à la portée de tout le monde , chirurgien c’est autre chose, un carreleur et un biologiste c’est pas pareil , un scientifique et un plombier pareil, qu’est ce que c’est cette théorie fumeuse , donc comme manger c’est vital Mounir Madjoubi qui était cuistot au bled est plus utile que le Pr Joyeux... On est en plein délire , parfois dans les commentaires
      Moi je suis éleveur et comme je produis de la future bouffe je serais plus utile que le fut le Dr André Gernez et mon voisin qui est cordonnier comme il faut des chaussures pour marcher est plus utile qu’une Marion Sigaut ou une Claire Colombi qui étudient l’histoire pour nous la retranscrire , c’est débile t’as d’autres réflexion mon gars
      Tu picoles où tu fumes la moquette ?
      Un peu de sérieux


    • #2316664

      @Made in Ōccitan
      Pardon pour la réponse un pau tardive.
      Pourtant je suis clair dans mon com, je parle de l’illusion de la réussite par soi même qu’on nous met en évidence toute notre vie. Je voulais mettre en avant cette arnaque par des exemples de parcours, relis moi. Des chemins tellement différents pour un même résultat qu’on peut aisément considérer cette arnaque sociale d’injustice qui met à mal tous les jolis concepts de la république. Comment tu appelles ceux dont tout est fourni par leur naissance et ceux qui réussissent par leur opiniâtreté, en ce qui me concerne, notre organisation pour livrer un destin à chacun est une mascarade sociale avantageuse envers la bourgeoisie. Je donnais comme exemple un sociologue et un maçon, je n’ai pas parlé de Chirurgien ou de je ne sais quel doctorat, jamais. Oui un maçon est plus utile qu’un sociologue à mon sens, de ça j’en démords pas. Tu te dis paysan, je me demande se qui pousse chez toi pour avoir compris à l’envers ce que j’ai voulu dire.


    • #2316757
      le 08/11/2019 par Made in Ōccitan
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      @Pitchou
      (Tu te dis paysan, je me demande se qui pousse chez toi pour avoir compris à l’envers ce que j’ai voulu dire)
      Je pourrais te donner mon numéro de SIRET d’exploitant agricole ou mon numéro de pacage si tu ne me crois pas vu la tournure de ta phrase ,mais qu’est-ce que ça change, j’aurais pu te dire que je suis astronaute ,et comment pourrais-tu le vérifier ou danseuse étoile à l’Opéra de Paris, ça ne changerai rien à mon avis
      Tu joues sur les mots, sociologue, chirurgien, docteur, maçon, agriculteur ,celui qui a réussi à réussi un bac et un CAP c’est pas la même chose, tu confonds étude et classe sociale ,celui qui a tout eu tant mieux pour lui ou tant pis, rien avoir avec le fait d’avoir eu des diplômes
      J’ai un ami docteur dans ma cambrousse, issue comme moi d’une famille modeste pourquoi lui a un doctorat et moi un CAP ?
      Pourquoi dans sa bibliothèque il y a des livres de grands auteurs et pourquoi moi je n’ai pas le temps de lire , je vais te le dire ,il a bossé sur pour ses diplômes et moi beaucoup moins, quel rapport avec ceux qui ont tout eu ?
      Bien-sûr qu’il y a des nantis des privilégiés , ça change quoi à la donne
      Un docteur (ou un intellectuel sociologue comme Soral) n’a pas la même fonction qu’un ouvrier agricole ou du bâtiment, la preuve Soral nous a ouvert les yeux, qu’ai je influencé moi dans ce monde ?
      Salutations amicales camarade Pitchoune (c’est comme ça que l’on dit vers chez nous)


    • #2316794
      le 08/11/2019 par Made in Ōccitan
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      @Pitchou
      Il n’y a aucun mépris dans Pitchoune ne le prends pas mal, ça veut dire petit, chez moi , et c’est aussi une variété de petites pommes (fruit) le savais tu ?
      Amicalement


  • #2315101

    Si l’on suit la logique de Mme GRAZIANI,

    il faut préciser que tout est fait aujourd’hui pour favoriser le divorce, notamment en ponctionnant l’ex mari (même quand il n’’y a pas d’enfants !!) si celui-ci a le malheur de gagner plus d’argent, sous-entendant que l’époux qui gagne le moins a forcément été amputé d’une carrière autre (? ??) et qu’il faut faire "réparation".

    Est également considéré que la personne qui gagne le moins (même si elle a un salaire très honorable voire important) , y compris si c’est elle qui demande la séparation, doit pouvoir garder le même train de vie. Donc tu raques.

    Et cela, c’est bien l’ETAT qui met ces moyens légaux à disposition,
    c’est bien l’ETAT qui décide d’avoir une lecture (biaisée) sur ces questions, et d’ôter le plus de barrières aux femmes qui envisageraient le divorce (puisqu’elles sont le plus souvent dans le cas de disposer d’un salaire moindre que leur mari).

    Donc oui Mme GRAZIANI, moins d’ETAT, et plus de responsabilités. On vous attend sur ces questions.


  • #2315104

    L’ascenseur social a existé pendant les 30 glorieuses !..nos parents.
    Mais, effectivement, l’individualistion est un piège ! ..
    C’est proné partout !..alors l’individualisation des factures !
    Vive la famille !.., même si c’est pas facile, c’est l’horizon évident, pérenne.

     

    • #2315216

      L’ascenseur social n’a pas existé durant les 30 glorieuses comme on les appelle : la trahison sociale a été bien plutôt encouragée pour constituer une espèce de classe moyenne à l’américaine, c’est à dire des métiers de tout petits bourgeois avec le pavillon de banlieue, le voyage en avion annuel, la petite voiture, mais la télévision et les journaux alignés pour tout contact culturel prolongé avec le monde extérieur : c’est cette nouvelle classe là seule, à mi-chemin entre la nouvelle classe moyenne américaine décrite par Babbit et la nouvelle classe communiste bureaucratique des pays de l’Est décrite par Djilas, qui fut favorisée en revenu et en croissance par la politique gaullienne, en regard d’une condition ouvrière qui quant à elle stagnait (après tout il n’eut pas mai 1968 pour les seuls beaux yeux du pédo Cohn-Bendit : de Gaulle était en train d’opérer très exactement le démantèlement social fait aujourd’hui par Macron et il fallut ce déraillement de 1968 pour remettre les salaires à niveau avec l’époque de juste avant sans plus) voire régressait en nombre, en revenu et en statut à la manière d’un pays intérieur soumis au sous-développement, car déjà à cette époque elle était mise en concurrence avec la main d’oeuvre importée de Pologne, du Portugal et du Maghreb avec le même entrain que l’UE allait enchâsser de manière indélébile dans sa constitution.

      C’est l’époque où tous les métiers manuels français ont été complètement déqualifiés et mis à niveau avec ceux des pays modernes les plus médiocres et interchangeables. Au contraire exact de l’Italie et de l’Allemagne qui en ont gardé un certain nombre dont l’élite produit encore des oeuvres encore capables de passer du niveau de la la haute industrie à celui de l’esthétique. La France a perdu presque tout son artisanat qui faisait qu’elle pouvait mettre le prix.

      La preuve de ce que je dis c’est qu’il suffit de lire la publicité d’alors pour voir que la France ne croyait plus à la supériorité du travail de ses mains et ne voulait plus se mesurer qu’à des modèles étrangers : pas vraiment une ascension mais plutôt une évasion pour se consoler d’une défaite : plus de poètes faisant tourner la tête au monde, plus de peinture, plus d’aviateurs-philosophes. Ce n’est pas un ascenseur que la France prit alors comme véhicule mais une voiture sur une route à péage perpétuellement embouteillée en direction des plages encombrées du Sud que le manque de terrains empêchait de ressembler à la Floride rêvée.


    • #2315508

      @Miville
      Très bon commentaire. Merci.


  • #2315105

    " ça ne serait pas venu à l’esprit de ma mère de venir engueuler le Président de la République. "
    On dirait une gamine de 15 ans qui a écrit ça .
    Quand on accepte qu’une oligarchie apatride et illégitime s’accapare des richesses d’un pays , ça s’appelle être un traître .

     

    • #2315280

      Ou un ignorant, ce qui semble être plus souvent le cas, la traîtrise se situant en général chez les gens bien informé de la situation.


    • #2315351
      le 06/11/2019 par L’Incorruptible
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      C’EST une gamine de 15 ans... dans sa tête.
      Cet article fait parfaitement écho à celui d’’E&R sur Marlène Schiappa dans lequel il est question du travail conjoint des cyniques et des idiotes. Cette... personne cumule ses deux "qualités".
      J’en croise de plus en plus, que ce soit au boulot (une épidémie) ou en dehors.
      Elle est par ailleurs le parfait exemple de ces personnes qui valident à tout instant le système capitaliste (puisqu’il est à leur avantage) mais qu’on retrouve dans les rangs de la MPT pour dénoncer la marchandisation inexorable de l’Humain, incapables de comprendre qu’on ne peut vouloir une cause (l’Argent) et ne pas accepter ses effets (marchandisation de tous les aspects de la vie quotidienne et de l’humain).
      Enfin, si j’en crois sa fiche wikipedia, cette personne serait "auxiliaire de justice"... ?
      Pauvre de nous...

      https://www.20minutes.fr/high-tech/...


  • #2315106
    le 05/11/2019 par lapis lazuli
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    Colère, avarice, envie, orgueil, gourmandise, paresse, luxure. Cette petite catholique a usé de la colère et de l’orgueil, il lui en reste plus que cinq, je pense qu’elle devrait aller se confesser au plus vite.

     

    • #2315154

      Peut être bonne catholique lorsquelle critique le recours au divorce pour des prétextes ineptes, mais beaucoup moins crédible lorsqu’elle fait du Malthusianisme en recomandant aux femmes de ne pas faire trop d’enfants parce que cela coûterait trop cher...


    • #2315201
      le 06/11/2019 par Aiguiseur de guillotines
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Bon ben... j’ai compris. Je terminerai en enfer pour quelques siècles. 0_0


    • #2315300

      « cette petite catholique » ????!!!

      Je trouve au contraire qu’elle ne montre aucune compassion ! (J’espère ne pas être le seul !)


    • #2315993
      le 06/11/2019 par Petitroupeau
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Attention ne pas confondre compassion avec mollesse ou voie de la facilité. Le Christ n’a jamais appelé les gens à se laisser aller au contraire,il a toujours été pour le sens de l’effort, qualité bien mise de côté aujourd’hui. « que celui qui ne veut pas travailler ne mange pas non plus » c’est un adage du Christ tout de même qui n’incite pas à la paresse ou à un quelconque assistanat


  • #2315107

    « L’incorrect, le mag qui vous empêche de penser en rond » ... pour vous encourager à penser de travers ! Lol. Merci Julie, t’es une brave fille ! Bref, pour la droite des valeurs, « L’incorrect » correct c’est pas le bon endroit pour ceux qui en auraient encore douté !

     

  • #2315109
    le 05/11/2019 par Montpellierein Maurrasien
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    Déjà d’une : Comme si faire des études en France assurait la réussite
    de deux ;on peut réussir sa vie sans avoir a aimer l’école ou a faire des études
    et de trois ce n’est pas uniquement a cause de ’’mauvais choix’’ que les gens sont pauvres en France

    Enfin bref...Venant de l’incorrect,anti social & anti musulmans avant tout

     

    • #2315306

      Quand on est au début de sa vie active il y a un impératif : "assurer la matérielle" . Si on perd de vue cette nécessité on se fait marginaliser et on est bon pour la galère .


  • #2315111
    le 05/11/2019 par Rémi Pierre
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    Ben ouais, mais en même temps, il y a beaucoup de gens qui surnagent, qui ont réussi à garder la tête en dehors de l’eau, en réfléchissant comme elle.
    Les serveurs de café qui travaillent 65 heures par semaine, par exemple, il se posent pas des questions sur l’égalité des chances et sur l’ascendeur social.
    Voilà, cela pour équilibrer le propos...


  • #2315112
    le 05/11/2019 par alderic-dit-le-microbe
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    Nan elle est bien la fille. Elle a un sens de l’humour noir qui défrise les frisés.

    https://www.rtl.be/people/tele/news...

    Elle mérite des encouragements.

    C’est l’une des rares qui ne calcule pas et qui parle comme ça vient. C’est bien. Ça permet de constater les effets de la lobotomie médiatique, ceux de l’éducation et des institutions de notre chère république adorée qu’on aime par dessus tout.

    Des gaffeuses comme ça, ça fait de bonnes épouses. T’es certain de te fendre la gueule jusqu’à la fin de tes jours et t’es assuré de conversations endiablées. C’est le pied.

    Allez Julie, fais les fumer dans les rédactions.

    Pour une fois qu’on a un être humain à la TV, une fille nature, on va pas chialer pour 3 mots de traviole. Oui, ses mots sont durs, mais qui se soucie encore des mots à notre époque et dans notre monde surréaliste ?


  • #2315117
    le 05/11/2019 par Aiguiseur de guillotines
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    Ça soulève un autre problème de notre société ; les gens qui ne divorcent pas car ils n’en ont pas les moyens (en général les hommes qui d’ailleurs se suicident plus que les femmes dans les statistiques ).


  • #2315118

    La droite "catho" manif pour tous est en grande partie macroniste. Parce qu’elle a troqué Dieu contre le porte-monnaie. Elle partage la même morgue de classe que Macron, et le propos de Graziani est très révélateur de l’état d’esprit consistant à faire de la pauvreté d’autrui un acte d’accusation pressé sur ses manquements, sans rien connaître de son vécu.

    Bref, on voit bien où se situe son réflexe de solidarité et de défense : pas envers le populo.

    Cette droite s’oppose pour la forme, histoire d’assurer ses arrières là-haut, dans l’autre vie, au cas où... mais elle est tiède, hypocrite et sera vomie.


  • #2315120
    le 05/11/2019 par Téléphone s’enfile
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    Elle n’a pas non plus tort si tu as divorcé c’est pas la faute des autres... La forme n’est pas gracieuse, mais c’est vrai

     

    • #2315254

      ben oui si tu t’enfile le téléphone, c’est pas la faute des autres... mais c’est vrai ça !
      ça me rappelle le con qui avais répondu à propos du super slogan publicitaire de campagne "travailler plus pour gagner plus", il a pas tout à fait tort, c’est mathématique !


    • #2315282

      Et pourtant souvent c’est la faute d’un ou d’une autre... Si vous voyez ce que je veux dire.


    • #2315490
      le 06/11/2019 par Téléphone s’enfile
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Désolé de vous heurté les petites nature, mais si tu te maris avec un connards, une paumées, un alcoolique, une feignasse, un coureur de jupons, ça fait presque 16 ans que je suis marié avec mon épouse, on a plusieurs enfants ,filles et garçons, et désolé vraiment de vous heurté , mais une femme ça se choisit pas en regardant sa frimousse, son tour de poitrine ,son cul et sa garde-robe, non, se marier c’est un sacrement devant Dieu , c’est pas une chose prise à la légère, tu ne te maris pas , comme tu vas faire tes courses ou un crédit pour une nouvelle voiture
      Mais vous pouvez me traiter de ce que vous voulez c’est mon avis et c’est pas deux gars inconnu au bataillon de mon entourage qui vont me faire la leçon
      Je vous laisse à vos certitudes entre convaincu
      À bientôt camarades


    • #2315512
      le 06/11/2019 par Téléphone s’enfile
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Vous cherchez toujours des coupables mais personne ne l’a obligé à faire des gosses et se marier avec un bouricot qui va voir ailleurs
      Désolé de vous heurté les petites nature, mais si tu te maris avec un connards, une paumées, un alcoolique, une feignasse, un coureur de jupons, ça peut que mal finir..... ça fait presque 16 ans que je suis marié avec mon épouse, on a plusieurs enfants ,filles et garçons, et désolé vraiment de vous heurté , mais une femme ça se choisit pas en regardant sa frimousse, son tour de poitrine ,son cul et sa garde-robe, non, se marier c’est un sacrement devant Dieu , c’est pas une chose prise à la légère, tu ne te maris pas , comme tu vas faire tes courses ou un crédit pour une nouvelle voiture
      Mais vous pouvez me traiter de ce que vous voulez c’est mon avis et c’est pas deux gars inconnu au bataillon de mon entourage qui vont me faire la leçon
      Je vous laisse à vos certitudes entre convaincu
      À bientôt camarades


    • #2315680

      Non, la forme n’est pas grâcieuse, elle est Graziani.


    • #2315722
      le 06/11/2019 par Couillon de la lune ,mais heureux
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      @couillon
      C’est rigolo les gars en commentaire vous êtes toujours là à parler de tradition ,de Evola, de valeurs d’antan, des horreur de ce monde moderne , blablabla .......et là, hop tu valides le divorce, le fait qu’un homme ou une femme puissent choisir la facilité d’aller ailleurs
      Pardon mais c’est mon corps c’est mon choix , il est bien là le problème on a des devoirs avant d’avoir des droits 
      Une femme où un homme qui avait des enfants hors mariage, qui divorçait , qui n’assumait pas son rôle de père ou de mère avant était montré du doigt , on le répudiait de la famille, du village ,du groupe et c’est pour ça qu’il n’y avait pas de féminisme dans nos campagnes il y a de cela moins de 100ans , qu’il n’y avait que peu voir pas du tout de délinquance 
      La tradition voulait que l’on se tienne droit pour faire honneur aux anciens, à la famille, à l’image du village
      Alors ça peut te déplaire l’ami mais le droit au divorce, à l’IVG, à l’homosexualité, au salariat des femmes, c’est tout récent et on voit ou ça nous a mené
      Je vois dans ton commentaire , un problème personnel, une frustration, t’es divorcé ?


    • #2315764

      Moi ça me dérange pas d’entendre des catholiques , pas en carton, pas guimauve, pas Bisounours. Affirmer leurs convictions, être droit dans leurs bottes
      J’aimerais même voir plus de natios, de patriotes, de tradis plus ferme
      J’en ai mare de voir le FN s aplatir sur l’Europe, sur l’Euro, sur l’IVG , sur le CRIF, sur l’homosexualité, bref sur tout
      Non cette petite est bien, et en plus elle est jolie


    • #2315910

      @Lenga’doc

      Je l applaudirais le jour ou elle critiquera
      1) le crif qui a la mainmise sur la France (et qui est donc anti-catho) et
      2) sur l Europe qui nous met à l amende (et donc anti-souverainete)
      C est facile de taper sur les "salauds de pauvres"
      Porte tes couilles et va jusqu au bout de tes convictions pour peu que tu en aies


    • #2315935

      @Nono
      Grrrrrr tu m’as vraiment impressionné, je vais pas pouvoir dormir oulala
      Ça c’est du courage c’est vrai t’as raison ,j’en tremble encore
      Et donc ?


  • #2315122

    Quand on en a vraiment bavé dans sa vie, on ne porte pas de jugement sur ceux qui n’ont pas réussi aussi bien que soit.

    Il faut avoir l’humilité de reconnaitre qu’on ne doit pas tout à son seul mérite, son seul travail, mais aussi à une bonne dose de chance.. dont celui d’avoir un joli minois et un joli petit cul...

    je doute que sa présence sur ce plateau se puisse si elle ressemblait à Maïté de la cuisine des mousquetaires...

     

    • #2315996
      le 07/11/2019 par Petitroupeau
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Vous avez des gens qui en ont bavé mais cela ne les a pas empêchés de rester droit et de défendre certains principes et c’est tout à leur honneur cependant ces gens là on en parle jamais pourtant ce sont eux les modèles de réussite que l’on devrait mettre en avant. Mais non la société met en avant des personnes comme les divorcées comme si c’etait In et super alors qu’il y a encore peu ces personnes étaient montrés du doigt plutôt. C’est quand même l’inversion des valeurs aujourd’hui mais si c’est le genre de modèle qui vous convient et qu’il faut mettre en avant et bien continuez comme cela je vous garantis à la fin un bon mur dans la face.


  • #2315123

    Son discours emprunt de mépris envers les pauvres est à vomir. Connaît elle au moins le parcours de ceux qu elle agresse ?
    Les petites gens méritent infiniment plus de respect que votre personne. Vous avez une tête d actrice porno peut être est ce dans ce domaine que vous trouveriez le mieux votre place

     

    • #2315235

      oui toujours blanc ou noir. ça ne vous traverse non plus pas l’esprit qu’il y a aussi de sacrés connards, feignants et sans aucune moralité qui sont de vrais parasites sociaux (et qu’ils soient pauvres ou riches ne change pas grand chose au problème). cette connasse de journaliste met tout le monde dans le même sac, les bons et les quelques mauvais) et vous en rajoutez dans l’autre sens. on ne risque pas d’aller bien loin si personne ne sait faire la part des choses. c’est un peu comme ces GJs de mon rond point qui voudraient pendre tout ceux qui truandent le fisc sans se demander d’abord si nos impôts sont bien employés.


    • #2315967

      C’est vrai que tu relèves le niveau toi
      Sacré Nono


    • #2316156
      le 07/11/2019 par Poor Power....
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      @nono
      Nos banlieues sont remplies de pauvres, les salles de shoot sont remplies de pauvres, les foyers de migrants sont remplies de pauvres, la colline du crack est remplies de pauvres... est-ce qu’être pauvres, rend bon, juste, droit, honnête ?
      Et est-ce que naître riche ,fait de toi un enculé ?
      Je pensais que c’était les valeurs et les principes qui comptaient chez une personne, mais je dois me tromper et tous ces petits dealers de cité , qui sont nés pauvres ne sont pas mauvais, c’est juste qu’ils ont l’esprit entrepreneurial , c’est bien ça ?
      Francis Heaulme n’était pas méchant puisque pauvre ,se sont ses victimes qui l’étaient, c’est bien ça ?
      Très bien Nono tu pourras revenir la semaine prochaine bravo


  • #2315126

    Hahaha, ce sont ces mêmes bourgeois imbus d’eux-mêmes et au mépris de classe revendiqué qui se servent des SDF "bien de chez nous" (quand ça peut les arranger) pour cracher à la gueule des clandos ! Alors que ces rentiers les gerbent tout autant les uns que les autres. Elle est belle la drôate la plus conne du monde....


  • #2315128

    Cette pouffiasse n’a jamais du bosser , elle a trouver un pigeon pour subvenir à ses besoins financier et sa sécurité donc facile et sans aucune empathie elle critique cette femme qui est en galère et ne s’en sort pas financièrement.


  • #2315131

    Cet article arrive vraiment au bon moment, je suis RAVI que vous abordiez la question du « salaud de pauvre ».

    Hier soir, j’ai renoncé à envoyer un long message dans lequel je m’attaquais aux commentateurs qui tiennent ce type de discours.

    « On peut défendre les valeurs de courage et de travail sans sombrer dans l’arrogance de classe. »  : voilà qui résume tout.

    Plus que jamais avec vous.


  • #2315132

    Peut-etre qu’elle n’est pas au courant mais "les mauvais choix de job" ne veut rien dire. Dans un pays on a besoin de tous les boulots, qu’elle est l’utilité sociale d’une editorialiste ? Combien est-elle payée ? Quelle est l’utilité sociale d’une infirmière ou d’une AS au CHU ? Combien est-elle payée ?

    Bref, une "catholique" qui pense comme une protestante...

    Une bonne fois pour toute, en France, aujourd’hui, il n’ y a pas d’Etat. Il y a des groupes d’individus qui bossent pour des interets qui n’ont rien à voir avec la France. Quand il y aura un Etat, on sera au courant.

    Ca ne va pas du tout aux français de se prendre pour des anglois ou autres, mais alors pas du tout, soit ils deviennent des caricatures de gauchistes soit des caricatures de droitards. C’est assez lamentable. Qu’elle retourne dans sa cuisine ca nous fera du bien.

     

  • #2315136
    le 05/11/2019 par jeandelalune
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    je ne connais pas cette graziani, tout ce que je sais c’est que la vie se chargera de lui rabattre le caquet, et ce jour là il sera bien et de bon ton de lui tenir les même propos

    la providence ( et aussi l’état , oui ? non ? ) semble lui avoir accordé des faveurs, qu’en a t elle fait ?

    graziani, ce n’est pas la peine de s’excuser, ce qui a été exprimé correspond a ce qui est pensé, et qui le sera encore pour un bon bout de temps

    etre aussi peu appréciée, après seulement 3 commentaires, qu’est ce qui vous cuit le plus ? la blessure narcissique ou la peine faite a autrui ?

    imaginons que les réactions fassent apparaitre 90 % de "like" , eûmes-nous eu ce laconique message ;
    "La formule était provocatrice et blessante pour les intéressées. Je le reconnais et je présente mes excuses à ceux qui l’ont ressenti comme tel."

    sur un malentendu, une telle sincérité, ça peut marcher

    ps/
    il existe des gens qui vivent a 5 dans 12m², qui sont heureux , et qui ne deviennent pas blessant prétextant ce fait, ce sont les campeurs et les caravaniers


  • #2315139

    Un tel mépris de classe cela va vraiment mais alors vraiment très mal finir !
    J’ai toujours trouvé qu’il y avait une extraordinaire proximité entre la bourgeoisie française de sensibilité de "droite" et le tribalisme africain. En effet cette caste ne ressent aucun attachement ni sentiment d’appartenance à un socle ethno-identitaire commun à l’ensemble collectif de la nation. Ils ne se préoccupent que des intérêts de leur classe sociale et méprisent les citoyens qui leur sont inférieurs. Cette caractéristique est très proche du tribalisme africain où ceux ayant le pouvoir politico-économique ne s’intéressent qu’aux intérêts de leur propre clan familiale et éventuellement tribu. Les autres peuvent crever la gueule ouverte ils en ont absolument rien à cirer.
    Cette particularité française mènera à la mort de la nation France sauf miracle providentielle. Quand l’élite d’une nation ne se sent pas organiquement liée à l’ensemble de la population cela finit toujours exploser. En revanche les Britanniques, Allemands...fonctionnent différemment. Leur élite est organiquement liée à l’ensemble de la population. Un lord britannique peut ressentir un certain mépris voire du dégoût pour un prolétaire de Manchester mais il le considérera malgré tout comme appartenant à la même famille nationale...ceci explique le Brexit ! Le Brexit n’est possible que parce qu’une part sensible de l’élite britannique n’accepte pas de voir leur nation se tiers-mondiser ! Idem avec les Allemands qui protègent farouchement leurs intérêts nationaux...mais pas les Français ! Le bourgeois français loin de s’attrister de voir sa nation s’appauvrir et ses concitoyens souffrir il en éprouve la plus totale indifférence voire pire une jouissance intense. Ceci explique très probablement pourquoi la droite française a été pleinement complice de la politique d’immigration de masse que l’on attribut à tort à la gauche ! C’est la droite qui est derrière le regroupement familial...la gauche n’a fait qu’accompagner le volet idéologique de ces politiques migratoires. En fin compte le droitard français étant un africain de cœur il s’accommode parfaitement de l’africanisation de la nation France !

     

    • #2315377
      le 06/11/2019 par un promeneur
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      C’est parfaitement analysé, et criant de vérité !
      Ce que vous décrivez, je l’ai entendu dans ma propre famille !

      Comme je l’ai déjà dit plein de fois IRL, les français natifs aisés, ont dix fois plus de haine pour les mêmes natifs mais pauvres, qu’ils en ont pour les racailles qui finissent un jour par croiser l’un d’eux et le maraver dans les règles de l’art !

      Le premier problème de la France, est que les natifs se détestent trop !

      Ce qui me rappelle une interview de PY Rougeyron à l’occasion de la sortie de son bouquin sur la loi de 1973 qui a forcé le pays à emprunter sur les marchés ( je crois bien que c’était l’ami Pierre Jovanovic qui menait l’interview ), et PYR se disait surpris car il avait rencontré (pour l’écriture de son livre), des tas de responsables politiques de l’époque, et leur plus grand dénominateur commun était la haine de ce pays ( dont ils ont pourtant la citoyenneté), et de son peuple natif !

      Et plus on monte dans la hiérarchie politique ou économique, plus le symptome s’intensifie !

      Ces gens sont haineux, comme une autre certaine ((( communauté ))) très puissante, comme certaines racailles des pires banlieus.

      Pas étonnant que ces trois engeances arrivent à bien s’entendre pour foutre le reste du pays par terre, avec ses habitants natifs.

      Nos premiers ennemis sont des "insiders" ( de notre propre race, ok j’ose l’écrire), qui ont d’ailleurs fait venir des tas de petites forces alliées au fil du temps, pour mener à bien leur projet de destruction.

      Et attention, il ne faut pas monter très haut sur l’échelle des pouvoirs, pour ressentir ça.....c’est très répandu, c’est ce qui fait notre malheur, voire même notre drame !

      Merci Goy Pride, très pertinente analyse indeed !


    • #2316319

      Tu veux dire qu’ils voient des "sans-dents" de partout ?


  • #2315140

    A part çà, c’est Zemmour qui est trop extrême... Il devrait se laisser pousser des nattes comme Greta.


  • #2315141

    Elle est jeune, elle est jolie, elle a de l’énergie, je ne m’inquiète pas pour elle, le temps s’en charge...
    Ceci dit, on a un parfait exemple de pensée linéaire, aucune projection sur plusieurs angles d’un même sujet, juste une superposition d’idées qui se suivent aucune mise en situation anthropologique d’un individu, d’une famille, d’une nation,... et c’est ces gens là que le système met en avant.

     

    • #2315482

      Merci pour ce message. Cette grue qui se projette comme représentante des cathos devrait faire se lever les abbés, les évêques, les prêtres, les Escada, décidément bien silencieux, car elle ne représente rien d’autre que l’épouvantail que les médias de droite ont décidé de mettre en avant dans l’actualité.
      Il est clair que face à un Etat de plus en plus dépourvu, le message que l’on tente de nous faire passer est : vous êtes seuls responsables de votre misère.


  • #2315147

    " Les diplômes ça sert aux gens qui n ’ont pas de talent " ;Cette Graziani n ’en a certes strictement aucun , elle a buché et est restée ce qu ’elle est banale d ’intelligence , douée en rien sans et capable de ne produira que du commentaire de commentaire , du vent ; mais ces parvenus du diplôme sont les pires et du haut de leur bagages ( sans valeur d ’ailleurs) les plus méprisant des non diplômés et surtout haineux des talents véritables (Soral , Dieudonné ont méprisé les diplômes , perte de temps , faux savoir et pourtant laissent une oeuvre et une trace dans l ’histoire . La France regorge bien trop d ’ignorants diplômés ne sachant rien faire et orgueilleusement nuisibles dans des postes bien au dessus d ’eux . Vivement les catastrophes et le retour des aigles . ;les grands , les vrais , les gens d ’exception les ne s "épanouissent que dans les époques scabreuses et s ’étiolent dans les temps de déclin accéléré propices aux Graziani ,Macron , aux sous - médiocrités satisfaites .Mais courage ça s ’effondre , c ’est déjà mort et ces cons ne s ’en doutent pas même !

     

    • #2315253

      "Les diplômes ça sert aux gens qui n ’ont pas de talent"

      j’en parlerai à mon père, docteur en statistiques et aujd pdg.....


    • #2316016

      @assl : le talent c ’est le don , l ’inné et ça ne s ’apprend pas :, on a le don ou pas ; certains PDG ont un talent la plus part n ’en ont guère et prospèrent sur le talent d ’ autres ; quand on en a pas force est d ’exploiter un diplôme . Le mieux sans doute est d ’avoir les deux comme ton génial papa .


  • #2315148

    Surprenant que tant d’agrégées, et de lettres modernes françaises et de philosophie, soient si grossières et manquent si cruellement d’éducation dans cette répoubliX !
    Est-ce dû à l’absence des pères ?

    Peut-être pas pour Mitterande. Mais incarner si bien Macron en jupons, contre son prochain, déplace et aggrave le problème pour Grazianulle qui ignore apparemment tout du commerce banquier de la misère et de la dette publique généralisée !


  • #2315149

    Elle vit où cette dame ? sur mars ? est-ce que le SMIC est suffisant pour vivre dignement en dehors des études et des parcours ? car il y a des gens qui sont payés au smic alors que le travail est très dur. par ailleurs, je suis quelqu’un qui a fait beaucoup d’études et je n’ai pas réussi à trouver du travail dans on domaine. je suis professeur de français bac plus 8 et je travaille dans un hôtel réceptionniste, payé au smic. de moins en moins de poste aux universités. Donc, le parcours veut rien dire, les efforts on en fait tous, mais la chance, l’opportunité, les réseaux de travail, ne sont pas donnés ou accessibles à tout le monde. selon sa logique, quelqu’un qui n’a pas réussi ses études doit vivre dans la misère. Des policiers, des agriculteurs, des enseignants qui se suicident, elle n’en pas entendu parler cette dame ?... que des mascarades sur les plateaux de télé. en plus on doit pays la redevance des émissions qui nous insultes et nous humilient...

     

    • #2316637

      Tu peux aussi jeter ta télé et la redevance avec !!!
      essais, tu verra ça libère !! (au moins beaucoup de temps !!)


    • #2317649

      Oui mais ça que voulez-vous, c’est la réalité ! Et la réalité, c’est plus complexe que la confortable idéologie (et sa cohorte de généralités) dans laquelle beaucoup se complaisent et se confortent !


  • #2315151

    Encore une qui vit sous perfusion de l’État et qui nous demande de ne rien lui demander... Je me marre !


  • #2315160
    le 06/11/2019 par Lacédémone
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    Je me souviens d’une phrase que Soral avait dite et qui m’avait marquée.
    C’était quand Claude Guéant de mémoire (?) avait déclaré "toutes les civilisations ne se valent pas" et que ça avait provoqué un tollé chez les gauchiasses de notre pays.

    Et Soral avait dit : "quand on vous somme de vous indigner, posez vous toujours la question : est-ce que c’est vrai ou est-ce que c’est faux ?"
    Une vérité peut être choquante à entendre ou à dire. Si c’est une vérité, elle mérite d’être dite néanmoins.

    La ligne de cet article est parfaitement marxiste :
    on y voit une négation de l’esprit. Une négation de l’Être des Hommes qui ont la liberté psychologique de choisir les moyens permettant d’arriver à leur fin (le bien, le beau, le vrai, la Voie, la Vérité, la Vie, bref, Dieu).

    Ainsi, citant M.Soral, je pose la question : est-ce que ce que dit cette femme est faux ? pas du tout. Quand on est smicard, on devrait peut-être réfléchir un peu plus que la bourgeoise moyenne décadente qui considère le divorce comme une émancipation, et on devrait en effet un peu plus réfléchir à ses actes avant de foutre sa vie en l’air.

    L’Homme est libre.
    Cette femme a donc choisi de bafouer les droits de Dieu, de détruire son foyer, peut-être pour une passade passagère ou simplement car son "mariage" n’en était pas un étant donné qu’elle n’avait aucune compréhension du fait qu’une société ne peut pas exister si son socle n’est pas la famille et derrière elle le mariage indissoluble.

    Donc à vous, marxistes, qui regardez le monde par l’infime lorgnette du matériel, plutôt que de tout réduire à une lutte des classes fantasmée, essayez un peu d’intégrer dans votre lecture du monde l’esprit : la liberté des Hommes de faire le Bien ou de faire le Mal.

    Cette femme a vécu n’importe comment, comme un patachon, et elle s’étonne après que sa vie matérielle voit les problèmes s’amonceler ? Et ensuite ce serait à l’Etat de rattraper les détritus que la "LIBERTE" de cette femme a créé ?

    Non, dans une société saine, cette femme n’aurait pas eu le droit de divorcer, smicard ou non.

    Compte tenu de la décadence de notre société et le fait que le divorce soit légal, hé bien l’argument de la chroniqueuse tient d’autant plus : avant de réclamer tes droits ma cocotte, t’aurais du un peu plus réfléchir avant d’agir, soit avant de te marier, soit avant de divorcer.
    Mais quelle que soit la situation dans laquelle tu as évolué, tu as eu une responsabilité dans l’issue de la chose.

    Soutien total à la chroniqueuse.

     

    • #2315343

      @Lacédémone : je ne suis pas d’accord. S’il y avait du boulot en France, et si c’était bien payé, nous pourlions en reparler, mais ce n’est pas le cas. Tout le monde ne part pas avec les mêmes chances dans la vie, que ce soit par rapport à sa famille, à son physique ou ses dispositions pour les études. Car n’est pas ingénieur qui veut, et la femme de ménage qui trime et s’abime les mains et le dos, à mon sens, mérite autant de respect si ce n’est davantage, qu’un patron qui pose son cul dans un fauteuil et enchaîne les réunions-petits-fours pour 50K par mois.

      Par ailleurs, qui sait pourquoi cette femme a divorcé ? Qui peut prétendre qu’elle est à l’origine de la demande de ce divorce ?

      Enfin je vais nuancer ma réponse, parce que je pense qu’il y a des cas qui font tout de même réagir. La black de 20 ans logée à l’hôtel avec ses 3 mômes, qui n’a pas de boulot et se fait entretenir à 100% par l’Etat et qui trouve le moyen de se retrouver encore enceinte. Pour moi, la femme qui bosse, même au SMIC, fait au moins l’effort de se bouger le cul.


    • #2315361

      Allez donc rejoindre l’Incorrect pour y faire des piges, ou installez-vous de l’autre côté de la Manche. Ca nous fera des vacances. Les grands mots, les grands discours enflammés, stériles, typiquement français et creux nous ridiculisent à l’étranger. Voyagez un peu, vous verrez que nous sommes connus pour ça. Pendant que certains s’enflamment, d’autres se taisent et font. Voyez le cas de la Russie.



      Et ensuite ce serait à l’Etat de rattraper les détritus que la "LIBERTE" de cette femme a créé ?



      En Russie, l’état a rattrapé les "détritus" comme vous dîtes, qu’il avait créés. La croissance a repris. L’alcoolisme a été réduit considérablement de sorte que la consommation d’alcool est passée en dessous de celle de la France. Les russes se sont remis au sport. Des aménagements sportifs et des parcs ont été créés un peu partout dans la capitale. Ce sont les orientations politiques qui font les hommes. Sachez que le chômage engendre aussi le divorce. Malheureusement en France, "parce que c’est notre projet" de ne rien entreprendre, les détritus ont encore du mourron à se faire.


    • #2315782

      Lacédémone,
      Où, dans la première vidéo, la personne qui parle à E.M. mentionne t-elle un divorce ? Elle dit simplement qu’elle élève seule deux enfants ; et si divorce il y a eu, qui ou quoi vous dit qu’elle en est à l’origine ? Et si oui, qui ou quoi vous dit que c’est par légèreté ?
      Où demande t-elle l’aumône ? Elle dit simplement que les aides de l’état sont insuffisantes, eu égard à sa situation familiale et son salaire ; encore qu’il y ai doléance, quel mal à cela ? E.M. ne s’y attend t-il pas ? N’est-il pas dans une forme d’écoute en cet instant ? C’est bien lui qui s’est mis dans cette situation de rencontre avec les gens d’en bas, pas elle qui ne fait qu’y répondre et peut-être espérer quelque chose en retour.
      Qui ou quoi vous dit que cette personne n’a jamais réfléchi avant d’agir, se marier, ou divorcer si le divorce émane d’elle ?
      Qui ou quoi vous dit où cette personne en est dans sa relation ou non avec une quelconque transcendance, ou Dieu puisque vous le nommez ?
      Qui ou quoi, au nom de vos interprétations, vous autorise à la chosifier par un " ma cocotte", Dieu en personne ? Vous a t-il remis un passe-droit pour juger ?
      Quant à la citation d’A.S., que vous semblez avoir fait vôtre, je dirais en l’occurrence qu’elle vous sied très bien ; qui vous sommes, en effet, de vous indigner sinon vous ?
      Désolée pour la tournure un peu âpre de ce long post, mais la dureté ou le mal à propos de bien des commentaires me donne à penser que nous dressons des murs d’incommunicabilité ; alors pour égalité et réconciliation, que de chemin à faire encore..


    • #2316006
      le 07/11/2019 par Bernard Lapotre
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      La visée de l’article n’est pas de savoir si cette dinde a raison ou non sur les petits détails d’une insignifiante anecdote de l’écume des choses de l’an de grâce 2019.

      La visée de l’article c’est de démonter le prêt-à-penser "les ratés n’ont que ce qu’ils méritent".

      Vous faites les malins mais quand toutes les professions libérales seront ubérisées, quand tout le travail mécanique sera robotisé et numérisé, quand les gens devront vendre leurs organes ou leurs foetus pour pouvoir bouffer, on verra si les moralistes de votre espèce, nouvellement prolétarisés et découvrant toute l’imposture des faux-savoirs universitaires qui leur tiennent de diplômes, nieront toujours l’auto-mouvement mortifère du Capital et de ses lieutenants pleins de morgue.
      Quoique tout cela est très en phase avec votre philosophie après tout... chacun étant libre de choisir entre le bien et le pas-bien, chacun est libre de traverser la rue pour monter sa start-up selon ses propres talents... et tant pis pour ceux qui ne sont rien !


  • #2315164

    Dans le film Monster sur Aileen Wuornos , un de ses amis lui dit : La trajectoire d’une personne est le fruit de mille circonstances. Et c’est très vrai. Donc Julie, au lieu de dire des âneries, apprends un peu ce qu’est la vie. Si c’était aussi simple, il y aurait beaucoup moins de gens en difficulté.


  • #2315165

    La mère de Graziani ne s’est pas plaint au président parce que c’est elle qui est responsable d’avoir fait vivre sa petite famille dans 35m2. Elle en pense quoi sa manman de ce que dit sa fille ? Je serai curieux de le savoir...

     

    • #2315397

      La mère de Graziani ne s’est pas plaint au président parce qu’à l’époque on pouvait faire vivre toute sa famille avec un seul salaire (un père, tout du moins). Ce n’est plus du tout le cas de nos jours, reste à essayer de comprendre pourquoi.


  • #2315186

    Depuis la crise, le nombre de chômeurs croissant et la loi de l’offre et la demande, les entreprises recrutent au SMIC des candidats surdiplômés. Savoir si cette dame a fait des études pour éviter de se retrouver au SMIC n’est pas très parlant (par contre la Graziani, "agrégée de lettres modernes", fait 4 fautes en deux Tweets).
    Tu me copieras 20 fois "Pas d’accord du participe passé avec l’auxiliaire avoir", espèce d’âne !

    A la limite on peut se priver d’aides sociales quand les orientations politiques sont là : en Russie, qui n’est pas un pays de glandeurs que je sache, c’est la politique de Poutine qui a relancé la croissance et a réduit de 50% le nombre de personnes sous le seuil de pauvreté, a reconstitué la classe moyenne, a relancé la natalité.
    Mais en France, comment se passer des aides d’état dans un pays où les orientations sont destructrices d’emploi ?
    On n’a pas envie de ton modèle anglo-saxon, Jungle Graziani.

     

    • #2315483

      La France a un modèle Ultra Social Étatique, le modèle anglo saxon est Supérieur au modèl français actuel


    • #2315984

      @Jeremy : je vous parle de réduction de la pauvreté, et de ce que Poutine a réussi à obtenir pendant son mandat.
      Je suis désolée mais non, le modèle anglo-saxon n’est pas du tout un modèle de référence en la matière. Vous voulez des chiffres ?
      Vous m’auriez dit que le modèle nordique est supérieur, passe encore, mais sûrement pas l’anglo-saxon...


  • #2315189
    le 06/11/2019 par Don Diego de la Nanas
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    J’espère qu’elle reverra cette video quand la roue aura tourné pour elle ! Les gens comme elle aprennent en générale quand c’est trop tard.


  • #2315190

    Et puis de toute façon, disons-le clairement :
    - si à 50 ans t’as pas une Rolex, c’est que t’as raté ta vie ! ....

    Enfin, allo, quoi !

     

    • #2315463

      On s’est beaucoup foutu de la gueule de l’auteur de la formule (quand on n’a pas été outré) qui de fait avait lancé ça un peu à l’emporte-pièce, un réflexe de publicitaire sans doute. Mais, en partie il avait (un peu) raison si on se rapporte à « aide toi et le Ciel t’aidera ».
      Ce n’est pas le même sujet, je crois... J’ai commencé dans la rue, à 40 ans j’avais une Rolex, « honnêtement » et « durement » gagnée. Je l’ai offerte à un de mes fils pour ses 40 ans. - Aparté : Toute une époque pour les gens de l’âge de Séguala, Soral, et moi-même -. Nous avions encore la chance de pouvoir nous bouger. Ce qui me déprime aujourd’hui c’est de voir des « jeunes » roulant carrosse allemand, portant Rolex, le tout « gagné « en pourrissant la jeunesse... Pour en revenir à nos « pauvres d’aujourd’hui », ils sont les oubliés du partage que souvent ils revendiquent. Mais bon, ils ont encore dignité dans notre société, ils sont Électeurs ! La dérive est telle qu’une petite conne peut même se moquer d’eux. Bref, je sais, on ne m’a pas demandé l’heure, Mais on peut donner un avis...


  • #2315193

    D’après "clique tv" :



    Les propos de Julie Graziani ne sont pas un dérapage. Ils s’insèrent dans une stratégie : celle de l’extrême droite. Ils servent un objectif : la conquête du pouvoir.



    L’explication :
    https://twitter.com/clemovitch/stat...


  • #2315196

    énormément de choses ressortent de ce court extrait.
    D’abord comment cette espèce de journaliste (peut être en formation pour devenir l équivalent féminin de Zemmour) qui n’est pas au chômage en est arrivée là ? Papa l’a placé, ou s’est débrouiller de façon plus "féminine" ?
    Ensuite, concernant le niveau d’étude, il y a plein de bac+ qui sont en galère et pourtant on se coltine quand même un président qui croit que la Guyane est une île...
    Pour ce qui est de cette femme qui interpelle macron, les mêmes questions qui reviennent sans cesse avec les mères isolées. Mais où est donc le père de ses enfants ? Les a t il laissé en galère ou c’est elle s’est barrée parce que l’allocation mère isolée est plus avantageuse que le smic qu’il ramassait ?
    Elle lui répond que depuis peu elle paye une taxe d’habitation et même macron a l’air ébahi, on peut donc se poser la question de savoir si elle n’a pas fini par l’obtenir sa pension alimentaire.
    Et pour finir si il avait un minimum de couilles, il aurait dû lui demander si au moins elle avait fait l’effort de réclamer une augmentation a son patron, qui lui même faisant de l’optimisation sociale lui aurait calmement rappeler que ça lui ferait perdre sa prime d’activité.
    Moralité, la boucle est bouclée, elle veut gagner plus et son patron qui fait peut être parti de ceux qui fixent les règles lui rappelle qui si il l’augmente, bah, elle gagnera moins du coup elle se dit que l’état devrait lui donner un peu plus.


  • #2315200

    Personnage intéressant que Julie Graziani.

    Elle a réussi un concours d élite avec l’agrégation de Lettres, ce qui montre bien la différence entre un QI élevé doublé d’une force de travail supérieur, et une intelligence conceptuel, ou le vrai courage. Elle fait un bon complément de Polony, agrégée de Lettres aussi, droite pas estampillé catho et moins belle que Julie, qui se couche dès que ça devient tendu.
    Pour bien comprendre pourquoi le système fait monter des femmes, beurettes excitantes ou gauloise bcbg, ou N Dyaie et Obono. Le triangle maçonnique de l’effondrement.

    Il n’est jamais passé par la tête de Julie, que sa maman, si elle avait eu ses 5 enfants dans les années 2010, et non dans les annees 1970, rapport à la crise, elle ne serait sûrement jamais devenu agrégée, ni chroniqueuse.


  • #2315204

    . Pute ou chômeuse....
    Il est évident que cette jolie conne, ne se pose pas la question...


  • #2315207

    Madame Julie Graziani

    C’est ici que je vous écrit car je ne suis pas dans les réseaux sociaux et ne connaît pas votre adresse. Que puisse ce courrier arriver !
    C’est pourtant vous qui avez raison...
    TOUT CE QUI NOUS ARRIVE SUR CETTE TERRE N’A QU’UN SEUL AUTEUR : SOI.
    C’est une Loi que vous trouverez dans le Programme de la Création, par méditation, par contemplation et pour vous (et d’autres) par intuition pas encore structurée.
    Nous semons et nous récoltons : Cela fonctionne dans les deux sens...
    Je n’ai pas le droit de développer, car des méchants comme il y en a tant comprendront qu’ils peuvent faire du mal à beaucoup. Madame Schiappa et monsieur Macron brouillent très ’’bien’’ et reportent leur Karma qui de toutes façons s’appliquera avec plus de brutalité dans une leçon terrible.


  • #2315211

    Ça commence à me gonfler tous ces gens au discours "quand on veut on peut" et qui se vante d’un parcours où ils auraient soit disant vécus et sortis d’une grande misère... souvent amplifié, déformé voire même inventé.

     

    • #2315500

      Question d’époque ! Il y a 50 ans (un demi-siècle quand même Merde !), quand on voulait on pouvait. Être plongeur de restaurant, éboueur ou autre métier « jugés peu valorisants », c’était toujours « en attendant ». Il suffisait de « rester sur un même trottoir » pour trouver du boulot. La promotion était souvent « naturelle » et rapide quel que soit le boulot. Par exemple à la Caisse d’Epargne ou chez Leclerc, comme dans un Macdo par la suite, on pouvait gravir tous les échelons à force de travail. Petit à petit, c’est parti en couilles. Immigration sous-payée, et autres... Et le boomer souvent décrié de nos jours relevait les manches. Bref, comme dit en introduction, « Toute une époque ! ». Le boomer qui voit ses enfants et petits-enfants aujourd’hui en galère a un cœur pour les siens... mais il est quand même resté ou devenu assez con électoralement, au fil du temps... Un peu comme la jeunesse de maintenant, surtout celle sans racine.


    • #2315880

      "Soi disant"... Et bien oui.
      J’ai connu des mois de faim, dû me coltiner 50km et d’heures de transports par jour pendant des mois uniquement pour me sortir de ma merde, pendant que certains gilets jaunes de ma connaissance, qui criaient "no pasaran !" en 2017 subissaient les conséquences de leurs choix.

      Les coups durs, les imprévus (et les erreurs personnelles), ça arrive, ça te mine le moral, tu ne vois plus d’espoir.
      Mais à un moment, si tu veux te relever, l’auto-critique est indispensable, les échecs doivent servir de leçon.
      Bien sur, tout seul c’est (beaucoup) plus dur, je reconnais qu’il y a des gens seuls à qui personne ne tend la main, qui ne se relèveront jamais.

      Mais il y a aussi des personnes qui, pourtant bien entourées, se servent de ces échecs pour se faire plaindre.
      Ces personnes sont de véritables vampires qui t’entraînent avec elles.
      Remonter la pente demande bien plus d’énergie et de volonté que de rester en bas.
      La chance a son importance, mais elle peut se provoquer aussi.
      Son propos est effectivement maladroit, mais le fond est vrai.

      Exemple : les seniors qui ont majoritairement voté par morale, pour Macron, pour faire barrage à la haine, qui aujourd’hui pleurent pour leur retraite (pas pour celle de leurs petit-enfants...) et crient à la dictature (qu’ils ont pourtant soutenu).
      Il y a suffisamment de personnes à qui il arrive de vrais coups durs, par véritable malchance, pour ne pas avoir à plaindre ceux qui sont artisans de leur malheur, par stupidité, et qui se complaisent dedans.

      Celui qui veut échouer trouve milles excuses.
      Celui qui veut réussir fait avec et finit par rigoler (littéralement, nerveusement, par mécanisme de défense) face aux tartes dans la gueule qu’envoie la vie. Ca s’apprend.

      Libre à vous de nier les exemples de ceux qui se sont bougé le cul et su saisir les mains tendues au bon moment (certains préfèrent, "par fierté", ne pas saisir l’aide proposée et rester dans leur misère).

      Ce n’est pas "quand on veut, on peut" (pour pouvoir, il faut la volonté et les moyens), mais "quand on ne veut pas, on ne peut pas" (même avec les moyens).


  • #2315215

    Les poncifs...
    Chez ceux qu’elle fustige, il en est un, poncif, qui prétend que ceux qui ont réussi à l’école à des niveaux comme ceux évoqués et sans moyens ont nécessairement fait le trottoir : ou leur mère ; à tout le moins auraient-elles été vénales ou duplices et cela, depuis que le monde est monde, en passant par les rasages cadeau de l’issue de la WWII...
    Mais ne cherchons pas à savoir le vrai du poncif, madame s’est excusé.


  • #2315220

    Sympathique, cette femelle androïde.


  • #2315224
    le 06/11/2019 par Chaud à nanas
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    Je suis globalement atterré par l’ensemble des commentaires qui, sous prétexte que les mauvais de coups de la vie existent, ne veulent pas valider le fait que les gens sont responsables de leurs choix de vie et des conséquences qui en découlent.
    On se croirait à la France insoumise. On dirait des manifestants qui viennent de voter Macron et qui se retrouvent dans la rue pour lui manifester son mécontentement un mois plus tard.
    La Nature est de droite et impitoyable avec les faibles, il s’agit d’en avoir conscience.

     

    • #2315266

      Ah enfin du bon sens, merci. Les geremiades des commentaires commençaient à me faire douter de la ou je me trouvais, un forum de Melenchon peut être


    • #2315268

      "La Nature est de droite et impitoyable avec les faibles, il s’agit d’en avoir conscience." La loi du plus fort concerne les animaux, pas les humains. Nous sommes grégaires et nous devons trouver le moyen de vivre ENSEMBLE pas contre les autres ... La richesse matérielle en ce monde a été construite sur le vol et l’assassinat. Sans vol et sans assassinat, nous serions tous égaux !


    • Oui, mais la vie, par exemple, vous est donnée. On peut dire qu’ elle est aussi de gauche.


    • #2315323
      le 06/11/2019 par Lacédémone
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Cher ami, vous découvrez que quand on est de "la gauche du travail", on ne peut pas être de "la droite des valeurs".

      Le logiciel marxiste déployé sur cette question très précise est tout particulièrement la preuve de cette contradiction.
      Le marxiste est condamné à nier sa propre responsabilité, en tant qu’être rationnel, dans le désordre qui l’entoure.

      Il fuira éternellement, "comme un gauchiste mélenchonnien" en effet, face à tous les fruits pourris qu’il crée lui-même par son refus d’une loi morale objective.
      Ainsi, le marxiste vit comme un patachon, provoque le désordre partout où il passe par manque de compréhension que c’est en lui-même que réside la blessure originelle.
      Mais au lieu de prendre ses responsabilités, et de comprendre qu’il devrait se réformer lui-même pour réformer le monde, non, il fait un acte d’enfant immature : il rejette sur l’extérieur, et sur l’organisation sociale les fruits pourris qu’il observe.

      Ainsi, la boucle est bouclée, le marxiste est condamné à ne rien comprendre : Il condamnera toujours l’extérieur de lui-même, le matériel, pour des fautes qui sont des fautes morales. C’est la faute à l’argent !!
      - -Faux, c’est la faute à l’Homme qui fait de l’argent une fin plutôt qu’un moyen.

      "C’est la faute à l’Etat !!"
      - -Faux, c’est la faute aux Hommes incarnant la légitimité de l’Etat qui ne se soumettent pas au Bien, au Beau, au Vrai, aux lois de Dieu

      Et ainsi, sans fin.
      Le marxiste est donc condamné à être génocidaire.
      Car il ne comprendra jamais sa responsabilité, par action de sa liberté, dans les désordres matériels qu’il observe, étant donné qu’il nie l’esprit.
      Rien d’étonnant donc à ce que le marxiste poussé dans sa logique, finira toujours par exterminer son voisin qu’il jugera "pas assez marxiste".
      Il observera toujours un désordre (lié à la nature humaine) dont il mettra la responsabilité non dans sa nature (immatérielle) mais dans l’organisation sociale ou les actions concrètes d’un homme précis/ d’une classe / de ceux qui ont telle ou telle fonction dans la société.

      Et après avoir tout nettoyé, après avoir tout flingué autour de lui par "pureté marxiste", le marxiste sera condamné à se retrouver seul au monde. Constatant alors que le paradis terrestre n’existant toujours pas car la Blessure est en lui, il ne lui restera plus qu’à .. se suicider.

      Bon, je ne dis pas que vous êtes tous ici génocidaires, mais voilà la logique marxiste.

      Merci donc pour votre commentaire de bon sens.
      Soutien à la chroniqueuse.


    • Se plaindre des gens qui se plaignent, c’est encore ētre à leur côté devant le mur des lamentations.


    • #2316078

      @Chaud à nanas,

      Madame est catholique : donc il n’est pas de Nature qui soit, sauf à se mettre hors sujet.
      Soit son catholicisme revendiqué est une posture, soit c’est une cuistre.
      Si Dieu est omniscient, omniprésent et omnipotent et que l’on est catho, dans son aspiration, alors on sait que le seul choix qui appartient au mortel, relève de ses bonnes actions terrestres : les conjonctions relatives au divin qui participent du plan appartenant au Principe, nous dépassent.
      Voilà donc une pseudo croyante qui se revendique d’essence sacrée pour jacter comme une profane.
      Et s’excuser n’y suffira pas puis seule la confession peut palier aux manquements aux vertus scolastiques de son Ordre.
      Quant aux différents niveaux de conscience, il va vous falloir étudier...


  • #2315232
    le 06/11/2019 par Il est où le soleil
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    Bon vu qu’içi nous sommes tous d’accord pour qu’elle la ferme a tout jamais,mais élections approchant,je l’entend pas ouvert sa bouche la chie-pas-là ??...
    Voilà c’que penses tous et toutes ces politichiens/chiennes de nous !! C’est bon ils ont compris/vont comprendre les gens ou ils faut qu’ils nous coupe tout ??? .

     

    • #2315425
      le 06/11/2019 par un promeneur
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Je ne crois pas non ! Je ne pense pas que le but de ce site, soit d’appliquer les méthodes dictatoriales du gros système ( celui qui met TOUT EN ŒUVRE pour faire taire des gens comme A Soral) !

      Si on veut être meilleurs que l’ennemi, n’appliquons pas ces méthodes.
      Que ces gens parlent, il y a ici assez de matière grise pour soit aller dans leur sens, soit s’opposer à eux de manière argumentée.

      A ce propos, les interventions de Lacédémone plus haut sont remarquables, c’est presque de la démo mathématique, et pourtant, je ne suis pas à 100 % d’accord avec ce qui est dit, mais c’est bien qu’au moins ici, Lacédémone puisse s’exprimer !

      Par pitié camarades, ne sombrons pas dans les attitudes dictatoriales de l’ennemi, qui censure à tout va, partout !
      Cela voudrait dire qu’ils nous ont contaminé à un point.....on est censé avoir pris un petit peu la pilule rouge non, après avoir fréquenté ce site ?
      Donc que cette ravissante brune parle, si elle le veut, et libre à chacun d’aller dans son sens ou dans le sens contraire, pourvu que l’intervenant puisse démontrer et argumenter ; ici c’est faisable, essayez de le faire sur d’autres fora ( je pense au très gauchiste Agoravox que j’ai quitté depuis longtemps), si vous n’êtes pas dans la ligne pro-migrant, pro-ouverture, pro-cosmopolitisme et pro-antifa, vous dégagez vite fait, et du fait même des "auteurs", puisque le site leur a délégué la modération.
      Même si votre démonstration est inattaquable, vous dégagez, simplement parce que vous ne collez pas à l’idéologie absurde de l’auteur.
      La marque du système quoi !


  • #2315238

    Peut-être ses propos tentent-ils de dissimuler une faille sociale, que les féministes, adeptes de familles explosées, veillent rigoureusement à ne jamais évoquer : les difficultés de "familles" dites monoparentales, dont il est évident, que ce sont les femmes qui majoritairement, souffrent le plus des conséquences.

    Pour des smicards, le divorce semble effectivement un luxe déraisonnable. Et ce sont les nanas divorcées (ou larguées), qui se plaignent le plus de cette condition sociale, malgré le fait, que c’est souvent le mâle à qui incombe le versement de la pension...


  • #2315240
    le 06/11/2019 par Nonosydney !!
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    Bientôt le smicard pauvre et "plaintif" va reparer l ascenseur social, le.prendre et monter a l’etage de Cette connasse, puis la balancer par la fenêtre...ce smicard portera un gilet jaune ;)


  • #2315241

    C’est là qu’on voit l’avantage dramatique de la démagogie sur la morale à notre époque :
    - Personne ne peut faire l’éloge d’une société où le divorce est la règle : nous le vivons, il y a 1/3 d’enfants sans pères, 1/3 de familles précaires, et ce n’est pas drôle.
    - Mais personne n’a le droit de rappeler (au risque d’être rabroué tant par les féministes que par E&R) qu’il est dans l’intérêt économique de beaucoup de femmes de ne pas divorcer...

    C’est pourtant vrai, mais il aurait fallu le dire en privé, et avant, et non en public après. Il aurait fallu le dire à Mme Levavasseur aussi.

    C’est tout le problème du sacerdoce médiatique.
    Les chaînes d’info en continu sont amenées à traiter de la morale du quotidien, or ces ne peuvent être traités qu’à une toute petite échelle, au risque de faire bondir les démagogues professionnels et leur clientèle.

    N’en déplaise aux utopistes, l’État ne pourra jamais contenter les femmes seules. On n’a toujours pas inventé mieux que le mariage (par contre, l’État-providence à l’occidentale l’a beaucoup miné).


  • #2315244

    Cette bourgeoisie, acquise à la Loge, acquise aux colons d’Orient est perturbée car elle sent que les autochtones, c’est-à-dire nous, les colonisés, remuent un peu trop. Que cela va mettre en péril la boutique.
    Ils sentent que la canaille blanche, le prolétariat blanc ne va pas se laisser crever avec comme horizon le SMIC/RSA, la tyrannie Etatique et le bruit lancinant du tam-tam en arrière fond.
    Alors tout de suite les grands mots ! Les imprécations ! Que ce bétail goy rentre au bercail sans broncher !
    Ces gens ne sont pas de notre sang. Ils nous polluent l’esprit et cela fait des siècles que cela dure.
    Toutefois, elle a le mérite d’être brut de décoffrage et de parler sans ambages, c’est autre chose qu’avec les autres baltringues, marquis de la servitude, utilisant des mots savants et concepts bidons pour nous mystifier. Egalité par ici, Fraternité par là, Etat par ici, République par là..
    Un grand coup de francisque sur la gueule et puis c’est tout, c’est le minimum.


  • #2315249
    le 06/11/2019 par casinos sociétaux
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    les maitres de la politique politicienne se font un plaisir de mettre en circulation des julie pour bien énerver les gens et ainsi relancer une polémique pendant qu’en haut ils délocalisent et montent des combines pour se défiscaliser et j’en passe.

    julie ne comprend pas que nous ne demandons pas à l’état de nous donner de l’argent gagné par les travailleurs (soit dit en passant) , mais nous disons aux politiciens et haut fonctionnaires d’arréter de voler l’argent et de le rebalancer aux banquiers.

    les banquiers mettent des julie en circulation pour faire dire des trucs qui noient le poisson, en faisant croire que ce sont des sujets délicats , alors qu’ils ne sont que de sujets de diversions.


  • #2315250

    Cette ignoble petite conne devrait se faire virer. Et on verrait alors si elle prendra sa vie en main, quand elle sera à pole emploi. L’arrogance des media va de plus en plus loin.


  • #2315257

    « L’impensé féminin » typique ! hahah (voir Vers la féminisation ? pour comprendre)


  • #2315260

    Ce type de propos, vous en avez à tous les repas de winners sous rosé. Pourquoi s’infliger une réflexion sur la base d’un scénario prévu d’avance, avec l’intermittent qui fait semblant d’interpeller le baltringue ?


  • #2315261

    Si elle venait véritablement d’un milieu modeste, elle ne tiendrait pas ce genre de propos. Donc elle ment sur son parcours. A 5 dans 35 m 2 ? Oui aux sports d’hiver dans un studio de montagne à Courchevel... Sa mère qui emprunte ? Combien, comment, pour quoi faire et à qui ? On ne prête pas aux pauvres sans donner de grosses garanties..
    J’ai toujours détesté cette fausse droite catholique, de type LR qui ne pense qu’au fric. Je pense qu’un socialiste n’aurait jamais parlé ainsi, et pourtant ce sont de belles crapules. Encore moins un juif ou un musulman. J’en connais beaucoup qui viennent de milieux modestes et qui ont de petites affaires qui tournent qui sont très respectueux des personnes qui leur rappellent d’où ils viennent.
    Les églises sont vides ? Normal si des personnes comme cette poufiasse les fréquentent...

     

    • #2316260
      le 07/11/2019 par L’Incorruptible
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Vous aurez noté la contradiction :

      elle rejette l’idée que cette femme célibataire, qui a priori travaille d’ailleurs, certains oublient ce détail, se plaigne d’avoir du mal à boucler ses fins de mois (ce qui est le cas de plus en plus de "gens qui ne sont rien") et dans le même temps indique que sa propre mère a été dans une situation semblable et a du faire appel à la solidarité (familiale ? étatique ? autre ?).
      Jusqu’à preuve du contraire, la mère célibataire dont parle Julie Graziani n’a pas fait appel à la générosité des autres... Compte tenu de ce éléments, elle serait assez mal placée pour donner ou reproche à faire à cette mère célibataire.


  • #2315262

    Ca me rappelle ce passage des Paysans d’H. de Balzac où un curé sermonne un miséreux en lui expliquant que c’est de sa faute s’il est pauvre !

    Il faudrait que ces catholiques « de droite » (peut-on être de droite et catholique ? ) enlèvent un peu leurs oeillères idéologiques et s’intéressent à la pensée marxiste notamment. Il faut comprendre que c’est d’abord une question de rapports de production. Les Gilets Jaunes représentent toute la population des producteurs, ceux qui produisent le plus de richesse réelle et en consomment le moins. A l’inverse la bourgeoisie produit très peu de richesse et c’est elle qui en consomme le plus. C’est que Marx appelait l’extorsion de la plus-value. Ou comme disait Léon Bloy (un célèbre romancier catholique) de façon plus poétique : l’argent est le sang des pauvres.


  • #2315263

    Ça me rappelle le salaud d’pauvre de jean Gabin .


  • #2315267

    Cette Julie Graziani est ce que j’appelle une catholique du dimanche, elle devrait relire les Evangiles et surtout les mettre en pratique, ça lui fera beaucoup de bien.

     

    • #2315285

      « Et vous autres, maintenant, les riches ! Pleurez, lamentez-vous sur les malheurs qui vous attendent. Vos richesses sont pourries, vos vêtements sont mangés des mites, votre or et votre argent sont rouillés. Cette rouille sera un témoignage contre vous, elle dévorera votre chair comme un feu. Vous avez amassé des richesses, alors que nous sommes dans les derniers jours ! Le salaire dont vous avez frustré les ouvriers qui ont moissonné vos champs, le voici qui crie, et les clameurs des moissonneurs sont parvenues aux oreilles du Seigneur de l’univers. »

      Epitre de St Jacques. C’est du pur « marxisme » ! Et je ne parle même pas d’autres Pères de l’Eglise et saints comme St jean de la Croix, St Basile, St Charles de Foucauld... si ces catholiques du dimanche les lisaient ils seraient horrifiés devant tant de « communisme ».


    • #2316286

      Dans les Evangiles, il est indiqué qu’on ne divorce pas.

      JL29 connait apparemment encore moins bien les Evangiles que Julie.


  • #2315270

    Le problème dans son discours c’est le mépris et l’autosatisfaction qu’il exprime . Pour le reste, la pleurnicherie, qui devient un sport national et international ( peut être bientôt aux jeux olympiques), n’est ni une vertu ni une solution .
    Notre destinée sociale n’est pas qu’une affaire de fatalité, ni de milieu social de naissance.... même si dans certains cas cela la conditionne grandement .
    D’un autre côte, "la réussite sociale" n’est pas forcément associée à des vertus individuelles ... et je dirais même que la "réussite sociale" n’est pas en elle-même un signe d’épanouissement .
    Aujourd’hui la "réussite sociale" est toujours associé à l’argent, il faudra peut être un jour revoir cette définition.
    Je connais des gens qui vivent très bien avec 800 euros/mois, et d’autres qui ne s’en sortent pas avec 5000 euros/mois .... il y a donc bien un problème individuel.
    Il y a deux façon de n’avoir pas de problème avec l’argent : 1) Soit vous en gagnez plus que ce que vous dépensez . 2) Soit vous en dépensez moins que ce que vous gagner . Et la deuxième solution est la seule émancipatrice du système .
    Après, quand quelqu’un vous dit quelque chose que vous ne comprenez pas, il y a aussi deux façon de réagir : 1) Soit vous l’insultez et le traitez de con ; 2) Soit vous réfléchissez . Là aussi c’est une problématique individuelle .... à chacun de voir celle qui est constructive


  • #2315275

    Julie Graziani et tombée dans un piège, volontairement ou non.
    Son discours serait compréhensible si une extra-continentale, de type subsaharien ou oriental était venue revendiquer auprès d’EM ses "droits" de mère isolée avec deux enfants, dont le mari s’est fait la malle sans payer.
    Ce discours plaintif coûte très cher au Français. Lequel, ou laquelle, n’éprouve
    justifiablement aucune compassion pour cette étrangère tombée de la barque à Soros ou de l’avion de l’ONU, non pas à cause de "choix de vie" qui n’existent pas, mais plutôt parce qu’elle n’a rien à faire en France, où elle et son co-parent de gosses à charge (son maquereau parfois) lui font cruellement les poches.
    La mère seule qui s’adresse à EM et se présente comme quelqu’un à faible salaire, qui travaille, donc vertueuse, a été placée là probablement pour créer la confusion. On n’approche pas comme ça le paranoïaque EM.
    Il s’agit d’amalgamer cette compatriote qui, en travaillant, n’arrive plus à joindre les deux bouts à une parasite, actuellement comblée d’attentions par le système social, afin de couler la sécu pour instaurer le soin privé.


  • #2315278

    Au final, la réaction de Julie sert la dodue Marie Minelli dont le parcours de vie est édifiant : pas de diplôme ou diplôme bidon, zéro QI, mais mari, maison, enfants, sorcellerie, salaire dix fois le smic plus avantages, chirurgie esthétique et coiffeur de luxe, pour rattraper les ravages de la nature et de l’excès de caviar. Une mère non célibataire elle aussi entretenue richement par le Français ou la Française, comme cette smicarde isolée.
    Alors elle roule pour qui Julia ? Il est vrai qu’elle trouve souhaitable la naissance de trisomiques. Pourquoi pas l’entretien de Marie Minelli. Ou le sien, par ces tocards de smicards.
    Je crois comprendre qu’elle est "climato-sceptique" sur les feux de forêt amazonienne.
    D’où le buzz, peut-être.


  • #2315281
    le 06/11/2019 par Solution technique
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    Il y a une solution à tout ces divorces : Qu’elles se remarient avec un divorcé avec autant d’enfants quelles.
    Comme ça les droits et devoirs sont équilibrés. Et l’État reste en dehors.

    Et si elles divorcent une 2e fois, alors c’est peut-être que... Toujours théoriquement autant de cas possibles mais plus dans les mêmes proportions.


  • #2315284

    C’est pas complètement faux non plus. Le cocktail état providence-libéralisation des mœurs déresponsabilise complètement les gens. Évidemment on ne connait pas le parcours de la dame mais de la à dire qu’il n’y a pas de problème de ce genre en France...


  • #2315287

    Y’a quand même une sacrée bande de connes qui divorcent après s’etre aperçu que leur mari était un vrai fumiste alcoolo ou shité....(raisons fallacieuses ou pas !) mais juste après avoir eu un ou deux gosses.
    Il y’a donc un pigeon qui s’est fait couillonner, une poufiasse qui va galérer ou devenir gouine et des enfants qui pensent que le divorce est la norme comme tous leurs ami(e)s à l’école.
    Graziani n’a pas tout à fait tort...


  • #2315291

    "est ce qu’elle a bien travaillé à l’école ?!!" mais a-t-elle vu dans quel état est l’école ? https://www.youtube.com/watch?v=jBD...


  • #2315292

    La difference entre une gillet jaune femme de ménage, et cette bourgoise au travail inutile , après le travail de la femme de ménage ,ça sans bon !
    Je croit que que si on supprimait tout ces soit disant emplois ,et qu’on les mettent au vrais travail , le gillet jaune travaillerait que 27h.
    Je propose la semaine de 3 jours de 9h sur deux equipes par semaine. Efficacité, rentabilité !

     

    • #2315344

      Excellent votre message.


    • #2315660

      Il est évident que notre société est remplie de jobs bidons , qui ne produisent rien d’utiles, voir rien, ce sont souvent les mieux payés . Et ils consomment énormément de ressources .

      la même société schizophrène qui hurle à la crise , de toutes sortes, mais se comporte comme si on baignait dans l’or.

      on climatise la rue au quatar.
      on fait des dessins dans le ciel avec un avion de ligne et autre fantaisie type ville dans le desert - last Vegas - quand c’est ne sont pas des pays entiers..,

      et par dessus le marché tous les 4 ans on construits des stades à gauche à droite pour les JO et aussi pour les coupes de football.

      stades qui seront majoritairement laissés à l’abandon.

      on me pardonnera si j’ai du mal à y croire.

      Que l’on remette un peu de bon sens dans tout ça déjà.

      mais vu l’époque autant demander à un pingouin de prendre sont envol.


  • #2315293
    le 06/11/2019 par Marion Sigaut
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    J’ai croisé en Histoire cette arrogance méprisante et haineuse envers ces salauds de pauvres parmi des catholiques tout à fait spécifiques : les jansénistes.
    C’est avec une mentalité pareille que ces salauds ont géré l’hôpital général, ancêtre de notre Assistance publique elle-même ancêtre de ces services sociaux sadiques qui enlèvent les enfants aux familles.
    Petite précision : l’Eglise a condamné le jansénisme comme hérétique,mais les juges n’ont jamais voulu enregistrer cette condamnation, et les jansénistes, après avoir eu la peau des jésuites, ont finalement laissé la place aux francs-maçons qui la tiennent encore.
    L’Eglise de France n’a jamais été complètement nettoyée de son infestation janséniste. On a là un beau spécimen de ce qui en reste.

     

    • #2315349

      Merci Marion pour cette précision. Pour ma part, je ne comprenais pas que l’on soit catholique et si peu charitable.


    • #2315354

      Merci pour cette mise au point , je ne connaissais rien de cela, c’est très éclairant.


    • #2315372
      le 06/11/2019 par Marion Sigaut
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Je raconte tout ça dans "La Marche rouge".
      Merci à vous
      Marion


    • #2315976
      le 06/11/2019 par C’est l’bordel !!
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Ça y est, ça chialouille dans les chaumières
      Vous voulez des discours forts , des actes forts, vous appréciez Soral parce-qu’il dit vrai sans mâcher ses mots et là on juge une femme qui dit un truc juste 
      Tu te mets avec un poivrot ,il picole et va au bistrot, tu te mets avec une racaille, il te dérouille, tu te mets avec un flambeur , il claque ta thune au casino, tu te mets avec un queutard ,il couche à droite ou à gauche et te refile la chaude pisse de tes voisines, tu te mets avec un feignant , il passe ses journées au lit en buvant des bières et en se grattant les couilles devant la télé....
      Bref !!!!
      Se marier c’est pas un acte anodin, tu m’étonnes que l’on se retrouve avec des familles disfonctionnelle, sans père, ou deux, ou qui fume des joints ,ou qui picole, ou qui batte leur cruche 
      Et je dis ça sans mépris mon père c’est barré quand j’étais tout petit et ma mère m’a refilé à sa famille...
      J’ai passé mes vacances en centre aéré ou en collo, baladé à droite à gauche , passé ma jeunesse avec des éducs spé et tout l’toutim
      On est le fruit de notre époque et elle est pas jolie jolie
      Moi j’aime pas trop les tradis, mais force est de constater que le modèle catho tradi , il est sain
      Faut vraiment aimer ses gosses pour leur offrir écoles hors contrat, en faire 7 ou 8 aujourd’hui, leur donner catéchisme et bonne famille
      Moi ça m’aurait pas déplu et je vais pas cracher sur cette petite catholique mère de famille 
      Elle n’a aucune incidence sur ma nation, sur le chômage, l’immigration, les cathos tradis sont même pas un demi million en France, c’est pas elle mon problème...
      Mon problème c’est Macron, c’est Rotchild , c’est les multinationales, les racailles, les criminels du haut et du bas , la presse-titué, les lobbies, les ONG, la gay-pride, les dealers, les banques, non elle, elle n’est pas mon problème
      Je trouve même qu’elle a raison !!
      Même si d’autres fois elle dit aussi quelques conneries


    • #2316146

      « Ça y est, ça chialouille dans les chaumières »
      Non, ça critique à juste titre. Jake passe sur le parallèle entre la franchise de Soral et cette personne (fait pas confondre forme et fond). À mon avis, il faut réfléchir un peu plus parce que pour parler d’elle comme une « catho tradi », faut avoir sérieusement décroché. Sachant comment fonctionne le système, imaginer qu’une catho tradi puisse avoir son rond de serviette dans la presse mainstream et les médias, quand on sait comment les tenants de cette religion sont régulièrement traités, faut être au-delà de la naïveté. Pour le reste de votre comm, c’est votre avis mais le souci c’est que ça part un peu dans tous les sens et que ça n’a strictement aucun rapport avec les propos de l’intéressée, propos sur lesquels elle est d’ailleurs revenue après avoir prétendu qu’elle n’en démordrait pas (le tout en mode mièvre pour apitoyer le chaland mais à son égard, limite chialouille pour le coup !). Les convictions rivées au corps, c’est beau ! Il y a sûrement des tas d’occasions où elle ne dit pas de conneries mais celle-ci n’en fait clairement pas partie. Il est marrant de se dire ennemi de Macron et de Rothschild tout en justifiant des propos qu’ils applaudiraient des deux mains, quand ils ne les tiendraient pas eux-mêmes s’ils ne tenaient pas mieux leur langue que cette ingénue (encore que Macron en ait sorti des bonnes dans le genre). Mais ça, ça ne vous a pas traversé. J’ose espérer que vous ne pensez pas sérieusement que ce profil de personne représente un danger pour « Macron et la banque » !!! C’est problématique, d’autant que vous listez par ailleurs une série de choses que vous abhorrez à juste titre tout comme une majorité de gens ici je pense. Bref, ça manque à mon avis un peu de cohérence. En un sens, vous devriez aimer les cathos tradis sincères (c’est-à-dire au-delà de l’affichage), que le genre de saillie de cette demoiselle n’honore guère.


  • #2315294

    Je vois que l’on fait une confusion , un amalgame, entre pauvreté et misère .
    Ceux qui font cet amalgame devrait se demander pourquoi il le font .... la réponse pourrait être très enrichissante .
    Je me souviens que Jésus prônait la pauvreté (parabole du jeune homme riche ), c’est donc, que d’un certain point de vue, ce pourrait être un plus .


  • #2315295

    Julie Graziani a pris l’exemple peut-être maladroit de cette femme, mais le fond de sa pensée est juste et est le contraire d’un mépris de classe. Elle a mis l’accent sur la responsabilité individuelle qu’on a tendance à trop oublier dans cette société. On devrait tout aux citoyens, l’état serait responsable de tous nos maux. Même si l’état a une responsabilité évidente face à la paupérisation et à la décadence, il en va de même des citoyens qui ont de moins en moins envie de travailler et de moins en moins envie de se remettre en question moralement. Tout n’est pas dû, et tout se mérite. Nous sommes devenus des êtres narcissiques qui n’avons plus de devoir et attendons tout de Big Mother. Si on ne change pas intérieurement, il est vain de vouloir changer cette société narcissique. Le mépris de classe, c’est plutôt celui qui nous dit que nous sommes très bien comme nous sommes (même si moralement ce n’est pas le cas) et qui rejette tout sur la faute de la société/état ; c’est le meilleur moyen d’être méprisé par les gens honnêtes et donc rester en bas de l’échelle sociale.

    Désolé mais même partisan d’une solidarité nationale et d’une justice sociale, en tant que Gilet Jaune anti-macronien je soutiens Julie Graziani. Cette polémique inutile vient d’une gauche assistée jusqu’à plus soif, qui n’a plus l’habitude, par conformisme, qu’on la remette en place et réagit façon chien de Pavlov dès qu’une vérité est assénée un peu trop brutalement.

     

    • #2315336

      Merci ces mots très justes que je m’appretais à écrire. Amen. N’est pas cela d’ailleurs la droite des valeurs ?


    • #2315363

      Soyez assuré, en tant que Gilet Jaune anti-macronien, que ledit Macron approuverait totalement votre discours.Quant au mépris de classe de J.Graziani, il est tellement aveuglant que vous ne le voyez même plus..


    • #2315376

      Après ça essayez de vous occuper d’une seule personne en plus de vous et dansez le yaka à côté en reprenant des études sûrement gratuites grâce à des aides sûrement suffisantes tout en travaillant à plein temps vous verrez que la responsabilisantion individuelle trouve vite ses limites.


    • #2315394

      Ce n’est pas de la maladresse chez cette femme ou bien c’est de la maladresse coupable mais c’est surtout de l’absence de compassion et de la méchanceté. Cette femme incarne toutes les valeurs démoniaques du néo libéralisme, elle est fondamentalement antichristique, elle est un de ces multiples vers travestis et diaboliques qui sont infiltrés dans toutes les organisations humaines.


    • #2315406

      Je cherche desespérément à travailler depuis tout petit (j’ai 55 ans) mais je ne trouve pas de travail qui ne fasse pas partie d’une ou plusieurs des catégorie ci-dessous

      Illégal
      Taxé à 70%
      Polluant
      Dégradant pour mes congénères
      Dégradant pour moi
      Dangereux pour moi ou autrui
      Mauvais pour la santé
      Collaborant à un système inique
      Mensonger

      Ayant un minimum d’éthique et ne pouvant accepter d’activité qui coche une de ces lignes, je poursuis inlassablement ma recherche tout en m’occupant de mes proches.
      Si quelqu’un ici peut m’indiquer un métier qui ne contrarierai pas ma moralité, je lui en saurai gré


    • #2315476

      Assez d’accord avec vous. on est en train de faire une société d’assistés. les gens ne se battent plus, s’en remettent totalement à l’État et se plaignent de l’État si leur situation est désastreuse. ils ne se prennent plus en main. L’intervention de Julia Graziani n’est pas tellement politiquement correct mais elle appelle un chat un chat.


  • #2315297

    Mme Graziani a un a priori sur les personnes qui n’ont pas réussi leurs études et leur mariage .Elle, a réussi même en vivant à 5 dans 35m² , donc peut-être moins que ceux qui ont vécu à 10 dans 10m² .Je ne savais pas que c’est le nombre de personnes dans un appartement et les m2 qui détermine la réussite dans la vie .
    À chaque fois on a droit au laïusse de "moi j’étais pauvre, et j’ai réussi mes études "
    Le parcours se la vie Mme Graziani, ce n’est pas du tout ça .Il y a des gens qui ont eu des parcours scolaires catastrophiques et qui on réussit totalement leur vie, devenant des personnes aisées avec un beau métier et un très beau mariage .Et il y a des personnes où c’est totalement l’inverse .
    Dans la vie, il y a des concours de circonstances , la vie, ce n’est pas aussi simple que ça .Il faut éviter de faire des raccourcis pour dire des conneries .Voyez même vous en ayant fait des études vous en dites .

     

    • #2315340

      Il n’y a que des africains pour vivre à dix dans un logement à taille réduite. les gens normaux font en général des enfants à mesure de leurs moyens financiers, sans geindre en permanence que la société devrait en permanence assumer leurs choix à leur place. et quand ils doivent arbitrer, ils réduisent la progéniture, c’est d’auilleurs dommageable car c’esrt l’un des principaux arguments des immigrationnistes qui prétendent que les Français ne souhaitent plus faire d’enfants - ce qui est faux.

      Très drôle de voir la soi-disant "droite des valeurs" condamner en outre et en bloc le consumérisme affectif qui conduit à divorcer dès la première difficulté.

      Julie Graziani n’a fait que tenir une parole crue dans un monde aseptisé qui ne veut surtout pas entendre la moindre vérité. que des pseudoo-dissidents soient incapables de l’entendre en dit long sur la valeur politique de votre action.


  • #2315301

    Donc en gros, le smic n’est pas un problème. Faut juste pas être conne au point de divorcer quand on est au smic, ou pire faire des enfants aussi pendant qu’on y est (on n’a pas idée !). Qu’il soit de plus en plus difficile pour une personne seule au smic, homme ou femme, de s’en sortir, ce serait pas plutôt ça le problème Julie ? L’État « providence » (sic), c’est un autre sujet !

     

  • #2315304

    Dans un pays ravagé par tous les maux du néo-libéralisme, ce genre de propos est effectivement révélateur d’un mépris de classe teinté de satanisme.

    Elle fait partie de cette bourgeoisie dite catholique que je méprise et qui n’a catholique que le nom. Ces catholiques conciliaires qui adoptent tous les dysfonctionnements (pour rester polie) de l’ancienne alliance et que le Christ avait pourtant très clairement rejetés.

    Je l’invite donc à relire le nouveau testament, à prier et de se tourner vers la Sainte Trinité et non mammon. On ne peut pas servir deux maîtres madame. J’en doute néanmoins.

    Le rejet de mammon n’est pas une faiblesse mais en ces temps obscurs une force dont on peut être fier.

    Absence de charité donc, orgueil, colère, faux témoignage, mensonge, avarice.... A la lecture de ces qualités, Julie n’appartient pas à la communauté du Christ, qu’elle assume donc son adoration pour le peuple élu en se tournant vers le judaïsme ou le protestantisme dont elle maîtrise les codes.

     

    • #2315367

      Mais bon sang ce pays n’a rien avoir de Libéral !


    • #2315517

      @Maria un vrai catholique ne rejette pas ses fautes en permanence sur la société. À notre mort, il ne servira à rien de dire à Dieu "ouin ouin, si j’ai fait le con c’est à cause de Macron et de la société, je ne mérite pas l’enfer". Ça ne marche pas comme ça. Cette femme en appelle seulement à plus de responsabilité individuelle et elle a bien raison. On meurt de notre assistanat. Les droits de l’Homme ont substitué les devoirs envers Dieu.


  • #2315314

    En fait le sketch des inconnus devient réalité :

    https://www.youtube.com/watch?v=pib...

    "Bonjour le peuple, t’y veut quoi ?"
    "On a faim !"
    "Hé bien il faut manger !"


  • #2315316

    Les parvenus sont toujours les pires salauds parce qu’ils pensent généralement que leur réussite n’est dû qu’à eux même. Mais se pose-t-elle seulement la question de savoir par exemple si son propre travail est d’une réelle utilité. Elle a fait du droit, elle vit donc des dysfonctionnements de sa société sans rien produire ni créer comme 90% des cadres supérieurs de ce pays désindustrialisé . Un pays qui vit à crédit en s’endettant à l’étranger.

    Et contrairement à ce qu’elle raconte cela fait longtemps que les études longues ne payent plus en France. Beaucoup de jeunes diplômés partent à l’étranger pour trouver un travail qu’ils ne trouvent pas en France. Quand j’étais en DEA la plupart de mes collègues sont partis à l’étranger et la copine d’un ami après trois post doctorats en Biologie moléculaire est partie au Canada faute de trouver quoique ce soit en France. Mieux vaut faire cuisinier ou plombier qu’ingénieur en électronique dans un pays sans usine. Donc le coup du elle n’a pas réussi parce qu’elle n’a pas bien travaillé à l’école est juste comique. C’est méconnaitre totalement l’état réel de la société française.


  • #2315339
    le 06/11/2019 par Bertrand_Laroche
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    Que pense cette jeune femme du plan Kalergi ?
    Ces propos auraient du sens s’ils servaient un but supérieur, une noble cause.
    Parce que en l’état cela va être dur de convaincre le prolétariat à oeuvrer, trimer pour financer son génocide tout en croupissant dans une banlieue pourrie, une campagne dévastée.


  • #2315352

    Alain Soral, qui est aussi bon quand il est nécessaire de développer que quand il est possible d’être concis, a résumé ainsi sur sa page vk l’intervention de cette lumière :
    « Petite conne » ! :-)
    Le pire, c’est quand on lit même ici des gens qui évoquent, s’agissant de cette personne, la « droite des valeurs » (sic) !!! À mon avis c’est la droite en effet, mais pour certaines valeurs faudra chercher ailleurs. On se dit qu’avec ça, on est mal barré en termes d’alternatives réelles. On peut et on doit critiquer « la gauche » mais si c’est pour valider ça, personnellement c’est niet même s’il y aura suffisamment de bêtes à cornes pour emboîter le pas (ça a bien marché avec Sarko, et vu la clientèle ça peut très bien recommencer).

     

    • #2315424

      Hé bien désolé mais Alain a jugé trop vite (mais VK ou FB n’incitent pas au développement de la pensée). Je suis sûr que si AS revient sur le sujet ce sera plus nuancé.
      L’intervention de cette Graziani est maladroite mais elle a le mérite de poser question.
      Certes la situation économique et sociale s’est dégradée, et en ce sens une grande partie de la faute va à nos "élites" (flambée des prix avec l’euro, flambée de la rapacité fiscale de l’Etat, désindustrialisation, chômage et immigration qui tirent les salaires vers le bas etc.) mais de l’autre côté, on assiste à une déresponsabilisation mentale grave de la population, ou du moins de certaines catégories de population.
      On dirait qu’il y a autant d’irresponsables dans la population que chez nos "élites" (d’ailleurs élues par cette même population lol). Et c’est un sujet majeur, qui mérite développement...


    • #2315453

      Ne soyez pas désolé. Sur cette sortie, il a comme très souvent raison. Et s’il développait, ce serait sans doute pour en venir à cette conclusion. Elle n’est pas « maladroite » (j’adore l’euphémisme) mais stupide sur ce coup-là et en aucun cas interrogative puisqu’au contraire elle était non seulement affirmative et disait en plus initialement assumer. En plus de ça, elle vient maintenant rétropédaler hypocritement de manière absolument pathétique. La totale. Sûrement la faute à « la haine » des réseaux sociaux qui ont toujours bon dos (ça, c’est sûrement la prochaine étape !). Après la bêtise, quand on la prend en retour dans le nez, vient souvent la pleurniche pour apitoyer.


  • #2315356

    diplomée en lettres mais pas foutue d ecrire deux lignes sans d enormes fautes d orthographe .....comment a t elle obtenu son diplome ? la est peut etre l explication de sa relative reussite ...Par ailleurs salutations a SASSUS ... un footeux des années 90 ......


  • #2315360

    pitoyable a entendre !
    une femme avec des valeurs humaines de facade.


  • #2315371

    Quoi ? Vous n’êtes pas fils de comme le fils Sarko ou même Marine Le Pen pour avoir des profs arrangeant qui vous notent avec complaisance lors de vos examens ?

    Et il en va ainsi d’une bonne partie des fils et filles de, quant à l’argument j’ai gandit dans une cage à vélos, je m’en suis bien sorti moi -, ça me fait penser à Rachida Dati et sa famille en HLM. 
    Toujours un pauvre que l’on sort de son sort, pour faire le boulot de cracher sur les autres pauvres.
    Tout ce que je souhaite à cette bouffonne c’est de tomber sur la pire engeance comme mari, et quand elle viendra chouiner après une beigne, on lui ressortira sa rhétorique " démerde toi tu avais qu’à mieux choisir ton mec".

    L’interview du prof de MLP :
    https://www.lefigaro.fr/politique/l...

    Sur le fils Sarko et ses énièmes redoublements qui ne l’ont pas empéché de se faire nommer à des postes qu’un cancre n’aurait pas du assurer :
    https://lelab.europe1.fr/jean-sarko...

    Rachida Dati et la réussite par amitiés et lettres de léchages de cul :
    https://www.20minutes.fr/politique/...


  • #2315380

    C’est toujours cocasse d’entendre le point de vue d’une jolie fille... Sait-elle au moins qu’une belle femme est une catégorie sociale à part entière ?

    Donc si on comprend bien son raisonnement, il faut punir l’enfant pour avoir (eu) des mauvais parents :) ?

    Ensuite elle nous sort qu’elle vivait à 5 dans un 35 m2 où sa famille empruntait de l’argent pour manger. Dans ce cas où a-t-elle trouvé l’argent pour se payer HEC :) ?


  • #2315387

    "Joli" raisonnement qui rappelle l’évangile protestant notoirement répandu dans l’esprit américain qui, en gros, affirme que "si tu es pauvre c’est que le doigt de Dieu ne s’est posé pas sur toi"... concept très américain aussi du "self made man", en clair, même un très pauvre, noir ou latino, s’il bosse comme un dingue peut devenir président des EU.

    Dans la réalité, tous les exemples de réussite, à quelques exception près, contredisent cette croyance. La réussite, au sens "gagner beaucoup d’argent" tient avant tout à un certain profil psychologique (se bouger, se battre).

    Est-ce totalement vrai ou faux ? A priori, 2 phénomènes se combinent :

    1/ un évident tempérament d’action, d’entreprise, une certaine résilience comme dirait le gentil Boris Cyrulnik,
    2/ un environnement psychologique familial (les référents de construction d’un tempérament étant avant tout les parents, leur caractère, leur façon d’avoir vécu leur vie...)

    Or, les faits démontrent plus souvent que malgré un tempérament entêté, courageux, résilient, motivé, une réussite sociale et professionnelle peut largement échouer, car... un élément est souvent oublié, c’est l’élément familial, constitutif du Sujet. Si un schéma d’échec est présent dans la vie des parents, l’enfant, quelque sera son caractère motivé, reproduira 9 fois sur 10 l’échec. C’est la partie incontrôlable du Sujet humain, laquelle est toujours beaucoup plus puissant que la dite volonté.
    (https://www.cairn.info/revue-la-rev...)

    Si un grand nombre de "méthodes" affirment pouvoir proposer des "libérations" de la répétition des schémas, concrètement il est rare que cela fonctionne tant la puissance atavique est opérante.

    La demoiselle twiteuse à l’emporte pièce, parle sans savoir et donne des leçons façon "y’aka, y z’onka, il suffit de...". Un peu comme ceux qui n’ont jamais subi de véritable dépression et qui disent "mais il faut te secouer !!!".

    Et bien non, la réussite telle que définie aujourd’hui, ne répond pas à cette simpliste injonction. Elle ignore de surcroit tout le contexte social où la pauvreté systémique de nos société hyper capitalistes fabriquent des murs infranchissables. Il y a bien une question de tempérament mais aussi de milieu familial, donc d’éducation. Chez les déjà riches, on a accès rapidement aux réseaux ad hoc, pas chez les pauvres.


  • #2315399

    Ma femme me quitte justement,avec nos 3 enfants,pour pouvoir vivre mieux,elle comme moi,avec toutes les aides que ça rapporte,argent,que je n’aurais plus de temps à perdre à essayer de gagner.
    Profitons du truc tant qu’il tient,l’intelligence est opportunisme.
    Si 3 femmes sur 5 se sépare malgré les enfants en bas âges,c’est que c’est interessant,et je confirme.

     

    • #2315426

      Punaise, ça m’attriste, si même toi "Nicolas" tu vis ça.
      On s’était rencontré lors d’un de tes stages.

      Société pourrie jusqu’à la moelle. Les femmes sont complètement désorientées.


    • #2315456

      Navré pour vous.

      Toutes des salopes ! intéressées par le pognon uniquement !


    • #2315480
      le 06/11/2019 par Pas si con...
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Anti Con, relisez ! Je crois que N. Fabre en fait une stratégie. C’est son choix, même si c’est pour rire. Mais, en arriver à cette analyse montre bien le merdier - système dans lequel on vit. Le nombre de Mères « seules », mais en couple de fait, qui vivent la gueule grande ouverte à l’aide, par exemple. Le con, la conne, ce sont ceux qui sont restés dans le moule « traditionnel, honnête »...


  • #2315400

    J’ai été comme elle. A une époque des classes d’âge du « baby boom » (6000 candidats) et ou les promotions étaient peu nombreuses (moins de 200 élèves) j’ai réussi les même concours (HEC, ESSEC)
    J’ai beaucoup bossé et en était fier. Les jobs étaient nombreux et bien payés à la sortie.
    Depuis (presque une cinquantaine d’année) la vie m’a mis des coups, de nombreux coups, affectifs et matériels. Certains dus à mes inconséquences, d’autres pas.
    Ils m’ont appris la solidarité et la bienveillance.
    L’homme, seul dans sa jungle, n’aurait pas survécu. C’est le groupe et sa solidarité qui lui ont permis la survie. Nos gouvernants et nos milliardaires l’ont oublié. Les brillantes petites Julie dans leurs foulées aussi.
    Comme l’ont fait remarquer d’autres contributeurs la vie se chargera de lui rappeler que rien n’est jamais acquis. Alors elle aura besoin de solidarité et de bienveillance et se souviendra de ses récents propos.
    Enfin, si elle est vraiment chrétienne elle semble avoir oublier une vertu qui est la charité


  • #2315409
    le 06/11/2019 par Tontonflingueur
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    C’est étonnant chez les nantis, ce besoin de faire des phrases...


  • #2315415

    Autrement dit, les gens sont pauvres parce qu’ils sont bêtes mais en plus ils divorcent tellement ils sont bêtes et donc deviennent encore plus pauvres !
    Il est bon que cette journaliste macroniste puisse dire tout haut ce qu’elle pense. Ainsi, les quelques Français endormis au fond de la classe comprendront enfin ce que pensent leurs élites.

     

    • #2315446

      "Il est bon que cette journaliste macroniste puisse dire tout haut ce qu’elle pense."

      Non pas macrottiste, mais proche (d’après les merdias) de Marion Maréchal.
      Ce qui ne change rien à ses propos de merde pour lesquels je lui souhaite tout le malheur du monde.


  • #2315417

    Heureusement que nous avons Jesus comme guide sinon notre chemin dans la vie serait plus que merdique avec tous ces " bons " citoyens qui font la lecon aux naufrages de ce monde . " Que celui qui a deux manteaux donne a celui qui n`a rien ; et que celui qui a de la nourriture fasse de meme " ..."Celui qui a misericorde envers le pauvre est bienheureux "...etc...etc...


  • #2315419

    On a trouvé la conne du millénaire, elle explose tout le monde dans la discipline !

     

  • #2315421
    le 06/11/2019 par Pommederainette
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    Pour étoffer cette information je me permets de citer une phrase de Christine Bravo concernant cette personne qui était invitée à l’émission de Ruquier "Elle fait salope quand même"

     

    • #2315461

      Pourquoi dès que je l’ai vue elle m’a fait penser à une actrice porno et je suis à 100% sincère ? Les cheveux lissés, l’épilation des sourcils, je ne sais pas.


  • #2315429

    "Dans la série Z’avez qu’à pas être pauvre" "mépris de classe" . Sans tomber dans le mépris de classe, il faut aussi savoir mettre les gens devant leurs responsabilités. Ca donnerait presque l’impression que certains ici même tomberaient dans le politiquement correct. Exemple : vous prenez le RER vous avez une correspondance à Châtelet les Halles, 3 jeune noirs habillés et à l’allure gangsta passent ils se font contrôler. Certains vont dire que c’est du contrôle au faciès. Bien oui et non. Oui parce que gangsta ça veut dire gangster et quand on a un look de gangster il est normal de se faire contrôler. Et non, parce que si 3 autres blacks passent au même moment avec un look d’étudiants ou de jeunes biens sous tous rapports ils ne se feront pas contrôler. Et ça bien personne n’ose le dire. Pareil pour cette femme, si elle gagne le SMIC c’est certainement parce qu’elle n’est pas qualifiée (le DIF existent même pour les personnes non diplômées), donc elle gagne le SMIC + 2 enfants il faut un autre salaire à côté c’est mathématique. On ne connaît pas sa vie peut-être avait-elle des raisons de divorcer mais c’est encore plus la mouise derrière, c’est logique. Il faut prendre aussi en compte que beaucoup de gens divorcent pour tout et n’importe quoi, lassitude, droit au bonheur etc.. La culture du moi-je. Et cette même culture du moi-je poussée à son paroxysme amène à ce genre de situations : des personnes qui ne sont pas qualifiée mais voudraient gagner un salaire confortable, divorcent mais se plaignent etc..


  • #2315430
    le 06/11/2019 par working dead
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    « Qu’a t’elle fait pour se retrouver au SMIC, a-t-elle bien travaillée à l’école ou suivie des études ? »

    julie peut poser cette question , maintenant d’ou vient ce faible travail ? cette faible persévérance dans les études ?
    ou alors pourquoi ces études ? pour winner comme des gorets au service de la banque en définitive (ou va toute cette richesse produite ?) ?

    julie pose la question . voulons nous étre des julies ? est ce que la destinée de l’humain passe par les julies ?
    julie se pose t elle la question à propos de ces camps de rééducations que sont les écoles ?
    julie dit qu’elle est compatible avec ce modéle au bout du rouleau qui survie endétté.
    julie ne se rend pas compte que ce systéme saigne les artisans et les petits entrepreneurs , la paysannerie et autres corps de métiers qui travaillent et sont mémes en dessous du smic des fois .

    julie pense t elle que cette majoritée de gens sont des abrutis et que seulement les julies ont percutées dans leur jeunesse le sens de la vie ?
    julie de par sa maladresse souléve une fois de plus le fait que ce modéle de société est mort vivant et que culpabiliser des gens qui malgrés leurs travails ne font que subsister en payant pour que d’autres se fassent entretenir, expose au grand jour que ce systéme a envahi le psychisme à un point tel que julie ose balancer ce genre de questions qui s’adressent en fait à ceux qui sont englués dans les méandres de la novlangue la plus visqueuse et la plus éfficace qu’un appareil d’état puisse mettre en place pour émasculer , diminuer et asservir des millions de personnes.

    l’ingéniérie sociale en france est bien profondement intégrée dans le langage et la réthorique de l’éducation nationale , usine à obéir.

     

  • #2315431

    C’est quoi, "auxiliaire de justice", le métier de Graziani ?
    Bourrelle ? Bourrine ?
    La maman de Julie a dû avaler de travers en se voyant mépriser comme pauvresse ! Smicarde elle fut, elle aussi, dans la saga de Julie.
    On sait que le père de Juju était "laïc et républicain" (franc-mac ? ceci expliquerait le perchoir de chroniqueuse de la rejetonne) et la mère "catholique".
    Donc une mère pauvre et dévouée pour justifier l’ascension sociale accolée au talent merveilleux, un père bien placé pour grimper sans trop de concurrence.


  • #2315432

    Quand tu te plantes dans la vie tu n’as pas à t’en prendre au président de la république ? Facile pour un parasite qui fait parti de la nomenklatura, ce qui signifie que quand tu te plantes tu es immédiatement reclassé par le système cad grassement sur fond public.Elle, elle ne se plaindra pas du système puisqu’elle le pompe. Prenez Goulard, ministre de la défense 1 mois, dégradée à cause de ses magouilles, aussitôt reclassée à la banque de FRANCE pour 20 000 par mois en attendant un autre reclassement. etc.. Supprimez lui son parasitage sur fond public elle fera quoi dans la vie ?


  • #2315434
    le 06/11/2019 par Tortue Géniale Participative
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    "Aussi insupportable que soit la voix de cette grue arrogante, je lui donne raison sur ce point.
    Combien de gonzesses en BEP Vente se font sauter par des Kévin avant de se retrouver avec deux moutards qui ne seront jamais éduqués faute de père et que les contribuables devront entretenir ad vitam aeternam ?
    Tant que l’état-nounou passait à la caisse, les traînées étaient enthousiastes à l’idée de pouvoir se faire sauter par des randoms après une soirée en boîte de nuit.

    Mais maintenant les traînées redécouvrent les raisons millénaires pour lesquelles le mariage a été institué : produire une famille à l’abri du besoin au terme d’un deal gagnant-gagnant entre l’homme et la femme.

    La libéralisation du marché sexuel ne profite vraiment qu’aux femmes jeunes, à la condition que l’État passe derrière pour assumer les coûts sociaux et que le marché de l’emploi puisse absorber des gonzesses en leur donnant des emplois bidon dans le tertiaire."

    Copyright : DemPart

     

    • #2315590

      "Combien de gonzesses en BEP Vente se font sauter par des Kévin avant de se retrouver avec deux moutards qui ne seront jamais éduqués faute de père et que les contribuables devront entretenir ad vitam aeternam ?" Voici ma réponse : L’état détruit la structure de la famille, l’école, l’image de l’homme dans la société... depuis maintenant 40 ans. L’état est responsable des citoyens qu’elle à crée !! Je compare l’état à un parent quand le gamin atteint 15 ans, il devient complètement incontrôlable, la cause, le manque de repère, d’éducation.. Et oui voila le retour du boomerang..


  • #2315438

    effaré de voir ici, le nombre de commentateurs qui lui tombent dessus à bras raccourcis, en s’ attaquant à sa personne, ses intentions, son maquillage...plutôt, qu’ à l’ intérêt même du propos !! c’ est bien simple on se croirait à la LFI !
    sa maladresse est de l’ avoir présenté comme 1 conseil, ça c’ est évidemment très con.....mais pour le reste, c’ est rigoureusement exact :
    à la fin des années 90, "notre ami double U", george W. Bush, alors gouverneur du Texas avait mené l’ expérience suivante : réduction importante des aides financières aux mères isolées, transformés en aides en nature (tarif réduits ou gratuité des crèches , cantines, loisirs sportifs etc..) ...résultat immédiat : baisse vertigineuse du taux de divorces au Texas !! bien sûr dénoncée par les démocrates comme atteinte aux droits des femmes, des mères à disposer de leur corps .

    conclusion, la remarque de Graziani est une remarque de femme à femme, et doit se comprendre dans ce cadre, elle pointe du doigt l’ incrédulité tactique de la mère isolée qui s’ adresse à Macron... "elle a fait ses comptes avant de décider de divorcer (comme nous toutes), elle s’est plantée et maintenant vient pleurnicher des aides"
    et je rajouterai même "des aides incitatives à la dissolution des familles et à l’ arrachement des enfants à leurs pères" !

     

  • #2315440

    J’ai envie de dire : Pas facile le commentaire.

    La première réaction c’est celle d’Alain : Petite conne.

    Sans doute que la personne visée n’a jamais eu de choix.

    Après on se dit. A-t-on le droit de parler sans filtres ? Sans tourner 7 fois sa langue dans sa bouche ? Est-ce qu’un propos plus édulcoré devient forcément plus pertinent ?
    Et pourtant en faisant baisser la pression du ressentis négatif qu’elle nous a envoyé. On réfléchit.

    Il y a une part de vérité terrible dans ses propos. Aujourd’hui il y a les vrais pauvres qui ne sont pas pris en charge. Et puis ceux dont la démagogie des syndicats et des médias transforment systématiquement en victimes.

    Il est vrai que chacun voudrait que quelque soit sa situation l’état devrai combler ses manques.

    Je prend un exemple qui n’est sans doute pas le plus explicite :

    Quelqu’un qui perd ses points de permis par ce qu’il a picolé, brulé des stops, fait des textos au volant. Dans un premier temps râle sur le point qu’il a perdu en roulant à 86 au lieu de 80. Facturé 86 au lieu de 85. et pour un point, il ne comprend pas la prune. Oubliant toutes les autres infraction précitées. Puis il va pleurer que sans permis il ne peut plus travailler. La jolie jeune femme lui dirait : "T’avais qu’à faire attention avant !". Est-ce qu’elle à tord en dehors de la "violence" du propos ?

    On peut souhaiter une société basée sur des valeurs sociales et nationales sans déresponsabiliser chaque individu dans une esprit d’une démocratie démagogique.

     

    • #2315561

      Le débat n’est pas sur si elle a le droit de dire ce qu’elle pense, mais sur ce qu’elle pense profondément.
      Elle représente tous ces droitards se targuant de catholicisme et / ou de Tradition, alors qu’ils ne sont que les mêmes bourgeois qu’ils dénoncent, juste avec un verni différent. Dans les deux cas ils méprisent le peuple, qu’ils prétendent représenter légitimement.
      Autre exemple : ils vocifèrent contre les LGBT alors que la proportion d’homosexuels dans leurs rangs est importante. Pédés de gauche, pédés de droites, ils s’enculent tous à la fin.

      L’origine des Gilets jaunes, c’est dingue qu’il faille déjà le rappeler, c’est un ras le bol pour une énième taxe injustifiée, s’accumulant à une dizaine d’autres imposées en moins de deux ans, s’accumulant à une centaine d’autres imposées depuis 15 ans.
      La majorité des Gilets jaunes ne sont pas des irresponsables ayant "fait des choix de vie débiles", mais des gens normaux, avec leurs qualités et leurs défauts, à qui on a fait gober l’égalité et le vivreensemble, qui travaillent comme on leur a dit et qui se retrouvent quand même semi pauvres alors que la France et ses élites parasitaires sont hyper riches.
      Et cette pouffiasse leur dit quoi ? "Vous aviez qu’à être des winners, bande de pauvres"


    • #2315626

      Ben oui ; " c’est pas quand on a chié dans la culotte qu’il faut serrer les fesses ", dit la sagesse populaire ; " tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse ’, et " pierre qui roule n’amasse pas mousse ’. Mais la donneuse de leçons oublie qu’ " on a toujours besoin de plus petit que soi " ( fait-elle son ménage elle-même ? ), et que " tout ce qui brille n’est pas d’or ".


  • #2315447

    Ceci étant, il ne faut pas se le cacher : la facilitation du divorce, la mentalité qui consiste à jeter trop facilement l’éponge en cas de difficultés de couple, le dénigrement de la fidélité, sont pour beaucoup dans l’existence de tant de familles monoparentales et participent donc à la pauvreté.
    Ne faisons pas comme les médias dominants qui se focalisent sur la forme (maladroite certes) pour éviter les débats sur le fond.

     

    • Oui vous avez raison, dans un pays où 50% des mariages se terminent en divorce, il faut avouer qu’il y a un problème de destruction familiale et donc sociale. (et je ne crois pas qu’on puisse tout blâmer sur les violences conjugales)


  • #2315474

    Voilà le genre de discours affligeant qui rend pessimiste...ça va mal se finir.


  • #2315488

    Je suis un peu surpris de l’aspect général de la mentalité France LFI dans les commentaires. La société du retour vers les valeurs traditionnelles, c’est aussi une société du travail, du dur labeur et de la persévérance, ce qu’ont fait les français sur des siècles. Bien sur que la maladie et la malchance jouent un role, mais l’effort personnel est primordial. Allez faire un tour dans un pays du tiers monde pour voir le niveau moyen de boulot

    La mentalité LFI c’est de ne pas foutre grand chose et de prendre l’argent aux autres. Comme le disait H. Ryssen, il y a les gilets jaunes de droite et les gilets jaunes de gauche, et là j’ai l’impression que les gilets jaunes de gauche sont les plus nombreux.

    La solidarité oui, mais avec tout le monde dans l’effort


  • #2315495

    Indépendamment du caractère maladroit et structuré par une éducation de Julie, je me suis projeté dans la société qui arrive.

    "Bonjour monsieur le président. J’ai eu un enfant par GPA avec mon mari Maurice et j’ai perdu mon emploi car j’étais en congé maternité 6 mois par an. Pourriez-vous me donner le même statut que les intermittents du spectacle."
    Signé : Robert

    " Je suis transsexuel (le) et je suis malheureux (euse) dans ma nouvelle situation. La SS (sécurité sociale pas Schutzstaffel) me refuse de prendre en charge de lui remettre un sguègue. Pourriez-vous faire quelque chose pour moi madame la ministre de la santé."
    Claude (Claude)

    "Cher président. J’ai acheté avec Marcel mon mari un enfant sur Internet. Je n’aime pas le bleu de ses yeux, ni le blond de ses cheveux. Pourriez-vous intervenir auprès d’Amazon ?"
    René

     

  • #2315505

    Auparavant, il était possible de bien gagner sa vie sans être diplômé si on était travailleur. Désormais, le travail difficile n’est plus rémunéré.
    Certains ne sont pas faits pour les études, ce qui ne veut pas dire qu’ils n’ont pas d’autres qualités.


  • #2315543

    Une excellente emission de la television suisse pour faire reflechir les cons qui pensent que les pauvres sont des rates et n’ont qu’a s’en prendre qu’a eux-memes s’ils sont dans la mouise :
    https://www.youtube.com/watch?v=CxV...


  • #2315547
    le 06/11/2019 par Marie Claude
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    "Twitter" est un véritable défouloir... Cela nous permet de connaître les véritables pensées de cette femme pleine de mépris crachant son venin comme une vulgaire traînée...


  • #2315596

    Tout à fait d’accord avec la speakrine, je ne vois pas pourquoi l’Etat doit s’occuper de tout.
    C’est comme l’horticulteur a qui Macron avait dit de traverser la route


  • #2315648

    Cette Julie Grazziani est un parasite n’ a jamais rien produit de sa vie et qui donne des leçons aux pauvres.

    Trés représentative d’une grande partie de la droite catholique qui a voté Macron aux élections européenes ( d’où l’effondrement de LR), excitée de voir les gilets jaunes se faire eborgner, gazer , matraquer et arracher les mains par la macronie.

     

    • #2315779

      J’espère que tu parle pas en terme marxiste.....


    • #2315906
      le 06/11/2019 par Koprotkinésithérapeute
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      @déca
      Tu produis quoi ,toi , du commentaire ?
      Tu fais quoi, tu pianotes sur ton clavier ?
      À les beaux parleurs, on en croise partout même ici


    • #2315926

      De un, ce sont les sois disant catholique de gauche qui ont voté Macron, c’est à dire les "cathos " pro PMA, pro mariage gay, pro avortement, ect.
      Si vous connaissez un seul catho de droite anti mariage pour tous qui a voté Macron, presentez le moi ça m’intéresse !
      De deux, et vous vous n’êtes pas un parasite par contre ? Cette jeune femme a pris de son temps et donc de son argent pour militer contre le génocide des enfants à naître, en faites vous autant ?


  • #2315703

    Comment peut-on se prétendre catholique et être si peu conscient de nos inégalités à la naissance ? En fait, cette femme est protestante, plus que catholique : chacun pour soi et Dieu pour tous. On a que ce qu’on mérite et si on est pauvre, c’est que Dieu ne nous aime pas assez.
    Ce protestantisme est le meilleur allié du capitalisme, c’est d’ailleurs pour ça qu’il est moins combattu que le catholicisme.
    Madame a surement eu une enfance heureuse et équilibrée, et ne comprend pas comment une femme battue par son père, ou maltraitée par sa mère, ou tout simplement issue d’un milieu familial déséquilibré, peut être attirée par le mauvais type d’homme... ou encore comment un homme ayant grandi sans père avec une mère malade mentale (cf The Joker) ne peut pas devenir un citoyen parfait.
    La droite de classe de Neuilly, presque aussi dégueulasse que les gauchiste mondialistes.
    Elle a le mérite de rappeler pourquoi Mai 68 et la destruction des valeurs traditionnelles a eu lieu, pourquoi les gens n’ont plus voulu de ce catholicisme hypocrite et moralisateur (remplacé aujourd’hui par la religion gauchiste).

     

    • #2315768

      En terme d’économie le protestantisme est bien meilleur que le catholicisme car plus pragmatique et réaliste que ce dernier, (regarde les usa,suisse, Allemagne, uk,Singapour, Canada etc,) ces pays là fonctionnent sur une logique protestante et comme par hasard les " cerveaux, entrepreneur etc" ne restent pas dans les pays catholiques type France, Italie ou Espagne.....les catholiques sont les grande victimes du capitalisme car leur religion n’y est pas compatible ( mentalité aussi)


    • #2315895

      Cette femme n’est pas chrétienne. Elle a adopté la "religion" d’état et cela lui convient.
      Sans cela, elle ne serait pas invité.
      Du laïcisme franc-maçon faussement Catholique, l’équivalent du Calvinisme qui est économiquement compatible, avec les intérêts de l’oligarchie.
      [ elle peut faire du rétro-pédalage, mais décidément, c’est la panique ! ]


  • #2315712

    Je dirais plutôt : quand tu es au SMIC, te marie pas !


  • #2315714

    Facile à dire pour elle. Réflexions d’adolescente pourrie/gâtée. Et si elle avait eu un parcours compliqué et qu’elle s’était retrouvée piégé dans une situation pénible, elle serait sans doute la première à hurler contre l’injustice qui lui pèserait sur les épaules... Connasse bourgeoise dénuée d’empathie, bouffie d’orgueil.


  • #2315724

    Juste en service commandé


  • #2315753

    Peut être inconsciemment reproche t-elle à cette mère "isolée", au smic avec deux enfants, d’être divorcée, donc fatalement en difficulté ?


  • #2315770

    Ce qui me choque le plus c’est que cette militante Catho defende Macron. Je me souviens d’elle dans un debat avec Ramadan.


  • #2315805

    Ce qui m’interroge, c’est " Pourquoi cette femme divorcée et au smic avec ses deux enfants représente -t-elle un archétype dans notre société ? "
    Donc :
    1. Pourquoi tant d’enfants ont-ils une scolarité chaotique ?
    2. Pourquoi le système scolaire et universitaire français conduit-il des cohortes entières vers le chômage ou vers des emplois précaires ou non qualifiés ?
    3. Pourquoi tant de mariages se terminent-ils par un divorce ?

    Pour ma part, j’ai pu constater que nous ne sommes pas égaux devant les apprentissages... J’ai vu de nombreux enfants qui malgré leur bonne volonté, malgré celle des enseignants et celle des parents ne parvenaient pas à avoir le niveau suffisant pour suivre des études... ( ça ne voulait pas dire qu’ils étaient bêtes... ils étaient parfois plus responsables, plus généreux, et faisaient preuve de capacités d’analyse supérieures à beaucoup d’autres... )
    Nombre d’entre-eux se retrouvent parmi les smicards... même de très courageux...
    Pour ce qui est des divorces, la mode de la négation des rôles qui donnait à chacun une identité au sein de la famille y est pour beaucoup... Avant, chacun trouvait dans l’autre quelqu’un qui méritait l’admiration par le simple fait qu’il faisait des choses que l’on ne savait pas faire soi-même... La complémentarité faisait que chacun avait besoin de l’autre...
    Aujourd’hui, tout le monde est sensé savoir faire les mêmes choses, le travail salarié, les tâches domestiques, l’éducation des enfants, etc... Or quand on peut faire la même chose que son conjoint, parfois en mieux, quel besoin a-t-on de rester avec lui ? Sans compter que les lieux de travail, devenus mixtes, sont les endroits parfaits pour les rencontres et comme chacun sait, l’herbe est toujours plus verte dans le champ d’à côté...

    Ce qui est choquant dans les propos de cette intervenante, c’est qu’elle individualise la situation de cette dame sans voir que c’ est le résultat d’un mode de fonctionnement social et sociétal, et ce résultat désastreux est... MASSIF !

    Son intervention, sur ce plan, est à rapprocher de celle de Macron pour qui : " il y a des gens qui réussissent et d’autres qui ne sont rien... "

    Dire que ce sont de mauvais choix et/ ou de mauvais comportements qui conduisent à ces difficultés ne répond pas à cette question :

    Comment vivre ensemble sereinement, dans la paix sociale, si tant de personnes sont révoltées de ne pas trouver pas une place satisfaisante, dans une communauté plus fraternelle et solidaire ?

     

    • #2315988
      le 06/11/2019 par Petitroupeau
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Ce qui est choquant ce n’est pas ce qu’elle dénonce , au contraire, ce qui est choquant c’est ce manque de résistance de la part de ces personnes pour ne pas suivre forcément ce modèle que nous impose la société je dirais même dans une vision catholique cet esprit du monde.Cette personne qui finit en divorcée aurait pu très bien résister à cette solution de facilité d’abandonner alors qu’il est plus courageux et plus digne de se battre pour que son couple persiste, le divorce est une forme de suicide conjugalé il ne faut pas trop s’ecouter Non plus sinon c’est la pente de la facilité et c’est pourquoi à terme la société va mal car à la moindre difficulté on renonce et c’est le constat de la baisse des caractères. Mme Graziani a très bien analysé la situation et a été lucide et courageuse de l’affirmer, bravo à elle et pour son courage,le pays commencerait déjà à se relever si beaucoup plus de jeunes réalisaient ce type de constat enfin le droit naturel et la réalité prendraient le dessus sur ces ideOlogies qui nous détruisent depuis trop d’annees


  • #2315820

    C’est effroyable ! Avec cette mentalité, il faudrait reprocher aux malades d’être malades et aux retraités de vieillir, aux handicappés d’avoir perdu un membre. C’est ridicule ; on ne critique pas en vain un état d’urgence.

    Sérieusement, vous voyez-vous dire à une victime (de prise d’otage, viol etc.), vous n’aviez qu’à pas être là, car c’est un lieu dangereux ; ou vous n’aviez qu’à pas mettre de décolleté ; ou il vous bat ? vous n’aviez qu’à pas vous marier avec !

    Depuis quand dit-on aux gens, vous n’aviez qu’à faire des études, qu’à rester mariée qu’à faire un prêt, en somme qu’à fermer votre gueule ?

    Ces paroles sont d’une violence inouïe ; on passe un cap tous les jours dans ce pays !

     

  • #2315846
    le 06/11/2019 par STEF de MARS
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    Quand je l’ai entendue, un seul mot m’est venu à l’esprit : connasse.


  • #2315915

    La phrase citée peut surprendre sur la forme, soit. Mais sur le fond, ce n’est pas dénué de sens : faire exploser son foyer au lieu de le réparer lorsque les difficultés surviennent, dans le droite ligne de la société de consommation, afin de satisfaire son désir immédiat et sans de soucier plus de 5 mn des conséquences financières et affectives pour ses enfants et sois même, ce n’est pas la chose la plus intelligente qui soit.


  • #2315923

    Bizarre, ceux qui la critiquent.

    Je paris que ce sont les mêmes qui écrivent qu’on devrait couper les aides aux migrants et autres allogènes.

     

    • #2316355

      La très grande différence .
      1 : Cette femme est dans son pays
      2 :Cette femme travail , et elle ne demande qu’ a vivre décemment de son travail .
      Elle aurait probablement un meilleur salaire , et n’aurait pas besoin d’ aides, si on commençait par moins taxer son travail.
      Taxes qui entre autres, servent a entretenir les catégories dont vous parlez.


    • #2316822

      La très grande différence, c’est vous qui la faîtes. (Sur la couleur de peau ou sur la religion ?)

      Tous les français sont dans leur pays.


  • #2315930

    C’est drôle ça titille tellement certains commentateurs, le fait qu’elle soit catholique.
    Qu’ils en viennent à critiquer les protestants. Au lieu de considérer, que tiens la religion ne fait pas une personne ou inversement.
    Je réagis en qualité d’Alsacien de culture et éducation protestante, car je constate un fossé entre l’analyse brute d’Alain Soral et la réalité telle que vécue, où le culte est une narration et étude de la vie de Jesus, des prières, et les fidèles des gens comme tout le monde,pas très différents des gens croisés lors de messes : altruistes, pas altruistes,bourgeois remplis de contradictions, gens simples, etc. Les concepts ne sonnent décidément pas pareil dans la bouche de Soral ou anonés bêtement par un quidam d’internet.
    Bonne soirée à tous.


  • #2315980
    le 06/11/2019 par Petitroupeau
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    Ce qu’elle dit c’est du bon sens , la vie est moins difficile et moins chère à deux, le principe du mariage un homme , une femme permet à chacun comme en couple d’affronter les difficultés ou épreuves que l’on rencontre tout le long de notre chemin,en cela elle a bien raison. Elle dénonce cette illusionqu’en vivant seule la personne tant la femme que l’homme sera libre mais la réalité rattrape les fausses idées en ce domaine. Après il faut que les français défendent leur modèle familial en montrant l’exemple ce n’est pas toujours à cause de l’immIgration ou de l’ideologie Socialiste qui imprime le pays que ce dernier va mal, les français ne sont pas non plus obligés de suivre ces modèles de vie mais peuvent prendre le contrepied en défendant la famille et suivre ce modèle même s’il faut le reconnaître aujourd’hui celui ci n’est pas soutenu par les institutions. Néanmoins à notre niveau nous pouvons résister en suivant ce modèle du mariage et le pays s’en portera mieux, l’esperance Reviendra et le bon Dieu récompensera par des bénédictions multiples cette voie choisie, c’est certain Il ne peut pas laisser tomber la France mais il attend notre coopération qui pour l’ Instant n’est pas au rendez vous hélas.


  • #2316040

    Il faut voir ce vieux crabe de costa gavras de mes deux délirer sur les camps et Hitler suite à cette affaire truculente, dans une émission de bobo’s de la pire espèce...


  • #2316090

    Histoire de prendre sa défense : je pensais comme elle lorsque j’avais 5 ans*...
    (*peut-être même 8, allez...)

    ...puis je me suis rendu compte qu’on ne vivait -malheureusement- pas exactement en méritocratie...

    — -

    (((Bon, je comptais me contenter de ce court commentaire, mais au vu des tensions sur cet article, je clarifie quand même un peu mes positions avant qu’on ne me tombe dessus :

    - Oui il existe bel et bien des "glandeurs" qui n’ont jamais rien foutu de leur vie et attendent que tout leur tombe du ciel via des aides sociales... (je ne le nie absolument pas pas, et suis le premier à le déplorer !)

    - Non, la "réussite" financière -dans notre monde actuel- n’est généralement Pas "directement proportionnelle" au travail acharné, ni au talent, ni même au niveau d’études, ni à une quelconque autre forme de mérite...
    ...Pour s’en rendre compte, il suffit -par exemple- de voir les potiches attardées et autres crétins sans talent (mais bien formatés et serviables) que l’on place un peu partout à la tête d’institutions, en politique (e.g. Schiappa), dans les médias etc...
    Dans "l’autre sens", je raconte la petite anecdote suivante : je ne suis pas français (et n’habite pas en France) mais j’avais regardé une fois pour postuler dans une Université Française en tant qu’Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche...
    Critères (Minimum !) d’admission :
    - Doctorat en Sciences Mathématiques
    - Au moins 2 ans d’Expérience en tant que Chercheur APRÈS l’obtention du doctorat
    - Avoir un certain nombre de publications dans la Presse Scientifique (...), plusieurs recommandations etc
    Salaire proposé [pour un temps plein !] :
    1666 Euros
    Vous pouvez vérifier sur Wikipedia que je ne raconte pas de conneries https://fr.wikipedia.org/wiki/Attac... )))


  • #2316099
    le 07/11/2019 par Mwana Ya Lola
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    Je ne lui reproche pas son analyse sur le divorce. Divorcer est une mauvaise chose.

    En revanche, je lui reproche son déterminisme social à la con : "si tu as échoué, c’est de ta faute". Non, la vie est beaucoup plus compliquée que cela, et face aux phénomènes de masse, l’individu moyen ne peut rien. Mais elle semble imprégnée de pensée libérale, avec tout ce que cela comporte d’illusions sur l’individu et sa puissance face au monde.

    Je lui reproche également son manque de compassion. Pour une catholique c’est assez curieux. C’est ce qui arrive quand on développe un rapport mécanique à la religion.
    Ça montre en effet qu’il sera très difficile, pour ne pas dire impossible, d’unir les milieux populaires et la droite aisée.

     

    • #2316453

      Elle dit surtout que ce n’est pas la peine de se plaindre sans cesse. Au smic, seule avec des gosses, elle veut quoi ? 100m² en plein paris ?
      Les gens doivent arrêter de pleurnicher tout le temps, soit ils font une contre révolution, soit ils se taisent !


  • #2316145
    le 07/11/2019 par Mik Ezdanitoff
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    A ceux qui s’attardent sur le fait qu’elle soit "catholique".
    Je suis commerçant, en face de l’église. Donc les "sorties de messe", je connais.
    Les paroissiens sont les gens les plus pingres que je connaisse. Leur rapport à l’argent est quasi-pathologique. Cette catégorie est du bourgeois, rien d’autre, qui est en fait l’inverse de ce qu’on attend d’un bon catholique.
    Regardez pourquoi la commune de paris, véritable mouvement populaire s’il en est, s’est retourné contre le clergé.

     

    • #2316204

      Tout n’est pas monnayable.
      Ce qu’on attend d’un catholique est de l’attention, de la présence, pourquoi pas offrir un repas, mais pas de vous refourguer quelques billets !

      J’ai une mère âgée et dépendance, nécessitant une présence constante. Nous sommes 5 enfants. Sur les 5 , un s’en fout. Un est très présent. Une soeur est d’accord d’aider, moyennnat finance. Une soeur est présente dans la mesure où elle le peut. Un frère est absent mais balance du fric en se croyant délivré de sa tâche, ça libère sa conscience sans doute. Mais ce dont ma mère a besoin, c’est de la présence et de l’attention et c’est tout. Le fric n’achète pas tout.

      Je comprends mal votre aigreur vis à vis des catholiques et de l’argent.

      Quand vous dîtes que vous êtes "commerçant en face de l’église"... vous faîtes la manche sur le perron de l’église c’est ça ?


    • #2316210
      le 07/11/2019 par k-toc ou bobotte
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Les bourgeois sont tous comme ça. Les socialos, donc les bobos, ont plus de sous à dépenser, et plus de plaisirs à se payer sans entraves de type religieux (maîtresses, amants, gueuletons aux frais d’autrui, et autres fantaisies...), alors ils sont moins pingres de leurs sous, souvent extorqués. Ils sont par contre bien plus pingres de logique, raisonnement, sentiment, politesse et considération. De moralité ordinaire, en bref.
      Par ailleurs, cette Julie a une maman "catholique" selon Wikipedia, ce qui est très important pour sa mentalité. Mais aussi un papa qui ne l’était pas.
      Au vu de l’arrogance de la Julie et de son statut social médiatique qu’elle estime énormément et croit de son fait et mérite uniquement, on peut tout supposer. Mi-catho, mi-quoi d’autre ? Cette façon de parler de la plèbe rappelle certaines béhachèleries.
      Elle serait donc catho pour l’opposition au divorce. Et autre chose pour le mépris de classe.


    • #2316251

      Ces gens là, ne serait-ce que une fois par semaine, quittent le monde marchand pour se consacrer à une démarche spirituelle, ils prennent de leur temps pour cela, ne gagnent pas d’argent et ne font pas la grasse matiné.
      Du haut de votre grande générosité, vous qui les traitez de "pingre", en faites vous autant ?


    • #2316281

      J’ai un ami bourgeois qui a un bon travail dans une société d’assurances, qui a épousé une antillaise qui a un bon travail dans une administration, et qui gagne plus que lui. Ils font partie de la bonne société catholique lilloise. Je le vois tous les trois mois environ pour une sortie au restaurant. Il n’a jamais laissé un pourboire, et dans sa voiture il a mis sciemment un gilet jaune en guise de tapis de sol pour le passager avant. Il a 38 ans.


    • #2316301
      le 07/11/2019 par Mik Ezdanitoff
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      A ceux qui me demandent ce que je fais : je suis artisan boulanger. 70h de taf hebdo, cela dit en passant. Loin de "la manche", mais merci pour cette condescendance tout de même.
      Et servir le dimanche en boutique, permet de voir qui a quel rapport avec l’argent, de surcroît sur des montants assez faibles. Et pour la bourgeoisie locale en costard qui vient écouter la messe, c’est sans appel. Je n’aimerais pas tellement avoir ces gens comme employeurs ou proprios.


  • #2316178
    le 07/11/2019 par C’est drôle
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    Mais c’est bien connu pour réussir sa vie faut faire de longues études, regardez Jésus par exemple, major de promo le mec !

    Blague à part si cette femme représente la réussite féminine et le traditionalisme, je comprends l’état de la société...

    Le pire c’est qu’au delà de son récit, son langage corporel, ses mimiques, le ton qu’elle emploie, ses idées, témoignent à son insu de ce qu’elle à dû endurer pour atteindre ce qu’elle appelle la réussite. Petit à petit, le cyborg qu’elle est devenue, a grignoté sa féminité jusqu’à n’en laisser paraître, qu’une personnalité agacée et agressive, même si la nature l’avait faite plutôt gracieuse.

    Qu’elle le veuille ou non le féminisme a triomphé d’elle, jusqu’à l’aveugler. Dans une société bien faite, un femme n’a pas à être au SMIC, ni même à divorcer, elle doit s’occuper de des enfants et de son foyer. C’est la où elle trouve son bonheur et c’est en définitive là, la vraie réussite. Les femmes ayant raté le train de la maternité, pour cause de carrière vous le diront peut-être...

    Ça va peut être un peu piquer mais c’est à se demander si le mouvement transsexuel, soit des hommes cherchant à devenir des femmes physiquement, n’a pas été initié par ce type de prototype féminin cherchant à devenir un homme socialement... N’y aurait-il pas à défaut de relation de cause à effet, à tout le moins une matrice commune ?

     

    • #2316266
      le 07/11/2019 par D’un traditionaliste
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Pourquoi tu crois que les traditionalistes sont dénué de problème, que chez les tradis il n’y a que des saints, exempt de défauts ?
      Les tradis et la tradition ne vivent pas en dehors de ce monde, ils ne sont pas dans un monde parallèle ou le péché n’existe pas
      La tradition et toutes ses branches (FSSPX,FSSPX, Résistance, Sedevacantiste, Christ Roi,etc....) Sont comme tout le monde ,ils subissent aussi les travers de cette société... Jalousie, colère, envie, médisance, mépris, tous les jours ils voient comme toi le monde dans lequel ils vivent et ils en subissent aussi les influences néfastes
      Comme les natios, comme les marxistes, comme les paysans, comme les gars d’E&R ou d’ailleurs
      Être tradi ne fais pas de toi un être supérieur ou meilleur que les autres
      Combien de tradis n’appliquent pas ce qu’ils conseillent aux autres, combien de tradis regardent la télé, combien de tradis votent , combien de tradis sont des cons
      La tradition c’est comme la société un rassemblement d’abrutis parsemé de très bonnes personnes, comme les natios, les garagistes ou les agriculteurs, pas mieux,pas pire
      Arrêtez de regarder la tradition comme une chose de l’espace
      Amicalement


  • #2316192

    https://lincorrect.org/julie-grazia...

    Julie Graziani ne représente plus l’Incorrect

     

    • #2317723
      le 09/11/2019 par Cavalier bleu
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Je trouve ça dommage pour la liberté d’expression. Oui, effectivement, on est aussi responsable de son parcours de vie et elle peut le rappeler. Faire des études, se démener, ne pas faire de gosses avec des cons. Se marier à la l’église, tout ça c’est possible aussi.


  • #2316237
    le 07/11/2019 par L’Incorrection
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    Je n’approuve pas les propos de Julie Graziani mais je m’étonne qu’elle se fasse virer en quelque sorte pour incorrection par un média dont le nom est l’Incorrect...
    C’est assez paradoxal vous en conviendrez.

     

    • #2316287

      T’inquiètes donc pas pour elle. Vu comment elle cirait les pompes de Romain Goupil toutes les semaines sur le plateau de "24h Pujadas" sur LCI, elle va vite retrouver une bonne place subventionnée par les pauvres qu’elle méprise tant.

      Romain Goupil , visiteur du soir de l’Elysée avec Cohn-Bendit.
      L’ancien maoiste soixante-huitard qui n’ a eu de cesse de cracher sur les gilets jaunes et qui défend aujourd’hui bec et ongle le capitalisme.


    • #2317724
      le 09/11/2019 par cavalier bleu
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Je trouve aussi. Ses propos n’étaient peut-être pas emprunts de componction, mais comme une bonne claque ou une gigffle quelque fois ça fait du bien.


    • #2317767

      L’Incorrect est une création d’Elisabeth Lévy et Jacques de Guillebon... On ne peut pas faire plus correct... ))))


  • #2316363

    Si être agrégé vous fait entrer dans la classe favorisée, alors la France s’est bien appauvrie ! Vu le salaire des profs... en jeans et en clio :)
    Je partage un peu son point de vue... pas d’arrogance mais pas de victimisation permanente... avec l’espoir que la révolution nous sauve... J’irai même plus loin qu’elle... si la France va mal, c’est qu’elle vote mal, qu’elle regarde trop BFMTV, qu’elle accepte le PACS à la place du mariage (et la GPA, PMA...). Non, tout ceci ne nous est pas toujours imposé ! Par contre la minorité lucide supporte les choix détestable de la majorité silencieuse, inconsciente ou perverse ! Et comme les révolutions font toujours plus de morts, mieux vaut poursuivre la vague GJ et faire basculer l’élection comme Trump ou le Brexit !


  • #2316388
    le 07/11/2019 par Je suis la Mère Poulard
    "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

    Elle a eut de la chance, un cerveaux bien fait (ça aide pour réussir sa scolarité) et le physique en plus ce qui donne une confiance en soi très tôt, des l’enfance. Tant mieux pour elle. Mais tout le monde n’a pas touché le gros lot.
    Quand tu cumules l’échec scolaire et quand le physique est banal voir quand t’es moche tu peux très vite perdre la motivation pour devenir un battant.


  • #2316446

    Mon ex touchera,grâce à nos 3 enfants ,1000 euro/mois+ les APL (aide au logement 350euro).
    C’est carrément interessant mais seulement à partir de 3 enfants,je comprends toutes ces séparations.
    C’est bon aussi de se désenclaver d’habitudes toxiques,l’homme a,à l’époque des chasseurs cueilleurs,plusieurs vies en couples monogamiques.

     

    • #2316514
      le 07/11/2019 par Tony Glandil
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Disons que comme ton épouse te quitte ,tu te trouves des raisons pour le justifier, tu n’es pas obligé, être triste de voir sa propre famille se désagréger ,ne fait pas de toi un nul au contraire, ça prouve justement le contraire
      Tu n’as pas à chercher des raisons chez je ne sais quel chasseurs cueilleurs ou autre histoire à dormir debout
      La tristesse est légitime, ce n’est pas juste une rayure sur ta voiture ou un teeshirt dont tu te sépares
      Je prie pour toi et les tiens camarade


    • #2316580
      le 07/11/2019 par Roumégue pas !
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      T’es sûr j’ai 5 enfants et on touche 850€ par/mois et je suis agriculteurs avec une prime activité (RSA de 850€ environ) sur mon salaire on est 7
      T’es certain de ce que tu avances, mon épouse me dit que pour notre famille on touche environ 1700€


  • #2316631

    Il est clair que sur l’aspect méritocratie, cette brave dame a tout faux. L’ascenseur social est un mythe, faire et réussir des études n’est pas un gage de réussite. Seuls comptent les réseaux.
    Concernant les choix de vie privée, elle vise par contre très juste. La légèreté de nos moeurs est une des principales, sinon la principale cause de paupérisation des classes populaires.
    Il serait tout de même normal qu’une mère célibataire se remette en question quant à ses choix de partenaires.


  • #2316639

    Cette Graziani, belle brune au demeurant, n’a aucune conscience de la réalité du monde du travail, elle ne produit aucun bien ni service, aucune plus-value, se contentant de poser ses petites fesses menues sur un siège et de déblatérer des conneries à longueur de temps sur LCI.


  • #2316793

    Même ici on hurle avec la meute laico-feministo-lgbtiste contre une jeune femme qui a le courage de défendre la famille traditionnelle, pour le simple motif d’une phrase un peu maladroite ?
    Le si-tu-bosses-tu-reussi est contestable bien sur, mais cela ne justifie pas cet acharnement.

     

    • #2317733
      le 09/11/2019 par Cavalier Bleu
      "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer"

      Non, si tu bosses en France tu réussis. Réfléchis un peu, change de voie, si ça marche pas etc. Et surtout ne fais pas de gosse avec n’importe qui. Cette jeune femme a raison de le dire. Cette pleurnicherie des femmes célibataires est insupportable. On doit agir dans la vie avec discernement. Que faisaient nos grand-mère qui n’avaient ni chômage, ni allocs.


  • #2316865

    C’est par le mépris des pauvres que les bourgeois justifient leurs illégitimes privilèges.

    Pourquoi illégitimes ?

    1) Parce que travailler à l’école aujourd’hui consiste à incomber tous les principes républicains qui nous nuisent, jusqu’à en vomir, pour ensuite les répandre autour de soi. Les bons élèves sont donc, sous Occupation, les pires poisons pour notre peuple, notre avenir, nos enfants et notre pays.

    2) Parce qu’avoir une place aujourd’hui dans la société, une place importante je veux dire, implique nécessairement d’accepter l’Occupant, de se plier voire d’être en accord avec sa vision des choses, et aussi, pour certains, de lui lécher le cul. Or, le peuple n’a ni besoin de l’Occupant, ni de ces personnes qui s’inclinent et rampent devant lui et renforcent contre nous son pouvoir immensément malfaisant.

    Pour finir, la phrase "Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer" est tout de même assez cocasse, pour une catholique ! C’est pour Dieu qu’on ne divorce pas, madame, non pour Mammon. Car on se soumet avant tout à la loi de Dieu, et non aux lois économiques...


  • #2317328

    En fait, on ne sait pas pourquoi elles sont seules... Divorcées ou veuves ? On n’en sait rien.
    Avec près de 9 millions de pauvres en France, soit 14% de la population, on ne peut pas dire que c’est uniquement de la faute des pauvres s’ils sont pauvres. Il y a un problème politico-économique.

    Il faut rappeler à Julie que si tout le monde faisait le métier qu’elle fait, le pays crèverait la dalle et s’écroulerait, parce qu’elle ne produit que du blablabla...


  • #2317756

    A la ville son vrai nom est Julie Lavoir, administrateur et liquidateur judiciaire, un métier ou à Paris on peut espérer toucher dans les 50-100K€/mois...


  • #2317934

    Je comprend pas.
    Soral devrait être content que quelqu’un dénonce la libération sexuelle des années 60 responsable de l’atomisation de la famille et des divorces.. (1 mariage sur 2 fini en divorce, paye ta société..) alors que dans la société traditionnelle ces divorces sont quasi innexistants et que la famille, non atomisée, est là pour te soutenir quand tu galère.
    Sur le reste il est évident que quand on a pas fait d’études ou qu’on a pas de diplômes, on n’ira pas très haut socialement. Je suis trop bien placé pour le savoir..
    Je comprend même pas la polémique, ni même la réaction de la belle Julie, puisqu’à la base la fille se plaignait de payer des taxes, c’est pourtant bien ce dont se plaignent aussi les libéraux ? Tout comme les premiers gilets jaunes ?
    Pourquoi pas un débat Graziani/Soral ? Sur qu’Alain Soral est très motivé hé hé


Commentaires suivants