Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Lafarge admet avoir financé le terrorisme

Ainsi que la campagne d’Hillary Clinton

La cimentier suisse admet des pratiques « inacceptables » pour sécuriser sa cimenterie en Syrie.

 

L’enquête interne de LafargeHolcim sur les activités en Syrie confirme que la filiale locale de Lafarge a cherché des arrangements avec des groupes armés pour maintenir ses activités. Mais le groupe n’a pas pu établir qui en étaient les destinataires finaux.

L’an passé, LafargeHolcim a ouvert une enquête interne en réponse à des articles de presse impliquant les opérations de l’ancienne société Lafarge dans sa cimenterie syrienne, précise jeudi le cimentier franco-suisse dans une prise de position, en marge de ses résultats annuels. Selon ces allégations, des collaborateurs de Lafarge auraient réalisé des transactions avec certains groupes armés et avec des tiers visés par des sanctions, courant 2013 et jusqu’à l’évacuation de l’usine en septembre 2014.

« L’enquête montre que la filiale locale a remis des fonds à des tierces parties afin de trouver des arrangements avec un certain nombre de ces groupes armés, dont des tiers visés par des sanctions, en vue de maintenir l’activité et d’assurer un passage sûr des employés et des approvisionnements vers, et depuis l’usine », indique LafargeHolcim.

La détérioration de la situation politique en Syrie a entraîné des défis très difficiles quant à la sécurité, les activités de l’usine et les employés, admet le groupe. « Cela incluait des menaces pour la sécurité des collaborateurs ainsi que des perturbations dans les approvisionnements nécessaires pour faire fonctionner l’usine et distribuer ses produits ».

 

Erreurs de jugement

Toutefois, «  l’enquête n’a pas pu établir avec certitude quels étaient les destinataires ultimes des fonds au-delà des tierces parties concernées », ont conclu les enquêteurs. Le groupe juge, rétrospectivement « inacceptables » les mesures prises pour poursuivre les activités.

« Les responsables des opérations en Syrie semblent avoir agi d’une façon dont ils pensaient qu’elle était dans le meilleur intérêt de l’entreprise et de ses employés », souligne LafargeHolcim. «  Néanmoins, l’enquête révèle des erreurs de jugement significatives en contradiction avec le code de conduite alors en vigueur ».

Les activités de Lafarge en Syrie ont fonctionné à perte durant la période en question. Elles représentaient moins de 1 % du chiffre d’affaires du groupe à cette époque.

 

Code renforcé

Conséquence de l’enquête interne et de ses résultats, le Conseil d’administration de LafargeHolcim a approuvé un certain nombre de mesures, dont la création d’un comité Éthique, Intégrité et Risques. Au menu également, un programme de revue des tiers à risques et un nouveau programme de contrôle des sanctions et des exportations.

L’organe de surveillance a demandé à ses dirigeants exécutifs de mettre en œuvre ces actions avec force, selon le communiqué. Il ressort clairement qu’il ne peut pas y avoir de compromis sur certains sujets et sur l’adhésion aux standards du Code de conduite de l’entreprise, quelles que soient les difficultés opérationnelles.

 

Révélations en juin

Pour mémoire, en janvier, le gouvernement français confirmait avoir saisi la justice sur de possibles infractions commises par le cimentier Lafarge en faisant fonctionner son usine en Syrie, malgré des interdictions européennes. Le parquet a ouvert une enquête préliminaire sur la base de cette plainte en octobre.

Le fonctionnement de la cimenterie de Jalabiya, dans le nord de la Syrie, sous la responsabilité d’une filiale locale de Lafarge, faisait alors déjà polémique, après les révélations en juin par le journal Le Monde sur de possibles arrangements avec l’organisation État islamique (EI).

La plainte du ministère de l’Économie porte, elle, sur une interdiction d’acheter du pétrole dans ce pays, édictée par l’Union européenne en 2012 dans le cadre d’une série de sanctions contre le régime de Bachar el-Assad. Cette plainte remonte à fin septembre.

Sur le groupe Lafarge, sur E&R :

Sur le terrorisme et ses soutiens, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1676218

    Tiens tiens ! Donc cette entreprise aurait payé des groupes mafieux terroristes pour s’assurer une relative paix des affaires, un niveau de sécurité lui permettant de pouvoir continuer son business. Je me dis qu’il serait intéressant de savoir s’il existerait des cas similaires mais qui concerneraient par exemple de grosses entreprises américaines ou israéliennes.

     

    • #1676313
      le 02/03/2017 par Chevalier Lefebvriste
      Lafarge admet avoir financé le terrorisme

      @Eric
      Et bien puisque on le tolère pour Lafarge et Daesh...pourquoi avons-nous demandé à la SNCF de demander pardon pour nos z’heures-les-plus-sombres ?
      Les 130 victimes du Bataclan, les 86 victimes de Nice, les victimes de Toulouse et de Montauban, Charlie Hebdo, les victimes de Sid Ahmed Ghlam, de Yassin Salhi, du Thalys, le couple de policier de Magnanville (Yvelines), c’est moins grave du coup Lafarge peut financer des assassins ?
      On hiérarchise les victimes !
      Il y en a de moins victime que d’autres étrange !!
      En 1940 certaine victimes valait plus qu’en 2016 !!


    • #1676357

      Très bien @chevalier Lefebvriste. Cependant je ne suis pas sûr de saisir votre commentaire en regard du mien.


    • #1676546
      le 02/03/2017 par Chevalier Lefebvriste
      Lafarge admet avoir financé le terrorisme

      @Eric
      Mon très cher Eric je vous sent sur la défensive je vais donc éclaircir mon propos ...
      Qui a financé les bolcheviques et les nazis en même temps des savoyards ayant immigrés à New York ?
      Qui a financé les révolutions arabes des membres de Civitas français ?
      Qui finance les manif anti-Trump un cousin éloigné de Mgr Lefebvre ?
      Non !



      Je me dis qu’il serait intéressant de savoir s’il existerait des cas similaires mais qui concerneraient par exemple de grosses entreprises américaines ou israéliennes




      C’est une parabole ou un trait d’humour en aucun cas une attaque ...il ne faut pas voir des attaques partout on va te traiter de complotiste !
      Et c’est mal vu aujourd’hui par Mediapart, Libé , le Figaro, l’Obs ou le Monde !
      Je ne suis point de cela, moi aussi je suis un fasciste, nazi, homophobe, misogyne, raciste ,xénophobe, soralien, antisémite, hétéro et blanc ...
      Je plaisante bien-entendu (détends toi camarade)
      Bon carême merde quand même !


    • #1676839

      Je suis parfaitement détendu, rassurez-vous. Simplement je n’étais pas sûr de saisir votre commentaire initial. Mon premier commentaire était donc et bien évidemment ironique.


    • #1676868
      le 03/03/2017 par Chevalier Lefebvriste
      Lafarge admet avoir financé le terrorisme

      @Eric
      Je sais je plaisante moi aussi....
      Bien à toi camarade


    • #1676897

      Bien à vous également et au plaisir.


  • #1676255
    le 02/03/2017 par serpolet
    Lafarge admet avoir financé le terrorisme

    Lafarge a tout simplement été victime d’un racket . "Tu paies ou on explose ton usine ".


  • #1676266

    Rappelons que Lafarge, comme la plupart des entreprises du CAC40, n’est *plus* une entreprise française, depuis le début des années 2000.
    Les turpitudes de cette multinationale mafieuse ne nous regardent pas, nous Français.


  • #1676308

    A la libéralisation, les entreprises dans cette situation ont été nationalisées de fait. Qu’attend le gouvernement ? Ah, oui, j’oubliais, le gouvernement aujourd’hui, c’est Lafarge et les autres multinationales.


  • #1676318
    le 02/03/2017 par Andreas
    Lafarge admet avoir financé le terrorisme

    Les masques tombent. Au suivant… Le gouvernement français ? Israelien ? Allemand ? Americain ? La démocratie imposée par violence en utilisant le terrorisme étatique.


  • #1676320
    le 02/03/2017 par karimbaud
    Lafarge admet avoir financé le terrorisme

    et c’est l’état anti-Français responsable et/ou continuateur de ce chaos botulo-sarkoïde, qui ose jouer les vierges effarouchées !?...pourritures, va !!


  • #1676515

    Il faut aussi enquêter chez l’opérateur Français Orange qui a mis son matériel dernier cri au service de l’armée israélienne qui bombardait le peuple palestinien sans défense pendant l’été 2014 !