Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Stage Au Bon Sens – Au contact du réel (du 13 au 19 juin 2021 dans les Pyrénées-Orientales)

Du 13 au 19 juin 2021, Au Bon Sens vous propose un stage d’une semaine dans les Pyrénées-Orientales (66) pour ré-apprendre les savoirs pratiques élémentaires avec Marco !

 

Il s’agit d’un stage comprenant des aspects théoriques et pratiques s’adressant aux personnes qui envisagent un retour à la terre de manière sérieuse mais aussi aux individus ou groupes désireux d’approfondir certains aspects spécifiques. L’objectif est de proposer des activités ré-apprenant certains savoirs pratiques élémentaires.

 

Pré-requis :

Avoir un minimum de condition physique afin d’être capable d’accéder à pied au lieu du stage. Il est nécessaire de marcher 2 kilomètres en montagne avec un dénivelé positif de 200 mètres, soit environ 45 minutes. Le portage des bagages sera pris en charge par nos soins.

 

Au programme :

- Activités physiques et/ou de plein air.
- Réveil physique du matin / Initiation à la boxe pieds-poings / Étirements - assouplissements.
- Randonnée : ascension du roc Saint Sauveur.
- Randonnée aquatique en combinaison dans un torrent de montagne.
- Vulgarisation des outils à manche.
- Introduction au travail de la terre. Implantation d’un verger/potager.
- Initiation à la construction : Ossature bois / Poteaux-poutres et maçonnerie à la chaux.
- Captage de source.
- Approche de la conduite d’un troupeau d’herbivores par l’éthologie.
- Initiation au bûcheronnage.

Plus de renseignements sur le site Au Bon Sens.

 

La bande-annonce du stage :

 

S’inscrire au stage « Au contact du réel » du 13 au 19 juin 2021
sur le site d’Au Bon Sens :

 

Nombre de places limitées.

À ne pas manquer sur E&R :

 






Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Les PO un des plus beau département de France, cela fait 16 ans que j’y passe les vacances d’été : des plages magnifiques, une campagne très variée avec de nombreuses essences d’arbres, des routes bordées de lauriers roses, les Albères et les Pyrénées... On peut, sur la piste cyclable, remonter le Tech, d’Argelès à sa source 60 km plus loin . Ballade accessible aux débutants . Beaucoup plus préservée que la Côte d’azur, et plus ensoleillée . Des gens normaux, pas du tout de frime et de fric comme sur la Côte . Des familles... Pour la mystique : quand on vient de l’ouest, à quelques km on voit le diable siégeant sur le Canigou... Pour le cul les maisons closes de la Junquera, un lieu où souffle l’esprit, à ne pas manquer, juste pour voir bien entendu... Pas sûr qu’ils aient rouverts .

     

    Répondre à ce message

    • Quelle jolie carte postale. Les Pyrénées orientales sont aussi le plus fort taux de RSA. Pas d’industrie, du travail saisonnier pour migrants à la pelle et une population réfractaire qui se revendique d’appartenir à une peuplade fortement anti national et qui a soutenu le putch manqué de la bande du sorcier Puigdemon en cavale depuis 2017. Il est plus facile d’y venir en stage que d’y rester pour s’installer dans les montagnes .

       
    • j’ai aussi entendu dire que beaucoups de beatniks et autres hypies illuminés campaient dans leurs vans avec cheminées intégrées au bord des forêts et des routes en attendant la fin du monde prédit par je ne sais quel prophète de malheur ! et pourtant quelle belle région où l’on peut trouver matière à prendre le maquis en cas de coup dur !

       
  • #2711321

    Un stage de néo nazis survivalistes ,racistes, haineux, gilets jaunes, misogynes, qui prennent de la vitamine c et assassinent des poulets pour les manger ? Au milieu de la nature ? Trop dangereux.

     

    Répondre à ce message

  • est ce que piero san giorgio intervient pendant le stage ?

     

    Répondre à ce message

  • #2711969

    Un bel endroit dans les PO : le Lac Saint Jean, entre le Boulou et Céret . Admirablement et discrètement aménagé, les familles y pique-niquent sous les platanes géants . Baignade parmi de très belles carpes et au milieu des canards . Entouré d’une immense pelouse tondue tous les matins . Exposé au sud, au fond du panorama magnifique : les Pyrénées . Et au delà bien sûr des demoiselles aussi souriantes que vénales .

     

    Répondre à ce message

  • Perpignan la ville la plus chaude de France avec Ajacio . Pas d’industrie, pas de pollution . Un ciel bleu divin . Arjelès-plage : une des plus belle et longue promenade de France, en bordure de la plage immense, gazon bien entretenu, palmiers, pins, lauriers roses en quantité, les familles qui défilent du matin au soir, sur les bancs les petits vieux qui font semblant de lire le journal et qui matent le cul des filles... Céret très bien préservée dans son jus, la ville des artistes, la rue principale qui en fait le tour et ses platanes géants, aucune publicité racoleuse . Collioure évidemment la perle de la côte vermeille, beaucoup de monde et de familles, sa forteresse dont la muraille très haute tombe dans la mer, son église les pieds dans l’eau, peinte par Derain Matisse et bien d’autres . La variété est telle dans les PO qu’on ne s’y ennuie jamais . Pas étonnant que le département gagne des milliers d’habitants chaque année . Le ski à 1h30 de Perpi, une plage de 20km, une campagne ravissante : normal que les gens qui y habitent n’aient absolument pas besoin d’aller voyager ailleurs, ils ont tout à disposition, en été on les retrouve sur les plages .

     

    Répondre à ce message

  • Je ne comprends pas pourquoi la Côte d’Azur soit si cotée, et les PO si décriées, pour les bobos parisiens, "Argelès c’est cheap" . En tout cas les paysages des PO soutiennent parfaitement la comparaison avec ceux de la Côte d’Azur, d’autant plus que le littoral sur la Côte est souvent défiguré par l’urbanisation, la bétonisation à tout va . Et comparées à celles de la Côte les plages des PO sont immenses, ex : 20km de plage d’Argelès au Canet, la plage de Perpignan . Dommage que la ligne TGV s’arrête à Montpellier, si elle état prolongée jusqu’à Perpi, elle mettrait Paris à 4 heures, et Barcelone à 5 h de Paris . Il y a encore 4-5 ans on pouvait avoir un appart de 100 M2 à Perpi pour 100 000 euros, 10 fois moins cher qu’à Paris ! Hélas les "colons" commencent à radiner et les prix augmentent...

     

    Répondre à ce message

  • Quel beau lieu et quelle belle vie à la française, l’art de vivre et de prendre ce que la nature donne de si bon, goûteux et tout semble doux et odorant.

     

    Répondre à ce message

  • Il serait souhaitable que la PARITE soit respectée au cours du stage, que chacun puisse reposer sur le sein de sa chacune, en regardant la constellation d’Orion et en indiquant à sa compâââgne l’Etoile Polaire, le ciel est si pur dans les PO .

     

    Répondre à ce message

  • #2732382

    Ce stage est l’occasion de se rappeler que la vie citadine est artificielle, et que la nature est sans pareille pour nous ramener à la vie.
    Qui plus est dans un cadre idyllique avec un hôte aussi compétent que sympa.
    A ne pas rater, vraiment, c’est incomparable avec la semaine de vacance à la mer ou ailleurs, que ce soit par l’environnement ou par ce que vous y apprendrez.
    A un de ces jours Marco.

     

    Répondre à ce message

    • Franchement j’aimerai bien y aller mais pas trop de force, Marco est un type formidable je l’ai rencontré à AG, j’irai pour changer d’air sûrement, étirements, un peu de boxe à 64 ans je suis complètement rouillé mais pour le roc du st sauveur et le reste impossible.