Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Terrorisme et agitation : l’endiguement de la Chine par les États-Unis

À présent qu’il est clairement démontré que le mouvement Occupy Central de Hong Kong est un mouvement de sédition soutenu par les États‑Unis [1], les lecteurs devraient comprendre que toute cette agitation récente n’est qu’un volet d’une vaste campagne menée sans relâche par les États‑Unis dans le but d’endiguer et de gagner à ses vues la nation chinoise.

Déjà, à l’époque de la guerre du Vietnam, la publication en 1969 des « dossiers secrets du Pentagone », comme on les a appelés, révélait que ce conflit faisait tout simplement partie d’une stratégie d’envergure destinée à endiguer et à contrôler la Chine.

Trois citations importantes [2] tirées de ces dossiers mettent en évidence cette stratégie. Il y est dit que :

« (…) la décision de février de bombarder le Nord Vietnam et l’autorisation de juillet de lancer la 1re phase de déploiement n’ont de sens que si elles viennent appuyer la stratégie de longue haleine menée par les États‑Unis pour endiguer la Chine. »

On y lit aussi que :

« La Chine (à l’instar de l’Allemagne de 1917, de l’Allemagne, pour l’Occident, et du Japon, pour l’Orient, des années 1930, et de l’URSS de 1947) se profile comme une puissance majeure menaçant de miner notre importance et notre efficacité dans le monde et à plus long terme, mais de manière plus menaçante encore, de monter toute l’Asie contre nous. »

Finalement, on y trouve un aperçu de l’immense théâtre régional à l’échelle duquel les États‑Unis s’étaient mobilisés contre la Chine à l’époque :

« Tout effort de longue durée visant à endiguer la Chine (vu que l’URSS “ endigue ” la Chine au nord et au nord‑ouest) doit comporter trois fronts : a) le front Japon‑Corée ; b) le front indo‑pakistanais ; et c) le front du Sud‑Est asiatique. »

En définitive, les États‑Unis ont perdu la guerre du Vietnam, ainsi que toute chance d’utiliser les Vietnamiens comme alliés interposés contre Beijing. Mais la longue guerre contre Beijing allait se poursuivre ailleurs.

Cette stratégie d’endiguement [3] allait être actualisée et exposée de façon détaillée dans le rapport de 2006 du Strategic Studies Institute, intitulé String of Pearls : Meeting the Challenge of China’s Rising Power across the Asian Littoral [Le collier de perles : Pour répondre au défi de la puissance grandissante de la Chine sur le littoral asiatique] [4]. Ce rapport présente, dans leurs grandes lignes, les efforts déployés par la Chine pour sauvegarder son réseau vital d’approvisionnement en pétrole s’étendant du Moyen‑Orient à ses rives de la mer de Chine méridionale, ainsi que les moyens à mettre en œuvre par les États‑Unis pour maintenir leur hégémonie à l’échelle des océans Indien et Pacifique. L’hypothèse est que si l’Occident, par sa politique étrangère, échouait à convaincre la Chine de participer en acteur responsable au système international de Wall Street et de Londres, une position de plus en plus conflictuelle devrait alors s’imposer pour parvenir à contenir la montée en puissante de cette nation.

Cette guerre par alliés interposés s’est manifestée sous la forme des prétendus printemps arabes, au cours desquels les intérêts chinois ont été mis à mal dans des pays comme la Libye, réduits au chaos par des mouvements de subversion soutenus par les États‑Unis, voire par des interventions militaires directes. Le Soudan sert lui aussi de terrain de bataille interposé [5] où l’Occident engendre le chaos pour expulser les intérêts chinois du continent africain.

Plus récemment, des troubles politiques ont ébranlé l’Asie du Sud‑Est. La Thaïlande ne s’est que tout récemment débarrassée d’un régime fantoche des États‑Unis [6] dirigé par le dictateur Thaksin Shinawatra, et ce, tandis que le Myanmar voisin s’efforce de conjurer le mouvement de sédition des fronts politiques anglo‑américains dirigés par Aung San Suu Kyi [7].

En Chine même, les États‑Unis se servent du terrorisme pour déstabiliser et diviser la société chinoise et rendre ingouvernable le vaste territoire chinois. Dans la province de l’ouest du pays, le Xinjiang, les États‑Unis soutiennent pleinement des séparatistes violents [8].

Lire la suite de l’article sur vineyardsaker.fr

Sur la stratégie et les méthodes des États-Unis en Asie,
chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La moitié des produits exportés par "la Chine" sont fabriqués dans des usines appartenant à des occidentaux, Japonais, US, Allemands etc... Cela signifie que l’Occident exploite la moitié de la main d’œuvre industrielle chinoise : la Chine est SEMI-COLONISEE .

     

    • La dette américaine est détenue à deux tiers par les chinois, les américains sont colonisés au deux tiers par les chinois... Ce genre d’analyse n’a pas de sens, ; le problème chinois est l’autorité hors l’autorité en général à tendance à contenir la créativité, ce manque de créativité induit une plus grande productivité c’qui implique l’inversement chez les USA qui risque par leur créativité de faire chuter la Chine et la Russie par un coup fourré, une magouille financière comme ils savent le faire ; quand les Sionnistes auront couché toutes les nations, en dernier ressort ils s’occuperont des maçons goys avec qui ils sont associés pour faire leur ruse ces temps-ci


    • à "Leprince",

      Tu dis : "...les Sionnistes... ils s’occuperont des maçons goys..."
      C’est un non-sens camarade, le Sionisme est une création purement maçonnique qui s’appuie sur le Judaïsme et son tribalisme intrinsèque, les Juifs en sont les otages malgré eux en quelque sorte.
      Les planificateurs du sommet de la "pyramide" (Rotchild, Rockfeller en tête) ne considèrent ni goys ni élus, ils sont simplement des adorateurs de l’antéchrist, leur but étant simplement, par le billet des sionistes, de reconquérir Jérusalem afin de reconstruire le prétendu temple de Salomon qui sera en fait le palais de l’antéchrist.


    • La moitié des travailleurs chinois sont exploités par les occidentaux, ça veut dire que la moitié du PNB de la Chine doit en fait etre ajouté à celui du bloc occidental . Et les sionistes US qui poussent des cris d’orfraie en constatant les progrès de la Chine sont les premiers à le savoir .


  • Quand le botuleux est venu à Nancy en septembre pour feu "hôtel Europe"( youpi),il a désigné trois grand ennemis de la démocratie et de l’Occident :
    la Chine : pour l’économique
    la Russie : pour militaire
    "l’islamisme"jihadisme, daesh etc...:pour le religieux !

    Au moins avec lui c’est clair !!


  • Depuis 35 ans on vend des usines "clés en main" à la Chine, qui en a profité pour nous inonder de ses produits à bas prix, et maintenant on se rend compte "qu’on aurait pas du..." mais il est sans doute trop tard .

     

    • "On a vendu à la chine des usine clé en main"

      Qui est ce "ON"

      Pensez vous que ce "ON" soit idiot, que ce "On" soit un imbécile ? Peut être pensez vous aussi que Hollande est un idiot ?

      Tout cela a été mûrement réfléchi et fait partie d’un plan mondial d’ensemble. Tout comme la Russie, Mao a été financé par les mêmes qui ont financé la dernière guerre mondiale.

      Si vous pensez que la Chine et la Russie sont les adversaires du NOM vous vous trompez. Tous ces pays utilisent les circuits financiers mondiaux, ils font partie de la même pièce de théâtre qui a été écrite par ceux qui dirigent.

      Je ne prétend pas connaître le plan, mais il ne me viendrais pas à l’esprit de penser que les industriels et les financiers qui ont aidés au développement de la chine l’on fait sans en avoir l’ordre.

      Une dernier exemple pour vous montrer que ceci est voulu en haut lieu :

      Quand vous achetez par ebay un chargeur de téléphone 2 euros et qu’il vous est livré chez vous sans frais de port, et que le même chargeur,acheté en France 10 euros vous est livré chez vous avec 2 euros de port, cela veut veut dire que la poste française livre gratuitement les colis du fournisseurs chinois alors qu’elle fait payer 2 euros la livraison du paquet venant de France.

      Cela prouve donc que la faillite industrielle de la France est programmée en haut lieu.

      La chine a été instrumentalisée pour casser les industries des pays développés et les ramener à l’age de pierre.

      Le NOM n’aime pas le développement : cela fait trop de gens intelligents et bien formés à manipuler.



    • "On a vendu à la chine des usine clé en main"

      Qui est ce "ON"




      « L’élite a ouvertement prononcé une sentence de mort contre la Nation Européenne et elle s’est aussi jurée de changer complètement et irréversiblement la composition de la population en Europe. En retour, nous prononcerons une sentence de mort contre l’élite et ses valets. »

      (Kai Murros)



  • Les USA ont prévu d’établir leur gouvernance mondiale en suivant l’essai concluant sur le Kosovo Serbe , ils ont prévu de déclencher des guerres ethniques ou civiles partout en Europe , en France leurs collabos vont propulser marine Le Pen au pouvoir en faisant mousser les faits divers en attaques terroristes islamistes , après quoi ils vont tenter de faire à marine Le Pen ce qu’ils ont fait à Slobovan Milosevich puis la France passera sous gouvernance des casques bleu comme au Kosovo , s’il le faut des zones se déclareront séparatistes comme en Ukraine... suivez bien les événements géopolitiques , ça serait bien que alain Soral nous donne son avis sur ce point de vue .