Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Spectaculaire vague d’arrestations en Arabie saoudite

La purge est sans précédent en Arabie saoudite. Pas moins de onze princes, quatre ministres en exercice et plus d’une trentaine d’anciens hauts-responsables ont été arrêtés dans la nuit de samedi à dimanche dans le royaume, a rapporté la chaîne de télévision al-Arabya.

 

Leur arrestation a été décidée quelques heures auparavant par un comité anti-corruption, créé à cette occasion par un décret royal. Il est présidé par le fils du roi Salman, le prince héritier Mohammed Bin Salman (MBS), l’homme fort du royaume et l’inspirateur de cette purge, aussi importante que rare dans un pays qui a longtemps privilégié les évolutions lentes aux changements brusques.

Le prince milliardaire Al-Walid ben Talal, propriétaire de l’hôtel George V à Paris, figurerait parmi les personnes arrêtées et qui font l’objet d’une enquête de la part de l’agence de lutte contre la corruption. Si la nouvelle était confirmée, il s’agirait d’une décision lourde de sens, frappant un personnage gravitant dans la sphère des investisseurs internationaux. L’ancien ministre des Finances Ibrahim al Assaf a également été interpellé. Des hommes d’affaires puissants, et liés parfois à des industriels français comme Baqr Ben Laden, auraient également été arrêtés.

Une source aéroportuaire a par ailleurs indiqué à l’AFP que les forces de sécurité avaient cloué au sol des avions privés à Jeddah, pour empêcher que certaines personnalités quittent le territoire. Il s’agit de « préserver l’argent public, punir les personnes corrompues et ceux qui profitent de leur position », a souligné l’agence de presse officielle SPA.

Dans le même temps, le roi Salman a relevé de ses fonctions le prince Mitaeb, ministre de la Garde nationale, le ministre de l’Économie Adel Fakieh, et le patron de la Marine nationale.

 

Pari risqué

Fils de l’ancien roi Abdallah, Mitaeb était le dernier des princes de la branche Abdallah à menacer MBS. La Garde nationale, que de nombreuses sociétés étrangères ont équipé pendant des décennies, était un puissant instrument de défense du pays, composée de ses principales tribus. Elle est passée dans l’orbite de MBS, l’homme derrière ce mini-tremblement de terre à la cour des Saoud.

Lire l’article entier sur lefigaro.fr

 

Dernière minute (source RFI)

Un prince saoudien tué dans le crash d’un hélicoptère près de la frontière yéménite

Selon la télévision d’État Al-Ikhbariya, « le prince Mansour ben Moqren, vice-gouverneur de la province d’Assir, est mort dans le crash », dimanche. Elle a également indiqué que « d’autres responsables » se trouvaient à bord de l’appareil, mais n’a pas précisé leur identité ni les causes du crash.

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1833809

    "Preserver l’argent public"
    Quelle blague...

     

    Répondre à ce message

  • #1833813
    Le 5 novembre à 14:34 par Athénien
    Spectaculaire vague d’arrestations en Arabie saoudite

    Ces vagues d’arrestations préparent en réalité l’intronisation du prince Ben Salman en éliminant de la scène politique tous ceux qui pourraient contester la succession.
    Parallèlement, le premier libanais Saad Hariri qui doit tout aux séoudiens a été prié de démissionner par ces marionnettes à la solde des Etats-Unis et cela pour mettre en porte à faux le Hezbollah au Liban et en Syrie.
    Tout cela n’annonce rien de bon...

     

    Répondre à ce message

  • #1833831

    Si l’on cherche un peu, on voit facilement que c’est le parti pro-américain qui vient d’être préventivement décapité.

    Les arrestations sont prétendument justifiées par un problème de corruption. Mais on ne voit pas en quoi cette corruption aurait différé de la norme saoudienne (et le concept de corruption signifie-t-il quelque chose ici, dans ce pays qui est la propriété privée de la famille royale ?).
    L’institution anti-corruption qui a agi, elle avait été créée dans les 24 heures précédentes. Quant à ceux qui viennent d’être arrêtés, ils avaient le contrôle des outils indispensables pour un éventuel u coup d’état......

    E&R avait publié le 7 Octobre l’article Times : la visite du roi saoudien à Moscou témoigne de l’influence russe au Proche-Orient. Dans mon commentaire #1814976, la question se posait de la possibilité, politiquement, d’avoir à la fois le contrat des S400 avec poutine, et le contrat THAAD avec les US. J’en déduisais que :
    Une révolution de palais, un coup d’état, c’est si vite arrivé. Et même parfois, c’est anticipé...

     

    Répondre à ce message

    • #1833887
      Le 5 novembre à 16:37 par Juju
      Spectaculaire vague d’arrestations en Arabie saoudite

      Il est également possible que le prince cherche à réduire les dépenses du royaume en éliminant les éléments repérés comme étant des dilapidateurs de fonds publics.
      Bien des monarchies (notamment en France et en Russie) auraient pu survivre si elles s’étaient débarrassées du poids financier de leurs noblesses.
      Bien évidemment je me trompe peut-être et l’objectif est plutôt d’ordre géostratégique, l’avenir nous le dira.

       
    • #1833926

      @juju
      le prince cherche à réduire les dépenses du royaume
      Ça, oui, et on a déjà vu passer quelques infos en ce sens. Mais, avec des dizaines d’officiels arrêtés, dont beaucoup de membres de la famille régnante, il difficile de penser que l’enjeu réel n’était que celui-là.

       
    • #1834324
      Le 6 novembre à 11:13 par Bachir
      Spectaculaire vague d’arrestations en Arabie saoudite

      Bien vu JP, par contre Juju, étudie un peu plus et surtout, revois ton histoire, je parle pas des manuels scolaires ! Etudie plutôt avec Marion Sigaut.

       
  • #1833844
    Le 5 novembre à 15:36 par Palikao
    Spectaculaire vague d’arrestations en Arabie saoudite

    Quelque chose se prépare ...

     

    Répondre à ce message

  • #1833867
    Le 5 novembre à 16:08 par temet.nosce
    Spectaculaire vague d’arrestations en Arabie saoudite

    Roger Stone qui est proche du Président Trump donne les raisons de ce chamboulement . https://www.infowars.com/exclusive-...

     

    Répondre à ce message

  • #1833886
    Le 5 novembre à 16:33 par Saladin
    Spectaculaire vague d’arrestations en Arabie saoudite

    Un ex-député libanais Waim Wahab a posté sur son compte twitter que Saad Harir était actuellement en détention en Arabie saoudite et qu’il faisait l’objet d’enquêtes et d’interrogatoires. Il a ainsi appelé le gouvernement libanais à faire de sorte que Hariri puisse retourner au Liban.http://www.presstv.com/DetailFr/201...

     

    Répondre à ce message

  • #1833908
    Le 5 novembre à 17:21 par Rat Caille
    Spectaculaire vague d’arrestations en Arabie saoudite

    Des corrompus qui font arrêter les corrompus de l’autre bord. Lutte de pouvoir. C’est tout

     

    Répondre à ce message

  • #1834232
    Le 6 novembre à 08:09 par SpiritusRector
    Spectaculaire vague d’arrestations en Arabie saoudite

    Le vent à mal tourné, la pression augmente. "L’héritier" en question à dû recevoir des ordres.

    C’est le changement de cap, ou la mise à l’index internationale au nom d’un soutien au Wahhabisme et donc au terrorisme international.

    Le tout suivi de repentances pécuniaires dévastatrices, de fronde de prince opportunistes, d’émeutes, d’assassinats internes et de crise sociale aggravée menant assez rapidement je pense à la dislocation finale.

    En bon prince de pacotille disposant à grand peine de la fidélité de l’armée et de la police en tant de paix, il n’a pas mis longtemps à trancher et à obéir aux Rothschilds.

    Il ne tient simplement pas à hériter d’un pays déchiré.

     

    Répondre à ce message