Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Thales et le pass sanitaire

La famille Bloch-Dassault à la pointe de la surveillance de masse

Dans cette vidéo, Éric Verhaeghe met en exergue le fait que l’État français, par le biais de Thales (groupe principal du complexe militaro-industriel français, détenu par la famille Bloch-Dassault), est désormais porteur d’une « vision industrielle de l’identité numérique » dont l’objectif final est la mise en place d’un système de surveillance de masse.

 

 

Thales au coeur du pass sanitaire

 

C’est en allant sur le blog de l’entreprise Thales (en anglais) qu’on comprend dans quelle cohérence d’ensemble s’inscrit cette première étape du capitalisme de surveillance qui s’appelle le pass sanitaire. Thales entend en effet proposer une solution globale d’identité numérique et nous expose avec une forme de naïveté comment ce projet va se décliner.

 

Thalès écrit donc :

So-called digital ‘vaccination passports’ will play a key role in enabling citizens to access all manner of services and will act as a precursor to the rollout of mobile digital IDs.

(Les passeports vaccinaux joueront un rôle-clé dans la capacité des citoyens à accéder à toutes sortes de services et agiront comme des précurseurs au passage vers l’identité numérique sur téléphone portable).

Le pass sanitaire est donc un « précurseur » ! L’anticipation d’un système généralisé où l’identité ne sera plus établie par un document officiel « autonome » comme une carte d’identité, mais bien par un « portefeuille » numérique conservé sur un cloud et une application dont l’archivage échappera à l’utilisateur.

Autrement dit, il s’agit de nous habituer à changer de mode d’établissement de notre identité.

 

Un portefeuille digital pour accéder aux services publics

Sur le fond, Thalès ne cache pas l’ambition « centrale » du pass sanitaire, qui est de devenir une plate-forme d’accès aux différents services publics disponibles sur Internet. Pour ce faire, le pass sanitaire repose sur un wallet, un portefeuille numérique, pour lequel la Commission européenne a d’ores et déjà posé les bases.

In both cases, the deployment of a digital wallet – primarily for digital driving licenses – will act as a gateway and the foundations for other vital government services, such as health passes.

(Dans tous les cas, le déploiement du portefeuille digital – initialement pour le permis de conduire – fonctionnera comme une plateforme d’accès et des piliers pour d’autres services publics vitaux, comme les passes sanitaires”.

On comprend donc que le pass sanitaire est la face émergée d’un iceberg technique qui se constitue progressivement, et qui va bouleverser la notion d’identité « administrative ». Désormais, les citoyens seront directement gérés par un Big Data qui permettra de leur donner accès à certains lieux ou à certains services par le contrôle de l’intelligence numérique.

 

Quand le portefeuille digital remplacera le passeport

Dans la palette de services que « l’ID numérique » devra rendre, on trouve en particulier le remplacement en bonne et due forme du bon vieux passeport actuel. Celui-ci sera bientôt rangé aux oubliettes de la préhistoire et remplacé par une application sur un téléphone, où toutes les données individuelles seront centralisées.

Last but certainly not least, the EU Digital Identity will allow citizens to use their documentation across the entire region.

(Enfin et pas des moindres, l’identité digitale européenne permettra aux citoyens d’utiliser leurs documents à travers tout le continent).

On se souvient que l’Europe s’était fondée sur l’aspiration à un continent sans frontière et sans contrôles d’identité. Subrepticement, on est passé à une Europe avec des contrôles universels poussés à un point inconnu jusqu’ici. C’est sans doute le progrès des Lumières qui veut ça.

 

Portefeuille digital et euro numérique

Mais c’est une autre fonctionnalité du wallet qui doit retenir l’attention, car elle rejoint le projet d’euro numérique que nous avons évoqué cette semaine. Il s’agit de l’utilisation du portefeuille digital comme moyen de paiement.

It gets really exciting when you realise that the wallet can host both digitalised identity and payment credentials. This could allow people, for example, to pay a deposit on a new apartment or settle an outstanding speeding fine directly from their smartphone.

(Cela devient exaltant de penser que le portefeuille digital peut héberger à la fois une identité numérique et des moyens de paiement. Ceci permettrait aux gens, par exemple, de payer une caution pour un nouvel appartement ou de régler une amende pour excès de vitesse directement depuis un smartphone).

On y vient, donc : le pass sanitaire devrait déboucher sur une ramification future, le paiement en ligne, par exemple des impôts ou des amendes. Ou du loyer. Ou des traites sur en emprunt bancaire...

Bref, si l’on se souvient que l’euro numérique serait à la main complète de la Banque centrale européenne, l’espace de liberté qui restera au consommateur pour arbitrer ses dépenses va devenir de plus en plus contraint. Du propre aveu de Thalès, en effet, l’État saura tout de vous, y compris de votre situation financière ou bancaire.

 

La porte ouverte au crédit social

On voit bien dans quel état de dépendance ce système entreprend, sans que ce projet ne soit publiquement explicité auprès des citoyens, de placer les individus. Se met en place une architecture qui rendra possible le « crédit social » à la chinoise : le wallet contiendra des marqueurs indiquant qui n’a pas payé ses impôts, ou ses dettes, qui a roulé trop vite, qui a tardivement réglé sa pension alimentaire. Et si le marqueur apparaît, l’individu sera interdit d’accès à certains services, ou à certains achats.

Peu à peu, il sera marginalisé, sans possibilité de s’y opposer.

C’est bien à cela que sert le pass sanitaire. Il n’est pas une fin en soi. Il est un début, un précédent, une mise en bouche. Vous savez désormais dans l’attente de quoi il sera maintenu après le 15 novembre.

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

56 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2792705
    Le 23 août à 06:58 par Jidosan
    Thalès et le pass sanitaire

    Et voilà, on en revient à la première thèse complotiste qui fut raillée car elle prétendait que COVID 19 signifiait Certificat Of Vaccination IDentifiable (by) 1 (pour A) et 9 (pour I) = AI (pour Artificial Intelligence)... Pour les monoglotes francophones malcomprenant, cela veut dire Certificat de Vaccination IDentifiable par l’Intelligence Artificielle... C’est désormais officiel !

     

    Répondre à ce message

  • #2792716
    Le 23 août à 07:23 par raslebol33
    Thalès et le pass sanitaire
  • #2792785
    Le 23 août à 10:00 par Jean de tramecourt
    Thalès et le pass sanitaire

    Le pass n’est effectivement pas une fin en soi ,...mais le début d’une nouvelle ère !
    Je crois que nous sommes à l’aube du " meilleur des mondes " d’huxley !

     

    Répondre à ce message

  • #2792850
    Le 23 août à 11:34 par Jay
    Thalès et le pass sanitaire

    1)Le pass, le vaccin, le sars cov2 in silico ne sont pas les vrais ennemis, le vrai ennemi c’est le test RT qPCR.
    Tant que vous n’aurez pas compris cela, le mythe de la contagion va continuer à détruire la société et les rapports humains.

    2)Pas besoin de reconnaissance faciale pour nous forcer à payer nos impôts, pv, taxes, il y a déjà le prélèvement direct sur le compte ou sur le salaire, beaucoup plus efficace qu’un pass.

     

    Répondre à ce message

  • #2792932
    Le 23 août à 13:40 par Ju
    Thalès et le pass sanitaire

    Barrez vous de ce trou à rats... La France va devenir sans doute le pire pays où vivre sur la terre entière dans les années qui viennent.

     

    Répondre à ce message

  • #2792988
    Le 23 août à 15:29 par la main visible
    Thalès et le pass sanitaire

    L’expérimentation de la carte vitale dématérialisée sur smartphone qui a commencé il y a deux ans dans le Rhône (69) et les Alpes Maritimes (06) sera étendu dès le 01 octobre dans dix départements supplémentaires qui n’ont surement pas être choisis au hasard : la Gironde (33), l’Hérault (34), la Loire Atlantique (44), le Nord (59), le Puy de Dôme (63), le bas Rhin (68), la Saône et Loire (71), la Sarthe (72), Paris, et la Seine Maritime (76). Au départ ce n’est pas obligatoire, mais ça s’étend à dix autres départements et ça s’enfonce toujours sournoisement. C’est donc au départ sur la base du volontariat après une proposition faite par courriel à chaque assuré (de se faire arnaquer). Pas d’envoi de courrier à une vieille mamie à Charolles ; c’est pas la cible.

    C’est une initiative Buzyn, celle qui a eu un pass OMS pour la Suisse avec gros salaire. Il paraît que ça va rendre de nombreux services aux utilisateurs et que ça va permettre de lutter contre la fraude. Ça va aussi rapporter de l’argent aux copains. L’application intègre le service de vérification d’identité à distance des firmes Tessi et Electronic IDentification.

    La masse est friande d’applications, elle télécharge tout se qui lui est suggéré. La e-carte Vitale fera illusoirement son bonheur tandis qu’elle fera son malheur. La masse a toujours plongé : cartes de fidélité, paiement sans contact, linky, injections, QR code ... chaînes et fers.

     

    Répondre à ce message

  • #2793026
    Le 23 août à 16:29 par christian
    Thalès et le pass sanitaire

    Et tu ne pourras même pas te construire une cabane quelque part car comme l’a relaté E&R, on est en train de vouloir règlementer le survivalisme.
    C’est qui on ?
    Je plains les jeunes, ils ne sont pas en nombre dans la rue, ils vont le payer cher.
    Y’a plus de conscience.

     

    Répondre à ce message

    • #2793357
      Le 24 août à 07:25 par leperigourdin
      Thalès et le pass sanitaire

      Cela a toujours été interdit pour la simple et bonne raison que des petits malins foutaient un mobilhome dans une forêt de pin au bord de la mer, puis il y foutait leur femme et les gosses. Puis ils allaient à la mairie exigeaient le raccordement à l’elec souvent au mois d’octobre-nov-dec.

      Le maire se retrouvait coincer soit à reloger soit à dire à ERDF de faire le raccordement au frais de la commune.
      Je vous la fais courte mais un mobilhome c’est à la norme 15-100...

      Les communes ont été obligé de réagir et ça a engendré des lois encore plus restrictives qu’il y a 40 ans.

      Faut réfléchir aussi qu’on ne peut pas laisser le territoire miter avec des caravanes, des mobilhomes et des caravanes.

      Les 9/10 de ces survivalistes sont des anciens antifas, c’est dommage qu’ils ne profitent pas du paradis multiculturel qu’ils ont encouragé.

      En effet pour ceux qui sont honnêtes et ne veulent pas s’installer au bord de la mer pour faire une plus value c’est terriblement injuste et liberticide.
      Une fois de plus on paye le laxisme envers les gauchistes et quelques gens du voyage.

       
  • #2793177
    Le 23 août à 20:26 par leperigourdin
    Thalès et le pass sanitaire

    Les jeunes n’ont pas encore conscience de la puissance d’un poison dans le sang même en infime quantité.

    Il faut leur rappeler que 3 piqûres de frelons et c’est le cercueil si on ne prend pas très vite un antidote !
    Une seul piqûre d’araignée mygale aussi.
    Donc la quantité infime peut tuer.

    Et puis il y aura aussi les effets sur votre système immunitaire dans 10 ans, 20 ans, 30 ans !

     

    Répondre à ce message

  • #2793320
    Le 24 août à 06:08 par doc
    Thalès et le pass sanitaire

    Il est évident qu’un sérieux épouillage s’impose...

     

    Répondre à ce message

  • #2838195
    Le 4 novembre à 17:58 par pl
    Thalès et le pass sanitaire

    un fond norvégien s’est retiré de thales pour des raisons éthique.
    est-ce par rapport à l’identité numérique ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents