Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Thomas Dutronc, le guitariste qui a commencé acteur pour Alain Soral

Comment se faire un prénom avec Hardy et Dutronc pour parents ? Par la guitare et le swing. L’humour et la distance, aussi.

 

La nuit commence à tomber sur la péniche Le Marcounet, amarrée près du pont Marie, dans le Marais parisien, lorsque Thomas Dutronc prend le micro et précise qu’il ne va pas faire trop long. Veste sombre, chemise claire, le chanteur guitariste explique combien la sélection des morceaux de son album live fut drastique : une centaine d’heures de concerts disséquées à l’heure de l’apéro, « vers 16 heures » ; hésitations, doutes, qui nécessitèrent des réécoutes, de nouveaux apéros...

Puis il loue les musiciens à ses côtés, digresse, empoigne sa guitare une douzaine de minutes plus tard (pas vraiment bref, donc), l’audience déjà en poche. Swing manouche, poème d’Aragon joliment mis en mélodie, ode à un insularisme polisson (Viens dans mon île), petites blagues. Il y a, en cette soirée de lancement de l’album Live is Love, un mélange de séduction, de bagout, d’autodérision, de talent aussi. Toutes choses pas inutiles quand vos premières heures dans le monde se sont déroulées sous l’œil des caméras, parce que votre père et votre mère comptaient parmi les chanteurs les plus populaires du pays.

[...]

Homme de groupes, de copains, affable et sociable (« J’aurais bien aimé faire le mauvais garçon, mais j’ai jamais pu »), le jeune Thomas aspire un temps à devenir... réalisateur. Le bac décroché à 17 ans, il s’inscrit en fac de cinéma, dans l’idée d’intégrer la Femis, mais tourne les talons face à la perspective de scruter à la loupe le style de Jean-Luc Godard. Lui ne jure que par Frank Capra, les Monty Python ou George Lucas et La Guerre des étoiles.

Il fait un peu l’acteur, toutefois, notamment dans Confession d’un dragueur , signé Alain Soral, alors pas encore insupportable histrion d’extrême droite.

Un boulot alimentaire, en fait, car, entre-temps, la guitare et le jazz manouche effectuent une entrée fracassante dans sa vie.

Lire l’intégralité de l’article sur lexpress.fr

 

Thomas Dutronc sur Confession d’un dragueur :

 

Alain Soral parle de son film au JT Basque (2001) :

 

Se procurer le film Confession d’un dragueur chez Kontre Kulture :

À retrouver chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents