Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Silvio Berlusconi fait basculer l’Italie dans une nouvelle crise politique, 7 mois seulement après les dernières élections

Cinq ministres du gouvernement mené par le Premier ministre Enrico Letta, tous membres du parti PDL (Peuple de la Liberté) de Silvio Berlusconi, ont donné leur démission simultanément ce samedi, plongeant le pays dans une nouvelle crise politique.

Les 5 ministres ont tous obéi à une injonction de Silvio Berlusconi, l’ex-Premier ministre Italien, condamné pour fraude fiscale à 4 ans de prison ferme, et dont la peine a été réduite à un an par amnistie. Berlusconi est en outre menacé d’une interdiction d’exercer toute fonction publique, dont sa charge de sénateur.

Ce contexte a fait monter la tension au sein de la coalition gouvernementale de centre gauche et de centre droit au cours des dernières semaines. Vendredi dernier, le gouvernement de Letta avait échoué à se mettre d’accord sur les mesures fiscales à adopter pour ramener le déficit public dans les limites définies par l’Union européenne. Il était question d’augmenter la TVA d’un point, pour la porter de 21% à 22%. Mais les membres du parti PDL se sont opposés à cette augmentation. Samedi, Berlusconi lui-même leur a demandé de ne pas « se rendre complices d’une nouvelle vexation imposée par la gauche aux Italiens ». A la suite de cette déclaration, Letta a rétorqué que Berlusconi avait « utilisé la TVA comme alibi » pour résoudre ses problèmes judiciaires et qu’il avait dit « un énorme mensonge ».

De plus, cette semaine, les députés membres du parti PDL ont menacé de quitter le parlement au cas où le comité du Sénat prononcerait la privation de ses charges de sénateur à l’encontre du Cavaliere le 4 octobre prochain.

Des politiciens de l’opposition, tels que le leader de Movimiento 5 Stelle, Beppe Grillo, ont réclamé la tenue de nouvelles élections, mais le vice-ministre de l’Economie, Stefano Fassina, un membre du parti Démocratique du Premier ministre Letta, a affirmé qu’une nouvelle coalition devrait être formée.

Des discussions doivent maintenant être entamées pour trouver une nouvelle majorité parlementaire pour former un nouveau gouvernement. En Italie, les dernières élections législatives ont eu lieu il y a seulement 7 mois. Les sondages les plus récents indiquent que le PDL et le parti démocrate sont quasiment à égalité, et de nouvelles élections aboutiraient probablement à un nouveau casse-tête politique pour le pays.

Découvrir une nouvelle manière de faire de la politique en Italie, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je l’aime bien il cavaliere : je crois qu’il était le seul chef d’état en europe à avoir compris comment fonctionne l’économie d’un pays (le sien, en plus !) (raison pour laquelle on le dépeint comme un satyre ... alors que lui ne couchait pas avec des enfants, pas comme certains députés européens) il a été remercié par l’UE et remplacé par Monti (qui a été réélu haut-la-mains grâce à sa politique libérale très populaire ^_^) quand Berlusconi a voulu revenir (sous l’étendard de l’euro-septicisme) on l’a envoyé en taule (un peu comme on fait en Grèce en ce moment...c’est ça la démocrassie !) Et malgré tout, il arrive encore à foutre le boxon, à jouer le chien dans le jeu de quilles européiste ... Je lui souhaite de continuer encore le plus longtemps possible.

     

    • Je vis en Italie depuis quelques années maintenant et je peux te dire qu’il n’y a pas de quoi apprécier Berlusconi…Il veut revenir avec cette étiquette euro-sceptique parce qu’il a bien compris que c’est ce qui fonctionne aujourd’hui que les peuples en ont ras-le-bol de l’UE. Mais Berlusconi est et a toujours été un ultra libéral qui a su profiter du système européiste,il n’a jamais été un nationaliste, il est très loin de la « gauche du travail, droite des valeurs »…J’avais entendu un jour Soral comparer l’idéologie Rap Game au berlusconisme et c’est très vrai ! Le berlusconisme ça se résume à « je me suis enrichi en faisant ce que je voulais et en écrasant tout le monde, faites comme moi !! »

      Et c’est pour ça que beaucoup d’italiens regrettent Berlusconi, non pas parce que c’est un nationaliste qui défend sa patrie, mais simplement parce qu’avec lui ils avaient une très grande liberté d’action au niveau fiscal et économique, alors que Monti a instauré une rigueur extrême…

      En plus de cela, Berlusconi a participé à l’appauvrissement intellectuel et à la perte des valeurs morales en Italie, notamment avec la télévision, qui lui appartient quasi intégralement. Imaginez le niveau de la télé française, descendez encore de deux ou trois crans et vous arrivez à la télé italienne…tu as des poupées barbie style Nabilla qui présentent des débats politiques, des femmes à moitié à poil dans toutes les émissions, des programmes de variété qui feraient passer les émissions d’Arthur et d’Hanouna pour des émissions intellectuelles……..

      Après je suis d’accord que son procès est une mascarade absolue, mais Berlusconi est juste un opportuniste qui cherche à tirer parti de chaque situation, il fut pro-europe il y a 30 ans parce que c’était dans l’air du temps, il est anti-europe maintenant pour la même raison…


    • Ce n’est pas vrai ! La télé italienne (et pas besoin d’aller en Italie, vous l’avez ici avec le câble) est de très bonne tenue. Les émissions populaires sont agréables, polies, sans agressivité, avec des participants qui ne hurlent pas, qui sont bien habillés, et soignés.
      En France, on dirait un défilé de loqueteux qui n’ont pas vu un savon depuis des lustres, avec des présentateurs sans diction, agressifs, méprisants...

      La télé Berlusconi est d’une autre tenue, et pour les raisons que vous connaissez.

      Berlu a été forcé à la démission non pas pour ses histoires de fesses où de fraude, mais parce qu’il voulait sortir de l’Euro. Et maintenant la prison ? Comme les dirigeants d’Aube Dorée en Grèce ?

      Vous n’êtes qu’un Troll ?


    • comment pouvez-vous trouver des excuses a berlu ?
      Un gars qui vote des lois en sa faveur, qui a laissé les sinistres de l’ aquilla dans la merde après un tremblement de terre, qui a ridiculiser l’ Italie sur le plan international, j’ en passe et des meilleurs !


    • Un troll ??? excusez-moi de donner mon avis, je me suis juste permis en tant que personne vivant en Italie de donner mon opinion sur ce sujet,je ne pensais pas déclencher une polémique…

      Je n’ai pas dit que toute la télé italienne était comme ça, j’ai dit que la télé de Berlusconi avait fait baisser incroyablement le niveau, regardez des documentaires comme « il corpo delle donne » sur youtube, vous allez voir une réalité qui visiblement vous échappe ! J’ai vu récemment un débat sur le 11 septembre avec Giulietto Chiesa, le député italien qui a participé au documentaire "Zero", débat animé par une espèce de blondasse refaite avec décolleté plongeant et mini-jupe...c’est sérieux ça ?... Bien sûr qu’il y a des bons programmes aussi et notamment beaucoup de petites chaines très intéressantes donc ne montez pas sur vos grands chevaux, vous voyez, on est d’accord !!

      Et pour le procès de Berlusconi, il me semblait avoir précisé dans mon commentaire que c’était une mascarade, donc là aussi on est d’accord !!! bien évidemment qu’on cherche à l’éloigner du pouvoir politique, bien évidemment que je suis scandalisé par l’arrestation des dirigeants de l’Aube Dorée en Grèce….donc vous voyez, pas de panique on est sur la même longueur d’onde !!!

      Je me permettais juste de dire qu’il ne fallait pas voir en Berlusconi l’homme providentiel, que c’était un oppurtuniste…mais si cet oppurtunisme peut l’amener à faire des choses bien je ne demande pas mieux, moi je vis en Italie, pas vous visiblement…si j’avais voulu j’aurais pu parler des liens de Berlusconi avec la franc-maçonnerie et la mafia aussi, mais comme d’habitude en France comme en Italie on a malheureusement pas l’embarras du choix, on ne peut que choisir le moins pire et si vous pensez que c’est Berlusconi, libre à vous…

      Bien amicalement !


    • C’est toi le troll Bobo ! Faut vraiment être d’une mauvaise fois sans nom (ou d’un partialisme dû à une trop forte consommation d’alcool) pour dire ce que tu dis ! Berlusconi, c’est l’exemple de Sarkozy, avec beaucoup de talent de comédien en plus. C’est un monstre politique, surtout à l’heure de la politique showbiz. Et s’il est élu par les italiens, c’est d’une, comme Bertrand le fait remarquer, qu’il a complètement déculturé une grande partie du peuple italien avec ses mass-médias poubelles. De deux, parce qu’il n’a aucune opposition, le niveau politique (officiel) en Italie étant d’un niveau indigeste digne des républiques bananières. Comparé à de nombreux membres de son parti, Nadine Morano c’est un prix Nobel de litérrature. Et j’en passe... Ou alors il faut ne vraiment rien connaître à l’Italie pour dire ce que tu dis, c’est la seule autre explication que je vois. Si tu as vomi Sarkozy, tu vomirais encore plus Berlusconi (qui d’ailleurs n’est devenu anti-européiste que pour gagner les dernières élections). Après, c’est vrai qu’il est impressionant de maîtrise de la communication et qu’il demeure un OVNI de la politique internationale. Mais ça n’en demeure pas moins qu’il n’est que l’incarnation parfaite de ce que mérite la société de consommation comme dirigeant.


    • @ Bobo

      Moi aussi j’ai un souvenir tendre (et naïf...l’enfance) de La Cinq. Mais c’est pas une raison de traiter les gens de Troll.

      @ Bertrand57

      C’est marrant mais les raisons pour lesquelles vous n’aimez pas Berlusconi sont exactement les raisons pour lesquelles je l’apprécie :

      - Il permettait une grande liberté fiscale aux Italiens & leur permettait ainsi plus facilement de créer/gérer des PME...c’est quand-même, juste, le truc qu’il nous faudrait pour réduire le chômage. Certes, il a commis une grave erreur en se rangeant du côté des USA en Irak en 2003...et pourtant, même le "pacifiste" Prodi a finit par être battu par Silvio. La catastrophe n’a vraiment commencé que lorsque Monti est arrivé et que il cavaliere a été forcé de partir du pouvoir.
      - Vous lui reprochez l’inculture crasse de la TV Italienne ... Regardez la TV Française publique ou même privée (Berlusconi n’y est plus aux affaires depuis un moment pourtant) et regardez le naufrage que l’on arrive très bien à faire sans lui en France.
      - Vous lui reprochez d’être opportuniste ... Et je vous répondrai que c’est un homme politique, ni plus, ni moins ! Et c’est ce qu’il nous manque ! Je ne reproche pas à Hollande d’être opportuniste...tout simplement parce qu’il ne l’est pas ! Monti est un idéologue, Hollande est un idéologue, Gordon Browne est un idéologue, Zapaterro et son successeurs sont des idéologues, Barroso, Von Rompuy & Lamy sont des idéologues et tous ont, chevillée au corps, la religion de l’Europe, de l’Euro, de l’OTAN, de la Dette, du sionisme, de la soumission des peuples...mais ce ne sont pas des opportunistes ! Désolé de paraître un peu rugueux en vous disant ça mais l’opportunisme qui consiste à répondre à ce que le peuple veut, ce que l’on appelle péjorativement du populisme...C’est ça la vraie démocratie parlementaire telle qu’elle devrait être. Je ne crois pas aux hommes politiques "saints" qui croient dès le départ en ce qu’ils disent. Moi, je me fiche complètement qu’un homme politique croie ou non en ce qu’il dit & en ce qu’il fait...du moment que c’est ce qu’il faut pour le peuple & pour le pays. Berlusconi faisait ce qu’il fallait pour que l’Italie soit dynamique sans être étouffée par une quelconque soumission économique...Ben, pour moi, c’est amplement suffisant.


    • Excellent commentaire Carlos ! J’avais oublié l’Aquila, toutes mes excuses ! A notre ami "bobo" qui visiblement est un fin connaisseur de l’Italie, je lui recommanderais "Draquila, l’Italia che trema", excellent documentaire de Sabrina Guzzanti qui montre bien comment Berlusconi a géré à son profit cette catastrophe avec des méthodes mafieuses, je lui recommanderais également d’étudier l’histoire de la maçonnerie italienne et notamment la loge P2 à laquelle Berlusconi partipa, je lui recommanderais également de s’intéresser aux relations entre Berlusconi et la mafia, avec le boss Provenzano...

      C’est ce que j’avais essayé d’expliquer dans mon premier commentaire mais on m’a rétorqué que j’étais un troll...le problème n’est pas qu’on cherche à le mettre en prison maintenant, le problème est qu’il aurait dû y aller déjà depuis très longtemps...


    • @Bertrand 57

      Désolé pour le "troll"
      D’autant qu’on doit venir du même département, où il y a beaucoup d’Italiens.


    • Cher Matrix, déjà merci de me répondre sans m’insulter, ça fait plaisir de parler à quelqu’un de censé.

      Tout d’abord j’ai bien précisé qu’en Italie comme en France il fallait toujours choisir le moins pire, et que si Berlusconi pouvait faire des choses bien pour l’Italie notamment sortir de l’euro, et bien pourquoi pas ! Je suis tout à fait d’accord, et d’ailleurs comme l’immense majorité des italiens qui le regrettent aujourd’hui que la liberté d’entreprendre était beaucoup plus grande avec Berlusconi mais tout simplement parce qu’il a fait voter des lois afin que cette liberté soit plus grande pour lui-même…

      Ensuite je reprochais l’inculture crasse de SA télé, les chaines du groupe médiaset qui ont effectivement fait baisser le niveau, que je comparais d’ailleurs à la télé française. Effectivement le niveau est très bas en France, je disais juste que les chaines « berlusconiennes » étaient par certains côtés encore pire

      Et enfin je lui reproche son manque de cohérence politique. Je suis désolé mais comme je l’ai dit plus haut, Berlusconi a été un pro-europe toute sa vie, il a participé à la loge P2, il a eu des liens très étroit avec la mafia notamment sicilienne, il a laissé tomber les victimes de l’Aquila….excusez-moi mais comme nationaliste bienfaiteur de son peuple, je pense que l’on fait mieux….Vous voulez qu’on parle du nombre de victimes de la Mafia et de Gladio, de l’Aquila ? Moi non plus je n’idéalise personne, je ne crois pas en l’homme politique parfait (oxymore !!), et si Berlusconi avec sa nouvelle cape de "Zorro" peut faire des choses bien pour l’Italie, tant mieux ! je dis juste que personnellement j’en doute et qu’il ne fallait pas voir en lui un sauveur...En fait je pense qu’il cherche surtout à se sauver lui-même !
      Ce que les gens doivent comprendre c’est que les problèmes en Italie ne sont pas survenus avec l’arrivée de Monti, il les a aggravés mais ils existaient bel et bien avant, étant issu d’une famille d’ouvriers immigrés italiens je sais de quoi je parle…


    • @ Bobo

      Sans rancune, je ne pratique pas le "ni pardon ni oubli", je laisse ça à d’autres !

      Oui effectivement, beaucoup d’Italiens dans le 57, il y a un nid on dirait ! :-)


    • euh... non, Berlu c’ est en prison qu’il doit finir ses jours.


    • @ Pancho

      Berlusconi & Sarkozy sont tous les deux des opportunistes...mais il y en a un des deux qui a su maintenir son pays à flot pendant pas mal d’années là où l’autre a piteusement échoué, je ne saurais dire pourquoi. Ceci dit, je vous l’accorde, l’un comme l’autre obtempèrent lorsque l’UE leur donne un ordre : dans le cas de Silvio, démissionner pour mettre un européiste à sa place.

      Mais vous dites que Berlusconi est un opportuniste parce qu’il brandit l’étendard anti-europiste...je ne vois cependant pas Sarko faire ça.

      Et puis regardez le point positif : grâce à ses gesticulations, le temps qu’ils organisent des élections ça retardera les mesures de rigueur.


  • S’il y a encore des cons pour voter pour les partis de gouvernement en général & le parti démocrate en particulier...c’est que l’Italie n’a pas encore été assez appauvrie par l’europe.


  • Berlusconi le type le plus antipathique d’Italie aux yeux du reste du monde, car le plus italien, a osé envoyer Bruxelles aux pâquerettes .... probablement L’Italie sera le premier pays a dire merde à Merkel ...
    Viva Italia ! Forza !!


  • Mais, Berlusconi, il télécommande ses offensives à partir de la taule ?
    .
    C’est mieux que le cinéma : le "parrain" patriote contre la maffia mondialiste.


  • On peut penser ce qu’on veux de Berlu, mais il a été élu et il est victime d’un coup d’Etat de l’UE qui l’a remplacé par un technocrate Monti.
    Les gauchistes qui sous couvert d’opposition politique, vont sucer les oligarques de l’UE, sont à gerber. Mais c’est bien dans leur tradition "la fin justifie les moyens".

    cf L’Europ Mad Max de Meridien Zero
    encore une bonne émission.


  • " Italia fara da se " : "l’Italie agira seule" répondit Charles Albert 1er de Sardaigne aux envoyés de la République Française qui lui offrait son aide contre l’Autriche en 1848 .