Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

StreetPress (et le Système) contre Égalité & Réconciliation

Une réponse aux amalgames et imprécisions

Le cas Behnam Najjari illustre parfaitement la différence entre volonté d’informer et volonté de nuire. Le désir permanent de nuire à E&R du site StreetPress conduit à des amalgames et à des erreurs. Dans le cas du président de l’association suisse des Amis d’Alain Soral, nos collègues légèrement aveuglés par leur rage antipatriotique française sont tombés dans deux pièges : ils ont amalgamé le terrorisme à Behnam Najjari, et Behnam Najjari à Alain Soral. Le schéma est grossier, la photo de une l’atteste : il y avait un chaînon manquant entre Alain Soral et le terrorisme islamique ou islamiste, et ce lien, c’est Behnam Najjari.

 

 

En fait de président de Égalité & Réconciliation suisse, Najjari n’est que le président de l’association Les Amis d’Alain Soral. Première nuance. Ensuite, si nous devions nous aussi tomber dans l’obsession accusatoire et la dérive amalgamante, nous écririons un article, illustré par un colon israélien en « Cisjordanie », armé jusqu’aux dents, et tenant des propos extrêmes, appelant par exemple à l’extermination des Palestiniens. Ce qui est loin, dans le « camp » d’en face, d’être le cas de Najjari, qui se définit en tant que « survivaliste ». Mais les colons israéliens, entourés d’une clôture de haine et de soldats de l’armée israélienne, qui font régner la terreur chez ceux dont ils ont volé la terre, sont-ils autre chose ? Ce n’est pas nous, mais l’ONU qui le dit. Et l’ONU n’est pas connue pour être une « association » extrémiste.

 

 

Monter des articles en utilisant les articulations ni factuelles ni logiques mais dictées par le calcul qui génère les fameux « amalgames », ce n’est pas du journalisme : c’est du procédé accusatoire, la technique des mauvais juges. Des juges et partie, dans le cas qui nous intéresse. Le vrai journalisme aurait pour tâche d’analyser les motivations du site StreetPress, dont on a l’impression qu’il a été monté uniquement dans le but de nuire à E&R. Pourquoi pas, si on en reste à des principes déontologiques, où chacun dit la vérité de l’autre, ou ce qu’il croit être la vérité de l’autre. C’est de bonne guerre… informationnelle ! Et nous la pratiquons, cette joute pacifique, depuis le premier jour. Certes, quelques-uns de nos articles peuvent choquer les prosionistes en place, qui n’ont jamais répondu sur le terrain des idées. Ils préfèrent le terrain juridique, où ils disposent de toutes les forces possibles, visibles et invisibles. Une réponse qui se situe, on le voit, sur un terrain exclusivement répressif. Or, si E&R existe toujours, c’est bien parce que nous nous situons sur deux plans bien définis : l’information et la non-violence.

Ce que nos adversaires idéologiques de l’extrême gauche ne respectent pas, par exemple : ils agressent, insultent, ne se plaçant jamais sur le terrain des idées, où chacun peut deviner qu’ils semblent dépassés ; et coincés par leur proximité objective avec un pouvoir qu’ils croyaient honnir. Cependant, cette extrême gauche, on le voit, bénéficie de toutes les largesses du pouvoir politique (subventions, relais médiatiques), et juridique (protections, relaxes). De notre côté, on n’a pas le droit à l’erreur : la moindre faute est grossie, dénoncée, et châtiée impitoyablement, dans un concert d’invectives et un déchaînement de violence médiatiques.

 

 

Procès de Moscou à la française

Alain Soral n’a pas le droit de passer dans les grands médias pour s’exprimer – même sur le service public, dont le principe fondamental est ainsi bafoué –, et surtout pour se défendre. C’est un procès à charge, sans aucun moyen de défense, un procès public devant une foule intoxiquée par des meneurs (les « éditorialistes »), avec interdiction d’argumenter. Toute défense a été criminalisée ! Et ce n’est pas le piteux Conseil d’État qui va changer ça.

Malheureusement, ce désolant spectacle a deux conséquences : le peuple se défie lentement du pouvoir, en voyant bien qui défend qui, et commence à reconsidérer les accusateurs, dont les arguments semblent de plus en plus faibles, au fur et à mesure que leur voix s’élève. Actuellement, on en est aux hurlements, les attentats – qui sont hélas tombés à pic pour les victimes d’hier et pour les accusés d’aujourd’hui – n’ont rien arrangé. Ils ont renforcé la bêtise et la cruauté d’une élite qui se trouve emportée dans une rage contre-productive. Pour tout le monde : pour les gens, qui ont à affronter une crise sociale sans précédent, mais qui voient comment sont traités les contestataires, c’est-à-dire ceux qui remettent la légitimité de l’élite dirigeante en cause ; et pour l’élite en question, qui n’a plus pour option que l’intensification de la répression. Et la vague terroriste actuelle semble être le point d’orgue de cette intensification. Ce n’est pas un amalgame, mais une constatation sociologique et politique. De cette politique réfléchie et informée qu’on n’a visiblement plus le droit de faire.

 

 

Quant aux valets plus ou moins conscients du pouvoir réel que sont les « investigateurs » de StreetPress, nous les invitons à faire un vrai reportage sur les centaines de milliers de « survivalistes » israéliens en terre palestinienne, pour voir de leurs propres yeux qu’à E&R, on n’a pas besoin de faire des amalgames.

Un peu d’investigation sur les « investigateurs » de StreePress, avec E&R :

Le conflit qui empoisonne le monde entier, sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Merci d’avoir rétabli l’équilibre .


  • Je suis adhérent E&R – donc sûrement classé par le système dans les “fidèles” d’Alain Soral – et moi aussi chez des “armes” chez moi : les livres que la LICRA a fait interdire, et bien d’autres politiquement incorrects.
    PS : le terme “fidèle” n’a pas été pris au hasard par StreetPress à mon avis, il a une forte connotation islamiste.


  • Si le terrorisme c est avoir en sa possession des armes de guerre alors le plus grand terroriste qui en possede plus que quiconque est bien l etat comme nous l avons toujour su.

     

  • Je n’aimerais pas être à la place des Jonathan, Jérémie, David et autre Nathaniel de StreetPress. Ca doit être difficile de se regarder dans une glace quand on joue ce rôle là en tant qu’homme...

     

  • Ils n’ont rien trouver de mieux comme tenu de terroriste que la tenu et l’arme règlementaire de l’armée suisse ?
    Ah oui ! mais le teint basané avec la barbe ça fait terroriste.
    Pour les armes à la maison, chaque suisse en possède plusieurs et cela depuis fort longtemps.

    Après les agent de sécurité de la RATP traités du jour au lendemain de terroriste potentiel juste parce qu’ils étaient musulmans, voici venu celui des militaires ?


  • Ils ont osé les salauds ! Et l’opinion publique est si manipulable qu’elle est capable de croire que Soral est complice des "terroristes" . Le cercle se resserre autour d’E&R .


  • Sur la première photo c’est un Fass 90 , le fusil mitrailleur de l’armée Suisse. J’ai eu le même.


  • #1346560

    On aurait retrouvé un cerveau chez les journaleux propagandistes de street press, information a confirmer concernant cette milice, qui probablement est influencée...


  • La photo que StreetPress a publié montre Najjari avec un SIG-550 - ou Fass 90 - fusil d’assaut réglementaire de l’armée suisse. Tout soldat ayant effectué son service militaire se voit assigner cette arme et se doit de la conserver à son domicile.
    Pour les autres armes retrouvées chez lui, elles ont toutes été acquises légalement, tous les documents officiels nécessaires ayant été présentés par l’intéressé.

    À noter que ce non-événement semble, sous couvert de vérifications, faire plus de bruit en France qu’en Suisse.


  • Vous imaginez le truc : Des mecs lancent un journal et pour faire le buzz sur un scoop au premier numéro ils mettent en couverture une énorme photo d’un mec coupeur de tête de daesh arnaché de couteau de fusil d’assaut une tête coupée sanguinolante à ses pieds et ils titrent en gras : "Des Armes chez un proche de Laurent Fabius " Mdr le style de journalisme ! ça serait du bon boulot tiens !

     

    • N’importe quel abruti peut être journaliste tant ce métier exige peu de vocation intellectuel.

      En fait un journaliste ne fait que réciter la grande messe des grands patrons et des banquiers c’est tout. Rares sont les journalistes pourvus de capacités intellectuelles conséquentes, et non ignorant.


  • Nous avons des moments durs devant nous. Il s’avère que si tu dis que tu es contre une migration de masse ou que tu ne crois pas au réchauffement climatique, tu finiras dans des camps de rééducation. L’UE est entrain d’étudier les possibilités de pucer tous les citoyens afin d’identifier les terroristes. Celui qui refuse d’être pucé est un terroriste selon l’UE.


  • En 1939 le Canard Enchaîné a bien accusé Céline d’être partie prenante dans une conspiration " Goebellienne "... (lettre au "droit de vivre" du 14 juillet 1939) .


  • Pour l’instant j’ai au moins le tiercé dans l’ordre... Vivement la suite des évènements !
    Ben oui, faut rigoler...


  • Pourquoi n’y a t il pas de site type hoaxbuster solide pour dénoncer ce genre de rumeur montée en mayonnaise ?


  • Bravo ER pour ce nettoyage de la saleté que représente la désinformation ! On est derrière vous !


  • Je pense qu’ils ont oublié de faire d’une pierre deux coups. Le titre aurait été : "Des armes de guerres et des cassettes de Dieudo chez un fidèle d’Alain Soral"
    Il n’est pas beau le monde civilisé ?


  • Comment manipuler les masses. On dirait une démonstration à la Chomsky.


  • Quelques précisions concernant les armes à feu en Suisse.
    1 il est très facile de se procurer une arme, il suffit d’avoir un casier judiciare vierge, remplir un document (qui coute 20€) et on peut acquérir une arme (! Acquérir pour l’avoir à la maison, le permis de port d’arme, lui est très difficile à obtenir)
    2 il y a beaucoup de collectionneur, amateur d’arme en Suisse mais elles sont la plupart du temps en possession de collectioneur (et rarement dans les mains de "gangster" si on peut dire comme ca, la Suisse a la 3 eme densité d’arme par habitant (estimation de swissinfo, toutes les armes n’étant pas enregistrées)
    En conclusion, cette polémique n’est qu’un gros feu de paille, cet homme est dans son bon droit, la seule raison de ce "buzz" est son nom à consonance albanaise, maghrébine et les menaces proférées contre Geneve de la part de l’EI mais il n’y a aucune raison qu’il fasse la une des journaux.

     

    • Cet homme est d’origine iranienne et patriote de surcroit, facteur très aggravant ! En tout cas soutient total à Behnam, il aurait suffit que ca ait été une racaille et tous ces médiocres auraient criés "PADAMALGAM", mais non, pas pour lui ! Et d’ailleurs, ca m’étonnerait que cela lui fasse vraiment plaisir qu’on répète ces absurdités, il est au dessus de ca


  • Qu’on nous parle aussi des enfants juifs français qui s’enrole dans l’armée du TSAHAL : je ne crois pas qu’il s’ammusent avec des fusils à pression à air ni apprennent à tirer sur des belettes là bas en Palestine !


  • #1346852

    D’après laurent fabius street press fait du bon boulot...


  • L’étau se resserre. Avez vous constaté ? Le nombre exponentiel de micro évènements ou de faits divers sordides liés à l’usage d’armes à feu qui sont montés en épingle par les médias ces derniers temps. Cela sonne à mes oreilles comme le non-bruit d’un mécanisme bien huilé, digne d’une montre Suisse.
    Si j’étais parieur, je dirais que fin 2016 ou début 2017 à tout casser, on nous réservera de grosses surprises...


Commentaires suivants