Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

The Red Pill, le documentaire qui met les féministes en colère

Les spectateurs traités de nazis !

Le 21 janvier à Montréal, au Théâtre Rialto, on pourra voir un documentaire hyper controversé, qui sème la polémique depuis des semaines.

Imaginez : The Red Pill (la pilule rouge) est un documentaire, réalisé par une femme, qui donne la parole à des groupes de défense des droits des hommes !

On y parle (entre autres) du taux de suicide, du décrochage scolaire et de la violence conjugale qui touche les mâles occidentaux.

Or, à Ottawa en décembre, une représentation du film a été annulée. Quand le film a finalement été présenté dans une autre salle que celle prévue initialement, des manifestantes(s)s traitaient les spectateurs qui allaient voir le film de « nazis ».

En Australie une pétition a circulé pour empêcher la diffusion du film et même pour empêcher la réalisatrice d’entrer au pays... Une projection à Melbourne a été annulée ! En Angleterre, des groupes de pression ont tenté en vain d’empêcher les projections du film.

Des féministes, qui n’ont même pas vu le film, seulement des extraits, sont même allées jusqu’à qualifier le documentaire de misogyne.

La réalisatrice, l’Américaine Cassie Jaye, a eu toutes les difficultés du monde à financer son film. Des compagnies avaient peur d’être associées à ce sujet aussi controversé ! Elle a dû se tourner vers une campagne de sociofinancement pour boucler son budget. [...]

J’ai demandé à Cassie ce qu’elle avait le plus appris en rencontrant ces groupes de droits des hommes. Elle m’a parlé de la mortalité au travail qui touche les hommes à 95% ; des morts dans l’armée qui touchent les hommes à 98% ; des droits des pères qui sont bafoués par le système de justice ; du décrochage scolaire chez les garçons alors que les programmes gouvernementaux visent seulement à aider et encourager les filles ; du taux de suicide alarmant chez les hommes ; de la moins grande espérance de vie des hommes ; des gars qui se trouvent à payer des pensions alimentaires pour des enfants qui ne sont pas les leurs ; des hommes victimes d’agressions sexuelles ; etc.

« Ce n’est pas que les hommes sont plus des victimes, ou que les femmes sont plus des victimes. C’est que les problématiques des hommes ne sont pas les mêmes que celles des femmes. Mais le féminisme, qui est supposément pour l’égalité, ne se penche pas sur les problématiques typiquement masculines. »

Lire l’intégralité de l’article sur journaldemontreal.com

 

Un aperçu du film :

(pour activer les sous-titres français, utiliser l’icône « Sous-titres » dans la barre de contrôle de la vidéo)

Pilule bleue ou pilule rouge ?
L’heure du choix, chez Kontre Kulture :

 

Sur les différences hommes-femmes (et ceux qui veulent les effacer),
chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

62 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Très saine initiative, qui contribue à briser le manichéisme scandaleux du féminisme dominant.


  • C’est encore une façon de monter les uns contre les autres ,
    il y a des hommes abuseurs mais il y a aussi des femmes
    abuseuses , voire même des tigresses.....

    Ce n’est pas certain du tout que la proportion d’hommes
    abuseurs soit supérieur au nombres de femmes abuseuses ..... ?

    A chacun son rôle de manière équitable , et pas besoin la plupart
    du temps de toutes ces associations qui ne sont pas toujours pour
    le bon équilibre .


  • #1642295

    C’est stupide de créer des groupes d’hommes pour contrer ce féminisme institué alors qu’il suffirait d’interdire toutes ces associations !
    Elles ne font pas "avancer la société" puisqu’elles détruisent ce qui permet justement de faire société (l’entente homme-femme donc du couple puis de la famille...)
    Il faut donc exiger auprès des politiques l’interdiction de ces groupes ! Sinon, encore combien de suicides, de divorces etc ?

     

    • Le but de ce groupe n’est pas de contrer le féminisme mais rappeler que les hommes souffrent également ; que dans certaines situations les femmes sont même avantagées au détriment des hommes, ce qui brise le mythe de la femme éternellement opprimée par l’homme et détentrice unique de la souffrance (ça ne rappelle pas une autre communauté). Le féminisme d’état ne défend pas la femme, il attaque l’homme.
      Ce groupe a un effet bénéfique : son existence est remis en question contrairement au féminisme. Tout comme la gaypride est promue mais pas la family pride. Une marche pour les minorités ethniques mais pas pour les autochtones.


    • #1642411

      "Il suffit" ? "Exiger" ? Vous vivez sur quelle planète ?


    • Sans groupe de pression il ne peut y avoir de changement de loi....
      Relisez vous....
      Quel est le poids d’hommes isolés !?


    • C’est un moyen de répondre aux féministes outranciers.

      - Les femmes sont moins bien payées que les hommes au travail !

      Réponse : 95% des personnes tuées au travail sont des hommes. Qu’en pensez-vous ?


    • Family pride et gay pride expliqué comme cela c’est limpide



    • Le but de ce groupe n’est pas de contrer le féminisme mais rappeler que les hommes souffrent également



      Les lobbies de pression qu’on se farcit aujourd’hui sont tous nés sur des idées se voulant généreuses. On veut défendre les noirs victimes de discrimination, on veut permettre aux victimes de l’holocauste de ne pas se sentir trop traumatisés, on veut rappeler que nombre de femmes souffrent et se suicident. C’est toujours bien, du moins ça commence toujours comme ça et après... Procès ! Procès ! Procès !

      L’hommisme c’est comme les white power : on peut avoir de la sympathie pour ces groupes qui se font si souvent discriminer ... mais in fine, ils servent surtout à créer de nouvelles raisons de se taper dessus et d’horizontaliser la lutte.

      Les seuls mouvements acceptables, ce sont ceux en défense des patriotes et des travailleurs français (de souche ou de branche).


    • Le problème c’est que les politiques vivent de ces associations et que j’ai bien peur qu’il soit malheureusement trop tard pour dissoudre ces associations. Puis les médias gangrenés par des femmes aussi cupide que utopique, ces bourgeoises qui ne savent pas ce qu’endure une femme de ménage, un ouvrier du bâtiment ou une caissière
      Comme dirait l’autre," le vers est dans le fruit"
      Malheureusement on ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs, et vu le poids des associations féministes dans le monde occidental, il faut créer énormément d’association en contrepoids.
      "Ils" ont voulu la guerre des sexes, les gens ont été assez c..s pour rentrer dans le jeu


  • De voir en face ces problèmes laisse un constat amer, on est tous très mal là, car dans ces circonstances personne ne peut vivre dignement sa vie. En tous cas la femme aux cheveux rouges est une caricature à elle toute seule, sa gestuelle la trahit. Les hommes de ce reportage sont dignes, capables d’introspection. Dieu que ce monde est devenu laid ! En Suisse toutes les histoires de divorces que je connais sont faites d’hommes aux droits bafoués.

     

    • #1642388
      le 13/01/2017 par Le juge était une femme
      The Red Pill, le documentaire qui met les féministes en colère

      En France le constat est terrible, les hommes sont broyé par un système judiciaire (affaires familiales) fait par des femmes et pour des femmes.
      L’homme est d’office le coupable sauf cas rares.


    • L’introspection est plus une qualité masculine (attention une femme peut être assez masculine). la rouge à l air d’être une femme très féminine ajoute à cela un logiciel libéral tu as une fofolle peut-être femen voir lesbienne.



    • fait par des femmes et pour des femmes



      Je suis très loin d’être féministe et pourtant, je suis désolé de vous le dire, mais ce ne sont pas les femmes qui sont responsables de cette évolution désastreuse de la justice. Les femmes magistrates sont en réalité beaucoup plus conciliantes envers les hommes (et les femmes ; envers tous, en fait) que les magistrats hommes qui peuvent se laisser aveugler par leur soif de justice...ou d’idéologie.
      Je me souviens d’une étude faite à la fin des années 2000 qui expliquait que les tribunaux à majorité féminine infligeaient des peines moins lourdes dans les affaires d’agression à sexuelles que les tribunaux à majorité masculine qui condamnaient de façon bien plus sévère.

      Alors, ne confondons pas femmes et féministes, je vous prie.

      Beaucoup de femmes profitent d’un système qui joue en leur faveur (les cas de divorce et de garde des enfants est un cas patent) mais elles n’en sont pas pour autant les initiatrices.


  • Il est temps qu’en France ce mouvement arrive aussi...

     

  • #1642327

    Je ne vois pas le rapport avec les nazis !
    Elles cherchent quoi ces bonnes femmes ?
    Je n’ai jamais été féministe et je ne le regrette absolument pas quand je vois toutes ces dérives !
    Il y a des hommes qui souffrent, il y a des femmes qui souffrent, il y a des enfants qui souffrent. Toutes les souffrances ont droit à ma compassion.

     

    • le rapport, c’est le gauchisme - voir l’excellent article de Gaétan pour les abonnés...

      les USA découvrent la pensée fanatique - ce qu’on a connu en Europe avec les religions et maintenant le gauchisme.

      les gauchistes sont ir-raisonables, à moitié fous, et violents avec ça...

      Geoffrey, neo-communiste



    • Je ne vois pas le rapport avec les nazis !



      Le féminisme est une creation capitaliste de destruction du salariat et de la famille, donc ceux qui s’y opposent sont forcement des fachos.

      Demande a Bernais de t’expliquer qui est derrière le féminisme. Un petit indice ? Ce ne sont pas des Bouddhistes.


  • Lorsque les femmes se dégradent la société entière se dégrade , ce n’ est pas pour rien que le plan de destruction des valeurs civilisationnelles et religieuses ait commencé par les femmes . Elles sont devenues le terreau fertile de toutes les dégradations et perversités imposées par le dogme du nouvel ordre mondial par le biais du libéralisme libertaire et de la gauche athée , il n’ est donc pas étonnant qu’ a présent ce soit les enfants qui deviennent la cible privilégié de l’ idéologie démoniaque , en s’ appuyant sur la négation de l’ ordre naturel et de Son créateur.
    On peut réduire le concept a tuer l’ homme et le père c’ est tuer Dieu et l’ affaire est bouclée .
    Ce qui frappe c’ est la facilité avec laquelle les femmes adoptent cette idéologie de tous les combats des minorités d’ aujourd’hui , ayant un engramme fortement implanté dans leur mental depuis de nombreuses décennies , elles se rangent systématiquement et de manière hystérique du coté de ceux qui s’ opposent a l’ ordre naturel , aux principes de la morale et de la religion et qui réclament des droits en niant tout devoir envers le Créateur et en rejetant le sens même de la création.
    Conscientes ou pas , les féministes stupides œuvrent uniquement dans le sens du matérialisme et de l’ athéisme . C’ est d’ autant plus facile d’ employer les femmes a cette œuvre satanique qu’ elles sont naturellement plus matérialistes que les hommes , plus attachées a l’ illusoire , plus sentimentales , ce qui est au départ une condition nécessaire au rôle de mère . A noter que matière , matérialisme , maternelle et mère ont la même racine sanskrite : mata .
    Un des principes énoncés dans les Védas aussi vieux que la création , rendu insupportable a l’ esprit de la modernité matérialiste est que " la femme doit toujours être sous la protection de son père , ou de son mari , ou de son fils et en aucun cas doit être seule livrée a son mental faible et a ses sens " Bien sur cela n’ a un sens que lorsque les hommes assument pleinement leur rôle et leur devoir envers Dieu.
    C’ est pourquoi je réitère l’ idée déplaisante a certains que la cause fondamentale du succès de l’ emprise de l’ idéologie destructrice et démoniaque réside dans l’ athéisme et dans son corolaire le matérialisme et toute la complexité et les souffrances de l’ age noir en découlent . Et il s’ agit d’ un suicide spirituel .

     

    • "Mère", "maternel", "matière" etc. nous viennent du latin, pas du sanskrit !!! (Même si, évidemment, l’on retrouve la même racine aussi en sanskrit, puisque c’est une langue indo-européenne comme le latin, le grec, et tant d’autres.)


    • #1642612

      Merci camarade ;
      magnifique.

      je me disais bien que le "nationalisme athée" avait quelque chose d’une fausse virilité, une sorte d’hystérie féminine.

      Lorsque j’ai vu pour la première fois le terme "nationalisme intégral"
      je me suis dit :
      "c’est le strict opposé (ante-christique) de la société traditionnelle ; société traditionnelle, qui normalement est intégralement ritualisée ; ou tout , jusque dans les moindres détails est orienté vers la concentration, et donc vers Dieu"

      Une fois j’ai entendu un nationaliste-catholique dire :
      "la politique aux politiques et la religion aux religieux"
      => je traduis : "le Christ qu’il reste dans son église ou sa mosquée, on s’en fout ; j’ai été baptisé, donc donnez moi le pouvoir pour que je m’éclate".
      (
      **nationaliste : position égotique, ou matérialiste, avec un simple manteau catholique.
      a l’opposé de
      **tradi : position du véritable croyant.
      ).

      Cordialement
      — un homme tradi—

      ps : et d’ailleurs Vincent lapierre avait dit quelque chose comme ça pour hugo chavez, dont les trois piliers étaient : "christianisme, socialisme et patriotisme"


    • C’est le matérialisme qui a engendré l’athéisme. Un matérialisme qui ne repose sur strictement rien d’ailleurs. Une phrase à la noix sur la question de la possibilité de l’existence de Dieu dans le temps et l’espace, et c’était réglé. La faiblesse de l’argument est telle que seule une énorme caisse de résonance idéologique a dû permettre d’imposer ça.

      Ce ne sont pas toutes les femmes qui adhèrent à ces conneries, mais de par leur sexe les femmes sont naturellement plus bourgeoises que les hommes puisque précisément elles sont toujours sous la protection du père puis du mari, qui les entretiennent, qui les initient, qui leur enseignent, etc.
      Elles ne savent pas ce qu’est le monde puisqu’elles vivent dans une bulle.
      En ajoutant à ça le fait que la femme est par essence un être de séduction et de stabilisation on peut facilement comprendre le reste.
      De toute façon, le fait de se dire traditionaliste aujourd’hui est socialement dépréciant, et comme la femme veut plaire elle est mimétique. Et elle renforce l’idéologie parce qu’elle est stabilisatrice. Mais au moindre changement de régime politique, toutes les femmes retourneront leur veste. Les femmes sont des girouettes : elles suivent le plus fort, pas le plus juste puisqu’elles n’ont pas d’indépendance de la pensée.

      Les femmes ne sont pas plus sentimentales, elles sont plus émotives et plus autocentrées, plus enclines à l’auto-apitoiement et au mensonge mais aussi plus enclines à être manipulées (quand on comprend comment elles fonctionnent). Leur impossibilité de penser au-delà d’elle-même est structurelle. Les femmes de pouvoir ont toujours été dans l’intrigue minable et la conquête de coulisse, jamais dans le combat d’idées.


    • Je répond a la personne en dessous , que non le sanscrit est antérieur au latin et que celui-ci en découle comme toutes les langues ; Et si cela est nié par les prétendus linguistes c’ est purement idéologique , ça va de pair avec la négation de l’ antériorité de la culture et de la civilisation védique originelle . Au fil du temps cette culture dominante sur le monde s’ est dégradée et toutes les civilisations qui suivirent n’ en sont que les enfants abâtardis . Tout le pan de l’ histoire du monde qui en fait la démonstration a été systématiquement nié . Bien sur cela dépend de la source a laquelle on se réfère , a savoir que si on fait confiance a la science et a l’ histoire du monde a travers la pensée occidentale on est sur de baigner dans le mensonge et dans une vision égotique de la réalité ; Il y en a même pour nous faire croire que le monothéisme n’ existait pas avant les hébreux , qu’ il n’ y avait pas de civilisation avant 6000 ans , le pire c’ est que la masse inculte avale ça sans sourciller ; Il faut donc étudier les Vedas , sruti et smriti inclues , et se demander pourquoi les nombreuses preuves archéologiques faisant la démonstration de l’ antériorité de cette civilisation originelle sont ignorées voir niées par les prétendus hommes de science !


  • La sublime Cassie Jaye incarne la féminité que les hommes admirent.

    Ses détractrices, quant à elles, sont des synthèses.

     

    • #1642596
      le 13/01/2017 par Mayol Arkan Torquemada....
      The Red Pill, le documentaire qui met les féministes en colère

      @Aurelio
      C’est pas les grandes Dame qui manquent en France camarade....
      Nous avons eu nombre de grandes femmes en France et nous en avons encore !
      Claire Colombi, Poumier Maria, Choffey Lucie, Anne Brassié, Marion Sigaut, Valérie Bugault et feu Béatrice Pignède**
      Et la plus grande parmi les grandes Sœur Marie-Gabrielle Lefebvre de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X
      Et bien-sûr Sainte Jeanne d’Arc, Sainte Thérèse de Lisieux, Sainte Bernadette Soubirous, Sainte Clotilde, Sainte Germaine de Pibrac, Sainte Philomène, etc, etc...
      Tu vois pas besoin d’aller les chercher ailleurs !
      Bien à toi camarade !!


  • Le grand n’importe quoi... ca vient des EU forcément... je les plains


  • Ces malaises femmes hommes sont le fruit de cette éducation et propagande égalitaire voulue par des personnes sans foi ni Dieu, mais avec des tonnes de lois visant à réglementer des rapports qui au fond sont équilibrés par nature pour peu qu’on les respecte. La marchandisation de la planète joue un grand rôle, la scolarité des filles et le travail des femmes sont une avancée, d’un autre côté une situation nouvelle apparaît, la domination féminine dans et en dehors des foyers dans les pays occidentaux. Et les politiciens à chaque clique vous ramènent l’égalité homme femme, comme pour attiser les clivages superficielles. Bref, voilà un des résultats de cette modernité occidentale, j’ai une réponse perso, mais en aucun cas globale !

     

    • Par curiosité, quelle est ta réponse personnelle ?

      ps : la réponse globale, quel que soit le domaine, n’est-elle finalement pas la résultante des différentes réponses personnelles ?


    • @Léonard, c’est au niveau de ma vie personnelle et mon rapport à la vie de mon couple que je parle de réponse perso. L’organisation patriarcale de la famille est devenue impossible. On ne peut pas envoyer une petite fille étudier avec des petits garçons et la cantonner au simple rôle de mère au foyer si elle n’en a pas le désir, même si pour moi c’est le plus beau "métier" du monde. Cette situation nouvelle permet à des féministes hystériques de remettre en cause le rôle d’autorité naturelle du père. Un des drames de certaines familles ou les enfants sont mal barrés vient de ce manque d’autorité du père, voire de sa démission à force qu’on lui renie comme de nos jours cette autorité qui n’est finalement que l’application des règles. Une maman n’aura jamais le coeur assez ferme envers son enfant, c’est comme ça ! Ils ont enlevé Dieu avec qui les rôles étaient définis dans le respect du profond de l’humain par des lois qui ne tiennent d’aucune réalité humaine, pour preuve y a qu’à voir le résultat. Bref on peut encore en parler des heures...J’espère t’avoir répondu.


  • Ils peuvent faire ce qu’ils veulent. Le fond du problème c’est qu’on pense "je" et pas "nous." Et comme ils ne pensent pas "nous" il n’y a pas de devoirs, que des droits.... Donc j’ai bien peur que les femmes et les hommes continuent à se regarder en chien de faillance pendant un bon moment.

     

  • Sur cette planète, les escrocs vous traites souvent de Nazi ...


  • Aaaaaaaah.... Kinsey doit être tellement fier de son "oeuvre"....

    ... Bon, pour faire simple, on les réorientera vers nos directeurs de la publication... Parce que là, plus le temps... A société de s@l*pe, système de p#te... Donc oui, qu’ils/elles aillent tous se faire... faire un stage par Germain et Alfredo. Comme dirait l’patron : "ça leur fera les pieds !".


  • #1642465

    " le documentaire qui met les féministes en colère "

    Il faut bien comprendre que les grosses féministes sont ... toujours en colère ...

    C’est comme l’eau , l’eau est toujours mouillée !!!

     

  • Il y a un truc qui est assez paradoxale chez les féministes, c’est qu’elles nous expliquent d’un côté que les hommes et les femmes ne sont pas différents par nature, elles refusent tout essentialisme concernant l’homme et la femme, sauf ça : la femme est une victime par essence et l’homme est un bourreau par essence. Le seul essentialisme qu’elles acceptent c’est celui-là.

     

  • « La femme a le redoutable privilège de pouvoir changer tout d’un coup tout entière. Ces morts et ces renouvellements instantanés de l’être terrifient ceux qui l’aiment. Il est pourtant naturel, pour un être plein de vie que ne tient pas en bride la volonté, de ne plus être demain ce qu’il fut aujourd’hui. Telle une eau qui s’écoule. Qui l’aime doit la suivre, ou bien doit être fleuve et l’emporter dans son cours. Dans les deux cours, il faut changer. Épreuve dangereuse : on ne connaît vraiment l’amour qu’après l’y avoir soumis. Et son harmonie est si délicate, dans les premières années de vie commune, qu’il suffit souvent de la plus légère altération en l’un des deux amants pour tout détruire. Combien plus un changement brusque de fortune ou de milieu ! Il faut être bien fort - ou bien indifférent - pour y résister. »

    Romain Rolland, in Jean-Christophe (1904-1912)


  • Savez vous s’il est possible de voir ce documentaire sur internet ?


  • #1642576

    Quand je vois ça, je remercie Dieu d’être gaulois et français, du pays de Brennus, Clovis, Roland de Roncevaux, Saint Louis, Jeanne d’Arc, Ronsard, Molière, Hugo, Poincaré, De Gaulle, ou Gabin...

    Cette manie qu’ont les Américains de toujours chercher à nous tirer la larmichette sur n’importe quel sujet m’insupporte de plus en plus. C’est la chounia à toutes les sauces...

    Et puis cette manie de créer des sectes à tout bout de champ, c’est vraiment de créer des problèmes pour rien : la secte "des femmes maltraitées", la secte "des hommes maltraités", la secte "des noirs maltraités", la secte "des blancs maltraités"...

    Ah mais vous allez arrêter de chialer, bon sang ?

    Il est d’ailleurs révélateur que ce documentaire soit réalisé par une femme...

     

    • Désolé, mais ce ne sont pas les ricains qui ont inventé Cosette.


    • C’est un peu facile ça.... je vous signale que c’est aussi notre pays qui a inventé cette chose très hypocrite que sont les droits de l’homme... et de la femme. Notre pays c’est aussi Voltaire, George Sand, et Simone de Beauvoir.
      Par ailleurs, tous les mouvements de défense d’une minorité ne sont pas intrinsèquement stupide.... c’est bien normal que les hommes (qui s’en prennent plein la gueule depuis le féminisme) s’unissent contre l’injustice. On est entouré de connasses incompétentes, hystériques et qui se prennent pour des hommes, alors merci de ne pas insulter les quelques rares femmes qui ont l’incroyable courage de se lever contre ça.


  • L’énorme confusion de ce documentaire est de confondre le "mouvement" The Red Pill et le mouvement "Men’s rights", ils sont a l’antipode. C’est un peu comparer les noirs comme Louis Farrakhan et les noirs de la Licra. Les hommes du mouvement "Men’s right" sont un peu l’autre face des féministes, ils sont également des Social Justice Warriors, sont des demandant. La philosophie "Red Pill" est totalement l’oppose de ca : The Red Pill est la pour montrer la face réelle des relations hommes/femmes, en gros exactement ce que Soral a écrit il y a des années et promeut le développement personnel et l’indépendance, totalement l’oppose du mouvement pour le droit des hommes. Pour en savoir plus sur le mouvement Tghe Red Pill, le mieux est d’aller visiter reddit.com/r/TheRedPill et d’explorer les sites webs dont les liens sont suggérés.


  • J’avais effectivement entendu que les Américains refusaient dorénavant de se marier tant les femmes américaines sont devenues insupportables... De plus en plus de mecs se rabattent sur des filles des pays d’Europe de l’est ou d’Asie qui font des épouses de qualité supérieure...à vrai dire au début je pensais que les mecs exagéraient, qu’ils étaient des petites natures efféminées ne sachant pas se faire respecter des femmes...en fait je n’avais tout simplement pas réalisé à quel point le mariage aux USA était devenu littéralement dangereux pour les hommes en raison d’un législation démentielle !

     

  • L’homme dispose de sa bourse dès la naissance et remplie le coffre de la femme, il n’est qu’un client, si tu dépose pas régulièrement dans les comptes, ta femme ira voir ailleurs car elle manquera de confiance, t’es comme ainsi dire "serré", les femmes ont des critères tout comme celles des banques, l’idéologie bancaire à été créé a partir du fonctionnement humain en particulier celui de la femme. En tant qu’homme on a aucun pouvoir fasse aux femmes, nous sommes actif, elle sont passives, nous pensons, elles pansent, on aboie, elles écoutent, nous devons êtres transparent tandis qu’elles sont opaques.
    L’argent bloquera toujours notre ascension.
    "Une histoire de coeur t’amènera forcément sur le carreaux"

     

  • Plus généralement : Ce n’est pas d’opposer le droit des femmes à celui des hommes qui va résoudre le vrai problème de l’humain "MODERNE" commun au deux sexes qui est ontologique ; C’est en en prenant conscience : Le problème de l’humain "moderne" c’est qu’il commande son cœur avec son cerveau ! Il est son propre dictateur prenant sa pathologie mentale du péché originel (symbolique) pour une qualité à l’instar de Descartes avec son : "Je pense donc je suis ! " (dualité) ; Antidote : Je NE ME pense pas donc je peux ÊTRE HUMAIN ... (monisme) ! " Un monde humain est un monde sans argent où la logique du partage remplace la logique de l’échange (commerce) ." La force est avec le JUSTE qui proposera l’abolition du commerce et c’est pas un politique qui le fera c’est l’humanité réveillé !


  • "Mais le féminisme, qui est supposément pour l’égalité, ne se penche pas sur les problématiques typiquement masculines"

    C’est bien pour cela que ce mouvement c’est de la merde ! Je l’ai toujours pensé et le penserai toujours ! Les féministes en carton que j’ai envie de gifler j’ai appris à les repérer !!
    je les repère à des kilomètres ces grognasses. Je conchie ces "bonnes" femmes idiotes utiles du système qui les dépasse largement ;
    Elle sont en plus souvent bêtes, moches (ça va de paire souvent), aigries et surtout ultra-fermées contrairement à l’image véhiculée souhaitée. Lesbiennes refoulées, jalouses, mal-baisées, garçons manqués, et j’en passe !
    Elles sont les destructrices souvent inconscientes du couple et des valeurs traditionnelles, de l’authenticité. Ces femmes sont des terroristes de la pensée, tout ce qui ne va pas dans leur sens est forcément pas bon. Je pousserai même jusqu’à dire que ce sont des dangers pour la civilisation et la pérennité de l’espèce humaine. Et oui !

    La souffrance n’est pas inhérente à la femme ou à l’homme, et merci à cette réalisatrice de remettre un peu les choses dans leur contexte. Quant aux réactions des différents "protagonistes" cités, ça se passera de commentaires.

    Si y en a qui sont pas contentes, allez voir le directeur de la publication. Merci !


  • En voyant la vidéo, j’ai tout de suite pensé à South Park. Si vous n’avez pas encore vu la dernière saison (saison 20), il y’a aussi une revendication des garçons de l’école primaire qui ont en marre de s’écraser devant les filles de l’école et donc ils créent un mouvement....

    En plus il y’a l’élection présidentielle, entre poire à lavement et sandwich au caca, et une affaire de Troll sur internet, bref tout un programme.

    Rigolons un peu... Prout !


  • Dans la video, à peine le mec commence à parler, les autres débarquent avec "raciste, sexiste, anti-gay....".... LOL on dirait des animaux conditionnés qui sortent toujours les mêmes mots sans comprendre.


  • Ce conflit entre la femme et l’homme est le produit des satanistes simplement pour détruire la cellule familiale et de rendre l’homme encore plus esclave et la femme encore plus soumise, plus vulnérable, plus exposée aux danger qui la guette de ceux qui la "défende" .

     

    • Oui, les globalistes et leurs plans de déstabilisation.. L’Agenda 21 étant un des grands buts.. Heureusement que les masques tombent et qu’ils perdent de plus en plus de combats.. Continuons le combat ! #Soros #Rockefeller #QuiÉtaitMauriceStrong #Gates


  • Ça n’a rien d’anormal. Une société en temps de paix a tendance à donner le pouvoir de plus en plus aux femmes.

    Mais si la guerre revient demain en Europe par exemple, ce sont à nouveau les muscles de l’homme qui vont prendre l’ascendant.

    Je me fais pas trop de souci. Surtout évitons de tomber dans la piège d’opposer les hommes aux femmes. La guerre de tous contre tous pour toujours plus d’individualisation on sait très bien à qui ça profite.


  • Pour ma part je pense que ce documentaire peut être très intéressant mais on est encore en train de créer un faux problème, tout comme on l’a fait avec le féminisme qui est aujourd’hui devenu une des boussoles de la bien-pensance, au lieu d’essayer de réconcilier les hommes et les femmes qui sont complémentaires l’un de l’autre, on créé encore une fois une nouvelle division au sein de nos sociétés déja bien scindées.
    J’espère qu’un jour l’humanité prendra conscience qu’on est tous interconnectés, quelque soit notre couleur de peau, notre religion ou notre sexe, nous avons besoin d’évoluer ensemble, pas de nous combattre sur des sujets dérisoires, il serait grand temps de dialoguer et d’oublier ses divisions génératrices de misère et de malheur pour s’intéresser enfin à de vrais sujets de fonds qui ont besoin de ce rassemblement de toutes les consciences, c’est à dire réfléchir à quel monde nous voulons laisser aux générations futures. Est ce que l’on veut les engluer dans les erreurs du passé, ou est ce que l’on veut les libérer de ce modèle de société destructeur qu’est le productivisme intégral, ou tout est marchandise.
    La solution pour l’avenir, ce n’est que mon point de vue, passe obligatoirement par le dépassement de nos différences pour enfin nous focaliser sur ce qui nous rassemble, en arrêtant de créer de faux clivages idéologiques et en réfléchissant tous ensemble à comment créer enfin une société vraiment humaine où chacun aura sa place, sans avoir besoin de piétiner l’autre pour réussir comme on nous l’inculque à l’école où il faut être le meilleur.
    Apprenons plutôt aux enfants à s’entraider, à évoluer ensemble, aidons les à dépasser cette idée morbide de concurrence et de compétition, apprenons leur à dépasser ces clivages dans lesquels on nous englue et qui n’ont pour effet que de casser la possibilité d’un dialogue serein et constructif où chaque partie veut absolument prouver qu’il a raison sans prendre en compte l’opinion des autres et y réfléchir. Revenons simplement à ce qui a fait la force de l’humanité et nous a permis d’évoluer, c’est à dire l’entraide et le partage d’idées et de connaissances.


  • Les hommes contre les femmes ou les femmes contre les hommes, même connerie.
    Groupe de pression ou loby des uns contre les autres, c’est la même chose.
    Il faut partir d’une position qui englobe ses contradictions et donne un sens à la vie individuelle en premier, et en groupe en deuxième.
    Dans une situation bouleversée, l’inspiration de Dieu ne doit pas être négligée.


  • Les féministes sont des prédatrices psychologiques d’hommes sentimentaux ou sensibles ou fragiles ou en construction ou intello, etc. Pour un homme dominant, les féministes sont les plus faciles à troncher, car elles n’ont aucun respect pour la féminité, ni la leur ni celle d’autrui. En revanche, elles haïssent les hommes subordonnés, une haine qui peut aller jusqu’au sadisme le plus abject et bien plus loin encore.

    Rien ne caractérise mieux la féministe que la prétention, la méchanceté, la haine, la jalousie, la bassesse, la sournoiserie, l’agressivité, la tyrannie a fortiori idéologique, etc.

    Toutes les femmes ne sont pas des féministes potentielles. Le féminisme touche majoritairement des hystériques à plus ou moins haut degré, c’est-à-dire des hommasses, des demi-hommes, etc. toutes ces femmes qui regrettent de n’être pas des hommes car si elles l’étaient, pensent-elles, elles pourraient dominer les autres avec leur sexe.
    Les garçons manqués, les pestes et les idiotes font de très bonnes féministes.


Commentaires suivants