Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Syrie : l’attentat du cimetière de Damas revendiqué par une "alliance de groupes djihadistes"

Le groupe Hayat Tahrir al-Cham a revendiqué la double attaque à l’explosif, qui avait fait samedi au moins 40 morts et 120 blessés dans la capitale syrienne.

 

Le groupe djihadiste Hayat Tahrir al-Cham (Organisation de Libération du Levant) a revendiqué dimanche le double attentat perpétré samedi matin au cimetière de Bab al-Saghir situé dans le quartier Bab Moussalla de Damas, a annoncé la chaîne de télévision libanaise Al-Mayadeen.

Selon les premiers éléments de l’enquête, deux bombes de fabrication artisanale ont explosé au moment où des pèlerins chiites quittaient leurs cars près du cimetière de Bab al-Saghir. Les services de sécurité ont plus tard neutralisé une troisième bombe près d’une moto garée à proximité du lieu de l’exposition.

L’attentat a fait au moins de 40 morts et 120 blessés. Certains pèlerins hospitalisés après les explosions sont dans un état critique. Les médecins craignent que le nombre des victimes augmente.

 

 

Le groupe Hayat Tahrir al-Cham (Organisation de Libération du Levant) a été créé en janvier 2017 sur l’initiative de l’organisation Front Fatah al-Cham (ex-Front al-Nosra). Il réunit plusieurs formations extrémistes et a pour chef un ancien commandant d’un autre groupe terroriste tristement célèbre, Ahrar al-Cham.

Le cimetière de Bab al-Saghir, qui abrite les têtes des participants de la bataille historique de Kerbala, est un lieu de pèlerinage important pour les musulmans, surtout pour les chiites. La bataille de Kerbala (aujourd’hui en Irak) opposa en 680 quelque 30 000 hommes de Yazid Ibn Mu’awiya à l’armée des partisans de Hussein, fils d’Ali et petit-fils du prophète Mahomet, qui n’était composée que de 72 hommes.

Qui déstabilise la Syrie ? Lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.