Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Thomas Sankara : discours sur la dette

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

60 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #309082
    le 21/01/2013 par soufbadri
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    Le plus grand homme africain assassiné par le capitalisme français et mondial !


  • #309090
    le 21/01/2013 par Gigelli
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    3 mois après ce discours, Thomas Sankara a été assassiné, la France n’y est pour rien bien sûr...


  • #309119
    le 21/01/2013 par Ashoka
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    Mes respect à ce grand Homme ! Je conseil à la jeunesse africaine de lire et d’écouter les discourt de Thomas Sankara qui sont une grande source d’inspiration.


  • #309127

    J’en ai les larmes aux yeux, c’est incroyable autant de charisme, de vérité et de courage dans un seul homme. Tu m’étonnes qu’il se soit fait assassiner ! Un homme, un vrai !

    À côté de ça en France, vous avez Flamby qui a fait HEC et l’ENA et qui peine à aligner deux phrases construites malgrés ses fiches (la forme, faible et soumise, révélatrice du fond).

     

    • #309790

      Ca commence à bien faire cet acharnement sur la France, et le reste de l’Europe.
      Tu dis "VOUS avez flamby". Tu estimes donc ne pas être Français. J’espère donc que tu habites en Afrique ou que tu comptes le faire. Les mêmes mecs qui ont la haine parce qu’ils ont un mal être en France et plutôt que de réfléchir et essayer de trouver une solution qui conviendrait à une majorité, ils se replient sur eux-mêmes et crachent sur la France. Les mêmes qui se foutent de la gueule de Flamby mais qui rejettent Le Pen.


    • #309989
      le 22/01/2013 par pueblo
      Thomas Sankara : discours sur la dette

      Nenni, contrairement à toi, je pense qu’en parlant de la france, on ne fait pas mention au français mais à ceux qui l’a gouverne. Dire aujourd’hui que la france c’est les francais c’est se tromper de cible car les francais sont mal gouvernés et on espere tous qu’elle le soit autrement. Être patriote aujourd’hui c’est pas seulement aimer son pays mais aussi l’a défendre contre ceux qui souhaitent l’anéantir (pas besoin de les citer, ils sont déjà aux commandes).


    • #310190

      @Nenni En parlant de Flamby, je ne m’attaque pas à la France mais à ces "élites" illégitimes qui y on pris le pouvoir par la filouterie et le mensonge.
      Flamby ce n’est pas pas la France !! J’aime la nation Française et j’éspère qu’elle retrouvera un jour sa grandeur d’antan.


    • #311366
      le 24/01/2013 par kevorkian
      Thomas Sankara : discours sur la dette

      Il est certain que Hollande ayant été élu par 38% du peuple (et encore, sans compter ceux qui voulaient à tout prix dégager le nabot !), ce gouvernement ne représente pas le peuple.


  • #309134
    le 22/01/2013 par wilshare
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    L’Afrique noire pleure cet homme qui, étant au pouvoir a terrorisé tous les dirigeants des puissances impérialistes. Il était à la tête d’une révolution idéologique africaine profonde, de par ses combats pour l’écologie, le droit des femmes, l’unité afrcaine et le plus important : la fierté "de vivre africain". Il a finalement été assassiiné par son meilleur ami : l’actuel président du Burkina Faso. Il disait "Le Chez (Guevarra) est mort à l’age de 39 ans ... je ne sais pas si je vivrai jusqu’a cet age", effectivement il nous a quitté à 38 ans.
    Repose en Paix Thomas : "La patrie ou la mort, nous vaincrons"

     

  • #309139
    le 22/01/2013 par tonysoprano
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    Cela nous ramène encore une fois à un sujet nébuleux quand on sait que quelques mois plus tard, il était assassiné, victime d’un coup d’état ou la France a semblé tirer les ficelles dans l’ombre.
    Encore un exemple funeste de courage et d’indépendance.
    Il était déjà question à l’époque de lutter contre la toute Puissance Impériale qui cherchait et qui cherche encore à l’heure actuelle à dominer et à sucer la moëlle des plus faibles.


  • #309145

    Grand Homme, avec beaucoup d’esprit... je le découvre grace à Mr Soral, j’ai regardé son histoire... Je vous conseille d’aller oir sa fiche sur wikipedia... on apprend que Chirac-Mitterand seraient liés à son assassinat... une folle histoire, encore du sang sur les mains de l’Empire...
    De plus c’est un visionnaire, il a été assassiné cinq jours aprés ce grand discours... je comprend pourquoi... il avait pour objectif de réveiller les masses en Europe sur le problème de la dette... on voit aujourdhui que s’il avait réussi ça aurait nui au projet d’endetter tous les peuples afin de les soumettre et confisquer leures soueraineté en y plaçant des technocrates issus du monde de la finance pour les dépouiller comme en Gréce ,en Espagne et peut etre bientot en France...


  • #309156
    le 22/01/2013 par aFRIC $_$
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    Discours tenu 2 mois et demi avant sont assassinat...


  • #309165

    Très bonne idée que de nous faire découvrir cet homme.
    Il aurait fallu plus de Sankara pour l’Afrique.
    C’est tellement évident qu’il est mort trois mois plus tard.

     

    • #309747
      le 22/01/2013 par Ras Ti
      Thomas Sankara : discours sur la dette

      Bonjours .

      Il y en a eut plusieurs des "Thomas Sankara " en Afrique .

      Haïle Selassie I , Empereur d’Ethiopie , est le créateur de L’OUA (Organisation de l’unité africain ) . C’est très intéressant de s’intéresser a ce pays car il est l’un des seuls pays Africain a ne jamais avoir été colonisé . Il est intéressant de noter aussi que l’Ethiopie est chrétiennes depuis le 4éme Siecle dont la foi est inébranlable ( Sur place c’est magnifique a voir ) . On peut parlé aussi de l’agression Italienne en 1935 qu’a subit Hailé Selassie I , qui marque le réel début de la Deuxième Guerre MONDIAL .

      Tu as aussi le président Lumumba , Panafricain et anciens ministre du Congo , qui a été assassiné lui aussi !

      A bientôt , Dieu vous garde .


  • #309181
    le 22/01/2013 par Guigui
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    Ce Discours de Sankara fut prononcé au Sommet de l’OUA à Addis Abeba le 29 Juillet 1987, assassiné le 15 Octobre 1987...


  • #309222
    le 22/01/2013 par arabicafrican
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    Ou sont les vrais africains digne de cet homme !!!


  • #309275
    le 22/01/2013 par chonchon
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    Quel orateur ! Aucun politique à Paris ne lui arrive à la cheville...


  • #309301
    le 22/01/2013 par Christopher Diallo
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    La preuve que l’afrique est digne et fier. La France dite pays des droits de l’homme tua Sankara et tant d’ autres fils et filles d’afrique mais peine perdue car des Sankara,des Lumumba, des Sekou Touré, des Nkrumah,des Modibo Keita, des Amical Cabral, des Nasser, des Sylvanus Olympio, des Mugabé, des steve Biko,des Gbagbo,des Garvey Marcus , des Norbert Zongo il en existe des milliers et des milliers de par l’Afrique. Ces despotes et autres valets africains negre de service formés à l’ecole l’ancien colon sont en voie de disparition et cette jeunesse qui n’a point connue la colonisation mais consciente par la causalité historique de ses mefaits au quotidien se reveille. Nous savons que la situation economique,politique et sociale actuelle de l’afrique n’a rien à voir avec la fatalité et ne peut pas non plus s’expliquer par les clichés de Tintin au Congo du negre faineant, oisif et insouciant mais resulte d’une ideologie savemment pensée et orchrestée par l’occident depuis des siecles. Le malheur de l’afrique a commencé le jour ou le premiers occidentaux ont mis pieds sur ce continent. Point d’amalgame on ne cherche nullement à nous victimiser,ni a pleurnicher mais nous jeunesse et diaspora africaine introduisons juste une nouvelle methodologie d’analyse : faire l’etat des lieux,comprendre le pourquoi du comment, mettre visage sur l’ennemi et ses methodes et proposer une nouvelle vision pour nos freres africains. le united colors of Benetton, tous freres et soeurs nous panafricainistes n’en voulons plus. Chacun chez soi et surtout l’afrique et ses richesses aux africains. le complexe d’inferiorité et d’allienation c’est du passé pour nous.La françafrique, la francophonie, le franc CFA on tire la chasse d’eau. Favoriser une vraie solidarité des africains, les relations sud/sud. Nous definir en tant qu’africain et non comme musulman ni chretien, ni francophone, anglophone ou arabophone. Travailler à l’avenement d’un nouveau type d’africain, redefinir l’education et l’enseignement car je me retrouve plus dans les ecrits de Cesaire,de Birago diop ou hampathé Bah que dans les dits de Hugo, balzac,voltaire..., l’afrique et ses richesses aux africains, la patrie ou la mort nous vaincrons. Alea jecta est.

     

  • #309310
    le 22/01/2013 par Tous au 55 Fbg St Honnoré !
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    Ce qui prouve bien qu’un homme seul ne peut rien et que seule l’union / l’unité fait la force.
    Donc pour se débarrasser de ces riches dont Sankara parle, il ne faut pas une volonté politique mais une volonté / majorité populaire, pour faire bouger concrètement les choses...


  • #309312
    le 22/01/2013 par anonyme
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    malheureusement que reste t’il de ces belles paroles ?..RIEN
    l’empire a pillié l’afrique,et continue de le faire, s’appuyant sur des dictateurs assassins et corrompus, fomentatnt des guerres ethniques jusqu’a’ a plus soif
    rien n’a changé,
    la aussi ou est l’auto critique de l’afrique ?
    qu ’est ce qui fait que ce sont d’eternels esclaves de l’empire ?
    les masses vont ou on leur dit d’aller, mais qu’ont fait les chefs d’etats africians depuis des decennies et des decennies ?
    coruption , meurtres, genocides ....marionnettes de l’empire

     

    • #309452
      le 22/01/2013 par anoyme
      Thomas Sankara : discours sur la dette

      Très bonne remarque.
      alors que chacun commence donc à balayer devant son tapis de porte hmm ?


    • #309629
      le 22/01/2013 par arkhamian
      Thomas Sankara : discours sur la dette

      Message déjà posté sur un autre sujet : tant que l’Amérique fera rêver les jeunes africains (et c’est valable pour nous aussi), l’Empire continuera de faire ce qu’il veut. Si les gens veulent des portables, des télés et du coca cola au lieu de cultiver champs et jardins, de s’instruire et de partager, ils seront toujours des esclaves et ils l’auront bien cherché.


  • #309324
    le 22/01/2013 par Mihailovic
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    "Si le Burkina Faso refuse seul de payer la dette, je ne serai pas là à la prochaine conférence" (rires dans la salle).

    Et Thomas ne fut pas là à la conférence suivante.


  • #309380

    Quand un chef d’Etat Africain meurt il y a toujours mille et une questions à se poser.....Thomas Sankara était un homme intègre qui avait bien compris que cette conférence serait sa dernière.


  • #309386
    le 22/01/2013 par francis
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    Pas étonnant qu’il ait été assassiné avec de tels propos de vérité ! Et quel orateur de talent !

     

    • #309774

      C’est bien comme ca qu’ils ont reussi a camoufler le probleme pendant 30 ans...en assassinant ou en reduisant au silence les resistants coherents.


  • #309437
    le 22/01/2013 par Mec sous pseudo
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    Je ne connaissais pas du tout Sankara, merci à E&R ! Tant sur le fond (discours pertinent) que sur la forme (traits d’humour, formules efficaces "je porte la seule arme que je possède mais c’est parce que les autres cachent les armes qu’ils ont" etc...), assurément un grand orateur !


  • #309462

    Nous pourrons également utiliser ces immenses potentialités pour développer l’Afrique, parce que notre sol, notre sous-sol, sont riches. Nous avons suffisamment de bras, et nous avons un marché, immense, très vaste, du nord au sud, de l’est à l’ouest. Nous avons suffisamment de capacités intellectuelles, pour créer, ou tout au moins, prendre la technologie et la science partout où nous pourrons les trouver.



    Nous avons été les coloniser pour leur imposer l’économie de marché, le matérialisme, le Dieu Science, bref la modernité. Certes, au départ, ils ne nous ont pas accueilli à bras ouverts, ils ne nous ont pas lancé des fleurs pour nous remercier, loin de là. Mais nous avons fini par réussir, ils récitent désormais un discours conforme à nos valeurs. Qu’elle soit indépendante ou non, qu’elle rembourse sa dette ou non, l’Afrique deviendra donc un pays moderne comme les autres. A elle les types qui poussent des caddies dans des centres commerciaux avant de rentrer chez eux pour confier leur temps de cerveau disponible à la télévision, dans le but de savoir quelle fantastique technologie acheter pour être enfin un humain supérieur et non un singe. Car les occidentaux le savent depuis longtemps : celui qui possède la technologie est supérieur. Internet, domotique, smartphone, micro-ondes, sans cela vous n’êtes qu’un singe. Il a fallu leur taper un peu dessus pour qu’ils le comprennent, mais maintenant c’est fait. Comme le dit le traditionaliste Kemi Seba, vivement que l’Afrique devienne la première économie mondiale, c’est-à-dire le premier producteur et vendeur de marchandises au monde. Que l’élève dépasse le maître, et nous pourrons être fier de constater que ça valait le coup de leur taper dessus pour leur imposer la modernité. Ce sera notre réussite, le mérite nous en reviendra.

     

    • #309791
      le 22/01/2013 par Brownmamba
      Thomas Sankara : discours sur la dette

      HAHAHA c’est le discours de quelqu’un qui ne connaît rine à la VRAI histroire de l’afrique, les africain n’ont eu besoin de personne avant de commencer à développer la science etc... mais c’est sûr quand on est éduqué dans une mythologie rocambolesque qu’est l’histoire du monde et des peuples vu par l’occident ça ne m’étonne pas
      qu’on tienne ce genre de discours.

      Maintenant en admettant que ta mythologie soit vrai, rien ne justifie les centaines de millions de mort africain à cause de l’occident, rien ne justifie la souffrance qui à toujours lieu en afrique et les africains on tout sauf besoin de des européen sanguinaires.

      "Ils récitent désormais un discours conforme à nos valeurs" Mais qu’est-ce que tu raconte mon gars, qu’est-ce que tu sait de l’afrique et des africains ? RIEN, il en savent plus sur toi que toi sur eux. Au dernière nouvelles les valeurs des européens vue par leur actes à l’exterieur de leur continent, c’est la DESTRUCTION, le viol, le meurtre, la fourberie, le cataclysme écologique. les européens si on les jugent de l’extérieur par rapport à leur actes ne sont rien d’autres que des bêtes assoiffés de sang, alors avant d’appeler les autres singes puis de te jetter des fleurs en proclament être un Dieu créateur, commence par te regarder dans une glace. Tu verras la Bête.


    • #309938
      le 22/01/2013 par Brownmamba
      Thomas Sankara : discours sur la dette

      Tout compte fait je vois un caractère ironique à ton commentaire, je crois que j’ai oublié le début du message quand je lisais la fin. Certe c’est triste que l’Afrique devienne comme l’occident, tu critique Kemi-Seba mais il n’y a pas d’autre moyen de faire face à l’impérialisme, j’espère que si un jour l’Afrique à le pouvoir de s’autodéterminer ceux qui seront aux pouvoir auront la jugeotte de ne pas reprendre le modèle de vie de l’occident, ce qui serait très probable car pour réussir à prendre le pouvoir il faudra déjà que ces personnes aient une vue globale du monde occidental. Maintenant les chance que l’Afrique puisse un jour s’auto-déterminer sont proches de zéro.


    • #309956

      D’un côté en tant qu’occidental, il faut faire attention à notre biais "moderniste", mais je crois qu’il faut aussi faire attention à ne pas tomber dans le mythe de l’Afrique pur sans l’Occident. La trahison entre frères a été l’une des principales raisons du fait africain actuel.

      Laissons la parole au principal intéressé. de ce thème..
      "Par rapport aux rois féodaux que la colonisation a utilisés, les poignées de verroterie, vues d’Afrique, ne ressemblaient pas à de la corruption, dans la mesure où le mode d’échange était bâti sur le troc. Pour les roitelets, leurs “frères” étaient vendus par eux contre une valeur quelconque que nous considérons avec le recul comme de la pacotille. Chaque chose n’a de valeur qu’à partir du service pratique qu’il rend et du milieu dans lequel son usage répond à quelque chose. Un roi qui ne s’était jamais vu dans un miroir n’hésiterait pas à l’obtenir contre un homme, c’est-à-dire contre un de ses sujets. De ce fait il donne une valeur correspondante en échange de cette chose. Il ne peut être considéré comme corrompu, même si le colonisateur ou l’explorateur, compte tenu du système économique auquel sa société était parvenue, vient à lui sur des bases de corruption." Sankara 1985

      Et puis de continuer sur un sujet connexe :
      L’Afrique, continent asservi, esclavagisé et colonisé par ceux qui y ont prétendu apporter la « civilisation et le progrès », est largement traversé et plombé par des pesanteurs dont seul l’Être Africain peut se débarrasser par une « révolte » assumée. Ainsi, disait-il : « l’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort », Sankara 1984, discours à l’ONU


    • #309957

      Brownmamba,

      Je n’ai jamais dit que les occidentaux avaient importé la science en Afrique, mais le Dieu Science, celui que nous avons et qui prend chez nous systématiquement le pas sur le fameux "obscurantisme religieux". Il se trouve que dans le discours tenu dans cette vidéo, Sankara ne nous parle pas de soumission à Dieu, mais de "prendre la technologie et la science partout où nous pourrons la trouver". C’est pour ça que j’affirme que ça ressemble à un discours d’occidental. Nos hommes politiques occidentaux parlent constamment de science, de technologie, d’innovation, etc. Il y a une différence entre étudier la science et courir après à l’échelle de tout un pays. Il y a une différence entre l’étude scientifique pour le savoir et l’étude scientifique pour développer l’économie de marché et faire grandir le PIB.

      Concernant les horreurs occidentales, ce n’est pas la peine d’essayer de me convaincre. Si tu lis bien ce que j’ai écris, tu comprendras que je pense le plus grand mal de l’Occident. C’est bien pour ça que je regrette que les africains ne veuillent que suivre nos pas, et ne parlent plus que de marché, d’économie, de science, de développement (selon les critères occidentaux, c’est-à-dire un développement matérialiste). Tout ceci mène à une société où l’humain moyen est un travailleur d’usine qui fait un travail sans queue ni tête dans le but de subvenir à ses besoins via l’économie, et qui sera poussé sans cesse dans toujours plus de consommation, afin de développer l’économie. Si c’est ça l’âme de l’Afrique, alors en effet, je n’ai rien compris.

      Pour moi, prendre cette direction, c’est mépriser les Anciens, qui ont lutté en vain contre la colonisation, et contre le modèle de société que nous leur avons imposé. Je doute fort que ce qu’ils voulaient, c’était l’économie, le capitalisme, calculer un Produit Intérieur Brut et tout faire pour le faire grandir, etc. Ca, c’était l’idéologie des colons, et elle a bien percé en Afrique, comme le discours de Sankara en témoigne.


    • #310100

      D’accord Brownmamba, j’ai lu ton deuxième message et je vois que tu comprends où je veux en venir. Oui j’ai été ironique (c’est très moderne mais il m’a semblé que c’était une bonne technique pour dire ce que je pensais dans ce cas précis). Le principal problème n’est pas que l’Afrique ne puisse pas s’auto-déterminer, c’est que tout le monde n’ait plus qu’un seule idéologie, celle de l’Occident (le mot "idéologie" ne convient pas, mais faisons bref). On pourrait donc confier les rennes de l’Afrique à n’importe qui, cela ne changerait rien. Même Kemi Seba proclame qu’il veut que l’Afrique devienne la première puissance économique mondiale. Ce qui implique obligatoirement une énorme rupture avec ce qu’a été l’Afrique pendant 99% de son histoire. Avoir une société basée sur l’économie et avoir la plus grosse économie du monde, cela implique forcément un peuple d’ouvriers d’usine et d’employés de bureau qui courent derrière la rentabilité et la production du plus grand nombre de marchandises possibles, avec la plus forte consommation du monde. Il faudrait donc faire mieux que tous les Walmart américains. Dans une telle société, la religion passe toujours en second plan, car elle gêne cette course à la rentabilité (par exemple, elle empêche de profiter des milliards de l’industrie du porno, elle gêne l’attachement aux choses matérielles, elle empêche de se développer le narcissisme nécessaire à la société de consommation). Les traditions disparaissent pour la même raison. On peut trouver ça très bien, mais pour moi c’est le système occidental actuel, et je ne vois pas pourquoi il faudrait que toute la planète adopte ce système, d’autant plus lorsqu’il a été imposé de force ici et là, à des peuples qui au départ ne le voulaient pas, et ont lutté contre. Voir le potentiel africain comme le potentiel d’exploitation de son sol et de son sous-sol, comme le fait Sankara dans ce discours, c’est regarder les choses du point de vue occidental moderne. Si on veut lutter contre cela, même si on ne le peut pas du fait du rapport de force existant, alors il faut au moins le dire. Il faut au moins affirmer que l’on s’y oppose, que l’on s’oppose à la marchandise, à l’économie, à l’argent. Qui fait une telle chose ? En fin de compte, Kemi Seba veut que l’Afrique s’occidentalise par elle-même, plutôt que sous le contrôle de l’Occident. Mais ça revient au même.


    • #310314
      le 23/01/2013 par Brownmamba
      Thomas Sankara : discours sur la dette

      Tout comme toi ça me fait chier que toute la planete soit obligé d’adopter ce système, ça me fait chier rien que de penser que l’afrique sera toute recouverte de bitume comme l’occident. Mais le problème c’est que soit c’est ça, soit c’est l’impérialisme, d’où la position de Kemi-Seba. Ce qui lui donne envie d’avoir une économie ce n’est pas de s’asseoir à la même table que les "puissances" occidental mais de bien de voir les africains libres. Regarde le village que Kémi Seba construit en Afrique avec la société African mosaïque, il est éco-responsable et construit en mélangeant technique occidental pour l’électricité etc et matériaux et technique africaines.
      Tout ça pour dire que Kémi Seba est loin de vouloir d’une Afrique copié-collé à l’Europe, mais que pour pouvoir vivre en paix on est obligé de pouvoir se protéger et de gérer les ressources sur le territoire et vu toutes les ressources inexploités il y a de grande chance que l’ "Afrique" devienne première puissance économique, d’où la volonté de la maintenir la tête sous l’eau pour ne pas demain avoir à payer des matières première (c’est dur pour voleur de revenir à une vie honnête) et pour continuer à dominer le monde.

      On peut se lamenter sur ce que le monde est devenu aujourd’hui mais on bel et bien obligé de faire avec l’avancé technologique voir faire avancer la technologie, sinon on se prend des bombes atomiques sur la tête au pire.


    • #310439

      J’aimerais bien que les africains soient traditionalistes et qu’ils fassent une croix sur leurs principes pour des raisons de pragmatisme, mais malheureusement ils acceptent l’horreur moderne par adhésion, je pense. C’est un peu comme les Polynésiens qui prient Jésus depuis qu’on a été leur mettre des fusils sur la tempe pour qu’ils abandonnent leurs anciennes croyances, qu’on a détruit leurs lieux de cultes et qu’on a mis des Eglises à la place. Aujourd’hui ils sont libres de choisir leur religion, ils n’ont plus le fusil sur la tempe, mais ils ne reviennent pas en arrière, ils laissent leurs anciens dieux derrière eux pour adopter celui qu’on leur a dit d’adopter. Si on les avait forcé à adopter Allah, ça aurait été pareil.

      Le problème, en acceptant la modernité, c’est qu’on ne fait que changer les dirigeants de l’horreur moderne. Des dirigeants honnêtes peuvent améliorer un peu les choses, aider à mieux répartir les richesses, mais tout cela reste dans le cadre de l’aliénation de la modernité, avec tous les problèmes qui se développent dans une telle société : société de consommation, individualisme, détérioration de l’environnement, perte des traditions, des valeurs, etc.

      Le vrai coup de force n’est pas de prendre le contrôle du modèle de société qu’on nous a imposé, mais de choisir son modèle de société. C’est ça l’auto-détermination. La société de consommation dirigée par des africains honnêtes, pour moi ce n’est pas l’Afrique (tout comme la société de consommation dirigée par des français honnêtes n’est pas la France non plus). Prendre le pouvoir dans un système qu’on nous impose, ce n’est pas de l’auto-détermination, c’est l’acceptation du choix des étrangers. C’est devenir le PDG d’une entreprise créé par quelqu’un d’autre.

      Il n’est même pas dit que refuser la modernité implique de se prendre une bombe atomique sur la tête. Si on regarde bien, les rares derniers peuples à ne pas être entrés dans la modernité sont plus ou moins laissés tranquilles (personne n’emmerde les Amish par exemple, et le grand-public tolérerait mal qu’on aille tabasser des gens qui n’ont même pas d’armes sérieuses pour se défendre, et qui ne font rien de mal à part suivre tranquillement leurs croyances). La colonisation moderne se fait toujours envers des peuples qui sont entrés dans la modernité, qui ont un système étatique, une armée, une économie.


    • #311038
      le 23/01/2013 par Brownmamba
      Thomas Sankara : discours sur la dette

      Le problème c’est que les Africains n’ont presque pas connaissance de leur histoire, 500 ans de destruction ont eu raison de la majorité des traditions et de l’histoire. Il y a certes toujours un esprit africains, des bribes de tradition mais les racines ne sont pas assez profonde pour qu’on veuille y tenir, les nations africaine ne sont aussi que des artifices créé avec des frontière aléatoire ce qui n’encourage pas l’unité et l’envie de s’affirmer
      Par exemple moi qui suis d’origine africaine j’ai été élevé par ma mère dans la religion chrétienne et elle même l’a été de sa mère ainsi de suite. Déjà pour penser à retourner aux traditions il faut avoir une vue globale du monde et de l’histoire que l’urgence de la vie quotidienne ne permet pas à la majorité des africains. Il faut aussi avoir de l’expérience, de la sagesse ou de la philosophie pour se rendre compte que le bling bling de la vie à l’occidental ne rend pas forcément heureux.
      Il faut aller chercher loin pour trouver tout ça, ce que se demandent les gens pauvres c’est comment manger, pas des question philosophiques

      Tu parle des Amish, du grand public tout ça, mais tous les jour des Africains innocent et désarmés se font tabasser, tuer, violer à cause des manigances de l’empire, regarde au Kivu, et sans que cela ne gène personne. Les Amish sont ne sont pas assis sur une mine de minerais précieux en tout genre c’est pour cela qu’ils n’ont pas de problèmes.

      Avant de pouvoir choisir quoi que ce soit il faut déjà manger, être libre, et pour ça il faut utiliser les moyens de la modernité. Et je suis sûr que si l’Afrique est libre et que les africains on le moyen de savoir d’où leur problèmes venaient, ils seront tout de suite moins fan de l’occident.


  • #309470
    le 22/01/2013 par TinMar
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    5 épisodes de frissons, pas eu ca depuis les conférences de dépucelage de Guillemin, Chouard et Asselineau. (je n’oublie pas AS, mais bon vu ce qu’il se prend quotidiennement on peut pas lui demander de transpirer l’amour lol)
    En revanche, apprendre qu’on a buté ce type me donne la nausée. Un tel charisme et une telle passion dans un homme politique en France, ca risque pas d’arriver grâce à notre super système républicain dirigée tour à tour par 2 sectes qui filtrent leur disciples bien comme il faut.

    Merci de m’avoir fait connaître cet homme.


  • #309475
    le 22/01/2013 par Maaloula
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    Voilà une vidéo digne d’égalité et réconciliation, ça change du "coup de gueule" de Gerard Lanvin !

    Merci, car je ne connaissais pas cet homme, qui m’a tout l’air d’être une très grande âme !


  • #309509
    le 22/01/2013 par emmhaa
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    MAGNIFIQUE DISCOURS !
    Rien à ajouter !
    RIP


  • #309560
    le 22/01/2013 par Georges Harrison
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    La patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Que dire de plus sinon qu’il a défendu sa patrie et qu’il a été assassiné pour cette raison par les réseaux de notre ex-président socialiste adepte de la francafrique Mr François Mitterrand... une fois de plus, le socialisme a montré ses traits, humaniste par devant, colonisateur et assassin par derrière....

     

    • #310051

      Un excellent bouquin sur le sujet : "La Françafrique" de François-Xavier Verschave. Sujet qui peut se résumer par la France à fric...


  • #309598
    le 22/01/2013 par temet nosce
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    Discours historique en effet qui a eut lieu le 4 aout 1987 malheureusement il se fait assassiné le 15 octobre 1987 par...................son meilleur ami !!! qui devient l’actuel président, et les choses ne s’arrête pas là ! cela en devient surréaliste mais bien sûr pour l’empire tout est normal.
    Quand on entends ces histoires de chasse aux dictateurs alors qu’il y en un au Burkina qui élimine tout ceux qui le dérangent( Norbert Zongo et d’autres) change les lois comme bon lui semble et qui est réélu à chaque fois et ceci depuis 20 ans ,il y a de quoi se poser des questions.
    Bref restez en paix Mr Sankara, la roue tourne.....faut juste changer la chambre à air.


  • #309640
    le 22/01/2013 par arkhamian
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    Superbe, tout simplement.


  • #309683
    le 22/01/2013 par anonyme
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    ohlala thomas, dans quel merdier tu t’es donc fourré


  • #309785

    Un grand frère (dans l’humanité) que j’aurais aimer connaitre plus tôt !!! Respect et merci E&R...


  • #309797

    Comme c’est ecrit dans un commentaire plus haut, il a ete assassiné 3 mois apres ce discours (le 15 octobre 1987).
    Son "successeur" est Blaise Compaoré qui serait impliqué dans l’assassinat ; il est toujours en poste à la presidence du Burkina.

    Ses premiers engagement furent de renverser le processus de nationalisation qui avait ete engagé et de mettre le Burkina Faso sous la coupe du FMI tout en "normalisant" les relations avec la France (sic) ..


  • #309961
    le 22/01/2013 par Franck
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    Grand homme... Ce qui me laisse le plus dubitatifs c’est de voir tous ces hommes politique sourire et prendre conscience des ses propos mais en même temps de réaliser à quel point ils sont corrompu dans leur cerveau ça à du faire un choc du genre " humm.. Je suis un gros traître à ma communauté, mais au finale notre continent n’en serait pas la si j’avais fait le choix de ce jeune prodige"


  • #310001

    La patrie ou la mort. nous vaincrons !

    Ça a une autre gueule que les discours de chiasse verbale débitée par les bien-pensants gouvernementeurs.


  • #310123
    le 22/01/2013 par Camille
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    Appelez les comme vous voulez, les occidentaux, nos maitres, les blancs, pour ceux qui aiment à penser que tous les maux du monde sont à imputer à cette race ; une chose est sûre, le plus grand ennemi de l’homme noir, c’est l’homme noir. Qui à tué Sankara ? son frère black ? qui a donner Lumumba à l’ennemi ? Ses frères blacks. Qui sont les plus grand génocideurs sur le continant africain ? Des africains sur d’autres africains. Et à plus petite échelle, pourquoi les africains ici, au lieu de s’entraider, ont ils cette faciliter et se mettre des batons dans les roues ?
    Ok les dirigeant des pays occidentaux manipulent, mais la machette en fin de compte c’est pas eux qui la tienne.
    Donc, que l’africain se pose des questions, qu’il essai de se remettre en question.
    Les mecs, posez vous 2 secondes et arretez de vous faire manipuler par la société de consomation, par le vice, la cupidité, l’envie, la jalousie de vos frères qui réussissent et j’en passe.
    Que des discours comme celui de ce grand homme, Sankara, servent à quelque chose.

     

    • #310440
      le 23/01/2013 par frederic
      Thomas Sankara : discours sur la dette

      Les mecs, posez vous 2 secondes et arretez de vous faire manipuler par la société de consommation, par le vice, la cupidité, l’envie, la jalousie de vos frères qui réussissent et j’en passe.




      C’est bien envoyé effectivement. Je trouve que globalement les Africains sont particulièrement fragile sur les points que vous citez. Mais c’est assez logique compte tenu du bond culturel qu’ils doivent effectuer en passant d’une société tribale à une société de consommation.

      Si un occidental se retrouvait parachuté du jour au lendemain dans une société tribale, sans un tuteur pour lui expliquer les travers et excès dans lesquels il ne faut pas tomber il tomberait aussi dans des travers. C’est le problème de beaucoup d’Africain qui ne voient l’occident qu’a travers l’idéal hollywoodien ou celui du sentier, ou le discours enjolivés de ceux qui reviennent au pays.

      Il est temps de faire en sorte de révéler la réalité des choses à tous ces gens qui croient que l’occident c’est le rêve.


    • #310922
      le 23/01/2013 par Camille
      Thomas Sankara : discours sur la dette

      C’est peine perdu ... Cette société est trop forte, il faut avoir un mental d’acier pour ne pas se laisser dominer par le dieu matériel ....


  • #310235

    Un article interessant.


  • #310321
    le 23/01/2013 par pseudonyme
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    Notons que Kadhafi est un des assassins de cet homme... renseignez vous.

     

    • #310564
      le 23/01/2013 par Augustin Xaho
      Thomas Sankara : discours sur la dette

      Source ?

      Je serais curieux de voir ça, vu les nombreux efforts de Kadhafi d’unifier l’Afrique.


    • #310739
      le 23/01/2013 par Choupachouk
      Thomas Sankara : discours sur la dette

      Lire http://thomassankara.net/spip.php?a...
      extrait :
      "On relève cependant l’ambiguïté du propos. François Xavier Verschave va d’ailleurs démontrer avec brio, quelques années après, la réalité de cette alliance [15] . Après avoir rappelé l’affrontement au Tchad et l’attentat du DC10 d’UTA attribué aux services secrets libyens, il écrit :

      « … De l’autre côté, Kadhafi et la Françafrique multipliaient les causes communes. Cimentées par l’anti-américanisme. Agrémentées d’intérêts bien compris. L’élimination du président burkinabè Thomas Sankara est sans doute le sacrifice fondateur. Foccart et l’entourage de Kadhafi convinrent en 1987 de remplacer un leader trop intègre et indépendant au point d’en être agaçant, par un Blaise Compaoré infiniment mieux disposé à partager leurs desseins. L’Ivoirien Houphouët fut associé au complot. » [16]"


  • #310326

    Temet nosce a écrit : "faut juste changer la chambre à air."

    Par le passé, j’ai également utilisé cette métaphore. Il faut en effet changer la chambre à air, c’est-à-dire remplacer le capitalisme (qui est une monétarie et non une économie) par l’économie basée sur les ressources, et non apposer des rustines (des réformes) sur un système pourri jusqu’à la moelle.

    J’ajoute que si le Burkina Faso avait été une démocratie en 1987, l’assassinat de Thomas Sankara n’aurait pas mis fin à la démocratie car en démocratie c’est le peuple qui gouverne et non une élite vertueuse ou un individu vertueux.


  • #310572
    le 23/01/2013 par al’pad chico
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    C’est un discours limpide ! Cet homme se fait comprendre avec une simplicité débordante il y a de ça presque 30 ans et dire qu’à l’heure d’aujourd’hui on entend peu de personne s’exprimer de tel maniére, respect monsieur Sankara ! Paix à votre ame !


  • #326769
    le 09/02/2013 par mrdrachenorden
    Thomas Sankara : discours sur la dette

    On comprend pourquoi il s est fait flinguer...chapeau bas monsieur Sankara...Il en faudrait 1 comme ça en en France...


Afficher les commentaires suivants