Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Texas : un adolescent ouvre le feu dans une école et tue 19 enfants et 2 adultes

 

À revoir impérativement :
Alain Soral sur les meurtres de masse aux États-Unis (2012)

Soutenez E&R avec odysee.com

 

Un adolescent de 18 ans a ouvert le feu, mardi 24 mai, dans une école primaire au Texas, tuant 19 jeunes élèves et deux adultes, un drame qui a replongé l’Amérique dans un cauchemar chronique, Joe Biden exhortant à un sursaut pour réguler les armes à feu. « Quand, pour l’amour de Dieu, allons-nous affronter le lobby des armes ? », a lancé le président américain dans une allocution solennelle à la Maison-Blanche, se disant « écœuré et fatigué » face à la litanie des fusillades en milieu scolaire.

 

Les mobiles de cette attaque, l’une des pires dans une école depuis des années, sont pour l’instant inconnus. La fusillade s’est produite à l’école primaire Robb, à Uvalde, une ville située entre San Antonio et la frontière mexicaine. D’après les informations du New York Times, 90 % des élèves de l’école attaquée sont d’origine latino-américaine et 87 % sont « économiquement désavantagés ».

Le tireur a tué ses victimes « d’une façon atroce et insensée » dans la ville d’Uvalde, a déclaré le gouverneur républicain du Texas, Greg Abbott. De nationalité américaine, il aurait d’abord visé sa grand-mère, dont l’état de santé restait à préciser, avant de se rendre à l’école en voiture pour y perpétrer son massacre.

Lire la suite de l’article sur francetvinfo.fr

 

Le récent précédent, sur E&R :

 






Alerter

130 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2964940

    Si j’ai bien compris donc, Biden, qui vient d’accréditer 40 milliards de dollars d’armes vers Ukraina, en appelle à l’amour de Dieu pour affronter le lobby des armes ?

     

    Répondre à ce message

  • Je me pose une question : y avait-il de telles tueries aux Etats Unis dans les années 50 et 60 ?

     

    Répondre à ce message

    • Il y a de moins en moins de tueries aux Usa, difficile à croire mais c’est la vérité. Je vous laisse imaginer comment c’était il y a 100 ans..

       
    • #2965554
      Le 27 mai à 05:42 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Texas : un adolescent ouvre le feu dans une école et tue 19 enfants et 2 (...)

      Charles Joseph Whitman, né le 24 juin 1941 et mort le 1er août 1966, est connu pour avoir perpétré le massacre de l’université du Texas à Austin le 1er août 1966, faisant 16 morts et 32 blessés

      - anecdotiquement, il est d’ailleurs cité dans le film Full Metal Jacket, de Stanley Kubrick, la première partie, au camp de formation des Marines
      il a aussi inspiré La Cible (1968) de Peter Bogdanovich, un film qui entend marquer une transition historique de l’Horreur

       
  • A la base de ces actes complètement fous, les responsables de l’immigration intensive profitent de la bêtise des plus nombreux, cherchant midi à quatorze heures.

     

    Répondre à ce message

    • Exact, Washington essaie d’étouffer ses propres peuples sous le flot ininterrompu d’immigrés... Un peu comme l’UE avec l’immigration en Europe. Washington est aux USA ce que Berlin est à l’Europe. Tôt ou tard, il faudra reposer la question du sécessionnisme...d’un côté comme de l’autre de l’Atlantique, quitte à ce que ce sécessionnisme soit aidé par les Russes et les Chinois s’ils veulent se libérer de l’impérialisme américano-israélo-germanique.

       
  • Je ne pense pas que les USA veuillent désarmer leur population. Non pas parce que ça permet des carnages comme celui-ci de temps en temps (régulièrement ?), mais parce que les armes personnelles y sont un gros business purement américain. Leur dieu réel étant mammon, rien ne peut changer tant qu’un substitut qui rapporte autant et fait marcher l’économie n’est pas trouvé. Et on ne voit vraiment pas ce qui pourrait supprimer ce marché tellement juteux. Des tueries d’innocents de temps en temps ne sont que la soupape du système qui permet hypocritement de dire aux autres nations : voyez nous ne sommes pas tous comme cela.

     

    Répondre à ce message

  • Je n’ai pas souvenir que ce type d’événement ait eu lieu du temps de Trump à la Maison Blanche, étrange non ? Hormis l’épisode BLM qui n’aurait fait qu’une victime. Les réseaux démocrates ont besoin d’événement pareil pour tenter de maintenir leur contrôle on dirait.

     

    Répondre à ce message

  • Combien d’enfants seront tués par vos 40 milliards de dollars d’armes que vous envoyez à l’Ukraine, M. Biden ?

    Lamentable ordure de président hypocrite, fourbe, menteur et corrompu jusqu’à la moelle.

     

    Répondre à ce message

  • Comparé au père de Schwab qui était un industriel nazi qui fabriquait notamment des lances flammes qui ont servi à Oradour ce gamin est un piètre criminel amateur ...

     

    Répondre à ce message

  • L’argument du libre port d’arme en tant que prévention contre l’avènement d’un tyran n’est pas vérifié par l’expérience américaine : les individus le moindrement suspects de résistance à la tyrannie, par exemple les anarchistes déclarés, la police ne les laisse pas se promener en liberté avec des armes bien longtemps, ils sont plutôt, et ce depuis toujours, depuis bien avant l’affaire Sacco et Vanzetti, systématiquement arrêtés et interrogés pour un rien le long de la route, amenés en garde à vue, harcelés de diverses manières. Cela se vérifie non seulement pour les individus mais pour les origines ethniques soupçonnées de mentalité subversive, dans le sillage de ce qui fut toujours la manière de traiter les amérindiens.

    Les armes aux USA, il est entendu tacitement, par la lecture qu’il convient de faire du second amendement ("a well-ordered militia") que c’est pour ceux qui sont du côté de l’ordre établi et sont prêts à faire plus que leur part pour le défendre en tant que flics volontaires de fait. De manière générale l’expérience montre que plus un citoyen aime porter des armes et prend plaisir à s’entraîner plus il tend à soutenir l’état dans ce qu’il a de plus tyrannique contre les pauvres et contre les libre-penseurs et à diriger ses armes contre les ennemis de la grande propriété à laquelle il s’identifie. Et plus il aime les politiciens aux intentions les plus tyranniques et anti-démocratiques. Beaucoup des armes vendues sont achetées par ceux qui en font un métier d’occasion comme gardien de ranch ou vigile.

    Quand la question de race intervient elles sont soit entre les mains des racistes établis (aujourd’hui plus des mafieux Italiens ou Coréens que des Anglo-Saxons de type KKK comme c’était le cas plus traditionnellement) soit entre les mains de gangs noirs qui font les basses oeuvres des services secrets en milieu ghetto. Elles ne sont jamais entre les mains du monde ordinaire des ghettos qui subit le premier les sévices et les exactions de ces gangs : cela ne leur est pas permis, c’est eux qu’on arrête ou qu’on interdit d’en porter au nom de règlements locaux tatillons ou des exigences de leurs proprios, cependant que les drive-by shooters mitraillent en toute sécurité.

    Devant ces massacres d’enfants par des desperados on se demande pourquoi ils ne s’en prennent pas à de vrais oppresseurs comme des menteurs professionnels des médias : la raison en est que tout porteur d’arme aux idées subversives est arrêté bien avant le moindre geste.

     

    Répondre à ce message

  • #2965369

    En Suisse, il y a pratiquement dans chaque maison ou appartement une arme de guerre, emmenée par les citoyens avec eux lorsqu’ils partent faire une période de milice réserviste...

    Et il n’y a pas de tuerie dans les écoles, que je sache !

    Si les américains veulent faire quelque-chose de positif, qu’ils commencent par interdire l’usage d’armes à feu avant 25 ans, et que passé cet âge l’achat d’une arme devrait être conditionné à la présentation d’un document d’identité et justificatif de domicile, plus une attestation d’un club de tir spécifiant la capacité d’usage de cette arme...

    On peut y ajouter que toute personne faisant l’objet d’un suivi psychiatrique ne pourra pas acheter d’arme létale...

    Enfin, que les scènes de violence armée ne devraient pas être accessibles aux mineurs, dans les films et vidéos.

    Ce ne sont que quelques pistes (je n’ai pas lu les autres commentaires)...

     

    Répondre à ce message

  • Ce qu’en dit Xavier Rauffer, loin des poncifs de la gauchiotterie française...

    https://www.bvoltaire.fr/xavier-rau...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents